Guide de lecture Comics VO : semaine du 16 janvier 2019

Edito : une nouvelle semaine de comics VO arrive et …je dois dire que j’ai un bon pressentiment pour ces sorties…Enfin, une partie d’entre elles, comme vous avez pu le noter je me suis montré assez désabusé pour certaines d’entre elles, kof kof les titres mutants kof kof…

En fait en écrivant cette chronique une chose m’a sauté aux yeux : j’attends avec bien plus d’impatience les titres DC cette semaine que les titres Marvel sur lesquels je suis assez …réservé. Il y a bien évidemment de très bonnes choses chez Marvel, mais pas vraiment cette semaine, alors que dans le même temps chez DC, la franchise Batman continue d’être d’un très bon niveau tout comme la Justice League…

Chez Marvel, je continue d’être peu enthousiasmé par les Avengers d’Aaron ou la direction de la franchise X-Men…soit les deux fers de lance de la maison. En fait, comme d’habitude, il faut aller chercher la qualité dans les séries solo, comme Hulk ou cette semaine Venom. Je me demande si Marvel arrivera un jour à retrouver cet élan du début des années 2000 où les séries Avengers (les débuts de Bendis) et X-Men (Morrison puis Whedon) donnaient vraiment envie de lire leurs titres.

Sortie de la semaine : pas évident de faire un choix cette semaine, car aucun des relaunchs ne m’attire guère, donc je vais mettre en avant la meilleure série du lot :

  • Justice League Dark, ma série d’équipe préférée du moment !

Emissions de la semaine : deux émissions au programme :

  • le Comixity of the Future Past, qui sera enregistré mardi, comme d’habitude en direct sur Mixlr, et qui reviendra cette fois sur l’actu geek du mois de janvier 1999 !
  • et nous reprenons le rythme habituel pour le Comixweekly qui sera enregistré jeudi et reviendra sur les sorties VO de la semaine !

DC COMICS

BATMAN WHO LAUGHS #2

Prix :$4.99

Scénario : Scott Snyder

Dessin : Jock

Sollicitation : After the shocking ending of issue #1, a ticking clock sets Batman on a trail throughout the different realities of the Multiverse. He starts to see all the iterations of his life, and what could have been…but more importantly, Bruce Wayne begins to deduce that his current life is somehow wrong, and that all the mistakes he’s made are somehow connected. Meanwhile, the Batman Who Laughs raises the curtain on his second act, pulling out the big guns to break into Arkham Asylum…enter one of the most punishing Batmen of the Dark Multiverse: the Grim Knight!

Avis : okay en premier lieu, adressons l’éléphant dans la pièce : le prix de cette mini série. À 5$ l’épisode, il devient clairement difficile de suivre, d’autant que cette mini série sera collectée ensuite en TPB sans doute à un prix équivalent voire légèrement moins cher en softcover…En principe, chaque épisode fera comme le premier une trentaine de pages, mais on atteint ici un seuil psychologique dangereux alors que dans le même temps, Marvel multiplie les épisodes à ce niveau  de prix voire plus cher, comme le récent Uncanny X-Men 1 à 8$. On peut se demander si cette course aux prix qui en fait n’a pour résultat que faire fuir les lecteurs va un moment s’arrêter ou si cette inflation constante et hors de proportion ne va pas finir par tuer l’industrie à un certain stade…

Ensuite, sur le fond, cette mini série qui met en scène le retour du Batman Who Laughs a démarré sur les chapeaux de roues. Entre le mystère qui entoure le plan de l’ennemi de Batman mais surtout la conclusion de l’épisode…la vache, on sent que Snyder y va franco avec son scénario et ne se refuse pratiquement rien. Bien évidemment on joue ici au jeu des reflets entre les différentes versions de Batman mises en scène. Des Bruce Wayne qui ont tous pris un chemin différent à un moment mais qui sont tous Batman, seule constante de leurs existences…Tout cela joue un rôle thématique important,  en lien à mon sens avec le cadavre retrouvé dans le premier épisode qui va lui aussi jouer une part importante dans les idées développées par Snyder.

Le tout bien évidemment superbement servi par un Jock qui je le sens s’est amusé avec toutes ces versions différente du personnage et les twists lancés par Snyder. Bref c’est du tout bon…à part pour ce prix qui me gène vraiment.

Verdict : Buy

CATWOMAN #7

Prix : $3.99

Scénario : Joelle Jones

Dessin :Joelle Jones

Sollicitation : What’s a cat burglar to do? When things went bad for her in Gotham, Selina Kyle picked up stakes and moved to set up a new life in Villa Hermosa. Things went about as well as they could for an international super-criminal, particularly now that Catwoman has established herself as a major player in her new town. Too bad the past always has a way of catching up with you. Gotham comes to Catwoman in the form of the Penguin, fresh from his most recent tussle with Batman, and he’s not just looking to horn in on Selina’s new scheme; he comes bearing hot goss about everything—and everyone—Selina tried to leave behind.

Avis : Tom King l’a révélé récemment, Joelle Jones et lui échangent régulièrement sur le contenu de leurs séries respectives et on en voit un résultat avec le début de ce nouvel arc, qui voit l’arrivée du Penguin dans la série “frais” des évènements aperçus récemment dans Batman…Bien évidemment, ce qu’on attend le plus est avant tout la mise en scène de la prochaine rencontre, inévitable, entre Catwoman et Batman. On sent le truc vraiment chargé de tension qui bien écrit peut être un des grands moments des séries respectives des deux auteurs. En attendant, je suis réservé sur la suite de la série Catwoman. Si j’ai bien aimé le premier arc, on ne peut nier que la conclusion était …peu réussie, expédiée. En fait, j’ai vraiment eu le sentiment que Jones ne savait pas comment amener la conclusion qu’elle souhaitait et qu’en cours de route, elle avait juste abandonnée et dit aux lecteurs, bon ben ça finit comme ça. C’est dommage que l’atterrissage soit raté, car le reste était très agréable à lire. À voir si Jones saura mieux faire à l’avenir.

Verdict : Check it

DETECTIVE COMICS #996  

Prix :$3.99

Scénario : Peter J.Tomasi

Dessin : Doug Mahnke

Sollicitation : In the catacombs under Paris, Henri Ducard is not going to sit and wait for the death that’s coming for everyone who helped to train Batman…he’s going to wrestle it to the ground and put a bullet between its eyes! Good plan—but what if it just gets right back up? Can even Batman save him then?

Avis : en deux épisodes, Peter Tomasi a montré qu’il était prêt à sacrément bousculer Batman. Après un premier épisode particulièrement efficace, il a confirmé avec un second épisode très réussi allant beaucoup plus loin que ce à quoi l’on pouvait s’attendre. En clair, si l’on s’attendait à ce que les évènements importants soient confinés à la série Batman de King, Tomasi vient d’indiquer à tout le monde qu’il n’en était rien.

Si sur le fond l’intrigue de Tomasi est assez classique, alors qu’il met en scène une offensive de grande envergure contre Batman et surtout contre tous ses proches, il faut bien reconnaître qu’il exécute cette histoire déjà vue maintes fois de manière très réussie et avec grand talent. J’ai donc franchement hâte de voir ce qu’il a encore sous le coude d’autant plus que nous ignorons encore qui est le responsable de l’attaque.

Il est clair que Tomasi va faire monter la tension d’épisode en épisode, avec des enjeux toujours plus élevés…Et avec ce nouveau numéro il ramène un personnage qu’il avait commencé à traiter lors de son run sur Batman & Robin, avec Henri Ducard…Mais si, souvenez vous, Tomasi avait introduit son fils, Noboby comme premier ennemi de la série…

Vu le sort final du fiston, cela sent les retrouvailles houleuses…

Verdict : Buy

HAWKMAN #8

Prix :$3.99

Scénario : Robert Venditti

Dessin : Bryan Hitch

Sollicitation : Next stop: Krypton! As Hawkman’s intergalactic road trip continues, the next location on his itinerary is the ruins of Krypton, the alleged location of the super-weapon that will help him stop the Deathbringers. There, he’s suddenly whisked away to Krypton’s final moments and meets his past-life predecessor, Catar-Ol. Hawkman tries to learn the final fate of the super-weapon, but the planet goes boom before Carter can get the goods. Looks like it might be time for Plan B…

Avis : et l’on continue notre petit voyage avec Hawkman au travers de ses souvenirs et surtout des indices et éléments qu’il s’est laissé à son attention au fil de ses vies antérieures pour faire face à la menace des Deathbringers. Une menace qui reste encore très largement floue, même si le dernier épisode a justement précisé de manière assez détaillée les liens passés entre eux et Hawkman.

En fait, le dernier épisode est venu éclairer nombre de choses dans le plan de Venditti pour le personnage nous faisant remonter à sa première vraie vie, éclairant d’une nouvelle lumière l’origine réelle du cycle de réincarnations que le personnage connaît depuis des millénaires. Il reste bien entendu encore des questions,  comme pourquoi Hawkgirl est du coup aussi peu concernée puisqu’elle était absente de cette origine…

Ce qui est d’ailleurs assez étrange. Venditti et Hitch n’ont pas vraiment touché à l’autre moitié d’Hawkman depuis le relaunch du titre alors qu’elle avait toujours été une part importante dans sa vie et surtout dans ses précédentes séries…Pour revenir à ce dernier épisode, il était donc très chargé en révélations…assez classiques sur le fond, mais diablement efficaces notamment en raison du travail de Bryan Hitch au dessin.

En ce qui me concerne, je l’ai trouvé particulièrement inspiré sur ces planches et on pouvait sentir qu’il s’était investi pour livrer des pages capables d’élever le scénario pour lui accorder la dimension épique nécessaire. À voir si les auteurs continueront sur cette bonne note ou si nous allons revenir au truc assez plan plan et répétitif auquel on avait droit avant l’épisode 7…J’espère que non, car cet épisode a clairement élevé le niveau et il serait dommage de retomber dans le banal.

Verdict : Check it

JUSTICE LEAGUE DARK #7

Prix :$3.99

Scénario : James Tynion IV

Dessin : ALVARO MARTINEZ BUENO and RAUL FERNANDEZ

Sollicitation : First rule of magic: things can always get worse! Man-Bat learns that the hard way when he plays narrator and chronicles the nightmarish menagerie known as the Otherkind—horrific, monstrous entities such as “the Soup,” “the Rip” and “the Offspring”—that burst through the Sphere of Gods and invaded Earth. The JLD soon realize they’re no match for an invading horde of hellspawn, and to have any kind of chance, they’ll have to go down a darker path. But how much darker can this team get before they become monsters themselves?

Avis : okay, je vais me répéter, mais encore une fois puis-je dire à quel point j’adore cette série ! en l’espace de 5 épisodes et avec une équipe créative au top, Justice League Dark s’est imposée comme ma série d’équipe préférée du moment. Certes chaque numéro prend un petit moment à lire, mais James Tynion IV connaît son boulot et XXX niveau dessinateurs, DC a bien fait son boulot et a assigné des nouveaux talents vraiment enthousiasmants. C’est triste à dire, mais je crois que pour la première fois, en termes d’artistes, DC a le dessus sur Marvel.

C’est assez incroyable, car j’ai toujours eu le sentiment, et au fil des années cela s’est toujours confirmé, que les meilleurs artistes avaient tendance à se regrouper chez Marvel. Cela ne veut pas dire qu’il n’y avait que des tâcherons chez DC, mais les super-stars étaient chez Marvel. Là ? quand je vois le gâchis sur Uncanny X-Men ? les changements d’artistes tous les 6 épisodes sur certains titres…oui, DC m’attire beaucoup plus. Et sur JLD, Daniel Sampere, l’artiste principal,  fait un boulot tout simplement fantastique de numéro en numéro.

Et non je n’oublie pas ses encreur et coloriste, Juan Albarran et Adriano Lucas, qui contribuent autant à la qualité du titre.  

Et côté scénario,…non mais franchement, le simple fait que James Tynion ait réussi à faire en sorte que je m’attache à des personnages comme Bobo ou Man-Bat en dit long. Bref, JLD c’est du tout bon, où la tension ne diminue jamais,où les personnages sont parfaitement exploités, avec en plus des sous intrigues un peu partout qui se développent. Ahhh, James Tynion IV confirme vraiment ici tout le bien que l’on pensait de lui sur Detective Comics et il prouve que ce n’était pas un accident.

Verdict : Buy

MARVEL COMICS

BLACK WIDOW #1  

Prix :$3.99

Scénario : JEN & SYLVIA SOSKA

Dessin : FLAVIANO

Sollicitation : .AND HELL FOLLOWED WITH HER.

Natasha Romanoff was trained to kill. For years now she’s tried to overcome that programming, to side with the angels…to be a hero. And where’d that get her? Killed. By one of the few true friends she allowed herself to have. Now she’s back from the dead, angry as hell and finding those better angels harder and harder to hear. Jen and Sylvia Soska — the Twisted Twins of horror — join rising artist Flaviano to weave a web of vice, violence and vengeance that will net Natasha the biggest bad men she’s ever faced…or put her back in the ground for good.

Avis : tiens, une nouvelle tentative de la part de Marvel de lancer une série dédiée au personnage de Black Widow. Alors en premier lieu, je vais commencer par radoter le même argument que je fais dans ces genres de lancement : pourquoi ne pas avoir préparé le terrain avant de relancer cette série ? pourquoi ne pas avoir inclus Black Widow dans la dernière mouture des Avengers ? pourquoi ne pas justement avoir tenté de susciter un intérêt avant de balancer cette série sur un marché complètement asphyxié de tous les côtés ?

Vous me direz Marvel relance des titres en permanence, il est impossible d’appliquer un tel traitement  pour tous les personnages. Et vous savez quoi ? c’est vrai…mais il faudrait peut être le faire pour les personnages qui ont connu plusieurs séries arrêtées au bout de 12 épisodes faute de vente…Parce qu’à un moment les mêmes causes provoquent les mêmes effets…

Dans le cas présent, ce sera d’autant plus difficile que le titre dispose d’une équipe créative peu voire pas du tout connue, ce qui ne va pas l’aider à se distinguer. Dans le cas présent, j’ai l’impression que les auteurs s’appuient sur les derniers évènements de la vie de Natasha, à savoir sa “mort” qui aura duré très longtemps…et son retour en version pas contente…À voir, comme d’habitude, ce qui compte avant tout, c’est le traitement de ces idées.

Verdict : Check it

CONAN THE BARBARIAN #2  

Prix :$3.99

Scénario : Jason Aaron

Dessin : Mahmud Asrar

Sollicitation : BEYOND THE SAVAGE BORDER!

CONAN finds himself beyond the Black River, surrounded by the warlike PICTS! But the tribesmen may be the least of his worries if he cannot fight his way through the demonic beasts slithering around the forest! The epic return of the mighty Conan continues…

Avis : je cite la sortie de ce second numéro de Conan essentiellement pour information car je me rends compte que je n’ai pas grand chose à dire sur la série à ce stade. Le premier épisode qui marquait le retour du personnage chez Marvel s’est montré …ben efficace mais sans plus. Un bon Jason Aaron au scénario qui démontrait qu’il connaissait bien l’univers et surtout la tonalité des récits autour de Conan et un Mahmud Asrar que j’ai trouvé inspiré au dessin. En tout cas bien plus que sur ses travaux précédents sur X-Men Red par exemple. Bref, un titre de bonne qualité mais pour l’instant en rien remarquable.  L’esprit est bien là, mais cela ne se distingue en rien de ce qui a été produit par Dark Horse auparavant. On peut dire que les fans de Conan s’y retrouveront au moins.

Verdict : Check it

FANTASTIC FOUR #6  

Prix :$3.99

Scénario : Dan Slott

Dessin : Aaron Kuder

Sollicitation : HERALD OF DOOM!GALACTUS HAS RETURNED TO DEVOUR THE EARTH……and only one man can save us: DOCTOR DOOM!And where is that agitator, Reed Richards and his meddlesome family? What are they doing?They’re locked in battle against the brave new hero of the Latverian people, VICTORIOUS!

Avis : pffff…à ce stade, je n’ai pas vraiment envie de perdre du temps à parler de cette série. Je n’accroche pas du tout à ce que fait Slott sur le titre et c’est à peu près tout ce que j’ai envie de dire. C’est …ben c’est juste commun en fait. À la lecture des 5 premiers numéros, outre la piètre qualité de l’ensemble, j’ai surtout l’impression d’avoir déjà lu tout cela 150 000 fois auparavant et en général en mieux…

Même les moments censés être émouvants, comme le traitement du mariage mis en scène dans le dernier épisode, m’ont tous laissé complètement froid…

Et ce n’est pas en me vendant un Galactus revenant sur Terre pour la millionième fois ( je pense qu’il devrait juste avoir résidence secondaire sur notre planète après toutes ces années en fait, je pense qu’il ferait des économies) et passant ses vacances gastronomiques en Latverie ne me vend pas du rêve…Bref, pas pour moi…Si vous accrochez tant mieux pour vous…en ce qui me concerne, je préfère laisser tomber.

Verdict : Pass pour moi, à vous de voir.

INVADERS #1

Prix :$4.99

Scénario : CHIP ZDARSKY

Dessin :  CARLOS MAGNO & BUTCH GUICE

Sollicitation : THE GREATEST GENERATION OF MARVEL HEROES IS BACK — TO STOP ONE OF THEIR OWN!

In commemoration of Marvel’s 80th anniversary and springing from events in the pages of AVENGERS and THE BEST DEFENSE, the Marvel Universe’s first super-team is back! CAPTAIN AMERICA. THE HUMAN TORCH. THE WINTER SOLDIER. NAMOR. They fought in WORLD WAR II together as THE INVADERS. But now NAMOR is the enemy, a global threat more powerful than ever. His deadly plans are as deep and far-reaching as the ocean and REVELATIONS about his past could THREATEN the MARVEL UNIVERSE! It’s up to his old teammates to stop him, but what chance do they have against the man who knows their every move? « War Ghost » begins here!

Avis : euuuhhhh pourquoi ? oui, pourquoi ramener une série Invaders ? de toute l’histoire des comics, je crois que la seule période où ce titre à fonctionné c’était pendant la seconde guerre mondiale et …ben c’est tout. Marvel a tenté de ramener la série tellement de fois au fil des ans que c’est juste embarrassant pour tout le monde. Je suis sûr que le concept a ses fans mais en ce qui me concerne il ne m’a jamais attiré. Du coup, je suis désolé, mais je ne vais pas vous vendre du rêve ou de l’anticipation pour cette série. Tout ce que je peux dire c’est que la série Invaders revient et que selon toute probabilité et la force du sens commun, elle sera annulée d’ici 12 épisodes. 18 si Zdarsky se défonce…Après avoir dit cela il serait bien évidemment assez ironique que je finisse par apprécier le titre…mais non aucun risque…

Verdict : Check it ?

RETURN OF WOLVERINE #4

Prix :$3.99

Scénario : Charles Soule

Dessin : Declan Shalvey

Sollicitation : Can Logan handle the truth of what he’s done?

Avis : avec Uncanny X-Men, l’autre série que je continue d’aller voir sans aucun doute pour satisfaire une tendance masochiste que j’ignorais aussi forte chez moi…Comme quoi ce comic-book aura eu une conséquence positive, m’amener à en apprendre plus sur moi-même. Outre mon masochisme j’ai pu me rendre compte de mon degré de résistance quand on me dit d’avaler de la merde et de me faire payer en plus pour avoir l’honneur de l’avaler. Soyons clairs si Charles Soule était déjà nul à chier sur Death of Wolverine, wow ici il s’est tout simplement surpassé pour atteindre de nouveaux territoires dans la nullité. Le scénario est insipide, dénué d’une quelconque tension et on sent plus d’énergie dans l’histoire qu’une visite dans une maison de retraite remplie d’octogénaire tous endormis et fortement médicamentés…Quant au dessin …et bien si Steve McNiven livrait de belles planches sur le premier épisode, …Declan Shalvey livre ici ce qui restera sans doute comme son pire travail professionnel à tout point de vue…Bref, c’est de la merde.

Verdict : PASS

UNCANNY X-MEN #10

Prix :$4.99

Scénario : Ed Brisson,  Kelly Thompson, Matthew Rosenberg

Dessin : PERE PEREZ

Sollicitation : From the Age of Apocalypse to the end of the X-Men…and the dawn of the AGE OF X-MAN??

Avis : ce son que vous entendez dans le fond, c’est moi en train de chialer devant la médiocrité continue de cette série et le traitement complètement aux fraises appliqué à ces personnages. Outre le massacre de caractérisations, que nous avons pu encore subir dans le dernier épisode, on peut regretter que les quelques bonnes idées qui peuvent apparaître presque par accident soient si mal exploitées…

Bref, cet event s’achève avec ce numéro, on enchaîne avec Age of X-Man le mois prochain sachant qu’à ce stade je serai juste heureux de ne plus entendre parler du personnage pour une nouvelle décennie…Donc l’initiative d’un event à son nom tombe assez mal et l’élan attendu par Marvel au terme de cette intrigue pas franchement reluisante est absent. C’est même l’inverse…

Bref, la franchise mutante est encore au fond du trou et vu que Matthew Rosenberg sera seul à la barre du scénario de Uncanny X-Men  pour l’avenir proche, cela va continuer comme cela encore un bon moment. Donc oui, je pense que j’ai le droit de chialer…

Verdict : PASS

VENOM #10

Prix :$3.99

Scénario : Donny Cates

Dessin : Ryan Stegman

Sollicitation : Eddie Brock takes a walk down memory lane and revisits San Francisco for the first time in years.The homecoming is anything but pleasant, though, as he comes face-to-face with his estranged father and a little brother he never knew he had…his while the Venom symbiote remains silenced, perhaps forever, leaving Eddie to struggle by himself…

Avis : suite de la série Venom qui ramène Eddie Brock vers ses racines familiales à San Francisco et comme l’a démontré le dernier numéro, les problèmes que le personnage avait avec son père sont toujours bien vivants d’autant plus qu’il découvre des choses pas franchement très roses. Entre un petit frère dont il ignorait l’existence et les problèmes avec sa mémoire…Ainsi Eddie se souvient d’éléments de son passé dont son père nie l’existence…or nous avons appris dans un précédent épisode de Cates que le symbiote avait justement eu tendance à affecter l’esprit et surtout la mémoire d’Eddie pour le protéger de certaines choses..Un symbiote qui ne va pas pouvoir lui apporter des réponses étant donné son état actuel, puisqu’il est presque privé de tout esprit, réduit à une masse d’instincts dévoués à Eddie…Bref, le titre reste diablement efficace et comme toujours avec ces auteurs, on se demande ce qu’ils vont pouvoir nous balancer ensuite.

Verdict : Buy

A propos Sam 1827 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Venom, Justice League Darkness et Detective comics sont vraiment solides. Catwoman, j’arrête en singles, on verra le TP, surtout avec la disparition Joëlle Jones aux dessins. Le scénario ne m’a pas emballé. FF, j’aime bien même si cela est bien irrégulier. Conan, je n’ai pas accroché du tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.