Guide de lecture Comics VO : semaine du 7 juillet 2021 – DC COMICS

Edito : non, mais c’est quoi cette semaine de folie !!! Après un début d’année assez terne, j’ai l’impression que le mois de juillet marque le début d’une grande contre-offensive de la part des éditeurs US. Après l’année 2020 qui a mis en pause nombre de bouquins, tout le monde semble se réveiller en même temps…ou alors ils ont tous redémarré en même temps, et nous ne voyons que maintenant le fruit de tout ce travail…De fait le reste du mois de juillet va demeurer chargé …et les prochains mois seront du même calibre. Et c’est un peu le même phénomène en VF, où les débuts de l’année 2021 n’ont pas vraiment été glorieux et le second semestre s’annonce plus dynamique. Le retour du comics fin 2021/début 2022, il faut y croire. 

Sorties de la semaine : beaucoup de choses à signaler cette semaine : 

  •  chez AWA, le retour de Frank Cho avec Fight Girls…qui se passe d’explication !
  • chez Boom, le second omnibus de la Harrow County !
  • chez DC, la suite du phénomène The nice house on the Lake !
  • chez Dynamite, une nouvelle anthologie consacrée à Red Sonja 
  • chez Image, suite de Geiger et plusieurs TP attendus !
  • chez Marvel, la Sinister War s’annonce dans Spider-Man, la suite d’Immortal Hulk et le relaunch de X-Men !

Émissions de la semaine : deux émissions au programme cette semaine. Comme d’habitude, vous pouvez nous retrouver sur notre chaîne You Tube et sur notre discord  : 

  • mercredi, le Freaxity où Laure et Steve parleront cette fois du film “Un cri dans l’océan” !
  • jeudi, un nouveau comixweekly où nous évoquerons comme d’habitude, les sorties VO de la semaine avec un peu d’info par dessus si besoin !

BATMAN #110

Prix : $4.99/40 pages

Scénario :James Tynion IV

Dessin :Jorge Jimenez

Back-up art by Ricardo Lopez Ortiz

Sollicitation : Main: Batman’s bloody, no-holds-barred fight with Magistrate enforcer Peacekeeper-01 rages on in epic fashion! Simon Saint’s master plan comes to fruition as his Magistrate program makes its move on Gotham City, and things are about to heat up! (Not in a good way!) Backup: The Instigator versus Ghost-Maker in a kung fu showdown! Need we say more?

Avis : bon, je commence à comprendre pourquoi cet arc était si frustrant jusque là. J’avais l’impression que Tynion IV ne racontait pas vraiment une histoire de Batman, mais qu’il se limitait à mettre en place les futures histoires qui vont agiter le titre et la franchise en général. Et…en fait c’était bien le cas. Cet arc n’était en réalité là que pour poser les bases du futur crossover Fear State. 

Voilà pourquoi Scarecrow ne fait rien depuis le début à part rester dans le décor, voilà pourquoi on s’est beaucoup concentré sur les divers nouveaux éléments que l’auteur met en place…parce que ce sont les ingrédients du prochain gros truc. Suis-je déçu…plus vraiment. Le pire dans tout ça est que le thème développé par Tynion IV et ses idées, d’un Batman dépassé par une Gotham qui a profondément changé n’est pas mauvais du tout. 

C’est même très bien. Sauf que son exécution ne rend pas cela intéressant en fait. Car Tynion IV continue de ne pas raconter une histoire de Batman, simplement une histoire où Batman apparaît de temps en temps et ne fait pas grand chose. Il y a ici et là des éléments qui essayent d’installer un arc pour le personnage, mais c’est tellement insignifiant que cela n’amène pas grand chose. 

C’est bien d’avoir un Batman qui se remet en cause, dépouillé des gadgets, qui doit revoir ses méthodes…sauf qu’on ne le voit pas dans la série Batman ou ou trop peu. En fait, on a plus vu cela dans Detective Comics, alors qu’on voit Bruce mettre en place tout son nouveau nouveau réseau avec les moyens limités dont il dispose. 

Tout ça pour dire que Fear State débute dans les prochains mois. La mise en place se finit ici. En ce qui me concerne je suivrais par habitude plus que par intérêt, alors que le reste de la franchise est ironiquement bien mieux tenu mais son élan risque de nouveau être coupé par ce nouveau crossover. 

Verdict :Check it

JUSTICE LEAGUE INFINITY #1

Prix : $3.99

Scénario :J.M. DeMatteis, James Tucker

Dessin :ETHEN BEAVERS

Sollicitation : From Justice League Unlimited producer James Tucker and series writer J.M. DeMatteis comes a new season starring the World’s Greatest Heroes! There is a being wandering the universe searching for its true purpose, but what it finds out on the farthest edges of the cosmos will change not just our universe, but many! Meanwhile, the war for the throne of Apokolips arrives on Earth, and the true ruler will only be decided one way: Who can destroy the Justice League?

Avis : hééé, Dematteis qui revient écrire un peu de Justice League ! Alors pas la JLA de l’univers DC principal, ni une résurrection de la Justice League des années 80 qu’il avait animée avec Keith Giffen. Non, il s’agit là d’un comic-book dérivé de l’animé de la fin des années 90, qui était tout simplement génial. Une synthèse réussie et ultra-dynamique de plusieurs époques de l’univers DC parfaitement intégré dans un tout cohérent. 

De manière ironique les dessins animés des années 90, ou encore Young Justice récemment, ont réussi à faire ce que DC tente d’accomplir depuis 35 ans : construire un univers cohérent et logique qui intègre bien toutes les différentes franchises. Au delà, il s’agit là d’une petite mini en 7 épisodes publiée dans la même logique que les séries dérivées en cours sur la Batman animated series. 

Vu la composition de l’équipe et les costumes, je pense que cela se déroule durant les premières années du show, donc avant le passage en Justice League Unlimited, qui est ma période préférée, justement parce que les scénaristes avaient ramené des dizaines de personnages secondaires d’un peu partout. On avait droit à un peu tout et cela montrait la richesse incroyable de l’univers DC étendu. 

Mais les premières années sont aussi très sympas. 

Verdict : Check it

THE NICE HOUSE ON THE LAKE #2

Prix : $3.99

Scénario :James Tynion IV

Dessin :Alvaro Martinez Bueno

Sollicitation : After the life-changing events of the previous issue, the guests at the nice house on the lake must decide their next steps — but there’s not exactly perfect agreement about the situation. Who among them is ready to walk out the door? And who is content to simply…float?

Avis : suite de la série phénomène The Nice house on the lake…et la vache, autant Tynion me frustre sur Batman, autant sur ses projets personnels, il est juste incroyable et surtout il sait créer et entretenir l’intérêt. Il suffit de voir comment ses autres projets ont maintenu voire accru leurs ventes à travers le temps ! Que ce soit Something is Killing the children ou encore Department of Truth, il a su créer des concepts rassembleurs, et riches en potentiels pour être développés sur la durée. 

Et pourtant …je crois que cette série, qui comptera apparemment 12 épisodes, est sans doute la plus…surprenante. Elle présente un concept et un twist tellement étonnant que je ne vais rien révéler ici. Il faut vraiment le découvrir dans le cadre de la lecture de l’épisode 1 pour bien comprendre et se faire happer. Ne vous faites surtout pas spoiler, car vous risquez de perdre en impact au niveau de l’accroche du bouquin.

Ce qui me rassure est justement de savoir que le projet est limité à 12 épisodes, car je ne vois pas trop comment il pourrait développer cela trop longtemps. Avec un tel twist, il y a un nombre limité de directions possibles…Et au vu des pages previews de l’épisode 2, j’ai l’impression que chaque épisode va suivre la même structure, à savoir suivre les événements en s’attachant à un personnage du groupe en particulier. 

En tout cas, après le choc du premier épisode, il est évident que le second numéro va surtout se concentrer sur la réaction des personnages et leurs premières actions au-delà. Est-ce vraiment réel ? Que faire à partir de là ? Survivre ou …

Verdict : BUYYYY

Wonder Girl #2

Prix : $3.99

Scénario :Joëlle Jones

Dessin :Joëlle Jones

Sollicitation : After receiving a sacred gift from the gods of Brazil, our hero seems destined for great things. Little does she know, another pantheon has been watching her as well. Hera, queen of the Greek gods, has chosen Yara to become her latest champion. But what need does the goddess have for a warrior of her own? Find out in this stirring second issue!

Avis : est-ce moi où Jones a-t-elle arrondit les angles de son personnage ? Je sais qu’avec Steve, nous avions eu du mal avec son comportement assez immature dans Future State, or dans le premier épisode de cette nouvelle série…elle apparaissait bien plus amicale et un poil adulte et responsable. 

Alors soyons clair : oui, XXX qu’est-ce que c’est beau ! On dirait que Joëlle Jones ne fait que s’améliorer de page en page et j’ai comme l’impression que la colorisation de Jordie Bellaire (qui est décidément une des meilleures de toute la profession) ne fait que rehausser encore plus son travail. Mais cette caractérisation différente m’a un peu sauté aux yeux. Peut-être parce que l’autrice a plus de recul par rapport au personnage maintenant ? 

Sinon, le premier épisode était un départ assez efficace, même si j’aurais apprécié qu’il se passe un peu plus de choses. C’était assez léger en contenu en termes d’aventures pour Yara, mais cela posait bien le cadre, la menace ou plutôt les menaces et même si Yara est destinée à porter le titre de Wonder Girl apparemment, Cassie n’est pas oubliée et est toujours là.

Tant mieux, j’espère que de manière générale, le cast élargi et tous les personnages de l’univers de Wonder Woman trouveront leur place. 

Verdict : Check it

TPB/GRAPHIC NOVEL

FUTURE STATE : DARK DETECTIVE 

Prix : 34.99$/344 pages 

Scénario :

Dessin :

Episodes : Collects Future State: Dark Detective #1-4; Future State: Catwoman #1-2; Future State: Harley Quinn #1-2; Future State: Robin Eternal #1-2; Future State: Batman/Superman #1-2

Sollicitation : New York Times bestselling and Eisner-winning author Mariko Tamaki reveals a potential future state of Gotham, a militaristic reality that rivals 1984.

Welcome to the possible future state of Gotham. The Magistrate, a freelance military and surveillance corporation, has been hired by Gotham’s leadership to turn the old city into a futuristic surveillance state free of vigilante-based crime/heroics.

Batman, horrified to see what his city was becoming, fought tooth and nail against Magistrate–and they killed him for it. Or did they? Bruce Wayne survived this assassination attempt, and has been laying low for years now trying to sort out how to beat Magistrate. The only problem? He doesn’t think he can anymore. They’re too big, they’re too powerful. And the latest horrific revelation? They have EYES EVERYWHERE.

It’s left to Batman for one last mission. Destroy their command center, expose the drones, and free the city. Whatever the cost.

DC Future State spotlights the World’s Greatest Super Heroes in fresh new roles, with all-new characters taking up their iconic mantles. DC Future State features an incredible array of creative talent, combining award-winning writers and artists with new voices from the worlds of TV, movies and animation. Discover the DC Universe like never before!

Avis : réunion dans ce volume de certaines des mini séries Batman publiées dans le cadre de Future State. Je n’ai lu que Dark Detective, pour Dan Mora, et c’était très sympa. Le scénario de Mariko Tamaki était inégal, mais il avait du potentiel et il présentait bien la nouvelle situation de Gotham…qui est grosso modo la menace qui plane sur les titres Batman situés dans le présent. Les auteurs vont-ils se diriger vers ce nouveau statut quo assez terrible où Gotham a été transformé en un état policier fasciste et où Batman a disparu ou bien parviendront-ils à prévenir l’effet domino en cours ? Je n’y crois guère, mais cela permet d’injecter pas mal de nouvelles idées dans la franchise…

Chances de publication en VF : Urban va publier pratiquement tout dans le même format. Ce tome sortira en VF en fin d’année dans le Future State Batman tome 2…donc vous voyez que 4 mois à attendre pour exactement le même prix, sachant que la VO est un softcover alors que la VF est en dos dur. 

Verdict : Check it

JUSTICE LEAGUE OF AMERICA : THE BRONZE AGE OMNIBUS TOME 3

Prix : 125$/1192 pages 

Scénario : Gerry Conway 

Dessin : Dick Dillin 

Episodes : Justice League of America #147-181.

Sollicitation : The 1970s adventures of the World’s Greatest Heroes continue as the Justice League of America meets fellow heroes including the Justice Society of America, the Legion of Super-Heroes, and a team of heroes from the long-gone past.

The Justice League moves into the second half of the 1970s with adventures guest-starring the Justice Society of America, the Legion of Super-Heroes, and a group of heroes from the long-gone past, including Jonah Hex, Viking Prince, Enemy Ace, and more. Plus, the League’s mascot, Snapper Carr, turns against the team, the Phantom Stranger helps the team battle a returning pantheon of ancient gods, the Martian Manhunter faces Despero for the lives of the League, and the Secret Society of Super-Villains swap bodies with the World’s Greatest Super-Heroes. Plus, Black Lightning is invited to join the JLA–but he turns down the invitation for mysterious reasons.

Avis : voilà une sortie qui m’intéresse sacrément. En effet, comme je m’en suis souvent plaint, il y a un peu un gros creux dans les rééditions de DC concernant la partie années 70/début des années 80. Ce que l’on appelle de manière exagérée le bronze age qui aurait débuté avec la sortie de Conan chez Marvel et se serait achevé avec Crisis of Infinite Earths chez DC. 

Ces omnibus comblent un peu et voir la suite continuer à être publié, alors que l’on se rapproche de plus en plus de l’épisode 200, qui d’après ce que j’ai compris est quelque peu mythique car avec un contenu vraiment excellent,  me rassure sur l’idée que nous aurons peut être cette période pour la JLA. D’autant qu’on poursuit ici le  run de Gerry Conway et que l’on continue d’explorer la période du satellite, de l’équipe, considérée par beaucoup comme l’âge d’or de la JLA. 

Chances de publication en VF : proche de 0. Cela renvoie à tout notre débat sur l’échec d’Urban à implanter avec succès une collection pour le DC historique. Ou du moins le DC un peu ancien. Déjà que tout ce qui est pré 2010 à du mal à se vendre, alors si l’on parle des années 70…

Verdict : Buy

A propos Sam 2084 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.