Unspoken VF : Veuve noire – Le nom de la rose

veuve_noire_le_nom_de_la_rose_panini_comics

Crédits :

Scénario : Marjorie Liu

Dessin : Daniel Acuña

Couverture : Daniel Acuña

Éditeur VO : Marvel comics

Éditeur VF : Panini comics

veuve_noire_le_nom_de_la_rose_panini_comicsLa série : Natasha Romanov est une espionne russe connue sous le nom de Veuve Noire. Au service de l’URSS pendant des années, elle a finalement fait défection pour rejoindre les Etats Unis. Là elle a connu une carrière à la fois de super-héroïne et d’espionne le plus souvent opérant pour le SHIELD de Nick Fury. Mais aujourd’hui son lourd passé vient la rattraper.

Avis : pour tout vous dire je ne suis pas vraiment un fan acharné de la Veuve Noire à la base, d’ou le fait que je n’ai d’ailleurs pas acheté/lu la dernière mini série relative à ce personnage, et sortie au moment de la sortie du film Iron Man 2 pour capitaliser sur la présence de Natasha Romanov incarnée par Scarlett Johansson. A l’évocation de ce nom, et si vous êtes un homme votre esprit a cessé de fonctionner pour commencer à baver avec un air ahuri sur le visage… enfin plus ahuri que d’habitude dans mon cas.  Alors pourquoi me direz vous se lancer dans cette nouvelle série ? un mois plus calme que d’habitude ? euh pas vraiment le mois de mai est chargé en sorties. La raison est simple, j’ai vu qui était crédité au scénario.

Comme vous le savez peut être, si vous suivez mes chroniques, je suis depuis quelques mois la série X – 23, une lecture atypique alors que les séries X – Men me rebutent depuis un certain temps. Mais le fait est là que j’adore cette série, et le style d’écriture de Liu joue beaucoup. Donc quand j’ai vu qu’elle s’attaquait à une nouvelle dame de l’univers Marvel, je n’ai pas hésité longtemps.

BlackWidow1PagesScénario : l’histoire replace Natasha dans son environnement actuel, copine de Cap et proche des Vengeurs. Il est d’ailleurs intéressant de comparer cette mini avec celle sortie à la fin des années 90 sous la label Marvel Knights. A l’époque c’est par l’intermédiaire de ses apparitions dans la série Daredevil qu’elle avait gagné son retour dans la lumière. Aujourd’hui ce sont les vengeurs qui vendent, et c’est par l’intermédiaire de cet univers qu’elle peut nous revenir. Bien que des éléments de l’univers de Daredevil restent présents

Tout débute par un message envoyé à la Veuve Noire sous la forme d’une rose noire, très vite les mécanismes d’une machination parfaitement menée se mettent en action. Agressée et gravement blessée Natasha va vite voir ses alliés douter  d’elle alors qu’ils découvrent qu’elle n’a pas été honnête avec eux. Au même moment le gouvernement américain la poursuit pour trahison et espionnage. Bien que troublés, ses amis tentent de la défendre comme ils peuvent, ce qui donne lieu à une scène assez comique dans laquelle Tony Stark, James Barnes et Clint Barton essaient de plaider la cause de la Veuve devant un représentant du gouvernement qui leur répond malicieusement « y en t il un seul d’entre vous qui n’est pas sorti avec elle ? » . Natasha et ses hommes.

En fuite, elle va devoir rappeler à ce petit monde pourquoi et surtout comment elle a pu survivre pendant 6 décennies.   Le récit est dans1590022-black_widow_by_daniel_acuna_super l’ensemble très bien mené, Marjorie Liu joue très bien avec l’univers Marvel et les connexions de Natasha avec de nombreux personnages de ce monde. Alors du coup bien évidemment on se retrouve avec une énième apparition de Wolverine, qui soyons honnêtes se contente de reniffler, sortir ses griffes, et … pas grand chose d’autre.

Mais tout comme sur X – 23, la principale force de la scénariste est de savoir livrer un récit personnel et touchant. Nous découvrons dans cette nouvelle mini série l’un des, si ce n’est le plus douloureux évènement de la vie de Natasha, qui comme beaucoup d’autres tragédies va prendre place au cours de la seconde guerre mondiale.

En outre force est de constater qu’elle écrit très bien Natasha en espionne, en survivante, elle nous rappelle combien le personnage a la peau dure. Mais malgré tout elle parvient à en faire un portrait touchant, celui d’une femme qui survit depuis des décennies, mais ne vit pas vraiment. Celui d’une femme qui a survécu à tous ceux qu’elle aimé. Celui d’une femme qui a bien l’intention de continuer à survivre, si ce n’est vivre, et surtout à se battre.

detail

Une excellente histoire que je recommande. Je suis juste triste que cela soit le seul arc écrit par Liu. Déjà bien chargée niveau boulot, elle écrit des romans parallèlement aux comics, elle est partie au bout de 5 épisodes. On pourra se consoler en se disant que l’on a là un récit complet.

Dessin : le style de Daniel Acuña, si particulier puisque il assure aussi les couleurs, marche assez bien sur ce récit, et à ma grande surprise. En effet son style est je trouve trop criard pour des pages intérieures, et correspond plus à ce qu’on attend pour des couvertures. Pourtant il faut bien admettre qu’il s’en tire très bien sur ce récit, je pense notamment aux petits flashbacks situés lors de la seconde guerre mondiale qui sont juste magnifiques.

Couverture : rien à dire sur ce front , on sent tout le talent de Daniel Acuña.

Liens utiles :

– Blog de Marjorie Liu et son twitter

Note : 8/10 – à lire même si vous n’êtes pas un fan de la Veuve.

A propos Sam 1886 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. D’accord avec l’auteur de l’article sur le nom de la Rose. Les dessins d’Acuna rendent hommage à la classe et au charisme vénéneux du personnage. Notre belle espionne russe est rudement bien mise en scène. Plusieurs passages mon’t marqué comme la confrontation avec Lady Bullseye ou la Veuve pansant ses blessures. J’ai apprécié également la manière dont sont utilisés les personnages secondaires comme Cap, qui a 100 fois plus de charime que dans la série Avengers par exemple. Je n’oublie pas le côté assez touchant de ce récit mais je ne peux rien dire sans Spoiler. Une bonne surprise.

  2. Merci pour ton commentaire, et pour ne pas avoir spoiler. Et pas de chichi entre nous tu peux m’appeler sam…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.