Unspoken VO : Power girl 23

Power_Girl_23

Crédits :

Scénario : Judd Winnick

Dessin : Sami Basri

Couverture : Sami Basri

Éditeur : DC comics

Power_Girl_23Avis : après 12 épisodes géniaux par Jimmy Palmiotti, Justin Gray et surtout Amanda Conner au dessin, Judd Winnick a repris le scénario  de la série, et a considérablement changé le ton de la série. On peut le comprendre tant l’ambiance de la série était liée au trait si particulier de la dessinatrice. Il a tout d’abord commencé par lier le contenu avec son autre série JLA : génération lost. Je pense que les éditeurs ont cru que relier Power girl à Brightest day, et en donnant un ton plus super héros, augmenterait les ventes. Jusqu’ici le scénariste a réalisé un travail de qualité , mais cet épisode est clairement moins bon. L’idée était pourtant séduisante de réunir Zatanna et Power Girl dans une aventure commune.

Scénario : Dans cet arc en deux parties, Superman et Power Girl font face à des manifestations magiques. Comme ils sont vulnérables à la magie, ils décident de faire appel à Zatanna., qui a été capturé par le méchant responsable des problèmes des héros. Dans le même temps Kara doit révéler les résultats des recherches de sa compagnie, mais n’a pas pensé à un costume pour protéger son identité secrète.

Beaucoup de choses ne fonctionnent pas dans cet épisode, comme le coup des dinosaures magiques (oui y a des dinosaures magiques), ou le méchant de l’histoire dont on ne comprend pas bien pourquoi il attaque Superman et Power girl. Et puis je dois dire que je commence à me lasser de voir Zatanna attachée en permanence, cela lui arrive aussi dans sa série sortie la même semaine. Je vais commencer à croire que c’est des fans de bondage chez DC, comme quoi c’est ceux qui en ont le moins l’air ….En outre le fait que Superman ait besoin d’expliquer à Kara qu’elle a besoin d’un déguisement pour masquer son identité est ridicule. « Non vraiment tu veux dire que si je vais devant les caméras du monde entier en tailleur sans modifier mon apparence les gens sauront que je suis Power Girl ? Je te remercie, je n’y aurai pas pensé toute seule, après tout je ne suis qu’une fille !!! » Vous voyez quel est mon problème ?

De manière générale le scénario ne fonctionne pas bien, même si le pouvoir du méchant est intéressant et que nous n’avons pas droit à une arche narrative en 15 parties. Enfin la manière dont Kara se « déguise » pour masquer son identité afin de rendre les travaux de sa compagnie publics, désolé mais on voit le truc venir à des milliards de kilomètres. Le problème principal est que avec ces épisodes on se retrouve avec une série de super héros comme il y en a des centaines. Tout ce qui faisait l’originalité de la série Power Girl, l’humour, l’auto-dérision, est absent.

Or il me semble que dans le marché actuel on ne peut pas se contenter de faire du super héros au premier degré, si la série ne parvient pas à se distinguer pour moi elle est vouée à disparaître. Cepowergirl23a pressconference qui serait bien dommage car le personnage a un potentiel indéniable. Elle mérite mieux que d’être un autre clone de superman au féminin, tant dans l’esprit que dans l’exécution. Tout n’est heureusement pas à jeter dans cet épisode, comme toujours Winnick sait manier un certain humour, et il y a quelques passages amusants, mais cela reste insuffisant pour rendre ce numéro 23 intéressant.

Dessin : le dessin de Sami Basri reste toujours très agréable. Il parvient à donner un bon rythme aux scènes d’action, et ne néglige pas les personnages. Il sait notamment bien représenter leurs expressions.

Couverture : Zatanna et Power Girl ensemble sur une couverture, mois je dis que ça le fait.

Note : 6/10 – PASS – j’espère que Judd Winnick va réussir à revenir à l’esprit d’origine de la série, et en faire à nouveau un titre fun à lire.

A propos Sam 1883 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.