Guide de lecture Comics VO : semaine du 04 décembre 2019

Edito : et on commence un nouveau mois avec une semaine plus calme que les précédentes. Oh, je sais bien que Marvel veut continuer à nous noyer sous les trucs, tout comme DC, mais dans les titres qui m’intéressent…oui, c’est bien plus calme ! mais rassurez vous…le reste du mois restera bien chargé, puisqu’on attend beaucoup de grosses sorties dans les prochaines semaines. 

Ainsi, cela va être la bataille des events en décembre, alors que bien évidemment Marvel va lancer un nouvel event avec Incoming, parce qu’il y avait longtemps !!! et que dans le même temps, DC repart aussi en ce mois de décembre dans les events, avec le lancement de Hell Arisen par James Tynion IV ! avec en plus la relance de Suicide Squad par Tom Taylor et les nouvelles séries du label de Joe Hill ! et la conclusion de Doomsday Clock ! oui, je sais c’est la saison des miracles !

D’ailleurs, j’ai l’impression que beaucoup de ces titres vont sortir la semaine du 18 décembre, qui promet d’être une semaine démentielle !

Sorties de la semaine : quelques bons petits trucs cette semaine tout de même : 

  • chez DC, la fin de Deathstroke et Superman up in the sky et la suite de Lois Lane !
  • chez Image, la nouvelle série de Jonathan Luna !
  • chez Marvel, notre dose de mutants, avec notamment le X-Men de Hickman et la suite de Daredevil de Chip Zdarsky !

Emission de la semaine :  une seule émission au programme cette semaine : 

  • jeudi à partir de 21h sur Mixlr, le Comixweeky qui reviendra sur les sorties VO de la semaine et les infos importantes !

DC COMICS

BATMAN #84

Prix : $3.99

Scénario : Tom King 

Dessin : Mikel Janin 

Sollicitation : “City of Bane” chapter eleven! The end is near as one victory leads to another defeat. As Batman reclaims his city from Bane, can he regain his sense of family? More specifically, when a man who is your father from another dimension has torn everything down around you, what will it take to build it back up? Especially when that man is currently staring you in the face and threatening to punch it. The final battle for Gotham City…and the cowl of the Caped Crusader…starts here!

Avis : avant dernier épisode de Tom King sur Batman, avant de passer ensuite sur Batman/Catwoman à une date qui reste indéterminée quelque part en 2020. Est-ce que la nouvelle série aura de l’importance ? est-ce que les évènements prenant place dans les séries DC en 2020 auront de l’importance de manière générale, alors que le prochain reboot de l’univers de l’éditeur se profile à l’horizon…Il faut espérer que cette fois s’ils commencent à aguicher de lecteur un an à l’avance, c’est pour une bonne raison : ils planifient les choses bien en amont, contrairement au New 52. 

Au delà, je ne peux pas dire que je sois vraiment excité pour cette fin de run, à part pour me dire que l’on va pouvoir passer à autre chose. Ce combat final entre notre Batman et le Batman Flashpoint me laisse globalement assez froid, tellement cette confrontation a été étirée en longueur et que le rôle de Bane dans tout cela au final se révèle parfaitement secondaire. 80 épisodes à monter Bane comme un ennemi redoutable, manipulant tout le monde et prenant possession de Gotham pour s’en débarrasser comme de la XXX et révéler que le vrai ennemi est quelqu’un d’autre ? 

Comment ça, ça vous rappelle le scénario de Dark Knight Rises ? mais je ne vous permets pas, DRK était un très bon film que je défendrai jusque dans la tombe. Non, je ne suis pas en plein déni ?!!! pas du tout. Non, non, nonnnnnnnnnnn !!! bref, Tom King, merci de ne pas trop nous ennuyer sur ces deux derniers épisodes…

Verdict : Check it 

DEATHSTROKE #50

Prix : $4.99

Scénario : Christopher Priest 

Dessin : CARLO PAGULAYAN & JASON PAZ

Sollicitation : It all comes down to this. With the fate of his family hanging in the balance, the real Slade Wilson must take on his most dangerous foe yet—himself!

Avis : anniversaire doux amer pour la série Deathstroke, puisque le titre fête à la fois son 50e épisode, ce que je pense personne n’aurait prédit lors du lancement de la série au vu de l’état du marché des comics, mais aussi son dernier puisque DC a décidé de conclure le titre avec ce numéro. On salue la performance de Christopher Priest qui aura porté la série sur une telle durée, qui est aussi un record pour une série Deathstroke, tout en maintenant la qualité. 

En effet, le titre est demeuré un des meilleurs de DC au cours des 4 dernières années, l’auteur parvenant à régulièrement relancer l’intérêt pour la série en secouant le statut quo amenant le titre et surtout le personnage dans des directions complètement inattendues tout en étant parfaitement consistant. Il est parvenu à un tel résultat sans doute en raison de sa parfaite maîtrise de la caractérisation du personnage qu’il a su écrire de manière fascinante. 

Avec lui, Slade Wilson a gagné en profondeur, tout en restant au fond toujours le même salaud génial ne sachant pas vraiment géré ses relations familiales. On n’oubliera pas également la partie graphique qui a bénéficié de bout en bout de très bons artistes. Pas des stars, mais des dessinateurs toujours très efficaces, comme le très bon CARLO PAGULAYAN qui a accompagné le titre sur une bonne durée. 

Au revoir Deathstroke, ce fut un plaisir et j’espère que DC saura à la fois garder une place importante pour le personnage et préserver l’héritage du titre et à la fois donner un nouveau titre important à Priest dans le nouvel univers DC qui s’annonce. À noter que pour la VF, j’ai l’impression qu’après avoir accéléré le rythme de parution, Urban va publier la dernière phase de la série dans de gros volumes. 

Verdict : BUY 

LOIS LANE #6

Prix : $3.99

Scénario : Greg Rucka 

Dessin : Mike Perkins 

Sollicitation : Spinning out of the shocking last issues of Event Leviathan, Lois struggles to recover from a tragedy that shakes her to the core. Surrounded by her friends and family, the usually stoic reporter tries to rebound as she continues to chase a story that could alter the DC Universe forever.

Avis :  bon, ben à la lecture de la sollicitation, il va falloir compter sur la aptitudes de Greg Rucka à nous raconter ce qui se passe dans le run de Bendis, parce que personnellement je n’ai pas du tout suivi Event Leviathan…et même si l’on me dit que cela a grandement impacté Lois…je m’en tape un peu. Le truc sans être un échec commercial, n’a guère suscité l’enthousiasme des foules et est globalement passé inaperçu dans la tapisserie événements que connaît DC en ce moment. 

Jusque là, les tours et détours du run de Bendis n’ont pas vraiment déphasé le travail de Rucka qui a su les intégrer à son propre travail de manière relativement organique. On peut imaginer, notamment au vu du résultat et des liens personnels d’amitié qu’ils entretiennent,  que les deux auteurs ont largement communiqués à l’avance sur les différentes évolutions que Bendis voulait apporter qui auraient ensuite un impact sur Lois Lane. 

On peut donc penser que tout cela a été pensé à l’avance par Rucka dans le déroulement de la série en amont…ce qui pourrait expliquer le fait que l’intrigue qu’il a lancé n’a pas beaucoup avancé dans le précédent épisode. Il savait qu’il aurait à gérer les retombées de Leviathan dans l’épisode 6 et il ne voulait pas que sa propre intrigue passe pour secondaire.  En tout cas, malgré tout cela, le titre reste une de mes lectures préférées chez DC. 

Verdict : Buy

SUPERMAN UP IN THE SKY #6

Prix : $4.99

Scénario : Tom King 

Dessin : Andy Kubert 

Sollicitation : Available to comics shops for the first time! It’s the finale of Tom King and Andy Kubert’s Man of Steel epic and Superman is captured off-planet, with Earth’s remaining heroes left to fend off an alien robot invasion! If Superman can break his bonds and rise up against the diabolical mastermind who unleased the attack, he can save his adopted home, even from several galaxies away, and begin the long journey back with the little girl from Metropolis whose kidnapping initially sent him on this epic sojourn through the cosmos. Originally published in Superman Giant #15 and #16.

Avis : dernier épisode de la série Superman Up in the Sky. Si l’écriture de Tom King a vraiment commencé à me porter sur les nerfs ces derniers temps, son travail sur Superman m’a par contre réellement séduit. 

Est-ce dû au fait que je me refuse à lire le run de Bendis sur le personnage et que du coup, je suis en manque côté Superman ? ou tout simplement que je vois cette mini comme un projet spécial détaché de la série régulière et qu’en conséquence les manies d’auteur de King me gêne moins ? tout est possible, mais le fait est que j’ai beaucoup apprécié cette mini qui comme d’habitude avec cet auteur s’attachait à analyser les différents aspects du personnage. 

C’était fait de manière relative originale dans chaque mini épisode. Le fait que chaque numéro soit en fait composé de deux petites histoires a également joué dans mon appréciation générale, car cela empêchait King de décompresser son récit. Il était tenu de raconter à chaque fois une histoire en une douzaine de pages avec un début, un milieu, une fin et aucun écart. C’était donc pour lui, presque un exercice d’écriture l’éloignant de ce qu’il fait sur Batman par exemple avec des arcs étirés sur de multiples épisodes sans raison réelle. 

Du coup, je pense que cela fera une bonne lecture en un tome quand Urban le publiera en VF sans doute l’année prochaine. 

Verdict : Buy

IMAGE COMICS

20XX #1

Prix : $3.99

Scénario : Jonathan Luna & LAUREN KEELY

Dessin :Jonathan Luna 

Sollicitation : From JONATHAN LUNA (ALEX + ADA, GIRLS, THE SWORD) and LAUREN KEELY, in her writing debut, comes an all-new ongoing series! This sci-fi thriller for mature readers imagines a not-so-distant future—a world of norms and syms, divided by fear. Syms, a small percentage of the population with telekinetic abilities, form gangs to survive. But division only breeds more division, and Mer and Nuon experience this firsthand as they become entangled in the often dramatic, sometimes violent, but always complex social landscape of sym gang rivalries in Anchorage, Alaska.

Avis : nouvelle série attendue cette semaine chez Image puisqu’elle marque le retour du très bon Jonathan Luna, qui pour l’occasion s’associe à une nouvelle scénariste en la personne de Lauren Keely. On dirait que l’échec d’Eternal Empire a porté un coup mortel à sa collaboration avec la scénariste Sara Vaughn, avec laquelle il avait pourtant produit ce qui reste sans doute son chef d’oeuvre : Alex + Ada, toujours disponible chez Delcourt et que je vous encourage vivement à découvrir si ce n’est pas déjà fait. 

Avec cette nouvelle série justement, Luna revient dans le genre de la SF, qu’il avait déjà touché dans Alex + Ada et sans doute dans lequel il est plus à l’aise. On avait pu voir dans Eternal Empire que l’univers fantasy fonctionnait moins bien avec son style narratif, parfois assez lent. Bon, c’était peut être aussi en grande partie l’histoire qui était mal goupillée. Pour l’instant, je dois dire que la lecture de la sollicitation ne m’aide guère à comprendre le sujet de la série. 

Mais bon, comme c’est du Jonathan Luna, je vais malgré tout aller au moins jeter un oeil aux premiers épisodes, voire au premier arc dans son ensemble avant d’émettre un jugement. 

Verdict : Buy

MARVEL COMICS

ANNIHILATION SCOURGE NOVA #1

Prix : $4.99

Scénario : Matthew Rosenberg 

Dessin :IBRAIM ROBERSON

Sollicitation : The universe hangs in peril! With no room for old grudges, Nova is forced to team up with one of his most nefarious adversaries — ANNIHILUS! But can Richard Rider trust the ruler of the Negative Zone to fight alongside him – or will this turn into a war with two fronts?

Avis : pourquoi Marvel, pourquoi ? qu’est-ce que je vous ai fait ? après X-Men, vous laissez Matthew Rosenberg porter le retour de Annihilation et en plus vous lui confiez Nova !? pourquoi ? non mais sérieusement, il vous fait du chantage, à ce stade, c’est pas possible autrement…Bon, je vais quand même éviter de trop le descendre sur ce pseudo event, car je n’ai toujours pas lu l’épisode qui relançait la machine, mais le simple fait que je ne sois pas enthousiaste d’y toucher, alors que je considère le premier Annihilation comme l’un de mes events préférés chez Marvel en dit long…Et je ne suis pas plus excité à l’idée de voir cet épisode paraître…alors que Nova (Richard Rider, je précise) est un de mes personnages favoris de la maison d’édition. D’ailleurs, si je touche au machin, ce sera uniquement pour cette raison…et en me préparant psychologiquement à ce que Rosenberg massacre le boulot…oh, là oui, je suis impatient de voir ça…vas y Matthew, fais moi mal !

Verdict : Check it 

DAREDEVIL #14

Prix : $3.99

Scénario : Chip Zdarski 

Dessin : Marco Checchetto 

Sollicitation : THE ENEMY OF MY ENEMEY IS MY FRIEND…

COLE NORTH goes for a drink with the one person he never expected to…

Meanwhile, WILSON FISK learns that in New York, some people are more powerful than even the mayor. This, while Hell’s Kitchen and IZZY LIBRIS are targeted by the Owl, with no Man Without Fear to stand in his way!

Avis : épisode attendu de Daredevil, alors que nombre d’intrigues développées par Zdarsky arrive à un point de tension vraiment passionnant, avec au centre de ce numéro, la rencontre entre Daredevil et Cole North ! leur dernière interaction s’était résumée à un combat de rue où North avait défoncé un DD très affaibli sauf que depuis les choses ont bien changées pour les deux personnages. 

North est désormais complètement isolé dans la police et il semble lui-même peu sûr de ce qu’il est censé faire, tandis que Matt Murdock a tenté de raccrocher le costume pendant un temps, mais comme d’habitude…il recommence à y toucher, tel un addict ne pouvant se passer de sa dose, avec Elektra de retour dans sa vie pour le remettre à niveau. 

Je vois qu’en parallèle, la sollicitation promet le retour du personnage de Izzy…mais on s’en fiche ? je sais que Zdarsky aime ce personnage qu’il a créée, mais personnellement, elle ne m’intéresse guère. J’ai plus hâte de voir la direction qu’il va donner à Matt, Cole et surtout Fisk qui semble désormais perdu dans un monde de riches qu’il a du mal à comprendre et appréhender. 

Mais pour combien de temps ? car pour moi, Fisk est avant tout un prédateur et comme il l’a montré dans l’épisode 12…la bête n’est jamais bien loin et peut resurgir à tout moment. Bref, un très bon épisode en perspective !

Verdict : Buy

DOCTOR DOOM #3

Prix : $3.99

Scénario :CHRISTOPHER CANTWELL

Dessin :Salvador Larroca 

Sollicitation : DOCTOR DOOM is dead. For now. In this issue he literally finds himself in Hell, battling against his old foe Mephisto for the control of his own soul. It’s an epic underworld fight, the victor of which may have to be decided by an unexpected third party. Meanwhile, the Blue Marvel continues his hunt for the Doctor, and begins to wonder if Victor’s more victim than villain…

Avis : suite de la série dédiée à Doom, alors que ce dernier est pourchassé par la planète entière, dépossédé de son rang, de sa patrie, et apparemment d’une bonne partie de son intellect et de sa caractérisation. Alors que j’avais bien aimé le premier épisode que je trouvais plein de promesses, j’ai trouvé le second un poil plus bancal. Il y avait des choses intéressantes, comme le retour de certains personnages proches de Doom dans le passé, l’intégration de quelques autres assez étonnants dans le cast régulier comme Blue Marvel et quelques développements ici ou là assez intrigants. 

Cependant, au delà, on avait un peu de mal à reconnaître le Doom orgueilleux et sûr de lui que l’on connaît. L’auteur a bien placé les éléments qui amenait le personnage à se montrer aussi vulnérable…et je suppose que son approche consiste à amener le personnage à terre pour ensuite le faire se relever, mais je ne sais pas, j’ai un peu du mal à y croire. Le titre reste cependant de bonne qualité et je pense que j’irai au moins jusqu’au bout du premier arc…bon en même temps c’est Marvel, si le titre atteint l’épisode 12 donc deux arcs…cela tiendra du miracle. Donc ce n’est pas non plus un investissement à long terme. 

Verdict : Check it 

EXCALIBUR #3

Prix : $3.99

Scénario : Tini Howard 

Dessin : Marcus To 

Sollicitation : THE GREEN EARTH TREMBLES! THE HARD TRUTH OF THE CAPTAINS BRITAIN! Captain Britain must face the truth about her brother and choose her path forward as MI-13 and the agents of the crown become aware of her ascension. As the lighthouse grows, Apocalypse and Rictor must master the earth beneath their feet.

Avis : suite de la série Excalibur alors que les troupes de Betsy sont arrivées à Avalon tandis que Apocalypse…fait son truc ? on ne sait pas quoi ? les deux premiers épisodes étaient jusque là assez corrects, bien que je questionne encore l’intelligence des personnages dans le second épisode…Il y a des décisions et des comportements dans ce second numéro qui me pose vraiment question. Mais bon…pour l’instant je veux bien le tolérer si ce n’est pas trop poussé…

Je vois que le personnage de Rictor vient faire un tour dans ce numéro. Il ne me semblait pas qu’il allait apparaître dans le titre mais hé, j’aime le personnage et pour l’instant il n’apparaît nulle part ailleurs, donc tant mieux s’il trouve un point de chute quelque part. Au delà ? je n’ai pas encore grand chose à dire sur le titre, il ne se détache guère et il ne s’est pas passé encore grand chose (bon, plus que dans Marauders), mais j’ai l’impression qu’ il va falloir quelques numéros supplémentaires pour que le titre trouve son rythme et ses marques. 

Le potentiel est là, mais il faut que les auteurs fassent clairement mieux dans les prochains épisodes.  

Verdict : Check it 

GHOST RIDER 2099 #1

Prix : $4.99

Scénario : Ed Brisson 

Dessin :DAMIAN COUCEIROÂ

Sollicitation : SPIRIT OF VENGEANCE OVERDRIVE!

It’s the city that never stops! Welcome to Transverse City, where everything’s for sale — if you’re fast enough to take it! Kenshiro « Zero » Cochrane was just your average keyboard cowboy until he shocked with the wrong people and got murdered–life’s a glitch, ain’t it? Now, with a second chance from a higher power and an advanced weaponized automaton, Zero will punish those who have spilled innocent blood!

Avis : en plus de la série régulière, je vois que Ed Brisson assume aussi l’avenir de Ghost Rider en écrivant ce one shot / mini série sur l’avatar futur du personnage situé en 2099. Je n’ai pas encore lu le run de Brisson sur le Rider, qui en est à l’épisode 2 ou 3 à ce stade, ni aux autres one shot 2099…parce qu’entre ça et Annihilation, je dois dire que je ne ressens pas vraiment le besoin de m’y investir. Il y a déjà beaucoup trop de choses qui sortent en ce moment, pour ajouter à la liste deux mini events qui n’auront sans doute pas vraiment de répercussions au delà de leur bulle propre. Alors oui, la couverture est très sympa et le concept de Ghost Rider adapté dans un environnement futuriste peut être très aguicheur, mais au delà ? je suis assez dubitatif. 

Verdict : Check it 

MARAUDERS #3

Prix : $3.99

Scénario : Gerry Duggan 

Dessin :MICHELE BANDINI

Sollicitation : SALT WATER & HELLFIRE! THE NEW BLACK BISHOP OF THE HELLFIRE CLUB! Sebastian Shaw recruits a new Black Bishop continuing with his machinations against the two Queens of the Hellfire Club! Meanwhile, Captain Kate and her Marauders wreak havoc on the high seas from the Atlantic to the Pacific in the name of the mutant cause!

Avis : ou la série qui me force à me demander si je vais aller au moins jusqu’au bout du premier arc. Oui je sais, beaucoup de gens sur le net s’extasient sur cette série, je n’en fais clairement pas partie. Nous arrivons au 3e épisode et je considère qu’il ne s’est encore rien passé. Duggan a à peine touché aux personnages, leurs relations ne sont pas développées et le personnage de Kitty …que dire. Ce n’est pas glorieux, tant au niveau du scénario que du dessin, que je trouve peu engageant que ce soit autant dans les scènes calmes que dans les scènes de baston que je trouve toutes assez plates. Comme je l’ai dit, je vais tacher d’aller au bout du premier arc, mais pour l’instant Marauders, malgré son pitch, malgré ses personnages que j’adore tous, sauf Pyro dont je ne comprends pas trop la place dans ce groupe, m’ennuie. Et je commence à en avoir assez d’attendre qu’il se passe quelque chose. 

Verdict : Check it bientôt pass. 

THOR WORTHY #1

Prix : $4.99

Scénario :WALTER SIMONSON, TOM DEFALCO AND KATHRYN IMMONEN 

Dessin :RON FRENZ, SAL BUSCEMA, MIKE HAWTHORNE & MORE 

Sollicitation :  Walter Simonson’s Thor run is widely considered to be not only some of the best Thor comics of all time, but simply some of the best comics, period. Now the legend returns for a special tale about Thor and Beta Ray Bill — with art from Mike Hawthorne and beloved veteran Sal Buscema! And the trio is joined by yet another unforgettable Thor team: Tom DeFalco and Ron Frenz, who will be telling an all-new Thunderstrike story! Finally, no Thor story would be complete without his most trusted companion: the berserker, the warrior extraordinaire, the Lady Sif! Kathyrn Immonen wrote one of the landmark Sif tales in her run on Journey Into Mystery — and now she returns for a brand-new journey!

Avis : après les X-Men, après Spider-Man et les Avengers, c’est au tour de Thor cette semaine de voir des auteurs historiques de la série revenir le temps de quelques pages exciter la nostalgie des vieux fans. Bien évidemment au premier rang des auteurs conviés, Walter Simonson, ce qui est amusant alors qu’en France, Panini vient de finir de rééditer son run en Marvel Icons. Et effectivement j’ai pu voir à cette occasion pourquoi son run est célébré comme l’un des meilleurs, voire le meilleur de l’histoire du personnage. 

On retrouvera aussi Tom Defalco et Ron Frenz qui ont animé la série pendant très longtemps avec succès, justement après le run de Simonson,  lui donnant même un spin off avec Thunderstrike qui rencontra un certain succès au début des années 90. C’est d’ailleurs Thunderstrike qui sera au centre de leur travail dans ce one shot. Un personnage qui a été assez mal traité par Marvel, puisque le personnage titulaire a été tué peu après la fin de la série dans le milieu des années 90 et ce alors qu’il bénéficiait clairement d’une petite base de fans. Depuis, on a plus vraiment entendu parler du personnage bien que récemment, il me semble que le fils du personnage a repris le nom de Thunderstrike…mais c’est à confirmer. 

Après Simonson, c’est en tout cas l’équipe créative qui m’intéresse le plus. Comme je l’ai souvent dit, Defalco n’est pas le plus grand auteur de l’histoire du comics, mais il a toujours livré des prestations solides sur tous les titres sur lesquels il est passé. Malheureusement, je doute que nous ayons un jour son run réédité en VF par Panini, il faudra sans doute que je me tourne vers les Epic collection pour pouvoir y toucher…Et puis je dois dire qu’en plus, avec les années, j’en suis venu à vraiment aimer le style graphique de Ron Frenz !

Verdict : Buy

X-MEN #3

Prix : $3.99

Scénario : Jonathan Hickman 

Dessin : Leinil Francis Yu 

Sollicitation : EARTH’S MOST POWERFUL! CYCLOPS STORMS THE SAVAGE LAND! The most powerful heroes of the dominant species on the planet, the X-Men rise to protect the world against any threat. From a new foe in the Savage Land to an old nemesis’ surprising return…

Avis :  ouf, après des avis très mitigés sur les autres séries mutantes publiées cette semaine, je peux enfin dire du bien sans réserve de la dernière, à savoir le X-Men de Jonathan Hickman qui pour cet épisode envoie Cyclops et une équipe vers la Terre Sauvage pour une nouvelle mission ! laquelle ? il faudra lire l’épisode pour le savoir les gens ! mais en tout cas, les premières pages previews faisaient voler des étincelles entre Jean et Emma ! 

Alors que les autres séries mutantes ont adoptées une approche en arc de 6 épisodes pour se lancer, je suis ravi de voir que Hickman ne les a pas suivi et a préféré une approche d’histoire en un épisode. Outre le fait de pouvoir multiplier les aventures, cela lui permet de plus s’attarder sur les relations entre les personnages et notamment celles de Cyclops. 

Ainsi, si dans le premier épisode, nous nous sommes tous interrogés sur …”l’arrangement entre Wolverine/Jean et Cyclops”, j’ai été ravi de voir le second se concentrer sur la relation entre Cyclops et ses “enfants” à savoir Rachel et Cable…Bon, j’étais déjà ravi qu’il se rappelle de l’existence de Rachel, la jeune femme n’ayant pas eu une année facile avant cela ! et ayant toujours été un peu l’enfant mal aimé de la famille, quand elle n’était pas tout simplement ignorée…

Bref, j’aime cette série …et les retards annoncés pour les prochains numéros me font du mal, alors que s’il y a bien une série qui devrait être bi-mensuelle, c’est bien celle-ci. Mais bon, je sais que Hickman porte beaucoup de choses dans la franchise, donc on ne va pas l’accabler !

Verdict : Buy

A propos Sam 1892 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. J’avoue que seul Daredevil et Venom/Absolute Carnage gardent leur niveau exceptionnel chez Marvel. Hulk subit une petite baisse et les X-Men s’éparpillent trop à mon gout. Les séries Hickman sont sympas, surtout X-Men parce que New Mutants était un peu légère, mais Marauders m’a vacciné de suivre les autres séries (mon porte-monnaie aussi avons-le…)
    Je suis bien tenté par 20XX en espérant que e soit du niveau du bijou Alex + Ada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.