Guide de lecture Comics VF : semaine du 26 mars 2019

Edito : et nous voilà arrivés à la dernière semaine du mois ! et vous savez ce que cela veut dire, et oui, mon petit Top des meilleures sorties VF du moi. Le mois de mars fut très riche en bonnes sorties comics, que ce soit côté super-héros ou indé. Comme chaque mois vous pourrez trouver mon avis plus détaillé dans le Comixity du mois de mars, qui devrait sortir courant avril, sachant que j’ai déjà abordé en détail certains des titres que j’évoque dans mes guides de lecture également.

Sinon, pour cette semaine, vous pourrez noter que les choses sont assez calmes, comme la semaine dernière, mais rassurez vous, nous allons tous pouvoir recommencer à pleurer devant le déluge de publications dès la semaine prochaine ! yeahhhh….

Top du mois de mars :

  1. Extremity chez Delcourt Comics
  2. Immortal Hulk tome 1 chez Panini Comics
  3. Manhattan Projects tome 2, chez Urban Comics
  4. Daredevil par Nocenti et Romita Jr tome 2 chez Panini Comics
  5. Criminal Hors série : mes héros ont toujours été des junkies chez Delcourt Comics

Sortie de la semaine : vu le peu de sorties, il n’y a pas vraiment beaucoup d’options proposées :

  • Le tome 1 de New Justice, qui ouvre une nouvelle ère pour la Justice League
  • Le Shazam Anthologie qui offre une meilleure vision du personnage

Emission de la semaine : une seule émission prévue cette semaine :

  • jeudi à partir de 21h, le comixweekly qui revient sur les sorties VO de la semaine, avec un peu d’infos sur le dessus pour faire joli !

URBAN COMICS

RECIT COMPLET JUSTICE LEAGUE

Date de sortie : 26 mars 2019

Prix : 6.40€/184 pages

Episodes :  JUSTICE LEAGUE OF AMERICA #22 à #29

Sollicitation :  La Puissance derrière le miroir !

Depuis leur première mission, les membres de la Ligue de Justice d’Amérique sont confrontés à une sourde menace, la « Puissance derrière le miroir ». Cette dernière accorde des capacités et des dons surnaturels à ceux qui en font le souhait. Aujourd’hui, Batman, Vixen, Lobo, le Rayon, Killer Frost et Atom vont devoir affronter cette entité, qui dévoile enfin son vrai visage. Mais ils devront également déjouer les plans de Lord Havok et de Chronos, afin de préserver non plus un univers, mais plusieurs ! Par Steve ORLANDO, Neil EDWARDS, Miguel MENDONÇA et Hugo PETRUS.

Avis : je n’ai pas vraiment d’avis sur ces épisodes qui concluent la série Justice League of America menée par Steve Orlando depuis le crossover Justice League/Suicide Squad. Le titre qui partait pourtant avec beaucoup d’atouts, notamment un cast assez détonnant et un auteur alors en pleine ascension chez DC nommé au scénario,  a cependant vite déçu entre un scénario peu convaincant et une partie graphique qui se dégradait dès les premiers épisodes, en gros dès que Ivan Reis est parti. Je ne sais pas si Orlando a par la suite jamais remonté la pente, le mal était fait et comme beaucoup de lecteurs, je n’ai jamais repris.

Verdict : pour ceux qui ont suivi jusque là.

NEW JUSTICE TOME 1

Date de sortie : 26 mars 2019

Prix : 19€/232 pages

Episodes : Justice League #1-9 – contenu inédit

Scénario : Scott Snyder & James Tynion IV

Dessin : Jorge Jimenez & Jim Cheung

Sollicitation :  J’onn J’onzz, le Limier Martien, est en charge de la toute nouvelle Ligue de Justice : plus qu’une simple équipe, cette Ligue est une véritable armée rassemblant les héros les plus aguerris de la Terre.

Mais la formation de cette nouvelle force de défense entraîne la création d’une nouvelle Légion Fatale composée de leurs plus féroces ennemis. Dirigée par Lex Luthor, elle rassemble Sinestro, Cheetah, Black Manta et bien d’autres dont un être démoniaque issu de la dernière bataille de la Ligue contre Barbatos !

Avis : après Metal et après No Justice en début de mois, Scott Snyder continue son petit voyage d’exploration de l’univers DC en reprenant ici la série Justice League, avec ce premier tome qui regroupe les 9 premiers épisodes. Alors autant être clair en entrée de jeu, je n’ai pas cité Metal et No Justice au hasard dés le départ, en effet tout le run de Snyder sur le titre s’appuie grandement sur les évènements ayant pris place dans ces deux intrigues, notamment la fin de Metal qui voyait le Source Wall être brisé.

Après les Titans Omega dans No Justice, quelque chose d’autre va sortir de l’autre côté du mur. Quelque chose que de nombreux camps, dont la Justice League, vont vouloir contrôler, au vu du pouvoir en jeu. Outre la Justice League, qui est ici remodelée,  et comme l’indique la sollicitation, Snyder introduit une nouvelle Legion of Doom, ancien groupe de super-vilains, réinventé ici par l’auteur. Il est assez amusant à ce titre de voir le scénariste à la fois faire clairement référence au dessin animé des années 70 “Super Friends” et à la fois en faire un groupe bien plus dangereux et sinistre.

À ce titre, on confine pratiquement à l’idéologie nihiliste pour Lex Luthor représenté ici de manière bien plus redoutable et dangereuse par rapport à ce que nous avons vu ces dernières années. Le personnage en devient réellement dérangeant par moment alors qu’il s’éloigne de la caractérisation proposée par Geoff Johns. On retrouve ici un génie sans aucune limite qui redevient une vraie menace pour les membres de la Ligue.

En termes de ton…là aussi je serai clair, si vous n’avez pas aimé Metal ou no Justice, passez votre chemin parce que c’est dans la même veine : à savoir foutraque et sous acide complet. Snyder essaie de présenter une sorte de synthèse d’influences et d’époques mais il est clair qu’il essaye avant tout de retrouver l’énergie et la folie du run de Morrison sur le titre.

À titre personnel, je dois dire que j’aime beaucoup. Le scénariste apporte ainsi énormément de choses dans ce premier arc, parfois trop d’où le côté foutraque et empilement de concepts allumés, mais c’est quelque chose que j’apprécie personnellement. Le fait que les personnages n’aient tout simplement pas le temps de souffler, que les menaces surgissent de partout, que chaque épisode s’achève sur un bon gros twist me séduit réellement.

Cela peut parfois donner l’impression de partir dans tous les sens, que certaines idées sont vraiment perchées, mais l’énergie de l’ensemble est vraiment agréable. Le tout étant par ailleurs servi par les excellents Jim Cheung et Jorge Jimenez au dessin, ce dernier s’éclatant vraiment sur ses planches !

Verdict :  à lire

INJUSTICE 2 TOME 3

Date de sortie : 26 mars 2019

Prix : 15.50€/144 pages

Episodes :  INJUSTICE 2 volume 3 (#13 + #15-17 + Annual 1) – inédit

Scénario : Tom Taylor

Dessin : Mike S.Miller, Bruno Redondo

Sollicitation :  Dépassé par un conflit opposant Batman et Ra’s al Ghul de plus en plus intense, Damian Wayne demande à Black Adam de l’aider à libérer Wonder Woman de sa prison Themyscirienne.

Mais au cours de ce sauvetage, ils ne s’attendaient pas se faire une alliée supplémentaire : Kara Zor-El, la cousine de Superman. La jeune femme maîtrise encore à peine toute l’étendue de ses pouvoirs, mais elle est probablement la seule à pouvoir changer le destin de la Terre.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans d’Injustice !

SHAZAM ANTHOLOGIE

Date de sortie : 29 mars 2019

Prix : 25€/416 pages

Episodes :  Whiz Comics #2, Master Comics #23, Marvel Family #1, 10, Captain Marvel Adventures #148, Superman V1 #276, Shazam V1 #29, DC Comics Presents Annual #3, The Power of Shazam, The Flash V2 #107, Shazam: Power of Hope, All-New Batman Brave and the Bold #2, Convergence Shazam #1-2, Shazam V2 #1

Sollicitation :  Choisi par le sorcier Shazam, le jeune Billy Batson devient le mortel le plus puissant du monde à chaque fois qu’il prononce son nom.

Doté de la sagesse de Salomon, de la force d’Hercule, de la vigueur d’Atlas, de la puissance de Zeus, du courage d’Achille et de la vitesse de Mercure, ce champion de la magie qu’on appelait autrefois Captain Marvel a parcouru les pages des comics depuis sa création en 1940. Retrouvez les plus grands récits de ce héros, racontés par ses meilleurs auteurs dont C.C. BECK, Otto BINDER, E. Nelson BRIDWELL, Roy THOMAS, Jerry ORDWAY et découvrez en avant-première sa nouvelle série écrite par Geoff JOHNS et dessinée par Dale EAGLESHAM. – « Et voici Captain Marvel » : les débuts de Captain Marvel et de son ennemi juré, Sivana, par Bill Parker et C.C. Beck, WHIZ COMICS #2 (1940) – « L’attentat de Captain Nazi » : Captain Marvel Junior tente d’empêcher l’assassinat du président par Captain Nazi, par Mac Raboy, MASTER COMICS #23 (1942) – « L’alliance des merveilleux Marvel » : la première apparition de Black Adam, par Otto Binder et C.C. Beck, MARVEL FAMILY #1 (1945) – « La famille Sivana contre la famille Marvel » : les Sivana et les Marvel voyagent à travers le temps pour percer les secrets de l’Atlantide, par Otto Binder, Pete Costanza, Jack Binder et Bud Thompson, MARVEL FAMILY #10 (1947) – « Captain Marvel contre le monde entier » : lorsque la planète Terre se rebiffe et engendre des catastrophes naturelles, Captain Marvel doit la convaincre de laisser les humains vivre en paix, par Otto Binder et C.C. Beck, CAPTAIN MARVEL ADVENTURES #148 (1953) – « Faites place à Captain Thunder » : une nouvelle menace débarque à Metropolis et s’en prend à Superman. Son nom ? Captain Thunder ! Par Elliot S! Maggin et Curt Swan, SUPERMAN #276 (1974) – « Ibac rencontre Tante Minerve » : alors que Billy Batson et Oncle Dudley traversent les États-Unis, une alliance se noue entre ses ennemis, Sivana, Ibac et tante Minerve, par E. Nelson BRIDWELL et Kurt SCHAFFENBERGER, Shazam! #29 (1977) – « Un seul mot magique » : le docteur Sivana dérobe le pouvoir de Shazam et devient le Colonel Sivana ! Superman et la famille Marvel font équipe pour sauver les Terres parallèles, par Roy Thomas, Joey Cavalieri et Gil Kane, DC Comics Presents Annual #3 (1984) – « Le Pouvoir de Shazam » : les origines modernes de Captain Marvel, par Jerry Ordway, The Power of Shazam! (1994) – « Fondu au noir » : Flash et Captain Marvel affrontent le nouvel Ombrefin devenu surpuissant après un pacte avec Néron, par Mark Waid et Oscar Jimenez, The Flash #107 (1995) – « Vive les vacances » : quand Gotham City est pris de panique à cause du Psycho Pirate, Captain Marvel doit venir en aide à un Batman dépassé par les événements, par Sholly Fisch et Rick Burchett, All-New Batman: The Brave and the Bold #2 (2011) – « Le retour du tonnerre » : lors du duel des villes des Terres parallèles organisé pendant la Convergence, les héros de Fawcett City croisent la route de ceux de Gotham by Gaslight, par Jeff Parker et Doc Shaner, Convergence Shazam! #1-2 (2015) En bonus, les origines de Captain Marvel par Paul Dini et Alex Ross et en avant-première SHAZAM! #1 par Geoff Johns et Dale Eaglesham : le premier épisode de la nouvelle série consacrée au personnage !

Avis : à l’approche du film dédié au personnage, je suis très heureux de voir Urban Comics proposer une anthologie consacrée à Shazam. Avec les quelques volumes publiés la semaine dernière et qui présentaient le matériel le plus accessible possible au public, l’éditeur confirme son offensive pour tenter de le séduire et lui faire découvrir ce personnage relativement peu connu.

Il faut dire que cela fait longtemps que l’ancien Captain Marvel (avant qu’il ne change de nom pour devenir Shazam) a perdu sa place sous les feux des projecteurs. Il est loin le temps dans les années 40 où suite à sa création pour faire concurrence à Superman, le personnage était devenu…plus populaire que son collègue issu de Krypton ! et oui, on a tendance à l’oublier tant par la suite, le sort fut plus favorable à l’homme d’acier et surtout DC.

Au final, le destin a voulu que la maison d’édition détentrice des droits du personnages soit rachetée par DC et Captain Marvel intégré à l’écurie de l’éditeur…qui depuis n’a jamais su trop quoi en faire. Il faut dire que très vite, il est apparu que dans un monde où existe déjà Superman, avoir un autre surhomme quasi invincible fait un peu doublon. Et ce même s’ils évoluent au final dans des sphères différentes.

Captain Marvel, ou Shazam est en fait selon moi le symptôme de quelque chose de plus profond : le caractère assez chimérique de l’univers DC, dans le sens où il n’est pas le résultat d’une pensée cohérente, ou d’un seul esprit, mais bien la fusion de créations intervenues de manière erratiques à travers le temps.

Là où Marvel peut s’enorgueillir d’une certaine cohésion d’ensemble depuis le départ, j’ai toujours perçu DC comme devant lutter en permanence pour assurer sa cohérence …poussant l’éditeur vers de multiples reboots pour justement refonder son univers et le recréer dans le cadre d’une vision d’ensemble bénéficiant du recul sur tous ces personnages issus d’époques et donc parfois d’éditeurs différents.

Ettttt, je me rends compte que j’ai quelque peu dérivé dans mon avis pour donner mon opinion de fond sur un sujet plus large…Si j’en reviens à l’objet de la chronique, on voit que l’éditeur est remonté jusqu’à la création du personnage en 1940 et propose un tome qui traverse les époques jusqu’à la dernière série en date dédiée à Shazam, signée Geoff Johns et Dale Eaglesham (qui est très sympa au passage).

Un bon tome pour tous ceux qui veulent en apprendre plus sur le personnage, en espérant que l’ensemble soit émaillé de pas mal d’éditorial de qualité pour resituer dans le contexte de l’époque de publication. En général, Urban est assez bon avec ce genre de choses.

Verdict : à lire

A propos Sam 1860 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

10 Comments

  1. Et voici donc la question choc: acheter ou ne pas acheter le Justice League ? vont-ils ou pas le publier en kiosque à partir de juin ? … moi qui achète le Batman Rebirth en kiosque …pas envie de claquer 19 € pour rien l’avoir en double

    • Toujours aucune annonce de faite par Urban.
      Personnellement je dirais non, les nouvelles séries Justice League comme Superman seront réservées à la librairie. Mais ce n’est que mon opinion.

      • Le coin comics des presses est super tristoune.
        Je suis plus « librairie » maintenant mais je trouve ça triste pour les jeunes et les « petits budgets »
        Une page se tourne…

  2. J’ai peur que les kiosques prennent fin après Action Comics #1000 ou Batman #50… Urban ne communique pas sur le sujet, pourtant j’apprécie beaucoup ce format économique qui permet de lire 8 épisodes à pas cher. Les hors séries sont parfois sympas aussi mais je trie selon les séries proposées

  3. cc la team, newbee sur le site, j’écoute vos podcasts depuis 1 mois et je me suis laissé convaincre par vos éloges sur Ewing (bien que je n’ai rien lu de vraiment transcendant venant de lui) et son immortal Hulk. Premier épisode, bof, 2e même impression, je commence à me demander si j’ai bien fait 😉 3e m’intéresse bcp plus mais le 4 et le 5, alors là, je dis OUI! Enfin, ma curiosité est piquée et j’attends la suite avec impatience… bon buy pour moi 😀

    • Oui, les évènements de Metal et No justice qui sont importants sont remis en avant dans New Justice, donc l’auteur dit aux nouveaux lecteurs ce qui s’est passé et les éléments dont ils ont besoin pour comprendre l’intrigue. J’en recommande cependant la lecture, car même s’ils ne sont pas parfaits, cela facilite la compréhension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.