Classements des ventes comics US : mai 2011

FEARIT002_cov_VAR

Les informations relatives aux ventes du mois de mai 2011 viennent de sortir, et je vous le dis tout de suite c’est pas la joie ! En effet alors que chacun des deux grands éditeurs ont lancé  leur gros crossovers de l’année, non seulement les ventes sont en baisse par rapport au même moment l’année dernière, mais aussi par rapport au mois dernier, ce qui est sans doute la nouvelle la plus inquiétante. En outre aucun titre ne parvient à dépasser la barre des 100 000ex, vous avez bien lus, ni Flashpoint ni Fear Itself ne passe ce seuil !

Etat du marché

Alors que le mois dernier seul Fear Itself était sorti,, le mois de mai voyait le démarrage du crossover DC : Flashpoint. Nous aurions donc du constater un petit effet positif sur les ventes globales, En effet le niveau des ventes est actuellement tellement bas que la sortie d’un seul épisode particulièrement vendeur peut artificiellement faire grimper le niveau du marché. En terme de chiffres, les ventes de single par rapport au même mois l’année dernière sont en chute libre de 15 %, la baisse est aussi conséquente par rapport au mois dernier, près de 9 %. La baisse des ventes des TPB est moins importante, mais bien réelle.

Les crossovers ont dopé les ventes de comics pendant près de 10 ans, il est désormais clair que cette méthode a atteint ses limites. En effet alors que dépasser les 100 000ex était normal pour des évènements de ce type , on peut voir que ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui. Il est même désolant que le démarrage de Flashpoint soit d’une part aussi bas, puisque Flashpoint s’établit à à peine 86 000ex, un chiffre plus faible que celui de Fear Itself qui a son deuxième épisode vend plus (96 000ex), et ce alors qu’il connaît la baisse de vente rituelle après le numéro 1.

De même le recours aux relaunch semblent avoir épuisé son effet magique. Si l’on observe les ventes d’un comics comme Mighty Thor, relancé le mois dernier et qui en outre bénéficie d’un film à l’affiche qui cartonne, on peut constater que le titre ne gagne pas beaucoup de lecteurs et est proche de son niveau pré relaunch.

Dans ce contexte morose, il faut bien admettre, même si ça me fait mal de l’admettre, qu’une nouvelle stratégie devait être adopté pour tenter de refaire ces comics un produit grand public. Le relaunch de DC intervient donc comme une occasion unique dans ce sens. Je vais donc ravaler mes scrupules, mes critiques, et donner sa chance à la maison d’édition, même si ça me fait mal quelque part…

Single

DC : c’est pas la joie

FLSPv2_Cv1-CMYKJe peux d’autant comprendre la décision radicale de DC devant ses résultats pour le ce mois de mai. Entre leur crossover qui est sèchement battu par celui de Marvel, et leur part de marché en baisse, la stratégie qu’ils ont mis en place s’explique. En fait ce mois de mai est passablement catastrophique pour eux ! d’une part leur crossover ne prend pas la première place du classement et ses ventes sont particulièrement décevantes. Ensuite alors qu’ils menaient un combat acharné, et plutôt victorieux, contre Marvel dans le Top 10, DC ne prend au mois de mai que 4 places dans les 10 premières ventes. Enfin le nombre de leur titre dans le Top 50 a régressé dans le Top 50, en effet le mois dernier ils plaçaient presque 20 titre contre à peine 15 ce mois ci ! Et ça ne va pas s’arranger dans les mois à venir puisque marvel a annoncé que certaines séries sortiraient deux fois par mois cet été.

Concernant les titres en eux mêmes pas de grand changement, les franchises Batman et Green Lantern maintiennent leur domination sans partage. Par ailleurs on peut constater que le titre Flash ne bénéficie d’aucun effet d’entrainement de la part du crossover Flashpoint, puisque ses ventes sont pratiquement les mêmes que le mois dernier ( 54 000ex). A titre de comparaison, le titre Green Lantern avait pu rentrer dans le Top 10 des ventes grâce à Blackest Night. C’est donc une confirmation que cette histoire bénéficie d’une adhésion des fans bien moindre que pour les précédents crossovers DC.

Marvel : ça va beaucoup mieux merci

Un crossover au sommet des ventes, un concurrent au fond du trou, des titres stables en terme de ventes dans un marché en baisse, et une part de marché en hausse à plus de 42% . Je pense que les ponte de chez marvel ontFEARIT002_cov_VAR soufflé en voyant les stats de mai. Dans le même temps, ces résultats ne sont pas glorieux puisque Fear Itself n’aura même pas été capable de dépasser la barre des 100 000ex avec son second épisode. C’est tout simplement la première fois que cela arrive pour ce qui est censé être le crossover le plus important de Marvel depuis des années.

Bien entendu je pense que nous aurons tous les yeux braqués sur les données du mois de septembre maintenant. Comment Marvel va t il répliqué à l’offensive DC ? en tout cas une chose est sûre ils ne peuvent pas rester passifs !

Concernant les titres en eux mêmes, je suis ravie de voir que les FF de Hickman se maintiennent dans le Top 10. Hickman est sans doute le premier auteur à réussir un tel exploit depuis des lustres ! Pas étonnant que Marvel le considère comme l’un de ses plus importants auteurs. Du côté des titres spider-man, le boulot de Dan Slott semble séduire les lecteurs puisque le titre reste bien classé et que ses ventes, si l’on considère l’état du marché, sont plutôt bonnes voire progressent avec un peu plus de 59 000 lecteurs. Je ne donnerai pas mon opinion sur le contenu étant donné que je ne lis plus, mais tant mieux pour eux.

Même stabilité pour les titres X. Il sera intéressant d’observer les effets de l’évent Schism sur les ventes des X-Men, l’arrêt consécutif du titre Uncanny X-Men, et l’inévitable relaunch. Pour les titres Ultimates, bien que l’on se rapproche de la fin de l’arc Death of spider-man on ne constate pas de hausse significative, contrairement aux mois précédents. Marvel a décidé de reproduire la même campagne pour le USM 160 que pour le Fantastic Foir 587. étant donné que cela  a bienmarché pour ce dernier, il faudra voir les résultats de juin pour se faire une idée. Des résultats qui seront sans doute annonciateurs du succès ou de l’échec du prochain relaunch de l’univers Ultimate.

Indépendants : walking dead encore et toujours

KirbyRossCoverSi globalement les ventes de titres inde sont stables, les tendances lourdes continuent à s’affirmer, puisque Walking Dead continue de progresser à 37 000ex. Le titre bénéficie aujourd’hui de ventes égales à celles de Superman et Astonishing X-Men ! Pour les autres titres indépendants à succès on reste toujours dans la même échelle de ventes entre 10 et 15 000ex,. Mais on peut voir que certains titres n’ont pas le succès escompté, comme Super Dinosaur, qui dès son second épisode passe sous cette barre avec à peine 9000ex écoulés, comme quoi même le nom de Robert Kirkman ne suffit pas à assurer un succès.

Autre sortie bien classée, le premier numéro de Kirby : genesis par Alex Ross et Kurt Busiek chez IDW, qui grâce à ses têtes d’affiches et un prix d’appel de 1$ parvient à bien s’écouler. Cependant je me souviens d’un temps où ces initiatives à 1$ ou 50 cents se vendaient bien plus, là aussi un souffle d’essoufflement du marché.

Pour voir l’ensemble des chiffres de ventes single , c’est par ici.

TPB

Alors là c’est un titre assez … particulier qui arrive en tête des ventes, une série Avatar : Crossed 3D. L’album bénéficie en effet deSTK425826_tn pages en 3D. Étrange, je vous le dis.

Ce qui est aussi bizarre est le faible nombre de titres Image dans le  Top 100 des ventes de TPB, en effet on ne trouve que du Walking Dead et du Morning Glories dans le lot. Bon je vais pas me plaindre pour ces deux séries, mais étant donné le nombre de bonnes qui sortent chez Image, perso je trouve ça étrange.

Pour voir l’ensemble des chiffres de ventes TPB, c’est par ici.

 

 

 


 

 

 

A propos Sam 1994 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Qu’en est-il des ventes digitalisés ? J’ai noté que pour le relaunch DC, les sorties digitalisés serait simultanées aux sorties papiers. Cela doit avoir un certain poids j’imagine, ou alors c’est un pari ?

    • pour le moment, pas de chiffres disponibles de ce côté là. La dernière fois que j’ai vu des chiffres, en fin d’année dernière, le marché digital représentait environ 10Millions de €.un chiffre en hausse de 100% par rapport à 2009.Mais encore très faible, pour te donner une idée, marché comics papier représente encore un peu plus de 400 Millions de $ par an.
      donc forte croissance, mais petit marché pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.