Guide de lecture Comics VO : semaine 07 août 2019

Edito : ohhhhh la belle semaine que voilà mes amis ! déjà que la semaine commence à être sympa en VF, on voit que la VO ne s’en laisse pas compter…Bon, en même temps, la semaine prochaine sera beaucoup plus calme…Cela  fait tout de même plaisir de pouvoir parler de tant bons titres chez un peu tout le monde, tous les éditeurs nous proposent en effet des titres intéressants ou de nouveaux à fort potentiel. 

Et c’est loin d’être fini, entre les events qui commencent ou sont en construction chez les Big Two et je sens que l’on pourrait avoir une petite résurgence indé dans les mois à venir…allez on y croit !

Sorties de la semaine : une énorme semaine donc au programme avec du bon partout : 

  • chez Dark Horse, Berseker Unbound le nouveau creator owned de Jeff Lemire et Mike Deodeto !
  • chez DC Comics, la suite de City of Bane de Tom King dans Batman et la suite de Lois Lane par Greg Rucka !
  • enfin chez Marvel c’est la fête : le début de Absolute Carnage ! la suite de House of X, du Immortal Hulk et la nouvelle série dédiée à la Future Fondation !

Emission de la semaine : une seule émission au programme cette semaine : 

  • jeudi, à partir de 21h toujours sur Mixlr, le Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine avec un peu d’info…s’il y en a. 

DARK HORSE COMICS

BERSERKER UNBOUND #1 (OF 4)

Prix : $3.99

Scénario : Jeff Lemire 

Dessin : Mike Deodeto Jr 

Sollicitation : A merciless sword and sorcery warrior finds himself blasted through a wormhole to a modern-day metropolis where he must protect those around him from an evil wizard determined to send him to hell. From the Eisner Award-winning team of Jeff Lemire, Mike Deodato Jr., and Frank Martin comes this urban warrior fantasy series! 

Avis : nous commençons donc cette riche semaine avec un nouveau titre creator owned de Jeff Lemire…parce qu’il y avait longtemps que le scénariste n’avait pas lancé de nouvelle série, hein ? il devait s’ennuyer avec seulement un million de bouquins en même temps…Le pauvre, mais oui bien évidemment que je vais acheter ta nouvelle série Jeff, bien obligé c’est dans le contrat d’autant plus que tes creator owned sont bien meilleurs que tes comics mainstream. 

Autre raison de se lancer sans réserve sur cette petite mini en 4 épisodes, c’est que Lemire retrouve Mike Deodeto qui après plus de  20 ans passés chez Marvel (et oui, il a commencé à bosser pour eux sur les Avengers dans le milieu des années 90 !) lance son premier titre en creator owned ! donc bien évidemment à soutenir si comme moi vous êtes fan de l’artiste, même si je n’ai pas trop apprécié son évolution ces dernières années. Son style assisté par ordinateur étant un peu trop figé et moins clair qu’avant. 

Les deux auteurs se retrouvent après avoir bossé ensemble le temps de quelques épisodes sur la série Thanos et il s’attaquent à un autre personnage …assez imposant mais de type Conan qui débarque du jour au lendemain dans une métropole moderne. Choc des cultures au programme avec un titre qui zieutte du côté de l’urban fantasy, avec une très bonne équipe créative à la barre, donc du tout bon pour moi !

Au passage, il est amusant de voir Lemire développer cette nouvelle série chez Dark Horse. Avec Black Hammer, on voit qu’il s’installe de plus en plus dans cette maison d’édition, tout en maintenant quelques titres chez Image, comme Ascender, mais guère plus. 

Verdict : Buy

DC COMICS

BATMAN #76 

Prix : $3.99

Scénario : Tom King 

Dessin : Tony Daniel 

Sollicitation : “City of Bane” continues! Bane has taken over Gotham City, and Batman is nowhere to be found. At least, not a Batman anyone recognizes. Flashpoint Batman is now patrolling the city, dispensing a violent brand of justice and taking out rogue villains who haven’t yet signed on with Bane. It’s all building to a rebellion among the bad guys who don’t want to play along— and distrust in those who do ! Meanwhile, a surprising ally has come to Bruce Wayne’s aid, nursing him back to health so that he can get back to his city. 

Avis : suite de l’arc City of Bane, qui voit le super-vilain prendre le contrôle de la ville après qu’il ait réussi (encore) à briser Batman. Cette fois, il passe par le Batman Flashpoint et les super-vilains pour s’assurer la maîtrise de Gotham, tout en gardant à distance les alliés de Batman. Nous avons vu dans l’épisode 75 la manière dont il avait “transformé”  la ville et qui ressemble à un Elsewhere tant la folie semble avoir envahi tous les coins de la cité. 

Dans le même temps, nous avons pu faire le point sur la situation de Bruce Wayne…et des retrouvailles qui étaient attendus depuis longtemps. Le scénario nous laissait sur cette rencontre et je suppose que le prochain épisode va justement s’attarder dessus, du moins je l’espère tant cela correspond au coeur du run de King sur la série. Sur le fond, on comprend bien combien cet arc est important, car il amène à leur conclusion nombre d’intrigues en développement depuis le début de la série. 

Le scénariste joue donc un peu tout son run sur cet arc. Il va à mon sens décider la vision que le lectorat en aura sur le long terme. Personnellement j’ai aimé cette réinvention de Gotham version folie furieuse et j’ai hâte de voir ce qu’il a dans son sac pour la suite. 

Verdict : Buy

DCEASED #4

Prix : $3.99

Scénario : Tom Taylor 

Dessin :  TREVOR HAIRSINE and STEFANO GAUDIANO

Sollicitation : The Daily Planet has become a beacon of hope for the living as the Anti-Life Equation sweeps the planet. What’s left of the Justice League have begun to gather there, bringing survivors and family alike. But the city is being overrun with infected humans…and superhumans ! The war for Metropolis begins!

Avis : alors que j’étais relativement peu convaincu par les débuts de cette mini série, je dois dire que Taom Taylor a vraiment réussi à me convaincre avec son 3e épisode, qui était particulièrement touchant notamment le passage où l’on voyait Superman allait rechercher ses parents au Kansas et qu’il découvrait leur situation…Je n’en dirais pas plus, mais toute la séquence était très réussie et montrait que le scénariste maîtrisait vraiment ce personnage mais surtout qu’il était toujours capable de produire des scènes touchantes sans être ridicules. 

Tout ce passage m’a vraiment donné envie de le voir reprendre un titre Superman à son compte, on sait que le scénariste est un énorme fan et j’ai l’impression que le fait que le héros soit l’un des rares à ne pas être infecté par cette espèce de virus zombie est intentionnel de sa part pour s’éloigner de ce qu’il a écrit dans Injustice, d’où sans doute en parallèle, le sort réservé à Batman…

Bref, pour l’instant, une mini série fort réussie qui en plus cartonne dans les ventes. Il serait peut être temps que l’un des deux éditeurs confie à l’auteur un projet plus ambitieux que des runs courts ou des mini séries…

Verdict : Buy

GREEN LANTERN #10

Prix : $3.99

Scénario : Grant Morrison

Dessin : Liam Sharp 

Sollicitation : Twelve parallel worlds! Twelve Green Lanterns! And one unstoppable menace! Hal Jordan joins the Green Lanterns of the Multiverse—including Bat-Lantern, Tangent Green Lantern and more—to save a dying Multiverse, defeat the relentless Anti-Man and embark upon their “Quest for the Cosmic Grail”! It’s another Morrison/Sharp science fantasy epic !

Avis : une nouvelle aventure de Green Lantern qui cette fois nous promet de nous plonger dans le multiverse…un sujet que Morrison a déjà touché de manière très réussie avec Multiversity…est-ce qu’il faut y voir une sorte de suite non officielle ? on peut se poser la question de manière légitime. Mais du coup l’évocation de ce retour dans cette fourmilière de concepts me redonne vraiment envie de me replonger dans ce run qui pour l’instant ne m’avait guère convaincu. Comme souvent avec Morrison, j’ai toujours besoin d’un peu de temps pour adopter un certain recul par rapport à ce qu’il écrit et avoir le déclic qui me fera aimer tout son travail…Je sens qu’avec ce pitch, on est bien parti pour y arriver…Au passage, cela me fait marrer qu’il évoque même le Tangent Green Lantern, ou le truc pas évoqué depuis des lustres et dont DC se contrefiche en général. Cela montre que Morrison est encore allé jouer les archéologues…

Verdict : Buy

LOIS LANE #2

Prix : $3.99

Scénario : Greg Rucka

Dessin : Mike Perkins 

Sollicitation : Famed writer and reporter Lois Lane never worries about speaking truth to power—so what’s she hiding from the most powerful man on the planet (and her husband), Superman? Investigating a widening international conspiracy, Lois puts herself in the crosshairs with backup from an unlikely new ally from the streets of Gotham City.

Avis : ahhh, voilà un titre que j’attends avec impatience. Tout d’abord et bien évidemment parce qu’il me permet d’avoir du Greg Rucka de manière régulière, ce qui est devenu assez rare ces derniers temps, ses titres creator owned accumulant les retards de tous les côtés (et ben, alors et Black Magick et The Old Guard, et mon disque rayé que je ressors à chaque fois ???), et ensuite parce que le premier épisode était vraiment bon et fun. 

Rucka nous présentait une Lois Lane offensive, alors que le scénariste se lâchait sans vergogne contre l’administration américaine actuelle. Oui, c’était très très politique,…rien que le titre de l’épisode m’a fait rire (“enemy of the people”) sans doute utilisé au cas où il se serait montré trop subtil quant à ses allusions dans le reste du bouquin. Bref, entre ce titre et Jimmy Olsen qui était aussi très bon…ben, on peut relire des titres de la franchise Superman !

Avec ce second épisode, apparemment, Lois et Rucka vont refaire un tour du côté de Gotham pour aller discuter avec un personnage que le scénariste connaît plus que bien. S’agit-il de Batman ou du personnage que l’auteur a ramené pour mon plus grand plaisir dans le premier épisode ? dans les deux cas je serai ravi !

Verdict : Buy

SINESTRO YEAR OF THE VILLAIN #1

Prix : $4.99

Scénario : Mark Russel 

Dessin :  Brandon Peterson

Sollicitation : As the universe tilts towards doom, great forces awake in an effort to stop Lex Luthor’s mad plans. Dispatching Sinestro, Luthor sends the former Green Lantern to bring these old gods under control or destroy them before they reach Earth. Now, wielding the power of the ultraviolet spectrum, Sinestro finds his new foes even more dangerous and perplexing than he expected, when realizes any damage he inflicts is immediately repaired. 

Avis : dans le cadre de sa grosse intrigue Year of the vilain qui a commencé à influencer et infuser nombre de ses séries, DC lance en parallèle un certain nombre de one shots centrés sur ses vilains (justement) qui vont clairement jouer un rôle important dans tout ce bazar. Une chose est sûre au vu de la sollicitation, les évènements prenant place dans la Justice League de Snyder vont être importants car tout part de là. 

Depuis sa reprise du titre, l’auteur s’est en effet amusé à remonter une nouvelle version classique/moderne de la Legion of Doom, avec notamment le retour de Sinestro à la fois dans son ancien costume (nous regrettons tous celui du Sinestro Corps tout de même), mais ayant accès à une nouvelle source de pouvoirs qu’il va utiliser ici pour une mission très spéciale ici. 

Il faudra lire l’épisode pour comprendre la mission en question. Pour l’instant, je suis curieux…mon intérêt est quelque peu titillé sans que je sois particulièrement enthousiasmé par cette intrigue qui va englober tout l’univers DC…Nous verrons bien, mais c’est déjà bien que je ne parte pas sur un à priori négatif. 

Verdict : Buy

SUPERMAN UP IN THE SKY #2

Prix : $4.99

Scénario : Tom King 

Dessin : Andy Kubert 

Sollicitation : Available to comics shops for the first time! En route to Rann, Superman must face an intergalactic pugilist in an epic boxing match, then save an alien family from certain doom—if they can help him first! These stories were originally published in SUPERMAN GIANT #5 and 6. 

Avis : suite de la publication en comics disponibles en comics-shops de l’histoire de Superman produite par Tom King et Andy Kubert jusque là réservée au réseau Wallmart. La première partie était…okay ? je n’ai pas vraiment été emporté par ce récit qui se veut plus personnel que jamais…en gros c’est du pur Tom King, à savoir que je pense que cela sera plus lisible une fois rassemblé en TPB. Pour être honnête j’y suis avant tout allé pour pouvoir lire du Superman non écrit par Bendis…Disons simplement que c’est efficace, mais qu’il faudra attendre un peu avant que je puisse formuler un avis sur le fond. Il y a quelques idées intriguantes et j’ai envie de voir ce qu’il va développer avec ce personnage, mais cela ne m’a pas non plus passionné. 

Verdict : Check it 

IMAGE COMICS

COFFIN BOUND #1

Prix : $3.99

Scénario : DAN WATTERS

Dessin : DANI 

Sollicitation : Cars ! Guns ! Entropy ! Chased by an unstoppable killer, Izzy Tyburn has decided that if the world won’t have her in it, it can have nothing of her at all. She’s re-treading her life, leaving nothing but burned rubber, ash, and the sun-scorched bones of those who get in her way. Join writer DAN WATTERS (Sandman Universe: Lucifer, LIMBO), artist DANI (2000AD, Girl with No Name), and colorist BRAD SIMPSON (JESUSFREAK, MCMLXXV) on a road trip through a blood-splattered life.

Avis : tiens une toute nouvelle série Image cette semaine, qui nous promet pas mal d’action bien délirante. Je ne connais pas du tout l’équipe créative, mais la couverture est très sympa et donne envie de jeter un coup d’oeil…Pour être honnête, j’essaye également de me replonger un peu dans les nouvelles productions indé en ce moment, car j’aimerais bien être de nouveau emporté par un truc vraiment neuf hors des big two…Coffin unbound m’a l’air bourré d’énergie et sans aucune retenue donc j’ai bien envie de lui donner sa chance !

Verdict : Check it 

MARVEL COMICS

ABSOLUTE CARNAGE #1 

Prix : $7.99

Scénario : Donny Cates 

Dessin : Ryan Stegman 

Sollicitation : After turning Venom’s world upside down a year ago, DONNY CATES and RYAN STEGMAN are about to put the Sinister Symbiote through hell again, only this time CARNAGE has come calling, and everyone who’s ever worn a symbiote is dead in his sights! He’s skirted the periphery of the Marvel Universe for months, but Cletus Kasady at last stands poised to make his grand return to New York in a blistering 60-PAGE story… and he wants to paint the town red!

Avis : tiens, il y avait longtemps, un épisode à 8$. Alors oui, je sais, c’est un épisode de 60 pages (il faudra tout de même vérifier combien de ces pages sont dédiées effectivement à l’histoire…) et vous savez quoi ? il y a de grandes chances que cela cartonne tout de même, car nous arrivons enfin à l’event mis en place par Donny Cates et Ryan Stegman dans Venom : absolute carnage !

Outre le succès de la série Venom et la renommée désormais acquise par Cates, on peut aussi ajouter que Carnage reste un personnage ultra populaire malgré le fait qu’il reste (ou parce que) profondément attaché aux années 90 ! Sans être au comble de l’excitation pour cet event, j’ai tout de même hâte de découvrir ce que les auteurs ont sous le coude pour cette grosse intrigue. 

De toute évidence, ils ont de sacrés ambitions et le talent pour les défendre. Cela fait en outre un moment qu’ils bossent dessus, puisque notamment Stegman a du arrêter de bosser sur Venom pour s’occuper des dessins de cet event ! Bref, il faut s’attendre à des idées de dingue servies par un dessin magnifique.

Verdict : Buy (même si c’est cher !)

AGENTS OF ATLAS #1

Prix : $4.99

Scénario : GREG PAK & JEFF PARKER 

Dessin : GANG HYUK LIM & CARLO PAGULAYAN

Sollicitation : PROTECTING EVERY CORNER OF THE MARVEL U.!

By popular demand, ATLAS debut in their own series as AMADEUS CHO, SILK, SHANG-CHI, WAVE, JIMMY WOO and all your favorites defend the cross-Asian portal city of Pan against the science-magic threat of one of Marvel’s classic villains! Classic science-magic super hero fun combined with young and old heroes from multiple lands clashing with one another, fighting monsters and maybe saving the world along the way! And who is ISAAC IKEDA, the Protector of Pan? PLUS: Where are the original AGENTS OF ATLAS? Namora, M-11, Gorilla Man and Marvel Boy in an all-new top-secret mission!

Avis : et c’est reparti pour un nouveau volume, en mini série uniquement cette fois, d’Agents of Atlas…Ils ont même rappelés Jeff Parker pour l’occasion, le premier défenseur du concept qui essaye de les imposer depuis des années maintenant sans que le grand public, moi y compris, n’arrive vraiment à s’y intéresser. Sans doute parce que nous avons déjà suffisamment d’équipes de super-héros dans l’univers Marvel et que le concept en lui-même ne prête pas vraiment au sérieux. 

Sauf que pour l’occasion, ils ont décidé de recomposer l’équipe, avec des personnages disposant d’une base de fans un peu plus épaisse, et je vois que pour l’occasion Greg Pak a décidé de ramener tous les personnages qu’il avait rassemblés le temps d’un arc sur son dernier passage sur Hulk (avec Amadeus Cho) quand il avait constitué une équipe uniquement composée de personnages d’ascendance asiatique. 

Franchement pourquoi pas ? j’aime bien la plupart de ces personnages et c’est une bonne occasion d’en voir certains un peu exclus ces derniers temps, comme Silk ou celui que Marvel va beaucoup mettre en avant dans les deux à,s à venir : Shang Chi. Je ne sais pas pourquoi je sens qu’on va beaucoup le voir dans nos comics dans les années à venir. 

Verdict : Check it 

COSMIC GHOST RIDER DESTROYS MARVEL HISTORY #6

Prix : $3.99

Scénario : PAUL SCHEER & NICK GIOVANNETTI 

Dessin : Todd Nauck 

Sollicitation :  The aftermath of Frank Castle’s fateful clash with the mob! As the smoke clears, only one family is left standing…but can Frank live with the changes he’s made to his own history? And more importantly, can the timestream?Find out in this epic conclusion!

Avis : conclusion de la très sympathique mini série dédiée au Cosmic Ghost Rider. Après 5 épisodes à foutre en l’air le continuum espace temps, le personnage serait-il finalement allé trop loin ? apparemment pas assez pour défaire les débuts des New Avengers  ! et oui, les pages previews ont été dévoilées et on dirait que les auteurs ont décidés de toucher à quelque chose de plus récent (vient de réaliser que New Avengers a 15 ans…et appelle cela récent…sniff, où est passé tout ce temps…). 

Un rebondissement étonnant étant donné la manière dont les auteurs avaient conclus le dernier épisode, qui s’achevait sur un énorme cliffanguer. Du coup je m’attends un peu à tout pour ce dernier numéro, et surtout à de l’inattendu…les auteurs ne se sont pas privés jusque là, ils auraient donc tort de se priver de partir en se livrant à un petit festival avant de fermer la porte. Au delà, je me demande ce que Marvel a en stock pour ce personnage. Il est encore apparu récemment dans les Guardians of The Galaxy de son créateur, à savoir Donny Cates. 

Est-ce que l’auteur va en reprendre le contrôle ou est-ce que Marvel va encore jouer avec ailleurs ? à voir, en tout cas, il y du potentiel qui je l’espère ne sera pas surexploité…ce qui arrive un peu trop souvent avec cet éditeur. 

Verdict : buy

DAREDEVIL #9

Prix : $3.99

Scénario : Chip Zdarsky 

Dessin : LALIT KUMAR SHARMA 

Sollicitation : There’s a new DAREDEVIL in town, and Matt Murdock has no idea who it is!

Neither does Cole North, the tough-as-nails detective who’s been hot on the Guardian Devil’s trail for weeks. Can Matt Murdock truly live a life without Daredevil? Can Cole?

Avis : allez un peu de courage et nous allons arriver à la fin de cet arc et nous reviendrons au travail de Checchetto sur la partie graphique, plus que deux épisodes en comptant celui-là et nous aurons de nouveau un artiste avec le niveau suffisant pour illustrer le travail excellent de Chip Zdarsky au scénario. Le style de l’artiste en place est d’autant plus inapproprié à mon sens que cet arc se concentre beaucoup sur les personnages et les tensions sous-jacentes aux choix qu’ils ont fait récemment. 

Nous balançons entre Matt Murdock et Wilson Fisk, alors que chacun a donné une nouvelle direction à son existence maintenant que Daredevil ne fait plus partie de l’équation. Pour Matt il s’agit de trouver un nouvel équilibre à sa vie, alors que bien évidemment les ennuis continuent de le trouver et qu’il n’a pas résolu une de ses interrogations principales, comment contrer des gens sans scrupules sans avoir recours à la violence. 

Le dernier épisode où il rencontrait une famille de mafieux aurait à ce titre mérité un artiste capable de retranscrire toutes les menaces voilées, la tension à couper au couteau. Or ce n’était pas vraiment le cas, tout comme il n’arrive pas à retranscrire le nouveau comportement de Fisk. On sent que même s’il a renoncé à son empire criminel…Il reste un prédateur, simplement dans une nouvelle arène. 

Donc oui Marvel, changez d’artiste et à l’avenir, évitez de couler des bons titres en nommant des dessinateurs qui ne sont clairement pas prêts ou pas adaptés au scénario. 

Verdict : Check it 

FUTURE FOUNDATION #1

Prix : $3.99

Scénario : Jeremy Whitley

Dessin : Will Robson

Sollicitation : A BRAND-NEW SERIES STRAIGHT FROM THE PAGES OF FANTASTIC FOUR!

When the Richards family is called back to Earth to be the Fantastic Four again, they left behind the Future Foundation — a think tank of the most brilliant young minds in the universe — with one mission: to find the pieces of and rebuild their friend Molecule Man. But that’s proved harder than imagined as this crew of young geniuses, Atlanteans, Mutants, Moloids and androids have run into every problem in the Multiverse. Now, with the leadership of Alex and Julie Power and a little extra firepower from guest professor Yondu Udonta, the team will undergo their most dangerous mission yet — a PRISON BREAK! Jeremy Whitley (UNSTOPPABLE WASP) and Will Robson (GREAT LAKES AVENGERS; Spawn) take the Future Foundation on a heart-pounding journey across time and space!

Avis : voilà un titre que je pensais zapper. Bien que j’adore la création de Jonathan Hickman, son traitement par Dan Slott dans ses premiers épisodes de Fantastic Four, qui leur avait montré la sortie sans grande cérémonie ne m’avait guère donné envie de suivre cette nouvelle série qui semblait apparaître comme une façon assez pauvre de la part de Marvel de se rattraper en nous disant “regardez, on ne met pas le concept et les personnages au placard, on leur donne juste leur propre série…”

Au final, je vais quand même aller lire les premiers épisodes suite au back up que j’ai lu dans l’épisode 12 de FF sorti la semaine dernière et qui sans être exceptionnel m’a bien plu. On y retrouvait l’esprit assez dingue insufflé par Hickman et je dois dire que l’idée de retrouver Bentley 23, l’une de ses meilleures créations, me réchauffe le coeur… surtout s’il est bien écrit. Par ailleurs, j’ai apprécié l’idée d’amener le personnage de Julie Power dans l’équipe. 

Je connais peu le personnage, mais à mon sens, cela compensera l’absence de Valeria et de Franklin. La relation fraternelle entre les deux étant un des facteurs qui faisait fonctionner le titre sous l’égide de Hickman. Là, le coeur du titre sera clairement Alex Power et sa soeur…on n’est pas loin d’une réunion des Power Pack, moi je vous le dis…

Verdict : Check it 

HOUSE OF X #2

Prix : $4.99

Scénario : Jonathan Hickman 

Dessin : Pepe Larraz 

Sollicitation : Learn the truth about one of the X-Men’s closest allies…and then begin the fight for the future of mutantkind! Superstar writer Jonathan Hickman (AVENGERS, SECRET WARS, FANTASTIC FOUR) continues reshaping the X-Men’s world with Marvel Young Gun artist Pepe Larraz (EXTERMINATION, AVENGERS)!

Avis : suite de la mini série House of X qui voit Hickman reconstruire le statut quo des X-Men dans le présent ! je précise car Powers of X se déroule dans le futur et retrace les évènements qui vont affecter les mutants dans les décennies à venir suite aux actions menées par Xavier dans House of X. 

Donc on voit bien comment les deux bouquins sont intimement liés et on comprend que les intrigues développées dans les deux titres vont se rejoindre vers la fin. C’est une technique habituelle chez les scénaristes, notamment chez Hickman qui l’a utilisé auparavant sur Fantastic Four et Avengers. 

À ce stade, je dois cependant dire que j’ai préféré Powers of X. House of X était très bon, développait un nouveau statut quo intriguant, mais j’ai eu l’impression d’en avoir plus dans Powers of X, notamment au niveau personnage. Magneto était le personnage le plus mis en avant dans le premier épisode de House of X, et même lui n’avait pas grand chose à faire…à part apparaître bien arrogant…Et le dieu des comics sait que Hickman sait écrire les personnages arrogants (voire son écriture de Doom). 

Nous n’avons que deux épisodes pour l’instant sous le coude, mais en ce qui me concerne je suis satisfait de cette reprise. Je voulais un auteur avec une vision sur la franchise…et c’est très exactement ce que nous avons. Ensuite, il s’agit de savoir si l’on adhère à cette vision ou pas. 

Verdict : Buy

IMMORTAL HULK #22

Prix : $3.99

Scénario : Al Ewing 

Dessin : Joe Bennett

Sollicitation : Shadow Base has one goal: to stop the monsters, the forces of chaos – And give their power to men of order.But the monsters have goals of their own. And now they’re working together. RICK JONES remembers everything… and you wouldn’t like him when he’s angry.

Avis : suite de la très bonne série Immortal Hulk qui se dirige gentiment vers son 25e épisode qui s’annonce énorme ! entre temps, les auteurs vont bien évidemment continuer à construire ou plutôt à reconstruire, puisqu’ils se sont amusés à rebatir la famille Hulk dans les derniers épisodes. Après une première année essentiellement centrée sur Hulk et la nouvelle mythologie mise en place, l’année 2 s’est avant tout concentrée sur le fait de ramener le cast historique de la série dans le mix pour nourrir l’intrigue et montrer qu’elle concernait l’ensemble des individus affectés par les rayons gamma. 

J’ai par ailleurs apprécié le fait que Ewing ait consacré un épisode entier au nouvel ennemi de Hulk qui jusque là était une figure assez unidimensionnelle, juste le personnage sans scrupules prêt à tout pour arrêter Hulk. Nous avons désormais une meilleure vision de qui il est, quelles sont ses motivations réelles et surtout de son nouveau statut quo, puisque Ewing lui…a donné …une nouvelle condition susceptible de menacer même le Immortal Hulk lui-même. Comme chaque épisode, le suspense est total et j’ai hâte de découvrir les surprises que le scénario nous réserve !

Verdict : BUY

INVISIBLE WOMAN #2

Prix : $3.99

Scénario : Mark Waid 

Dessin :  MATTIA DE IULIS 

Sollicitation : Susan Richards, the Invisible Woman, forms an unlikely — and uneasy — alliance with fellow spy the Black Widow to comb the alleys and palaces of Madripoor! They’re searching for Sue Richards’ first partner — but what they discover will shake Sue to the core and turn her mission upside down!

Avis : une semaine riche pour les Fantastic Four puisque outre le lancement du titre dédié à la Future Fondation, nous avons droit à la suite de la mini série consacrée à Susan Storm, alias Invisible Woman. Au delà, on peut constater qu’après des années de mise en hiatus, Marvel semble bien décidé à se rattraper en multipliant les projets autour du titre, avec notamment la récemment annoncée série sur Doom. Et je ne doute pas que l’éditeur se garde sous le coude quelques autres projets pour l’année 2020. Très clairement, on va manger du FF en quantité dans les années à venir. 

Et vous savez quoi ? s’ils sont du niveau de cette mini, je ne vais pas m’en plaindre ! et oui, avec son premier épisode, Waid a gentiment rappelé à tout le monde qu’il avait écrit un très bon run sur le titre FF il y a …oh non, plus de 10 ans maintenant…Oh non, non, non, je me sens de nouveau très vieux…et que depuis, il n’avait pas oublié comment écrire les personnages. Si l’intrigue en elle même est très sympa, je dois dire que ce qui m’a permis de rentrer dans l’épisode sont les quelques pages où l’on voyait Susan avec sa famille. 

C’étaient les pages les plus Fantastic Four sur les Fantastic Four que j’ai vu depuis des années…Pour le reste, on voit que Waid se fait plaisir en explorant un peu la période où le personnage était un agent du SHIELD alors qu’elle se lance à la recherche de son ancien partenaire de l’époque…Et pour l’occasion, Waid se fait plaisir en amenant Black Widow dans le mix ! autre personnage qu’il connaît bien…comme beaucoup chez Marvel maintenant. 

Mine de rien, cela fait un moment qu’il dispose au moins d’un titre chez l’éditeur et j’ai un peu l’impression qu’il est passé partout depuis 15 ans. Entre les FF, puis Spidey du temps de Brand New Day, puis Daredevil, Black Widow, les Avengers, Doctor Strange, il a également fait un peu de Hulk…cela commence à faire. Il a aussi signé quelques épisodes des X-Men dans les années 90…sans y revenir après…

De fait, je ne sais pas s’il reste encore un secteur de cet univers qui ne porte pas un peu sa marque. 

Verdict : buy

SAVAGE AVENGERS #4

Prix : $3.99

Scénario : Gerry Duggan 

Dessin : Mike Deodeto Jr 

Sollicitation : The one evil wizard to rule them all, Kulan Gath has succeeded in summoning an ancient evil…and he’s already hard at work on his next terrible plan.Conan swings his savage symbiotic sword against the forces of darkness……and Frank Castle has the worst day of his life. (If you don’t count that day in the park.) The Savage Avengers are fighting to save YOU!

Avis : oui, oui, je sais, j’avais décidé de regarder cette série avec un certain mépris, surtout après un premier épisode qui n’était guère convaincant…sauf que je suis tombé par la suite sur l’épisode 3…et que dire…cette séquence où Conan saisit par les jambes un Wolverine évanoui toutes griffes sorties pour l’agiter comme une épée dans tous les sens…à ce moment, j’ai su que nous tenions en réalité l’un des plus glorieux comics-books de l’année. Oui, comment un truc complètement débile, mais fun peut me convaincre de changer d’avis sur une série…qui je l’espère continuera avec ce genre de moments complètement What the Fuck. Gerry…tu n’as guère brillé ces derniers temps (n’est-ce pas Infinity wars), mais si tu peux continuer à me faire marrer avec cette série, je suis prêt à te pardonner. Au delà, c’est du grand guignol…que cela continue. 

Verdict : Buy – parce que j’ai le droit de changer d’avis.

A propos Sam 1876 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. Salut !

    BERSERKER UNBOUND ne m’attire pas du tout de par son pitch et les premiers visuels aperçus. Pourtant, j’adore Jeff Lemire. Je crois que j’ai de plus en plus de mal avec les dessins de Deodato.

    Green Lantern est une très grosse déception depuis trois épisodes. Les 8 et 9 étaient très hermétiques et peu passionnant. L’annual, une énorme farce. Je songe même à arrêter d’autant plus que la série va continuer au-delà du 12 sous un autre titre. A la rigueur j’aurais fini jusqu’au 12 pour avoir l’ensemble mais là …

    Absolute Carnage à 8$, ça a intérêt à être bon !

    Daredevil est en passe de devenir un classique du peso. Zdarsky est vraiment exceptionnel sur le titre. Dommage que les dessins désamorcent un peu la force du scénario.

    Les mutants par Hickman c’est du tout bon. Les deux premiers épisodes étaient super ambitieux et font vraiment saliver pour la suite.

    Immortal Hulk….sans commentaire, tout a déjà été dit. Qui ne s’est pas lancé dans cette série n’est pas humain !

    Je rajouterais Thumbs chez Image, comme à chaque fois, qui est très bonne !

    Grosse semaine !

    • Merci pour ton retour !
      il va vraiment que je me mette à Thumbs, vu comme tu en dis du bien à chaque nouveau numéro.

      • Tu peux aussi essayer The Few des mêmes auteurs chez Hi Comics qui date de l’année dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.