Guide de lecture Comics VF : semaine du 30 août 2019

Edito : et allez achevons ce mois bien merdique (en ce qui me concerne, ce ne fut pas vraiment la joie avec quelques ennuis ici ou là…), avec une petite semaine de sorties pas très folichonne. On sent que les différents éditeurs ne sont pas encore complètement rentrés et que la plupart ont conservés leurs principales publications pour le mois prochain. Bref, disons au revoir au mois d’août et en ce qui me concerne en espérant que la poisse ne me poursuive pas en septembre ! vade retro !!!

Sorties de la semaine : quelques sorties intéressantes, mais un titre retient avant tout mon attention : 

  • le New Teen Titans de Wolfman et Perez, sans doute l’un des comics les plus importants de l’histoire de DC, à ne pas manquer !

Emission de la semaine : après une petite semaine d’absence pour cause d’agenda de l’enfer, nous sommes de retour cette semaine avec deux émissions : 

  • jeudi toujours à partir de 21h sur Mixlr, pour le Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine, avec quelques infos par dessus !
  • vendredi, également à partir de 21h, le Comixity qui reviendra lui sur les sorties VF du mois d’août !

DELCOURT COMICS

BUZZ KILL

Date de sortie : 28 août 2019

Prix : 15.95€/144 pages 

Scénario : Donny Cates & Mark Reznicek 

Dessin : Geoff Shaw 

Sollicitation : Le thème de l’utilisation de produits stupéfiants ou d’alcool en tant que catalyseur de facultés extraordinaires a déjà été abordé dans les comics mais quand Donny Cates se penche sur la question, cela devient plus qu’intéressant…

Reuben est un super-héros dont les super pouvoirs ne s’activent que lorsqu’il est saoul, sous l’emprise d’alcool ou de drogues. Alors qu’il combat une menace capable de détruire la planète, Reuben tombe dans un coma éthylique. Il se réveille au milieu d’une ville dévastée sans savoir ce qui s’est passé. Un seul choix s’impose à lui : rester sobre et mourir ou replonger pour tenter de rester en vie…

Avis : et une nouvelle série Donny Cates ! une ! ce n’est guère étonnant au fond de voir les éditeurs se pencher sur ses premiers travaux indés, alors que la carrière de l’auteur a explosé chez Marvel depuis un peu plus d’un an. C’est désormais un nom également bien connu du public VF, grâce à la publication de son run sur Thanos, Doctor Strange, Venom ou encore ses mini séries récentes sur les Inhumans et le Cosmic Ghost Rider.

Et si Urban, Snorgleux Comics mais aussi Paperback ont mis la main sur certains de ses précédents bouquins, Delcourt ne s’est pas laissé distancé dans la course, puisqu’ils publient une autre de ses séries toujours en cours de publication aux USA, à savoir Redneck, dont le 3e tome est justement attendu chez cet éditeur au mois de septembre (donc plus que quelques semaines à patienter). 

Concernant Buzzkill, il s’agit de l’un de ses premiers travaux, menés en collaboration avec son pote Geoff Shaw, avec qui il fut plus tard associé sur Thanos et bientôt en VF sur la nouvelle série Guardians of The Galaxy. Un projet qui je pense a dû être très personnel pour Cates, ayant avoué qu’il avait connu quelques problèmes d’addiction pendant une certaine période de sa vie. Donc écrire le récit de la vie d’un super-héros qui ne fonctionne que grâce à de l’alcool et de la drogue. 

Une idée que je pense Grant Morrison n’aurait pas renié à certaines périodes de sa vie. Je ne m’attends cependant pas au niveau d’intrigues que Cates a su déployer par la suite. Comme nous avons pu le constater avec d’autres travaux, il lui a fallu un peu de temps avant de vraiment savoir raconter ses intrigues de manière réellement percutante, mais je suis certain que le potentiel était déjà là. 

Verdict : à tester

GLENAT COMICS

SNOTGIRL TOME 2

Date de sortie : 30 août 2019

Prix :16.95€/

Scénario : Bryan O’Malley

Dessin : Leslie Hung 

Sollicitation : Sortez les mouchoirs !

Lottie Person est une blogueuse mode hyper tendance de L. A. qui vit la vie parfaite – du moins, c’est ce qu’elle essaie de faire croire à tout son réseau. Dans ce nouvel arc, Lottie essaie de laisser son passé derrière elle et de tirer le meilleur d’une sale situation – sa vie, en gros. Il faut dire que la nouvelle meilleure copine de Lottie, c’est quelque chose. D’abord, elle meurt et ensuite elle tue quelqu’un ! Qui Caroline va-t-elle blesser ensuite et qu’est-ce que son frère Virgil fait ici ? Quel secret le détective John Cho cherche-t-il dans le désert ? Qu’est-ce que Cutegirl a bien pu faire à sa sœur ? Est-ce que Normgirl va se marier avec Ashley ? Et qu’est-ce que, au nom du ciel, Sunny trouve à Charlene ? Toutes ces questions et bien d’autres que vous ne vous êtes pas encore posées trouveront – peut-être – une réponse dans le deuxième volume de Snotgirl, la nouvelle série déjantée de Bryan O’Malley, le créateur de Scott Pilgrim !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui ont aimé le premier tome et les fans de O’Malley !

PANINI COMICS

THANOS : LÀ-HAUT, UN DIEU ÉCOUTE

Date de sortie : 04 septembre 2019

Prix :20,00 €/120 pages

Episodes :US Thanos Annual 1 et Thanos : A God Up There Listening 1-4, publiés précédemment dans la revue MARVEL UNIVERSE (2013) 10

Scénario : Starlin

Dessin :Williams, Lim, Diaz, Coello, Mast

Sollicitation : Marvel Graphic Novels, , 

Dans un premier récit, signé Jim Starlin, Thanos se remémore le passé. Dans le suivant, Mâchoire d’ébène entraîne Thane, le fils du Titan Fou, à travers l’immensité de l’espace. Ils y découvrent alors les restes d’un combat titanesque entre Ego la Planète Vivante et Thanos.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Par contre, cela fait cher le graphic novel. Chaque mois, Panini repousse un peu plus les limites en termes de prix…

Verdict : pour les fans de l’oeuvre de Starlin sur Thanos. 

URBAN COMICS

ARTHUR CURRY : AQUAMAN TOME 1

Date de sortie : 30 août 2019

Prix : 14€/128 pages 

Episodes :Aquaman Vol. 1: Unspoken Water (#43-47)

Scénario : Kelly Sue Deconnick 

Dessin : Robson Rocha 

Sollicitation : Aquaman est amnésique.

Recueilli dans le village de l’Eau Tacite et surnommé Andy par ses habitants, il va devoir redécouvrir son passé, ses pouvoirs et ses responsabilités. De son côté, Mera règne seule sur l’Atlantide et pleure son bien-aimé disparu, en repoussant les avances de nouveaux prétendants au trône des Sept Mers. Mais le temps est compté car, dans l’attente du retour du roi, une ancienne menace est sur le point de se réveiller ; celle des anciens Dieux oubliés et des monstres qu’ils avaient créés.

Avis : après l’assez long run de Dan Abnett sur la série, Aquaman est repris avec ce nouveau volume par une nouvelle autrice, à savoir Kelly Sue Deconnick dont c’est la première série régulière depuis un moment. Celle-ci s’étant faite plus discrète ces dernières années, même ses titres creator owned étant mis en pause. 

Comme vous pouvez le constater, pour l’occasion Urban relance le titre en librairie avec un nouveau volume 1, alors que le titre US n’a lui pas été relancé…Je comprends que l’éditeur ait voulu marquer le coup du changement d’époque qui se joue ici, mais cela ne veut pas dire que je vais passer dessus sans le signaler.  Si je n’apprécie guère ce genre de pratique sur-exploité par Panini en face, je ne vais pas magiquement en faire abstraction quand Urban fait la même chose…

Sur le fond, je dois dire que j’ai lu quelques épisodes de cette reprise, qui ne m’ont guère attirés…Le pitch de départ est assez classique, alors que le personnage d’Aquaman se retrouve amnésique à vivre sur une île bien étrange, entouré d’un nouveau cast…qui ne respire pas vraiment la normalité non plus. Visuellement c’est par contre très réussi je trouve, Robson Rocha s’en tire vraiment bien. 

Même si je ne suis pas le plus grand fan de cette reprise, j’aurai cependant tendance à la recommander, car il y a un vrai potentiel, d’autant plus que le pitch mis en place par Deconnick fait que l’on a vraiment pas besoin d’avoir lu quoique ce soit sur Aquaman auparavant pour entrer dedans. Le scénario rend le titre aussi accessible que possible. 

Verdict : à tester. 

DEATHSTROKE REBIRTH TOME 5

Date de sortie : 30 août 2019

Prix : 15.50€/144 pages 

Episodes :Deathstroke #26-29 + Deathstroke Annual #1

Scénario : Christopher Priest 

Dessin : Diogene Neves 

Sollicitation : Le nouveau groupe de jeunes héros, Defiance, doit se rendre à l’évidence : leur leader, Deathstroke, est porté disparu.

Capturé par le Dr Ikon devenu un monstre impitoyable, le mercenaire semble perdu, mais ce n’est en réalité que le début des difficultés pour Slade Wilson. Car les dissensions et les rancoeurs au sein de Defiance vont bien vite le rattraper. 

Avis : ou le tome où comme on pouvait s’y attendre tout vient s’effondrer sur la gueule de Deathstroke…qui admettons le, l’a bien mérité ! alors que le personnage pensait encore une fois pouvoir manipuler tout ce petit monde, il y a des choses que même lui ne pouvait tout simplement pas anticiper dans leur comportement. De vieilles rancunes viennent se greffer là dessus, des sous intrigues développées depuis quasiment le début du titre viennent exploser à la face du personnage, notamment le sort de Ikon et tout cela va se régler dans le sang !

Encore une fois, Priest fait preuve d’une maîtrise incroyable quand il s’agit d’écrire un Slade Wilson riche et complexe, le tout avec un cast lui aussi assez dense. Il est fascinant de le voir écrire tous ces personnages et surtout le voir faire évoluer le statut quo de Slade d’arc en arc. La situation n’est jamais vraiment stable ou statique, il se passe toujours quelque chose et le scénario fait toujours en sorte de laisser le personnage dans une situation différente à la fin de chaque intrigue.

Bref, du tout bon ! En plus je suis ravi de voir le rythme de parution de la série s’accélérer en VF. En effet, le précédent tome est sorti…le mois dernier et le prochain est prévu…pour novembre !!! si vous n’avez pas encore plongés dans cette série, allez y !

Verdict : à lire. 

ETHER TOME 2

Date de sortie : 30 août 2019

Prix :15.50€/152 pages 

Episodes :Ether vol.2 : Copper Golem (#1-5) 

Scénario : Matt Kindt 

Dessin : David Rubin 

Sollicitation : Les portails du monde de l’Éther semblent à présent ouverts, déversant sur Terre un flot ininterrompu de créatures magiques dévastatrices.

Afin de mettre un terme à ce chaos, Boon Dias recrute une équipe d’êtres mystiques aux caractères bien trempés : une fée colérique, un gorille violet de mauvaise foi et un minotaure motard chasseur de mage. Cette compagnie dysfonctionnelle s’engage dans un voyage épique, allant au coeur de volcans, de déserts et de bois magiques tous plus étranges les uns que les autres…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Je n’avais en effet pas lu le premier tome et je suis même surpris qu’il y ait un tome 2 disponible…Le pitch est cependant attrayant, donc on verra si j’arrive à me procurer le tome 1. 

Verdict : à tester ou pour ceux qui ont aimé le tome 1 !

GREEN LANTERN REBIRTH TOME 6

Date de sortie : 30 août 2019

Prix : 19€/224 pages 

Episodes : Hal Jordan and the Green Lantern Corps vol.7 (#42-50)

Scénario : Robert Venditti 

Dessin : Ethan Van Sciver & Rafa Sandoval 

Sollicitation : Hal Jordan est sans doute l’un des plus grands Green Lantern qui ait jamais vécu. Mais entre la récente scission avec les Yellow Lantern et l’emprisonnement de son ami Tomar-Tu, Hal Jordan est pétri de doutes… Et c’est précisément le moment que choisit une nouvelle menace pour sortir de l’ombre et kidnapper son camarade. Hal n’a plus d’autre choix que de voler au secours de son ami, mais le danger auquel il va devoir faire face n’est-il pas trop puissant, même pour le plus grand des Green Lantern ? 

Avis : pas grand chose à dire à part que ce tome marque la fin du run de Robert Venditti sur la franchise. Le scénariste qui avait repris le titre après le départ de Geoff Johns il y a désormais presque 5 ans, s’en va donc avec près de 75 épisodes au compteur…et pas grand chose à montrer derrière…En effet, je ne crois pas que beaucoup de ses intrigues ont réellement marquées les lecteurs, son run ayant causé un déclin certain du titre qui était pourtant l’un des portes-étendards de DC lors du New 52 capable à lui seul de supporter une franchise riche de 4 séries régulières, voire 5 par moment,  et des crossovers réguliers. Aujourd’hui, DC a considérablement réduit la voilure, puisque seuls deux titres ont survécus au moment de Rebirth et avec la reprise de Morrison, on est revenu à un seul titre régulier. Car oui, dans quelques mois Urban proposera la reprise du titre par Morrison et Sharp…qui est…différente. On en reparle à ce moment, mais très clairement le scénariste va dans des directions très différentes de l’ère Johns. 

Verdict : pour ceux qui ont suivi jusque là. 

NEW TEEN TITANS TOME 1

Date de sortie : 30 août 2019

Prix : 35€/464 pages 

Episodes :THE NEW TEEN TITANS #1-16, DC Comics Presents #26

Scénario : Marv Wolfman 

Dessin : Georges Perez 

Sollicitation : Robin, Wonder Girl, Kid Flash, Changelin : autrefois, ils étaient les jeunes assistants des plus grands super-héros de la Terre, mais aujourd’hui, devenus de jeunes adultes, ces justiciers décident de reformer leur groupe des Teen Titans avec l’aide des nouveaux venus Raven, Cyborg et Starfire.

Leur première mission : affronter le propre père de Raven, l’entité maléfique Trigon.

Avis : oui, OUIII, OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!! cette semaine, Urban s’attaque à un gros, un très très gros morceau, à savoir la reprise du titre Teen Titans par Wolfman et Perez au début des années 80, ou le titre qui a probablement littéralement sauvé DC ! et oui, il faut se souvenir que la fin des années 70/début des années 80 fut particulièrement difficile pour l’éditeur qui outre le fait de se faire démolir par Marvel (alors mené par Jim Shooter qui avait donné le coup de pied au XXX dont la maison des idées avait désespérément besoin) dans les ventes, était créativement dans une impasse. 

Et c’est dans ce contexte que Wolfman et Perez ont repris ce qui était alors un titre secondaire avec un petit lectorat, basé sur des personnages secondaires…et qu’ils en ont fait en peu de temps un titre capable de rivaliser avec les X-Men en termes de vente. Leur influence fut telle sur cette période que lorsque l’éditeur décida de remettre à plat son univers…les deux auteurs furent naturellement choisis pour créer ce qui est devenu Crisis on Infinite Earths. 

Il s’agit maintenant de soutenir l’initiative de Urban de publier, ou plutôt republier puisque Panini avait édité deux intégrales sur la série, cette série. Je sais que le tome 2 est déjà prévu pour la fin de l’année, mais jusque là j’ai quand même l’impression que l’éditeur a du mal à imposer les séries un poil old school qui n’ont pas de Batman dedans. Nous attendons ainsi la suite de nombreux runs datant des années 80 lancés ces dernières années par Urban : Justice League de Dematteis et Giffen, Suicide Squad de Ostrander, Superman de Byrne,…

Alors vous allez me faire plaisir et faire en sorte que les New Teen Titans ne rejoignent pas cette liste…et j’espère que Urban trouvera un moyen de publier les fins de ces runs. 

Verdict : à posséder !

A propos Sam 1869 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Salut Sam

    Petite question : j’ai lu et beaucoup aimé les 3 premiers tomes de Deathstroke. Ai-je besoin de lire le crossover qui semble un peu pourrave, avec les teen tiants (DC Rebirth : Deathstroke chez Urban) pour comprendre ce qui se passe dans les tomes 4 et t5 ?

    Merci à toi !

    • Malheureusement, je te confirme que le crossover avec Teen Titans n’est pas très bon. Mais il a des répercussions importantes sur le personnage de Deathstroke.
      Mon conseil cependant, zappe le crossover, passe directement au tome suivant de Deathstroke MAIS lis bien la récap avant pour comprendre où en est le personnage au sortir du crossover. C’est tout ce que tu as besoin de savoir en fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.