Guide de lecture Comics VO : semaine du 13 février 2019

Edito : et allez on continue ce mois de février…bien calme pour l’instant pour un début d’année pas franchement sensationnel à ce stade. Oui, l’année n’a commencé que depuis un mois et demi et je me plains déjà qu’elle n’est pas bonne. Elle n’est pas mauvaise côté comics, mais …je ne ressens pas vraiment d’élan quelconque que ce soit chez les deux grands ou du côté de l’indé. Je ne sens pas vraiment un enthousiasme pour le prochain gros truc, le projet projet, le prochain comics qui sort. Non, c’est assez plat …et à mon sens c’est vraiment dangereux, car c’est lorsque l’on commence à se reposer sur ses lauriers que les problèmes commencent.

Sortie de la semaine : et cela se voit du côté de ma sélection, car s’il y a de bonnes choses, j’ai un peu de mal à choisir un ou plusieurs titres importants qui sortent du lot, donc on va s’appuyer sur les fondamentaux  :

  • Justice League Dark # 8 chez DC, toujours la meilleure série de super héros d’équipe du moment ;
  • Thor # 10, qui s’apprête à plonger dans l’event War of the Realms après des années de mise en place.

Émissions de la semaine : deux émissions au programme toujours sur Mixlr :

  • mardi à 21h : le Comixity of the future Past qui reviendra cette fois sur toute l’actu geek de février 1999 ;
  • jeudi à 21h : comme d’habitude nous reviendrons sur les sorties VO de la semaine avec une petite ration d’infos…enfin s’il y en a, parce que c’est un peu la mort en ce moment de ce côté là !

DC COMICS

BATMAN WHO LAUGHS #3

Prix :$4.99

Scénario : Scott Snyder

Dessin : Jock

Sollicitation : All the pieces are starting to fit together as the Batman Who Laughs acquires another key element in his plan—one that is linked to the founding fathers of Gotham City and to a legacy started by the Wayne family and protected by none other than Oswald Cobblepot. While the Penguin goes head-to-head with the darkest version of his mortal enemy, Batman is forced to compromise his principles and purge the serum that protects his heart from the deadly Joker Toxin! It’s a no-win situation as writer Scott Snyder and artist Jock return to the sociopath they created in “Black Mirror”: James Gordon Jr.

Avis : suite de la mini série Batman Who Laughs, qui voit notre Batman affronter une version déformée de lui même issue d’une dimension parallèle où son esprit à été jokerisé. Une version qui parvient du coup à anticiper l’ensemble de ses actions et surtout ses plans de secours retournant ses capacités, outils et armes contre lui. Une idée plantée dans Metal qui est explorée plus avant ici, alors que le Batman who laughs semble bien décidé à détruire tout ce que notre Batman a bâti au fil des années.

Et à cette occasion, on voit que Snyder amène peu à peu toutes les idées qu’il a planté lors de son passage sur Batman à leur conclusion logique. Je sens vraiment l’auteur qui achève vraiment son run sur le personnage ici, alors qu’il ramène James Gordon Jr sur le devant de la scène. Le personnage qu’il avait développé lors de ses débuts sur la franchise sur Detective Comics il y a …presque 8 ans (oui, nous sommes vieux), avait par la suite été utilisé par d’autres au sein de l’univers DC, notamment par Gail Simone lors de son run sur Batgirl.

Mais Snyder lui n’y avait plus retouché. Et l’on comprend désormais qu’il attendait la bonne occasion pour cela. Le fait qu’il soit associé à Jock, avec qui il avait travaillé sur Black Mirror à l’époque, n’est sans doute pas un hasard dans l’affaire. En tout cas pour l’instant les deux premiers numéros étaient sacrément bons, très rythmés, avec peu de temps morts et des cliffangers sacrément efficaces.

Verdict : Buy

DETECTIVE COMICS #998

Prix :$3.99

Scénario : Peter J.Tomasi

Dessin :Doug Mahnke

Sollicitation : Batman’s tried everything on Earth to stop the menace hunting his friends and family…now it’s time to turn to things not of this Earth! In the past, whenever Batman’s encountered the supernatural, he’s turned to Jason Blood for guidance—and to Etrigan, the demonic entity living inside him! But securing their help is never simple, and what Blood has to show him will shake Batman to his core!

Avis : je dois dire que je ne comprends pas trop la sollicitation au vu de la manière dont s’est achevée le dernier épisode…dont la sollicitation, je le réalise, dévoilait justement les dernières pages. En gros tout le passage où Batman allait chercher Hugo Strange pour le défoncer parce que …ben c’est Hugo Strange et qu’il est forcément impliqué dans un truc ?

J’ai comme l’impression que l’il y a comme un décalage entre les sollicitations et le contenu des épisodes et qu’elles donnent à l’avance ce que l’on va avoir dans l’épisode suivant. Ce n’est pas extraordinairement grave, mais comme l’intrigue joue énormément sur le suspense et le fait que nous lecteurs nous interrogeons beaucoup sur quelle sera la prochaine étape du récit de Tomasi, être spoilé ainsi gâche un peu l’effet de surprise.

Cela reste très bon, je pense que je suis comme tout le monde, je me demande vraiment qui est derrière l’attaque que subit Batman, mais il faudrait peut être recaler les choses au niveau de l’éditorial DC qui conçoit les sollicitations.

Verdict : Buy

FLASH #64 THE PRICE

Prix : $3.99

Scénario : Joshua Williamson

Dessin : RAFA SANDOVAL and JORDI TARRAGONA

Sollicitation : “THE LAST COLD CASE” part two! The two greatest detectives in the DC Universe take on the one cold case that will tear them apart!

As chief architect of the Sanctuary program that cost so much for so many, especially Wally West, Batman will be held accountable…by the Flash!

A cold case from the Justice League’s past has mysteriously re-opened, and Batman and the Flash—the only two heroes who stand a chance of cracking the case—are at each other’s throats! Our heroes must combat a demon from the past while burying their own inner demons in the process…and neither the World’s Greatest Detective nor the Fastest Man Alive will ever be the same again! But who is really pulling the strings here? And how does Gotham Girl fit into all this? Friendships will be tested and blood will be spilled in this titanic crossover event…

Avis : j’aborde rapidement la seconde partie de ce crossover entre Batman et Flash qui a débuté la semaine dernière. Le début du récit était efficace mais en rien grandiose. Une lecture rapide, comparable à du fast food rapidement consommé et oublié. Le scénario s’appuyait de manière simultanée sur les conséquences de Heroes in Crisis pour décrire un Batman psychologiquement affaibli dont la relation s’est considérablement tendue avec Flash suite à ce qui est apparemment arrivé à Wally dans le Sanctuary, mais aussi sur certaines sous intrigues laissées en suspens par King sur Batman. Je pense que ce dernier, n’ayant pas le temps d’assurer cet arc a laissé ses notes à Williamson pour traiter certaines questions. Sur le fond, je pense que ce crossover sera globalement sans grand intérêt et assez moyen. À lire si vous avez 5 minutes devant vous, c’est à peu près le temps de lecture de chaque numéro.

Verdict : Check it

JUSTICE LEAGUE DARK #8

Prix : $3.99

Scénario : James Tynion IV

Dessin : ALVARO MARTINEZ BUENO & RAUL FERNANDEZ

Sollicitation : “LORDS OF ORDER” part one! Wonder Woman and the Justice League Dark are in a race against time as the Otherkind close in on the rest of the magical community. With the world’s magic failing, the team needs to rally the magic wielders of Earth together. But can they face down Doctor Fate and his newly assembled Lords of Order?!

Avis : alors que l’invasion par the Otherkind a commencé, magnifiquement racontée dans le dernier épisode sous la forme d’une simili anthologie d’horreur parfaitement mise en scène,  Tynion IV reprend ici en parallèle l’autre grosse intrigue qu’il avait lancé dans son premier arc, à savoir la trahison de Fate. Un retournement inattendu mais logique au regard de la caractérisation du personnage de Fate (l’original, pas ses différents avatars au fil des ans), ce dernier n’ayant jamais été décrit comme grand timide quand il s’agissait de prendre des mesures drastiques pour atteindre ses objectifs.

Là dessus, l’idée qu’il crée un groupe autour de lui, appelé les Lords of Order est plus qu’intéressante. Cela va nous permettre d’explorer cette idée déjà ancienne, le fait que Fate appartient aux forces de l’ordre, mais jamais développée au delà du simple concept théorique lancé au gré d’un dialogue pour faire classe. Je l’ai déjà dit, et je vais me répéter, mais j’en suis venu à vraiment adorer cette série, Tynion Iv montrant une nouvelle fois qu’il est un des rares scénaristes actuels à savoir bien écrire les séries d’équipe. Un art qui s’est perdu ces dernières années.

Verdict : Buy

SCOOBY APOCALYPSE #34

Prix :$3.99

Scénario : Keith Giffen & J.M.Dematteis

Dessin : PATRICK OLLIFFE & TOM PALMER

Sollicitation : The final war with Fred and his nanite-powered monster army begins! Is this the end for the Scooby gang, and perhaps all of humanity, or will Daphne’s love for her resurrected boyfriend win out in the end? Plus, more super-heroic lunacy with Atom Ant and the Justice League!

Avis : je signale ce numéro uniquement pour indiquer qu’il s’agit du dernier de la série Scooby Apocalypse. On tire notre chapeau à ces génies que sont Giffen et Dematteis pour avoir faire durer une série au pitch aussi tordu aussi longtemps. Je suivais la série d’assez loin, lisant quelques épisodes ici ou là de temps en temps et si chaque fois j’aimais vraiment ce que je voyais, un mois sur deux, j’en oubliais que le titre existait. C’est dommage, sur un marché moins encombré, le titre se serait vraiment démarqué auprès d’un public plus large. Bref, c’est la fin, mais le voyage fut beau et j’espère que les auteurs auront une belle conclusion en tête. Allez maintenant, tous sur les TPB pour rattraper notre retard !

Verdict : Buy

WONDER TWINS #1  

Prix :$3.99

Scénario : Mark Russel

Dessin : STEPHEN BYRNE

Sollicitation : Exiled from their home planet, alien heroes Zan and Jayna must navigate life as teens on Earth at South Metropolis High School, where they’re even bigger outsiders than the typical awkward young adults. Under the watchful eye of Superman, the brother and sister pull monitor duty at the Hall of Justice as interns, while also trying to overcome the pitfalls of Zan’s brash confidence and Jayna’s shy but streetwise persona. If you think you know the Wonder Twins, think again—this book takes the form of the unexpected.

Avis : oui, vous avez bien lu, DC lance une série sur les Wonder Twins. Le titre s’intègre dans le cadre du nouveau sous label dédié aux héros ados lancé par Bendis (ce qui disqualifie toute série en sortant pour moi) avec Young Justice il y a quelques mois. Bien évidemment je pourrais noter que la série est écrite par Mark Russel, ce qui est un très bon point, mais c’est du Wonder Twins parrainé par Bendis. En clair deux bonnes raisons de ne pas m’y intéresser contre une seule d’y jeter au mieux un vague coup d’oeil curieux…Je signale donc le titre pour ceux que ça intéresse, mais en ce qui me concerne, je vais aller radoter sur l’heure de gloire des comics passée depuis longtemps comme le vieillard aux idées trop bien arrêtées que je suis…

Verdict : Check it

IMAGE COMICS

HIT-GIRL SEASON TWO #1  

Prix :$3.99

Scénario : Kevin Smith

Dessin :  PERNILLE ØRUM

Sollicitation : NEW STORY ARC

“THE SILENT ERA,” Part One

Join film, podcast, and comics legend KEVIN SMITH (Green Arrow, Daredevil) and animation/illustration virtuoso PERNILLE ØRUM (DC Superhero Girls, Blush, Coral) for the glitz and gore of this all-new chapter of HIT-GIRL!

Our favorite adolescent assassin tears Tinsel Town a new one when she realizes her life’s being dramatized for the silver screen. Hit-Girl storms sets, wages war on fat-cat movie bosses, and lures old enemies out of hiding in this Californian bloodbath.

Avis : non, vous ne rêvez pas, je parle de Hit Girl…encore une fois. Non, je n’ai pas changé d’avis sur ce personnage et l’univers de Kick ass en général. Je veux juste en signaler la sortie, parce que le bouquin est écrit par Kevin Smith et malgré toutes ses faiblesses comme conteur, je continue d’aimer son travail. Ce n’est pas le meilleur auteur de l’industrie, ou le meilleur cinéaste, mais c’est un artisan honnête qui de temps en temps parvient à sortir quelque chose de bon. Il lui manque sans doute un certain niveau de sérieux dans son travail…car on ne compte plus les projets qu’il n’a pas achevé. Ce n’est pas le niveau d’un Liefeld bien évidemment, mais il faut bien admettre que les comics ont toujours représentés une carrière secondaire pour lui.

Verdict : Check it

MAGIC ORDER #6

Prix :$3.99

Scénario : Mark Millar

Dessin : Olivier Coipel

Sollicitation : MINISERIES FINALE This explosive miniseries climax is a high-octane magical battle of good versus evil, as the remaining Magic Order wizards make a last stand against Madame Albany and the forces of darkness. Family bonds are tested, blood is spilled, and black magic threatens life as we know it.

Avis : conclusion de la mini série Magic Order qui nous a proposé un bon gros twist dans le dernier épisode…Un twist que je n’avais pas vu venir, ce qui est un peu une première avec un produit signé Mark Millar, surtout avec ses mini séries produites à la chaîne et sans âme. Dans l’ensemble, nous avons un truc assez efficace, qui a retenu mon attention essentiellement parce que j’aime le style de Coipel. Ce qui en dit long, parce que Millar a attiré nombre des artistes les plus talentueux de l’industrie dans ses filets ces dernières années et que j’ai rarement terminé les comics qui sont sortis de ses collaborations. Du coup, cela doit vouloir dire que Millar a fait quelque chose de bien, ou du moins potable et lisible,  au niveau du scénario…

Verdict : Check it

MARVEL COMICS

AGE OF X-MAN NEXTGEN #1  

Prix : $3.99

Scénario : Ed Brisson

Dessin : Marcus To

Sollicitation : ENTER THE AGE OF X-MAN!

In an age of utopia, the Summers Institute for Higher Learning is the premiere school for the mutant community across the globe. Attendance is mandatory for all mutant children, as they learn to become the next generation of marvelous X-Men. But even in a utopian society, teenagers will always find a way to rebel… Follow Glob, Armor, Anole and Rockslide as they discover what it really means to live in an age of peace and harmony!

Avis : alors que je n’ai toujours pas attaqué la première mini série, sur les Marvelous X-Men publiée la semaine dernière, essentiellement par manque de temps, nous enchaînons ici avec le début de la seconde mini série (sur une demi douzaine sur ma mémoire est bonne) qui sont ties ins à l’event Age of X-Man. Si l’on ne connaît toujours pas le pourquoi du comment derrière cet event, les mini séries ties-ins vont nous permettre d’explorer un coin de cet univers déformé, à l’image de ce que l’on avait vu à l’époque de Age of Apocalypse…

Sauf qu’à l’époque, les X-Men étaient au sommet de leur popularité et tout le monde voulait en savoir plus sur cet univers dantesque. Aujourd’hui…j’ai quelques doutes sur le succès de l’initiative qui va tout de même durer 5 mois soit une éternité dans le monde des comics actuel. Sur le fond, cette mini suivra avant tout les jeunes mutants ados, comme Glob, Armor ou Anole, qui je l’espère seront cette fois mieux écrits…Parce que Armor était un peu massacrée dans le cadre de Disassembled…

Je sais que Brisson a une affection particulière pour Glob…mais il est un peu le seul, donc si cela ne m’étonne pas de le retrouver ici, je ne suis pas non plus follement enthousiaste.

Verdict : Check it

AVENGERS NO ROAD HOME #1

Prix :$4.99

Scénario : AL EWING, JIM ZUB & MARK WAID

Dessin : PACO MEDINA

Sollicitation : The team that brought you AVENGERS: NO SURRENDER REUNITES for an all-new weekly AVENGERS adventure!

Night has fallen across the universe. Now seven Avengers — and one new addition — journey forth to bring back the light. But when the threat they face has destroyed even the gods…will anyone make it home?

Avis : on pensait s’en être sortis. On pensait que Marvel avait retenu la leçon et que cette fois ils avaient compris qu’il fallait éviter d’avoir trop de titres Avengers en même temps, surtout à un moment où la série mère n’est pas vraiment au sommet de sa forme…Et en plus c’est une série hebdo…Comme l’a démontré Uncanny X-Men récemment : série hebdo = fausse bonne idée. Cela a nuit à à peu près toutes les séries construites sur ce modèle. Je vois que le seul titre hebdo encore aujourd’hui qui tient la route demeure 52. Et vu que toutes les autres n’ont guère brillées, à ce stade, je pense que l’on peut penser que cette série était avant tout une anomalie qui ne se reproduira pas de sitôt. Oh, et qu’est-ce que je vois pour achever l’animal ? c’est écrit en partie par Mark Waid qui en 3 ans sur le titre Avengers n’a jamais vraiment brillé sur la franchise…Bref, mon avis se comprend assez bien…

Verdict : Check it

CAPTAIN MARVEL #2

Prix :$3.99

Scénario :Kelly Thompson

Dessin : Carmen Carnero

Sollicitation : REVOLUTION!

The classic Fantastic Four villain MAHKIZMO has taken over Manhattan’s Roosevelt Island and turned it into an apocalyptic wasteland! When CAPTAIN MARVEL ends up trapped there and cut off from the rest of world (including any Avengers-shaped reinforcements!), she’ll need to build her own team out of allies, old and new — SPIDER-WOMAN, HAZMAT, ECHO and a man known only as SOM — in order to start a revolution to free the island’s civilian inhabitants. With that kind of backup, Mahkizmo should be toast — but not everything is what it seems on this island…

Avis : suite de la série Captain Marvel après un premier épisode franchement assez bon. Ce n’était pas révolutionnaire, mais …à ma grande surprise, cela m’a bien donné envie d’aller lire la suite. Le scénario de Thompson posait bien les bases, parvenait enfin à me rendre Carol sympathique le temps de quelques pages, ce qui n’était pas arrivé depuis bien longtemps (vous voyez un peu ce que vous avez fait Marvel !) et Carmen Carnero a confirmé tout le bien que l’on pensait de son travail. Du coup, j’espère vraiment que la scénariste va confirmer avec la suite. Elle est loin d’être parfaite et a souvent du mal à maintenir l’intérêt autour de ses séries au delà d’un certain stade. Donc croisons les doigts…Et attention à la manière dont elle va écrire Spider-Woman…attention, à ce que le boulot de Denis Hopeless ne soit pas balancé par la fenêtre.

Verdict : Check it

MARVELS ANNOTATED #1  

Prix :$7.99

Scénario : Kurt Busiek

Dessin : Alex Ross

Sollicitation : Celebrating the 25th anniversary of the series that changed the way we look at super heroes, the landmark MARVELS is back! In the year 1939, young photojournalist Phil Sheldon attends the sensational unveiling of the fiery android Human Torch — little knowing he is witnessing the dawn of the Age of Marvels! Prepare to relive Marvel’s Golden Age from a whole new point of view as Phil covers the superhuman sightings of the 1930s and 1940s — from the terror caused by the Human Torch’s epic clash with the Sub-Mariner to the patriotism stirred by the debut of Captain America and more! Packed with extras and completely remastered, you don’t want to miss this unique look back at the MARVELS phenomenon! Collecting MARVELS #0-1.

Avis : début de la réédition cette semaine pour fêter les 25 ans de sa sortie, de la mini série Marvels. Cette réédition se démarque bien évidemment, par le stock de bonus annoncés qui va nous permettre de plonger dans les coulisses secrètes de sa conception et de sa réalisation. Etant donné que 25 ans après, Marvels reste une référence, je suis curieux de découvrir ce que cette version annotée peut nous apprendre…Reste que c’est tout de même un poil cher…Encore une fois, Marvel nous propose en effet cela à 8$…ça commence à devenir récurrent chez eux.

Verdict : Buy, si vous êtes curieux.

SAVAGE SWORD OF CONAN #1   

Prix :$4.99

Scénario : Gerry Duggan

Dessin : Ron Garney

Sollicitation : THE ANCIENT CULT OF KOGA THUN. A MYSTICAL TREASURE.

AND THE ONLY MAN WHO CAN SAVE THE HYBORIAN AGE!

Adrift at sea. No food. No weapons. Death surely awaits him. But the lionhearted CONAN is not so easily subdued, by Crom! When Conan finds himself captured, he unleashes his might on an unsuspecting pirate crew…one whose dark secrets will plunge Conan on the trail of an ancient treasure that may prove to be his undoing!

An all-new age of SAVAGE SWORD OF CONAN begins with a five-part tale of swords and sorcery by Gerry Duggan (DEADPOOL, INFINITY WARS) and illustrated by legendary artist Ron Garney (DAREDEVIL, THOR: GOD OF THUNDER) with covers by the incomparable Alex Ross, and breathtaking variant covers by Garney, Rahzzah, comics legend George Perez, and Teenage Mutant Ninja Turtles co-creator Kevin Eastman! Welcome to the deadly Hyborian Age—hope you survive the experience!

Avis : seconde série dédiée à Conan que je ne vais aller voir que pour une seule raison, la présence de Ron Garney au dessin. Cela fait un moment que je ne l’ai pas vu sur un projet important et comme c’est un artiste que j’aime beaucoup, le voir sur un projet qui pour moi lui correspond bien me fait vraiment plaisir. Niveau Conan…pourquoi Marvel essaye de lancer autant de projets autour de ce personnage ? Je comprends, beaucoup de gens aiment ce personnage, mais il n’a pas manqué de séries ces dernières années sans qu’elles enflamment les ventes. À mon sens, au lieu de lancer des tonnes de séries, ils devraient se concentrer sur une seule série pour mettre le paquet dessus…Mais bon, je ne bosse pas pour Marvel.

Verdict : Check it

THOR #10

Prix :$3.99

Scénario : Jason Aaron

Dessin : Mike Del Mundo

Sollicitation : ALL-FATHER ODIN, FATHER OF RUIN! ROAD TO THE WAR OF THE REALMS!

For months, the realms have burned with the flames of Malekith’s war, while Almighty Odin did nothing. Now Asgardia is lost in the sun, the Rainbow Bridge is shattered and the All-Father sits alone in the empty ruins of Old Asgard, drunk on mead and despair. If Odin is going to save what’s left of the realms, he’ll have to undertake the most difficult labor of his very long life. Not by being the omnipotent All-Father, but by finally being just a father to the mighty Thor.

Avis : ouh la, cela sent l’épisode émotionnel à plein nez où Odin et Thor vont sans doute essayer de réparer leur relation, mise sacrément à mal depuis le retour de Odin il y a quelques années, en mode gros con arrogant. Il faut dire que Jason Aaron n’A guère été clément dans sa représentation du All Father, le dépeignant vraiment comme sur-compensant sur tout, pour retrouver son prestige d’antan. On sentait vraiment le personnage qui refusait d’admettre que les choses avaient évoluées sans lui, que la vie avait continué en l’absence du All Father et que d’autres avaient assumés ses responsabilités, parfois bien mieux que lui. Du coup, j’espère que Aaron va vraiment s’attarder sur tout cela pour montrer que ce n’était pas juste pour faire du drama inutile, que ce n’était pas juste une caractérisation forcée pour s’assurer que la guerre des réalités puissent se développer sans l’intervention d’Asgard parce qu’Odin n’en avait cure.

Verdict : Buy

A propos Sam 1852 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.