Guide de lecture comics VF : semaine du 03 juillet 2024

Edito : comme chaque année, les deux premières semaines de juillet sont relativement chargées. Chaque éditeur tâchant d’occuper au maximum les linéaires avant les congés d’été. Mais même dans ce cadre chargé, on peut constater la réduction de la production et la baisse de l’intérêt dans les titres publiés. Il reste quelques bonnes choses, mais on attend toujours un sursaut de la part des éditeurs US pour essayer de relance une machine qui semble en quête d’une direction. 

Pour l’instant, cela donne l’impression que tout le monde recycle en attendant la prochaine génération d’auteurs, la nouvelle tendance, le nouveau bouquin “tout beau, tout chaud” qui va donner le là de l’univers de chaque grand éditeur. Le seul truc disposant d’un réel élan aux USA sont les lignes Ultimate et la ligne Energon et cela nous ramène…aux mêmes tendances que celles observées au début des années 2000…

En effet, à ce moment la ligne Ultimates d’origine dominait les ventes de Marvel, tandis que les titres reprenant des franchises des années 80 se vendaient par caisses. Tout cela a permis à de nouveaux auteurs d’émerger mais ces tendances n’ont pas duré. Est-ce que ce cycle va se répéter ? 

Infos de la semaine : Urban a continué de révéler son programme pour la fin de l’année : 

  • comme d’hab du Batman, avec la suite du run de Chip Zdarsky qui nous amènera aux portes du prochain event DC ; 
  • la suite de Dawn of Green Lantern et la bonne nouvelle est qu’il contiendra outre la suite du run de Jeremy Adams, la totalité de la maxi série Green Lantern War Journal. Excellente idée de la part d’Urban. 
  • la réédition de toutes les mini Klaus de Morrisson et Mora. Ce qui démontre qu’après Lazarus, Urban a récupéré d’autres franchises de l’ancien éditeur Glénat Comics. 

Sorties de la semaine : je retiendrai avant tout quelques titres : 

  • chez Urban, Tom King retrouve un peu Batman, la suite du Nightwing de Tom Taylor. Nous aurons également le lancement de l’hilarant Barbaric !

Autres sorties de la semaine :comme pour les comics, les éditeurs de manga concentrent beaucoup de leurs publications avant de partir en vacances sur les deux premières semaines de juillet, du coup, cela se bouscule un peu, on pourra ainsi retrouver : 

  • chez delcourt /tonkam, si nos prières sont enfin entendues, le 9e volume de Dragon Quest : la quête de Dai…
  • chez Ki-oon, cela se bouscule, avec le 24e tome de Jujutsu Kaisen et le 13e volume des carnets de l’apothicaire !
  • chez Kurokawa, le 4e volume de Tsugai, par Hiromu Arakawa !
  • chez Kana, une nouveauté qui m’intrigue avec Tank Chair…qui a l’air assez particulier !

Émissions de la semaine : une émission au programme cette semaine, toujours à 21h, sur notre chaîne Youtube : 

  • jeudi, un nouveau Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine !

EDITIONS LE PAQUET 

USAGI YOJIMBO VOL 32

Date de sortie : 03 juillet  2024

Prix : 8€/176 pages 

Episodes : 

Scénario : Stan Sakai 

Dessin : Stan Sakai 

Sollicitation : Dans ce volume captivant, Miyamoto Usagi fait équipe avec son ami l’inspecteur Ishida alors qu’ils se lancent dans une série de mystères épiques si énigmatiques que vous remettrez en question chaque élément de preuve qui émerge.

Entre un poisson-globe mortel, une rencontre avec une paire de voleurs familiers et un plan de corruption à grande échelle, Usagi et Ishida ont du pain sur la planche ! Usagi et Ishida peuvent-ils aider une jeune fille innocente à se sortir du pétrin, effacer la culpabilité de leurs amis et éliminer le gang des gobelins noirs, une fois pour toutes ?

Avis : le miracle va-t-il se produire ? Ce tome de Usagi Yojimbo va-t-il enfin sortir ? Cela fait en effet 6 mois que les éditions Paquet en annonce la publication pour au final le repousser de plusieurs semaines voire plus. Je sais que le titre a peu de place dans le coeur des lecteurs comics, le fait qu’il soit publié dans un format manga n’aidant pas tout comme les faibles mises en place, mais je ne peux que recommander encore une fois la lecture de ce titre en cours depuis plus de 30 ans avec toujours son créateur à la barre. Et Stan Sakai ne semble pas vraiment prêt de lâcher la barre et tant que la qualité est au rendez vous, pourquoi se priver ? Je n’ai commencé que récemment à me plonger dans ce titre à l’histoire très riche, mais je peux vous dire que je suis vraiment sous le charme. Que ce soit les personnages, le contexte riche, la mise en scène experte, Sakai est vraiment incroyable. Chaque nouveau volume devrait être un événement et ce n’est malheureusement pas le cas. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : les précédents tomes…même si beaucoup restent en rupture de stock

PANINI COMICS

100% MARVEL : SPIDER-MAN – GANG WAR 1

Date de sortie : 03 juillet 2024

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 192 pages

Episodes :  US Amazing Spider-Man: Gang War First Strike (2024) 1, Luke Cage: Gang War (2024) 1-2, Spider-Woman (2024) 1, Amazing Spider-Man (2022) 39 et Daredevil: Gang War (2024) 1, inédits)

Scénario : Zeb Wells, Cody Ziglar

Dessin :  John Romita Jr, Ramon Bachs

Sollicitation : Mensuel, Le fragile équilibre qui régnait entre les gangs criminels à New York s’est brisé. Mais alors que les affrontements violents se multiplient, la loi Fisk interdit aux super-héros d’intervenir. Spider-Man et ses alliés pourront-ils sauver la ville ? Le maire Luke Cage devra-t-il devenir un hors-la-loi ?

Avis : double dose de Spider-Man à partir de ce mois-ci puisque dans Marvel comics plus bas, on a les épisodes précédents d’ASM (37 et 38) et ici à partir du 38. Alors qu’aux USA, on annonce enfin la fin de ce run vers l’épisode 60, il reste donc aux pauvres lecteurs VF encore une vingtaine d’épisodes à se farcir…Bon courage à tous ceux qui se sont accrochés aussi loin. D’autant plus avec cet event qui outre le fait d’aller piller encore une fois un titre du passé n’a pas été bien accueilli par les lecteurs VO…

Verdict : pour les masos qui s’accrochent. 

 

100% MARVEL : MARVEL COMICS 7

Date de sortie : 03 juillet 2024

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 176 pages

Episodes : US Amazing Spider-Man (2022) 37-38, Superior Spider-Man (2024) 1, Spider-Boy (2024) 1, Avengers Beyond (2023) 1, Invincible Iron Man (2023) 13 et Immortal Thor (2023) 5, inédits)

Scénario :  Al Ewing, Dan Slott

Dessin :  Mark Bagley, Greg Land

Sollicitation :  Mensuel, Lorsque des créatures venues des Limbes errent dans les rues de New York, Spider-Man et son allié Rek-Rap tentent de rétablir le calme. Otto Octavius essaie de retrouver ses souvenirs de Spider-Man supérieur, Spider-Boy se crée sa propre galerie de super-vilains, et les Avengers, Iron Man et Thor ont de terribles défis à surmonter…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui suivent. 

100% MARVEL : FALL OF X 8

Date de sortie : 03 juillet 2024

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 168 pages

Episodes : US Realm of X (2023) 3, Astonishing Iceman (2023) 4, Children of the Vault (2023) 4, Alpha Flight (2023) 4, Jean Grey (2023) 4 et Uncanny Spider-Man (2023) 3, inédits)

Scénario : Si Spurrier, Louise Simonson

Dessin :  Bernard Chang, Javier Pina

Sollicitation : Magie doit se débrouiller seule, Diablo échappe à Orchis, le Département H déploie les Sentinelles Box, Alpha Flight arrive à la rescousse. Spider-Man et Iceberg se retrouvent pour affronter un vieil ennemi du Tisseur, Jean Grey poursuit l’exploration de ses traumatismes. Enfin, Cable et Bishop livrent l’ultime bataille pour empêcher les Enfants de la Chambre Forte d’hériter de la Terre.

100% MARVEL : FALL OF X 9

Date de sortie : 03 juillet 2024

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 168 pages

Episodes : US Uncanny Avengers (2023) 4, X-Men Red (2022) 16 (II) et 17, Immortal X-Men (2020) 17, X-Men (2021) 29, Wolverine (2020) 39 et Dark X-Men (2023) 4, inédits)

Scénario : Gerry Duggan, Kieron Gillen

Dessin :  Joshua Cassara, Yildiray Cinar

Sollicitation : Bimensuel, Apocalypse fait son grand retour. Captain Krakoa étant devenu incontrôlable, ses alliés d’Orchis s’appuient sur Captain America et ses Uncanny Avengers pour prendre la situation en main. Ben Reilly, alias Chasm, peut venir en aide aux mutants… ou les condamner. Charles Xavier affronte M. Sinistre tandis que Wolverine fait équipe avec la Panthère Noire. Enfin, Fatalis entre en jeu.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui suivent. 

AVENGERS : L’INTÉGRALE 1983-1984

Date de sortie : 03 juillet 2024

Prix : 36,00 € I 392 pages

Episodes : US Avengers (1963) 236-245 et Annual 13 et Hawkeye (1983) 1-4), précédemment publiés dans Ombrax-Saga 252-258 et inédits)

Scénario : Roger Stern, Mark Gruenwald

Dessin :  Al Milgrom, Steve Ditko

Sollicitation : En 1983 et 1984, Roger Stern et Al Milgrom poursuivent leur collaboration, associés ponctuellement à Ann Nocenti qui ramène sous les projecteurs la Spider-Woman originale. Et on découvre la première mini-série consacrée à Hawkeye, intégralement réalisée par Mark Gruenwald.

Avis : je me demande si je vais vraiment continuer à lire ces intégrales dédiées au run de Stern sur les Avengers et ce alors que cela fait des années que je les attends. Cela fait un moment que l’on célèbre ce run et le premier tome n’était pas franchement fantastique. Je peux comprendre qu’il ait fallu du temps à Stern pour se faire à la série, mais la qualité générale était assez médiocre et loin de ce qu’il a fait plus tard sur la fin de son run avec Under Siege. Du coup, je me demande si je persiste en attendant que cela devienne bien ? ou si je zappe complètement… Les Avengers classique n’ayant jamais été une franchise qui m’a jamais beaucoup attiré, d’où mon manque d’adhésion au run Busiek / Pérez à la fin des années 90 qui en reprenaient tous les codes, je me permets d’émettre des doutes car si je le prends, je sens qu’il va rester dans ma PAL pendant des mois. 

Verdict : pour ceux qui veulent s’accrocher, de mon côté, je m’interroge

À lire avant : au moins la précédente intégrale qui marque le début du run de Stern

WEREWOLF BY NIGHT : L’INTÉGRALE 1971-1973

Date de sortie : 03 juillet 2024

Prix : 36,00 € I 280 pages,

Episodes : US Marvel Spotlight (1971) 2-4, Werewolf by Night (1972) 1-8 et Marvel Team-Up (1972) 12, précédemment publiés dans MARVEL LES DÉCENNIES : LES ANNÉES 70, LES TRESORS DE MARVEL 11, SPIDER-MAN TEAM-UP : L’INTÉGRALE 1973-1974 et Dracula 4-10)

Scénario :  Gerry Conway

Dessin : Len Wein, Mike Ploog 

Sollicitation : Jack Russell est un jeune homme comme les autres. Pourtant, à chaque pleine lune, il se transforme en une créature aux crocs acérés. Depuis le jour de ses 18 ans, il est victime de la malédiction du Grimoire Obscur, tout comme son père avant lui. Il est ainsi devenu… le Loup-Garou !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui sont intéressés

À lire avant :rien 

X-MEN : L’INTÉGRALE 1998 (I)

Date de sortie : 03 juillet 2024

Prix : 36,00 € I 304 pages

Episodes : US Uncanny X-Men (1963) 351-359, X-Men Unlimited (1994) 18 (I) et Uncanny 

X-Men/Fantastic Four ’98, précédemment publiés dans X-MEN 27-29 et 3, 33, X-MEN SAGA 12 et MARVEL 34)

Scénario :  Steve Seagle

Dessin : Chris Bachalo, Ed Benes, Dan Norton 

Sollicitation : Le premier tome de l’année 1998 se concentre sur le cycle d’Uncanny X-Men de Steven T. Seagle et Chris Bachalo qui remplacent Scott Lobdell. Ce volume contient également deux longs épisodes tirés de X-Men Unlimited ainsi que le numéro spécial estival Uncanny X-Men/Fantastic Four ’98.

Avis : et on repart en arrière pour une autre époque mutante qui là aussi n’était pas joyeuse pour la franchise. Nous touchons ici au début de la période post Lobdell et le début des vrais problèmes pour Marvel, qui arrive au bout d’une logique et ne va faire que s’enfoncer pendant presque 3 ans. 

Ce qu’il faut comprendre est que pendant toute la décennie 90, la franchise X-Men fut la vache à lait de Marvel, qui pouvait sortir tout et n’importe quoi, avec des crossovers tous les 3 mois, cela vendait, la folie mutante était à son paroxysme. Dire que les mutants étaient une drogue dure à l’époque était en deçà de la vérité. 

Mais ça c’était tant que les auteurs arrivaient à tirer quelque chose du machin. Et malgré leurs nombreux défauts, Lobdell et Nicieza avaient essayé de continuer à tenir la baraque après Claremont, même si à mon sens, leur travail s’est surtout révélé fade et sans saveur par rapport à celui de l’architecte historique de l’univers mutant. 

C’est dans ce contexte qu’en 98, Steve Seagle (non, pas l’acteur) et Joe Kelly reprennent les deux titres mutants principaux, respectivement sur Uncanny X-Men et X-Men. Le tome présent se concentre donc avant tout sur la première et unique année de Seagle sur Uncanny X-Men qui se révèle…peu intéressante au final. En arrivant sur le titre, on avait en effet promis aux auteurs une certaine liberté, qu’on les avait embauchés pour qu’ils apportent leurs propres histoires…mais ils ont rapidement vu qu’on leur avait légèrement menti. 

De fait au bout de quelques mois, les pauvres auteurs se sont retrouvés à devoir écrire les histoires dictées par le staff edito les réduisant au simple rang de scripteur et dialoguiste pour leurs artistes…C’est le début de ce qu’on appelle la période incestueuse de la franchise où les éditeurs de l’époque étaient les véritables auteurs et les scénaristes étaient là pour prêter leur nom en devant s’estimer heureux de travailler sur la franchise reine du marché comics. 

Il en est ressorti l’une des pires périodes de l’histoire de la série d’un point de vue créatif et l’un des points bas de l’histoire de Marvel en général. De fait, Seagle et Kelly ont décidé de quitter le navire au bout de moins d’un an laissant la place à Alan Davis qui fit encore pire (vous vous souvenez des 12 ?). 

Au-delà, même quand ils étaient un peu libres, je ne peux pas dire que les épisodes signés par Seagle m’aient enthousiasmé. Oui, on a eu quelques numéros dessinés par Bachalo, mais déjà je trouvais qu’on tournait en rond avec une volonté de ramener les X-men aux idées et concepts de la fin des années 70/début des années 80, au lieu d’avancer. Comme si on voulait essayer de faire revivre une époque sans comprendre que ce qui la rendait spéciale était la créativité et que donc tout ressortir était contre productif. 

Verdict : le début de la fin pour la franchise

À lire avant : on peut commencer ici, mais attendez vous à du pas terrible avant le franchement catastrophique. 


X-MEN : L’INTÉGRALE 1989 (I) – NOUVELLE ÉDITION

Date de sortie : 03 juillet 2024

Prix :  36,00 €  I 280 pages

Episodes : US Uncanny X-Men (1963) 240-245 et X-Factor (1986) 36-39, nouvelle édition)

Scénario : Chris Claremont,

Dessin : Marc Silvestri, Walter Simonson

Sollicitation : New York brûle ! C’est la faute de Monsieur Sinistre, de Madelyne Pryor et des démons des Limbes, qui ont ouvert un portail vers l’enfer en pleine ville. Certains X-Men vont passer du côté obscur, et pour les sauver, il faudra l’aide de Facteur-X, une équipe composée des X-Men d’origine.

Avis : réimpression de  cette intégrale X-Men qui touche au crossover Inferno entre Uncanny X-Men et X-Factor. Je reste très réservé sur ce crossover monté de toute pièce pour faire passer Madelyne pour la méchante pour sauver la réputation de Scott et faire en sorte qu’il se remette à la colle avec Jean. Celle-ci n’ayant en parallèle aucune objection à rouler une pelle à Wolverine…

Je sais que pour beaucoup, ce crossover est assez iconique, mais j’ai l’impression que c’est avant tout d’une part par nostalgie et d’autre part pour le costume de Madelyne en Goblin Queen qui j’en suis sûr a correspondu aux premiers émois de nombre de lecteurs (et lectrices). Silvestri réduisant la surface couverte de son corps au fur et à mesure que sa morale se fait la malle. 

Le crossover est présent dans les premiers épisodes, avant que Claremont allège le ton général dans les épisodes suivants. Les épisodes 244 et 245 sont en effet des numéros assez particuliers pour le scénariste, le premier mettant en scène une sortie entre filles et introduisant Jubilee qui les rejoint en douce. Et l’épisode 245 est une parodie du crossover Invasion qui était publié chez DC en même temps. De mémoire, c’est d’ailleurs l’un des rares épisodes de Uncanny X-Men dessiné par Rob Liefeld, jusque-là, il était plutôt en pole position pour reprendre New Mutants. 

En ce qui me concerne, Inferno est la seule faute de goût de la période australienne. Après ces épisodes Claremont, commencera à dézinguer et éparpiller ses personnages aux quatre vents. Si bien que passé l’épisode 250, les X-Men ne sont plus vraiment une équipe. Privés de mémoire, certains perçus comme morts, le scénariste poussera la déconstruction de son équipe au max et mettra ensuite un terme à un chapitre lancé quelques années auparavant. 

De fait, quand on arrive sur X-Men 1 avec Jim Lee, on sentait bien que Claremont voulait ouvrir un nouveau chapitre pour la saga mutante. On sait ce qu’il en fut en réalité malheureusement. 

Verdict : à lire 

À lire avant : les précédents tomes

BIG GAME

Date de sortie : 03 juillet 2024

Prix : 20,99 € I 152 pages

Episodes : US Big Game (2023) 1-5, inédits)

Scénario : Mark Millar

Dessin : Pepe Larraz

Sollicitation : Wesley Gibson, qui règne en cachette sur le monde, a décidé d’éliminer tous les nouveaux super-héros apparus sur Terre depuis quelques années. Les forces combinées de Kick-Ass, Hit-Girl, l’Ordre Magique et des Ambassadeurs suffiront-elles à le contrer ? 

Avis : fidèle à ses habitudes, Millar pique l’un des meilleurs artistes du marché en la personne de Pépé Larraz pour mettre en image son dernier projet en date. Cette fois ci, le bouquin est un peu particulier, puisqu’au lieu de nous proposer une énième variation sur le thème du super-héros le temps de 6 épisodes, cette fois, il réunit la plupart de ses concepts dans le même titre. 

Après 20 ans à pondre des pitchs, ses personnages vont donc se rencontrer et on apprend à cette occasion que toutes ces mini se déroulaient dans l’univers de Wanted depuis le début ? La mini qui avait lancé son univers partagé sert donc de ressort narratif pour que l’auteur puisse nous proposer son Avengers. En ce sens, Millar ne reste jamais bien loin de l’approche cinématographique développée au cours des 15 dernières années. 

Reste à voir maintenant si tout cela va pouvoir fonctionner de manière cohérente au sein du même univers. Si je prends le bouquin, ce sera essentiellement pour Pépé Larraz au dessin, comme d’habitude, avec les bouquins signés Millar, l’artiste prime…

Verdict : à tester – mais je n’ai pas grande foi en Millar 

À lire avant : Wanted /Kick-Ass/Magic Order / Ambassadeurs

FAMILY TREE – PRIX DÉCOUVERTE

Date de sortie : 03 juillet 2024

Prix : 15,00 € I 296 pages

Episodes : 

Scénario : Jeff Lemire

Dessin : Phil Hester 

Sollicitation : Quand Meg, huit ans, commence à littéralement se transformer en arbre, sa mère stressée, son grand frère tourmenté et son grand-père qui semble mentalement instable s’embarquent dans une odyssée à travers les États-Unis pour tenter de la guérir avant qu’il ne soit trop tard.

Avis : réimpression à moitié prix du Family Tree de Lemire et Hester. En général, cela veut dire que la première édition ne s’est pas vendu et Panini le repropose en version économique pour se débarrasser du stock. Je suppose que c’est plus simple que d’envoyer tout ça au pilon. Sinon, sur le fond, même à moitié prix je ne recommande pas cette maxi série. 

Malgré des débuts très réussis, les 4 premiers épisodes étant du très bon Lemire avec ses thématiques habituelles bien exploitées et une fin d’épisode 4 enthousiasmante pour la suite, la série s’est malheureusement effondrée sur le reste de la maxi série. L’intrigue n’exploitant pas de manière convenable le statut quo installé à la fin de l’épisode 4. 

Vous ajoutez à cela des retards importants à partir de l’épisode 6, un Lemire finalement peu intéressé par son bouquin et un Hester réquisitionné par DC pour dessiner des épisodes sur Superman, le titre a souffert d’une dégringolade assez ahurissante au regard des créateurs impliqués. 

Verdict : à éviter 

À lire avant : rien 

URBAN COMICS 

JOKER THE WINNING CARD

Date de sortie : 05 juillet 2024

Prix : 17€/112 pages

Episodes : the Brave & the Bold #1-2, 4-5

Scénario : Tom King 

Dessin :  Mitch Gerads 

Sollicitation : Batman, Année Un. Alors que Bruce Wayne est encore en phase d’apprentissage pour incarner pleinement le Chevalier Noir, Gordon se lance sur la trace d’un mystérieux clown psychotique en pleine folie meurtrière. Ses intentions sont floues, ses mobiles inexistants, et alors que Gotham est plongée dans la peur, Gordon et Batman vont apprendre ce qu’il en coûte de sous-estimer le Joker.

Avis : depuis son départ de la franchise Batman en fin d’année 2019, Tom King n’est en réalité jamais resté très loin de Gotham, revenant chaque année ou presque pour nous faire une petite mini ou une maxi série. De Batman/Catwoman, en passant par Killing Time ou encore Gotham Year one et maintenant ce petit volume qui regroupe en réalité des segments publiés dans la série anthologique The Brave and the Bold qui a pris la suite de Batman urban legends l’année dernière aux USA.

Outre le fait de ne pas arriver à se priver de King, on voit que DC aime à publier ces séries ultra chères aux USA, Urban Legends ou Brave and the bold étant vendu entre 7 et 8$ pour un résultat…assez discutable. À quelques exceptions près, les équipes créatives ne regroupent pas vraiment des stars et les récits sont tout à fait dispensables. Dans le cas présent, en ce qui me concerne cela fera partie des récits à surveiller. De manière générale, j’aime le travail de King, y compris ses différentes prestations sur Batman et compagnie. 

Depuis qu’il est libéré du titre principal, on le voit s’amuser à poser des récits un peu partout dans la ligne temporelle, que ce soit dans le passé lointain, les débuts de Batman ou loin dans le futur. Avec ces épisodes, il revient de nouveau sur la première année de Batman avec sa première confrontation avec le Joker, où il interprète la première histoire du personnage. Nous avons déjà eu des variations sur le sujet, notamment Batman : the man who laughs de Brubaker, donc à voir si King a réussi à proposer quelque chose à part.. 

Là j’ai l’impression que King reprend vraiment l’histoire d’origine avec une approche moderne. Nous verrons bien le résultat, le complétiste de son travail que je suis ne ratera pas en tout cas ce petit one shot. Ensuite, il n’a rien d’annoncé sur l’univers de Batman avant un moment, étant donné qu’il est assez pris sur Wonder Woman et ses projets en creator owned, mais j’espère qu’il a encore quelques minis sur cette partie de l’univers DC. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien 

BARBARIC TOME 1

Date de sortie : 03 juillet 2024

Prix : 10€/104 pages 

Episodes : BARBARIC vol. 1 (issues 1-3)

Scénario : Michael MORECI

Dessin : Nathan GOODEN

Sollicitation : Owen a toujours parcouru le royaume, ne répondant qu’à l’appel du sang. Mais il vient d’être victime d’une malédiction, laquelle lui impose de faire le bien jusqu’au restant de ses jours. Accompagné de son arme, la dénommée Hache, dont la soif constante a toujours guidé ses moindres gestes, il va devoir venir en aide à tous ceux qui sont dans le besoin. Mais il est une chose qu’Owen déteste plus qu’une vie de contraintes : les sorcières. Alors quand il est obligé de faire équipe avec l’une d’entre elles, cela s’annonce compliqué.

Avis : très bonne nouvelle que la sortie de cette série en VF, avec en plus une offre très attractive pour le premier tome, à 10€. J’ai découvert Barbaric en VO quelques temps après sa sortie et c’est clairement l’une des nouvelles séries indé les plus fun de ces dernières années. Le concept de base est très bien exploité, avec un Owen maudit qui ne plus dézinguer tout ce qu’il veut. 

Notre barbare des campagnes doit désormais uniquement liquider ceux que son arme estime être des ordures de première, car celle-ci se nourrit du sang des personnes qu’elle estime mauvaises. Et par nourrir, je veux dire que pour elle c’est l’équivalent d’un alcool de grande qualité ce qui donne lieu à des scènes hilarantes quand elle se nourrit. Ce premier tome contient les 3 premiers épisodes, à noter que la série se poursuit aux USA, avec une succession de mini. 

Si vous cherchez une série à l’humour bien gras, fun avec des scène d’action bien menées et des personnages charismatiques, n’allez pas plus loin, Barbaric est pour vous. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien 

NIGHTWING REBIRTH TOME 6

Date de sortie : 03 juillet 2024

Prix : 22€/208 pages 

Episodes : Nightwing #106-112

Scénario : Tom Taylor 

Dessin : Stephen Byrne, Sami Basri, Bruno Redondo 

Sollicitation : Lorsque Nightwing enquête sur l’identité de la personne qui a laissé un coffre-fort à son nom et découvre un groupe mystérieux appelé la Cale, son passé revient le hanter… Quelles sont les motivations de cette société de pirates, et leurs liens avec les origines de Blüdhaven ? Et surtout, pourquoi est-ce que le capitaine lui semble si… familier ? Yo-oh-oh, la vie de pirate attend Nightwing !

Avis : avant dernier tome du run de Tom Taylor sur Nightwing. Je citerai bien Bruno Redondo comme collaborateur, mais il a été plutôt absent sur les derniers arcs. Ceux-ci d’ailleurs étaient moins des arcs de Nightwing et plus des arcs de lancement pour la nouvelle série Titans aussi écrite par Taylor. Ils n’étaient pas mauvais, mais dans l’ensemble, on enchaîne depuis une dizaine de numéros les scénarios assez inoffensifs. Et j’ai l’impression que ce tome ne va pas déroger à la règle avec une petite aventure de pirate pour le personnage. 

Comme je l’ai dit, c’est l’avant dernier tome de ce run, Taylor ayant annoncé que son dernier arc mettrait en scène la “chute” de Nightwing. Après avoir reconstruit sa réputation et la série après toute la période Ric Grayson, j’ai l’impression que Taylor va désormais ranger les jouets et mettre au placard la plupart des progrès qu’il avait mis en place…J’espère que ce ne sera pas le cas, j’apprécierai que pour une fois, un scénariste prenne un personnage, le fasse évoluer et que le scénariste suivant prenne le relais sur cette base. 

Il n’y a pas forcément besoin de revenir à un statut quo par défaut…En tout cas, bonne chance pour la future nouvelle équipe créative sur le titre, il sera difficile de contenter les fans qui ont plongé dans la série avec ce run. 

Verdict : à lire 

À lire avant : les 5 premiers tomes

TEEN TITANS –  RAVEN AND BEAST BOY INTEGRALE TOME 1

Date de sortie : 03 juillet 2024

Prix : 26€/544 PAGES 

Episodes : Teen Titans: Raven + Teen Titans: Beast Boy + Teen Titans: Beast Boy Loves Raven

Scénario : Kami Garcia 

Dessin : Gabriel Picolo 

Sollicitation : Raven a beau n’avoir que dix-sept ans, la vie n’a pas manqué de lui infliger son lot d’épreuves douloureuses. La disparition de sa mère adoptive dans un tragique accident de voiture et l’amnésie totale qui en résulta marquent le début d’une longue et difficile reconstruction personnelle. Alors qu’elle ouvre une nouvelle page en partant s’installer à la Nouvelle-Orléans, d’étranges phénomènes visuels et auditifs commencent à se manifester. De son côté, l’étudiant en terminale, Garfield Logan cumule les complexes. Tous les autres étudiants semblent avoir trouvé leur place, ont l’air de savoir avec précision ce qu’ils aiment, ce qu’ils veulent et surtout qui ils sont, et Gar est encore bien loin de tout ça. Il est celui que personne ne remarque, et son crush, Alana, ne fait pas exception. Son souci du regard des autres finit par prendre une place démesurée, tandis que ses capacités imprévisibles se révèlent. Pour ces deux adolescents,la quête d’identité aux frontières du surnaturel qui anime leurs destins trouvera peut-être un point de rencontre ?

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui sont intéressés

À lire avant : rien 

TEEN TITANS – ROBIN 

Date de sortie : 03 juillet 2024

Prix : 15€/184 pages 

Episodes : Teen Titans: Robin

Scénario : Kami Garcia 

Dessin : Gabriel Picolo 

Sollicitation : Raven Roth, Garfield Logan, Maxine Navarro et Damian Wayne sont en fuite… de Slade Wilson, du H.I.V.E. et des horribles expériences que le H.I.V.E. a menées à leurs dépens. Mais où iront-ils ? En qui peuvent-ils avoir confiance ? Dick Grayson aimerait savoir ce qui est arrivé à son frère, Damian. Ce dernier va-t-il bien ? A-t-il besoin d’aide ? Pourquoi son dispositif de repérage demeure-t-il silencieux ? Une chose est sûre : tous ces adolescents aux capacités surnaturelles ont besoin de réponses claires. Et il n’y a qu’une seule personne qui pourrait les aider à vaincre H.I.V.E. pour de bon.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui sont intéressés

À lire avant : rien 

BATMAN – WAYNE FAMILY ADVENTURES TOME 3

Date de sortie : 03 juillet 2024

Prix : 15€/200 pages 

Episodes : Batman Wayne Family Adventures volume 3 (#52-71)

Scénario : CRC Payne 

Dessin : StarByte

Sollicitation : Entre vilains à combattre, histoires de coeur et vie lycéenne, la nouvelle génération n’a pas une minute pour elle ! L’équipe s’agrandit et des figures emblématiques de Gotham font leur apparition, tandis que les membres de la bat-family apprennent à vivre ensemble. Car si se construire sa famille est l’une des plus belles missions, elle n’en demande pas moins d’efforts que celles menées derrière un masque…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui sont intéressés

À lire avant : les deux premiers volumes.

A propos Sam 2332 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. Merci pour cette chronique hebdomadaire.
    Il me semble que Delcourt sort “BONE HORS-SÉRIE: BIG JOHNSON BONE & AUTRES CONTES OUBLIÉS” également cette semaine.
    Concernant Usagi Yojimbo, les décalages entre les tomes successifs et l’absence de fond, me laisse dubitatif quant à la volonté de PAQUET de chercher à véritablement vendre cette série.

  2. Concernant cette intégrale Avengers (1983 / 1984), c’est une période très irrégulière du run de Stern. Autant le début est bon parce qu’il termine les intrigues du 2ème run de Jim Shooter (à savoir le procès de Hank Pym), autant le reste est assez moyen, et le dessin d’Al Milgrom n’aide pas.
    Par ailleurs, la prochaine intégrale ne devient intéressante que vers la fin, à l’approche du numéro 255 (qui marque l’arrivée de John Buscema au dessin et une très nette amélioration du scénario) avec l’intrigue de Vision qui devient “fou”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.