Guide de lecture Comics VO : semaine du 8 juillet 2020

Edito :   le guide de lecture VO est de retour cette semaine, après la pause de la semaine dernière. Désolé encore pour cela, mais vu le peu de publications, je n’avais guère envie de faire un guide avec seulement un ou deux bouquins. Cette semaine, les éditeurs présentent un peu plus de choses, même un peu de Marvel ! enfin…pas grand chose …

Il faut tout de même admettre que la reprise de Marvel est plus lente que le reste de l’industrie et l’annulation d’un certain nombre de bouquins ou leur transformation en simple sortie digitale sans publication physique montre que l’éditeur est en train de modifier sa stratégie…ou simplement de l’ajuster aux circonstances. 

En tout cas, je trouve que les choix de Marvel sont moins clairs que ceux de DC qui a clairement décidé de secouer l’industrie dans son ensemble à un moment où elle était déjà fragile…Et l’absence de réaction de Marvel est très étonnante à ce titre, car quand un des Big Two fait quelque chose d’aussi massif, l’autre se doit de réagir…Or pour l’instant, on dirait que Marvel est en pleine léthargie ou veut simplement ignorer ce qui se passe. 

Sorties de la semaine : quelques petites choses intéressantes cette semaine : 

  • chez Boom, la suite de Something is Killing the children !
  • chez DC, le retour de Dceased toujours mené par Tom Taylor et la fin de Lois Lane !
  • enfin, chez Marvel, un peu de mutant !

Émissions de la semaine : trois émissions au programme cette semaine, toujours à 21h sur Mixlr  ! 

  • mercredi, un nouveau Freaxity, toujours avec Steve et Laure, qui continuent à nous parler horreur ! 
  • jeudi, le retour du Comixweekly. Comme indiqué auparavant, nous avons sauté la semaine dernière, vu le peu de sorties VO, mais nous serons bien là pour traiter les sorties de cette semaine et les infos disponibles  ! 
  • enfin, vendredi, nouveau Comixity ! et oui, à peine deux semaines après la précédente émission, nous revenons, car il y avait telllllemmmmmeent de sorties en juin, que nous n’avons pu aborder qu’une partie de ce que nous avons lu lors de la dernière émission ! du coup, nouvelle émission pour compléter…nous aborderons peut être aussi quelques sorties de juillet, mais je ne serai pas optimiste…il est fort probable que nous ne parvenions même pas à finir encore une fois tout le mois de juin encore cette fois…oui, c’était un mois de dingue. 

BOOM ! STUDIOS 

SOMETHING IS KILLING CHILDREN #8

Prix :  $3.99

Scénario : James Tynion IV 

Dessin : Werther Dell’edera

Sollicitation :  Erica’s employers, the mysterious Order of St. George, have taken control of Archer’s Peak and sealed it off from the outside world. But can they hope to quarantine the damage caused by the monsters… and Erica Slaughter?

Avis : je dois dire que je suis surpris par la direction prise par le titre et le scénariste. En effet, je pensais qu’après un premier arc introductif, nous allions quitter la ville d’Archer’s Peak, lieu de l’action du début de la série, pour aller ailleurs et continuer d’explorer ce monde. Or le scénario de James Tynion IV nous y maintient et ne semble pas prêt d’en partir, alors qu’il fait se rejoindre plusieurs fils narratifs. 

D’un côté, Erica doit finir le nettoyage de la ville, puisque quelques petits monstres ont survécu et il s’agit d’éviter la formation d’un nouveau nid. De l’autre, nous savons en tant que lecteurs que ses boss…ne lui veulent pas vraiment du bien et que même dans son organisation elle est quelque à part, isolée, marginalisée voire traitée avec un certain dédain, alors que ses méthodes, certes sanglantes, portent leurs fruits. 

J’ai hâte de voir ce que va développer le scénariste, alors que le personnage principal est forcé à prendre une décision qui ne lui plaît pas pour achever le nettoyage de la ville et que de toute évidence, le piège que son organisation tend autour d’elle est en train de se resserrer. 

Verdict : Buy

DC COMICS

BATMAN #94

Prix : $3.99

Scénario : James Tynion IV 

Dessin : Guillem March 

Sollicitation : The Designer’s machinations have left Batman’s life in tatters! Gotham City’s ambitious rebuilding has skittered to a halt as new powers are rising to shape its destiny — and Batman is powerless to stop them! With no Alfred or Bat-Family to lean on, the Dark Knight stands alone against the ascendance of his greatest adversary!

Avis : et bien ! il aura fallu attendre 8 épisodes, mais nous avons enfin compris ce que le scénariste voulait faire avec ce titre, et surtout pourquoi il nous aguichait avec sa Joker’s War depuis le départ. On comprend que malheureusement son premier arc n’était en réalité qu’un promontoir, un marchepied vers ce second arc clairement plus ambitieux. 

Ce qui me fait avant tout plaisir, c’est que c’est la première fois depuis que James Tynion IV a repris la série que je ressens enfin de la tension, un vrai enjeu, une vraie menace, alors que Batman est cette fois réellement dans une situation très difficile. Privé d’alliés et de moyens, il est pour la première fois depuis longtemps réellement dépassé par des événements qu’il ne maîtrise plus. 

Bon, ensuite c’est Batman…il trouvera un moyen de rebondir. Mais, après un début de run très décevant, surtout au vu des attentes portées en ce scénariste, je suis ravi de voir qu’il avait de vraies ambitions pour le titre et qu’elles sont en train de se concrétiser. Il est juste dommage qu’il ait perdu autant de numéros pour arriver à la partie intéressante. 

Ou plutôt…je comprends qu’il avait besoin des pièces mises en place dans son premier arc, mais je trouve dommage qu’il n’ait pas réussi à rendre cela réellement palpitant. Son intention était de toute évidence de produire un récit d’action bien chargé, mais au final, cela donnait un résultat assez plat, car on ne voyait pas la menace sur Batman. Maintenant c’est le cas, d’où le sursaut de tension. 

Verdict : Buy !

DCEASED DEAD PLANET #1

Prix : $4.99

Scénario : Tom Taylor 

Dessin :  TREVOR HAIRSINE, STEFANO GAUDIANO, GIGI BALDISSINI

Sollicitation : After a corrupted Anti-Life Equation turned billions into monsters — including Earth’s Greatest Heroes — our planet was as good as dead. Years later, a distress call brings Damian Wayne, Jon Kent, and Cassie Sandsmark — the Batman, Superman, and Wonder Woman of Earth 2 — back to a dead planet…but what will this new Justice League find waiting for them? If life still exists on Earth, who — or what — is lying in wait for these heroes? The original creative team of Tom Taylor and Trevor Hairsine reunite for the sequel to the 2019 blockbuster series DCeased!

Avis : suite attendue de la mini série événement de 2018 ! après un complément très apprécié avec Unkillables il y a quelques mois, Tom Taylor nous propose une vraie suite à Dceased ! parce qu’ils n’en avait pas eu assez, et qu’il y a clairement de l’argent à se faire avec le concept, DC revient explorer cette Terre parallèle qui a sombré sous les zombies. Ils appellent cela des humains corrompus par l’équation d’anti-vie…je dis zombies, on est bon ?

Ce retour est en réalité normal, car Taylor avait clairement laissé la porte ouverte pour une suite à la fin de la première mini avec un dernier fil narratif non achevé (je pense au sort de Constantine notamment).  L’histoire proposée débute ainsi plusieurs années après les événements de la première mini, alors que les enfants / sidekicks des principaux héros DC ont pris la relève après avoir emmené une partie de l’humanité prospérer sur un nouveau monde. 

Un message de détresse les ramène sur leur Terre d’origine…le piège est évident, mais s’il y une chance de sauver quelque chose, voire de ramener la Terre à la vie, les héros doivent clairement la tenter…Il va donc falloir se préparer à verser quelques larmes, comme dans la première mini, car Taylor nous a montré qu’il était prêt à sacrifier ses personnages…Et personne n’est ici à l’abris… Même si j’attends aussi que le scénariste fasse le lien avec Unkillables et sa conclusion. 

Si le scénariste conserve l’efficacité démontrée dans les premières mini, c’est du tout bon. Dceased n’est pas un chef d’oeuvre, soyons clairs, mais représente tout simplement un bon comic-book qui marie parfaitement intrigue prenante, développement de personnages et scènes chocs !

Verdict : Buy

JUSTICE LEAGUE #48

Prix : $3.99

Scénario : Simon Spurrier 

Dessin : AARON LOPRESTI and MATT RYAN

Sollicitation : As writer Simon Spurrier jumps on board for the start of the three-part tale « The Rule of War, » it’s close encounters…of a Justice League kind! After answering a distress signal from distant space, Batman, Superman, Wonder Woman, the Flash, and Green Lantern discover an abandoned cargo ship full of young aliens! When the League attempts to return the children to their home planet, they are met with awe, terror, and war! Thus begins a three-part storyline that will take the League to a previously unknown planet, with an all-new species, a dangerous mystery, and a new, otherworldly villain.

Avis : je vais aller assez vite sur la sortie de cet épisode qui voit l’arrivée de Simon Spurrier sur le titre. Si le scénariste, que personnellement j’aime beaucoup, avait repris le titre de manière pérenne, je me serai plus attardé, mais comme DC le traite comme un simple fill-in le temps d’arriver aux ties ins liés à Death Metal, je ne vais pas vraiment me prendre le chou. Je reste personnellement sur le cul, de voir que DC dispose de certains talents aussi sous utilisés. Entre un Tom Taylor, vu plus haut, limité à des terres parallèles ou des séries secondaires (mais foutrement bien) comme Suicide Squad, et Simon Spurrier à qui on fait la grâce de donner un fill in sur Justice League…pendant que dans le même temps, on a l’impression que ce sont les même trois auteurs qui écrivent le reste de l’univers DC (hein Bendis, Snyder et autre…), cela prouve la mauvaise gestion d’ensemble de la maison et son incapacité à gérer ses talents. Je ne sais pas si Marvel fait beaucoup mieux…mais on peut dire que ce n’est pas aussi catastrophique. 

Verdict : Check it 

LOIS LANE #12

Prix :$3.99

Scénario : Greg Rucka 

Dessin : Mike Perkins 

Sollicitation :  Final issue. At the end of multiple investigations, Lois finds herself with the power to change — or destroy — the lives of everyone involved.

Avis : fin de la série Lois Lane par Greg Rucka avec ce 12e épisode. Un titre avec lequel j’aurai finalement fait la paix après avoir entendu l’auteur s’exprimer sur ce qu’il voulait faire avec la série : à savoir, avant tout écrire Lois Lane sans trop se préoccuper de l’histoire. À partir du moment où j’ai compris que c’était son intention, j’ai pu simplement apprécier les épisodes pour ce qu’ils étaient, des occasions d’explorer le personnage pour l’auteur et bien la mettre en valeur. 

Bon, il est clair que j’aurais préféré avoir une intrigue forte en même temps…mais je prends ce que Rucka me donne sans (trop) me plaindre. Et je vois qu’avec ce 12e épisode, Rucka revient un peu à ce qui faisait le sel de son premier épisode, alors que son enquête va pas mal bousculer les choses, jusqu’à la maison blanche. Ahhh si seulement cela fonctionnait aussi comme cela dans la réalité…

Dans l’ensemble, cette maxi série fut avant tout pour Rucka un exercice de style où il s’est fait plaisir à écrire un de ses personnages préférés chez DC. Un personnage souvent négligé, voire carrément mal écrite, que les scénaristes et éditeurs cherchent à dégager la plupart du temps sans accepter son importance dans leur univers, en général, ou dans celui de Superman en particulier. 

Verdict : Buy

MARVEL COMICS

X-FORCE #10 

Prix : $3.99

Scénario : BENJAMIN PERCY

Dessin :JOSHUA CASSARA 

Sollicitation :  THE DEADLY GARDEN!

As one of the team members struggles with their secrets unraveling, the rest of X–Force has to fight to stay alive long enough to salvage their mission.

Avis : à l’image d’un certain nombre de titres Marvel, les séries mutantes commencent à retrouver le chemin des comics-shops après 4 mois d’arrêt. Vous avez oubliés où on en était ? c’est normal…moi aussi en grande partie ! de mémoire, X-Force était tombé dans un piège dans un pays sud américain où une nouvelle forme de vie à base d’éléments végétaux avait pris le contrôle et exprimait tout sa haine des mutants…

Un arc qui faisait suite à une précédente mission d’X-Force dans ce pays, qui montrait que le scénariste souhaitait créer de nouvelles menaces dans le cadre du nouveau monde créé par Jonathan Hickman, mais aussi qui renforçait l’image de connard d’un Beast qui décidément n’a pas passé de très bonnes décennies…Mine de rien cela fait maintenant plus de 15 ans que les scénaristes l’écrivent comme un gros connard. 

Ben oui, ce tournant avait été enclenché lors du run de Matt Fraction sur Uncanny X-Men, suite à sa capture par Norman Osborn (alors en plein Dark Reign). L’instauration d’Utopia, le ralliement de Magneto, la recréation d’X-Force (que le monsieur dirige aujourd’hui) l’avait alors poussé à s’opposer à Cyclope. L’interprétation de Percy du personnage achève en quelque sorte cet arc de “Beast gros connard”, et j’espère que se profile derrière une petite rédemption…

Verdict : Buy

X-MEN GOD LOVES MAN KILLS EXTENDED CUT #1

Prix : 4.99

Scénario : Chris Claremont 

Dessin : Brent Anderson 

Sollicitation :  The Uncanny X-Men. Magneto, master of magnetism. The bitterest of enemies for years. But now they must join forces against a new adversary who threatens not only mutantkind, but all of humanity beside it…in the name of God. The members of the Stryker Crusade are poised to cleanse the earth, no matter how much blood stains their hands. Chris Claremont and Brent Anderson’s influential X-Men story is re-presented with all-new pages from the legendary creators themselves!

Avis : et l’on finit avec un bouquin que je n’ai pas vraiment besoin de représenter, une version remaniée par les auteurs originaux de God Loves Man Kills, chef d’oeuvre de Chris Claremont, écrit au moment où il était à son apogée créative sur les X-Men et qui résume parfaitement sa vision de son travail sur les X-Men. Je n’entrerai pas dans les détails, mais on voit à cette occasion la profondeur du propos de l’auteur sur la franchise et pourquoi aucun auteur après lui n’a réussi à le surpasser. 

Mais je me demande vraiment ce que contient cette version, qui apparemment contient des pages en plus. Des pages coupées à l’origine faute de place ? des pages créées depuis cette époque pour l’occasion ? ce n’est pas très clair. Et je m’inquiète un peu du résultat. De manière générale, je pense que cette initiative de Marvel s’inscrit dans deux tendances. La première : le renouveau des X-Men en ce moment et le désir de la maison d’édition d’en tirer profit au maximum. 

La seconde, ce désir de rendre hommage aux récits qui ont marqué l’histoire de Marvel. Nous avons vu les projets de type “prestige” se multiplier, entre X-Men et FF Grand design, l’histoire de l’univers Marvel et les retours de vieux créateurs célèbres sur les personnages qu’ils ont marqués de leur empreinte…Je pense que c’est une volonté de C.B.Cebulski de réconcilier un peu les générations de créateurs, et Marvel et les lecteurs avec un peu de fan service,  après quelques années créativement difficiles. 

Verdict : Check it

A propos Sam 1984 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.