Guide de lecture Comics VO : semaine 13 novembre 2019

Edito : et allez c’est reparti pour une grosse semaine de sorties en VO…encore et avec une structure qui devient familière, alors que DC multiplie les projets spéciaux et hors continuité autour de ses franchises reines, pendant que Marvel fait l’inverse en étant parvenu à redynamiser ses titres phares historiques. Il y a aussi de bonnes nouvelles du côté de l’indé, alors que Boom continue d’innover avec des projets vraiment attractifs et que nous commençons à avoir un début de réaction d’Image en cette fin 2019. Je sais que l’éditeur a teasé le retour de nombre de titres à succès l’année prochaine, mais s’il veut retrouver la place qu’il avait il y a encore 3-4 ans, il faudra qu’il parvienne aussi à imposer de nouvelles séries sur la durée. 

Sorties de la semaine : beaucoup de très belles choses en perspective donc : 

  • chez DC, la suite de Batman’s Grave de Ellis et Hitch et la réunion Carey et Gross sur la nouvelle série Dollhouse family dans le cadre du label de Joe Hill ! 
  • chez Image, la nouvelle série de Jeff Lemire et Phil Hester : Family Tree 
  • enfin chez Marvel, du lourd avec le retour de Garth Ennis sur le Punisher, le lancement de la dernière série mutante en date, Fallen Angels et la suite du X-Men de Hickman !

Emissions de la semaine : deux émissions au programme cette semaine toujours enregistrées en direct sur Mixlr : 

  • mardi à partir de 21h, le Comixity of the Future past, qui reviendra sur toute l’actu comics VO, VF, manga, ciné, série TV, jeux vidéo, musique de novembre 1999 !
  • jeudi toujours vers 21h, le Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO et l’actu comics de la semaine !

BOOM STUDIOS 

FOLKLORDS #1 

Prix : $3.99

Scénario : Matt Kindt

Dessin : Matt Smith

Sollicitation :  From Narnia to Harry Potter, we’ve seen our hero leave the real world for a fantasy world-but in Ansel’s world of monsters and magic he’s haunted by visions of our world with tailored suits and modern technology!

* Ansel embarks on his Quest to find the mysterious Folklords, hoping they can explain his visions…but looking for the Folklords is punishable by death. What will Ansel risk to find out about the world he has never truly belonged in?

* Eisner Award-nominated writer Matt Kindt (Grass Kings, Black Badge) teams with acclaimed artist Matt Smith (Hellboy And The B.P.R.D.) challenge everything you know about the line between fantasy and reality in a new series for fans of Die, Middlewest and Fables.

Avis : et bien et bien, encore une série à fort potentiel qui débarque chez Boom ! après Once & Future, Something is killing children et le prometteur Strange skies over East Berlin que je n’ai pas encore lu mais sur lequel j’entends beaucoup de bien, Boom enchaîne avec un nouveau projet signé Matt Kindt cette fois, avec lequel l’éditeur achèvera une année 2019 particulièrement dynamique. 

Comme je l’ai souvent dit et écrit, la fantasy est un genre qui a fait l’objet de beaucoup de comics ces dernières années sans vraiment réussir à décrocher un vrai succès. Nous avons ainsi vu de nombreux titres Image s’attaquer à un tel défi et échouer avant de disparaître rapidement sans laisser de traces.  Quelques titres se maintiennent bien ici ou là, mais avec un lectorat très réduit. 

Cette fois, Kindt s’éloigne lui de la fantasy médiévale largement déployée ces dernières années, pour s’attaquer à un pitch plus en lien avec quelque chose comme Fables. À voir s’il saura en faire quelque chose. J’ai toujours trouvé cet auteur assez inégal de projet en projet, donc nous verrons de quel pied il s’est levé quand il a écrit ce titre. 

Verdict : Check it 

DC COMICS

BATMANS GRAVE #2

Prix : $3.99

Scénario : Warren Ellis 

Dessin : Bryan Hitch 

Sollicitation : A man was murdered, and the Batman is in his head—and he knows how it happened. All he has to do now is survive his own deduction. Don’t miss the second chapter of this new thriller from writer Warren Ellis and artist Bryan Hitch!

Avis : suite de la maxi série Batman’s grave par Warren Ellis et Bryan Hitch et avant de lever les yeux au ciel en vous disant “ DC essaye encore de nous vendre un titre Batman” , je répondrai “ben oui ?!”. Mais aussi, que cette fois l’éditeur a confié le titre à une équipe top niveau qui plutôt que de nous livrer une autre aventure super-héroïque nous a donné ce que nous demandions depuis longtemps : une bonne grosse enquête !

Alors que le Batman de King s’échine surtout à déconstruire le personnage, que le Detective Comics de Tomasi essaye avant tout de proposer quelque chose de plus traditionnel, Ellis et Hitch ont eu la bonne idée d’exploiter un aspect du personnage passablement délaissé ces dernières années : le fait qu’il est le plus grand détective du monde. Du moins, il est censé l’être. 

Du coup, le premier épisode était avant tout un bon gros polar mais avec un enquêteur habité en costume de super-héros. C’était incroyablement rafraîchissant dans un marché déjà saturé par nombre de titres Batman. Le scénario de Ellis était inspiré, mais c’est surtout la mise en scène de Hitch qui a retenu mon attention. 

Oui, on sait l’artiste capable de construire des scènes d’action et de destruction spectaculaires et particulièrement détaillées, mais il sait aussi dessiner des choses bien plus posées et intimistes. Bref, un très bon premier épisode et j’espère que le reste de la maxi série sera du même calibre !

Verdict : Buy

DOLLHOUSE FAMILY #1 

Prix : $3.99

Scénario : Mike Carey & Joe Hill 

Dessin :  Peter Gross & Vince Locke 

Sollicitation : On Alice’s sixth birthday, her dying great-aunt sent her the birthday gift she didn’t know she always wanted: a big, beautiful 19th-century dollhouse, complete with a family of antique dolls. In no time at all, the dollhouse isn’t just Alice’s favorite toy…it’s her whole world. And soon, young Alice learns she can enter the house to visit a new group of friends, straight out of a heartwarming children’s novel: the Dollhouse family. But while the Dollhouse family welcome her with open arms, in the real world, her family life is becoming much more complicated…and deep within the Dollhouse’s twisting halls, the black room waits, with an offer to Alice. The house can fix all this, the black room says. All she has to do is say the words…

Longtime collaborators Mike Carey and Peter Gross (Lucifer, The Unwritten) are joined by Vince Locke (The Sandman), to bring their most horrifying vision yet to Hill House Comics—a story that echoes into centuries past, into Alice’s tormented future, and into the beating heart of the madness that makes up our world…literally.

Plus, in chapter two of the “Sea Dogs” backup story written by Joe Hill, spymaster Benjamin Tallmadge’s monstrous scheme is underway as his coerced crew of bloodthirsty colonial lycanthropes prepare to gut the Royal Navy from within!

Avis : après le très très bon premier épisode de Basketful of heads qui inaugurait le lancement du sous label de Joe Hill chez DC, cette semaine voit donc le lancement de la seconde série dans cette gamme à tendance horrifique Dollhouse family. Et si le pitch de base ne m’attirait guère à la base, le fait que l’on retrouve Mike Carey et Peter Gross comme équipe créative fait que je pense qu’il faut au moins donner sa chance au bouquin, qui réunit les auteurs de Unwritten (à quand la suite Urban ?) et de Lucifer (allez Urban, à quand l’arrivée de cette série en France, alleeeeeez ?l’omnibus vient de sortie en Vo, la matos est là). En outre, vu l’impression très positive que m’a laissé le titre de Joe Hill, j’ai désormais envie de tester toutes les séries qu’il va lancer ou parrainer, ce qui est amusant alors que je ne suis même pas un fan d’horreur à la base. Cela en dit long, je pense. Il est aussi possible que j’ai envie de quelque chose de différent et que ces titres correspondent parfaitement à ce que j’attends. 

Verdict : Check it 

FAR SECTOR #1

Prix : $3.99

Scénario : N.K. Jemisin

Dessin :  Jamal Campbell 

Sollicitation : N.K. Jemisin, the acclaimed, award-winning author of The Broken Earth and Inheritance science fiction trilogies, makes her comic book debut with bestselling Naomi artist Jamal Campbell as they thrust you into a stunning sci-fi murder mystery on the other side of the universe!

For the past six months, newly chosen Green Lantern Sojourner “Jo” Mullein has been protecting the City Enduring, a massive metropolis of 20 billion people. The city has maintained peace for over 500 years by stripping its citizens of their ability to feel. As a result, violent crime is virtually unheard of, and murder is nonexistent.

But that’s all about to change in this new maxiseries that gives a DC Young Animal spin to the legacy of the Green Lanterns!

Avis : voilà une autrice que je ne m’attendais pas à avoir débarquer dans le monde du comics. Je parle ici de N.K.Jemisin, autrice de la trilogie de la Terre brisée. Une série de livres dont j’ai régulièrement parlé en 2019, car j’ai enchaîné la lecture du tome 2 et du tome 3 …souvent à grand peine, car si le tome 1 était tout à fait correct, la suite m’a vraiment donné du mal, même si j’ai aimé la conclusion de la trilogie. Ce ne fut pas vraiment une lecture facile. 

Et si je ne l’associais pas aux comics, c’est parce que j’avais l’impression qu’elle appartenait plus au courant plus sérieux de la SF/Fantasy et je pensais qu’elle resterait de ce côté là du monde de l’imaginaire. Il est d’autant plus amusant de la voir dès lors débarquer dans le monde des super-héros, même si elle y vient avec le personnage le plus SF du lot ou plutôt le coin de l’univers DC le plus SF : le green Lantern Corps. 

Pour l’occasion, elle créée un nouveau membre du corps protectrice d’un monde aux moeurs bien particulières qui va devoir enquêter sur le premier meurtre sur ce monde en 500 ans. Comme Morrison, j’ai l’impression qu’elle va avant tout privilégier l’aspect flic de l’espace et le mélange SF/polar. Mais la connaissant, je pense que des thèmes bien plus profonds sur la vie en communauté d’êtres différents seront également abordés. 

On peut également s’attendre à un monde particulièrement riche. Dans Terre brisée, le monde était en effet très bien pensé, beaucoup d’aspects culturels étaient développés non de manière gratuite mais pour accorder une meilleur compréhension du récit et en lien avec les thématiques de fond du livre. 

Par contre attention, …elle peut prendre son temps pour développer son récit. Cela peut parfois être très lent, car elle préfère avant tout s’attarder sur ses personnages…Nous verrons si elle parviendra à bien maîtriser le rythme de la narration dans un comic-book qui est assez différent de celui d’un livre. 

En tout cas, la qualité ne fera à mon sens pas de doute, surtout que la partie graphique est assurée par Jamal Campbell. Malheureusement, j’ai préféré éviter son travail précédent, Naomi, en raison de la présence de Bendis au scénario, mais j’avais beaucoup aimé les planches que j’avais pu apercevoir. 

Verdict : Check it 

TALES FROM THE DARK MULTIVERSE BLACKEST NIGHT #1

Prix : $5.99

Scénario : Tim Seeley 

Dessin : Kyle Hotz 

Sollicitation : What could be blacker than the Blackest Night? From the pages of Dark Nights: Metal comes a Dark Multiverse retelling of the Green Lantern event that changed the DC Universe forever…only this time, the Black Lanterns win! Now, 23 days after the apocalypse, witness the rise of Sinestro as the Limbo Lantern! Trapped between life and death as a White and Black Lantern, Sinestro seeks to save the universe—or end his miserable life—once and for all! Joined by Dove, Lobo, and Mister Miracle, the last living beings in the universe will put everything on the line to give their world one final chance.

Avis : nouvel épisode spécial tiré du Dark Multiverse, ou le What if de DC où l’éditeur explore ses gros évènements passés (mais dans quelle continuité ?) en les pervertissant un tantinet, à savoir et si les héros n’avaient pas gagnés à la toute fin ? et après Death of Superman et Knightfall, cette fois on s’attaque à Blackest Night. J’aimerai dire que c’est récent sauf que l’on a fêté les 10 ans du crossover cette année. Vous les sentez les années qui passent là ? ça fait mal hein ? alors vous savez ce que je ressens quand on parle du début des années 2000…ça me semble être encore hier alors que cela fait presque 20 ans ! mais je sais que Steve, Bunny, Corwin et Grey me comprennent, nous sommes vieux maintenant !

L’argument de poids de cet épisode spécial est la présence de Kyle Hotz au dessin. L’artiste qui s’était fait discret au cours des années 2000 et 2010 revient en force en 2019. Après plusieurs épisodes spéciaux et couvertures pour Venom et Carnage chez Marvel, le voilà chez DC pour illustrer cet épisode long…rempli de morts dans tous les coins. Bref, c’est parfait pour le style de Hotz, préparons nous à faire des cauchemars, car l’ambiance adéquate pour un artiste comme  lui. Les Lanterns par contre beaucoup moins ! Au delà, je dois dire que j’ai bien aimé l’épisode spécial sur la mort de Superman, c’était très bien mené, donc j’ai de bons espoirs sur ce numéro. 

Verdict : Check it !

 

IMAGE COMICS

FAMILY TREE #1

Prix : $3.99

Scénario : Jeff Lemire 

Dessin : Phil Hester 

Sollicitation : When an eight-year-old girl literally begins to transform into a tree, her single mom, troubled brother, and possibly insane grandfather embark on a bizarre and heart-wrenching odyssey across the back roads of America in a desperate search for a way to cure her horrifying transformation before it’s too late. But the farther they get from home, the more forces threaten to tear the family apart as fanatical cults, mercenaries, and tabloid Paparazzi close in, determined to destroy the girl—or use her for their own ends. A new genre-defying series written by New York Times bestselling author JEFF LEMIRE (GIDEON FALLS, ASCENDER) and illustrated by acclaimed artist PHIL HESTER (Shipwreck, Green Arrow), FAMILY TREE combines mystery, action, and horror into an epic story about the lengths a mother will go to in order to keep her children safe.

Avis : non mais là, ce n’est plus possible ! il faut que Jeff Lemire avoue. Oui, qu’il avoue que derrière son nom se cache désormais toute une équipe d’auteurs. Parce qu’à ce stade, ce n’est humainement plus possible qu’il écrive tout seul tout ce qui sort à son nom ! au passage qu’il vire celui dans son équipe qui a écrit Berserker Unbound, car celui-ci avait décidé de se reposer au moment d’assurer l’écriture ! Plus sérieusement entre ses autres titres indés, dont Black Hammer, ses projets chez DC en ce moment, dont un qui débute cette semaine, Lemire ne doit plus beaucoup dormir…

Ce qui est amusant ici est que le pitch de départ, une jeune fille qui se transforme progressivement en arbre qui pousse sa famille à partir en quête d’un remède…ben c’est du pur Lemire à 300% : un enfant avec un problème, une famille fracturée, une petite dimension magique, un voyage/quête à travers l’amérique. Là, on peut difficilement faire plus Lemirien ! Bon, en tout cas, étant trop occupé ailleurs, ce n’est pas Lemire qui assure la partie graphique, mais le très bon et sous estimé Phil Hester qui revient au premier plan après quelques soucis de santé. 

On peut donc s’attendre à un titre réussi, avec ces deux auteurs à la barre et un Lemire investi côté scénario au vu des thèmes avancés qui sont les sujets personnels qu’il aime aborder. Après Undiscoverd Country la semaine dernière, c’est le second titre d’affilée ambitieux publié par Image, il faut espérer que cela signale un retour de forme de l’éditeur après des années 2018 et 2019 assez pauvre par rapport au reste de la décennie. 

Verdict : Buy

 

MARVEL COMICS

BLACK CAT ANNUAL #1

Prix : $3.99

Scénario :JED MACKAY

Dessin : Javier Pina 

Sollicitation : You are cordially invited to the wedding of Black Cat and Spider-Man!

• In lieu of gifts, please turn off all your security systems, laser grids and counterweight giant stone traps.

• All this AND a bonus story?!

Avis : alors non, je ne lis pas Black Cat pour ceux qui se poseraient la question. Non pas que je pense qu’elle soit mauvaise, mais il y a tellement d’autres trucs à lire qu’un tel titre est un peu tout en bas de la liste de mes priorités. Mais quand j’ai vu la sollicitation pour cet annual et la réaction négative habituelle de certains commentaires qui n’avaient pas percutés que c’était un annual et que non, Spidey et Black Cat ne vont pas se marier, il fallait au moins que je le signale …juste pour me marrer un peu. D’autant que comme d’habitude, j’aime beaucoup les couvertures de J.Scott Campbell (oui, je suis dans ce camps, car manifestement, c’est un camps maintenant) et les pages previews étaient assez funs. Donc pourquoi pas ?

Verdict : Check it 

FALLEN ANGELS #1

Prix : $3.99

Scénario : Bryan Edward Hill 

Dessin :  SZYMON KUDRANSKI

Sollicitation : THE DAWN DOES NOT BREAK FOR ALL!

Psylocke finds herself in this new world of Mutantkind unsure of her place in it… but when a face from her past returns only to be killed, she seeks help from others who feel similar to get vengeance. Cable and X-23 join Kwannon for a personal mission that could jeopardize all Mutantkind!

Avis : comme je l’ai souvent dit, j’ai des attentes très élevées pour tous les titres du relaunch de la franchise mutante. Et comme on pouvait l’escompter, le résultat final à été contrasté. Certains titres m’ont beaucoup plu (X-Men, X-Force), d’autres démontrent du potentiel (Excalibur et New Mutants) et la seule déception demeure Marauders mais sur lequel je réserve encore mon jugement final jusqu’à ce que Gerry Duggan veuille bien passer la seconde niveau scénario. 

Dans le lot, j’ai un peu l’impression que Fallen Angels fait partie des titres les moins attendus, entre son pitch qui reste à éclaircir et son cast assez …particulier. Il faut dire que la série met en avant son personnage visuellement le plus et le moins connu à la fois. Je parle de Psylocke…qui n’est pas celle à laquelle nous sommes habitués. En effet si vous avez raté l’info, Marvel a fini par séparer l’année dernière les personnages de Betsy Braddock et Psylocke rendant son corps à son propriétaire d’origine, à savoir Kwannon. 

Vous n’avez rien compris ? oui, c’est normal on touche ici à un des points de continuité les plus troublants chez les X-Men depuis 30 ans, auquel personne ne voulait toucher de peur de rendre les choses encore plus confuses…Et puis pourquoi changer une situation qui était le statut quo le plus connu de la plupart des lecteurs. Et oui, Psylocke a été l’identité de Betsy ..plus longtemps qu’aucune autre !

Bref, il revient désormais à Bryan Hill de construire un peu le personnage de Kwannon qui en réalité n’a jamais eu de voix propre ou de personnalité connue…mais en ce qui me concerne, cela va être perturbant pendant encore un moment de me dire que cette Psylocke n’est pas celle que j’ai connu au cours de toute ma vie de lecteur…En même temps, ce n’est pas vraiment pour elle que j’attends beaucoup de la série. 

Vous me voyez venir de loin, c’est bien évidemment pour Young Cabl…ach ouch, mais aïe pourquoi vous me tapez ???! comment ça, ça fait longtemps que je le mérite. Mais euhhh, bien sûr que je plaisante, j’en ai rien à battre de l’ersatz du vrai Cable, je suis là pour Laura, redevenue X-23. Désormais privée de série solo, c’est le seul endroit où l’on peut la retrouver, puisqu’aucun autre auteur n’a pris la peine de la remettre en avant…Une telle indignité après tant d’années de bons et loyaux services…Il faut espérer que Hill saura vraiment l’écrire et qu’elle ne disparaîtra pas dans les limbes comme bien d’autres jeunes mutants au fil des âges…

 

Verdict : Buy

GUARDIANS OF THE GALAXY #11

Prix : $3.99

Scénario : Donny Cates 

Dessin : Cory Smith 

Sollicitation : he Universal Church of Truth is ready to raise their new messiah and beckon the cosmos into a new era!

• As his body begins to shut down, will Rocket be able to stop them and save the Guardians in his final moments?

• Or is this the end of the galaxy as we know it?

Avis : bon, très honnêtement, je n’ai rien à dire sur ce nouvel épisode de Guardians of the Galaxy version Donny Cates. Je ne me souviens même plus si j’ai lu le dernier épisode ou pas. Oui, on en est là dans mon manque d’intérêt dans ce run. Hé ! avant de me condamner, je vous dirai que je montre autant d’intérêt pour le bouquin que le scénariste en l’occurrence ! ohhhh, ça oui, cela fait un moment que l’on peut sentir que Cates est en mode “petit régime” sur ce titre qui ne le passionne guère. Je pense personnellement qu’il a voulu préserver ses énergies pour Absolute Carnage et vu la réussite rencontrée, on le comprend. Et avec son run run sur Thor qui va bientôt commencer, on peut comprendre que son talent a été appelé ailleurs. Donc mon conseil, faites comme moi, suivez ce qui se passe ici de loin et attendez la reprise par Al Ewing en début d’année prochaine, en espérant qu’elle dure un poil plus longtemps ou que le futur 3e film ne fasse dérailler la direction que l’auteur voudra impulser. 

Verdict : Bof !!!

HISTORY OF MARVEL UNIVERSE #5

Prix : $3.99

Scénario : Mark Waid 

Dessin : Javier Rodriguez 

Sollicitation : What don’t you know about the Secret Invasion? What’s the true origin of Captain Marvel, and how does it play into a looming intergalactic conflict? Mysteries answered, secrets revealed!

Avis : suite de la mini série History of Marvel Universe qui malheureusement en termes de scénario a vraiment perdu beaucoup de son intérêt pour moi.  Sans doute parce que depuis que le titre a abordé le début des années 60 et l’arrivée des super-héros Marvel, on est entré dans des périodes que je maîtrise bien plus et donc tout cela fait passablement redite en ce qui me concerne. Oui, Mark, moi aussi j’ai lu tous les événements que tu cites. C’est bien de les replacer, mais pourquoi me vendre une mini qui fait office de fiche wikipédia !

La seule vraie valeur ajoutée de l’ensemble est sans conteste la partie graphique. Javier Rodriguez livre des planches tout simplement somptueuses tant par la qualité des dessins que la composition très inventive de chaque page, si bien qu’il arrive à rendre dynamique des pavés de texte assez statiques qui ne sont en réalité qu’un résumé de l’évènement que les auteurs ont choisi de citer sur telle ou telle page. J’ai vu à ce titre que Marvel préparait une Library edition pour le TPB et c’est vraiment mérité. Le boulot de Rodriguez mérite vraiment d’être publié en très grand format. 

Sinon, sur le fond, nous avions achevés le précédent épisode sur la fin d’Onslaught, donc le reste est assez clair : Heroes Reborn, Thunderbolts, Heroes Return, Operation Tolerance Zero, les New X-Men, New Avengers, le run de JMS sur Spidey, House of M, Civil War et vu la sollicitation jusqu’à Secret Invasion. Est-ce que Waid citera son propre run sur les FF avec Wieringo ?  Bon, je l’admets pour moi, le début des années 2000 demeure un petit âge d’or, donc oui, j’attends beaucoup de cet épisode…Et crotte ils m’ont re-eu. 

Verdict : Buy

MORBIUS #1

Prix : $3.99

Scénario : VITA AYALA 

Dessin : MARCELO FERREIRA 

Sollicitation : MORBIUS IS THE LIVING VAMPIRE…OR IS HE MORE? ALL-NEW ONGOING SERIES! For years, Nobel Prize winning biologist Michael Morbius has been struggling to cure himself of his vampirism, and now, for the first time in years, one may be within reach! But the path to it is littered with dangers and worse!

Avis : tiens une nouvelle série Morbius, il y avait longtemps, à peine quelques années. Rappelez moi, combien de temps avait duré la dernière série illimitée en date…ah oui, moins de 10  numéros avant de disparaître dans les limbes de l’indifférence collective…Cela ne veut pas dire que je pense que Morbius est un mauvais personnage. Non, cela veut dire que je pense que comme la dernière fois, le marché est bien trop surchargé pour supporter une une telle série. Une mini, pourquoi pas, s’il avait une rampe de lancement avant dans Amazing Spider-Man. Mais là ? je ne suis pas idiot, je comprends que Marvel lance le titre parce que le film est en cours de production chez Sony et qu’avoir un TPB disponible au moment de la sortie au ciné sera sympa…mais honnêtement, je doute que cela aille plus loin. Qui sait, cela sera peut être bon. Nous ne sommes jamais à l’abris d’une bonne surprise. 

Verdict : Check it 

PUNISHER SOVIET #1 

Prix : $3.99

Scénario : Garth Ennis 

Dessin : Jacen Burrows 

Sollicitation : Garth Ennis (Co-Creator of The Boys & Preacher) is back at Marvel and writing the Punisher again, this time with art phenom Jacen Burrows (MOON KNIGHT, 303, Crossed) at his side.

• A dozen Russian mobsters lie dead at the Punisher’s feet and he wasn’t the one who pulled the trigger.

• If you know Frank Castle, you know this doesn’t necessarily set his mind at ease.

• Who is in New York City decimating the Russian mob and can it be long before they come into conflict with Frank?

Avis : OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! comme promis par l’auteur à la fin de la dernière mini série qu’il avait consacré au Punisher (Platoon en 2017), d’autres mini séries étaient prévues. Je me souviens que cela m’avait vraiment étonné à l’époque tant la conclusion de The Platoon ressemblait à un adieu de Ennis au personnage de Frank Castle. Mais je ne vais pas vraiment goûter mon plaisir et si l’auteur considère qu’il a encore des choses à dire sur le personnage, je prends sans la moindre hésitation ! 

Et d’autant plus maintenant au vu du traitement réservé par Marvel au Punisher. Très honnêtement, à quand remonte la dernière fois que nous avons eu une vraie bonne série Punisher? j’avais bien aimé le petit run de Becky Cloonan sur la série post Secret Wars…mais ce n’était pas non plus sensationnel. De fait, le dernier run marquant remonte à celui de …Greg Rucka soit en…2011/2012 ! Le reste de la décennie n’aura guère été glorieuse pour le personnage. 

Quand on se dit que la décennie 2000 a été une des meilleures de l’histoire du personnage, passer d’exceptionnel et presque sans précédent à vaguement correct…Quand on se dit que c’est Matthew Rosenberg qui écrit le titre depuis plus de 2 ans, on peut imaginer que la série n’est pas une priorité pour l’éditeur. Donc du coup, le retour de Ennis va pouvoir rappeler j’en suis sûr à tout ce petit monde comment qu’on fait. 

En attendant, il faut espérer que Marvel nomme un auteur sur la prochaine série régulière qui soit d’un meilleur calibre…

Verdict :  BUYYYY

X-MEN #2

Prix : $3.99

Scénario : Jonathan Hickman 

Dessin : Leinil Francis Yu

Sollicitation : When an island full of unspeakable horrors appears on the horizon, the X-Men have their work cut out for themselves keeping Krakoa safe!

Avis : ahhh enfin, alors que nous apprenons avec peine que les prochains épisodes du X-Men de Hickman vont connaître de multiples retards (pourquoi Marvel, pourquoi ? c’est parce que c’est bon, c’est ça ? il faut nous punir un peu d’aimer les X-Men ??? c’est ça hein ?), nous avons droit cette semaine au second épisode qu’il faudra chérir un moment car je ne sais pas quand le 3 est prévu…

Après avoir reposé le statut quo dans le premier épisode et nous avoir lancé dans mille spéculations sur le trio Scott/Jean/Wolverine, Hickman nous avait laissé sur une note menaçante  pour les mutants. Alors que l’on pensait que le projet Orchis était enterré suite à leur combat contre les X-Men dans House of X…et bien ils n’ont pas dit leur dernier mot et ils pourraient bien avoir mis la main sur une technologie au centre de la nouvelle vie des mutants sur Krakoa. 

On comprend dès lors que les menaces contre les X-Men sont désormais très différentes de celles aperçues dans le passé…et que nous pouvons de nouveau être surpris. Il est clair que Krakoa est là pour un moment mais qu’à un moment les choses vont mal tourner…Après avoir donné une victoire aux mutants, on se prépare déjà à voir Hickman tout leur enlever. Pour moi, c’est là que réside la vraie tension dans les titres mutants. 

Avant les mutants n’avaient rien à perdre. Même leur vie car les vieux lecteurs que nous sommes savons comment cela fonctionne.  Désormais ils ont un monde à eux, un vrai foyer, et donc quelque chose de plus important que leur vie à perdre. 

Verdict : Buy

A propos Sam 1892 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Merci pour ce nouveau guide géant !
    Beaucoup de bonnes sorties, en effet.

    Family Trees, Folklords, Punisher Soviet, … je ne pensais pas me lancer dans the dollhouse mais le Basketful était très bon et m’a motivé pour cet imprint Hill housse.

    • Idem pour Doullhouse, mais comme je l’ai écrit et comme toi, mon ressenti après Baskestful est tellement bon que j’ai envie de donner sa chance à toutes les séries du label.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.