Unspoken VO : Wolverine & Jubilee #1 (sur 4)

Crédits :
Scénariste : Kathryn Immonen
Dessinateur : Phil Noto
Couverture : Olivier Coipel (couverture A) & Nimit Malavia (couverture B)
Editeur : Marvel

Cet article présente des éléments de l’histoire de la série X-Men, encore non parue en France, si vous ne voulez pas être spoilés, passez votre chemin

Couverture par CoipelLa série : à la fin de l’arc Curse of the Mutants, les vampires sont défaits par les X-Men, mais les mutants subissent des pertes puisque Jubilee est désormais un vampire, sans espoir de guérison, du moins dans l’immédiat. Malgré sa dangerosité, l’équipe décide de la garder en vie, mais enfermée jusqu’à ce qu’un vaccin puisse être crée.

L’épisode : Jubilee parvient à retrouver ses esprits, dans une certaine mesure, grâce à l’ingestion régulière de sang prélevé à Wolverine. Le facteur auto-guérisseur de celui-ci lui permet de combattre l’infection vampire. Mais malgré son retour à une condition plus contrôlable, elle demeure un vampire craint par tous les habitants de Utopia, là voici devenue une paria au sein des parias. Son destin n’est-il pas plutôt de rejoindre le clan des vampires, ou doit-elle rester parmi les mutants ?

Avis :
Oyé Oyé fans de comics, moi Sam, je vais dire du bien d’un titre X-Men qui n’est pas X-Factor et dans lequel apparaît Wolverine, alors accrochez-vous, parce que c’est pas près de se reproduire! Alors soyons franc, l’arc Curse of the Mutants n’est vraiment pas un chef-d’oeuvre, mais il contient une bonne idée : refaire de Jubilee un personnage intéressant.

En effet, le dernier moment de gloire du perso remonte tout de même à la grande époque de Generation X, soit plus de dix ans maintenant, et oui déjà. Depuis lors, la jeune mutante n’a guère brillé par sa présence, la plétore de scénaristes qui se sont succédés sur les titres X n’ayant aucun plan pour elle.  De plus, une fois qu’elle eut perdu ses pouvoirs à la suite de House of M, son intérêt est passé de personnage que l’on voit au fin fond d’une case dans une scène de groupe au fond à droite à une absence totale, c’est dire…

Wolverine & Jubilee #1 Mais la conclusion de Curse of the Mutants lui a donné un nouvel éclairage, en la laissant dans sa condition de vampire craint par les autres X-Men. Etre une paria, c’est déjà pas la joie, alors quand vous êtes craint par les autres parias, ça commence à sentir mauvais.

A la fin de X-Men #6, je me demandais comment ils allaient bien pouvoir traiter le perso et surtout quelle astuce serait utilisée pour cette mini, ce point est d’ailleurs ma seule déception (et encore) de cet épisode, puisque la scénariste a choisi la voie de la facilité : il suffit de lui injecter du sang de Wolverine pardi ! Si l’on passe sur l’incongruité de « je te file mon sang donc mon facteur guérisseur en même temps », Kathryn Immonen parvient à démontrer le manque de convenance de cette solution, puisque Jubilee doit ingérer toutes les 24H une dose de sang de Wolverine pour combattre son côté vampire.

L’intérêt principal de la mini n’est certainement pas de retrouver Wolvie dans un quinzième titre ce mois-ci, non il s’agit plutôt d’observer comment Jubilee vit sa nouvelle condition… et je vais vous tuer le suspens : pas bien du tout. Partagée entre les mutants et les vampires, elle ne sait plus où est sa place. Et bien que certains mutants lui montrent qu’elle appartient à Utopia, ses instincts pourraient bien avoir raison de leur bonne volonté.

Couverture par Malavia Je dois bien l’avouer, j’ai beaucoup apprécié cet épisode, qui confronte Jubilee aux autres mutants, et notamment mon autre chouchou Armor, qui ne la tient pas en odeur de sainteté. Armor étant un peu écrite comme la Jubilee d’antan, autrement dit le sidekick de Wolverine. Et il faut bien sûr parler de la scéne absolument hilarante entre Rockslide (un des new X-Men) et Jubilee, grand moment qui amène de manière assez drôle l’attirance du jeune homme pour la mutante.

On sent que la scénariste s’est amusée, et ça fait du bien, tant on a l’impression que ces derniers ont, depuis quelques temps déjà, beaucoup de mal avec les X-Men. De plus, Immonen sous-entend que même si les vampires ont perdu leur combat contre les X-Men, ils n’ont pas tous déserté San Francisco et certains, loin des fanfaronnades de Dracula, pourraient bien venir réclamer Jubilee de manière bien plus subtile et insidieuse.

Le tout est très bien servi par les dessins de Phil Noto, je n’en dirai pas autant des couleurs, bien que ce point s’améliore au fil de l’épisode.

Note : 8/10 – une lecture très agréable, on a hâte de lire la suite et revoir Kathryn Immonen sur un autre titre X-Men.

A propos Sam 1782 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.