Guide de lecture Comics VF : semaine du 13 février 2019

Edito : après le déferlement habituel des deux premières semaines, dont Panini est le principal responsable, nous rentrons ici dans la phase plus raisonnable du mois. Et on sent bien que les autres éditeurs ne s’y trompent pas puisqu’ils attendent spécifiquement ce moment pour commencer à sortir leurs titres. Une bonne stratégie, car cela leur évite de voir leurs publications noyées sous la masse des rééditions de Panini.

Étant donné que je suis de moins en moins de choses chez ce dernier éditeur, pour cause d’augmentation des prix sans fin, c’est du coup une période bien plus intéressante dans le mois en ce qui me concerne.

Sortie de la semaine : tiens en parlant de rééditions Panini :

  • je retiendrai la réédition du run de Duggan et Kuder sur Guardians of The galaxy, ainsi que la réédition de la mini série Thor l’indigne !
  • chez Urban, c’est un peu la semaine des fins, entre la conclusion du Batman meurtrier et fugitif, de la JLA de Waid et de la première phase d’Ascender de Lemire et Nguyen. Et comme il y a du Black Hammer aussi de Lemire cette semaine…ben tout est intéressant chez Urban cette semaine en fait !

Emissions de la semaine : deux émissions au programme toujours sur Mixlr :

  • mardi à 21h : le Comixity of the future Past qui reviendra cette fois sur toute l’actu geek de février 1999 ;
  • jeudi à 21h : comme d’habitude nous reviendrons sur les sorties VO de la semaine avec une petite ration d’infos…enfin s’il y en a, parce que c’est un peu la mort en ce moment de ce côté là !

GLENAT COMICS

SNOTGIRL TOME 1

Date de sortie : 13 février 2019

Prix : 16.95€/144 PAGES

Scénario : Bryan O’Malley

Dessin :Leslie Hung

Sollicitation : Sortez les mouchoirs !

Lottie Person est une blogueuse mode hyper tendance de L. A. qui vit la vie parfaite – du moins, c’est ce qu’elle essaie de faire croire à tout son réseau. Mais la vérité, c’est que ses amis sont d’horribles personnes, que son petit copain l’a trompé avec une fille plus jeune, qu’elle a des allergies qu’elle ne contrôle pas, et qu’il se pourrait même qu’elle ait tué quelqu’un !

Entrez dans un monde de sang, de larmes et de morve avec cette nouvelle série déjantée du – décidément toujours aussi réjouissant – catalogue Image Comics, par Bryan O’Malley (Scott Pilgrim) et une star montante : Leslie Hung !

Avis : Glénat s’attaque cette semaine à un gros morceau avec l’une des dernières séries en date de Bryan O’Malley, auteur du très connu Scott Pilgrim (multi-rééditée en VF)…que je n’ai personnellement jamais lu. Pour cette série en particulier, il n’assume que le scénario, le dessin étant assuré par une artiste que je ne connais pas…Cela fait beaucoup de choses que je ne sais pas ! ce qui fait que je n’ai pas vraiment d’avis sur cette sortie. Si vous êtes un fan de O’Malley, je n’ai pas vraiment besoin de vous le recommander, et si comme moi vous n’avez jamais plongéS, c’est peut être la bonne occasion de commencer.

Verdict : à tester

PANINI COMICS

ALL-NEW DEADPOOL T05

Date de sortie : 13 février 2019

Prix : 19,00 € , 168 pages

Episodes : US Deadpool (2016) 19-26, publiés précédemment dans les revues DEADPOOL (2017) 1-3 et 5

Scénario : Duggan

Dessin :Koblish, Lolli

Sollicitation : Quitté par Shiklah, isolé tandis que ses deux équipes (les Pros à Payer et les Uncanny Avengers) se sont séparées, Deadpool touche le fond ? Pas encore totalement mais Madcap a plus d’une idée pour faire souffrir Wade.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict :  pour les fans de Deadpool.

 

ALL-NEW LES GARDIENS DE LA GALAXIE T01 : NI VU NI CONNU

Date de sortie : 13 février 2019

Prix : 18,00 € , 152 pages

Episodes :  US All-New Guardians of the Galaxy 1-6 et FCBD 2017, publiés précédemment dans les revues MARVEL UNIVERSE (2017) 2-5

Scénario :  Duggan

Dessin :Kuder, Irving, Samnee

Sollicitation : Gamora est à la recherche de la Pierre de l’Âme, Groot est bloqué à la taille d’un petit fagot et Drax est devenu pacifiste. Quant à Rocket et Star-Lord, ils aimeraient bien que les Gardiens de la Galaxie survivent à leur rencontre avec le Collectionneur. Si leurs camarades pouvaient donc se décider à agir normalement, cela les arrangerait…  

Avis : début de la réédition du run de Gerry Duggan et Aaron Kuder sur les Gardians of The Galaxy, qui fut dans l’ensemble franchement bon, avant de tomber dans le piège de l’event et de voir sa qualité chuter aussi vite que l’espérance de vie  de n’importe quel personnage secondaire après l’apparition de Thanos sur une page…

Je conserve cependant une grande affection pour les 12 premiers épisodes de ce run. On a de fait un Duggan très inspiré qui tente avec un certain succès de synthétiser les différentes ères de la série, des travaux de Dan Abnett et Andy Lanning à la version plus inspirée par son équivalent cinématographique.

Il injecte dès le départ beaucoup d’énergie et d’idées, ramène un vrai traitement d’équipe, avec une intrigue fil rouge et chaque personnage qui dispose de sa propre sous intrigue, de son propre arc, qui peut interagir avec le reste, tout en n’oubliant pas les relations entre ses personnages. Quelque chose que l’on voit rarement de nos jours dans des séries d’équipe.

Pour cela Duggan adopte un type de narration alternée, entre les intrigues situées dans le présent dessinées par un Aaron Kuder qui s’amuse comme un fou, et des épisodes spéciaux centrés chacun sur un personnage, dessinés par des artistes invités. Bref, il y a une vraie richesse qui se dégage de ces débuts et si au final le scénario n’a pas tenu ses promesses sur la durée, cela n’enlève rien à la qualité de ces premiers épisodes.

Verdict : à lire

 

ALL-NEW X-MEN T03  

Date de sortie : 13 février 2019

Prix : 16,00 € , 112 pages

Episodes : US All-New X-Men (2016) 12-16, publiés précédemment dans les revues ALL-NEW X-MEN 8-12

Scénario : Hopeless

Dessin :Bagley

Sollicitation : Le Fauve et Cyclope font face aux démons de Madelyne Prior. Et pendant ce temps, Angel, Wolverine et Iceberg doivent affronter leurs sentiments.

Avis : aucun avis, je n’ai pas lu ces épisodes …et je n’en ai pas l’intention. De mémoire j’ai tenu à peu près 12 épisodes sur cette série, en lisant certains en diagonale et si les séries X-Men de cette période post Secret Wars sont les pires de l’ère moderne…et bien All New X-Men remporte un peu la palme. On a vraiment du mal à croire que c’est écrit par Denis Hopeless, lui qui était si bon sur ses autres projets se révèle assez médiocre ici. Mais bon après les commentaires de Jeff Lemire sur les interférences édito constantes à cette époque, la piètre qualité de cette ère n’est guère surprenante. En outre Hopeless n’est pas aidé par le fait qu’il doit gérer ici les X-Men du passé ramenés dans le présent, donc il est un peu coincé en termes d’évolution qu’il peut leur faire connaître…et puis l’idée de ramener encore Madelyne Prior fait plus pillage de tombe que véritablement histoire inspirée.

Verdict :  à éviter.

 

BLACK PANTHER PAR CHRISTOPHER PRIEST T03

Date de sortie : 13 février 2019

Prix : 19,00 €, 288 pages

Episodes : US  Black Panther (1998) 26-37, publiés précédemment dans l’album MARVEL MONSTER : BLACK PANTHER 2

Scénario : Priest

Dessin :Martinbrough, Palo, Oeming

Sollicitation : Dans ce troisième volet des aventures de la Panthère Noire par Christopher Priest, retrouvez Tornade, Fatalis, Namor, Magnéto, Klaw, Captain America ou encore Luke Cage !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict :  pour les fans de Black Panther et du run de Christopher Priest

 

DAREDEVIL, L’INTEGRALE 1970

Date de sortie : 13 février 2019

Prix : 35,00 € , 248 page

Episodes : US Daredevil (1964) 60-71, publiés précédemment dans les revues Strange 59-70

Scénario : Thomas

Dessin :Colan

Sollicitation : Daredevil affronte l’Homme aux échasses, Nighthawk ou encore Hyde dans ces épisodes signés par Roy Thomas et Gene Colan. Retrouvez aussi la Panthère Noire !  

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict :  pour les fans de Daredevil classique ! et comment refuser un affrontement avec l’hommes aux échasses !

 

MARVEL GENERATIONS  

Date de sortie : 13 février 2019

Prix : 32,00 € , 336 pages

Episodes : US Generations : Unworthy Thor & Mighty Thor, Phoenix & Jean Grey, Banner Hulk & Totally Awesome Hulk, Wolverine & All-New Wolverine, Hawkeye & Hawkeye, Ms. Marvel & Ms. Marvel, Iron Man & Ironheart, Captain Marvel & Captain Mar-Vell, Miles Morales & Peter Parker, Sam Wilson & Steve Rogers, publiés précédemment dans les revues MARVEL GENERATIONS 1-4

Sollicitation : Kamala Khan, Sam Wilson, Carole Danvers, Miles Morales,… la nouvelle génération de héros est envoyée à travers le temps à la rencontre de leurs glorieux aînés. Dix one-shots par les plus grands auteurs Marvel. (Bendis, Aaron, Renaud, Pérez, Thompson, etc.)  

Avis : réédition cette semaine en Deluxe de l’une des sorties les plus inutiles jamais publiées par Marvel au cours de ces dernières années. Surpris par l’accueil très négatif autour du Cap Hydra et désireux de renouer avec une approche perçue comme positive tout en évacuant Secret Empire, Marvel publia ces épisodes spéciaux censés inaugurer une ère plus lumineuse pour ces personnages.

Ce fut à la truelle bien évidemment, inséré à la dernière minute dans les dernières pages de Secret Empire …alors que les épisodes avaient eux été publiés avant …oui, en termes de cohérence édito, chez Marvel on ne se pose plus trop la question. En gros une bonne grosse injection d’espoir dans un univers devenu bien trop sombre aux goûts de certains. Et comme nous avons pu le voir, cela a bien tenu, on ne sentait pas du tout le truc lancé à la dernière minute et produit en 4e vitesse. Du tout…Ah, ben en fait si.

Je n’en ai lu que quelques uns, de mémoire seuls ceux sur Wolverine et Thor étaient vraiment intéressants mais …même eux étaient comme la plupart de ces numéros complètement dispensables. Vous le comprendrez, malgré les grands noms associés ici, je ne vous recommande pas vraiment de claquer 32€ pour ces épisodes qui ont été oubliés à peu près 5 min après leur publication tant par les lecteurs que par les éditeurs eux mêmes…

Verdict :  à éviter – complètement inutile.

 

THOR : LA GUERRE DE L’INDIGNE

Date de sortie : 13 février 2019

Prix : 18,00 € , 128 pages

Episodes : US Unworthy Thor (2017) 1-5, publiés précédemment dans la revue MARVEL SAGA 3

Scénario : Aaron

Dessin :Coipel

Sollicitation : Marvel Deluxe,
Le fils d’Odin n’est plus digne de soulever Mjolnir. Mais lorsqu’il apprend qu’un autre marteau enchanté est apparu de nulle part, le héros part à sa recherche. Malheureusement, il n’est pas le seul sur la piste de l’arme et il va devoir affronter les forces du Collectionneur et de Thanos. Par Jason Aaron (Avengers) et Olivier Coipel (House of M).

Avis : je dois dire que cette réédition me pose vraiment question. Non la réédition en elle même, puisque Panini réédite le run de Jason Aaron sur Thor depuis un moment dans des tomes en librairie, en entamant même une seconde en deluxe…Non, ce qui m’étonne c’est que la mini série de l’indigne soit rééditée avant tout en deluxe, plutôt que dans le format 100% (ou équivalent) habituel.

C’est réellement un choix étrange, d’autant plus que la réédition en deluxe en est encore au tout début du run de Aaron, alors que cette mini série elle est située temporellement à un moment bien plus tardif du travail de l’auteur, au début de l’ère Mighty Thor…Bref, à moins de bien connaître la chronologie du run de Aaron, je pense que quelques lecteurs vont être quelque peu paumés…

Sur le fond ensuite, cette mini série qui revient sur le sort du Thor classique après qu’il ait perdu le contrôle de Mjolnir est globalement assez bonne. Le scénario de Aaron se révèle comme d’habitude très efficace, alors que nous explorons les tourments d’un Thor obsédé par l’idée de reconquérir ce qu’il à perdu, ce qui va l’amener à vadrouiller un peu et rencontrer des ennemis passablement dangereux qui vont mettre très vite un terme à son errance. .

Bien que publié dans le cadre d’une mini, cette intrigue est loin d’être déconnectée du reste du run de Aaron, puisque nombre d’éléments posés ici vont être ultérieurement repris dans la série régulière Mighty Thor. De nouvelles alliances vont être forgées, tant côté héros que vilains,  et le Thor classique va commencer à remonter la pente au terme de cette mini tout en étant loin de voir le bout du tunnel…

Le seul point qui est inégal est sans doute le travail de Olivier Coipel. L’artiste qui connaît très bien le personnage pour avoir officié à plusieurs reprises dans son univers se montre ici assez peu inspiré. On sent qu’à ce stade de sa carrière il avait fait le tour du personnage et qu’il avait envie de passer à autre chose. De fait, sur certaines planches, il donne l’impression d’être en pilotage automatique. L’ensemble est moins travaillé que ses travaux habituels et dans certains cas…il a dû avoir recours à d’autres artistes pour le suppléer.

Dans l’ensemble une mini série sympathique, mais loin d’être parfaite, qui constitue une lecture intéressante tout en étant liée au travail au long cours de l’auteur sur l’univers de Thor.

Verdict : à lire

SNORGLEUX COMICS

ANIMOSITY TOME 3

Date de sortie : 15 février 2019

Prix :  16.50/120 PAGES

Episodes :

Scénario : Marguerite Bennett

Dessin : Rafael De Latorre

Sollicitation :

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Désolé pour l’absence de sollicitation ou d’image, mais l’éditeur n’a rien dévoilé au moment où j’écris ces lignes.

Verdict : pour ceux qui suivent.

URBAN COMICS

BATMAN :MEURTRIER ET FUGITIF TOME 3

Date de sortie : 15 février 2019

Prix : 28€/304 pages

Episodes : Detective Comics #771-775 + Batgirl #29 + #33 + Gotham Knights #30-32 + Azrael #91-92 + Batman #605-607

Scénario : Ed Brubaker, Greg Rucka, Chuck Dixon

Dessin : Scott Mcdaniel, Rich Burchett

Sollicitation :  Trois mois ont passé depuis le meurtre de Vesper Fairchild, et Bruce Wayne demeure introuvable.

Sillonnant les rues à la recherche de nouveaux indices pour innocenter son alter ego, le Chevalier Noir croise la route d’Azrael, une rencontre qui lui réserve bien des surprises… De leur côté, les membres de la Bat-Famille sont maintenant convaincus de l’innocence de leur mentor, mais tout reste encore à prouver, et le meurtrier à retrouver.

Avis : suite et fin de la longue saga Batman Meurtrier et Fugitif qui marque la fin d’une ère à plus d’un titre. En effet outre ce crossover, le dernier construit sur le modèle des années 90 à savoir traversant toutes les séries de la Bat-family pendant plusieurs mois voire presque une année entière, ce tome contient les derniers épisodes écrits par Ed Brubaker et Greg Rucka sur les séries Batman. Deux scénaristes qui auront, avec Chuck Dixon présent encore plus longtemps, pilotés la destinée du personnage et de la franchise depuis la fin de No Man’s Land.

C’est aussi la fin d’un certain modèle où les auteurs avaient pu prendre des risques et surtout faire évoluer le statut quo. Après le départ de ces auteurs, le modèle changera et DC privilégiera, encore aujourd’hui, le run d’auteurs phares donnant la direction générale à la franchise. Ce n’est pas un hasard si le run de Jeph Loeb et Jim Lee débuta quelques mois plus tard sur Batman avec le lancement du long arc Hush (Silence en VF).

Mon principal regret sur les traitements ultérieurs a été de voir nombre des apports de Brubaker et Rucka balancés par la fenêtres sans grande finesse. Il y avait eu un vrai travail autour de l’entourage de Batman, que ce soit au niveau ses alliés proches ou de la police de Gotham, entre le départ de personnages importants comme  Gordon ou Bullock, à l’arrivée de nouvelles têtes…Et tout cela fut bazardé peu de temps après pour privilégier le statut quo traditionnel, où l’on retrouve toutes les têtes connues à leur position habituelle.

Sur le fond, ce tome amène toute l’intrigue vers sa conclusion logique. Après avoir rejeté son identité civile dans le tome 1 et choisit d’assumer le rôle de Batman 24h sur 24, Bruce Wayne est enfin revenu à la raison à la fin du tome précédent. Il s’agit maintenant de réparer les pots cassés, prouver son innocence, identifier le véritable coupable, renouer avec ses alliés et sortir Sasha Bordeaux de la prison où il l’a laissé croupir. Beaucoup de choses, et tous ces objectifs ne pourront être atteints !

Dans l’ensemble, si cette saga souffre des défauts de ce genre de crossovers, elle demeure un divertissement efficace qui permet de mettre un terme au fantasme du Batgod qui avait prédominé dans les années 90, pour débuter le retour d’un Batman à visage plus humain, avec ses failles, sans conteste plus intéressant qui a inspiré toute l’évolution connue ensuite du run de Morrison à celui de King actuellement.

Verdict : à lire.

JUSTICE LEAGUE OF AMERICA TOME 6

Date de sortie : 15 février 2019

Prix : 28€/320 pages

Episodes : JLA #55-60, JLA Classified #1-3 + DC One Million 80-Page Giant + JLA: Heaven’s Ladder

Scénario : Mark Waid & Grant Morrison

Dessin :  Bryan Hitch, Ed McGuinness

Sollicitation : Depuis ses origines, la Ligue de Justice, regroupant les plus puissants héros de la Terre, affronte des menaces venues de l’espace à l’occasion de combats épiques.

Et la nouvelle aventure qui les attend, dont l’enjeu se joue à l’échelle du cosmos entier, ne déroge pas à la règle… Les justiciers sont aujourd’hui confrontés à une menace dont les implications scientifiques bouleverseront les principes philosophiques qui régissent notre civilisation, rien de moins !

Avis : alors avec ce tome 6, nous avons ici plusieurs prestations différentes, mais de qualité et d’intérêt inégal.

Tout d’abord, vous avez la réédition de Heaven’s Ladder, éditée auparavant aux éditions USA et rééditée par Urban Comics en kiosque l’année dernière si ma mémoire est bonne. Je ne reviendrai pas sur ma critique sortie à l’époque, qui était très largement positive sur cette aventure qui inaugurait le run de Waid et Hitch sur la JLA de manière fort réussie. Le récit était riche, dynamique, visuellement superbe et l’ensemble était très bien mené. Pour le reste, nous avons également la fin du run de Waid (les épisodes 55-60) sur la série dont je garde peu de souvenirs.

Je pense me rappeler l’intrigue de base, qui ramenait une menace bien connue de la JLA avec un Waid bien inspiré qui nous livrait une intrigue qui sans être follement originale était bourrée d’énergie, inspirée de manière évidente par les ressorts visuels de Authority, alors au sommet de sa gloire.  Je retiens avant tout du travail de Waid sur la série, les arcs Tour de Babel et l’arc suivant qui traitait la question de la confiance brisée entre les membres de la ligue de manière très originale.

Ensuite, nous avons le truc inutile du tome, mais je comprends que Urban l’ait collé là, à savoir JLA Classified #1-3 écrit par Grant Morrison et dessiné par Ed McGinness. Alors je suis sûr que certains appelleront à me lyncher pour avoir osé écrire qu’un récit de Morrison est inutile, surtout sur la JLA, sauf qu’en l’occurrence c’est vraiment le cas. Avec ces trois épisodes, le scénariste revient en effet uniquement pour développer de nouveau son concept des Ultra Marines mis en place quelques années plus tôt lors de son run sur la JLA.

Un concept auquel je n’ai jamais réussi à m’intéresser malgré toute la bonne volonté de Morrison. Et ces trois épisodes n’ont guère changé mon sentiment, en fait, ils ont même renforcé mon appréhension générale, car je n’ai rien capté à l’histoire, mais alors vraiment rien.

J’ai par ailleurs un dernier regret sur cette collection, que Urban s’arrête avec ce tome. Oui, je sais c’est annoncé en 7 tomes…mais vous oubliez le tome 0 qui précédait ! De fait, l’éditeur arrête sa réédition juste avant le début du run de Joe Kelly (qui débute au numéro 61 US donc juste après les numéros publiés ici) et qui est sans doute l’un des plus sous estimés jamais publiés sur la JLA. Plus de 15 ans après j’en garde personnellement un très bon souvenir et je suis vraiment déçu qu’il ne puisse être découvert par plus de gens.

Verdict : à lire

BLACK HAMMER PRESENTE DOCTEUR STARR

Date de sortie : 15 février 2019

Prix : 14.50€/128 pages

Episodes : Doctor Star #1-4

Scénario : Jeff Lemire

Dessin : Max Fiumara

Sollicitation : Sous l’identité du Docteur Star, James Robinson était l’un des plus grands compagnons d’armes de Black Hammer.

Aujourd’hui, il n’est plus qu’un vieil homme tentant désespérément de renouer avec son fils dont sa carrière de justicier l’aura toujours tenu à l’écart. Au crépuscule de sa vie, James se remémore la découverte de son pouvoir cosmique, ses exploits durant la Seconde Guerre mondiale et le naufrage de sa vie de famille…

Avis : euh…je dois dire que la lecture de cette sollicitation de ce nouveau tome de Black Hammer m’a bien sourire : Jeff Lemire écrit ici une mini série sur un personnage nommé Doctor Starr dont la véritable identité est…James Robinson. Alors je sais, je sais,  Lemire, au travers de ce titre, rend hommage au DC de son enfance, celui avec lequel il a grandi. Mince, toute la prémisse de la série pourrait être : qu’est-il arrivé aux personnages effacés de la continuité au terme de Crisis of Infinite Earths ? Mais là, on dépasse le stade de l’hommage pour entrer dans le …wow, il a vraiment le droit de faire ça, je veux dire légalement ? qu’on ne se trompe pas, je m’en tape un peu, j’irai lire ce tome quand même, parce que Black Hammer est une très bonne série (à l’exception du dernier tome franchement sans grand intérêt) mais quand même, c’est un peu les nerds parlent aux nerds ici.

Verdict : à lire.

DESCENDER TOME 6

Date de sortie : 15 février 2019

Prix : 15.50/168 pages

Episodes : Descender #27-32

Scénario : Jeff Lemire

Dessin :  Dustin Nguyen

Sollicitation : Toutes les factions lancées à la poursuite de Tim-21 convergent désormais vers la planète aquatique Mata, où sont censés se trouver le professeur Solomon et l’Ancien robot, le modèle à l’origine des androïdes domestiques et des Moissonneurs. Au même moment, dans le reste de la galaxie, la révolution des machines fait rage. La fin est proche, et rien ni personne n’est préparé à ce qui est sur le point d’arriver.

Avis : fin de la série Descender avec ce tome 6…mais pas fin de l’aventure, puisque Lemire et Nguyen ont déjà annoncé que nous continuerons à suivre cet univers dans une nouvelle série qui change de nom pour l’occasion et devient Ascender…Comme pour Black Hammer, je m’en fiche un peu car j’irai lire de manière automatique, mais j’ai cru comprendre dans le cas présent, que c’était avant tout motivé par la direction prise par l’intrigue à la fin de ce volume. On peut donc s’attendre à pas mal de bouleversements et surtout des révélations sur les Moissonneurs. Il faut dire aussi que l’intrigue a sacrément progressé dans le dernier tome, entre la révolution des robots et la guerre contre les humains qui a pris une autre dimension. Après pas mal de tomes de mise en place, on sent bien que tout ce que Jeff Lemire a posé jusqu’ici commence à sérieusement payer.

Verdict : à lire.

A propos Sam 1811 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

6 Comments

  1. QUOOOOOOOOOIIII !!!??? Urban arrête de rééditer la JLA JUSTE AVANT le run de Joe Kelly ? C’est une décision définitive ?

    Vraiment dommage !

    PS : j’ai pas encore lu le run de Joe Kelly d’ailleurs … pourtant j’ai le gros recueil en VO (en numérique) avec tout « Obsidian Age » + l’arc « Trial by fire ».

    • Malheureusement. De fait, le run de Kelly doit dans faire dans les 30 épisodes, de mémoire il écrit les numéros 61 à 90 puis l’épisode 100, et il faudrait au moins deux tomes pour caser tout ça.

  2. Hello, est ce que les gardiens de la galaxie est compréhensible sans en avoir lu auparavant? Ca me tente bien! MERCI pour le retour!!

    • Globalement oui. Gerry Duggan, le scénariste, introduit avant tout de nouvelles intrigues détachées de ce qui est arrivé dans le run de Bendis par exemple. Si tu as lu les précédents runs, tu apprécieras plus. Mais dans l’ensemble c’est un bon point de départ.

      • Ok merci. Il sera donc mien! Bon je ne sais pas si ca aide mais j’ai vu le 1er film GotG… que j’ai bien aimé d’ailleurs. Merci pour les guides attendus chaque semaine 🙂

      • Si tu as vu le premier film, ce sera suffisant, comme je l’écris, Duggan essaye de synthétiser les éléments désormais les plus reconnus, dont ceux issus du film. Si tu veux commencer, tu peux aussi lire le run de Abnett et Lanning. Je te conseille de lire aussi Annihilation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.