Guide de lecture Comics VF : semaine du 12 juin 2019

Edito : en premier lieu, je tenais à vous présenter mes excuses pour le format de l’article. Comme vous pouvez le constater, le texte n’est pas présenté en format justifié…car en raison des dernières mises à jour de WordPress, je n’ai tout simplement pas retrouver la fonction. Donc encore une fois, toutes mes excuses, et j’espère que cela ne nuira pas à la bonne lecture de l’article.

Allez c’est parti sur la seconde semaine du mois, où Panini continue comme d’habitude de dominer en termes de nombre de sorties, avec encore une fois beaucoup de rééditions, mais nous avons désormais très largement l’habitude. Tout n’est pas à jeter, même si certains choix de rééditions sont étranges…oui, je pense à toi Fear Itself en noir et blanc et cela part parfois un peu dans tous les sens sans cohérence apparente. De son côté Urban ne présente que de l’inédit cette semaine…mais en même temps peu de sorties…pas comme dans les mois à venir.

J

Info de la semaine : et cette petite intro me permet d’enchaîner sur les annonces du programme d’Urban (presque comme si c’était fait exprès…) pour le mois d’octobre prochain…et oh mon dieu des comics, ils ont décidés de nous tuer…ou de nous pousser à nous interroger : sommes nous tant attachés que cela à certains de nos organes internes ? après tout, nous disposons de certains en double…donc quel intérêt d’en garder certains ?

Une question importante à se poser alors que l’éditeur annonce le premier tome de la Doom Patrol de Grant Morrison, mais aussi celle plus récente de Gerard Way, Camelot 3000 de Brian Bolland, Batman qui rit de Snyder et Jock, Batman Damned (moins indispensable et je trouve Urban..optimiste de penser que la mini sera terminée en octobre…), mais aussi la suite du run de Jeph Loeb, Joe Kelly et Ed McGuinness sur Superman, le Green Lantern de Grant Morrison et Liam Sharp, la fin de Royal City de Jeff Lemire…et je ne cite pas tout !

C’est un programme de sorties de malade…qui fait saliver et pleurer d’avance. Même si j’ai quelques craintes pour la Doom Patrol de Morrison. L’éditeur n’est en effet pas connu pour terminer rapidement ces éditions de runs passés. On attend ainsi toujours depuis plusieurs années, la fin des archives de la Suicide Squad de Ostrander, la suite de la Justice League de Giffen et Dematteis ou encore du Superman de Byrne.

Au delà, le mois d’octobre sera d’autant plus compliqué que grâce à certains sites de vente en ligne, nous avons aussi une idée de ce qui va sortir chez Panini…et…oh grand dieu des comics, notre fin est proche ! Bref, mon conseil sera simple, commencez à économiser dès maintenant parce que le mois d’octobre va être dantesque !

Sortie de la semaine : cette semaine, je retiendrai deux sorties :

  • La mort des Inhumains par Donny Cates et Ariel Olivetti chez Panini Comics
  • Omega Men de Tom King chez Urban Comics

Émission de la semaine : deux émissions au programme cette semaine :

  • mardi à partir de 21h, le comixity of the future past qui reviendra sur l’actu geek de juin 1999 ;
  • jeudi, à partir toujours de 21h (et quelques), le comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine, avec un peu d’actu sur le dessus !

DELCOURT COMICS

LORD BALTIMORE TOME 7 – LES CERCUEILS VIDES

Date de sortie : 12  juin 2019

Prix : 15.95€/160 pages

Scénario : Mike Mignola & Christopher Golden

Dessin :Peter Bergting

Sollicitation : Un homme désespéré combat seul le fléau vampirique durant la Grande Guerre ! Mike Mignola et Christopher Golden plongent aux sources du mythe et émergent avec leur vision gothique d’une quête de vengeance.

Les alliés de Lord Baltimore revivent leur trouble passé, tandis qu’ils enterrent leurs amis tombés lors du combat contre les forces vampiriques. Pourront-ils découvrir les origines de la sorcière écarlate, avant qu’elle ne parvienne à réveiller le Roi Rouge, celui qui semble être derrière toutes les misères du monde ? Suivez le parcours de Lord Baltimore dans ce pénultième récit de ses aventures !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

PANINI COMICS

ALL-NEW DEADPOOL T07

Date de sortie : 12  juin 2019

Prix :25,00 €, 264 pages

Episodes : US Deadpool (2016) 25 & 30-36, publiés précédemment dans les revues DEADPOOL (2017) 4, 7-13

Scénario : Duggan,

Dessin :Hawthorne, Lolli

Sollicitation : Après des vacances à l’autre bout de la galaxie, Deadpool revient aux États-Unis tandis que le pays est aux mains de l’Hydra. Mais si Captain America est à la tête du pays, c’est qu’il doit y avoir de bonnes raisons, non ? Wade Wilson fait confiance au meilleur des hommes. Dommage que ce soit au pire moment !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans de Deadpool.

ALL-NEW LES GARDIENS DE LA GALAXIE T02

Date de sortie : 12  juin 2019

Prix :18,00 €, 136 pages

Episodes : US All-New Guardians of the Galaxy 7-12, publiés précédemment dans les revues MARVEL UNIVERSE (2017) 5 et MARVEL EPICS 1

Scénario : Duggan,

Dessin :Hawthorne, Kuder, Boschi, Reis

Sollicitation : Marvel NOW!,

Les Novas affrontent les Talons, les Gardiens de la Galaxie confrontent les Doyens de l’Univers et on en découvre davantage sur le passé de Groot, Rocket et Drax. Enfin, les héros recrutent de nouveau un super-héros terrien dans l’équipe !   

Avis : suite de la réédition du run de Gerry Duggan et Aaron Kuder sur les Guardians of the Galaxy. Un second tome qui confirme tout le bien que l’on pensait de ce run à ses débuts, alors que le scénario prend avantage du statut quo post Secret Wars et s’en sert comme base pour l’intrigue lancée dans le premier tome tournant autour des joyaux de l’infini.

Dans le même temps, Duggan assemble d’autres joueurs laissés pour compte ces dernières années dans la partie cosmique de l’univers Marvel, comme le Nova Corps ou encore les Talons et on sentait alors qu’il voulait faire converger tout ce petit monde dans une grande saga…avec des résultats ultérieurs très mitigés. Mais tout cela était alors très riche de promesses.

Malgré le fait que le run ait largement perdu en qualité par la suite, je conserve en effet une grande affection pour ces 12 premiers épisodes qui tentaient une synthèse des différentes versions de l’équipe proposées par Marvel ces dernières années, en essayant de renouer avec l’esprit des bouquins signés Dan Abnett et Andy Lanning et la version des films. Tout n’était pas parfait, mais le potentiel était là tout comme l’envie.

Verdict : à lire

CAPTAIN AMERICA T01

Date de sortie : 12  juin 2019

Prix :28,00 € , 232 pages

Episodes : US Captain America (2011) 1-10, publiés précédemment dans les revues AVENGERS (V2) 1-6 et AVENGERS (V3) 1-4

Scénario : Brubaker,

Dessin :McNiven, Davis

Sollicitation : Marvel Deluxe,

Steve Rogers est de nouveau Captain America. L’enterrement d’un vieil ami lance le héros dans une course contre la montre où se joue le sort du monde. La Légende Vivante devra aussi affronter l’Hydra avec l’aide du Faucon et de Sharon Carter.Pour ce nouveau numéro 1 d’Ed Brubaker, il est accompagné par Steve McNiven (Civil War) et Alan Davis (Thanos).

Avis : ouh la vache, la réédition qui fait remonter des souvenirs pas vraiment agréables. Je me souviens vaguement de ce relaunch de la série Captain America perçu à l’époque et de manière assez juste comme complètement inutile. Quelques mois avant une autre grande relance, qui a pris place en 2012, l’éditeur s’était senti obligé de relauncher certaines de ces séries, notamment le captain America de Ed Brubaker qui arrivait alors en fin de course, sans renouveler aucune équipe créative sur le fond…On continuait donc comme avant, dans la même direction, avec simplement un nouveau numéro 1 sur la couverture.

Et malheureusement, pas vraiment avec des résultats, car les auteurs sur ces titres étaient alors pour la plupart un peu en fin de course. À la lecture de ces numéros, on sent en effet que dans le cas de Cap,  l’auteur n’a plus vraiment grand chose à dire sur la série une fois son grand récit avec Red Skull achevé et qu’il ne reste sur le titre que pour une seule raison, Marvel n’avait alors pas trouvé de remplacement et l’éditeur avait besoin de plus de temps. De fait, si ces épisodes ne sont pas désagréables en eux-mêmes on a avant tout un Brubaker en mode automatique qui est juste là pour combler mais sans réelle inspiration, si bien que l’on s’ennuie assez rapidement

Bon, il reste une bonne partie graphique entre McNiven (qui ne reste pas longtemps comme d’habitude !) et Alan Davis, mais vu le prix demandé, il faut plus que de beaux dessins.

Verdict : pour ceux qui veulent avoir tout le run de Brubaker sur Cap.

CHAMPIONS T02

Date de sortie : 12  juin 2019

Prix :18,00 €, 160 pages

Episodes : US Champions (2016) 6-12, publiés précédemment dans les revues AVENGERS (2017) 6-12)

Scénario : Waid,

Dessin :Ramos

Sollicitation : Marvel NOW!,

Les Champions, l’équipe créée par Miss Marvel, Nova et Miles Morales, doivent faire face à des problèmes familiaux et aux Freelancers. Ils doivent aussi trouver comment réagir alors que le pays est bouleversé par les événements de Secret Empire.   

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans du run de Waid sur les Champions (donc pas moi)

DUNGEONS & DRAGONS T02 : SHADOWS OF THE VAMPIRE

Date de sortie : 12  juin 2019

Prix :18,00 €, 136 pages

Episodes : US Dungeons & Dragons : Shadow of the Vampire 1-5, inédits

Scénario : Zub,

Dessin :Daniel

Sollicitation : Best Of Fusion Comics,

Le groupe de Minsc (et Bouh, son célèbre hamster) est envoyé dans le demi-plan gothique de Ravenloft. Dans le Royaume de la Terreur les aventuriers devront faire face à des hordes de morts-vivants !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans de la franchise.

FEAR ITSELF (NOIR & BLANC)

Date de sortie : 12  juin 2019

Prix :32,00 € , 240 pages

Episodes : US  Fear Itself 1-7, publiés précédemment dans l’album MARVEL SELECT: FEAR ITSELF

Scénario : Fraction,

Dessin :Immonen

Sollicitation : Hors Collection,

Lorsqu’elle empoigne un marteau mystique tombé du ciel, Sin, la fille démente de Crâne Rouge, se transforme en héraut du Serpent. Aidé de ses huit Dignes, des héros et des criminels devenus ses servants, le Serpent plonge la planète dans le chaos et les ténèbres, sa puissance augmentant au fur et à mesure que la peur se répand. Captain America, Thor, Iron Manet les autres Avengers doutent d’être en mesure de pouvoir arrêter cette terrible menace. Une réédition en noir & blanc de la saga de 2011 pour redécouvrir les dessins de Stuart Immonen(Empress).

Avis : ah ah ah ah ah ah ah ah aha ah ah ahhh…Panini. Bon, je ne vais pas vous refaire le chapitre sur “Fear Itself est un des pires events de l’histoire de Marvel…patati patati”, vous le savez déjà. Alors oui, on peut rigoler à l’annonce de cette énième réédition par l’éditeur…mais…mais..ben Fear Itself restait tout de même dessiné par Stuart Immonen et voir le résultat de son travail en noir et blanc peut être sympathique. Je ne dirais pas que cela mérite un achat, mais c’est une version qui peut être visuellement intéressante.

Verdict : pour les fans de Immonen.

LES GARDIENS DE LA GALAXIE, L’INTEGRALE 1992

Date de sortie : 12  juin 2019

Prix : 35,00 € , 344 pages

Episodes :  US Guardians of the Galaxy (1990) 20-31 et Annual 2, inédits

Scénario : Valentino,

Dessin :West, Gallagher

Sollicitation : Marvel Classic,

Vance Astro peut enfin se délester du costume qui lui permettait de survivre, mais à condition de ne plus avoir de contact physique avec qui que ce soit. Alors qu’il aspire à profiter d’une vie à peu près normale, sa compagne, Aleta, disparaît. Découvrez la suite des aventures des Gardiens de la Galaxie du futur dans des épisodes inédits en France.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. On en est à combien d’intégrales sur les Guardians à ce stade ? Panini doit avoir le tour de tous les épisodes disponibles à ce stade, non ?

Verdict : pour les fans de la franchise.

INHUMANS : LA MORT DES INHUMAINS

Date de sortie : 12  juin 2019

Prix :16,00 €, 120 pages,

Episodes :  US Death of the Inhumans 1-5, inédits

Scénario : Cates,

Dessin :Olivetti

Sollicitation : 100% Marvel

Un adversaire mystérieux a pris pour cible les Inhumains et les élimine les uns après les autres dans cette mini-série signée par Donny Cates, le scénariste de Thanos et Venom.

Avis :ah le temps est donc venu d’évoquer cette mini série en VF. Comme vous le savez sans doute, au cours des dernières années, Marvel a fait son possible pour tenter d’imposer les inhumans comme une franchise majeure de son catalogue, avec en tête l’idée de reproduire le succès des Guardians of the Galaxy quelques années auparavant, qui avait largement profiter de l’exposition suscitée par le 1er film pour tout simplement exploser.

Sauf que…l’éditeur s’est quelque peu pris les pieds dans le tapis dans la mise en oeuvre de ce plan, entre des changements d’équipe créative importants dès le départ, une instabilité chronique au niveau artistes et une incapacité de l’éditeur à définir un segment propre aux inhumans qui ne viendrait pas empiéter sur les thématiques d’autres franchises (kof mutants kof kof…).

Du coup, au bout de 4 ans et du premier bilan, Marvel s’est rendu compte que rien ne fonctionnait vraiment et qu’il était peut être temps de ranger l’artillerie…D’autant plus que dans le même temps, le film dédié aux Inhumans s’était transformé en série TV si vite annulée que même Lucky Luke / Flash et Quicksilver  s’étaient tous dits impressionnés devant une telle vélocité. Et c’est dans ce contexte que fut publié la mini série au titre pas du tout menaçant de “Death of the Inhumans”.

Heureusement, pour les lecteurs, ce qui aurait pu être une mini série ayant pour vocation de ranger les jouets sans grande cérémonie fut confié au nouveau petit chouchou de l’éditeur et des lecteurs qui a …rangé les jouets sans grande cérémonie mais quand même avec un certain talent. Soyons clairs cependant, si vous êtes fans de ce qui a été fait avec la franchise ces dernières années…vous allez souffrir et pas qu’un peu.

On sent bien que Cates a eu les coudés franches pour …assainir la franchise ? la ramener à quelque chose de plus …gérable ? disons que les premiers épisodes sont assez forts en termes d’images et scènes chocs. Cates va très loin dans le traitement des personnages et même certaines icônes centrales  subissent un très rude traitement au cours de la série.

Assez vite, la mini série installe une nouvelle menace qui va faire basculer la race des Inhumans et va la conduire à des mesures drastiques. Sur le fond les 4 premiers épisodes et demi sont excellents et l’on retrouve le Donny Cates inspiré que l’on adore…je précise “et demi” car …je dois bien avouer que la conclusion laisse le lecteur grandement sur sa faim.

Toute la mini série est construite en effet autour de l’idée d’un final grandiose, tragique mais épique…et à la dernière minute, Cates retire un peu ses billes, coupe la machine à explosion et nous retire le tapis sous les pieds. Il manque à cette mini série cette conclusion réussie qui l’aurait fait passer du niveau “bonne mini série” à “mini série historique”.

À noter au passage que au niveau de la partie graphique, vous devez oublier tout ce que vous savez sur le style de Ariel Olivetti qui abandonne ici son approche connue de dessin par ordinateur pour revenir à quelque chose de beaucoup plus traditionnel et aussi beaucoup plus adapté au récit assez noir de Cates.

Au final, une bonne mini série à qui il ne manquait pas grand chose pour être grandiose mais qui demeure très importante car elle redéfinit entièrement le statut quo de la franchise tout en permettant à Cates de planter ici et là des idées qu’il va développer ultérieurement dans son travail sur Guardians of the galaxy.

Verdict : à posséder

KICK-ASS : THE NEW GIRL T02

Date de sortie : 12  juin 2019

Prix :18,00 €, 136 pages

Episodes : US Kick-Ass : The New Girl 7-12, inédits

Scénario :  Zub,

Dessin :Daniel

Sollicitation : Best Of Fusion Comics,

Depuis qu’elle endosse le costume de Kick-Ass, Patience Lee a pu faire beaucoup de bien pour son quartier. Mais tout le monde ne fait pas preuve de bienveillance à l’égard de l’héroïne. Violencia par exemple attend de s’échapper de sa prison pour se venger de son ennemie.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans de la série.

SENTRY DE JENKINS & LEE

Date de sortie : 12  juin 2019

Prix :28,00 € , 240 pages

Episodes : US  Sentry (2000) 1-5 et Sentry/Spider-Man,Sentry/Fantastic Four, Sentry/Hulk, Sentry/Angel et Sentry vs The Void, publiés précédemment dans les albums 100% MARVEL : SENTRY 1-2

Scénario : Jenkins

Dessin :Lee

Sollicitation : Marvel Deluxe,

Un héros de l’âge d’or, oublié par ses pairs, refait surface. Mais qui est Sentry ? Pourquoi a-t-il disparu pendant des décennies ? Ce retour était-il souhaitable ? Les Quatre Fantastiques, les Avengers, les X-Men et Spider-Man ne vont pas tarder à répondre.

Avis : réédition en un seul tome de la mini série qui a introduit le personnage de Sentry dans le marvel universe avec tous les ties ins affiliés. Même si j’ai un avis assez positif sur cette mini série, je conserve cependant presque 20 ans après sa publication pas mal de réserves.

Si au fond nous avons un exercice de rétro-continuité assez réussi, il aurait sans doute mieux valu que le personnage de Sentry reste confiné à cette mini série introductive et presque hors continuité. Le fait que Bendis ait tenté de l’amener dans l’univers Marvel au temps de ses New Avengers n’a guère été couronné de succès et il est vite devenu le truc dont personne ne savait quoi faire.

Je préfère donc juger la mini série sur ses propres mérites. Le scénario de Jenkins se révèle franchement efficace alors qu’il dévoile petit à petit le mystère au coeur de la série, l’interaction avec les super-héros de l’univers Marvel s’avère assez vite fascinante et le travail de Jae Lee au dessin est bien évidemment sublime.

Verdict : à lire

SENTRY : FRESH START

Date de sortie : 12  juin 2019

Prix :16,00 €, 112 pages

Episodes :  US Sentry (2018) 1-5, inédits

Scénario : Lemire,

Dessin :Jacinto

Sollicitation : 100% Marvel

Fresh Start ! Pour chaque bonne action de Sentry, son double maléfique équilibre la balance en commettant un mauvais coup. Pour éviter ce genre de déconvenue, Iron Man a imaginé un système empêchant les alter ego de Robert Reynolds de causer plus de dommages. Malheureusement, tout ne va pas se passer comme prévu…   

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. J’avais juste lu le premier épisode en VO qui était assez sympathique mais ne faisait qu’installer la situation. Il faudrait peut être que je donne sa chance à l’intégralité du truc. En général, Lemire est assez bon quand on le laisse bosser dans son coin sans le déranger.

Verdict : à tester

THANOS : LA GUERRE DE L’INFINI

Date de sortie : 12  juin 2019

Prix :32,00 € , 272 pages

Episodes : US  Infinity War (1992) 1-6, publiés précédemment dans les albums MARVEL EVENTS : INFINITY WAR

Scénario : Starlin,

Dessin :Lim

Sollicitation : Marvel Graphic Novels,

Adam Warlock est désormais en possession du Gant de l’Infini. Pour ne pas être corrompu par cette puissance, il confie chacune des six gemmes à des alliés tels que Drax et Gamora. Mais Adam décide également de se séparer du Bien et du Mal qui sont en lui. Ainsi réapparaît son double maléfique Magus,qui n’a d’autre intention que de conquérir l’univers !  Le deuxième volet de la trilogie culte de Jim Starlin et Ron Lim en grand format !

Avis : Panini poursuit cette semaine la réédition des sagas de l’infini dans une nouvelle collection, parce que bien entendu, il n’y en avait pas déjà assez…nous avons donc droit cette fois à la seconde grande saga de l’infini signée par Jim Starlin, produite pile un an après le Gant de l’infini. Il faut dire que face au succès de la première saga, l’éditeur s’était alors vite tourné vers l’auteur pour l’inciter à poursuivre…

Sur le fond, si la guerre de l’infini n’atteint pas le niveau de la première saga de Jim Starlin, l’ensemble demeure résolument efficace, avec notamment l’apparition de Magus qui domine le récit et va amener à une gigantesque nouvelle confrontation entre les super-héros Marvel et Thanos, dont les motivations sont cette fois bien différentes. Jim Starlin propose donc un petit twist pour éviter de se répéter et faire évoluer son personnage principal.

Verdict : à lire si ce n’est pas déjà fait.

X-MEN PAR MORRISON, QUITELY, BACHALO & SILVESTRI T02

Date de sortie : 12  juin 2019

Prix :36,95 €, 488 pages

Episodes : US  New X-Men 135-154, publiés précédemment dans les albums MARVEL SELECT: X-MEN 3-4

Scénario : Morrison,

Dessin :Quitely, Bachalo, Silvestri

Sollicitation : Marvel Icons,

Dans ce deuxième tome de la prestation de Grant Morrison, vous assisterez à une révolte au sein de l’Institut de Charles Xavier, suivie d’un étrange homicide sur lequel va enquêter Bishop. Puis, après que Wolverine, Cyclope et Fantomex se soient penchés sur les mystérieuses origines de Logan et sur le programme Arme Plus, un ennemi des X-Men lance une attaque d’envergure sur New-York.

Avis : suite et fin de la réédition du run de Grant Morrison sur les X-Men. Après deux années à construire un nouveau statu quo pour les mutants, Morrison s’amuse ici en faisant monter la pression d’arc en arc, pour amener à un scénario final quasi apocalyptique. Il est amusant de le voir au cours de la seconde partie de son run rendre à la fois hommage au travail de Claremont sur les X-Men, tout en le démontant méthodiquement.

Que ce soir l’arc Riot at Xavier qui met un terme à la paix interne de l’institut Xavier, qui montre que quand une idéologie devient monopolistique elle suscite de manière inévitable une contre réaction violente, avant de nous servir un polar réussi, puis une plongée dans le programme arme X, avant d’arriver vers son dernier grand arc, en nous révélant un traitre au sein de l’institut et démystifier pour de bon la figure de Magneto.

Puis, le dernier arc se déroule donc dans le futur et clôt les dernières sous intrigues encore en cours tout en préparant le statut quo suivant pour les X-Men. Comme je l’ai souvent dit, le run de Morrison demeure un de mes préférés, et sans doute le meilleur sur la franchise au cours des 20 dernières années. Il est même probable que les X-Men ne se soient jamais vraiment remis de son départ…

C’est sans doute surtout le dernier auteur à avoir proposer une vision innovante sur les mutants et leur position dans le marvel universe. Les suivants, même les meilleurs comme Joss Whedon, Rick Remender ou Jason Aaron se sont tous inscrits dans une approche plus traditionnelle de la franchise et des personnages.

Verdict : à posséder si ce n’est pas déjà fait !

URBAN COMICS

OMEGA MEN

Date de sortie : 14  juin 2019

Prix : 22.5€/296 pages

Episodes : Omega Men: The End Is Here (#1-12)

Scénario : Tom King

Dessin : Barnabi Bangenda

Sollicitation : Aux confins de l’espace existe le système de Vega, une coalition de planètes organisée autour de l’extraction d’un minerai, le stellarium, seul capable d’empêcher ces mondes d’exploser et de connaître le sort fatidique de la planète Krypton.

Mais cette alliance est basée sur un terrible secret et les Omega Men, un groupement terroriste activiste est prêt à tout pour exposer ces exactions… quitte pour cela à transformer le Green Lantern Kyle Rayner en bombe humaine !

Avis : après Sheriff of Babylon et Mister Miracle le mois dernier, Urban Comics s’attaque à un autre des grands travaux reconnus de Tom King, à savoir Omega Men, qui a connu un destin assez difficile. Lancée à un moment où la réputation de King n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui, les ventes avaient eu un peu de mal à suivre au départ, si bien que DC avait annoncé l’annulation du titre au bout de 6 épisodes, alors qu’il était clair depuis le départ que le titre devait être en 12 parties, comme souvent avec ce scénariste. Sauf que le lectorat s’est mobilisé et a permis de sauver la série qui a pu se terminer dans de bonnes conditions. Je n’ai personnellement pas lu le titre, j’attendais une VF, mais d’après ce que je sais, on retrouve le niveau de qualité habituel de Tom King sur ce genre de projet limité. Le scénariste reprend un vieux concept inusité depuis longtemps et le réinterprète à sa sauce, avec un départ qui a fait pas mal polémique lors du lancement du titre, mais qui a su trouver son public par la suite.

Verdict : à lire

SELINA KYLE CATWOMAN TOME 1

Date de sortie : 14  juin 2019

Prix : 15.50€/152 pages

Episodes : Catwoman #1-6

Scénario : Joelle Jones

Dessin : Joelle Jones & Blanco Fernando

Sollicitation : À peine remise de sa relation avec Bruce Wayne, Selina Kyle est maintenant de retour dans les rues de Gotham, et pour cause : une imitatrice semble y multiplier les cambriolages.

Mais en luttant pour reprendre sa place, Catwoman attire malencontreusement l’attention du G.C.P.D… et comme si cela ne suffisait pas, elle va bientôt croiser la route d’un tout nouveau vilain, bien déterminé à lui ruiner la vie… ou plutôt ses neuf vies.

Avis : lancement cette semaine de la nouvelle série dédiée à Catwoman, avec le dernier titre en date mené par Joelle Jones, qui après son passage sur Batman uniquement en tant qu’artiste assume la direction complète du comic-book. On savait Jones capable d’assurer scénario et dessin depuis sa prestation sur les mini séries Lady Killer (disponible chez Glénat Comics au passage) mais c’est ici la première fois qu’elle gère seule un titre d’un éditeur majeur.

En termes de résultat, je dirai que le le bilan est assez mitigé. La partie graphique est bien évidemment toujours sublime, c’est plus au niveau du scénario que les choses se gâtent un peu. L’autrice reprend le personnage juste après l’épisode 50 de Batman et le fameux “mariage” et gère l’après. Un après compliqué pour le personnage qui doit faire face aux retombées de sa décision et qui rencontre des difficultés à reprendre pied.

Pour cela elle tente dans un premier temps de faire profil bas…sauf que rapidement un nouveau vilain va attirer son attention de manière particulièrement négative. Jones dispose de pas mal d’idées dans ce premier arc et les met bien en scène…mais a de toute évidence des difficultés pour toutes les exploiter de manière efficace. Le rythme d’ensemble est assez discutable, avec des longueurs notables notamment passé l’épisode 2 et la conclusion n’est à mon sens pas satisfaisante.

En lisant le dernier épisode, on a même le sentiment qu’il manque des pages tant la chute finale est mal amenée.

Je dois vous avouer par ailleurs que si malgré tout j’ai bien aimé le premier arc, j’ai complètement décroché sur le second qui perdait pas mal de jus à mon sens et dont les premiers épisodes étaient franchement très plas.

Donc mon avis sur le titre est assez mitigé, peut être que sur la longueur, Joëlle Jones parviendra à trouver le bon ton sur le titre.

Verdict : à tester

WONDER WOMAN REBIRTH TOME 7

Date de sortie : 14  juin 2019

Prix : 17.50€/176 pages

Episodes : Wonder Woman vol.8 : Dark Gods (#46-50 + Annual #2)

Scénario : James Robinson

Dessin : Carlo Pagulayan

Sollicitation : Après le combat de la Ligue de Justice contre Barbatos, le Mur Source qui retenait les plus terribles secrets de l’univers a été détruit, relâchant dans le même temps de nombreuses menaces à même de pervertir l’équilibre du cosmos.

Ainsi, les Dieux Sombres se rendent sur Terre avec pour objectif de vaincre la seule capable de les contrer : Diana, Princesse des Amazones !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie, alors que James Robinson signe un piètre retour chez DC après quelques années pourtant remarquées chez Marvel. Je me demande vraiment pourquoi il est reparti chez cet éditeur, parce qu’entre ce run en mode “boulot de commande 200%” et celui sur Detective Comics qui n’avait aucun intérêt, il me semble clair que l’auteur n’avait en fait aucune envie de bosser sur ces personnages…

Verdict : à éviter.

A propos Sam 1860 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

7 Comments

  1. Hello !

    Grosse semaine encore même si, comme d’habitude, il faut faire un gros tri.

    Sentry : Fresh Start est très bon sur les trois premiers épisodes mais la fin est précipitée dû à l’arrêt de la série au 5, non prévu. Dommage. A lire quand même.

  2. Sentry, c’est bon et beau. A acheter pour ceux qui avaient aimé leurs Inhumans.
    Les X-Men de Momo. C’est beau et bon. C’est à acheter. Oui, aussi.
    Omega Men, je ne connais pas, mais ce sera un achat.

    Petit point hebdomadaire sur la tarification :
    Oméga Men, 300 pages pour 22 euros.
    La Guerre de l’Infini, 270 pages pour 32 euros.
    Voilà, voilà…

    • Pour la guerre de l’infini, je te recommande d’essayer de trouver la version marvel select publiée il y a quelques années. Deux fois moins cher…

      • Oui, j’ai Thanos Quest et Infinity Gauntlet dans ce format. Mais je suis moins fan du reste de la saga, qui pour moi n’arrive pas à retrouver la force de son début, en particulier de Thanos Quest que je trouve etre un des meilleurs arc Marvel de ces années là, si ce n’est le meilleur.
        Quitte à me faire engueuler par le Pigeon pour qui Starlin est synonyme de Buy obligatoire…^^

        PS : content que vous soyez venus à bout des soucis du site !

  3. Merci pour ces guides de lectures.

    Catwoman, la couverture je la trouve superbe, par contre les quelques extraits que j’ai vu j’accroche pas trop le dessin. Je dois être un des rares puisque cette dessinatrice plaît à beaucoup.
    De plus comme tu n’a pas trouvé le scénario exceptionnel je ne vais pas me laisser tenter. J’ai déjà trop de lectures ^^

  4. Dites, petite question : J’ai vu des Marvel Icons T1 et T2 du Punisher (par Ennis et Parlov) ; Ce sont des rééditions des Deluxe qui viennent à peine de se terminer ?

    • Oui, c’est une reprise de la série Punisher Max publiée précédemment en deluxe qui est de nouveau republiée mais cette fois en Marvel Icons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.