Unspoken VF : Spider-Man : Le Dernier Combat

Le Dernier Combat

Crédits :

Scénario : Mark Millar

Dessins : Terry Dodson & Franck Cho

Encrage : Rachel Dodson & Franck Cho

Éditeur US : Marvel

Éditeur VF : Panini Comics

Format : Marvel Select, contient les épisodes US Marvel Knight : Spider-Man 1 à 12

Le Dernier CombatLa série : Parue il y a à peu près 6 ans dans la collection Deluxe (et pourtant encore trouvable en neuf et occaz), cette histoire de Spider-Man revient dans le format très attractif de Marvel Select, la nouvelle collection de Panini de réédition à petit prix. Ce long run est sortie aux US entre juin 2004 et mai 2005 et fut écrit par Mark Millar entre ses Ultimates et son désormais légendaire Civil War. Le pitch est très simple mais diablement efficace !

Scénario : Tout commence par une énorme baston entre Spider-Man et son ennemi de toujours, le Bouffon Vert. Forcément, il le bat, mais d’une manière un peu plus brutale que d’habitude… On voit bien qu’il commence à en avoir sa claque de Norman… Et, très rapidement, le véritable cauchemar de cet ouvrage débute… Quelqu’un, autre qu’Osborn, connait son identité, saccage la tombe de l’Oncle Ben et kidnappe Tante May… S’en suit une escalade de problèmes, et on va croiser tous les ennemis du tisseur, du Vautour, en passant par l’Homme Sable, le Hibou, Electro sans oublier Venom. Rajoutez à cela JJ Jameson qui promet une prime assez conséquente à celui qui démasquera Spider-Man…

Mais ce n’est pas tout, l’histoire se passe bien avant que Spidey rejoigne les Vengeurs mais cela n’empeche pas les apparitions de l’équipe des super-héros ainsi que de BlackCat et même les X-Men !!! Bref, toute la mythologie du Monte-en-l’air est présente ! Et ça, je dois dire que c’est un régal. Il y a l’histoire principale, l’enlévement de tante May, mais il y a aussi une multitude de « plot » mis en place et résolu dans ce tome. Qui a révélé l’identité secrète ? Qui finance le Buggle ? Qui a drogué Octopus ? Les apparences sont parfois trompeuses mais peut être pas tant que ça.

Le Dernier Combat

Millar signe ici une des plus grande histoire de Spider-Man. Très loin de ses controversés Kick-Ass ou Nemesis, il creuse, il approfondit la psychologie du héros le plus connu de l’univers Marvel, mais pas que ! Car tout le monde passe sous la plume de Millar. Venom y a une place très importante, ainsi que Mary Jane, bref tous les personnages secondaires. De même que Gwen Stacy, présente en filigrane tout au long du récit. Bref, c’est un véritable régal, avec un petit bémol pour la toute fin, un peu trop prévue à mon gout.

Je ne suis pas un accroc du Tisseur, je ne connais pas sa chronologie précise et jamais, je ne me suis senti perdu. C’est tout l’art de Millar je dirai : distiller des éléments de la chronologie tout en restant accessible aux lecteurs les plus néophytes, et c’est tant mieux !

Dessins : Franchement, je n’ai rien à dire sur cette partie. Aussi bien le couple Dodson que Franck Cho, c’est juste magnifique. C’est hyper dynamique, très ancré dans la réalité et dans l’univers de Spider-Man. On reconnait les très nombreux personnages au premier coup d’oeil et fort heureusement, le passage entre Terry Dodson et Franck Cho se fait presque imperceptiblement ! Du grand art. Vous l’aurez compris, je suis tombé grave in love of the bouquin !

Le Dernier CombatCover : Voila une chose qui me dérange… Sur la couverture principale, on voit quoi ? Les Vengeurs ! Alors qu’ils n’apparraissent qu’a peine sur 3 pages… Et encore au début, on les as vite oublié. Je me demande vraiment pourquoi on n’a pas mis à la place le flic qui rigole ou encore le mec qui prévient Parker que la tombe a été abîmée… Bref, c’est pour vendre je sais bien, et même si je suis commercial dans la vie civile (chut, c’est mon identité secrète à moi !), j’exècre ces pratiques mercantiles. La première couverture du Deluxe paru en 2006 était tout aussi bien et moins mensongère ! Sinon, toutes les couvertures qu’on retrouve en fin du recueil sont signées par le couple Dodson, Terry et Rachel et elles sont magnifiques.

Edition : La, Panini a frappé un grand coup. Après les rééditions de Wolverine Origin et House of M, on retrouve certainement l’une des meilleures histoires du Tisseur. Le papier est de très bonne qualité et de plus en plus, on sent que Panini écoute son lectorat. Si on rajoute à cela la présence des couvertures (pas les originales malheureusement, juste les dessins) ainsi que 11 pages de croquis par Terry Dodson et Franck Cho, on est content ! Nous avons également droit à une introduction de Stan – The Man – Lee himself et une conclusion de Robert Millar, certes un peu inutile, mais bon, c’est toujours ca de pris ! Nous

Avis : Tout est dit. Une réédition de cette qualité, et pour la modique somme de 16.30 euros Maryse, ça serait dommage de passer à coté ! Par contre, si vous le voulez en édition Deluxe, sachez que notre partenaire Astrocity l’a encore en stock ! Malgré une fin assez décevante et convenue, il serait extrêmement dommage de ne pas se jeter sur cette réédition ! Je ne sais pas l’impact que ça a sur la chonologie, mais j’oserai dire qu’on s’en fout ! C’est bon et ca fait du bien de lire cela !

A propos Nonö 101 Articles
Chroniqueur régulier ayant lui aussi un humour à deux balles, il participe principalement au site au travers des Unspoken, et fait également partie de l'organisation du Lille Comics Festival. Il a aussi un chapeau.

4 Comments

    • Pour être tout à fait honnête, Civil War est le premier truc « moderne » que j’ai lu en comics et c’est ca qui m’y a fait rentré. Donc, pour moi, je le garde en haute estime. Même si les repercussions a long terme sont mineurs (on en parle plus vraiment de cette loi de recensement), l’histoire est très bonne !

  1. Cet album à l’air intéressant ne serait ce que pour les dessins et dans cette collection le tarif est abordable alors pourquoi se priver ?

    Pour civil war ça doit être le dernier truc que j’avais bien aimé chez marvel avant qu’ils ne commettent world war hulk et secret invasion qui m’ont fait arrêter marvel pendant 3 ans.

Répondre à Kaostorm Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.