Déjà vu ? #10 – Double Byrne

Est-ce vraiment du plagiat que de repomper à l’identique sa propre couverture ? Est-ce un simple clin d’œil ou un total manque d’inspiration ? Honnêtement, je suis bien incapable de trancher pour ce déjà-vu d’aujourd’hui… peut-être à cause du fait que j’adore Byrne. Ou alors faut-il chercher un peu plus loin ?

Supermanv2_008FantasticFourv1_249 Comme vous pouvez vous en rendre compte, la couverture du Superman v2 #8 (août 1987) est l’exacte copie de celle du Fantastic Four v1 #249 (décembre 1982). Mais au-delà de la seule pose, les personnages eux-mêmes sont identiques. Pour le personnage central, pas besoin de trop insister sur la ressemblance, Gladiator possédant la quasi-totalité des pouvoirs de Superman. En revanche pour les autres, quelques explications s’imposent, la Legion of Super-Heroes n’étant que très peu (voire pas du tout pour certains) connue en France.

La Legion est un groupe d’adolescents vivant au 31è siècle, venant de planètes différentes et possédant chacun au moins un pouvoir. Ils forment un groupe dédié à la protection de l’univers en mémoire à Superboy qui, en son temps, avait lui aussi protégé son monde et dont les actes héroïques sont enseignés dans les livres d’histoire. La technologie aidant, ils remontent le temps et rencontrent « leur mentor » qui rejoindra les rangs de la Legion à son tour (Adventure Comics #247, avril 1958). Je m’arrêterais là pour les explications car ça se complique grandement par la suite et que l’article ferait trois kilomètres de long si je devais aborder les deux reboots majeurs qui constituent l’histoire de la Legion, mais aussi parce que nous aurons le temps d’en reparler dans les prochains podcasts quand on abordera la mini-série liée à Final Crisis, Legion Of The 3 Worlds.

Mais revenons à notre couverture. Le personnage qui est dans la même pose que Mr Fantastic est Brainiac 5 (descendant de Brainiac, l’ennemi de Superman) dont l’une des particularités est d’être un éminent scientifique. Pour The Thing, nous avons Blok qui est aussi une créature de pierre extrêmement forte. L’équivalent de Sue Storm se nomme Invisible Kid, qui comme son nom l’indique peut se rendre… invisible (c’était dur !). Le dernier personnage à gauche est Sun Boy qui est capable de générer de la chaleur et d’envoyer des rafales de feu… comme notre bonne vieille Torche.

Cinq personnages dans les deux cas et exactement les mêmes pouvoirs, l’occasion était trop belle pour passer à côté. Au final, cette « copie » est, à mon avis, un gros clin d’œil à l’histoire que John Byrne avait déjà écrite cinq ans auparavant et aussi un joli cadeau pour les fans, comme moi, qui adorent ce genre de petits délires.

A propos Steve 1077 Articles
A l'origine du projet, chroniqueur sur tous les podcasts, c'est également à lui que revient la lourde et ingrâte tâche de l'enregistrement et du montage des émissions.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.