Guide de lecture Comics VF : semaine du 02 septembre 2020

Edito : et allez, c’est reparti pour un nouveau mois de sorties qui s’annonce encore une fois (attention le vieux radote encore) très très chargé ! j’espère que vous avez profités des vacances pour épuiser votre pile à lire et reremplir votre compte en banque parce vous allez avoir besoin de chaque euro qui traîne pour suivre dans les prochains mois…Et si septembre sera déjà bien chargé, octobre et novembre seront …mortels ! En attendant nous voyons que Panini continue de cumuler les problèmes de retards, si bien que nous verrons pas mal de sorties décalées dans les prochaines semaines. Donc suivez bien les guides (autopromo, j’ai pas honte du tout…bon quand même un peu…) pour être au courant de toutes les merveilles qui nous attendent. 

Info de la semaine : Les sorties des titres suivants sont reportés chez Panini :

  • Quatre Fantastiques: Grand Design et Conan : La guerre du Serpent sortiront le 16 septembre au lieu du 9.
  • Kingsman : Secret Services (à 10€ jusqu’au 31 décembre) et Kingsman : Le Diamant Rouge sortiront le 30 septembre au lieu du 16.

Sorties de la semaine : pas mal de bonnes choses cette semaine, mais on retiendra avant tout : 

  • la suite de Mind MGMT de Matt Kindt chez les éditions Monsieur Toussant l’Ouverture ;
  • la suite et fin d’Absolute Carnage et de House of X/Powers of X chez Panini ; 
  • chez Urban Comics, la sortie très attendue du Batman créature de la nuit de Kurt Busiek et John Paul Leon. Une semaine très Busiek, avec également la réédition de son excellent Superman : Secret Identity !

Émissions de la semaine : de nouveau trois émissions au programme, toujours à 21h sur Mixlr …et Youtube à partir de jeudi ! et oui, nous allons tenter de faire le grand saut cette semaine à l’occasion du 500e Comixweekly ! vous pourrez dans un premier temps normalement toujours suivre sur Mixlr en parallèle (et au cas où la transition aurait du mal à fonctionner) mais on croise les doigts pour que tout se passe bien. Vous pouvez trouver l’adresse vers la chaîne ici.  

Pour l’instant, elle est vide, mais vous pouvez commencer d’ores et déjà a vous abonner. En croisant les doigts que tout se passe bien…Je précise que le passage sur YouTube (s’il se passe bien), n’empêchera pas la publication des replay sur le site. Cela continuera ! 

Donc sinon au programme : 

  • mardi : le podcatch ; 
  • mercredi, un nouveau Freaxity qui comme chaque semaine parlera d’horreur, et cette fois le thème sera une exploration de l’abysse des films les moins sérieux du genre : Alien Vs predator  versus jason vs freddy !
  • enfin, jeudi…Le 500e Comixweekly…et oui, on se sent vieux en l’écrivant. Notre émission au cours de laquelle nous abordons chaque semaine les sorties VO de la semaine est en cours maintenant depuis pratiquement 10 ans ! arrghhh !!! c’est pour ça que mes articulations commencent à me faire mal, que je suis sensible aux changements de température et que je suis grognon tout le temps ? 

EDITIONS MONSIEUR TOUSSAINT LOUVERTURE 

MIND MGMT TOME 2

Date de sortie : 03 septembre 2020

Prix : 24.50/344 pages

Scénario : Matt Kindt 

Dessin : Matt Kindt 

Sollicitation : Et s’il existait des individus capables de manipuler la mémoire des autres ? Et si certains, en ayant accès aux pensées des êtres vivants à proximité, pouvaient prédire le futur ? Et si quelqu’un, visualisant le moindre défaut dans chaque chose, bâtiment, arme ou homme, s’en servait pour la détruire ? Et si toutes ces personnes aux pouvoirs terrifiants étaient réunies au sein d’une même agence gouvernementale qui agit dans l’ombre ? Entrez dans l’univers fascinant et paranoïaque du MIND MANAGEMENT, préparez-vous à douter de tout, à suivre des pistes que vous avez déjà suivies, à vous battre contre des ennemis immortels, à parler avec des dauphins, à remonter les méandres du MIND MANAGEMENT aux quatre coins du globe pour répondre à cette simple question : qui êtes-vous en vérité ?

Avis : suite attendue par beaucoup de la série de Matt Kindt, Mind MGMT, sans doute l’une des publications les plus barrées de l’année sans le moindre doute, qui dispose d’un des pitchs les plus intéressants actuellement. Je n’ai pas encore plongé, mais j’ai pu voir l’édition et encore une fois le travail des éditions Monsieur Toussaint l’Ouverture était magnifique et de très grande qualité. Il faudra que je me laisse tenter à un moment donné, je sais, mais il va falloir avant que j’arrive à dépasser le style graphique de Kindt…C’est comme du Lemire visuellement, je pense, une fois que l’on est entré dans l’histoire on n’y fait plus vraiment attention, voire cela contribue parfaitement au récit…mais il faut réussir à passer cette première étape. 

Verdict : à lire. 

À lire avant : le premier tome !

PANINI COMICS

ABSOLUTE CARNAGE 2 & 3

Date de sortie : 02 septembre 2020

Prix : 8,90 €, 112 pages

Episodes :

Absolute Carnage 2 :  US Absolute Carnage 3, Absolute Carnage: Miles Morales 1-3 et Absolute Carnage: Scream 2, inédits

ABSOLUTE CARNAGE 3 : US Absolute Carnage 4-5, Absolute Carnage: Captain Marvel et Absolute Carnage: Scream 3, inédits)

Sollicitation

  • Absolute Carnage 2 : Tandis que les héros s’organisent pour affronter Carnage dans la saga de Donny Cates et Ryan Stegman, nous découvrons comment le crossover impacte Miles Morales dans une mini-série complète signée Saladin Ahmed et Federico Vicentini. Et toujours les aventures de Scream!
  • ABSOLUTE CARNAGE 3 : Face-à-face final entre Carnage et les plus grands héros Marvel ! La saga de l’été s’achève en fanfare, avec son lot de rebondissements, de révélations et de conséquences durables, tout ça grâce à Donny Cates et Ryan Stegman, le tandem de la série Venom !

Avis : le bon côté de tous les retards subis par les publications Panini est que vous allez pouvoir lire l’intégralité de la suite de l’event Absolute Carnage d’une traite jusqu’à sa conclusion sans pause ! et oui, l’intrigue menée tambour battant par un Donny Cates et un Ryan Stegman déchaînés se conclue avec l’épisode 5 US ! et si vous avez appréciés les premiers épisodes, je peux vous garantir que la suite ne va pas vous décevoir.

Le scénario de Cates enchaîne les twists, alors que Carnage se transforme en une véritable infection contaminant et souillant tout ce qu’elle touche…emportant avec elle quelques super-héros du mauvais côté…Mais Venom et ses quelques alliés encore debouts ont quelques surprises sous le coude ! Dans l’ensemble, cet event respecte vraiment la formule traditionnelle des events…sauf qu’il ne perd pas de temps !

Le fait d’avoir un premier épisode de plus de 70 pages et que le reste de l’event soit limité à 5 numéros a vraiment contribué à bien condenser l’intrigue, elle même articulée autour d’une déluge d’action et de quelques scènes chocs très bien amenées, avec d’autant plus d’impact que la mise en scène de Ryan Stegman est tout simplement époustouflante !

C’est juste un vrai plaisir à suivre de bout en bout …même si…même si, la conclusion semble un peu vite expédiée. Pas dans le sens où le combat final semble bazardé en quelques pages, ou trop facilement, mais plutôt que le dernier épisode aurait gagné à avoir quelques pages supplémentaires pour faire un peu le point de la situation. 

Je préfère vous prévenir par ailleurs que l’event en lui-même n’est pas “gratuit”, dans le sens où il aura de vraies répercussions, de vraies conséquences…et va bien évidemment planter les graines de prochaines histoires importantes ! c’est donc un bon gros plaisir régressif qui est proposé ici et vous auriez tort de vous en passer !

Verdict : à posséder !

AVENGERS 7

Date de sortie : 02 septembre  2020

Prix : 8,90 €, 112 pages

Scénario : Aaron, Slott, Williams, 

Dessin :Schiti, Ribić, McGuinness

Episodes : US Absolute Carnage: Avengers, Avengers 27, King Thor 3, Tony Stark: Iron Man 18 et Marvel Comics Presents (2019) 3 (II), inédits)

Sollicitation : Absolute Carnage ! Le symbiote s’en prend aux Avengers ! Thor reçoit un soutien inattendu face à Gorr, Iron Man découvre une terrible vérité et les Avengers partent dans l’espace à la recherche du nouveau Starbrand !

Avis : comme chaque mois, je ne vous parlerai que de King Thor qui voit la poursuite de l’affrontement entre Thor et un Gorr revenu à la vie et bien décidé à en finir cette fois ! et encore une fois c’est épique, mais aussi profondément touchant alors qu’Aaron sait jouer avec la corde sensible notamment toute la relation entre Thor et Loki…frères ennemis, mais avant tout frères. On peut voir combien cette relation est compliquée et bien exploitée là ! comme je l’ai déjà dit, j’ai vraiment adoré de bout en bout cette mini série qui vient conclure le long run d’Aaron sur la franchise Thor et cet épisode ne connaît pas de baisse de niveau avant la grand final le mois prochain. 

Verdict : à lire pour Thor

DEADPOOL 4

Date de sortie : 02 septembre  2020

Prix :  8,90 €, 112 pages

Scénario :  Tieri, 

Dessin :Ferreira

Episodes : US Absolute Carnage Vs Deadpool 1-3, Absolute Carnage: Weapon Plus, Domino Annual 1, inédits)

Sollicitation : Absolute Carnage ! Le symbiote tueur affronte le Mercenaire Disert dans une mini-série complète, avant que le bimestriel ne referme ses portes. Deadpool reviendra très bientôt en albums librairie !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Tiens, au passage, on dirait qu’entre des ties ins à Absolute Carnage, qui sont totalement dispensables, Panini a collé l’annual de la série Domino. Bizarre, étant donné que cela fait un moment que la série s’est terminée dans le mag il me semble. Au passage pour ceux qui ont lu la sollicitation, c’est en effet le dernier numéro du mag Deadpool. Le matériel autour du personnage s’est pas mal tari au cours de l’année passée, si bien qu’il ne lui reste que sa série régulière, reprise par Kelly Thompson. 

Pas vraiment de quoi alimenter un mag bimestriel, et encore moins mensuel ! cela va faire bizarre de ne plus avoir de mag Deadpool, même si je n’ai jamais été un fan de ses différentes séries, le personnage a toujours eu droit à une présence importante chez Marvel et Panini en conséquence et il a eu toujours droit à son mag en conséquence depuis sa résurgence en 2006. 

Il faudra désormais se tourner vers la librairie pour découvrir les aventures du personnage, sa dernière série en date devant débarquer en 100% dans les mois qui viennent..

Verdict : au revoir et à bientôt en librairie. 

HOUSE OF X/POWERS OF X 4

Date de sortie : 02 septembre  2020

Prix :  8,90 €, 112 pages

Scénario : Hickman, 

Dessin :Larraz, Silva

Episodes : US House of X 6 et Powers of X 5-6, inédits)

Sollicitation : Mensuel,

Fin de la saga événement de Jonathan Hickman. L’univers mutant, complètement redéfini, ne sera plus jamais comme avant ! Le plan de Xavier, Magnéto et Moira pour sauver la race mutante est-il réalisable ? Le futur ne fait que commencer !

Avis : conclusion cette semaine du phénomène qui a relancé toute la franchise mutante ! avec ce mag, nous atteignons en effet les derniers épisodes de House of X et Powers of X qui resteront denses mais moins épiques que les précédents épisodes. Après les révélations dantesques de House of X 2, et après la mission menée dans House of X 3 à 5 qui nous a tous fait vibrer, avec son lot de nouveaux concepts qui révolutionnent le montant mutant, Hickman propose une conclusion plus apaisée mais lourde de sens. 

En effet, après nous avoir montré le prix à payer pour créer Krakoa, Hickman va nous montrer sa fondation concrète avec ces derniers épisodes. S’ils sont moins chargés en révélation ou action, quoique le Powers of X va révéler quelque chose de très important pour la suite, ces épisodes en demeurent très importants car on voit comment le scénariste va poser les bases de la future gouvernance de l’île nation…mais aussi des problèmes qui ne vont pas manquer d’émerger. 

Après tant de souffrances, d’échecs, de morts, les mutants on enfin droit à une vraie victoire, mais le repos est loin d’être assuré. Dès le départ, Hickman nous montre avec ces épisodes, combien ce nouveau statut quo bien que solide est également menacé d’un peu partout…et les menaces ne vont cesser de se multiplier avec Dawn of X…

C’est une grande oeuvre que nous avons là, LA grande oeuvre que nous attendions pour relancer les X-Men après tant d’années médiocres et la suite dont nous parlerons le mois prochain va continuer d’offrir des choses intéressantes à lire dans le monde mutant. Ce n’est donc pas vraiment la fin du phénomène…mais plutôt le tout début. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : les précédents numéros de House of X et Powers of X. Encore une fois si vous souhaitez vous intéresser aux mutants dans les années à venir, c’est le point de départ obligatoire. 

MISS MARVEL : MÉTAMORPHOSE (MUST-HAVE)

Date de sortie : 02 septembre  2020

Prix :  14,95 €, 128 pages

Scénario : Wilson, 

Dessin :Alphona

Episodes : US Ms Marvel (2014) 1-5, All-New Marvel NOW! Point One (Ms Marvel), précédemment publiés dans 100% MARVEL : MISS MARVEL 1)

Sollicitation : Best of Marvel,

Kamala Khan, la nouvelle Miss Marvel, s’élance pour la première fois dans sa série. Découvrez l’héroïne de toute une nouvelle génération de lecteurs Marvel dans cet album couronné au Festival d’Angoulême !

Avis : pas d’avis, je n’ai jamais été intéressé par le personnage, je pense que c’est avant tout une question d’âge, les personnages adolescents m’indiffèrent depuis un certain temps maintenant. Mais cela reste une bonne porte d’entrée si Kamala Khan vous intéresse, d’autant qu’avec sa future série TV, il est évident que Marvel va plus la mettre en avant. 

Verdict : pour ceux qui veulent plonger dans le bain.

À lire avant : rien – correspond aux débuts du personnage. 

SPIDER-MAN 7

Date de sortie : 02 septembre  2020

Prix : 8,90 €, 112 pages

Scénario : Spencer, Ahmed, Taylor,

Dessin : Ottley, Garrón

Episodes : US Amazing Spider-Man 30-31, Friendly Neighborhood Spider-Man 9-10 et Miles Morales : Spider-Man 8, inédits

Sollicitation : Mensuel, 

Absolute Carnage ! Le crossover de l’été continue à faire trembler l’univers Marvel, avec un duel au sommet : Peter Parker contre Norman Osborn ! Avec aussi les aventures de Miles Morales, en fâcheuse posture face à une terrible menace !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui suivent Spider-Man. 

STAR WARS 6

Date de sortie : 02 septembre  2020

Prix : 8,90 €, 112 pages

Scénario : Pak, Thompson, Spurrier, 

Dessin :Noto, Broccardo

Episodes : US Star Wars 71-72, Target Vader 3 et Doctor Aphra 35-36, inédits)

Sollicitation : Mensuel, 

Tandis que les Rebelles affrontent l’Empire dans trois dangereuses missions, l’étau se resserre sur Dark Vador dans la saga Cible Vador. Enfin, les aventures du Docteur Aphra atteignent un point important avec deux épisodes qui signent la fin de la saga en cours.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Star Wars. 

ULTIMATE SPIDER-MAN : QUI EST MILES MORALES ? (MUST-HAVE)

Date de sortie : 02 septembre  2020

Prix : 14,95 €, 136 pages

Scénario : Bendis, 

Dessin :Pichelli

Episodes : US Ultimate Comics Spider-Man (2011) 1-5, Ultimate Comics Fallout, précédemment publiés dans MARVEL OMNIBUS : ULTIMATE COMICS SPIDER-MAN et ULTIMATE SPIDER-MAN HORS SÉRIE 4)

Sollicitation : Best of Marvel, 

Peter Parker est mort, mais la relève est assurée ! Assistez aux débuts de Miles Morales, le nouveau Spider-Man, dans cette aventure de Brian Michael Bendis et Sara Pichelli. Un récit drôle et émouvant !

Avis : réédition dans cette nouvelle collection Must Have du premier arc de Ultimate Spider-Man version Miles Morales…ou l’arc qui m’a convaincu d’arrêter une série que je suivais depuis ses débuts. Oh, je sentais déjà que j’allais bientôt arrêter de toute façon à cette époque. Pour moi, USM avait commencé à perdre de son lustre avec le départ de Mark Bagley au dessin, et les défauts d’écriture de Bendis devenaient de plus en plus flagrants y compris sur cette série. 

C’est triste à dire, mais quand la mort de Spider-Man a été annoncé, USM était déjà passé dans mon coeur de lecteur du rang de titre indispensable à lire en premier chaque mois à un titre comme un autre, sans grand éclat. Comme je l’ai dit dans un précédent avis, la mort de Spider-Man a pendant quelques mois rallumé les flammes de mon amour pour cette série…mais cela n’a duré qu’un temps. 

Je précise que mon problème ne réside pas vraiment dans le fait que Miles reprenne le flambeau…en fait, pour que j’ai un problème avec le personnage, il aurait fallu qu’il ait une caractérisation suffisamment marquée pour que me dise que je ne l’appréciais pas. Au terme de ce premier arc, mon sentiment était simple : Bendis n’avait aucune idée de qui était son personnage. Miles était une page complètement vierge sur laquelle l’auteur avait lancé quelques débuts d’idées, mais pas grand chose de plus. 

Je sais que cela s’est amélioré par la suite, mais à ce moment là je ne le savais pas…et dans mon esprit, je n’ai pu m’empêcher de comparer ce nouveau relaunch de USM avec un nouveau Spider-Man, avec le tout début de la série USM en 2000. Comme je l’ai là aussi déjà dit, USM 1 fut une vraie claque lors de sa sortie. Alors que la franchise Spider-man était alors au fond du trou d’un point de vue créatif et commercial, Bendis débarquait et en un épisode rappelait pourquoi Peter était un personnage génial. 

Et nous n’avions pas du tout cela avec Miles à ses débuts…De fait, si je reconnais à Bendis de bonnes intentions créatives, notamment la manière dont il installe l’arrivée de MIles dans l’héritage et la continuité de Peter, dont la mémoire est très présente, cette dernière écrase presque MIles au point qu’il ne peut vraiment se distinguer en rien…

Désolé si je casse l’ambiance autour de l’affection de certains autour de Miles Morales…de fait, je trouve que le film d’animation Spider-Verse était bien plus réussi en termes de caractérisation de personnage…

Verdict : bof – à lire si le personnage vous intéresse tout de même…bien que comme cela se passe alors dans l’univers Ultimate, je ne sais pas si cela ne va pas être source de confusion pour d’éventuels nouveaux lecteurs qui se demanderont pourquoi tout le monde pense Peter mort…

À lire avant : la mort de Spider-Man qui oh hasard vient de ressortir en omnibus ! 

VENOM 5

Date de sortie : 02 septembre  2020

Prix :  8,90 €, 112 pages

Scénario : Cates, Gage, Ewing, 

Dessin :Coello, Andrade

Episodes : US Venom 20, Absolute Carnage: Immortal Hulk, Ruins of Ravencroft: Carnage et Superior Spider-Man 12, inédits)

Sollicitation : Mensuel,

Absolute Carnage ! Un crossover chasse l’autre : alors que l’évènement continue de chambouler la vie de Venom, et va jusqu’à impliquer l’Immortel Hulk, nous découvrons le prélude à la saga Ravencroft qui viendra ensuite. En plus : la fin de la série Superior Spider-Man !

Avis : ah, plusieurs gros morceaux dans ce numéro du mag Venom. 

Tout d’abord je vous précise une fois de plus de bien lire ces épisodes avant Absolute Carnage 3, notamment l’épisode spécial Immortal Hulk. Si les ties ins ne sont guère importants en général, dans le cas présent, il est très réussi…Pour une bonne raison, l’épisode spécial Hulk est écrit par Al Ewing qui s’est fait plaisir. Il relie l’intrigue qui se passe dans Absolute Carnage avec ses propres idées sur le personnage, ce qui lui permet d’explorer plus avant l’esprit de Banner/Hulk…et on s’est tous que c’est un sacré voyage. 

Au delà, je vois que Panini a casé dans ce mag,  l’un des numéros de ruins of ravencroft, qui n’est pas un vrai event en réalité. Marvel a en effet développé toute une histoire autour de Ravencroft, institut destiné aux super-vilains marvel considérés comme aliénés. Pour cela toute une série de one shot qui ont culminé dans une mini série ont été publiés par l’éditeur aux USA. 

Et je dois dire que les one shot étaient de manière très surprenante…très sympa ! si si ! je suis le premier étonné ! mené par quelques scénaristes, dont essentiellement Frank Tieri, les one shot nous proposent d’explorer le passé de l’institut et on pourrait bien voir que pas mal de têtes connues y ont fait un séjour plus ou moins prolongé ! cette idée m’a vraiment séduit à la lecture et je vous conseille vraiment de donner sa chance au machin. 

Bon, ensuite, la mini série Ravencroft ne m’a guère intéressé, mais les one shot étaient très bons. 

Verdict : à lire 

À lire avant : Absolute Carnage 1 & 2

WOLVERINE : LA MORT DE WOLVERINE (MUST-HAVE)

Date de sortie : 02 septembre  2020

Prix : 14,95 €, 112 pages

Scénario : Soule, 

Dessin :McNiven

Episodes : US Death of Wolverine 1-4, précédemment publiés dans MARVEL ABSOLUTE : LA MORT DE WOLVERINE)

Sollicitation : Best of Marvel, 

La collection Best of Marvel continue de vous proposer les récits fondateurs de l’univers Marvel à un prix canon. Et quoi de plus incontournable que la dernière aventure de Wolverine ? Privé de son pouvoir auto guérisseur, il doit malgré tout accomplir une dernière mission.

Avis : euurrghhhhh…il faut encore y passer…je vais faire court sur ce …truc, parce que je considère avoir déjà perdu suffisamment de temps dans ma vie sur ces épisodes. Même 5 min d’espérance de vie en moins à cause de ce truc, c’est déjà trop…Oui, je ne cache pas mon mépris pur et simple pour cette mini série. Bien évidemment la faute réside avant tout en un scénario incroyablement plat et paresseux à la limite de la parodie par moment. Mais qu’espérer d’autre d’un Charle Soule en pilotage automatique complet depuis son arrivée chez Marvel ?

Et dire que Marvel avait préparé le terrain pendant deux ans pour ça ! deux ans ! deux ans à faire mourir petit à petit le personnage, et l’intérêt des lecteurs, le privant de son facteur auto guérisseur et de ses lecteurs, avant que tous les tueurs de la planète ne soient lancés à sa poursuite…Las, qu’est-ce que c’est mauvais. Soule transforme cela en best of de l’histoire de Wolverine…résumée en 4 épisodes. 

Chacun de ses grands ennemis a droit à son petit cameo…qui frise le ridicule par moment. Vous vous souvenez de Sabertooth ? le grand ennemi par excellence de Wolverine ? celui que Claremont avait établi comme plus puissant, rusé, cruel que Logan ? dont chaque apparition faisait trembler tous les fans, car on se demandait ce qu’il allait faire à Logan cette fois-ci ? réduit à l’état de caniche en laisse dans cette mini série ! et non, je ne plaisante pas ! ce n’est pas une image, il est vraiment en laisse !

Et celui responsable de tous les ennuis de Wolverine ? le grand cerveau, le stratège ultime qui a monté tout ce plan ? qui va être responsable de ce qui était pensé comme impossible jusque là  ? con comme un balai ! puisque je vous le spoile ici, tout son plan reposait sur l’accès aux pouvoirs de guérison de Logan…qu’il a perdu entre-temps : information qu’il devrait avoir puisqu’il a lancé des tueurs à sa poursuite parce qu’il avait perdu ses pouvoirs ? vous voyez le problème ? la petit faille dans sa logique ? 

Donc, oui, à part ça c’est très joli. C’est du bon Steve Mcniven sur la partie graphique…mais grand dieu des comics, le scénario est con comme un balai qui serait considéré comme déficient par ses collègues balais…Je suis amer je le sais, parce que j’aime ce personnage qui méritait tellement mieux. Cela aurait pu et dû être une des grandes histoires de Wolverine…c’est au final une note de bas de page un peu honteuse. 

Verdict : à éviter – indigne du personnage 

À lire avant : rien – tout est à éviter dans cette catastrophe industrielle. 

URBAN COMICS

BATMAN – CRÉATURE DE LA NUIT 

Date de sortie : 02 septembre  2020

Prix : 19€/216 pages – version normale 

          29€/216 pages – version noire & blanc 

Scénario : Kurt Busiek 

Dessin :  John Paul Leon 

Episodes : Batman: Creature of the Night #1-4

Sollicitation : 1968, Boston, dans le Massachusetts, le jeune Bruce Wainwright, homonyme du personnage de fiction « Bruce Wayne », voit ses parents brutalement abattus, comme un écho cruellement ironique au héros de bande dessinée Batman dont il est un avide lecteur. Désemparé, Bruce est désireux néanmoins de surmonter son trauma mais se voit poursuivi par une mystérieuse forme noire prenant vie. Un être d’ombre qui n’est pas loin de ressembler à… une chauve-souris humaine !

Avis : ahhhh après m’être bien énervé sur la mort de Wolverine (il m’a fallu quelques minutes pour me calmer après avoir écrit mon avis, tant les mauvais souvenirs étaient remontés à la surface), oublions tout cela en parlant d’un vrai bon bouquin ! à peine quelques mois après sa conclusion aux USA, Urban nous présente cette semaine l’une des mini séries les plus intéressantes publiées par DC sur le personnage de Batman au cours de ces dernières années. 

Et attention, il faut bien noter que quand j’emploie l’expression “personnage de Batman”, c’est à dessein. Car le vrai Batman n’apparaît pas vraiment dans ce bouquin. Dans le cadre de cette mini série Kurt Busiek associé au très très bon John Paul Leon, repartent du même concept exploré dans Superman Secret Identity, à savoir un personnage situé dans notre monde où Batman est un personnage de comic-book qui connaît un développement qui le rapproche du personnage et c’est là que les choses prennent un tournant étrange. 

Comme dans Secret Identity, Busiek explore ici ce que Batman représente pour nous. La rage face à l’injustice impunie, le désir de recourir à la violence aveugle, le désir de dépasser les limites pour changer les choses. Il y a beaucoup de thèmes et d’idées qui sont développées au travers de la progression du personnage principal. 

En termes de scénario, c’est particulièrement bien écrit et en termes de dessin, c’est du très bon Leon…et c’est d’autant plus remarquable que nous avons appris que si la mini série avait pris du retard pendant un temps aux USA c’était parce que l’artiste luttait…contre un cancer…encore une fois. Il a donc réalisé l’essentiel de ses pages alors qu’il suivait son traitement contre la maladie…et là on ne peut qu’applaudir…

Bref, une très bonne équipe créative, avec un propos de fond, une étude de personnage et de mythe (parce que Batman relève du mythe) très réussie, font de cette mini série un des indispensables de la rentrée !

Verdict : à posséder !

À lire avant : rien – récit indépendant. 

I HATE FAIRYLAND TOME 2

Date de sortie : 02 septembre  2020

Prix : 28€/336 pages 

Scénario : Skottie Young 

Dessin :Skottie Young 

Episodes : I Hate Fairyland Book One (#11-20), soit les tomes 3 et 4 de la précédente édition

Sollicitation : Il aura fallu à Gert quarante longues années de cauchemar pour réaliser que son penchant pour les crimes sanguinolents n’était peut-être pas un atout majeur pour se sortir du guêpier doucereux dans lequel elle s’est fourrée. Depuis cette épiphanie, elle essaie donc de se racheter une conduite, enchaînant les bonnes actions, les gentillesses et autres déclarations d’affection… Mais n’y aurait-il pas anguille sous roche ?

Avis : suite et fin de la réédition de l’une des séries les plus hilarantes de ces dernières années. Skottie Young nous a sans doute produit un petit bijoux d’humour…avec une fin assez…noire. Ce qui est amusant c’est que l’auteur a terminé sa série de manière abrupte sans prévenir personne que l’épisode 20 était le dernier et qu’en lisant le numéro en question, je me suis dit : oui, c’est bien sombre…mais c’est la seule façon dont l’histoire de Gertrude pouvait s’achever. Après tout ce qu’elle a vécu et surtout toutes les horreurs qu’elle a commise, et elle va très loin encore une fois dans ce tome, elle ne peut pas avoir une fin à la “ils vécurent heureux et eurent plein d’enfants”. Non, jamais pour Gertrude. 

Verdict : à posséder 

À lire avant :  le tome 1

PREZ

Date de sortie : 02 septembre  2020

Prix : 17.50€/176 pages 

Scénario : Mark Russel 

Dessin : Ben Caldwell 

Episodes : PREZ #1-6 + SNEAK PEEK: PREZ #1 + Catwoman: Election Night #1

Sollicitation : Beth Ross est la première adolescente élue Présidente des États-Unis. Dans un pays où n’importe quelle corporation peut se présenter à la présidence, où les plus pauvres peuvent désormais louer leur corps pour afficher les pubs de leurs sponsors et où les tacos sont désormais livrés par drones, le seul espoir serait cette gamine de 19 ans découverte sur Twitter. La question n’est cependant pas de savoir si elle aura les épaules assez larges pour assurer ses nouvelles responsabilités mais si le système politique américain est prêt à passer au crible de cette fausse ingénue.

Avis : pas vraiment d’avis sur cette sortie…j’avais lu quelques pages lors de la sortie sans être particulièrement impressionné…mais, car il y a un gros mais. D’une part, beaucoup ont comparé le titre à Transmetropolitan, notamment dans le ton et l’approche, et d’autre part Mark Russel fait partie de ces scénaristes qui ont commencé à se faire un nom dans le monde des comics depuis quelques années déjà. Je pense que comme beaucoup, j’avais commencé à le remarquer grâce à son run sur Flintstones, petite série remarquable d’humour et d’intelligence, avant qu’il commence à faire un peu son trou ici ou là. Du coup, étant donné que j’apprécie en général les travaux de cet auteur, j’aurai tendance à recommander le titre. 

Verdict : à tester

À lire avant : rien – récit indépendant. 

SUPERMAN – IDENTITE SECRETE 

Date de sortie : 02 septembre  2020

Prix : 19€/208 pages 

Scénario : Kurt Busiek 

Dessin : Stuart Immonen 

Episodes : Superman: Secret Identity #1-4

Sollicitation : Depuis l’enfance, Clark Kent vit dans l’ombre pesante du super-héros de comic-books Superman. Sa famille, ses amis, ses camarades de classe ne manquent pas une occasion de lui rappeler sa ressemblance avec l’icône de papier. Alors qu’il rêve de devenir un jour romancier, le jeune Clark découvre au cours d’une excursion des pouvoirs qu’il ne se connaissait pas.

Avis : tiens, j’en parlais plus haut ! à l’occasion de la sortie de Batman – la créature de la nuit, Urban réédite le Superman Secret Identity du même auteur dont le scénario fonctionnait un peu sur le même principe, l’intrusion des super-héros dans le monde réel qui sert avant tout à étudier ce que le personnage concerné représente pour nous. Je précise avant tout que si vous avez déjà Secret Identity, cette réédition n’apporte rien à part le joli Black Label sur la couverture…voilà, c’est tout l’apport de cette nouvelle édition !

Pour ceux qui ne l’auraient jamais lu, c’est sans doute l’un des meilleurs récits écrits sur Superman. Et l’emploi des mots “sur Superman” n’est là aussi pas anodin, car si on voit quelqu’un dans le costume de Superman, ce n’est pas le Superman officiel. Plutôt un miroir utilisé pour démontrer combien le personnage est fantastique. C’est typiquement le bouquin à offrir à ceux qui sont allergiques à Superman ou qui ne voit pas l’intérêt du super-héros en général. 

Busiek touche vraiment au côté humain de Superman, mais aussi combien il peut nous inspirer pour rendre notre monde un peu meilleur…Je suis le premier surpris à avoir été autant ému à la lecture de ces quatre épisodes, qui ont propulsé Secret Identity dans mon Top 5 des meilleures histoires sur le personnage. C’est en outre complètement accessible si vous n’avez jamais lu de Superman avant. 

Enfin, signalons bien évidemment le travail de Stuart Immonen au dessin, qui arborait alors encore son ancien style, avant qu’il n’entame son évolution au début des années 2000 avec un encrage et un jeu sur les ombres bien moins marqué et feutré. De manière générale d’ailleurs au passage, l’évolution artistique d’Immonen au cours des 20 dernières années est tout simplement remarquable !

La manière dont il a pris un virage assez brutal quand il est passé chez Marvel pour adopter un style plus net et anguleux pour au final, synthétiser son style plus rond des débuts avec cette nouvelle approche…pour arriver à son niveau actuel qui est incroyable et unique …wow. 

Verdict : à posséder si ce n’est pas déjà fait !

À lire avant : rien – complètement accessible, indépendant de toute continuité et ne demande pas de connaissance préalable sur le personnage !

A propos Sam 1978 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. Salut
    J’ai lu le début du run d’Aaron sur Thor cet été et je l’ai trouvé bon, du coup regain d’intérêt pour l’as gardien.
    Quelle bonne histoire de Thor peut se lire en one shot ? Ou des parties du run d’Aaron peuvent elles se lirent indépendamment ?
    Concernant les Xmen, Panini a t’il déjà prévu la sortie en un volume ?
    Et les 2 Busiek c’est déjà commandé

    • Pour Thor, je recommanderai de manière chronologique :
      – Thor par Walter Simonson en Marvel Icons (2 tomes)
      – Thor par Dan Jurgens et John Romita Jr en Marvel Icons (2 tomes)
      – Concernant le run d’Aaron, je recommenderai de lire l’intégralité, car son travail forme un tout qui culmine dans War Of Realms. Mais je dirai que la première année que tu as déjà lu et la partie réunie dans les tomes All new Thor 1 à 4 et La mort de la puissante Thor sont les meilleures parties de son travail.

      Concernant les X-Men, je suppose que tu veux parler de House of X / Powers of X, réédité en librairie. Rien n’a été encore annoncé, mais oui, il est évident que cela sera réédité à un moment soit en 100%, mais plus probablement vu la longueur en deluxe

  2. Une petite semaine de répit niveau sorties pour moi.
    J’étais passé à côté du premier MGMT et étant très client de Kindt je vais y jeter un oeil.
    HoX-PoX et Absolute Carnage j’attends les recueil.
    Merci pour le guide 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.