Guide de lecture Comics VF : semaine du 13 novembre 2019

Edito : et c’est reparti pour une belle semaine bien dantesque en termes de sorties et de mort de portefeuilles qui après un mois d’octobre mortel à tout point de vue enchaîne avec un mois de novembre où les grosses publications attendues se suivent et ne se ressemblent pas. Et ce n’est pas terminé, alors que nous avons quelques chefs d’oeuvre cette semaine, il y en a encore la semaine prochaine…et la semaine suivante. Bon, en principe, début décembre sera la dernière semaine à vraiment être chargée, après nous passerons en mode fêtes de fin d’année…avant de passer à l’année suivante qui sera encore plus démentielle…et de nous dire “mais où est passée l’année 2019 ?” et “où est mon argent ?”. 

Sorties de la semaine : ouh là pas mal de choses cette semaine, mais on reviendra avant tout : 

  • chez Delcourt, l’incontournable, l’immanquable, l’absolument indispensable nouveau tome de Strangers in Paradise par le maître Terry Moore !
  • chez Urban, le Batman qui rit de Snyder et Jock, mais surtout les débuts de John Constantine avec le Jamie Delano présente Hellblazer !

Emission de la semaine : deux émissions au programme cette semaine toujours enregistrées en direct sur Mixlr : 

  • mardi à partir de 21h, le Comixity of the Future past, qui reviendra sur toute l’actu comics VO, VF, manga, ciné, série TV, jeux vidéo, musique de novembre 1999 !
  • jeudi toujours vers 21h, le Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO et l’actu comics de la semain

DELCOURT 

CLYDE FANS 

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix : 49.90€/488 pages 

Scénario : Seth 

Dessin : Seth 

Sollicitation : Clyde Fans est une entreprise de ventilateurs électriques en déclin tenue par deux frères que tout oppose. Une histoire familiale et une réflexion sur le sens de la modernité proche de l’autofiction.

L’action se déroule dans un immeuble de Toronto, dans les années 1950, et dans les années 1970, au moment où l’entreprise fait faillite. Le récit mélange le parcours familial des frères Matchcard, abandonnés par leur père lorsqu’ils étaient enfants et dont la mère est sur le point de décéder, ainsi que le déclin de leur entreprise de ventilateurs devant l’avènement de l’air conditionné

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : à tester. 

À lire avant : oeuvre indépendante. 

OUTCAST TOME 7

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix : 16.50€/144 pages 

Scénario : Robert Kirkman 

Dessin : Paul Azaceta 

Sollicitation : Kirkman et Azaceta poursuivent leur balade le long des sombres chemins tortueux de l’âme humaine. Toujours aussi efficace, le dessin contrasté d’Azaceta est réhaussé par les couleurs d’Elizabeth Breitweiser.

La ville américaine de Rome reste sous l’emprise de forces occultes. D’autres rejetés (les « Outcasts ») y sont attirés. Après l’Invasion, c’est une sourde infiltration qui a lieu et les défenses érigées contre le Mal ne sont pas certaines de pouvoir tenir. Les ténèbres se referment de plus en plus sur Kyle Barnes, tandis que les trahisons sont légion…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. À noter que de mémoire, la série devrait s’achever à l’épisode 49, donc vers le tome 9/10 en VF. 

Verdict : pour ceux qui suivent. 

À lire avant : connaissant la manière d’écrire de Kirkman, même sans lire le titre, il est fort probable qu’il construise son histoire sur la durée, donc commencer au tome 1 est le plus simple. 

STRANGERS IN PARADISE INTEGRALE TOME 4

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix : 39.95€/528 pages 

Scénario : Terry Moore 

Dessin :Terry Moore 

Sollicitation : À l’occasion du 25e anniversaire de la série, Terry Moore retrouve ses personnages fétiches pour leur faire vivre une ultime aventure.

Depuis la fin du premier cycle, les fans n’attendaient qu’une seule chose : que Francine et Katchoo puissent mener leur vie, ensemble et sans menace de mort. Est-ce qu’elles y parviendront ? Et surtout est-ce que les blessures du passé ne les empêcheront pas de vivre pleinement leur amour ? Peut-être que Terry Moore est prêt à les laisser enfin se reposer. Cet ultime opus ouvre le Terry’Verse vers d’autres récits, à découvrir bientôt !

Avis : oui, OUII, OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!! comme chacun le sait, je suis un grand fan des oeuvres de Terry Moore et je déguste avec un plaisir sans fin chaque nouvelle oeuvre de sa part et chaque relecture qui suit, puisque je pense que dois relire presque chacune de ses séries au moins une fois par an. Le fait que Delcourt suive son travail avec une fidélité à toute épreuve depuis presque 10 maintenant me remplit de joie car l’éditeur a vraiment fait le travail pour vendre cet auteur. 


Et cette semaine, ils me font de nouveau plaisir en publiant la suite de Strangers in Paradise. Et oui, quelques 25 ans après le début de la première série et plus de 10 ans après sa conclusion, Terry Moore remet en scène Katchoo et Francine, quelques années seulement, dans l’histoire, après les avoir laissé vivre leur vie. Et je dois dire que quand j’ai entendu parlé du projet la première fois, j’ai été ravi et terrorisé à la fois. 

Ravi, car cela voulait dire retrouver des personnages que j’adore. On savait qu’elles vivaient dans un coin du Terryverse, puisque Moore ne s’est pas caché du fait que toutes ses séries se déroulaient dans le même univers, mais jusque là il les avait laissé tranquille. Et c’est aussi pour cela que ce retour me terrorisait. 

La fin de SIP était en effet tellement satisfaisante, réussie, poignante, remplie d’émotions à tout point de vue et nous avons vu tellement d’auteurs revenir sur l’oeuvre qui les a rendu célèbres pour se planter qu’il était normal d’avoir quelques appréhensions légitimes. 

Mais c’est Terry Moore, donc nous avons confiance dans le fait qu’il a toujours le mojo ! C’est bien évidemment un achat indispensable, d’autant que ce retour n’est pas gratuit, il ne le fait pas parce qu’il a besoin de faire revivre un titre à succès, il s’agit simplement de la première étape vers la convergence de toutes ses séries, personnages et concepts dans le crossover ultime. 

Strangers in Paradise XXV est en effet la première étape dans ce grand plan et “5 ans” est la seconde…qui arrivera en principe en août prochain si tout va bien. Et j’en serai, ohhh oui, j’en serai ! 

À noter que ce tome contiendra donc la mini série Strangers in paradise XXV qui de mémoire comptait 12 épisodes, mais aussi de nombreux bonus inédits, et d’histoires adjacentes, d’où les 528 pages de ce volume. 

Verdict :  À POSSEDERRRRRRRRRRRRRR – ACHAT DU MOIS !!!!

À lire avant : tout ce qu’a produit Moore. Non, je ne plaisante pas. Un, parce qu’il faut tout lire de Moore, c’est une obligation légale que je viens d’inventer. Deux, parce qu’il faut tout lire de Moore. Trois…vous avez compris, alors qu’est-ce que vous faites encore là ?! plus sérieusement, comme je l’ai indiqué Moore fait converger toutes ses séries : SIP, Echo, Rachel Rising et Motor Girl avec ce titre. Donc une connaissance préalable de l’univers est préférable, même si je suis certain que Moore a fait attention de rendre ce nouveau tome accessible. 

LA VIE EST BELLE MALGRE TOUT (Nouvelle édition)

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix : 16.95€/192 pages 

Scénario : Seth 

Dessin : Seth 

Sollicitation : Découvrez le premier grand roman graphique d’un auteur incontournable du comics américain indépendant avec ce titre récompensé par le prix Ignatz (1997) du meilleur recueil.

« La vie est belle malgré tout » disait la mère de Seth à son fils. C’est le titre de cette autobiographie désabusée, par un auteur nostalgique, né à la mauvaise époque et que la modernité désespère. Ayant découvert Kalo, un dessinateur des années 1950 dont le trait ressemble étrangement au sien, Seth part à sa recherche et ne découvre que 11 dessins de l’artiste.. 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : à tester. 

À lire avant : oeuvre indépendante. 

OCTOBER FACTION TOME 1

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix : 15.95€/160 pages 

Scénario : Steve Niles 

Dessin : Damien Worm 

Sollicitation : Cette nouvelle série de Steve Niles (30 Jours de Nuit), un spécialiste des ambiances glauques et fantastiques, est formidablement servie par le talent de Damien Worm, qui rappelle Ashley Wood & Ben Templesmith. October Faction, c’est en quelque sorte la Famille Addams version adultes !

Fredrick Allan et sa famille sont des chasseurs de monstres à la retraite. Une famille un peu spéciale cependant, puisqu’elle comprend un tueur de fantômes; une sorcière et un mage. Mais parfois… C’est la folie qui sert de ciment à toute une famille, aussi dysfonctionnelle soit-elle…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Steve Niles ou d’horreur en général. 

À lire avant : premier tome d’une nouvelle série !

PANINI COMICS

ASTONISHING X-MEN

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix :32,00 €, 296 pages

Episodes :US Astonishing X-Men (2017) 1-12, publiés précédemment dans les softcovers X-MEN UNIVERSE 4 et MARVEL LEGACY : X-MEN EXTRA 1-4)

Scénario : Soule, 

Dessin :Collectif

Sollicitation : Marvel Deluxe, 

Si Charles Xavier est mort, qui est le mutant qui se fait passer pour lui et qui contacte les X-Men ? C’est le début d’une aventure où les mutants vont devoir affronter deux de leurs plus puissants ennemis, flanqués du plus improbable des alliés. Par les plus grands dessinateurs Marvel (Jim Cheung, Ed McGuinness, Mike Deodato Jr, Carlos Pachecoou encore Phil Noto) et Charles Soule.

Avis : réédition en format Deluxe cette semaine de la dernière version en date de la série Astonishing X-Men. Comptant en tout 17 épisodes et un annual, les 12 premiers furent assurés par Charles Soule, le scénario du reste de la série étant confié à Matthew Rosenberg. Deux auteurs, dont chacun le sait à ce stade, je pense le plus grand bien (et oui, ce bruit en fond sonore c’est votre ironimètre qui vient d’exploser) ont donc commis cette série complémentaire de la franchise mutante qui comme les précédentes séries AXM a connu la même malédiction de la redondance inutile. 


À savoir que très vite nombre de lecteurs se sont demandés à quoi servait la série dans une franchise déjà bien occupée. Pas de composition différente au niveau du cast, pas de mission particulière. Juste une équipe assemblée de bric et de broc pour avoir un nouveau un numéro 1 avec une intrigue qui aurait pu prendre place n’importe où ailleurs. À l’image de nombre d’autres séries, mini ou autres, des intrigues qui auraient pu et dû être développées dans les séries pensées comme principales ont été exfiltrées pour des raisons allant à l’encontre de la cohésion d’ensemble de la franchise. 

Tout cela pour une histoire…loin d’être extraordinaire. Vendu avec le gadget d’avoir un artiste “star” différent par épisode, la série n’a réussi à maintenir ce principe que quelques épisodes avant d’arriver à bout de stars et aussi d’histoire. Je me souviens qu’à l’époque de la sortie en VO des premiers épisodes, j’avais bien aimé le numéro 1…avant que les travers de scénariste de Soule ne reprennent le dessus et ne nous imposent une intrigue rallongée à l’excès remplie de détours aussi inutiles qu’ennuyeux pour une conclusion franchement convenue. 

Alors oui, je sais je sais, le titre assure le retour d’un certain personnage. Sauf que cela intervenait à une période où tout le monde revenait dans la franchise et où Marvel essayait à chaque fois d’en faire un truc extraordinaire. Et bien entendu, c’était souvent de la daube.  Je sais que certains disposent en outre d’un appétit certain en matière de matos mutants. Mais croyez moi quand je vous dis que vous souhaitez garder votre argent pour tout ce qui va arriver l’année prochaine. La relance par Jonathan Hickman a amenée à une nouvelle explosion de séries mutantes et il va être difficile de tout suivre. 

Verdict : à éviter. 

À lire avant : une bonne connaissance de la mythologie X-Men est tout de même nécessaire tant du côté des héros que des vilains. Comme nombre de comics récents, l’accessibilité n’est pas vraiment intégrée dans la conception des histoires. Surtout celles qui vont littéralement déterrer des personnages comme celle-ci. 

MARVEL CINEMATIC UNIVERSE : AVENGERS – INFINITY WAR

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix : 20,00 €, 136 pages

Episodes : US Marvel Studios’ Avengers Infinity War Prelude 1-2, Infinity (2013) 1 et Thanos (2014) Annual 1

Scénario : 

Dessin :

Sollicitation : Marvel Cinematic,

Dans ce prélude officiel à Avengers : Infinity War, retrouvez une aventure des héros  se déroulant juste avant le début du film, elle nous donne l’occasion d’en apprendre davantage sur les pierres de l’Infini. Découvrez également deux récits sur Thanos et les Avengers

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. À ce stade, vous connaissez mon avis sur ces “trucs” hors de prix et au contenu plus que douteux pour des nouveaux lecteurs. 

Verdict : à éviter. 

À lire avant : si vous êtes en manque de Thanos : allez voir le film, ou allez lire Infinity Gauntlet de Jim Starlin ou le Thanos de Donny Cates. 

MARVEL CINEMATIC UNIVERSE : BLACK PANTHER

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix :20,00 €, 144pages,

Episodes :US Marvel’Studios’s Black Panther Prelude 1-2, Jungle Action (1972) 6-7, Balck Panther (1998) 19, Black Panther (2005) 2 et Black Panther (2016) 1)

Scénario : 

Dessin :

Sollicitation : Marvel Cinematic 

Le prélude officiel de Black Panther avec un récit se déroulant avant l’apparition du héros dans le MCU. Retrouvez également une sélection d’épisodes cultes qui présentent les différents personnages du film.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Même sanction que plus haut, allez dépenser votre argent dans des trucs qui en valent le coup, ce n’est pas le bon matériel sur Black Panther qui manque. 

Verdict : à éviter. 

À lire avant : si vous voulez du bon Black Panther, Panini réédite le run de Christopher Priest ou alors tentez le dernier run en date de Coates. 

CONAN LE BARBARE : L’INTÉGRALE 1971-1972

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix :35,00 €,192 pages

Episodes : US Conan the Barbarian (1970) 9-16, publiés précédemment dans l’album Conan l’intégrale (Editions Soleil) T02)

Scénario : Thomas, 

Dessin :Windsor-Smith, Kane

Sollicitation : Retrouvez neuf récits tirés de Conan the Barbarian, signés par Roy Thomas et Barry Windsor-Smith, dans cette seconde Intégrale consacrée au Cimmérien.

Avis : lonngggg soupir d’exaspération…Bis repetita, c’est un jour sans fin au pays des comics. Nous parlions il y a quelques mois de la réédition de la première intégrale de Conan et du scandale représenté par le rapport nombre de pages/prix. Apparemment, Panini a entendu les critiques et décidé…de ne rien faire, voire en fait de recommencer. Parce que. Je ne doute pas que l’équipe éditoriale de l’éditeur a bossé dur sur cette nouvelle édition…mais de tels prix sont tout simplement inacceptables. De fait, comme pour la précédente intégrale, malgré toute mon envie que nous découvrions tous ces épisodes, mon verdict va être simple. 

Verdict : à éviter – trop cher. 

À lire avant : la première intégrale…qui était aussi à éviter au vu du prix également…

IRON MAN : L’INTÉGRALE 1976

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix :35,00 €, 272 pages

Episodes :US Iron Man (1968) 82-93 et Annual 3, publiés précédemment dans les revues  Strange 84-95 et 1 inédit)

Scénario :  Wein, Conway, 

Dessin :Tuska, Trimpe

Sollicitation : Marvel Classic, 

Iron Man doit se défendre alors que les attaques s’accumulent et qu’il risque de tout perdre. Happy Hogan est blessé, Tony kidnappé par le Fantôme Rouge tandis qu’un détective de New York cherche à inculper notre héros…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Je connais très peu voire pas du tout cette période de Tête de fer. En ce qui me concerne, j’attends surtout que Panini attaque les années Micheline/Layton, ce qui ne devrait plus tarder puisqu’ils ont dû commencer à travailler sur le titre vers 79, en espérant qu’ils en profiteront pour réviser la traduction. 

Verdict : pour les complétistes. 

À lire avant : les précédentes intégrales de la série !

LES GARDIENS DE LA GALAXIE : SECRET WARS

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix :32,00 €, 272 pages, 

Episodes :US Guardians of Knowhere 1-4, Infinity Gauntlet (2015) 1-5, Star-Lord & Kitty Pryde 1-3, publiés précédemment dans les revues SECRET WARS : LES GARDIENS DE LA GALAXIE 1-5 et dans l’album  MARVEL NOW: SECRET WARS _ INFINITY GAUNTLET

Scénario : Bendis, Duggan, 

Dessin :Weaver, Deodato Jr

Sollicitation : Marvel Deluxe.Durant Secret Wars, chaque zone du monde Battleworld était une réalité indépendante. Cet album livre trois récits sur les différentes versions des Gardiens de la Galaxie et de Thanos: Guardians of Knowhere (Brian M. Bendis et Mike Deodato Jr), Infinity Gauntlet(Gerry Duggan et Dustin Weaver) et Star-Lord & Kitty Pryde.

Avis : ouh là, je dois dire qu’il m’a fallu quelques minutes pour me rappeler à quoi correspondait ces mini séries et j’ai fini par comprendre pourquoi j’avais des difficultés à m’en rappeler : j’avais zappé le gros des mini ties ins Secret Wars à l’époque, la plupart n’ayant aucun intérêt. De mémoire en termes de ties ins je m’étais limité à celle sur Thor qui était très sympa. Dans le cas présent, la présence de Bendis au scénario et le peu d’attrait pour le reste m’a gardé à distance. Le fait que tout cela n’ait aucun impact à aucun niveau joue beaucoup dans l’absence totale d’intérêt que je voue au machin. 

Verdict : sans grand intérêt surtout 4 ans plus tard. Donc plutôt pour les complétistes. 

À lire avant : Secret Wars de Hickman pour comprendre le contexte général. Pour le reste c’est libre de toute continuité avant comme après, ce qui se passe n’étant source d’aucune répercussions. 

LUKE CAGE : L’INTÉGRALE 1974-75

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix :35,00 €, 248 pages

Episodes :US Luke Cage : Power Man 17-28, publiés précédemment dans les revues  L’inattendu 14, 20-25 et 1 inédit)

Scénario : Wein, Isabella, 

Dessin :Tuska, Wilson

Sollicitation : Marvel Classic, 

Luke Cage, l’homme à la peau d’acier, est de retour et il endosse une nouvelle identité : Power Man ! On retrouve dans ces pages l’évolution de la relation de Cage avec Claire Temple, une apparition d’Iron Man et les débuts de Bill Foster comme Giant Man !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les complétistes et fans du personnage. 

À lire avant : pas assez de connaissance sur le personnage pour le dire. Mais je dirais au minimum la précédente intégrale qui était la première sur Luke Cage. 

MARVEL LEGACY : IRON MAN T02

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix :16,00 €, 104 pages

Episodes : US Invincible Iron Man 598-600, publiés précédemment dans les softcovers MARVEL LEGACY : AVENGERS 4-5 et 7

Scénario : Bendis,

Dessin : Caselli, Maleev

Sollicitation : Marvel Legacy, 

Les héros sont à la recherche d’Iron Man. Riri Williams fait équipe avec Arno Stark, Toni Ho et Madison Jeffries pour retrouver la piste de Tony. Pendant ce temps, Fatalis voit sa destinée changer à jamais.

Avis : conclusion avec ce tome du run de Bendis sur Iron man. Et comme je l’avais dit, je retiendrai avant tout de ce run que l’auteur aura passé son temps à vouloir écrire d’autres personnages que le héros principal. Doom et Iron Heart auront eu droit à bien plus d’épisodes que Tony Stark dont la seule histoire solo s’est en fait limitée …au tout premier arc de l’auteur. Ensuite, on est rentré dans Civil War II, puis on a eu Tony dans le coma et enfin Doom et Iron Heart…Comment écrire plus de 50 épisodes sur Iron man et à peine 5 sur Tony Stark. Il fallait le faire, Bendis a réussi…Pour le reste, j’ai zappé presque tout le run et vu ce qu’il en reste, vous pouvez vous en passer…

Verdict : pour ceux qui voudraient compléter le run – c’est la fin. 

À lire avant : dernier tome du run de Bendis, donc au moins lire ce qui précède. 

MARVEL LEGACY : CHAMPIONS T01

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix :18,00 €, 136 pages

Episodes :US Champions (2016) 16-21, publiés précédemment dans les softcovers MARVEL LEGACY : AVENGERS 4-6 et 3 inédits

Scénario : Waid, Zub, 

Dessin :Ramos, Izaakse

Sollicitation : Marvel Legacy, 

Les Champions doivent sauver Viv puis voyagent jusqu’en Arctique pour recruter un nouveau membre de l’équipe dans des épisodes inédits. Ces deux aventures complètes des Champions sont l’oeuvre des scénaristes ayant écrit Avengers : Jusqu’à la mort.

Avis : c’est bien ça, Panini continue de relancer des titres qui n’ont pas connu de relaunch aux USA, puisqu’on peut constater que ce tome qui marque l’arrivée de Jim Zub au scénario…débute à l’épisode 16 US…De mémoire, cette série est allée jusqu’à l’épisode 25 avant d’être relancée aux USA, ce que j’en suis sûr Panini se fera un plaisir de faire en arrivant sur ces épisodes. Le relaunch en lui même n’a duré au final que 10 épisodes avant d’être annulé par l’éditeur…

Verdict : pour ceux qui suivent. 

À lire avant : le run de Waid pour comprendre la création de l’équipe. 

MARVEL PAR DELL’OTTO

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix : 75,00 €, 552 pages

Episodes :US Amazing Spider-Man Family Businees, New Avengers Annual 1 et Avengers Annual 1, Avenging Spider-Man 14-15, X-Force : Sex & Violence 1-3, Secret War 1-5 et Secret War : From the Files of Nick Fury, publiés précédemment dans les albums  MARVEL GRAPHIC NOVEL : AMAZING SPIDER-MAN FAMILY BUSINESS, X-FORCE, MARVEL DELUXE : AVENGERS 3, MARVEL EVENTS : SECRET WAR et dans la revue SPIDER-MAN (V4) 1)

Scénario : Bendis, Waid, Yost, 

Dessin :Dell’Otto

Sollicitation : Marvel Absolute

Retrouvez cinq récits illustrés par la superstar Gabriele Dell’Otto et scénarisés par les plus grands auteurs Marvel, dans un très grand format qui sublime les peintures du dessinateur italien. Au programme : Secret War avec les Avengers, X-Force : Sex & Violence avec Wolverine ou encore Family Business avec Spider-Man et le Caïd.

Avis : bon, pour une fois, je ne vais pas trop me plaindre sur les prix pratiqués par Panini. Oui, 75€ c’est très cher, mais malheureusement, c’est le prix des Absolute. Bien que l’on aurait apprécié que l’éditeur prenne en compte du nombre de pages, mais suis-je bête, ce facteur n’est pris en compte que quand il s’agit d’augmenter le prix, pas le baisser. Excusez ma naïveté…Sur le fond, ce tome regroupe toute la production de l’extraordinaire Gabriele Dell’Otto , artiste italien qui a explosé sur la scène US il y a plus de 15 ans avec le Secret Wars de Bendis. Si sa production ne compte pas un nombre incroyable d’épisodes, c’est que son style peint très impressionnant requiert énormément de temps et d’investissement, mais le résultat final en vaut toujours le coup. Si je ne possédais pas déjà la plupart de ces épisodes et que j’avais 75€ disponible…mmm

Verdict : cher mais c’est un Absolute Dell’Otto !

À lire avant : rien. 

OLD MAN QUILL T01

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix :18,00 €, 136 pages, 

Episodes :US Old Man Quill 1-6, inédits)

Scénario : Sacks, 

Dessin :Gill

Sollicitation : 100% Marvel

Star-Lord s’est éloigné des Gardiens de la Galaxie. Pourtant l’équipe à présent conduite par Rocket, a besoin de Quill pour une mission sur la planète Terre qui est tombée entre les mains des super-vilains. L’ex-leader et son groupe parviendront-ils à s’entendre ?Le scénariste d’Old Man Hawkeye s’occupe des Gardiens de la Galaxie.

Avis : après Old Man Logan, après Old Man Hawkeye, Marvel continue de développer cette Terre parallèle créée par Mark Millar il y a plus de 10 ans, avec une nouvelle mini série cette fois dévouée à Peter Quill, alias Star Lord. Le scénario est assuré par Ethan Sacks qui s’était montré efficace sur Old Man Hawkeye, sans être non plus particulièrement flamboyant. J’avais trouvé le résultat final tout à fait correct mais au final dispensable, d’autant plus que Marvel avait retiré Marco Checchetto du dessin en cours de route pour le remplacer par un autre artiste au style très différent…Bonjour, la cohérence…En ce qui me concerne, je n’ai pas vraiment très envie de poursuivre l’exploration de cet univers pour l’instant, surtout par le biais de Star Lord et surtout cette version ciné insipide transposée dans les comics au forceps

Verdict : bof. 

À lire avant : au moins Old Man Logan et étant donné que c’est le même scénariste qu’Old Man hawkeye, on peut se demander s’il ne va pas reprendre ici quelques idées de la précédente mini. 

PUNISHER (FRESH START) T01

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix :17,00 €, 120 pages

Episodes :US Punisher (2019) 1-5, inédits)

Scénario : Rosenberg, 

Dessin :Burchielli

Sollicitation : 100% Marvel, 

Le Punisher a décidé de mettre un terme aux agissements de l’Hydra, mais en attaquant le groupe terroriste il se met à dos le Baron Zémo, ainsi qu’une horde de super-criminels. C’est le début d’une bataille sanglante comme Frank Castle en a rarement connue ! Par le scénariste de Punisher Legacy.

Avis : suite du run de Matthew Rosenberg sur le Punisher. Après en avoir fait le nouveau War Machine pendant un temps, le scénariste ramène Frank Castle vers ses racines…tout en prenant en compte la continuité récente. Ainsi, après s’être compromis avec l’Hydra durant Secret Empire, ce qui n’a aucun sens quand on connaît le sens moral du personnage, le Punisher semble bien décidé à s’attaquer à l’organisation…ou ne serait-ce pas l’inverse ?

Etant donné le peu d’affection que j’ai pour le travail de Rosenberg en général, je vais personnellement faire l’impasse. On sait que Garth Ennis va produire l’année prochaine une nouvelle mini série Punisher, donc cela permettra de combler notre besoin de bonnes histoires sur le personnage, mais j’espère vraiment que Marvel va se sortir un peu les doigts du fondement créatif et donner la série régulière à un meilleur auteur que Rosenberg à l’avenir. 

Verdict : Rosenberg donc bof. 

À lire avant : le Punisher Legacy de Rosenberg, car c’en est la suite directe,  et un peu Secret Empire (si vous êtes maso). 

URBAN COMICS

LE BATMAN QUI RIT 

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix : 22.5€/240 pages 

Episodes : The Batman Who Laughs #1-7 + Batman The Grim Knight #1

Scénario : Scott Snyder 

Dessin : Jock & Eduardo Risso 

Sollicitation : « Un Batman qui rit est un Batman qui gagne toujours.

 » Après les événements de BATMAN – METAL, épuisé et blessé, Bruce Wayne doit cependant se préparer à l’irruption de nouvelles menaces au sein de l’univers DC. Le Chevalier Noir découvre avec stupéfaction que Le Batman Qui Rit a survécu à son affrontement avec le Joker et qu’il planifie une nouvelle stratégie susceptible de déséquilibrer le Multivers. Pour venir à bout de cette sombre version de lui-même, Batman devra peut-être briser sa seule règle inviolable…

Avis : sortie importante cette semaine puisque la mini série Batman qui rit marque en réalité une étape supplémentaire du plan de DC pour l’avenir de son univers partagé pour les deux années à venir. Il ne faut donc pas appréhender ces épisodes comme un simple délire de Snyder qui aurait proposé le projet à son éditeur pour se faire plaisir. Qu’il soit clair que cette mini aura des répercussions par la suite qui seront reprises et référencées ailleurs. 

Il faut dire qu’après le succès de Metal, le poids de Snyder chez DC n’a cessé de s’accroître et l’énorme carton de la mini série Batman Who Laughs n’a fait que le confirmer, donnant sans doute plus de crédits pour ses plans, qui vont se déployer également en parallèle dans son run sur Justice League. Mais au final de quoi ça parle Batman qui rit ? On peut en effet le voir avant tout comme une suite directe de Metal alors que cette version déformée du héros vient le tourmenter. 

À partir de là, on peut se demander si il y a vraiment de quoi tenir 7 épisodes plus un épisode spécial. Concernant le spécial sur le Batman Grim Knight, il n’est pas fondamental, mais je suis content qu’il soit inclus. Tout d’abord, parce que cela a été publié aux USA en complément, donc moi vouloir tout avoir. Ensuite, parce que cela permet de creuser un peu cette nouvelle création et enfin…parce que c’est dessiné par Eduardo Risso donc, bien évidemment il faut aller le lire…

Concernant le reste, Snyder met en scène un assaut machiavélique du Batman qui rit contre notre Batman…qui se retrouve complètement dépassé par cette version de lui-même qui dispose de tout son sens tactique, sa capacité à anticiper et d’avoir 10 longueurs d’avance sur les autres..combiné à la folie du Joker et à son imprévisibilité totale. Et bien que tout aussi chaotique, il est clair qu’il a un plan en tête, même s’il est tordu et pour le mener à bien il emploiera des méthodes…agressives !

C’est donc une mini où la tension est très forte tout du long, avec un effet compte à rebours marqué puisque notre Batman va devoir en même temps se sauver lui-même d’une menace plus insidieuse qui va littéralement le ronger de l’intérieur. 

L’ensemble est par ailleurs soutenu visuellement par l’excellent Jock, qui retrouve ici Snyder des années après leur collaboration sur Detective Comics, quand le scénariste faisait ses débuts sur la franchise avec son excellent arc Black Mirror. 

Verdict : à lire – la mini est bonne en elle même et pose des éléments clés pour l’avenir de l’univers DC. 

À lire avant : cela peut se lire de manière indépendante mais je vous conseille : 

  • l’event Metal qui introduit le Batman qui rit 
  • et sans doute le run de Snyder sur Justice League en parallèle, car différents éléments d’intrigue jouent dans la même cour. 

HEROES IN CRISIS 

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix : 22.50€/240 pages 

Episodes : Heroes in Crisis #1-9

Scénario : Tom King 

Dessin : Clay Mann, Travis Moore, Lee Weeks, Mitch Gerads, Jorge Fornes 

Sollicitation : Au cours de leurs nombreuses aventures et combats, il n’est pas rare que des événements catastrophiques surviennent dans la vie des plus grands super-héros.

Ceux-ci peuvent avoir alors besoin d’une période de convalescence afin de se reconstruire autant physiquement que psychologiquement et le Sanctuaire, un endroit secret où ils peuvent se réfugier, symbolise ce havre de paix pour des héros traumatisés. Mais ce secret se retrouve exposé au grand jour après qu’une violente tuerie s’y produit.

Avis : eurrggggghhhh, il va donc falloir que je vous parle cette semaine de la sortie de Heroes in crisis…et j’ai juste pas envie. Cet event signé Tom King, qui n’a en fait rien d’un event et n’a aucun lien avec les précédentes crisis est un trip du scénariste pour explorer les conséquences psychologiques de la vie de super-héros sur ces derniers. Et oui, encore une histoire de stress post traumatique écrite par King. Il y avait longtemps depuis Mister Miracle. 

Et si l’intrigue en elle même peut se justifier, c’est une approche réaliste et plus émotionnelle du rôle de super-héros, certains choix narratifs et éditoriaux ont rapidement fait polémique. En termes narratifs, ce qui va vite poser problème, c’est qu’il ne se passe rien ou pratiquement rien pendant plusieurs numéros, les personnages se contentant souvent de prendre la pose dans des pages très belles de Clay Mann mais aussi très vide. 

Vous pensiez avoir expérimentés la décompression version King avec son run sur Batman. Mes pauvres, ce n’était même pas un échauffement comparé à Heroes in crisis. Si bien que même si tous les épisodes sont ponctués de petites scénettes qui explorent les traumatismes des héros, on passe l’essentiel de son temps à se demander si le scénariste va bien vouloir raconter quelque chose. 

Et si l’on n’est pas content quand il ne se passe rien, je peux vous dire que l’on est carrément furieux quand dans les derniers numéros, l’auteur finit par nous révéler les dessous de l’affaire. En fait, à ce moment on comprend surtout que DC donne vraiment l’impression d’un bateau ivre qui ne sait pas dans quelle direction il va. Rebirth avait fixé un cap clair et une tonalité générale à laquelle le lectorat avait adhéré. Avec Heroes in crisis, DC vient chier sur Rebirth sans aucun complexe ou cohérence. 

On pourra me dire que c’est Tom King qui a écrit l’histoire, donc que c’est sa responsabilité. Oui, en partie et en partie seulement car le sort de certains personnages à été décidé par les instances éditoriales de DC qui n’ont pas compris qu’ils allaient se prendre une réaction assez violente de leur lectorat. 

Que dire au final de Heroes in crisis : c’est beau. Oh ça oui, comme pour les autres travaux de King, DC lui donne les meilleurs artistes. Mais en termes de scénario, il y a de gros défauts de rythme et surtout…les choix faits m’exaspèrent en tant que lecteur de longue date. Je ne nie pas que certains passages sont très bien écrits et que d’autres m’ont même émus…mais il n’empêche qu’à la fin, je voulais juste mettre un pain à King et à tous les abrutis qui ont pu approuver un tel projet…

Verdict : à …je sais pas. À lire si le destin de certains personnages importants du Rebirth vous intéressent…mais préparez vos fourches. 

À lire avant : le run de King sur Batman. 

JAMIE DELANO PRESENTE HELLBLAZER TOME 1

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix : 28€/424 pages 

Episodes : HELLBLAZER #1-13 + SWAMP THING #76-77

Scénario : Jamie Delano 

Dessin :

Sollicitation : Bienvenue dans un monde déchu, un monde peuplé de démons et des fantômes nourris des erreurs passées de John Constantine.

Trop malin pour s’abandonner complètement aux charmes de la magie noire, il n’en reste pas moins un homme, faillible, dont les choix dangereux impactent hélas bien trop souvent son entourage. Face au démon Nergal et aux plans messianiques des Croisés de la Résurrection, Constantine devra garder la tête froide pour minimiser les dommages collatéraux.

Avis : j’ai du mal à croire que le tout premier run sur Hellblazer va sortir en VF ! la sortie du run de Jamie Delano sur le titre est donc une très bonne nouvelle, car si les runs de Ennis, Azzarello et Carey restent les plus connus, avec celui bien entendu de Peter Milligan, j’ai un peu l’impression que c’est Delano qui a défini toutes les règles que les auteurs suivants ont appliqués avec tout leur talent. 

Le seul regret que j’ai est que nous ayons ce début de run, alors que la première apparition du personnage dans Swamp Thing n’a pas encore été publiée par Urban et qui n’interviendra que dans le tome 2 du run de Moore dont on attend toujours la date de publication…D’un point de vue éditorial, j’aurais trouvé cette publication plus logique et cohérente…mais bon, on ne va pas non plus chipoter.

Il est amusant au passage de penser que même si je ne me suis jamais considéré comme un fan de John Constantine, je me retrouve à avoir lu plus de 100 épisodes de sa série à ce stade…

Verdict : à posséder. 

À lire avant : Il s’agit du tout début de la série Hellblazer donc rien. Mais on sera ravi d’avoir la création du personnage par Moore dans Swamp Thing pour compléter !

NEW JUSTICE TOME 3

Date de sortie :  13 novembre 2019

Prix : 17.50€/192 pages 

Episodes :JUSTICE LEAGUE #13-18 + JUSTICE LEAGUE ANNUAL #1

Scénario : Scott Snyder & James Tynion Iv 

Dessin : Jim Cheung, Stephen Segoya, Daniel Sampere, Guillem March 

Sollicitation : La Légion Fatale voit son pouvoir augmenter de manière considérable puisqu’elle a désormais la Totalité en sa possession et qu’elle s’apprête à accueillir un nouveau membre : Brainiac  !

Alors que la Mur Source se dégrade de jour en jour, J’onn J’onzz, le Limier Martien, part explorer Thanagar Prime à la recherche de ce que les Gardiens de l’univers y ont caché. Ce secret pourrait peut-être l’aider à sauver le Multivers, à moins qu’une alliance avec la Légion Fatale soit la seule issue…

Avis : suite du run de Snyder sur la Justice League, aidé par James Tynion IV …dont on attend la suite de la très bonne Justice League Dark en VF (allez Urban !), qui va vite devenir indispensable si vous souhaitez suivre l’univers DC dans les deux ans à venir. L’auteur met en place ici un certains nombre d’intrigues notamment avec la réémergence de la legion of Doom et le plan de Luthor qui vont impacter tout l’univers DC. 

Sur le fond, je n’adhère pas entièrement à l’écriture du scénario de Snyder et Tynion IV, ce qui est étonnant car j’adore ces auteurs en règle générale, mais ici je ne sais pas , il y à quelque chose qui ne fonctionne pas. L’écriture est assez lourde. Je l’ai notamment vraiment ressenti dans le 2e tome, avec toute cette intrigue sur les dieux marins issus d’autres mondes qui était bien trop longue. 

C’est réellement étrange, car j’aime bien le ton assez déjanté et fun qui se dégage de l’ensemble, mais je pense qu’il manque encore quelque chose. Il faudrait sans doute faire un poil plus court. 

Verdict : à lire 

À lire avant : 3 lectures conseillées avant de s’attaquer à ce 3e tome !:

  • l’event Metal 
  • la mini série No Justice 
  • les deux premiers tomes de New justice !
A propos Sam 1892 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

9 Comments

  1. Non, mais quelle semaine ! Avec les sorties de la semaine prochaine, principalement Stray Bullets et Hellboy, je vais etre dans l’obligation de décaler certains de mes achats au mois prochain…pour le coup je remercie presque Panini de pratiquer ce genre de prix : j’économise les 35 euros de l’intégrale Conan, à nouveau.
    Sinon le SiP, les deux Snyder, le HiC, le Hellblazer (10e tome et presque 150 épisodes parus chez Urban).
    C’est une catastrophe, Thérèse.

    • Salut !

      Honnêtement, garde tes sous du HIC, ça n’en vaut pas la peine.
      Pour le Batman Who Laughs, si ça démarre bien, ça patine ensuite. Je l’ai lu en singles. Avec le recul, je ne le prendrai pas. Pas suffisamment bon. Rien à voir avec Black Mirror ( de la même équipe) en termes de qualité, ce dernier étant bien meilleur.
      Pour ma part, ce sera SIP, Hellblazer et je tenterai October Faction.
      A noter que Vie et mort de Toyo Harada sort cette semaine après avoir été repoussé.

      • Merci pour ton retour !
        Harada, pas certain que mon libraire le reçoive : les Ulule à répétition de Bliss le gavent pronfondement, il ne compte plus les commander. Quant à moi ce sont le prix des coffrets via les dits-Ulule qui me gavent profondément. Je ne peux pas cautionner.
        J’ai soutenu Bliss en achetant quasiment 95% de ses parutions depuis le lancement. Le coup du coffret à 29 euros, je considère ça comme du foutage de gueule du lecteur assidu. J’ai soutenu mais j’ai plus envie. C’est dommage.

      • Pour Vie et mort de Toyo Harada je ne l’ai pas mentionné car le site de BLiss l’annonce pour la semaine prochaine. Mais il est vrai qu’il était prévu initialement cette semaine.

    • Mais non, mais non, c’est prescris par le docteur. Mais déconseillé par le banquier. Ton coeur dit oui, comme ta tête, tu ne vas pas laisser des impératifs bassement matériels comme « manger ou acheter son comics » t’arrêter !

  2. Je suis d’accord avec toi. Autant le Ulule pour Arche & Armstrong de Windsor-Smith pouvait se justifier par le risque de toucher un trop petit nombre de lecteurs, autant pour les séries contemporaines, cela ne se justifie pas. J’ai réduit les achats chez Bliss en raison de la qualité des séries qui baisse mais si j’achète je passe par mon libraire.

  3. pour moi le delano et sip. le conan me tenterait bien mais hors de question de payer un tel prix ! j’étais hippé par le HIC mais cette critique m’a refroidi… je pense la même chose de Bliss, les projets ulule sont fatiguant, je pense passer mon tour sur Toyo Harada.
    merci pour tous ces avis qui nous font gagner un temps précieux (et pas mal d’argent !) et bravo pour les podcasts toujours excellents !

    • Malgré mes réserves sur Bliss et sa politique actuelle, je précise que Vie & mort de Toyo Harada ( en conclusion de Harbinger et Imperium) est sans doute ce que Valiant a fait de mieux depuis son redémarrage en 2012. C’est un indispensable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.