Guide de lecture Comics VO : semaine du 18 novembre 2020

Edito : certes il n’y a pas de sorties VF cette semaine…mais il y a de la VO…tout plein même ! beaucoup de publications au programme et beaucoup de gros bouquins, puisque ce 18/11 est marqué par la sortie de plusieurs omnibus très attendus…dont je crains que certains ne soient déjà en rupture de stock ! 

La pénurie continue de toucher le marché des TPB/Omnibus de manière assez importante malheureusement. Nous avons depuis appris que Marvel avait commencé à corriger la situation en augmentant ses tirages…mais du côté de chez DC, c’est un peu le grand mystère étant donné l’absence de communication. 

Pour les titres DC, il va sans doute falloir se résoudre à pré-commander, si possible des mois à l’avance, en priant tous les dieux des comics que l’éditeur n’annule pas les sorties…Hein DC ? Ce serait une nouveauté totale pour vous ? Hein ???

Sinon, je vous rappelle que la VF revient dès la semaine prochaine, donc n’hésitez pas à vérifier si votre librairie fait du clic and collect. Le site livre hebdo les recense, si vous suivez le lien suivant. https://www.livreshebdo.fr/article/la-carte-des-librairies-proposant-le-service-click-collect

Sorties de la semaine : quelques bonnes choses cette semaine, bien que les grosses sorties soient plus du côté omnibus !

  • chez DC Comics, la sortie, enfin, de la JLA de Grant Morrison en omnibus ! 
  • chez Marvel, la suite d’Immortal Hulk, la fin du run d’Ann Nocenti réédité en Epic Collection et le premier omnibus d’Excalibur période Claremont/Davis !

Émissions de la semaine : trois émissions au programme de la semaine toujours enregistrées sur notre chaîne Youtube (qui fonctionne bien désormais sauf quand c’est pas le cas…) à partir de 21h ou bien sur notre Discord ! J’en profite pour vous inviter à également nous rejoindre sur notre Discord, nous y partageons un peu tous nos lectures et autres geekeries du moment : 

  • mardi, le Comixity of the future past qui reviendra sur l’actu comics, VO et VF, manga, série TV, film, musique de novembre 2000 !
  • mercredi, un nouveau Freaxity toujours présenté par Laure et Steve !
  • jeudi, un nouveau Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine et l’actu s’il y en a !

BOOM ! STUDIOS 

ONCE & FUTURE #13

Prix : $3.99

Scénario : Kieron Gillen 

Dessin : Dan Mora 

Sollicitation : Beowulf’s arrival was an unexpected one and now that the smoke has cleared, Gran and Duncan are beginning to wonder what other surprises lurk around the corner.

* Meanwhile in the Otherworld, Merlin is up to his old tricks and crossing over with another story was just the beginning of his plan…

Avis : nouvel arc pour la série Once & Future, et nous allons bien voir si l’annonce de Delcourt selon laquelle la série serait en trois tomes va se réaliser. Comme les ventes sont toujours là, on pourrait se demander si le titre ne serait pas encore allongé…mais si c’est la durée idéale que les auteurs ont définie pour amener l’histoire à son terme de manière naturelle et organique, cela me conviendra. Tant que le titre maintient sa qualité globale, je suis pour. 

Nous verrons bien, car mine de rien, il y a beaucoup de choses à résoudre dans cette série, entre la menace toujours bien prégnante de Arthur et Merlin, qui va revenir au premier plan dans cet arc et la gestion des retombées du dernier arc. Le dernier épisode a notamment fait évoluer pas mal de relations ici ou là…et certaines de manière inattendue. Inattendue dans le sens, où alors que l’on pouvait voir certaines évolutions comme positives…il semblerait qu’elles s’inscrivent dans le plan des grands méchants de la série…

La série, par ailleurs, continue à jouer avec l’idée que notre perception des histoires passées influe la manière dont ces légendes bien réelles se comportent…mais aussi comment nous nous comportons. Le scénario de Gillen joue vraiment beaucoup avec cette idée très méta du “rôle” de chacun dans l’intrigue.Un rôle qui va définir chacun, ses actions, ses compétences, ce qui lui est permis de faire ou de ne pas faire dans le déroulement de l’histoire…

Bref, cela reste excellent et j’ai hâte de voir les prochains développements. 

Verdict : Buy

SOMETHING IS KILLING CHILDREN #12

Prix : $3.99

Scénario : James Tynion IV 

Dessin :Werther Dell’Edera

Sollicitation : Time is running out for Erica to save Archer’s Peak, both from its monster infestation and from the occupation of the Order of St. George.

* Will Erica be forced to finally stop being a lone wolf and accept help from unlikely allies?

Avis : allez James…s’il te plaît, reprends toi ! Comme vous pouvez le constater dans mon avis suivant sur Batman…Tynion IV s’est montré assez inconstant ces derniers temps. Assez décevant sur ses titres mainstream (en fait juste Batman) et relativement bon, voire très bon sur ses séries persos, dont Something is Killing the Children…Un titre qui s’est cependant montré assez inégal ces derniers mois. 

Autant j’avais adoré le premier arc, autant le second s’était montré décevant par moment, prenant un peu trop son temps, l’intrigue faisant pas mal de sur-place sur certains épisodes avant de se reprendre de manière très bonne sur l’épisode 10,marquant la  conclusion du second arc…et puis j’ai lu l’épisode 11, et on n’était encore reparti sur un rythme d’intrigue très lent. Je vous résume l’épisode : 

  • des habitants, Erica et James sont coincés dans un gymnase entouré de monstres
  • Erica et James sortent pour attirer les monstres loin du gymnase
  • Erica et James montent dans une voiture…fin de l’épisode…

Est-ce qu’à un moment un scénariste ne regarde pas son script en se disant…wow, ça n’avance vraiment pas, mes personnages n’ont fait que 20 mètres en 20 pages ! Le plus triste était que ce n’était pas mauvais…c’était juste extraordinairement lent…Et comme je sais que l’auteur peut faire bien mieux, j’aimerais qu’il accélère un chouia…fait démarrer la voiture au moins la prochaine fois James…Allez…

Verdict : Buy, mais réveille toi un peu …

 DC COMICS

BATMAN #103

Prix : $3.99

Scénario : James Tynion IV  

Dessin : CARLO PAGULAYAN and DANNY MIKI

Sollicitation : Batman and Ghost-Maker go toe-to-toe to decide which of them will remain Gotham City’s hero. The city is changing faster than ever in the aftermath of « The Joker War, » and with this change comes increasing dangers as Gotham’s citizens demand that Punchline be released from prison! Plus, Harley Quinn faces certain death at the hands of Clownhunter!

Avis : bon, on se débarrasse du machin assez rapidement. James Tynion IV nous inflige une autre de ses créations sans grand intérêt avec Ghost-Maker qui veut tuer une autre création de l’auteur, Clownhunter, et Batman s’interpose. Combat/Batman se prend une semi raclée/réflexion et beaucoup de parlotte sur le passé et l’entraînement de Bruce /laïus sur Gotham en train de changer/re-combat/Barbara insupportable/Batman gagne de justesse à la fin, mais on dirait qu’il perd en fait…Voilà ce que sera l’arc, ce sera prévisible et plat jusqu’au bout…à moins que Tynion IV ne se réveille par miracle entre temps. Allez James, montre moi que j’ai tort,s’il te plait, fais en sorte que j’ai tort, sort un truc intéressant…pitié…

Verdict :Check it – limite du pass…

CATWOMAN #27

Prix : $3.99

Scénario : Ram V

Dessin : Fernando Blanco 

Sollicitation : Catwoman’s going to be the top cat in Alleytown, and the first gang she’s going to make an example of is the Khadym mob…by stealing a truck full of contra-band from right under their nose! Catwoman, the Alleytown kids, the police and the Khadym mob all converge in a high-speed heist. What do you get when you mix a cat, three kids, and a truck full of contraband speeding through the streets of Alleytown? One hell of truck robbery, that’s what!

Avis : suite du run de Ram V sur la série Catwoman. Un titre auquel je n’ai jamais prêté grande attention (à ce jour, je n’ai toujours pas lu le run de Brubaker et oui, j’espère combler cette lacune un jour prochain), mais je dois dire que j’apprécie vraiment ce que le nouveau scénariste fait avec le titre et le personnage depuis quelques épisodes. 

Certes, sur le fond, c’est très classique, alors qu’il lui confère un nouveau territoire, un nouveau but, un nouveau cast, de nouveaux enjeux en général, un peu éloignée de Batman pour qu’elle puisse exister par elle-même, mais l’écriture de Ram V fait vraiment la différence. 

Comme d’habitude avec lui, il y a un vrai effort sur le fond, à la fois pour comprendre la psychologie de ses personnages tout en apportant un soin particulier sur la narration. DC est bien inspiré de lui donner de plus en plus de travail, car le monsieur pourrait être une des nouvelles voix les plus importantes chez eux dans les années à venir. 

Verdict : Buy

DARK NIGHTS: DEATH METAL #5

Prix : $4.99

Scénario : Scott Snyder 

Dessin : Greg Capullo 

Sollicitation : The Darkest Knight has won. With absolute power at the villain’s fingertips, Wonder Woman and the rest of the DC heroes are nothing to him. As the Darkest Knight turns his sights to his true goal, remaking the Multiverse in his image, can Earth’s heroes rally together to make a last stand?

Avis : à ce stade, je pense pouvoir dire que je suis dans une relation abusive avec cette série. Dans le sens où elle continue à me faire du mal en étant médiocre…mais que je continue de la suivre en me rappelant les bons moments passés avec Snyder et Capullo et en me convaincant sans y croire, que nous pouvons revenir à cette grande époque. Il faut l’accepter, ce ne sera pas le cas. 

Nous allons donc continuer à vivre avec le même schéma : le Batman who laughs a un plan, Batman prévient les autres que son homologue maléfique a sans doute anticipé leurs actions et que cela fait partie de son plan. Les autres ne l’écoutent pas, mettent en oeuvre un plan désespéré, tombent dans le piège évidemment tendu par le Batman who laughs; …et tout recommence dans l’épisode suivant avec la même structure, mais un Capullo encore moins inspiré (à ce stade, je pense qu’il doit se demander : mais c’est quoi cette XXX). 

Pitié Snyder, abrège, balance ta valda, mets fin à nos souffrances, qu’on puisse en finir avec l’univers DC qui continue de partir en cacahuètes sous nos yeux. 

Verdict : PASS, mais j’irais quand même me lire (je suis un crétin)

TPB/GRAPHIC NOVEL

BATMAN BY TOM KING & LEE WEEKS DELUXE EDITION HC

Prix : $29.99/184 pages 

Scénario : Tom King

Dessin :Lee Weeks

Episodes : Collects Batman #51-53 and #67, Batman Annual #2, and Batman/Elmer Fudd Special #1

Sollicitation : Superstar comic book writer Tom King and others team with acclaimed artist Lee Weeks to take on pop culture’s greatest hero, Batman! This collection includes “Cold Days,” as Bruce Wayne gets jury duty for a court case involving Mr. Freeze! Will the evidence cause Batman to rethink his methods? In “Knightmares,” Batman chases a new foe who outsmarts him at every turn—is it someone more familiar to the Dark Knight than even he suspects? And in the Eisner Award-nominated Batman/Elmer Fudd Special, Batman ends up in the Looney Tunes character’s crosshairs in a story you never expected! Plus, classic tales illustrated by Weeks, including “Prodigal,” in which Dick Grayson took on the Batman cowl for the first time. 

Avis : étrange tome que celui-ci qui est publié par DC cette semaine qui réunit les quelques collaborations entre Tom King et Lee Weeks sur Batman…Et si j’ai beaucoup aimé ces épisodes, sans doute les meilleurs dans le run de King sur le titre et que le travail de Weeks était phénoménal, je reste assez dubitatif devant le choix de DC de rééditer à part ces épisodes, alors qu’ils sont déjà disponibles dans les autres tomes qui rééditent le run de King sur le titre. 

En fait, ce que je ne comprends pas est qui cela peut intéresser ? Si vous aimez l’un ou l’autre des auteurs impliqués, ou simplement Batman, il y a de fortes chances que vous vous soyez procuré ces épisodes dans les tomes déjà disponibles. Ensuite, chacun est libre, mais étant donné la nature du run de King, il vaut mieux tout lire que des morceaux éparpillés pour tout comprendre. 

Au delà, il faut tout de même dire qu’il s’agit sans doute là des meilleurs épisodes de King sur la série, en particulier l’arc contenu dans les épisodes 51/53 (avec le procès de Freeze), et le Batman Annual # 2, qui revient plus en détail sur la relation Batman/Catwoman à travers les époques. 

Chances de publication en VF : tout est déjà disponible dans les tomes publiés par Urban Comics. 

Verdict : à lire…dans les tomes dédiés. 

BATMAN THE ROAD TO NO MANS LAND OMNIBUS HC

Prix : $125/1256 pages 

Scénario : tout plein de gens 

Dessin : tout plein de gens 

Episodes : Collects Azrael: Agent of the Bat #40 and 47-52, Batman #554-562, Batman: Arkham Asylum-Tales of Madness #1, Batman: Blackgate-Isle of Men #1, Batman: Huntress/Spoiler-Blunt Trauma #1, Batman: Shadow of the Bat #73-82, Catwoman #56-57, Detective Comics #719-722 and 724-729, Nightwing #19-20, Robin #52-54, and The Batman Chronicles #12 and 14-15.

Sollicitation : The « No Man’s Land » story defined an era of the Batman books, and the massive tale is collected in this omnibus edition. 

Avis : malgré sa situation difficile, il faut se rappeler que DC dispose toujours d’un catalogue énorme…il faut juste qu’ils se décident…vous savez…à le proposer à la vente ! et nous avons quelques bons exemples de choses attendues depuis longtemps, dont certaines particulièrement évidentes qui arrivent enfin dans un format à la hauteur cette semaine. 

Est-ce que road to no man’s land en fait partie ? Alors que nous sommes nombreux à nous interroger sur le manque d’omnibus sur Batman post Crisis…voire du manque d’omnibus Batman tout court, DC nous en propose un contenant un certain nombre d’épisodes un peu perdus, jamais vraiment réédités de manière correcte, situés entre Cataclysm et No Man’s Land. 

Contrairement à ce qu’indique la sollicitation, l’histoire traitée ne touche pas No Man’s Land à proprement parler, il contribue simplement à le mettre en place, notamment en expliquant comment toute la zone de Gotham est abandonnée par le pouvoir politique US ou pourquoi Batman fut absent aux débuts du machin. 

La question est : en avez vous besoin pour comprendre NML ? Non, juste avoir cataclysm et NML suffit. Mais …à ce stade, si vous regardez cet omnibus et êtes intéressés, j’ai le regret de vous informer, si vous ne le saviez pas encore, que le démon du complétisme vous habite. Bienvenue dans notre groupe de soutien…qui ne fera que vous dire que oui, il vous faut acheter tel ou tel bouquin…

Chances de publication en VF : je dirai 50/50. Urban a déjà publié certaines des grandes sagas des années 90 sur Batman et semblait encore prêt en début d’année à revenir sur cette période avec le crossover Legacy (et je suppose Contagion). Mais…étant donné que nous manquons d’informations sur le sujet et que le DC un peu ancien (comprenez pré 2000) a un peu de mal en France…cela reste à voir. 

Verdict : Check it 

BATMAN THREE JOKERS HC

Prix : $29.99/160 pages 

Scénario : Geoff Johns 

Dessin : Jason Fabok 

Episodes : 

Sollicitation : Thirty years after Batman: The Killing Joke changed comics forever, Batman: Three Jokers reexamines the myth of who, or what, is the Joker and what is at the heart of his ongoing battle with Batman? New York Times bestselling writer Geoff Johns and artist Jason Fabok, the team that waged the “Darkseid War” in the pages of Justice League, reunite to tell the ultimate story of Batman and The Joker!

In this highly anticipated epic, learn why there are three Jokers, and what that means for the decades-long battle between the Dark Knight and the Clown Prince of Crime. In this powerful, emotional story, Batman, Batgirl, and Red Hood—all past victims of The Joker—work together to solve a mystery unlike anything they’ve ever faced before!

Avis : la semaine est riche en rééditions Batman chez DC cette semaine ! Et pour une fois, l’éditeur ne perd pas de temps en proposant le HC de Three Jokers à peine quelques semaines après la sortie du dernier épisode ! Je pense que l’éditeur a voulu profiter de l’engouement et des fortes ventes des épisodes single pour proposer rapidement une édition en HC de qualité. Donc moi content …

Ensuite, oui, je sais beaucoup de gens ont critiqué cette mini série, et notamment la conclusion. En ce qui me concerne, je continue de beaucoup l’apprécier et cela me donne encore plus envie de revoir Johns comme scénariste chez DC. Allez mon gars sauve la boîte pour la 3e et ou 4e fois ! Et XXX, le boulot de Fabok sur la partie graphique était juste phénoménal ! 

Même si les dernières informations révélées montrent que l’auteur en aurait un poil assez et se dirigerait plus vers le creator owned. Pas de super-héros au programme à priori, plus de la SF, mais je pense que cela serait intéressant qu’il s’amuse à créer son propre univers…

Chances de publication en VF : 100%, je crois qu’Urban a déjà évoqué le bouquin pour l’année prochaine sans préciser de date de sortie précise, mais cela sera clairement une de leurs grosses publications de l’année prochaine !

Verdict : Buy 

JLA BY GRANT MORRISON OMNIBUS HC

Prix : $150/1504 pages 

Scénario : Grant Morrison 

Dessin : Howard Porter 

Episodes : This complete volume reprints JLA #1-17, #22-26, #28-31, #34, #36-41, JLA: Secret Files #1 New Year’s Evil Prometheus #1, JLA/WildC.A.T.S. #1, DC One Million #1-4, Green Lantern #1000000, Starman #1000000, Detective Comics #1000000, JLA #1000000, Adventures of Superman #1000000, Martian Manhunter #1000000, Resurrection Man #1000000, Superman: Man of Tomorrow #1000000, DC One Million 80-Page Giant, JLA: Earth 2, JLA: Classified #1-3, Secret Origins #46.

Sollicitation : In 1996, writer Grant Morrison joined forces with artist Howard Porter to relaunch the Justice League of America in the new series JLA by gathering DC’s greatest heroes-Superman, Batman, Wonder Woman, Green Lantern, Aquaman, the Flash, and Martian Manhunter and propelling these icons into inventive stories with the highest of stakes! Now based on a Watchtower on the moon, the JLA took on revamped versions of classic threats including the White Martians, the Injustice Gang, and the Key; along with new foes like Prometheus and Mageddon. This omnibus collects Morrison’s entire JLA epic, including the JLA: Earth 2 graphic novel, illustrated by Frank Quitely and reintroducing the Crime Syndicate of America! 

Avis : sans aucun doute non seulement la réédition en omnibus de cette semaine…mais sans doute l’une des plus attendues de toute cette fin d’année ! vous voyez DC, quand vous voulez, vous pouvez…Il aura juste fallu plus de 20 ans pour que l’éditeur se décide à rééditer en omnibus ce qui est considéré, à juste titre selon moi, comme le plus grand run de l’histoire de la JLA, à savoir celui signé par Grant Morrison ! 

Et le tome est colossal, le plus gros sorti cette année avec le War of Realms de Marvel, plus de 1500 pages de grandeur, de gloire et de Morrison en folie !!! Ohhhh Yeahhh !

Bien évidemment…DC ne serait pas DC s’ils ne merdaient pas quelque part et malheureusement, cet omnibus ne contient “que” les épisodes signés par Morrison. Tous les épisodes “fillers” signés notamment par Waid ? Allez vous faire voir, il n’y a rien à voir. Ensuite, les américains peuvent rêver d’un JLA par Mark Waid ? DC a certes annoncé un HC sur le run de Waid en début d’année prochaine, qui comprend les épisodes fillers en question plus Tower of Babel…mais une partie du run de Waid est laissé de côté…

Au-delà, le run de Morrison méritait vraiment un écrin à la hauteur, il demeure la référence absolue sur le titre et pour toute série d’équipes de super-héros en particulier ! En outre, pour l’avoir relu avec la réédition effectuée par Urban, il n’a pas trop vieilli. 

Chances de publication en VF : déjà publié ! pas l’omnibus évidemment, mais tout le run de Morrison a enfin été réédité par Urban ! ainsi que celui de Waid ! Et ce ne fut pas sans peine, car il faut se souvenir que Semic avait commencé mais n’avait pas réussi à aller au bout, de même pour Panini, Urban est donc le premier à arriver au bout, avec quelque chose de relativement complet en plus ! puisque nous avions également les épisodes du crossover One million. Je reste cependant déçu qu’ils se soient arrêtés à la fin du run de Mark Waid, car celui de Joe Kelly qui lui succédait était aussi très bon. Peut-être un jour ? 

Verdict : Buy

PLUNGE HC

Prix :  $24.99/168 pages 

Scénario : Joe Hill 

Dessin : Stuart Immonen 

Episodes : 

Sollicitation : In the aftermath of a devastating tsunami, an exploration vessel known as the Derleth begins sending an automated distress signal from a remote atoll in the Bering Strait. The only problem is that the Derleth has been missing for 40 years. Marine biologist Moriah Lamb joins the Carpenter Wreck Removal team to recover the Derleth’s dead…only to find that in this remote part of the Arctic Circle, the dead have plenty to say to the living…

There’s something down in the icy darkness of the Arctic sea…something that doesn’t want to be found. Unlike on land, where terror shows itself as the long-lost crew of the Derleth emerges from caves. They seem as though they haven’t aged a day—it’s as if they’re exactly the same as the day they disappeared…except they’re all missing their eyes. Will the salvage crew survive to bring their findings to shore? What danger waits for them if they fail? What dangers await us all should they succeed?

New York Times bestselling author Joe Hill and superstar artist Stuart Immonen team for the latest Hill House Comics horror epic!

Avis : réédition de la mini série Plunge, publiée dans le sous label de Joe Hill chez DC, dont on peut interroger la survie à court terme, puisque nous savons que la boîte annule des titres tout partout et que Hill lui-même a une maison toute trouvée chez IDW. Il l’a encore prouvé récemment en sortant un GN direct chez eux ! 

Sinon, concernant Plunge, si l’équipe créative est très bonne et le pitch intéressant, je l’ai trouvé moins captivant que Basketful of Heads. Un peu plus longuet, des personnages moins charismatiques et une histoire en elle même un peu plus basique. Sur le fond, on a une bonne série B d’horreur efficace qui fait le taf, mais ce n’est pas aussi inspiré. 

Chances de publication en VF : déjà annoncé avec Basketful of Heads ! Nos confrères de Comicsblog l’ont annoncé récemment (je vous donne le lien vers l’article), donc les deux titres arriveront au premier semestre de l’année prochaine. J’en suis personnellement ravi, certes le reste de la ligne n’est pas annoncé, mais je pense que Urban a joué la sécurité en publiant les titres les plus connus disposant des équipes créatives les plus appréciées et connues.

Verdict : BUY !

UNDERWORLD UNLEASHED 25TH ANNIV ED TP

Prix : $29.99/304 pages 

Scénario : tout plein de gens 

Dessin : tout plein de gens 

Episodes : Underworld Unleashed #1-3, Underworld Unleashed: Abyss—Hell’s Sentinel #1, Underworld Unleashed: Apokolips—Dark Uprising #1, Underworld Unleashed: Batman—Devil’s Asylum #1, and Underworld Unleashed: Patterns of Fear #1.

Sollicitation : The devil gets his due as demonically powered super-villains wreak havoc in this 25th-anniversary edition of the classic DC event! Neron, the ruler of hell, makes DC’s villains—and heroes—an offer they can’t refuse, dangling serious power upgrades at the cost of their souls. Who will say yes? Who will say no? And will the DC Universe ever be the same?

Avis : tiens un event oublié ! Un ! DC continue de déployer sa politique éditoriale mystère avec la réédition en TPB de Underworld, un vieil event qui avait agité l’univers DC en 96 ou 97 (faudra que je regarde) et qui tournait autour du vilain Néron, seigneur des enfers, boostant le pouvoir de pas mal de vilains traditionnels (et souvent has been de l’univers DC). 

Le truc n’a pas laissé grand souvenir dans l’esprit des lecteurs…et pourtant cela revient cette semaine…Je dis donc que cela appartient à leur politique mystère, car ils nous rééditent ça…parce que …il n’y a aucune raison particulière, aucune actualité sur ce sujet, à part qu’il y avait une place. Bonjour, la cohérence encore une fois. 

Est-ce que je suis quand même tenté ? Vous avez vu mon commentaire sur la maladie/démon du complétisme au dessus. Bonjour, je suis Sam et j’ai vraiment envie d’acheter ce truc qui j’en suis sûr n’est pas terrible, et ce n’est pas du coup un appel au secours. 

Au passage, je suis médisant sur la cohérence de leur politique édito, puisqu’ils ont également annoncé la réédition en TP de Final Night, un autre event des années 90. Peut-être qu’ils ont pour objectif de rééditer tous ces petits events un peu oubliés ? SI c’est le cas, alors oui, il y a une certaine cohérence quelque part. Bien que je ne crois qu’ils aient réédité Invasion qui avait marqué le début des années 90. 

Chances de publication en VF : je dirais proche de 0. Comme je l’ai dit, le machin est assez peu resté dans les mémoires et peu de lecteurs en VF s’en souviennent. Donc je ne pense pas que rééditer un event mineur vieux de presque 25 ans sans lien avec l’actu soit une priorité pour l’éditeur. 

Verdict : Check it  ? parce que je crois qu’il y a du Mark Waid dedans essentiellement. 

MARVEL COMICS

FANTASTIC FOUR #26

Prix : $3.99

Scénario : Dan Slott

Dessin : R.B.Silva 

Sollicitation : A powerful portal to everywhere, THE FOREVER GATE has been ripped open – and beings from countless realities are pouring through, threatening to overwhelm Manhattan…and then the rest of the world! The Fantastic Four have to close it – except one being stands in their way… MISTER FANTASTIC?! All this and the return of Fantastic Four friends and foes! And one old flame…

Avis : décidément, ce run…comment dire, j’ai du mal ! Pour ceux qui suivent mes chroniques, ils ont pu constater au cours des deux dernières années, que je n’ai pas cessé d’essayer d’entrer dedans. Et à chaque fois, le scénario est le même : je lis un ou deux épisodes un peu isolés que j’apprécie, puis Slott balance une grosse intrigue en 6 parties qui m’ennuie et du coup je lâche l’affaire et…pouf 6 mois plus tard je retente le coup pour un ou deux épisodes un peu isolés !

Du coup, je ne sais pas trop sur quel pied danser avec la nouvelle direction que le scénariste donne au titre. Il a ajouté dans le dernier épisode, un objet source de grands pouvoirs …et de grands problèmes pour la Terre et les FF, qui vont de toute évidence agiter le titre pour au moins l’année à venir. En gros, Slott nous la joue Stargate pour emmener les FF dans de nouvelles aventures cosmiques bien barrées. 

Et encore une fois…il a prouvé avec son run sur le Silver Surfer, qu’il est tout à fait capable de proposer des aventures qui fonctionnent dans ce cadre, il a le petit brin de folie et d’inventivité qui fait tourner la machine, mais j’ai peur de me lasser de nouveau au bout de quelques épisodes…Nous verrons bien si cette nouvelle direction tient la route ou part dans le fossé…

Verdict : Check it 

IMMORTAL HULK #40

Prix : $3.99

Scénario : Al Ewing 

Dessin : Joe Bennett 

Sollicitation :  So here’s the skinny: Hulk’s lower than he ever was. He’s stuck in an iron hotel built just for him, and there’s a new Sasquatch guarding the door.

o If he gets through him – and the rest of Gamma Flight – all he wins is an airlock to open space. It’s a rigged game, with no way to win…only JOE FIXIT never learned how to lose.

Avis : wow ! je pense que c’est le sentiment que nous avons tous eu à la lecture des deux derniers épisodes de Immortal Hulk ! Après une année 2020 assez difficile pour la série, où je n’ai personnellement pas vraiment adhéré à ce que faisait Al Ewing sur le titre, les derniers numéros ont mis en scène une remontée de la qualité assez spectaculaire !

Et non, il ne s’agit pas simplement d’un retour remarqué de l’horreur physique mise en scène, le scénario nous a plongé plus profondément que jamais dans la psychée du personnage avec des résultats dévastateurs ! Je reste encore soufflé par la conclusion du dernier épisode qui a vu …beaucoup de choses bouger et presque une guerre entre les différentes facettes de la personnalité de Banner prendre place. 

Et cette dernière page ?! ouch ! On sent que Bennett avait rematé Aliens récemment ! L’inspiration est assez claire ! Comment s’en sortir à partir de là ? Nous allons bien voir, mais Ewing vient de mettre Hulk dans la position la plus difficile de son histoire, mais aussi la plus intéressante. Le suspens est total, il est impossible de prévoir où l’histoire va aller à partir de là et je pense que nous sommes tous accrochés à nos sièges !

Verdict : BUY 

SYMBIOTE SPIDER-MAN KING IN BLACK #1

Prix : $3.99

Scénario : Peter David 

Dessin : Greg Land 

Sollicitation : Knull, the KING IN BLACK, has set his sights on Earth – but as avid Marvelites already know, his hand has been at work at the edge of the Marvel Universe for years! IN THIS SERIES, witness one of Knull’s earliest attempts at birthing life from the darkness of non-creation! From superstar creators PETER DAVID and GREG LAND comes a titanic tie-in tale to this year’s winter epic KING IN BLACK!

Avis : bon, on passe rapidement sur le début de cette nouvelle mini-série Symbiote Spider-Man, toujours produite par la même équipe créative depuis le départ. On revient encore une fois sur la période où Spider-Man portait le symbiote avec cette fois l’intégration de Knull dans l’intrigue et …je ne suis pas très intéressé. 

Apparemment, on va nous raconter une tentative précédente de Knull de reprendre le contrôle de la race symbiote, sauf que l’on sait déjà que cela sera sans conséquences. Donc le seul plaisir à suivre cette mini réside dans le fait de suivre cette équipe créative. Et si j’aime en général beaucoup le boulot de Peter David…après la lecture de la première mini série Symbiote Spider-Man, je n’étais pas pressé d’aller lire la seconde. 

C’était…sans grand intérêt sur le fond. Nous avions une petite aventure sympathique avec Mysterio, mais rien de plus. Je ne peux même pas dire que c’était solide, car je trouve que les scénarios de David sur la franchise dans les 80 étaient de meilleure qualité, alors qu’ils pouvaient parfois être sans prétention. Et attention, je ne parle pas de la saga Jean Dewolff ou celle du Sin Eater. Non, je parle des petits épisodes fillers qu’il produisait à la chaîne, et bien même ceux-là étaient franchement plus réussis que ce qui est servi ici. 

Sans prétention, mais efficace.  Là, cela sent vraiment le boulot de commande réalisé sans enthousiasme parce qu’il faut bien manger. Je comprends que ces mini s’appuient beaucoup sur la nostalgie, mais merci de nous donner un os à ronger au moins !

Verdict : Check it 

VENOM #30

Prix : $3.99

Scénario : Donny Cates 

Dessin : Luke Ross 

Sollicitation : THIS IS IT!

The face-melting finale to VENOM BEYOND, by Donny Cates and special guest illustrator LUKE ROSS! Trapped at the mercy of the dangerous new foe called CODEX, Eddie Brock will have to make an impossible choice!

Avis : conclusion de l’arc Venom Beyond qui a permis d’aborder quelques questions en suspens concernant Dylan, le fils d’Eddie. Un personnage sur lequel Cates a fait monter les enjeux depuis quasiment son introduction, suggérant notamment qu’il y avait un gros mystère autour de sa naissance. Et je reste convaincu que si l’auteur a ramené une version parallèle de sa mère dans cet arc, il n’a pas exclu l’idée de ramener la version historique pour relever un peu plus les enjeux. 

Mais bien évidemment, un point aussi pointu sur le personnage à la veille de King in Black ne peut avoir rien d’innocent sur le fond. Il est évident que le personnage va jouer un rôle clé

dans l’event qui débute …le mois prochain ! Et oui, cet épisode 30 est non seulement la conclusion de cet arc, mais aussi le tout dernier avant l’event. Il est donc difficile d’imaginer qu’il ne va pas jouer un rôle pour achever de le mettre en place. 

Sur le fond, je suis assez d’accord sur le fait que cet arc a été un peu longuet sur les bords. Il aurait été sans doute plus dynamique en 3 ou 4 parties. L’épisode 29 du mois dernier aurait selon moi pu être largement condensé. Il n’était pas mauvais, loin de là, mais il manquait d’impact car il y avait beaucoup d’exposition et de “on fait le ménage pour la fin de l’arc”…

Cela reste bon, mais on sent bien que Cates se garde des munitions pour King in Black 

Verdict : Check it 

TPB/GRAPHIC NOVEL

DAREDEVIL EPIC COLLECTION TP LAST RITES

Prix : $39.99/504 pages 

Scénario : Ann Nocenti, D.G.Chichester 

Dessin : Lee Weeks, Kieron Dwyer, Ron Garney 

Episodes : DAREDEVIL (1964) #283-300 and ANNUAL #7.

Sollicitation : The fall of the Kingpin! An amnesiac Matt Murdock is Daredevil no more – so who’s swinging around town in the red suit? And why is he committing vicious crimes with pinpoint accuracy? Matt thinks he’s the boxer Jack Murdock – but can he battle his way back to becoming the Man Without Fear once more? Meanwhile, the Kingpin sets his sights on building a media empire! But a reborn Daredevil is determined to administer the last rites to Wilson’s reign of terror, and he won’t let anyone stand in his way – even the lethal Typhoid Mary! With Nick Fury, S.H.I.E.L.D. and Hydra all involved, will Daredevil finally bring down his archenemy once and for all? Plus: Captain America! Taskmaster! Tombstone! Baron Strucker! The Punisher! The Hand! And Ghost Rider! 

Avis : vous l’aurez compris, pour ceux qui suivent de près les sorties TPB/GN…cette semaine va coûter cher. Entre les omnibus, les HC et cet Epic collection, il y a de quoi lire pour un bonnnn moment. Et je l’ai attendu cet Epic, je peux vous le dire, car il contient la fin du run d’Ann Nocenti sur la série. Une fin de run qui nous a été refusée par Panini lors de la récente réédition en Marvel Icons, puisqu’ils se sont arrêtés après le départ de John Romita Jr du dessin. 

Et comme j’ai adoré le run de Nocenti…et que Lee Weeks a dessiné l’essentiel des épisodes présentés dans ce tome dont l’intrigue Last rites qui voit la chute du Kingpin, j’ai hâte de découvrir tout cela ! Bon, je sais qu’à un certain  stade c’était DG.Chichester qui avait repris les rênes mais cela fait partie des runs que j’ai envie de compléter !

Chances de publication en VF : aucune idée ! Je serai assez dubitatif cependant. Ils avaient une chance en or d’enchaîner avec ce run lorsqu’ils ont commencé à sortir le run Nocenti/Romita Jr…en choisissant de ne pas aller au bout, parce que…Mais avec eux, tout est possible. Panini reste malgré tout sur tout ce qui est ancien, assez imprévisible. Et comme ils viennent d’annoncer le retour de la réédition du run de JMS dans les Marvel Icons…on est pas à l’abri qu’ils annoncent la fin du run de Noncenti sur DD également …Croisons les doigts !

Verdict : Buy

EXCALIBUR OMNIBUS HC VOL 01 DAVIS FIRST ISSUE CVR

Prix : $125/1136 pages 

Scénario : Chris Claremont & Alan Davis 

Dessin : Alan Davis 

Episodes : Excalibur Special Edition (1988) #1, Excalibur (1988) #1-49, Excalibur: Mojo Mayhem (1989) #1, Excalibur: Weird War III (1990).

Sollicitation : The sword is drawn as Captain Britain and his metamorphic paramour Meggan band together with former X-Men Nightcrawler, Shadowcat and Rachel « Phoenix » Summers – plus Lockheed the dragon and the mysterious Widget! From their lighthouse base, Excalibur fights to uphold Xavier’s dream, UK style – tackling the ruthless Technet, the ferocious Warwolves, the bizarre Crazy Gang and the wild Warpies! But when the « Cross-Time Caper » sweeps Excalibur across the Marvel Multiverse, it will take a miracle for them to find their way home! And has someone been manipulating the team from the shadows since the very beginning? It’s cosmic adventure with a comedic twist in a beloved X-book like no other!

Avis : ou le monstre de la semaine ! La semaine était déjà bien chargée en gros omnibus, mais Marvel se surpasse avec ce monstre de plus de 1100 pages, l’un des plus gros sortis cette année (le record reste détenu par celui consacré à War of Realms avec plus de 1500 pages) : accrochez vous à vos sièges, puisque le volume compte plus de 50 épisodes ! hallucinant ! 

C’est d’autant plus incroyable, qu’en continuant comme cela il leur faudra quoi,  3 omni pour couvrir toute la première série ? je ne sais pas s’ils iront jusqu’au bout, étant donné que le titre a perdu en qualité au fil du temps, mais la vache c’est un gros bébé…en grande partie déjà épuisé !

Et non, je ne me fiche pas de votre jolie figure d’ange, apparemment tous les exemplaires du Direct Market américain sont déjà épuisés. Il reste les sites de ventes en ligne qui ont leur propres réseaux…mais je sens que celui-ci va aussi partir très rapidement pour répondre à la demande. 

L’année a été riche en omnibus mutant, et ce n’est pas fini, et l’appétit du lectorat pour le passé de la franchise reste très fort. On remerciera au passage Omar, de Near Mint Conditions, qui est celui qui a convaincu Marvel de mettre tous les épisodes dans ce premier tome et de ne pas se limiter aux numéros signés Claremont/Davis. 

Chances de publication en VF : c’est la grande question ! je dirais tout de même assez bonnes. Au fil des dernières années, nous avons vu Panini s’attaquer aux autres séries de la franchise mutante dans sa collection intégrale : New Mutants et X-Factor ont ainsi rejoint les rangs des X-Men. Je ne serais donc pas trop surpris si Excalibur était juste derrière…Il faut désormais croiser les doigts que ma prédiction se réalise…peut être l’année prochaine, étant donné que New Mutants et X-Factor ont ou vont bientôt dépassés Mutant massacre, qui avait servi de base à l’exfiltration de certains personnages de la série X-Men pour la création d’Excalibur. 

Verdict : Buy, s’il en reste !

A propos Sam 1996 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. Petit commentaire sur l’omnibus Excalibur…
    En tant qu’ancien lecteur des années 80-90, je me suis enfin décidé à me plonger dans la lecture de ces monstres reliés que sont les omnibus américains qui explorent très largement cette période en ce moment (je termine le run de Peter David sur Incredible Hulk qui sort à un rythme très régulier, les intégrales VF vont vite être rattrapées…).
    Pour cette réédition du volume 1 d’Excalibur, je suis sur les starting blocks !
    Je suis heureux, Sam, que tu mentionnes la chaîne YT d’Uncanny Omar « Near Mint Condition » qui est vraiment la référence pour tout ce qui est omnibus et hardcovers. Ce type fait un boulot exceptionnel en étant en liaison directe avec David Gabriel de chez Marvel. Il est en plus très disponible puisqu’il répond assez régulièrement aux commentaires de ses vidéos.
    D’ailleurs, pour ceux qui l’avaient raté, l’omnibus Wolverine vol.1 est attendu en restock pour le mois de mars 2021, et c’est grâce à Omar !

    Omnibus quia omnis !

    • Oh tu sais pour NMC, on est plusieurs à être de gros fans de la chaîne, je sais que Grey est aussi un gros fan. Cela me fait quand même drôle de voir la chaîne grossir autant au cours des deux dernières années. Quand j’ai commencé (grey a repéré la chaîne avant moi, je pense), ils n’avaient que quelques milliers d’abonnés et les voilà aujourd’hui à plus de 30K, et clairement en voie vers les 40K avant la fin de l’année…j’en suis heureux car la chaîne est géniale et Omar a un enthousiasme a toute épreuve qui fait plaisir écouter et une collection qui me rend jaloux (mais c’est une autre sujet)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.