Guide de lecture Comics VO : semaine du 4 août 2021 – Indépendant

AWA 

NOT ALL ROBOTS #1 

Prix : $3.99

Scénario : Mark Russel 

Dessin : Mike Deodato Jr

Sollicitation : In the year 2056, robots have replaced human beings in the workforce. An uneasy co-existence develops between the newly intelligent robots and the ten billion humans living on Earth. Every human family is assigned a robot upon whom they are completely reliant. What could possibly go wrong? Meet the Walters, a human family whose robot, Razorball, ominously spends his free time in the garage working on machines which they’re pretty sure are designed to kill them in this sci-fi satire from Mark Russell (The Flintstones, Second Coming) and Mike Deodato Jr. (The Amazing Spider-Man,The Resistance).

Avis : nouvelle mini série chez AWA…toujours avec Mike Deodato Jr au dessin, par moment j’ai l’impression qu’il est leur seul artiste…De fait, on peut dire qu’il enchaîne les projets différents chez eux et peut être que cela l’amuse de changer de genre constamment. Ainsi, après le genre justicier avec Bad Mother, ou encore le western post apo récemment, il change encore de monde avec un récit de SF pur cette fois. 

Fidèle à ses habitudes, Mark Russel de son côté, va nous conter à tous les coups une petite fable sociale sur la différence et les préjugés. Dans un monde surpeuplé où chaque famille a droit à son propre robot, les clichés de la SF font que dès qu’un d’eux a un comportement bizarre, chacun y voit un signe de rébellion à venir…Et c’est ce que nous allons voir là, avec une famille qui craint son propre robot personnel…

On voit bien ce que veut exprimer Russel, reste à voir si cela sera bien amené. L’auteur peut être très bon, mais son exécution est parfois à côté de la plaque. 

Verdict : Check it 

BOOM ! STUDIOS 

BASILISK #3 

Prix : $3.99

Scénario : Cullen Bunn 

Dessin :Jonas Scharf

Sollicitation :  Is there no end to the Chimera’s reign of terror?  Regan, a former member of the Chimera, and her past victim Hannah continue the hunt for Regan’s brethren, but the shared memories that haunt them both may put an end to their quest.  Meanwhile, cornered the other Chimera may have met their match… the State Police.

Avis : beaucoup de Cullen Bunn cette semaine qui voit beaucoup de ses projets en gestation depuis un moment, j’en suis sûr, sortir un peu tous en même temps. On commence avec la suite de son dernier succès chez Boom : Basilisk, sans doute l’un de ses comics pour l’instant les plus arides, mais qui a son petit charme personnel.

Je le qualifie d’aride, car dans les deux premiers épisodes…il ne se passait pas grand chose, et l’histoire n’était pas beaucoup développée. C’était très terre à terre et un poil plat, mais le potentiel était clairement là. L’enjeu et l’objet de la confrontation sont bien posés, mais ce qui pêche c’est la caractérisation des personnages. 

Disons qu’il y a un début de quelque chose, mais Bunn ne donne pas beaucoup à se mettre sous la dent, ce sont des petits morceaux ici ou là, pas très mis en avant. C’est avant tout au lecteur d’être très attentif, ce qui de manière ironique est un peu difficile étant donné que chaque épisode se lit très vite. 


Si vous passez plus de 5 min sur un des premiers épisodes, c’est que vous vous êtes endormis un peu dessus…Donc pas désagréable et j’ai bien envie de suivre la suite, mais si ce n’était pas Bunn, je ne pense pas que j’aurais dépassé l’épisode 1. Je le sais juste capable de développer des choses sur la durée, c’est pour ça que je m’accroche. 

Verdict : Check it 

DARK HORSE COMICS

LUCKY DEVIL #1

Prix : $3.99

Scénario : Cullen Bunn 

Dessin :Fran Galan

Sollicitation : A down-on-his-luck schlub is possessed by a malevolent demon. Just when he thinks things can’t get worse, the exorcism goes wrong . . . and he finds that somehow he’s retained all of the entity’s supernatural gifts. After a path of revenge on all the people that have wronged him, he begins to gather worshippers and form a cult.

But the legions of Hell don’t take kindly to this, and they send demonic agents to murder the schlub-turned-god before he gains too much power.

For fans of The Sixth Gun, Harrow County, and Locke & Key.

Avis : quand je vous disais que l’on aurait encore du Cullen Bunn cette semaine ! Et oui, alors qu’il vient de lancer d’autres projets ailleurs, le scénariste commence un nouveau bouquin chez Dark Horse, quelques semaines après le précédent chez eux…Et de fait on retrouve toutes ces thématiques habituelles : du fantastique, un soupçon d’horreur, et pas mal de démons dans tous les coins. 

Comme toutes ses autres mini-séries du même genre, cela sera sûrement efficace si on lui laisse le temps de développer son truc. Comme souvent avec Bunn cependant la qualité de l’exécution est assez variable. Et je vois que pour essayer de rallier un peu les fans, la sollicitation cite à la fois les plus gros succès du monsieur mais aussi la concurrence…

Reste à voir maintenant si Bunn parviendra à donner une identité propre au bouquin. Car c’est un peu le risque d’ avoir 15 000 bouquins par an, à force il y a un risque que les choses se ressemblent un peu trop…

Verdict : Check it 

TPB/GRAPHIC NOVEL

STEEPLE TP VOL 02

Prix : $19.99

Scénario : John Allison 

Dessin : Max Sarin 

Episodes : 

Sollicitation : Former curate Billie has moved on to a new path . . . as a priestess in the Church of Satan. Meanwhile, her friend Maggie has made a similar switch-from Satanist to church-bound do-gooder.

When a mysterious visitor is found in a cave, an ancient evil from the unknowable depths of the Pacific Ocean is hot on their heels . . . and so is Christmas! In the midst of the madness, Billie does her best to arrange an improbable Saturnalia truce between the churches of England and Satan.

Avis : ou le rappel qu’il faut que je me bouge le cul et que j’achète et lise le premier tome de cette série !!! Pourquoi ? mais parce qu’elle est réalisée par l’équipe créative de Giant Days et que de fait cela en fait un indispensable. Rien que la sollicitation respire l’humour par tous les ports. Contrairement à Giant days on est ici dans un contexte plus fantastique, mais je suis certain que la fraîcheur, le côté doux dingue et les personnages ultra-attachants sont eux toujours bien présents. Donc oui, il va falloir que je me bouge le XXX. 

Chances de publication en VF : je dirais assez faible. Si l’on se base sur les difficultés d’Akileos pour imposer Giant days qui est la série la plus populaire de cette équipe créative, il y a peu de chances qu’un éditeur prenne un tel risque sur cette série. On peut cependant avoir des surprises…Le fait que Giant days commence à trouver un public en France le prouve. 

Verdict : Buy

IMAGE COMICS

GEIGER  #5

Prix : $3.99

Scénario : Geoff Johns 

Dessin : Gary Frank 

Sollicitation : Allies…or a different kind of enemy? Geiger’s quest to find sanctuary takes him deep inside a remnant of the old world and face to face with the desperate survivors within. When a heartbreaking discovery puts them at odds with Geiger, an ancient warrior is awakened with one mission: bring down Geiger, dead or alive!

By the critically acclaimed team of GEOFF JOHNS, GARY FRANK, and BRAD ANDERSON!

Avis : suite d’une série sur laquelle je ne vais pas avoir grand chose à dire à ce stade, car je la trouve très inégale d’épisode en épisode. Sur certains numéros j’ai eu l’impression qu’elle se réveillait enfin, notamment l’épisode 3, et qu’elle exploitait vraiment son potentiel pour retomber ensuite dans des numéros relativement légers en termes de contenu. Ainsi après le numéro 3 riche en révélations et avancées d’intrigue, l’épisode 4 s’est montré bien plus décevant avec une histoire assez commune et peu de progression. Ce n’est pas particulièrement mauvais, c’est juste que j’en attends beaucoup plus d’auteurs de ce calibre. À ce stade, j’ai vraiment l’impression que l’on reste à la surface des choses et que l’on passe à côté d’une histoire plus intéressante. 

Verdict : Check it 

HEY KIDS COMICS VOL 2 : PROPHETS & LOSS # 4 

Prix : $3.99

Scénario : Howard Chaykin 

Dessin :Howard Chaykin 

Sollicitation : What’s the sound of a faceplant into a plate of spaghetti? It might just be opportunity knocking! There’s a changing of the guard everywhere you look, and the only constant is that the entrenched can’t see it coming.

Avis : bon, on dirait que je me suis trompé quant  à la direction prise par le titre. En effet, dans le dernier épisode, je pensais au vu du pitch que Chaykin allait s’intéresser au passage des générations au début des années 90 et bien non, il reste dans le passé plus lointain, au début des années 60, quand une nouvelle générations d’auteurs a pris le relais de celle du golden age. C’était une période de grands changements, après la chasse aux sorcières des années 50, comme vu dans les précédents numéros, et l’apparition de Marvel. 

On notera d’ailleurs que Chaykin reste sans pitié pour sa parodie de Stan Lee qu’il ne cesse de mettre en scène comme avant tout un pistonné qui a eu son poste grâce à son tonton et non à cause de son talent et qui a réussi à réunir autour de lui des gens de grand talent tout en étant lui-même perdu dans ses ambitions d’écrire un grand roman…Mais rassurez vous, tout le monde en prend un peu beaucoup pour son grade dans l’affaire, y compris les personnages principaux, qui n’ont rien de héros. Du moins pas au sens positif du terme…

Ils sont avant tout là pour montrer comment leur génération d’auteurs s’est fait enXXler profond par les maisons d’éditions et comment cela les a rendu particulièrement amers, bien conscients de ce qu’on leur faisait, mais trop lâches pour y changer quoique ce soit…

Verdict : Buy

THE ME YOU LOVE IN THE DARK # 1

Prix : 3.99$

Scénario : Skottie Young 

Dessin : Jorge Corona 

Sollicitation : Writer SKOTTIE YOUNG (I HATE FAIRYLAND, Deadpool, Strange Academy) and artist JORGE CORONA (NO. 1 WITH A BULLET, Super Sons, Feathers) follow up their critically acclaimed series MIDDLEWEST with a brand-new haunting tale. An artist named Ro retreats from the grind of the city to an old house in a small town to find solace and inspiration without realizing the muse within is not what she expected. Fans of Stephen King and Neil Gaiman will enjoy this beautiful, dark, and disturbing story of discovery, love, and terror.

Avis : nouveau projet pour l’équipe créative derrière Middlewest dans une ambiance très différente cette fois, avec apparemment un récit dans une tendance plus horrifique que leur précédente série. Je ne suis pas le plus grand fan de Young en tant que scénariste, mais je ne sais pas pourquoi, la couverture et le pitch me parlent beaucoup. Il y a sans doute un côté un peu méta quand un auteur met en scène justement un artiste dans son récit, quelque chose de plus personnel, avec les démons liés à la création jamais très loin dans l’histoire. Dans le cas présent, de manière plus littérale ! En tout cas, je suis curieux de voir ce que cela vaut !

Verdict : Check it

A propos Sam 2121 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.