Guide de lecture Comics VO : semaine du 19 mai 2021- DC Comics

Edito : non mais quelle XXX de semaine !!! alors que d’habitude je me plains du peu de choses intéressantes en VO, je peux vous dire que cette semaine, je me plains du fait que nous avons trop de choses excitantes qui arrivent ! Et chez tous les éditeurs ou presque ! Nouvelles séries, rééditions, mainstream, indé, tout le monde a sorti ses beaux habits pour aspirer le peu d’argent encore présent au fond de notre poche. Profitons-en !

Sorties de la semaine : une XXX de semaine de mes XXX ! vous avez vu le nombre de titres cités, il y a du bon partout mon bon ami :

  • chez Aftershock, on réédite du Garth Ennis en softcover !
  • chez Dark Horse, la fin de Invisible Kingdom !
  • chez DC, le lancement de la Wonder Girls de Joëlle Jones et la suite du Nightwing de Tom Taylor et Bruno Redondo !
  • chez Fantagraphics, le lancement du Red Room de Ed Piskor !
  • chez Image, la suite de Ultramega de James Harren et le retour de Stjepan Sejic !
  • chez Marvel, Daredevil ! Immortal Hulk ! Valkyrie ! et des omnibus !!!

Émissions de la semaine : quatre émissions au programme de la semaine. Comme d’habitude, vous pouvez nous écouter en direct à partir de 21h soit sur notre chaîne YT soit sur notre Discord que je vous invite à rejoindre et sur lequel une petite communauté est en train de se créer à grande vitesse et nous partageons un peu toutes nos geekeries  :

  • mardi un nouveau podcatch ! où nos chroniqueurs reviennent sur Backlash !
  • mercredi, le retour du Freaxity où Steve et Laure parlent horreur !
  • jeudi,  le Comixweekly où nous parlerons des sorties VO de la semaine !
  • vendredi, un nouveau numéro de Mangaxity, où on parle à la surprise général de mangas !

DC COMICS

WONDER GIRL #1

Prix : $3.99

Scénario :JOELLE JONES

Dessin :JOELLE JONES

Sollicitation : The story of Yara Flor starts here! Raised in the faroff land of Boise, Idaho, Yara Flor has always felt something was missing from her life — and now she is headed to Brazil to find it. Little does she know her arrival will set off a series of events that will change the world of Wonder Woman forever. Her return has been prophesied, and with that prophecy comes the undivided attention of benevolent gods from pantheons beyond. Danger lurks around every corner — but is this young hero ready for her journey? Find out in a debut issue you absolutely cannot miss!

Spinning out of the bestselling Future State: Wonder Woman, acclaimed writer/artist Joelle Jones makes a triumphant return to the character to officially introduce her into the DC Universe. You think you know Wonder Girl, but you have never seen her like this!

Avis : et on peut dire ce qu’on veut mais au moins, DC sait être réactif quand ils savent qu’ils tiennent un succès. De fait, à peine quelques mois après son introduction dans le cadre de Future State, la nouvelle Wonder Girl créée par Joëlle Jones obtient sa série régulière. Cela me fait penser au succès assez foudroyant de Spider-Gwen il y a quelques années. Là aussi le design du personnage avait tellement plu que Marvel lui avait accordé une série régulière très rapidement. 

Quelque fois, le public s’enthousiasme de manière inattendue et les éditeurs ne font que suivre le mouvement. Reste à savoir si le personnage pourra s’installer dans la durée. Je ne peux pas dire que les deux épisodes de Future State étaient très convaincants de ce point de vue. Le personnage faisait un peu tête à claque et ses décisions laissaient à réfléchir. Joelle Jones lance un personnage clairement immature dans le cadre de ses débuts et on peut imaginer que le cœur de la série tournera justement autour de son évolution. 

Il faut souhaiter à Jones plus de succès qu’avec son run sur Catwoman en tout cas. Série lancée là aussi en grandes pompes qu’elle avait finalement délaissée assez rapidement. Espérons que cette nouvelle Wonder Girl aura une plus grande postérité. Est-ce que je vais quand même y aller ? Ben, c’est dessiné par Joëlle Jones, donc contractuellement je n’ai guère le choix..Oui, je suis faible. 

Verdict : Check it

LEGENDS OF THE DARK KNIGHT #1

Prix : $3.99

Scénario : DARICK ROBERTSON

Dessin : DARICK ROBERTSON

Sollicitation : Digital first. The iconic series Legends of the Dark Knight is back! Comics icons and rising stars alike will tell digital-first stories across the Batman mythos, beginning with comics legend and co-creator of The Boys Darick Robertson writing and drawing an epic three-issue super-villain crime drama!

A new player has arrived on the scene in Gotham City and is selling deadly chemicals to the worst villains in town: Mr. Freeze, the Penguin, and even The Joker! It’s up to Batman to stop the villains, track down the supplier, and save Gotham City once more!

And in upcoming issues, look stories and art by Stephanie Phillips, Brandon Thomas, Becky Cloonan, Matt Rosenberg, Brandon Easton, Cian Tormey, Giannis Milonogiannis, Karl Mostert, and many more.

Avis : tiens il y avait longtemps ! une nouvelle série Batman. Initialement destinée uniquement au marché digital, le changement récent de politique de DC fait qu’heureusement le titre sera disponible en même temps en physique et digital désormais. Comme la première série Legends of the Dark Knights lancée en 1989, le titre voit des auteurs venus de tous horizons raconter une histoire située dans le passé de Batman. 

Bien évidemment, à la base l’intention était de combler les blancs laissés suite à Crisis et la redéfinition des débuts de Batman avec Year One. Mais j’ai l’impression qu’assez vite, il a surtout servi aux auteurs à s’amuser avec le personnage de Batman sans trop se faire chier avec le fait de coller à ce qui se passait dans la franchise à ce moment précis.  

Bon, en ce qui me concerne je ne vous cache pas que si je vais aller voir au moins ce premier épisode c’est que bien évidemment je suis faible et que j’ai beau me plaindre de la surexploitation de Batman depuis des années…je suis toujours là, donc je fais clairement partie du problème. Mais aussi, parce que c’est dessiné par Darick Robertson, et cet artiste en train de dessiner du Batman, je veux voir ça. 

Niveau histoire, je n’attends pas grand chose par contre. 

Verdict : Check it

CATWOMAN #31

Prix : $3.99

Scénario :RAM V

Dessin :FERNANDO BLANCO

Sollicitation : Catwoman and Shoes have crashed Mr. Roy’s home art gallery opening, but they aren’t there to nick a Klimt or a Monet. No, they’re after the newest addition to Mr. Roy’s esteemed collection: a large test tube containing Poison Ivy! But how did Pamela get in this predicament in the first place, what was done to her, and why does she seem…different?

Avis : solide, c’est ce que m’inspire le run de Ram V sur Catwoman pour l’instant. Ce n’est rien de bien incroyable ou révolutionnaire, le scénariste reprend une formule super-héroïque assez classique sur le fond, mais cela fonctionne assez bien. Les deux épisodes post Future State se lisent de fait assez bien dans l’ensemble. 

On ne peut que saluer à ce titre, la clarté du boulot de Fernando Blanco sur la partie graphique qui évolue grandement d’épisode en épisode. Et je pense que Ram V s’en rend compte car il évite de trop charger ses planches de texte pour laisser de la place à l’artiste. 

En termes d’histoire, nous avons une Catwoman qui découvre que Poison Ivy est utilisée pour produire une nouvelle drogue, mais est-ce vraiment elle ? Une mission d’infiltration devrait répondre à la question. Et dans le même temps, un nouveau tueur qui échappe au contrôle de ses employeurs (le Penguin) est à la poursuite de Catwoman. 

Comme je le disais, c’est assez classique, mais bien mis en scène et développé, du coup, je suis assez curieux de lire la suite. 

Verdict : Check it

THE FLASH #770

Prix : $3.99

Scénario :JEREMY ADAMS

Dessin : JACK HERBERT, BRANDON PETERSON

Sollicitation : Dropped into the battlefields of World War II, Wally West continues his search for a way home. As the Fastest Man Alive comes face to face with the Führer himself, Wally’s friends in the present day search for a way to bring him back and an answer to why he’s stuck leaping from speedster to speedster throughout time.

Avis : après un bon dans le futur, nous voici parti dans le passé ! En effet, après avoir été projeté dans le corps de Bart Allen dans le futur lointain et fait connaissance avec une certaine Gold Beetle (qui m’a personnellement bien amusé comme personnage), Wally est cette fois projeté dans le corps de Jay Garrick en pleine seconde guerre mondiale !

Est-ce que Wally va devoir occuper le corps de tous les speedsters dans l’existence pour réparer la Speed Force et que se passera-t-il s’il se retrouve dans un corps de femme ?  Et attention au double sens avec cette phrase ! Espèce de petit pervers, je sais que vous y avez pensé ! Que dire au delà, à part que pour l’instant, la nouvelle direction de la série Flash est assez fun. 

Ce qui me plait est qu’outre le fait de vouloir assurer la rédemption complète de Wally, le scénariste semble aussi vouloir rétablir la Flash Family au travers de ses bonds dans le temps. Le fait de remettre Jay et Bart en avant me plait bien à ce titre, la notion d’héritage et de succession de générations de Flash est pour moi une part importante du mythe, trop négligé par DC depuis le New 52. 

Verdict : Buy

NIGHTWING #80

Prix : $3.99

Scénario :TOM TAYLOR

Dessin :BRUNO REDONDO

Sollicitation : Dick Grayson’s always had a big heart. From protecting those persecuted by bullies in his youth, to combating evil alongside Batman as Robin, to pledging his newly inherited wealth to enriching Blüdhaven as Nightwing — his kindness and generosity have always guided his life. But now a new villain stalks the back alleys of Blüdhaven, removing the hearts of the city’s most vulnerable. Who is this terrifying new menace named Heartless, and will he be able to resist plucking out the biggest heart in all of Blüdhaven? Read this (literally) heart-wrenching issue to find out!

Avis : suite de l’une des meilleures séries DC depuis son récent redémarrage. Comme on s’y attendait, la nouvelle équipe créative a réussi à complètement relancer le titre après des années d’errance, en revenant au coeur de ce qui fait Dick Grayson un très bon personnage…tout en secouant pas mal son statut quo avec une nouvelle situation financière qui va l’amener à faire des choix. 

En termes de continuité, on peut constater que Tom Taylor fait un peu ce qu’il veut, en piochant un peu partout de Chuck Dixon à Scott Snyder, reprenant les idées et les parties du passé du personnage qui peuvent fonctionner : son passé de flic, le retour de Blockbuster, mais la fille d’un ancien ennemi…. On peut ainsi imaginer que toute la continuité jusqu’à Infinite Crisis est de nouveau valable. 

Bien évidemment, on peut voir que le premier ennemi que Dick va affronter, un serial killer qui arrache le coeur de ses victimes défavorisées va toucher la corde sensible du héros, tout en étant un peu un commentaire meta sur le fait que lui revient justement au cœur du personnage ? 

En tout cas pour le moment, c’est justement une série avec beaucoup de coeur que les auteurs présentent  et du coup, cela donne vraiment envie de revenir pour chaque nouvel épisode. 

Verdict :Buy

A propos Sam 2137 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.