Guide de lecture Comics VF : semaine du 6 mars 2019

Edito : c’est une semaine tout simplement démentielle qui s’annonce ! avec presque une trentaine de sorties recensées dont un film, nous avons là l’une des semaines les plus chargées depuis le début de l’année…et ce n’est pas prêt de s’arrêter ! comme d’habitude, il va nous falloir faire des choix pour naviguer dans ses eaux bien vigoureuses, mais cela devient compliqué quand il y a tout de même beaucoup de très bonnes choses au programme !

Sortie de la semaine : ainsi pas mal de titres qui se détachent et donnent vraiment envie :

  • chez Delcourt…TOUT !!! un graphic novel spécial Criminal, on prend et on se pose pas de questions. Et bien sûr le chef d’oeuvre du mois, Extremity !!!
  • chez Panini, le truc auquel personne ne s’attendait, l’intégrale de X-Factor qui débute cette semaine !
  • enfin chez Urban Comics, le début du run de Scott Snyder sur la Justice League avec No Justice !

Emission de la semaine : une seule émission prévue cette semaine (ne soyez pas tristes, les prochaines semaines seront plus chargées de ce côté là) :

  • jeudi à partir de 21h toujours sur Mixlr, le Comixweekly qui revient sur les sorties VO de la semaine, et les informations que nous avons choisis d’aborder de manière complètement arbitraire !

DELCOURT COMICS

CRIMINAL : MES HEROES ONT TOUJOURS ÉTÉ DES JUNKIES

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix : 12€/80 pages

Scénario : Ed Brubaker

Dessin : Sean Phillips

Sollicitation :  Ce nouvel opus marque le retour de la dream-team  Ed Brubaker & Sean Phillips sur LA série polar par excellence. Cet album de 80 pages est une histoire composée comme une nouvelle se déroulant au sein de l’univers de la série.

La jeune Ellie s’est toujours représentée les camés comme des romantiques. Pour elle, depuis que sa mère est morte d’une overdose il y a dix ans, âmes égarées et destins brisés sont autant de raisons qui poussent vers les seringues et les paradis artificiels, Mais rien n’est comme elle l’imaginait et quand elle atterrit en désintox, elle débute une drôle d’histoire d’amour où drogue rime avec meurtre.

Avis : à peine quelques semaines après la conclusion de la dernière série de Ed Brubaker et Sean Phillips, Kill or be Killed, Delcourt publie dès cette semaine leur oeuvre suivante, à savoir un retour dans l’univers de Criminal. Un retour plus qu’attendu, puisque les auteurs avaient laissés cette franchise un peu en jachère ces dernières années pour se consacrer à d’autres travaux. Des oeuvres toujours très réussies, mais on ne peut nier que Criminal reste une référence absolue dans leur bibliographie.

Vous serez d’ailleurs ravis d’apprendre qu’après ce graphic-novel, les auteurs ont relancés la série aux USA chez Image et que plusieurs épisodes sont d’ores et déjà sortis au moment où j’écris ces lignes. Ce n’est donc pas un retour “gratuit”, à savoir que les auteurs ont été pris d’une envie subite de pondre 80 pages comme ça en se levant un matin. Non, je pense qu’il s’agit plus d’un prologue pour le retour de la série.

C’est bien évidemment un indispensable, d’autant plus dans le cas présent, avec un titre on ne peut plus provocateur…Mais c’est Criminal, donc on ne devrait pas être plus surpris que cela. Si vous aimez Brubaker et Phillips, ce sera bien évidemment un indispensable. Et si vous souhaitez découvrir, je vous dirigerais plus vers le premier tome de la série, j’ai en effet le sentiment que ce graphic novel va faire des références à une certaine famille importante dans la série.

Verdict :  à posséder

EXTREMITY

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix : 29.95€/304 pages

Scénario : Daniel Warren Johnson

Dessin :Daniel Warren Johnson

Sollicitation :  Dans une ambiance mêlant l’onirisme du studio Ghibli et la fureur post-apocalyptique de Mad Max , Extremity  est l’oeuvre de Daniel Warren Johnson, l’un des plus remarquables talents de la jeune génération d’auteurs américains.

Thea est une rêveuse. Elle ne rêve pas d’une vie meilleure, mais de vengeance contre le clan qui a décimé sa famille. Mais ce sont des combats sauvages et sanguinaires impliquant des hommes, des machines de guerre et des monstres qui l’attendent au bout de ce chemin.Cette bataille va opposer les Paznina, les Roto et Thea va vite comprendre que dans une guerre, il n’y a jamais de vainqueur…

Avis : ahhhh, que je suis heureux de voir cette série débarquer en VF ! pour ceux qui suivent mes avis VO, ils savent que j’ai évoqué ce titre de manière récurrente au cours des années 2017 et 2018 pour en dire le plus grand bien. Daniel Warren Jonhson, n’est pas vraiment un nouveau venu sur le marché, il avait quelques titres sous le coude avant cela, mais c’est vraiment avec Extremity qu’il a pu se faire un nom.

Sur le fond, le titre se situe dans une sorte d’univers post-apo aux relents fantasy assumés. Mais l’histoire va avant tout se concentrer sur une famille marquée par la tragédie qui va se lancer dans une quête de vengeance absolue, quitte à ce que les membres de cette famille soient détruits, quitte à ce que le monde brûle autour d’eux. Nombre de thématiques sont abordées, mais l’intrigue va essentiellement tourner autour des idées de vengeance et de pardon.

Tout cela serait bien évidemment bien classique sans les personnages qui se démarquent dès le départ par leur caractérisation réussie, leurs choix, leurs actions qui tout au long de la série ne font que les rendre plus attachants alors qu’ils sont confrontées à des situations de plus en plus difficiles, alors que leur famille même est consumée par cette soif de vengeance totale.

Mais ce qui attire avant tout l’oeil c’est le style graphique de Johnson, qui est sans aucun doute une des révélations visuelles de ces dernières années. Outre un style unique et reconnaissable, il se distingue par ses scènes de bataille ultra-dynamique. On sent vraiment l’auteur au carrefour d’influence, entre le comics, le manga et la BD européenne et qui jette tout ça sur ses planches.

C’est beau, c’est prenant, c’est déchirant, c’est soutenu, c’est une XXX de merveille et non seulement l’une des sorties de la semaine, du mois, mais bien l’année tout entière ! Vous l’aurez compris, en ce qui me concerne, c’est un coup de cœur absolu et je suis d’autant plus ravi de voir que Delcourt propose la totalité de la série en un seul tome !

Verdict : À POSSÉDER !!!

GLENAT COMICS

SNOTGIRL TOME 1

Date de sortie : je pensais que le titre devait sortir le 13 février 2019, mais apparemment je me suis planté et il est en fait prévu pour le 06 mars, soit cette semaine.

Prix : 16.95€/144 PAGES

Scénario : Bryan O’Malley

Dessin :Leslie Hung

Sollicitation : Sortez les mouchoirs !

Lottie Person est une blogueuse mode hyper tendance de L. A. qui vit la vie parfaite – du moins, c’est ce qu’elle essaie de faire croire à tout son réseau. Mais la vérité, c’est que ses amis sont d’horribles personnes, que son petit copain l’a trompé avec une fille plus jeune, qu’elle a des allergies qu’elle ne contrôle pas, et qu’il se pourrait même qu’elle ait tué quelqu’un !

Entrez dans un monde de sang, de larmes et de morve avec cette nouvelle série déjantée du – décidément toujours aussi réjouissant – catalogue Image Comics, par Bryan O’Malley (Scott Pilgrim) et une star montante : Leslie Hung !

Avis : Glénat s’attaque cette semaine à un gros morceau avec l’une des dernières séries en date de Bryan O’Malley, auteur du très connu Scott Pilgrim (multi-rééditée en VF)…que je n’ai personnellement jamais lu. Pour cette série en particulier, il n’assume que le scénario, le dessin étant assuré par une artiste que je ne connais pas…Cela fait beaucoup de choses que je ne sais pas ! ce qui fait que je n’ai pas vraiment d’avis sur cette sortie. Si vous êtes un fan de O’Malley, je n’ai pas vraiment besoin de vous le recommander, et si comme moi vous n’avez jamais plongés, c’est peut être la bonne occasion de commencer.

Verdict : à tester

PANINI COMICS

AVENGERS 2

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :Mensuel, 7,50 €, 112 pages

Episodes : US Avengers (2018) 2-3, Tony Stark Iron Man 2, Thor (2018) 1, inédits

Sollicitation : Fresh Start ! Thor par Jason Aaron et Mike Del Mundo rejoint le sommaire ! Les Célestes Noirs sont arrivés sur Terre… et les Avengers ne connaissent que trop bien celui qui est à l’origine de leur venue ! Pendant que Tony Stark/Iron Man fait face à la bassesse de sa concurrente commerciale Sunset Bain.

Avis : second numéro du nouveau mag Avengers, dont la composition continue de s’étoffer, avec l’arrivée de la nouvelle série Thor, encore une fois relaunchée. Le titre est toujours porté par Jason Aaron au scénario, qui continue sa grosse intrigue avec la guerre des 9 mondes. Par contre nous perdons malheureusement Russel Dautermann au dessin, remplacé par Mike Del Mundo.

Un artiste au style …très difficile. Autant, je peux l’apprécier sur des couvertures, autant sur des pages intérieures j’ai vraiment beaucoup de mal. Nous avons tous pu le constater lors de son passage précédent sur Avengers et malheureusement toutes les réserves que nous pouvions avoir à cette occasion se confirment ici. C’est d’autant plus brutal que son style est très différent de celui de Dautermann qui a clairement marqué l’univers de Thor de son empreinte.

En termes de scénario, après la fin de la série Mighty Thor, le Thor classique est remis en avant avec cette nouvelle série, alors qu’il tente de reprendre l’initiative sur les hordes de Malekith. Comme d’habitude, Loki n’est pas loin, et la guerre des 9 mondes va investir un nouveau domaine jusque là épargné. Et comme on pouvait s’y attendre, des idées plantées auparavant vont ici être développées.

Au final le premier arc de ce relaunch, qui s’étend en 4 parties est un bon retour en forme pour le personnage. Aaron fait avancer son intrigue globale, remet bien les acteurs en scène et prépare l’acte suivant. Ce n’est pas le meilleur arc du run de l’auteur, mais on est clairement ici dans la moyenne haute. Reste qu’il faut s’habituer à Del Mundo sur la partie graphique.

Du côté des Avengers, avec toujours Aaron à la manoeuvre, vous allez comprendre avec ces numéros pourquoi j’ai eu beaucoup de mal avec le premier arc de la série, que j’ai trouvé dans l’ensemble assez poussif, alors que l’intrigue fait un peu du surplace sur la plupart des pages et va dans des directions ennuyeuses quand elle veut bien progresser.Je n’ai pas vraiment le sentiment que Aaron soit fait pour cette série.

Enfin, second épisode de Iron Man, toujours écrit par Dan Slott qui nous présente de nouveau une histoire en un épisode, ce qui est grandement rafraîchissant, qui peut se lire de manière indépendante mais s’intègre tout de même dans le plan général de l’auteur. C’est toujours fun, c’est toujours sympa à lire et de manière générale, en ce qui me concerne, j’adhère vraiment à l’approche riche de l’auteur sur ce premier arc.

En termes de bilan, un Avengers moyen, un Iron Man efficace et un retour de Thor assez réussi.

Verdict  : à lire.

DEADPOOL 2

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :Mensuel, 7,50 €, 112 pages

Episodes : US Deadpool (2018) 2, Spider-Man/Deadpool (2016) 34-35, Domino (2018) 3-4, inédits

Sollicitation : Fresh Start ! Deadpool est peut-être le seul à pouvoir sauver la planète d’une menace extraterrestre et les Avengers lui demandent de l’aide ! Pendant ce temps, les super-L.M.D. de Master Matrix causent des désastres que ni Deadpool ni Spider-Man ne parviennent à empêcher. Quant à Domino, elle va chercher du secours auprès d’un expert en arts martiaux bien connu…

Avis : je n’ai pas grand chose à dire sur Deadpool, je n’ai pas accroché au premier épisode en VO, donc je n’ai pas poursuivi …mais je suis mauvais juge car peu adepte du personnage. La série consacrée à Domino se poursuit de son côté avec deux nouveaux numéros signés Simone et Baldeon qui voit le personnage aller chercher le soutien de Shang-Chi pour apprendre à contrôler son pouvoir sur la chance qui semble connaître des ratés. Comme les premiers épisodes, c’est fun, tout en étant faussement léger, le scénario est bien dynamique et le tout est porté par un David Baldeon vraiment inspiré au dessin.

Verdict : à lire

SPIDER-MAN 2

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :Mensuel, 7,50 €, 112 pages

Episodes : US Amazing Spider-Man (2018) 2-3, Spectacular Spider-Man 302-304, inédits

Sollicitation : Fresh Start ! Que va faire Peter Parker maintenant que sa vie professionnelle est bouleversée ? Et en quoi le Lézard est-il mêlé à tout cela ? Le voile se lève enfin sur l’identité de Teresa, qui prétend être la sœur de Peter, et les héros font un voyage dans le passé, pour affronter le Bouffon Vert, et un autre dans l’avenir, où le statu quo est des plus étranges

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent ce relaunch.

X-MEN 2

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :Mensuel, 7,50 €, 112 pages

Episodes :  US X-Men Gold 27, X-Men Blue 27, X-Men Wedding Special 1 (I-II) et X-Men Red 3-4, inédits

Sollicitation : Fresh Start ! Le mariage de Colossus et Kitty Pryde se rapproche et les préparatifs avancent. La nouvelle équipe de X-Men emmenée par Jean Grey, qui a pour mission d’arrêter Cassandra Nova, va s’étoffer…

Avis : comme j’ai déjà fait un long réquisitoire contre X-Men Red le mois dernier, je ne vais pas radoter ici. Retenez simplement que mon avis sur le titre est largement négatif, que cependant nombre de lecteurs ont apprécié cette série et que la meilleure manière de vous faire une opinion est de tester le titre. Pour le reste, la bonne blague du mariage se poursuit à ce que je vois, avec la publication d’un épisode spécial. Vous comprendrez à la lecture de l’épisode 30, pourquoi j’appelle cela une blague. Une mauvaise blague…

Verdict : à tester

Autre critique de X-Men Red de Bruce Lit  : parce que je ne suis pas le seul à penser que le titre à des défauts.

INFINITY WARS 2

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :Bimestriel, 7,50 €, 112 pages

Episodes : US Infinity Countdown 2, Infinity Countdown : Daredevil, Infinity Countdown : Captain Marvel, Thanos Annual (IV-V-VI) , inédits

Sollicitation :  Fresh Start ! Retrouvez des one-shots liés à Infinity Wars mettant en scène Captain Marvel et Daredevil. Et en plus de cela, Thanos et le Cosmic Ghost Rider répondent à l’appel dans Thanos Annual.

Avis : comme pour X-Men au dessus, j’ai déjà fait part de mon avis, là aussi négatif,  sur le contenu du mag Infinity wars qui outre le fait de vouloir nous infliger la très moyenne, voire franchement médiocre et indigne d’un auteur comme Duggan, Infinity Countdown (avant l’encore pire event Infinity Wars), Panini est bien décidé à nous fourrer les mini séries liées au bousin..

Verdict : à éviter.

WOLVERINE 2

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :Bimestriel, 7,50 €, 112 pages

Episodes : US Weapon Lost 2, Adamantium Agenda 2, Claws of a Killer 1-2 Mystery In Madripoor 2, inédits

Sollicitation :  Fresh Start ! La quête des héros Marvel pour retrouver Wolverine se poursuit ! Avec le début de Claws of a Killer avec Daken, Dents de Sabre et Lady Deathstrike.

Avis : tiens, je vais me répéter, mais comme je l’ai dit le mois dernier, si vous voulez perdre votre argent, allez lire Wolverine. 4 mini séries aussi inutiles les unes que les autres, pour un résultat qui peut se résumer en quelques pages, tout cela pour mettre en scène un retour confus, avant que Charles Soule n’enfonce le clou dans l’un des pires comics Marvel de l’année 2018/19, qui arrivera en 2019 en VF. Wolverine aurait mieux fait de rester enterré boulevard des allongés, je ne sais pas si même son facteur auto-guérisseur pourra encaisser autant d’atteintes…

Verdict : à éviter.

X-MEN EXTRA 1

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :Bimestriel, 7,50 €, 112 pages

Episodes : US Astonishing X-Men 13-14, Weapon X (2017) 20-21 et Jean Grey 11, inédits

Sollicitation : ,Fresh Start ! Havok crée sa propre équipe de X-Men avec le Fauve et Dazzler ! Retrouvez aussi la série Weapon X et un one-shot consacré à Jean Grey.

Avis : un mag à la composition hétéroclyte, qui sent la fin d’ère,  entre le dernier épisode de Jean Grey et les derniers épisodes de Weapon X et Astonishing X-Men. Dans ce dernier cas, le titre joue les prolongations, puisqu’il n’était prévu à la base que pour durer 12 épisodes, le temps que Charles Soule pose sa grosse pêche avec sa “saga”.

Je pense que Marvel a voulu d’une part continuer à tester Matthew Rosenberg en lui filant le titre le temps de quelques épisodes et d’autre part, lui permettre de poser quelques bases d’intrigues qui seront reprises ultérieurement. Il y avait aussi dans l’idée d’adresser quelques sous intrigues laissées un peu en l’air depuis un moment, comme le sort de Havok bien mystérieux depuis un moment.

Par contre, attention l’approche choisie par le scénariste va sans doute vous faire un choc. Outre la présence irritante des blagounettes constantes qui semblent être devenues la marque de fabrique de certains “jeunes” auteurs chez Marvel. Rosenberg, propose un pitch assez peu…conventionnel, avec ce que l’on pourrait qualifier “les X-Men de la lose”.

À savoir des personnages non mis scène dans les séries mutantes depuis un moment, utilisés ici dans le cadre d’une intrigue pas franchement glorieuse, dans le sens où ils ne répondent pas vraiment au canon de l’héroïsme traditionnel. Ajoutez à cela que Rosenberg, nous ramène les seconds pires ennemis des X-men, à savoir les Reavers (les pires sont les purificateurs…).

Qu’il parvient à les rendre encore moins intéressants qu’ils ne le sont à la base et vous avez un arc pas franchement des plus plaisants…Mais bon, comme vous avez pu déjà le noter, je ne suis pas un grand fan du monsieur…

Verdict : à tester alors que la franchise s’apprête à passer à autre chose.

STAR WARS 12

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :Bimestriel, 6,50 €, 152 pages

Episodes : US Star Wars 46-49, Dark Vador 15-17, inédits

Sollicitation : Dernier numéro exceptionnel avec sept épisodes de Star Wars et Dark Vador ! Retrouvez la conclusion des deux sagas se déroulant sur Mon Calamari.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie…Et oui, vous ne rêvez pas, Panini relance de nouveau le mag Star Wars…sans doute pour fêter l’arrivée du printemps je suppose ! Je sais, je sais, ce n’est pas très digne comme critique, mais dans le cas présent, je ne comprends légitimement pas ce qui motive le retour au numéro 1 du mag, alors qu’aucune des séries présentées dans le magazine n’est relaunchée.

Verdict : pour les fans de Star Wars.

ALL-NEW WOLVERINE T04

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :18,00 €, 144 pages

Episodes : US All-New Wolverine (2016) 19-24, publiés précédemment dans les revues X-MEN RESURRXION 2-8)

Scénario :  Taylor

Dessin :Kirk

Sollicitation :  Face à un virus extra-terrestre, Wolverine et Gabby sont les seules à pouvoir agir. Et cette mission va les emmener jusqu’à l’autre bout de l’univers avec les Gardiens de la Galaxie !

Avis : réédition du 4e grand arc de la série All New Wolverine alors que l’avenir du titre en VF est assez…obscure ? En effet, alors que le titre est sans doute le meilleur de la franchise mutante en ce moment, très au dessus des médiocres X-Men “insérez la couleur de votre choix”, Panin a décidé d’en suspendre la publication dans ses mags, sans confirmer si le titre se poursuivrait bien au delà en librairie.

C’est d’autant plus rageant qu’il ne restait derrière qu’une dizaine d’épisodes à sortir pour avoir l’intégralité du titre. La série s’étant achevée au numéro 35 aux USA. Laura n’est pas mise de côté, je vous rassure, le titre change (malheureusement) de nom et d’auteurs.

Sur le fond, pour son 4e arc, Tom Taylor a droit à encore une fois un nouvel artiste, le 4e ou 5e en une vingtaine de numéros…en la personne de Leonard Kirk qui vient nous faire plaisir le temps de quelques épisodes, avec un arc sans grande prétention mais franchement sympa dans l’ensemble.

Ce n’est clairement pas le meilleur arc, ou celui où les enjeux sont les plus élevés, mais cela permet d’opposer Laura à un danger assez inédit pour elle, un virus largué en pleine ville (difficile de trancher ça) avant d’aller vadrouiller dans la galaxie pour en trouver la cause. L’arc présente pas mal de bons moments de lecture et vaut à mon sens l’achat.

Encore une fois, dommage que Panini n’ait pas éclairci l’avenir de la série en VF, car l’arc suivent relève clairement le niveau.

Verdict : à lire

CAPTAIN AMERICA : SAM WILSON T04

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :18,00 € , 136 pages

Episodes : US Captain America Sam Wilson (2015) 19-24, publiés précédemment dans les revues AVENGERS UNIVERSE 1-3)

Scénario :  Spencer

Dessin : Unzueta, Renaud

Sollicitation : Les dernières décisions de Sam Wilson en tant que Captain America font influencer toute sa vie. Alors que la situation devient de plus en plus explosive, le héros ne sait pas encore que Steve Rogers est en train de planifier la fin de la démocratie… Conclusion de la série avec des épisodes en lien avec Secret Empire.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

CAPTAIN MARVEL : DARK ORIGINS

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :16,00 €, 112 pages

Episodes : US Captain Marvel (2017) 125-129, inédits

Scénario : Stohl

Dessin :Bandini

Sollicitation :  Carol Danvers découvre un nouvel univers dans lequel est camouflé la Pierre de l’Infini. Captain Marvel va devoir affronter Peter Quills dans ce monde où elle ne peut faire confiance à personne. Un one-shot inédit de l’héroïne !

Avis : je n’ai pas vraiment grand chose à dire sur ce tome qui publie les épisodes Legacy de la dernière série Captain Marvel en date. À suivre, si vous aimiez ce run en particulier.

Verdict : pour ceux qui suivent.

CIVIL WAR : NOIR & BLANC

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix : 32,00 €, 200 pages

Episodes : US Civil War 1-7, publiés précédemment dans l’album MARVEL DELUXE: CIVIL WAR 1

Scénario :  Millar

Dessin :McNiven

Sollicitation :  Civil War c’est l’affrontement fratricide entre deux camps de héros : ceux qui ont accepté de se faire enregistrer auprès du gouvernement sous l’égide d’Iron Man et ceux, devenus hors-la-loi, qui ont refusé et qui se battent aux côtés de Captain America. Retrouvez la saga culte dans une édition très grand format et en noir & blanc pour apprécier la toute puissance du trait de Steve McNiven.

Avis : “long soupir de lassitude”…pour la 85 000e fois au moins, Panini réédite encore une fois le crossover Civil War…avec un twist cette fois, et oui, vous rêviez de découvrir cette histoire en noir et blanc et bien vous voilà ser…hein ? vous vous en contrecarrez le haricot magique que ce soit en noir et blanc ? comment, allons ? c’est un grand évènement, qui ne voudrez pas avoir encore une version de Civil War sur ses étagères ! comme vous pouvez le constater, je ne vais même pas me fatiguer à donner mon avis sur le fond…

Verdict : euuuhhh…non.

DARK MAUL / CHEWBACCA : COFFRET METAL

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix : 31,00 €, 112 + 128 pages

Episodes :

Scénario : Bunn, Duggan

Dessin :Ross, Noto

Sollicitation : Retrouvez les 100% STAR WARS consacrés à Chewbacca et à Dark Maul dans un magnifique coffret en métal. Dark Sidious confie une mission secrète à Dark Maul. Le jeune Sith a bien l’intention de dépasser les espérances de son Maître, pour lui montrer qu’il est enfin capable d’affronter les Jedi. De son côté, après la bataille de Yavin, Chewbacca est seul lorsqu’il réalise un atterrissage forcé sur une planète occupée par l’Empire. Il se trouve alors pris au milieu d’une rébellion.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

DEADPOOL : TROP TÔT ?

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :18,00 €, 136 pages

Episodes : US Deadpool Too Soon ? 1-4, publiés précédemment dans la revue X-MEN HORS SERIE (2017) 1

Scénario : Corin

Dessin :Nauck

Sollicitation : Un manoir, des invités, un meurtre mystérieux, une enquête : non, ce n’est pas un nouveau roman d’Agatha Christie mais bien une soirée classique pour Deadpool ! Avec l’aide de Rocket Raccoon, Ecureuillette mais aussi le Punisher et Howard le Canard, notre Mercenaire Disert va devoir découvrir qui est l’assassin !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans de Deadpool  

X-MEN : INFERNO

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix : 26,00 € , 272 pages

Episodes : US Uncanny X-Men 239-243 et X-Factor 36-39 publiés précédemment dans les albums MARVEL CLASSIC : X-MEN 1988 (II)-1989 (I)

Scénario : Claremont, Simonson

Dessin :Silvestri

Sollicitation : New York est envahit par les forces démoniaques et la ville devient une porte menant droit en enfer. Les X-Men font face aux démons menés par N’astirh et Madeleine Pryor ! Un récit culte. Inferno est l’une des lectures les plus mémorables des années 80, ayant marqué tout une génération de lecteurs. On la doit à des scénaristes légendaires (Chris Claremont et Louise Simonson), à Walter Simonson et à un petit nouveau, Marc Silvestri dont le talent explose à chaque cases.

Avis : après Mutant massacre le mois dernier, Panini continue sa réédition des grands crossovers mutants dans sa collection Marvel event, avec Inferno, ou l’un des grands moment des années 80…sur le papier. Bon, je ne vais pas vous mentir pour avoir lu ce crossover il y a quelques temps, j’en garde un souvenir très mitigé voire franchement assez négatif.

On a ici essentiellement des scénaristes qui font leur possible pour remettre d’équerre une situation compliquée, à savoir expliquer comment le boy scout Scott Summers a pu abandonner femme et enfant pour aller retrouver son ex présumée morte depuis des années. Après avoir retourné la situation dans tous les sens, les auteurs n’ont pu que rendre Madelyne Prior maléfique pour s’en débarrasser et nettoyer le terrain. À la base le pitch n’est guère attrayant, mais en termes d’exécution, on a l’impression de voir une tentative de dérapage contrôlé se transformer en carambolage immense …

C’est juste complètement bordélique, les comportements des personnages tournent au What the Fuck complet alors que l’on se demande si tout ce petit monde est encore très sain d’esprit et si les auteurs n’ont pas à ce stade sombrés dans la drogue, l’alcoolisme, les jeux d’argents et autres vices en vogue…Je comprends intellectuellement l’attachement de certains à cette saga, et au costume de Madelyne dessiné par Marc Silvrestri en particulier, mais il faut admettre la vérité : Inferno n’est pas très bon. C’est un bon gros nanar,une série Z pas franchement glorieuse,  que beaucoup voient avec le filtre de la nostalgie.

Verdict : à lire pour sa culture personnelle sinon pas taper le chroniqueur merci.

JE SUIS IRON MAN

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :25,00 € , 320 pages

Episodes :  US Tales of Suspenses (1959) 39 & 91, Iron Man (1968) 54, 128, 215-216, 232 & 262, Iron Man (1996) 1, Iron Man (1998) 50, Civil War : The Confession, Invincible Iron Man (2011) 500.1, Invincible Iron Man (2017) 593 (I), publiés précédemment dans les albums MARVEL CLASSIC : IRON MAN L’INTEGRALE 1963-64, 1966-68, 1972, MARVEL BEST OF : IRON MAN LE DIABLE EN BOUTEILLE, LA GUERRE DES ARMURES, LA GUERRE DES ARMURES II, MARVEL DELUXE : CIVIL WAR 3 et IRON MAN 4 et dans les revues Strange ( Lug) 220-221, IRON MAN (V2) 1, MARVEL HEROES (V1) 26)

Sollicitation : Depuis que Robert Downey Jr l’incarne au cinéma, Tony Stark est plus populaire que jamais. Découvrez toutes les facettes d’Iron Man mais aussi tout ce qu’il y a à savoir sur James Rhodes, Pepper Potts et Stark Industries au travers d’une sélection d’épisodes recouvrant six décennies. Par les plus grands auteurs de la Maison des Idées d’hier et d’aujourd’hui.

Avis : voilà un choix de publication assez étrange, avec la sortie cette semaine d’une anthologie dédiée à Iron Man. Je trouve cela bizarre car en général, Panini fait correspondre ce genre de sortie avec l’arrivée d’un film correspondant sur les écrans. Or ce mois-ci c’est un film Captain Marvel qui sort et non un nouvel Iron Man, donc je suis un peu paumé… d’autant que l’anthologie Je suis Captain Marvel est sortie le mois dernier…Donc à moins que Panini ait des infos exclusives sur le contenu du film avec un gros scoop, cette sortie se justifie mal…Bon, en tout cas comme d’habitude c’est là une bonne occasion de découvrir le personnage pour ceux qui seraient curieux.

Verdict : pour les lecteurs désirant en apprendre plus sur le personnage

MOON KNIGHT LEGACY T02

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :18,00 € , 136 pages

Episodes : US Moon Knight (2017) 194-200, inédits

Scénario : Bemis

Dessin :Templeton, Davidson, Burrows

Sollicitation : Des anciens et des nouveaux ennemis entourent Moon Knight tandis que Marc Spector enquête sur son enfance et sur l’événement qui pourrait être à l’origine de sa soif de justice… Suite et fin de la prestation de Max Bemis sur Moon Knight. Pour son épisode 200, Jeff Lemire et Bill Sienkiewicz viennent saluer le héros !

Avis : suite et fin du run de Max Bemis sur le titre Moon Knight qui n’aura duré que 12 épisodes au final. Et on peut malheureusement se dire que cette fois ce n’était pas tant le désir de l’auteur de faire un run court, que plutôt la réception assez tiède de son travail qui est responsable. En effet si les débuts de l’auteur sur le titre, accompagné du très bon Burrows au dessin étaient très sympa, le scénario s’est assez vite englué et l’on a pu constater une certaine baisse à la fois de qualité et d’intérêt dans le lectorat pour son travail.

Son premier arc s’achevant de manière assez piteuse après des débuts pourtant très prometteurs. Du coup pour la suite, j’ai plus suivi en pointillés, avec un épisode ici ou là, sans que ce que je lise retienne mon attention. C’est dommage, car Bemis présente ici des idées et concepts intéressants, alors qu’il confronte Moon Knight à des défis très différents et parfois assez innovants par rapport à ce que l’on a l’habitude de voir dans un titre Moon Knight.

Il y a donc un vrai potentiel derrière tout ça, mais qui n’est jamais complètement réalisé, jamais exploité à fond. Du coup, sans être mauvais, ce run, qui s’achève avec le numéro 200,  se révèle au final assez moyen.

Pour l’instant, la série régulière Moon Knight n’est pas encore revenue aux USA. On peut bien évidemment s’attendre à terme à ce que Marvel relaunche le titre, mais je pense qu’ils vont attendre un peu pour se donner le temps de trouver la bonne équipe créative, d’autant que depuis quelques années, ils essayent vraiment de confier le personnage à des gens qui ont une “voix” très distincte et une créativité bien affirmée.

Verdict : à lire

SPECTACULAR SPIDER-MAN, L’INTEGRALE 1986

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :35,00 € , 336 pages

Episodes : US Spectacular Spider-Man (1976) 110-121 et Annual 6, publiés précédemment dans les revues Nova (Lug) 107-117 et 2 inédits

Scénario : David

Dessin :Buckler

Sollicitation : Dans ce nouveau volume des aventures de Spider-Man sous son costume noir, on retrouve la fin de La Mort de Jean DeWolff, un épisode lié à Secret Wars II, deux récits inédits en France signés Bill Mantlo, Peter David et Keith Giffen ainsi que Dents de sabre, la Chatte Noire et le Docteur Strange !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

STAR WARS T07

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :18,00 €, 136 pages

Episodes : US Star Wars (2015) 38-43, publiés précédemment dans les revues STAR WARS (V2) 8-10

Scénario : Gillen

Dessin :Larroca

Sollicitation :  Nouveau départ pour la série Star Wars sous la direction de Kieron Gillen (Dark Vador, Doctor Aphra). Luke, Leia, Han et les Rebelles se rendent dans les ruines de Jedha et aident les Partisans de Saw Gerrera face à l’Empire.

Avis : pas vraiment d’avis, alors que Panini poursuit la réédition de la série Star Wars en librairie et attaque ici le run de Kieron Gillen sur la série, alors que l’auteur qui avait livré un travail remarquable sur Darth Vader prend la suite de Jason Aaron. Je me souviens avoir lu les premiers épisodes en VO et n’avoir guère été impressionné…Malheureusement, la faute en revient en grande partie au dessin de Salvador Larroca qui pousse ici son style photo-réaliste au delà du supportable et nous donne à voir des choses passablement immondes. Le scénario est…ben je n’en ai guère lu assez pour en dire grand chose, du peu que j’ai lu, j’avais avant tout l’impression de beaucoup de mise en place assez lente.

Verdict : pour les fans.

SWING T01

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix : 15,00 € , 96 pages

Episodes :  US Swing 1, inédit

Scénario : Hawkins

Dessin :Cheung, Sejic

Sollicitation : Cathy Chang et Dan Lincoln se sont rencontrés à l’université. Follement amoureux, ils se sont mariés. Mais des années plus tard la routine guette et pour épicer leur vie, le couple décide de s’intéresser à l’échangisme… Découvrez cette nouvelle histoire dans l’univers de Sunstone.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Je précise, que Stjepan Sejic n’est qu’associé de très loin sur le titre, sa femme est elle plus investie. Mais dans l’ensemble, cela se situe dans l’univers de Sunstone, sans pour autant que cela ait un impact sur les intrigues des tomes produits par Sejic. J’aime beaucoup Sunstone, mais sans l’artiste à la barre, cela m’attire beaucoup moins.

Verdict : pour les fans.

THOR T02 : LES DERNIÈRES HEURES DE MIDGARD

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix : 32,00 €, 328 pages

Episodes : US Thor God of Thunder 12-25, publiés précédemment dans les albums MARVEL NOW ! : THOR 3-4

Scénario : Aaron

Dessin : Garney, Ribic

Sollicitation : Thor a toujours veillé sur Midgard, la Terre, comme sur Asgard, son royaume, et il a souvent accompli cette mission seul. Mais lorsque Malekith le Maudit fait son grand retour et que les Neuf Royaumes sont en danger, le fils d’Odin forme une alliance inédite pour mettre à mal les plans de son ennemi. On retrouve ensuite le dieu du Tonnerre des centaines d’années dans le futur, seul face à Galactus dans un duel pour la survie de la Terre. Suite et fin de la première série de Jason Aaron.

Avis : suite de la réédition en deluxe du run de Jason Aaron sur Thor, avec la présentation dans ce tome de l’intégralité de sa seconde année sur le titre…qui fut aussi sans doute la pire. Après une première année tout simplement brillante de bout en bout avec certains des meilleurs épisodes de Thor que j’ai pu lire, il tombe avec ces numéros dans des épisodes relativement médiocres mais qui demeurent cependant indispensable à la compréhension de son run.

En premier lieu, vous avez l’arc qui couvre les épisodes 13 à 17 qui amènent deux éléments importants. D’une part le retour de Malekith comme une menace de premier plan et d’autre part, l’annonce de la guerre des 9 mondes, ou l’intrigue fil rouge de tout le run d’Aaron sur le titre. Il est vraiment dommage que ces deux éléments cruciaux soient mis en place dans un arc aussi poussif, qui se résume à une longue course poursuite entre Thor et ses alliés et Malekith qui fout le bordel un peu partout.

C’est d’un ennui profond, marqué par ailleurs par des prestations artistiques de Ron Garney en très petite forme qui ne fut même pas en mesure de terminer l’arc, puisqu’il fut remplacé sur la moitié du dernier épisode par une autre artiste…

Ensuite, vous avez l’épisode 18 qui est un petit chef d’oeuvre qui revient sur le Thor du passé à l’époque Viking, alors que Aaron présente ce qui est sans doute le point de départ de l’évolution du personnage, quand il a commencé à laisser derrière lui l’ado insolent et immature pour entrer dans l’âge adulte. Un récit très réussi et en un seul épisode !

Ensuite, vous avez le coup de grâce avec l’arc qui couvre les épisodes 19 à 25 qui voit également le retour de Esad Ribic sur le titre le temps de quelques numéros. À titre personnel, j’en suis venu à appeler cet arc : Thor contre les avocats, car c’est vraiment le point de conflit principal, alors que le héros va être confronté aux agissements de la compagnie Roxxon qui vient gentiment foutre le bordel dans la petite ville où Thor et Asgard sont venus s’installer.

Là aussi c’est foutrement poussif et l’arc n’est relevé que parce qu’il y  a tout un segment dans le futur où l’on voit le futur Thor se bastonner avec Galactus et XXX c’est XXX d’épique ! Le reste est juste chiantissime, mais important car cela positionne l’entreprise Roxxon et son PDG comme un autre acteur important du run de l’auteur. C’est malheureusement un creux qui va se poursuivre sur le volume suivant et ce jusqu’au lancement de la série Mighty Thor où Aaron a retrouvé un second souffle.

Verdict : à lire

VS T01

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix : 19,00 €, 144 pages

Episodes :  US VS (2018) 1-5, inédits

Scénario :  Brandon

Dessin : Ribic

Sollicitation :  Dans le futur, la guerre est devenu un sport hyper-médiatisé. La gladiateur Satta Flynn va découvrir à ses dépends que la nouvelle génération de soldats est plus dangereuse que jamais et que la lumière des feux de la rampe brûle tout ce qu’elle touche. Une série Image Comics illustrée par Esad Ribić (Secret Wars) !

Avis : bon on va faire vite sur cette série. Si le titre bénéficie d’un atout énorme en la présence de Esad Ribic au dessin, il souffre d’un défaut assez mortifère, à savoir un scénario absolument incompréhensible. Je me souviens encore de mon sentiment à la lecture de l’épisode 1 qui pouvait se résumer en un bon gros “hein ? moi pas comprendre”. Le problème principal réside dans une narration assez opaque qui ne permet pas de comprendre ce que les auteurs veulent raconter.

Verdict : bof – préparez l’aspirine.

X-FACTOR, L’INTEGRALE 1986

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix :35,00 €, 360 pages

Episodes : US Fantastic Four (1961) 286, X-Factor (1986) 1-11 et Annual 1, publiés précédemment dans les albums MARVEL ABSOLUTE : X-MEN – LA SAGA DU PHENIX NOIR et MARVEL EVENTS : MASSACRE MUTANT et les revues Spidey (Lug) 89-96)

Scénario :  Simonson, Layton

Dessin : Guice

Sollicitation : Jean Grey est revenue d’entre les morts et les X-Men des origines reforment une équipe : X-Factor ! Mais le monde a changé et le groupe va rencontrer un adversaire à la puissance démesurée : le terrifiant Apocalypse. Découvrez le premier volume de la série X-Factor.

Avis : c’est un peu la grosse surprise de ce mois de mars, nous voyons en effet Panini tenter de rééditer le titre X-Factor, autre spin off mutant lancé dans les années 80 et qui connut par la suite nombre de moutures différentes. L’éditeur nous présente ici les 11 premiers épisodes qui voient la composition de l’équipe autour des 5 X-Men fondateurs à l’occasion du 1er retour de Jean Grey. Le concept original de X-Factor était d’ailleurs assez étonnant, puisque les personnages se faisaient passer pour des chasseurs de mutants qu’ils capturaient eux mêmes pour éviter que le gouvernement ou des groupes plus dangereux ne les abattent.

Ensuite, il faut noter qu’il fallut quelques numéros avant que le titre ne trouve vraiment ses marques. L’équipe créative originale étant évacuée au bout de quelques numéros pour laisser la place à Louise Simonson qui pilota ensuite le titre pendant plusieurs années et lui donna sa tonalité définitive. Même s’il n’a jamais été un des titres premiers de la galaxie X-Men, cette première mouture de X-Factor demeure importante pour l’histoire de la franchise.

Outre le fait de remettre en vedette les X-Men originaux, le titre voit le début de plusieurs concepts qui vont marquer la franchise, comme un certain Apocalypse dont vous avez peut être vaguement entendu parler…C’est donc une ressortie intéressante…qui je l’espère sera suivie par d’autres tomes derrière, car par exemple, nous n’avons toujours pas d’annonce quant à la suite de l’intégrale des New Mutants qui a débuté l’année dernière.

Verdict : à lire

PAPERBACK

MECH ACADEMY TOME 3

Date de sortie : 06 mars 2019

Prix : 14€/96 pages

Scénario : Greg Pak

Dessin : Takeshi Miyazawa

Sollicitation :  L’académie du Sky Corps n’existe plus et l’armée a décidé de prendre des mesures atroces pour contrer l’invasion extraterrestre imminente. Stanford et ses compagnons n’ont plus le choix : s’ils veulent sauver leurs robots et la Terre, ils vont devoir se lancer dans un ultime assaut désespéré contre les vaisseaux Shargs qui foncent à toute vitesse vers notre planète.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

URBAN COMICS

JUSTICE LEAGUE  : NO JUSTICE

Date de sortie : 08 mars 2019

Prix : 15.50€/144 pages

Episodes : No Justice #1-4 + extraits de DC Nation #0 – contenu inédit

Scénario : Scott Snyder, Joshua Williamson  & James Tynion IV

Dessin : Francis Manapul (mais pas pour tous les épisodes…)

Sollicitation :  Après la destruction du mur cosmique de la Source, Brainiac attaque une fois de plus Metropolis et force la Ligue de Justice à trouver de nouveaux alliés pour le contrer. Son but ? Les préparer à affronter les Titans Oméga : des entités représentant les énergies qui régissent l’Univers tels le Merveilleux, la Sagesse, le Mystère et l’Entropie. Chacune des entités tient à renverser les autres afin de devenir la seule puissance régentant la création.

Avis : début cette semaine du run de Scott Snyder sur la Justice League avec la sortie de la mini No Justice qui fait directement suite à Metal en termes de continuité et d’idées mises en scène. En effet, dans ces épisodes, la Justice League va devoir faire face aux conséquences de cet event et de ses actions, à savoir le fait d’avoir brisé le Source Wall. Des choses vont en sortir …et elles ne sont pas vraiment recommandables…

Sur le fond, je ne vais pas vous cacher que même si j’aime beaucoup Snyder, cette mini est..complètement bordélique. C’est parfois assez peu lisible, alors que l’auteur balance un million de trucs à la fois et semble avoir du mal à calmer son enthousiasme pour toutes les histoires qu’il veut lancer. Du coup on se retrouve avec un récit bourré d’énergie et d’idées mais souvent assez confus à la conclusion assez bancale essentiellement là pour mettre en place les bases de ce qui va suivre.

En outre ce sentiment est renforcé par la partie graphique assez inégale. En effet, malheureusement, Francis Manapul n’a pas été en mesure d’assurer seul les 4 épisodes de la mini série et l’artiste qui prend le relais dispose d’un style pas vraiment raccord, beaucoup moins abouti et réussi qui n’aide pas à la compréhension de ce qui se passe.

Du coup, même si cette mini est importante pour comprendre ce qui va suivre, puisque les évènements retranscris ici vont être repris dans la série Justice League, il ne faut pas vous attendre un chef d’oeuvre non plus. En ce qui me concerne, je trouve le travail du scénariste bien plus abouti sur la série Justice League…que nous découvrirons en VF à la fin du mois.

Verdict : à lire

JUSTICE LEAGUE INTEGRALE TOME 1

Date de sortie : 08 mars 2019

Prix : 28€/560 pages

Episodes :  Justice League #1-17 + #0, Aquaman #14-16, Dc Comics Free Comic Book Day 2012 – contenu déjà publié dans les tomes 1 à 3 de la série DC Renaissance

Scénario : Geoff Johns

Dessin : Jim Lee, Ivan Reis,

Sollicitation :  Il y a cinq ans nul ne connaissait l’existence des super-héros.

Avec l’apparition de Superman, Batman, Green Lantern et Wonder Woman, les autorités, effrayées par la puissance de ses individus, les déclarèrent hors-la-loi. Cependant, lorsque Darkseid projeta de conquérir la Terre, les humains durent se placer sous la protection de leurs héros. Voici le récit de la première union des super-héros : la célèbre Ligue de Justice.

Avis : nouvelle intégrale dédiée à une série du New 52, qui s’intéresse ici à …ben la Justice League, encore une fois. Et si No Justice s’intéresse, au dessus, au début du run de Snyder, ce tome présente les débuts de Geoff Johns sur le titre…Des débuts franchement assez mitigés, même si pour moi c’est toujours un plaisir de retrouver Jim Lee au dessin. Sauf que les épisodes en question sont…ben assez vides et creux et il faut attendre l’arrivée de Ivan Reis et l’arc Throne of Atlantis (épisodes 13 à 17) pour voir Johns commencer à remonter le pente et son niveau habituel.

Cela demeure cependant pour moi une bonne introduction au monde de la Justice League. C’est simple, direct, sans références à la continuité, puisqu’on voit les débuts de la ligue et une petite aventure par la suite. On comprend bien les enjeux et graphiquement, si ce n’est plus le Jim Lee de la grande époque, cela reste agréable à regarder. Donc je le conseillerai à tout nouveau lecteur qui veut essayer de plonger dans le monde de la Ligue et cherche un bon point d’entrée.

Verdict : à lire

SUPERMAN REBIRTH TOME 6

Date de sortie : 08 mars 2019

Prix : 22.50€/296 pages

Episodes :  vol.6 (#33-36 & #39-41) + Vol.7 (#42-45 + Special) + Action Comics 1000

Scénario : Peter J.Tomasi & Patrick Gleason

Dessin : Doug Manhke, Ed Benes

Sollicitation :  Lex Luthor a toujours été le plus grand adversaire de Superman.

Mais contre toute attente, la chute de Darkseid et la horde de prétendants au trône d’Apokolips va précipiter l’alliance des ennemis d’hier dans l’espoir de maintenir un semblant de paix dans la galaxie. Mais qui pourrait prédire ce que fera son allié de fortune s’ils parviennent à remporter la victoire ?

Avis : dernière sortie comics de la semaine (et on entend mon soupir de soulagement parce que cet article est sans fin !!!) avec la fin du run de Peter Tomasi et Patrick Gleason sur Superman. Ou du moins la fin officielle parce que comme je l’ai déjà dit, en ce qui me concerne, ils ont terminé leur travail dans l’épisode 25 et tout ce qui a suivi est une vague ombre par rapport à l’éclat de leur débuts. Et Urban doit en être conscient car ils ont rassemblés dans un seul tome tous les épisodes qui restaient à publier pour pouvoir s’en débarrasser le plus vite possible et passer au run suivant dès avril.

De fait, et malheureusement comme mon commentaire le laisse entendre : ce n’est pas très bon. Le premier arc sur Apocalypse est sans intérêt et n’apporte rien et l’arc suivant avec Bizarro…est un arc avec Bizarro donc, je ne pense pas avoir besoin d’indiquer qu’il sera sans répercussions. C’est vraiment une conclusion de run assez peu inspirée qui est présentée ici. D’où le fait que je préfère prétendre qu’ils sont partis avec l’épisode 25…rejoignez moi dans cette merveilleuse illusion.

Verdict :  dispensable.

CINEMA

CAPTAIN MARVEL

Date de sortie : 06 mars 2019

Réalisateur : Ryan Fleck & Anna Boden

Sollicitation : Captain Marvel raconte l’histoire de Carol Danvers qui va devenir l’une des super-héroïnes les plus puissantes de l’univers lorsque la Terre se révèle l’enjeu d’une guerre galactique entre deux races extraterrestres.

Avis : je signale avant tout la sortie du film pour information. Après avoir vu les trailers, je ne peux pas dire que je sois vraiment animé par un désir ardent de voir le film. Je peux avoir tort, ou tout simplement peut être que le film n’est pas pour moi. Si vous êtes intéressés en attendant, il sort donc cette semaine. En tout cas le film devra répondre à quelques questions importantes pour assurer la cohérence de l’ensemble.

À savoir, où est passé le personnage entre ses débuts dans les années 90 et le temps présent ? par ailleurs, on peut évidemment imaginer que les scènes post crédits seront en lien avec le Avengers Endgame et verra sans doute le personnage se diriger vers la Terre, ou un truc dans le genre…J’espère aussi que le film permettra de développer le côté cosmique du MCU.

Les films Guardians of the Galaxy avaient commencé à y toucher mais de loin, ici on nous promet beaucoup de choses, avec notamment la guerre Kree/Skrull comme point central de l’intrigue. La galaxie est un endroit très peu peuplé dans l’univers Marvel, donc ce serait sympa que cela soit plus développé.

Verdict : pour ceux qui sont intéressés.

A propos Sam 1837 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

6 Comments

  1. A propos d’All-New Wolverine de Tom Taylor il a été précisé dans l’édito de la revue « Fresh Start » Wolverine que la suite de sa série sortira directement en librairie. on aura donc les 2 albums restants, et même je pense la série qui vient après intitulée X-23.

  2. Bonjour Sam,
    Merci pour ted guides de lecture.
    Grâce à toi j’ai découvert et adoré Motor Girl que je viens de finir à l’instant.
    Tu viens de me convaincre de me procurer Extremity.
    Au plaisir 🙂

  3. En ce qui concerne « Inferno », la 1ère fois que j’avais lu, j’avais pas trop aimé. D’ailleurs, j’avais préféré l’intrigue avec les enfants contre les démons des Limbes (épisodes des New Mutants + la mini série X-terminators) – pas présente dans cet album qui sort en librairie. Bon, après, c’était une période où j’avais lu les numéros liés à Inferno (sauf les épisodes de Excalibur) sans avoir lu ce qui s’était passé quelques mois avant.

    Peut-être que si je relis aujourd’hui, en ayant suivi les séries liées à Inferno depuis longtemps, mon appréciation changera. En effet, Inferno est un moment où beaucoup d’intrigues sont résolues (Madelyne Pryor qui contactait un mystérieux personnage, les équipes de X-factor et [Uncanny] X-men qui se retrouvent après ce qui s’est passé dans « Fall of the Mutants » …)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.