Guide de lecture Comics VF : semaine du 23 septembre 2020

Edito : si la semaine dernière était dominée par les sorties Batman (Batman day oblige), cette semaine, c’est un peu la semaine Bendis, que ce soit chez Panini ou Urban. Donc vous aurez compris…on va pouvoir souffler niveau achat ! ouf, pas grand chose cette fois. Bon, oui, je trolle un peu car je sais que le monsieur a encore ses fans et tant mieux pour lui. En ce qui me concerne, je préfère faire l’impasse et acheter des choses que j’aime…chacun son truc. Et il y a bien des choses intéressantes cette semaine, et la semaine prochaine, et celle d’après et d’après et d’après et encore après et toujours et encore…souvenez vous : 0 pause jusqu’à début décembre en termes de sorties comics…

Info de la semaine : le programme des intégrales pour la fin de l’année 2020 et début 2021 a été révélé par Panini !

LE PROGRAMME DU DERNIER TRIMESTRE 2020 :

Les nouveaux albums (avec les annonces de novembre-décembre) et avec 4 albums à plus de 350 pages :

* X-Men 1994-95 (octobre)

* Nick Fury 1990-91 (octobre)

* Defenders 1975 (octobre)

* Iron Man 1977-78 (octobre, 392p !)

* Fantastic Four 1977 (novembre)

* Luke Cage 1976-77 (novembre, 376p !)

* Silver Surfer 1980-88 (décembre)

* Avengers 1981-82 (décembre, 384p !)

* X-Men 1995 : L’ÈRE D’APOCALYPSE (décembre, 400p !!)

Et les 9 rééditions de la fin d’année, avec un rajout cosmique pour décembre :

* X-Men, 1985 (I) (T09, octobre) et 1963-64 (T10, décembre) 

* Iron Man 1966-68 (T03, octobre)

* Web of Spider-Man 1985 (T01, novembre)

* Hulk 1989 (T04, novembre)  

* Thor 1962-63 (T01, novembre)

* Avengers 1967 (T04, décembre)

* Wolverine 1990 (T03, décembre) 

* Silver Surfer 1966-68 (T01, décembre)

Nous pouvons voir que le programme restera chargé en termes d’intégrales jusqu’à la fin de l’année. Avec quelques tomes très attendus. Je pense que nous sommes nombreux  à être rassurés de voir que les intégrales FF continuent et que nous aurons bien un nouveau tome cette année. Allez, encore 4 ans et nous arrivons sur le run de Byrne ! En outre, on voit également que certaines intégrales sont grassouillettes, notamment celle de Luke Cage, Avengers ou encore Iron Man. 

Une déception cependant, pour l’intégrale X-Men dédiée à l’ère d’Apocalypse, puisqu’elle ne contiendra que deux des mini séries et les épisodes Alpha et Omega. Si l’on veut avoir la totalité de la saga, il faudra se tourner vers une autre collection puisqu’apparemment l’omnibus serait réimprimé en début d’année prochaine…C’est vraiment dommage car jusque là Panini avait justement fait attention à publier les crossovers dans leur intégralité. 

Je suis, néanmoins, personnellement ravi de voir certaines réimpressions comme le Wolverine 1990, qui me fait dire que le public suit enfin les intégrales consacrées au griffu, après un désamour initial. 

LES PREMIÈRES ANNONCES 2021 :

Voici les programmes de janvier et février :

JANVIER :

* SPIDER-WOMAN 1977-78 (NOUVEAU TITRE)

*  Black Panther 1989

* Marvel Two-In-One 1975-76

* Nick Fury 1967-68 (Réédition, T02)

* Hulk 1990 (Réédition, T05)

FÉVRIER : 

* NOT BRAND ECCH 1967-1969 (NOUVEAU TITRE, ONE-SHOT)

* Captain Marvel 1971-73

* Daredevil 1972

* Iron Man 1970-71 (Réédition, T06)

* Fantastic Four 1967 (Réédition, T06)

Le programme de début de l’année prochaine contient quelques surprises, comme les nouvelles séries choisies par Marvel : Spider-Woman et Not Brand ecch. J’avais parlé il y à quelques mois des nouvelles séries ayant le plus de chances d’intégrer la collection…j’étais très loin du compte. Pauvre idiot que je suis !

Sorties de la semaine : quelques sorties intéressantes cette fois : 

  • la suite de Giant Days chez Akileos !
  • revivez le mariage de Spider-Man qui n’a jamais été annulé (non, j’écoute pas, ce n’est jamais arrivé ! ) dans l’intégrale de Spectacular Spider-Man !
  • enfin, chez Urban Link, la sortie du très bon Something is Killing the Children ! 

Émissions de la semaine : trois émissions au programme cette semaine toujours enregistrées à partir de 21h, désormais enregistré uniquement sur Youtube sur Comixity Live (si YT veut bien fonctionner) !

  • mercredi, un nouveau Freaxity, où Steve et Laure parlent horreur et cette semaine le programme est consacré à la carrière de Rob Zombie ! 
  • jeudi, un nouveau Comixweekly, où nous parlerons des sorties VO de la semaine ! avec un peu d’info si il y en a !
  • enfin, vendredi : le Comixity où nous reviendrons sur le milliard de sorties VF du mois de septembre ! inutile de dire que jje suis très fatigué d’avance et mon portefeuille au bord du suicide…

AKILEOS 

GIANT DAYS TOME 3  – 1ère année : Printemps 

Date de sortie : 23 septembre  2020 (attention risque de report au 30/09)

Prix : 22€/240 pages

Scénario : John Allison 

Dessin : Max Sarin, 

Episodes : Giant Days – 1ère Année : Printemps regroupe les tomes 5 et 6 de la série parus en octobre 2018 et février 2019.

Sollicitation : La première année de fac s’achève enfin pour Susan, Daisy et Esther, et c’est le moment de dire adieu à Catterick, qui sera passé au bulldozer et transformé en logements étudiants de luxe au prochain semestre. Mais tandis qu’une porte se ferme, une autre s’ouvre et entre les festivals de musique, les nouveaux couples qui se forment, l’emménagement dans un nouvel appart’ et la découverte d’Ikea, nos héroïnes découvrent que la vraie vie d’adulte ne fait que commencer !

Avis : c’est avec une très grande joie que je vois débarquer le tome 3 de l’excellente série Giant Days…car la vache je pense que nous avons tous besoin d’une bonne petite lecture chargée en humour, légèreté et de personnages attachants. Oh oui, nous en avons tous bien besoin…surtout moi…mais vous aussi. Alors que l’année 2020 continue de nous dévoiler son lot d’horreurs sans nom, s’accorder un petit moment loin de tout cela, rire un bon coup, partager le quotidien de personnages que l’on apprend à aimer très vite est aussi nécessaire pour une bonne santé mentale. 

Bon, bien évidemment, derrière tout ça, il y a une mauvaise nouvelle. C’est 2020, bien sûr. Pour faire simple le format publié par Akileos, en version reliée hardback très réussie, est adapté du format US publié par Boom ! studios…qui n’a pas dépassé le tome 3. Pour avoir le reste de la série, si vous êtes un lecteur VO, il faut aller lire les TPB softcover. Donc, du coup je m’interroge sur la suite de la série en VF ? Akileos ne s’est pas caché des faibles ventes de cette réédition et je veux avoir la suite, je veux lire la fin (car la série est terminée). 

Allez, les gens !! soutenez l’édition VF, vous en avez besoin. Le salut de votre âme et ma santé mentale en dépendent. Ne me forcez pas à démarrer un culte, j’en suis tout à fait capable, vous le savez parfaitement ! je vous préviens, je ne reculerais devant rien pour avoir ma dose !

Verdict : À posséder !

À lire avant : les deux premiers tomes !

DELCOURT COMICS

Star Wars – Dark Vador : Les Contes du Château tome 2

Date de sortie : 23 septembre  2020

Prix : 15.95€/128 PAGES 

Scénario : Cavan Scott 

Dessin : Nick Brokenshire, Megan Levens, Kelley Jones

Sollicitation : Ce 2e album de la série propose de revenir au Château de Dark Vador en compagnie des méchants préférés d’une galaxie lointaine, très lointaine… de Dark Maul à Jabba Le Hutt en passant par Asajj Ventress et le Grand Moff Tarkin, le tout sous l’ombre du Seigneur Noir des Sith !

Après le succès du premier tome de cette série l’année dernière, Cavan Scott – scénariste émérite de nombreux récits de la saga des étoiles – nous entraîne à nouveau dans les recoins les plus sombres de l’univers Star Wars avec ce retour dans les entrailles du château de Vador sur la planète Mustafar. Cet album comprend cinq récits centrés chacun sur un vilain différent.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Etant donné que Delcourt a annoncé ne pas reconduire son contrat concernant la licence Star Wars, au vu des conditions imposées, profitez bien de leurs derniers albums dans cette collection !

Verdict : pour les fans de Star Wars 

À lire avant : le premier tome 

Lord Baltimore T08 – Le Royaume Écarlate

Date de sortie : 23 septembre  2020

Prix : 15.95€/144 PAGES 

Scénario : Mike Mignola et Christopher Golden

Dessin : Peter Bergting

Sollicitation : Un homme désespéré combat seul le fléau vampirique au début du 20e siècle ! Mike Mignola et Christopher Golden plongent aux sources du mythe et émergent avec leur vision gothique d’une quête de vengeance, rejoints par Peter Bergting au dessin. Dernier album de la série !

Le Roi Rouge amasse de plus en plus de pouvoir sur son chemin vers le couronnement du Vatican tandis que ses armées balayent l’Europe dans une guerre impie. Lord Baltimore est porté disparu et ses alliés sont dispersés à travers tout le continent. Y a-t-il une chance pour que la résistance arrête cette vague mortelle avant que le monde ne soit noyé dans le sang ?

Avis : pas d’avis, …car je me suis arrêté assez tôt dans la série Lord Baltimore, aux alentours du tome 2 ou 3 et suis un peu terrifié qu’il y ait déjà 8 tomes…Je sais que Mignola est capable de développer de vrais univers riches et denses, mais je n’aurais pas parié cher sur Baltimore, car cela me semblait assez…générique pour du Mignola. 

Verdict : pour ceux qui suivent la série. 

À lire avant : les précédents tomes. 

Captain Ginger T01

Date de sortie : 23 septembre  2020

Prix : 15.50€/160 PAGES 

Scénario : Stuart Moore 

Dessin :June Brigman

Sollicitation : Stuart Moore (scénariste et éditeur de nombreuses séries Marvel et DC Comics) et June Brigman (Power Pack) nous entraînent sur les traces de… chats humanoïdes dans l’espace, dans cette série étonnante et originale, entre Blacksad et Star Trek !

Lorsque la race humaine s’est éteinte, les chats ont hérité de la Terre! Ou au moins d’un vaisseau spatial. Dorénavant, l’intrépide Capitaine Ginger lutte pour garder ses compagnons félins unis et envie au coeur d’un univers hostile – sans compter qu’il doit également protéger les membres de son équipage de leurs pires instincts félins.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux que ça intéresse. 

À lire avant : rien – premier tome. 

Fell – Nouvelle édition

Date de sortie : 23 septembre  2020

Prix : 15.95€/176 pages 

Scénario : Warren Ellis 

Dessin : Ben Templesmith 

Sollicitation : L’inspecteur Richard Fell est transféré de l’autre côté du pont qui sépare la capitale de Snowtown, une zone de non-droit où les officiers de police intègres se comptent sur les doigts d’une main. Parachuté dans cette inquiétante jungle urbaine où rien ne semble avoir de sens, Fell se raccroche à cette seule certitude : tout le monde ici a quelque chose à cacher. À commencer par lui-même.

Avis :  très bonne idée de la part de Delcourt de rééditer le Fell d’Ellis et Templesmith cette semaine. Oeuvre noire, poisseuse et dérangeante, elle est sans doute le polar le plus réussi d’Ellis, un genre avec lequel il a beaucoup joué au fil des années, avec plus ou moins  de succès. Les enquêtes menées nous permettent de découvrir la ville de Snowtown, ville presque irréelle, démunie, pourrie jusqu’à la moelle où presque dépourvu de tout moyen, l’inspecteur Fell va devoir essayer de sauver ce qu’il peut. Sauf que lui-même n’est pas tout propre.

Je me souviens que j’avais vraiment apprécié cette série, car outre le scénario d’Ellis, très efficace comme d’habitude, la partie graphique de Templesmith fonctionnait foutrement bien. Cela collait aux scénarios et contribuait parfaitement à installer cette ambiance malsaine qui plane sur l’ensemble de la série. Le seul regret que l’on peut exprimer est que la série ne sera jamais achevée. 

Outre les ennuis récents d’Ellis, le titre est en effet interrompu/en hiatus depuis des années suite au crash d’ordinateur du scénariste qui a emporté avec lui pas mal de scripts dont les derniers épisodes de Fell. Depuis, Templesmith est un peu passé à autre chose et je le vois mal revenir sur le titre un jour. 

Mais ce n’est pas un handicap pour lire ce volume. En effet s’il n’y a pas de vraie conclusion, le titre peut se lire tel quel car composé de petites enquêtes rapidement résolues en un ou deux épisodes. On sentait qu’un fil rouge commençait à être développé, mais rien encore de très concret, ce qui ne nous laisse pas vraiment sur une situation non résolue. 

Verdict : à lire – récit indépendant. 

À lire avant : rien – récit indépendant 

HI COMICS

RICK et MORTY VS DUNGEONS & DRAGONS TOME 2 – PEINESCAPE

Date de sortie : 23 septembre  2020

Prix : 16.90€/128 PAGES 

Scénario : Jim Zub 

Dessin :

Sollicitation : Le combo magique est de retour !

Il était un tome 1… où Rick et Morty et toute la famille Smith s’en allèrent vivre des aventures épiques et délirantes dans des dimensions régies par les lois de Dungeons & Dragons. Mais Rick Sanchez a beau être le scientifique le plus doué du multivers, peut-il impunément manipuler le cultissime jeu de rôles ? Cette fois-ci, c’est tout l’univers D&D qui débarque sur Terre, bien décidé à mener une quête sans pitié pour détruire le génie dépravé, et personne n’y échappera. Pour survivre, la famille la plus dysfonctionnelle de sa dimension va devoir lancer les dés (et les vannes) comme jamais !

La dream team Jim Zub et Troy Little (triplement nommé aux Eisner Awards) est de nouveau dans la place avec ce deuxième tome épique qui capture à la perfection l’essence des deux monstres de la pop culture que sont Rick & Morty et Dungeons & Dragons.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict : pour les fans de Rick & Morty ou de Dungeons & Dragons ou des deux !

À lire avant : le tome 1 et connaître la série animée Rick & Morty doit un peu aider. 

SKYWARD TOME 2

Date de sortie : 23 septembre  2020

Prix : 17.90€/

Scénario : Joe Henderson

Dessin : Lee Garbett 

Sollicitation : Plus déterminée que jamais, Willa poursuit sa quête dans un monde sens dessus dessous !

Traquée sans relâche par un ennemi tout-puissant, Willa fuit Chicago en compagnie d’Edison, portée par la promesse faite à son père. Mais le monde post G-day recèle de nouveaux dangers, tels que des insectes géants amateurs de chair humaine… Et c’est sans compter de nouvelles rencontres, qui risquent de mettre à l’épreuve notre héroïne et la mènent à faire un choix inattendu. Willa pourra-t-elle échapper à son passé, ou sera-t-elle contrainte d’y faire face ?

Dans ce deuxième tome, Joe Henderson, scénariste et showrunner (Lucifer) et Lee Garbett (Lucifer, Loki: Agent of Asgard) continuent de donner vie à Willa, toujours plus combative, charismatique et attachante, dans un monde où la gravitation n’est plus mais où les faux-semblants demeurent. Nommée à l’Eisner Award de la meilleure nouvelle série en 2019, Skyward est désormais en route pour le grand écran.

Avis : suite de la série Skyward cette semaine, une série découverte en VF en début d’année et précédée d’une très bonne réputation…qui n’a pas vraiment fonctionné avec moi. Ce qui est assez étrange, car j’ai beaucoup aimé le personnage principal et le cadre fantastique général, un monde où la gravité s’est faite la malle…mais l’histoire mise en scène ne m’avait guère passionné dans le premier tome.

Je ne nie pas cependant que cette intrigue de départ assez bateau s’achevait avec de vraies répercussions pourtant, puisque le personnage principal ne s’en tirait pas indemne et ouvrait en partie sur de nouveaux développements potentiels. 

Je vois par ailleurs que ce second tome nous promet d’explorer un peu plus ce monde en dehors des villes et de leur fonctionnement adapté au nouveau monde, que nous avons exploré dans le premier tome…Le déclic viendra peut être cette fois, qui sait. Au delà, je ne sais pas si le titre se poursuit en VO, car Lee Garbett est reparti depuis lors chez Marvel, dessinant un peu de Hulk et pas mal de Captain Marvel dernièrement. Donc à voir. 

Verdict : à lire. 

À lire avant : le premier tome. 

PANINI COMICS

AMERICAN JESUS : L’ÉLU 

Date de sortie : 23 septembre  2020

Prix : 16€/96 pages 

Scénario : Mark Millar 

Dessin :  Peter Gross 

Épisodes : US American Jesus: Chosen 1-3, précédemment publiés dans Chosen (Bamboo))

Sollicitation : L’univers Millarworld est désormais sur Netflix, et nous vous proposons de découvrir la mini-série datant de 2004 qui a inspiré American Jesus. Il faut admettre l’évidence : cet enfant de douze ans, qui change l’eau en vin et guérit les infirmes, est le nouveau Jésus-Christ. Mais comment peut-on, si jeune, choisir une telle destinée ?

Avis : réédition du American Jesus de Mark Millar et comment dire …je n’ai pas très envie de lire cela. Il y a bien évidemment le rapport nombre de pages / prix qui est définitivement un repoussoir, mais la grande question est avant tout : ai-je envie de voir le balourd Mark Millar aborder des questions religieuses ? j’ai quelques doutes. Alors le grand doute qui peut cependant planer autour de l’oeuvre est que ces épisodes ont été produit au début des années 2000, soit un peu l’âge d’or de Millar quand il en avait encore quelque chose à foutre des comics qu’il écrivait…Du coup…cela devient tentant…mais j’en reviens ensuite à ma première et seconde réserve, prix + Millar parlant religion…Mouais, je pense que je vais garder mon argent concernant cette mini comme sa suite. 

Verdict : à tester tout de même. 

À lire avant : rien – première mini série. 

AMERICAN JESUS : LE NOUVEAU MESSIE T02

Date de sortie : 23 septembre  2020

Prix : 16€/96 pages 

Scénario : Mark Millar 

Dessin :  Peter Gross 

Episodes :  US American Jesus: The New Messiah 1-3, inédits)

Sollicitation : Nous sommes dans les années 70 et une vierge vient de tomber enceinte. C’est le début d’une course contre les armées de l’Antéchrist ! Découvrez la nouvelle mini-série American Jesus signée Mark Millar et Peter Gross, alors que la série télé débarque sur Netflix.

Avis : le même avis, en pire, puisque cette suite a été produite des années après la première mini série, à un moment où Millar avait abandonné toute prétention de faire autre chose que du pitch pour le cinéma, ou Netflix donc,  de manière professionnelle. C’est un moyen de faire des affaires. Mais rien ne nous oblige à acheter le machin en attendant. 

Verdict : à tester si cela vous intéresse. 

À lire avant : la première mini …juste au dessus !

ALL-NEW X-MEN T01

Date de sortie : 23 septembre  2020

Prix : 32,00 €, 272 pages

Scénario : Bendis,

Dessin : Immonen, Marquez

Épisodes : US All-New X-Men (2012) 1-10, précédemment publiés dans MARVEL NOW! : ALL-NEW X-MEN 1-2)

Sollicitation : Marvel Deluxe, 

Inquiet de l’évolution de Cyclope qui se radicalise de plus en plus, le Fauve remonte le temps pour confronter Scott Summers aux X-Men des origines. Mais les jeunes Jean Grey, Cyclope, Angel, le Fauve et Iceberg se retrouvent coincés à notre époque ! Retrouvez l’un des plus gros succès de l’ère Marvel NOW!en format MARVEL DELUXE !

Avis : pas mal de deluxe prévus cette semaine, au gré de la réorganisation des plannings par Panini. Mais, nous pouvons de nouveau constater combien cette collection est mise en avant par l’éditeur depuis quelques mois. Ainsi, après avoir réédité le run de Bendis sur les X-Men en 100%, Panini lance la réédition en deluxe. 

Je ne vais pas retourner ma veste ou changer d’opinion sur le sujet…Je continue de trouver ce run assez faiblard dans l’ensemble, notamment All New X-Men. Ou plutôt disons que …la qualité varie selon l’année et la série. Ainsi, La première année d’All New X-men est franchement tout à fait correcte. 

Des idées intéressantes sont explorées avec l’arrivée des 5 X-Men originaux du passé dans le présent. On peut constater que Bendis avait une furieuse envie d’écrire Jean Grey et de fait, il réalise l’exploit de rendre le personnage intéressant le temps de quelques épisodes. Un personnage confronté à un destin où elle est censée mourir encore et encore tout en étant coincée dans un triangle amoureux sans fin…pas vraiment l’avenir dont on peut rêver quand on a 15/16 ans. 

Mais les ennuis arrivent ensuite. Selon moi les plans de Bendis étaient simples, ramener les personnages pour une durée limitée, provoquer le choc nécessaire notamment en ce qui concerne Cyclops,  et les renvoyer dans le passé à l’occasion du crossover Battle of The Atom pour se concentrer sur Uncanny X-Men. Titre assez faible dans sa première année qui se révèle vraiment passé Battle of atom. 

Sauf que …ces plans ont vite déraillé. Il apparaît clair que face au succès de la série, Marvel a demandé à Bendis de continuer All New X-men, alors que de manière évidente, il avait 0 plan pour cette série au delà des 10 premiers épisodes. Si bien que passé notre petit crossover des familles, il n’a eu de cesse par la suite de gagner du temps à coup de crossovers avec d’autres séries qu’il écrivait, ou tout simplement d’épisodes complètement vides. La fin de la série est notamment une vaste blague…

Le résultat est donc pour moi mitigé. Pour cette première année, je dirai que le scénario est solide et soulève quelques questions intéressantes pour quelques personnages. Comme nous l’avons vu, tout d’abord Jean. Mais aussi Scott confronté à une version future de lui-même conspuée par ses pairs, alors que lui-même cherche sa place. Etttt c’est à peu près tout ? Beast, Angel et Iceberg font de la figuration en gros…à part quelques lignes de dialogue ici ou là, leur arc personnel est insignifiant et il est évident qu’ils n’intéressent pas l’auteur. 

Celui-ci nous rappelant encore une fois, qu’il ne sait vraiment pas écrire des équipes…du moins son écriture n’est pas adaptée à ce type de bouquin, où chaque personnage est censé avoir une voix et un arc propre. Cela n’existe pas dans le monde de Bendis où seuls quelques personnages sont mis en avant et “développés”. Et je mets de grosses, très grosses guillemets sur “développés”. 

Visuellement, c’est aussi très bon avec du Immonen, arrivé à maturité avec son nouveau style, et un Marquez qui faisait ses premiers pas alors dans la cour des très grands. Leur seule présence au dessin vaut pour moi le passage en deluxe. 

Au delà…il ne reste au final quasiment plus rien de ce run aujourd’hui, à part quelques miettes qui ne sont pas vraiment exploitées…

Verdict : à lire si vous êtes complétistes. 

À lire avant : AvX ? mais comme je vous aime bien, je vous dirai d’éviter cette torture. 

AMAZING SPIDER-MAN 1

Date de sortie : 23 septembre  2020

Prix : 32,00 €, 280 pages

Scénario : Cage, Slott, 

Dessin :Ramos, Camuncoli

Episodes : US Amazing Spider-Man (2014) 1-8, Free Comic Book Day 2014 (II) et Superior Spider-Man 32-33, publiés précédemment dans MARVEL NOW! : AMAZING SPIDER-MAN 1-2)

Sollicitation : Marvel Deluxe, 

Peter Parker est de retour après avoir été remplacé par le Spider-Man supérieur. Sa première mission est de gérer les conséquences des manœuvres d’Otto Octavius, à commencer par le duo Électro/ Chatte Noire. Un album qui sert également de prologue à Spider-Verse.

Avis : suite de la réédition du run de Dan Slott sur Spider-man dans le désordre complet…je plains vraiment ceux qui suivent ce run dans cette édition, car cela doit être un cauchemar de s’y retrouver, entre les parties rééditées et celles encore en attente. Par exemple dans le cas présent, nous avons ici le début de la réédition du volume post Superior Spider-Man, mais les épisodes qui suivent ceux présentés dans ce tome, qui sont relatifs à Spider-Verse ont été réédités en deluxe…l’année dernière. À bon ? vous vous y retrouver ? 

Je passe aussi sur le fait que Panini a enfin entamé la réédition du début du run de Dan Slott sans finir Brand New Day, et ce alors que certaines parties comme Spider-Island sont disponibles dans cette collection depuis des lustres. Et il me semble que certains segments de son run sur pré Superior n’ont pas encore été réédités en deluxe. Bref, c’est le bordel …donc bon courage aux collectionneurs pour l’ordre de lecture. 

Pour faire simple, en deluxe l’ordre est le suivant  : 

  • Brand new day (tomes pas tous disponibles)
  • Big time : réédité en deluxe en début d’année 
  • Spider-Island 
  • Prélude à Superior Spider-Man 
  • Superior Spider-Man 
  • ce tome. 
  • Spider-verse

Au delà sur le fond, ce tome, comme je l’ai indiqué, contient les épisodes post Superior, qui voient Peter reprendre le contrôle de son corps après le bail accordé à Octopus et ce premier arc est…chiant ? je veux  dire, cela faisait vraiment plaisir de revoir Peter aux manettes, mais mon dieu que cet arc tournant autour de Black Cat était horrible à suivre ? avec en plus un tie in à Original Sin en plein milieu qui introduisait le personnage de SIlk. Je garde un très mauvais souvenir de ces épisodes dans l’ensemble et n’avait tenu que dans l’attente de Spider-verse bien plus réussi. 

Verdict : à lire pour les complétistes 

À lire avant : voir la liste au dessus !

CAPTAIN AMERICA 1

Date de sortie : 23 septembre  2020

Prix : 32,00 €, 256 pages

Scénario : Remender, 

Dessin :Romita Jr

Épisodes : US Captain America (2012) 1-10, publiés précédemment dans MARVEL NOW! : CAPTAIN AMERICA 1-2)

Sollicitation : Marvel Deluxe, 

Le machiavélique Arnim Zola réussit à emprisonner Captain America dans la Dimension Z. Coupé du reste du monde, Steve Rogers doit survivre durant de longues années dans un monde apocalyptique. Rick Remender (Uncanny Avengers) et John Romita Jr (Avengers) emmènent l’Avenger étoilé là où il n’est jamais allé.

Avis : à peine une semaine après le début de la réédition du run de Rick Remender sur Uncanny Avengers, Panini s’attaque à un autre de ses travaux qui avait débuté en 2012 à l’occasion de Marvel Now : son run sur Captain America. On voit d’ailleurs que Panini s’attaque de manière générale à cette période en ce qui concerne sa collection deluxe. Ainsi, nous avons vu plus haut les X-Men de Bendis, et depuis quelques temps, le run d’Hickman sur les Avengers est également réédité.

Au delà, difficile de dire si d’autres runs vont entrer ou revenir dans cette collection. Après tout, je doute que les FF de Fraction, ou le Iron Man de Gillen soient très populaires…Quant au Thor de Jason Aaron, ils ont déjà commencé, même si on est un peu sans nouvelle sur ce front là. Ce run sur Captain America était donc l’un des derniers en attente. Mais je suppose que l’éditeur voulait avoir fini le run de Brubaker dans cette collection, ce qu’il a fait il y a quelques mois, avant de poursuivre dans l’ordre chronologique. 

Au delà que dire de ce run ? que j’ai adoré sa première année. Je parle bien évidemment de toute la saga dans la dimension Z. Cet arc en 10 parties était pour moi un petit joyaux chaque mois à la lecture. On voyait Remender réinjecter une bonne dose de SF dans la série, un genre dans lequel il est particulièrement à l’aise, mais aussi une incroyable énergie créative, réussissant à faire d’un des adversaires les plus ridicules de Cap, un de ses ennemis les plus formidables et viscéral. Zola n’a jamais été aussi terrifiant qu’écrit par Remender. 

Cela constituait aussi un changement de ton sans doute nécessaire après presque 8 ans de Brubaker sur la série et ses histoires plutôt orienté mystère/action/thriller. C’était une nouvelle énergie, un ton frais qui renouvelait clairement les choses en allant dans une autre direction. 

Il faut dire que l’auteur ne ménage pas Captain America, qui passe 10 épisodes à en prendre plein la XXX et à être poussé bien au delà de ses limites de manière continue dans un arc bourré d’idées, de twists, de révélations, de cliffhangers dantesque. Et je pense que c’est sans doute l’un des derniers bons boulots de Romita Jr qui s’éclate clairement sur ces épisodes. 

Mais il s’agit là uniquement de la première année et…malheureusement, la suite m’a beaucoup moins séduit. Suivre un Cap dépressif et désillusionné sur le monde qu’il retrouve après cette histoire n’était guère agréable, d’autant plus que les histoires mises en scène n’étaient pas à la hauteur de la saga de la dimension Z. Cela aurait pu reprendre du poil de la bête quand Remender a filé le costume à Sam Wilson, mais l’auteur ne l’a écrit que le temps d’un arc dont le contenu a été immédiatement oublié par Marvel, le scénariste reprenant sa liberté à ce moment. 

Du coup, je recommande chaudement ce tome, car c’est vraiment un bon arc à lire et à découvrire, mais pas au delà des épisodes contenus ici. 

Verdict : bon à lire. 

À lire avant : rien – début de run 

SPECTACULAR SPIDER-MAN : L’INTÉGRALE 1987

Date de sortie : 16 septembre  2020

Prix :  35,00 €, 304 pages

Scénario : David, Michelinie, 

Dessin :Kupperberg

Episodes : US Spectacular Spider-Man (1976) 122-130, Amazing Spider-Man Annual 21, Spectacular Spider-Man Annual 7, précédemment publiés dans Nova 118-124, 128-130, inédits)

Sollicitation : Marvel Classic,

Cette nouvelle INTÉGRALE, qui contient quelques épisodes inédits en France, célèbre le mariage de Peter Parker et de Mary Jane ! Mais les combats super-héroïques ne manqueront pas puisque Spider-Man affronte Octopus, les Démolisseurs, le Lézard, le Super-Bouffon ou encore le Caïd !

Avis : alors ça les enfants, c’est comme ça qu’on fait pour amener les gens à acheter une intégrale supplémentaire…Mais désolé, Panini, ah ! j’avais déjà décidé d’ajouter Spectacular Spider-Man dans les intégrales que j’allais prendre ! ah dommage…euhhh, attendez une seconde…je me suis fait eu ? je crois….faut que je reprenne le machin…

Bon, bref, c’est pas grave. Donc oui, j’allais tout de même ajouter cette série, parce que j’aime bien le Spider-Man des années 80 et qu’outre Amazing, je voulais compléter ma collection. Donc en fait, le fait que Panini colle le mariage de Peter et Mj dans ce tome me convient tout à fait, car c’est clairement l’événement de cette intégrale à lire.  Un événement qui a tout changé à jamais et je ne veux entendre aucun autre argument. 

Oui, à jamais. Oui, à jamais. SI SI. Marvel n’est jamais revenu dessus. Non, touuuuut va bien …dit-il avant de “passer 10 minutes à regarder dans le vide, les larmes aux yeux” . Oui, tout va bien.  Je ne souffre d’aucun traumatisme et les mots “One more day” n’évoquent pas de cauchemars infernaux dans mon cerveau. 

Sinon, pourquoi cet événement qui prend place dans un annual de Amazing Spider-Man survient dans l’intégrale Spectacular ?  D’après ce que Panini a indiqué depuis, c’est pour une question de cohérence, puisque l’on enchaîne ensuite sur la lune de miel de Peter et MJ et que l’intégrale AMS 86 était déjà pleine…Je reste dubitatif…car je suis cynique. 

Verdict : à posséder pour cet événement qui est toujours dans la continuité, oui, toujours (la la la al al la la al j’entends rien, dit-il avant de se rouler en boule et de commencer à pleurer). 

À lire avant : l’intégrale Amazing Spider-Man 86 qui a mis en place le mariage totalement irréversible. 

URBAN COMICS

BATMAN BIMESTRIEL TOME 6

Date de sortie : 25 septembre  2020

Prix : 12.90€/336 pages 

Épisodes : BATMAN #66, #67, #68 et #69 • DETECTIVE COMICS #1000, #1001 et #1002 • GREEN LANTERNS #50 à #57

Sollicitation : Mille aventures !

Plongé dans une machine construite par ses adversaires et manipulant ses pensées, Batman revit ses pires cauchemars. Par Tom KING, Jorge FORNES, Lee WEEKS, Amanda CONNER, Dan PANOSIAN, John TIMMS, Mikel JANÍN Et Yanick PAQUETTE. Pour fêter son premier millier d’aventures dans les pages de Detective Comics, le Chevalier Noir affronte une nouvelle menace issue de l’Asile d’Arkham, par Peter J. TOMASI, Doug MAHNKE et Brad WALKER. Enfin, dans l’espace, Jessica Cruz, Simon Baz et l’ensemble du Corps des Green Lantern font face au retour du tyran cybernétique connu sous le nom de Superman Cyborg. Par Dan JURGENS, Mike PERKINS et Marco SANTUCCI.

Avis : oui, les miracles existent donc, même en 2020 ! personne n’y croyait plus. On pensait les magazines kiosque morts et enterrés et si l’on ne peut pas parler de résurrection réelle pour l’instant puisque l’avenir semble encore peu clair, revoir le mag Batman fait quand même chaud coeur, et ce même pour moi, un lecteur complètement passé côté libraire depuis longtemps. 

Au programme de ce retour, la suite de séries laissées en suspend dans le dernier numéro comme d’habitude, avec : 

  • Batman et la suite du run de Tom King, et l’arc knightmares qui fut un réel cauchemar pour beaucoup de lecteurs. Sans doute le pire arc de tout le run de l’auteur sur la série. Décompressé à outrance, pour un résultat final peu fameux. Alors visuellement c’est beau, puisque nous enchaînons des dessinateurs de haut niveau, mais au niveau scénario…nous avons quelque chose qui aurait pu aisément être condensé. Cela passe mieux en lecture d’une traite comme ici, mais en lecture single, ce fut une vraie torture…au moins on souffrait autant que le personnage…
  • Detective Comics, avec l’épisode 1000 et la suite du run de Peter Tomasi sur la série. Un run aussi anecdotique que sans intérêt. J’ai arrêté avec ces épisodes consacré à Arkham Knight, et je sais que le reste de l’équipe également…Je ne sais pas ce qui est arrivé à Tomasi, mais pour moi il n’a rien à dire sur la série et enchaîne simplement les arcs tant que DC se désintéresse de la série. Dire que DC a volontairement mis un terme au run de Tynion IV pour nous infliger ça…
  • enfin, un gros pavé Green Lanterns, qui permet de clôturer la série alors que Dan Jurgens enterre le titre sans cérémonie. En terme de chronologie, cela se situe avant le run de Grant Morrison qui a débuté en librairie. Pas vraiment d’avis, à part que je suis sûr que Jurgens a du ramener à un moment Cyborg Superman, vu que c’est tout ce qu’il semble savoir faire à ce stade…et j’ai écris cela sans lire la sollicitation ! nom d’un chien, Jurgennnnsss !!! (poing levé au ciel dans une parfaite imitation de J.J Jameson)

Verdict : à soutenir !

À lire avant : pour la partie Batman, savoir où on en est dans le run de King est important, car cet arc est assez déstabilisant. Sinon, début d’arc dans Detective Comics et début d’un petit run sur Green Lanterns. 

CLARK KENT : SUPERMAN 4

Date de sortie : 25 septembre  2020

Prix : 22.5€/264 pages 

Scénario : Brian Michael Bendis 

Dessin : Ivan Reis 

Episodes :Superman #16-22 ; Superman: Heroes ; Superman: Villains

Sollicitation : Pendant des années, Superman a défendu la justice, la vérité et l’idéal humain tout en menant une vie tranquille de journaliste d’un grand quotidien, le Daily Planet. Mais aujourd’hui, l’Homme d’Acier a pris la plus grave décision de son existence : révéler au monde le secret de son identité secrète ! Comment ses plus proches alliés et surtout ses pires ennemis vont-ils réagir à ce qui devient rapidement le scoop du siècle ?

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. À noter que du coup avec l’annonce récente du départ de Bendis de la franchise avec l’épisode 28 de Superman, il s’agit sans doute de l’avant dernier tome concernant cette série. Ne pas oublier également Action Comics à côté, mais en comptant bien, il ne restera que 2 ou 3 tomes à publier l’année prochaine en comptant les deux séries. Cette nouvelle ère de Superman aura été rapide et longue à la fois. Longue, car mine de rien, elle a débuté il y a plus de deux ans aux USA, et rapide…car en VF Urban a publié cela dans des tomes assez denses. 

Verdict : pour ceux qui suivent ce run. 

À lire avant : les précédents tomes. 

NAOMI TOME 1

Date de sortie : 25 septembre  2020

Prix : 15.50€/160 pages 

Scénario : Brian Michael Bendis 

Dessin : Jamal Campbell 

Episodes : Naomi: Season One (#1-6)

Sollicitation : Les habitants d’une petite bourgade du nord-ouest des États-Unis sont chamboulés par un combat en centre-ville entre Superman et Mongul qui a entraîné autant de dégâts que d’attention. L’affrontement éveille par ailleurs la curiosité de la jeune Naomi qui s’interroge sur son passé et ses racines, avant son adoption par ses parents. Les réponses ne vont pas tarder à venir et ces secrets de familles vont aller jusqu’à mettre en jeu la survie de la Terre elle-même !

Avis : comme je l’ai dit en intro, c’est un peu la semaine Bendis de tous les côtés…Et après Superman, nous enchaînons avec l’une de ses récentes créations, personnage co-crée avec Jamal Campbell que l’on retrouvera plus tard à la fois dans les titres Superman et dans Young Justice (qui débute aussi cette semaine). C’est du Bendis, donc j’ai fais l’impasse en VO et je vais continuer en VF, parce que je ne suis pas maso.

De mémoire, la série a eu droit à un second arc avant d’être annulée, co-écrit avec David F.Walker, avant que le personnage ne soit réinjecté dans Young Justice, qui va être co-écrit par le même Walker dans sa seconde et dernière année. En ce qui me concerne je ne porte aucun intérêt à ce personnage. Je sais que les critiques sur le titre ont été positives aux USA, mais je retiens avant tout le boulot de Jamal Campbell au dessin. 

Sans aucun doute la révélation de la série et si DC n’est pas encore complètement aux fraises, ils lui donneront rapidement une série importante, car son travail est juste superbe. Il travaille actuellement sur le prometteur Fac Sector et j’espère qu’on le verra sur une série de premier plan (ou un creator owned) rapidement. 

Verdict : à tester. 

À lire avant : rien – peut se lire de manière indépendante. 

SUPER SONS TOME 4

Date de sortie : 25 septembre  2020

Prix : 15.50€/160 pages 

Scénario : Peter J.Tomasi 

Dessin : Carlo Barberi 

Episodes : Super Sons #13-16, Annual #1, DC Rebirth Holiday Special

Sollicitation : Si Superboy a été élevé par des parents à la moralité irréprochable, il en est autrement de Robin. Aujourd’hui sous l’égide du Chevalier Noir, Damian a grandi au sein de la Ligue des Assassins, créée par son grand-père, Ra’s al Ghul, et dirigée par sa mère Talia al Ghul. Et si cette dernière décidait de reprendre son fils sous son aile, de lui rouvrir les portes de son monde, obscur et sinistre ? Robin y cèderait-il ? Robin se joindrait-il à sa mère pour prendre le dessus sur Superboy ? Ou le duo que forme les Super-Sons parviendrait-il à l’arrêter… ?

Avis : Urban publie cette semaine la suite de la série Super Sons…une série désormais complètement caduque, au vu du traitement réservé par Bendis au personnage de Jon. Mais malgré tout le titre était sympathique à suivre. Je dois dire que j’ai été surpris ces derniers mois, suite à la publication de l’omnibus aux USA, de ne voir que des avis chaleureux sur cette série qui pour moi n’avait aucune espèce d’importance. Oui, le titre est fun et rafraîchissant, mais en rien essentiel, ou incroyable. C’est simplement une série agréable à suivre, mais au contenu assez oubliable. À noter que je crois qu’il reste ensuite, une maxi série en 12 épisodes qui vient conclure la série, mais je ne sais pas si Urban ira jusque là, tout dépendra des ventes je suppose. 

Verdict : à lire pour les fans 

À lire avant : Superman rebirth de Tomasi qui installait le duo et les premiers tomes de Super-Sons. 

WONDER TWINS TOME 1

Date de sortie : 25 septembre  2020

Prix : 15.50€/160 pages 

Scénario : Mark Russel 

Dessin : Stephen Byrne 

Episodes : Wonder Twins #1-6

Sollicitation : Exilés de leur planète natale, les jumeaux Zan et Jayna se voient accueillis sur notre monde par Superman et la Ligue de Justice qui leur proposent de vivre une vie normale et de recevoir une éducation « terrienne » au lycée Morris ! Mais, entre les conventions sociales de l’Amérique profonde et leurs habitudes extraterrestres, il y a un écart aussi vaste que la voie lactée.

Avis : autre titre lié à Bendis, même s’il ne l’écrit pas. En effet, avec son arrivée, le scénariste a tenté de revitalisé un certain nombre de concepts et de personnages souvent ado, dont les Wonder Twins. Le presque sous label créée autour de ces initiatives n’a pas duré très longtemps puisqu’il me semble que toutes les séries lancées dans ce cadre ont depuis lors été annulées par DC…

Dans le lot donc, le retour des Wonder Twins. Personnages créées si ma mémoire est juste dans le cadre du cartoon des années 70, Super-Friends et réinventés à la sauce 21e siècle ici. Est-ce indispensable ? certainement pas. Est-ce que c’est à tester au moins ? je dirai oui, car le bouquin est écrit par Mark Russel, vu en début de mois sur la série Prez et comme je l’ai dit à cette occasion, il fait partie des nouveaux auteurs qui montent ces derniers temps. 

Il est clairement à surveiller, il ne lui manque que LE projet qui le fera exploser. Je ne pense pas que ce soit Wonder Twins passé assez inaperçu aux USA lors de sa publication, mais c’est une bonne occasion de le découvrir (ou lisez son run sur Flintstones qui était très bon). 

Verdict : à tester. 

À lire avant : rien – récit indépendant. 

YOUNG JUSTICE TOME 1

Date de sortie : 25 septembre  2020

Prix : 17.50€/176 pages 

Scénario : Brian Michael Bendis 

Dessin : Patrick Gleason, John Timms 

Episodes : Young Justice #1-6

Sollicitation : Suite à l’invasion de Metropolis par les forces de la dimension magique de Gemworld, une nouvelle équipe de jeunes héros se constitue. Red Robin, Impulse, Wonder Girl, Jinny Hex et Teen Lantern forment le groupe Young Justice ! Mais lorsque ces justiciers retrouvent Conner Kent, le clone de Superman, des souvenirs de vies et exploits passés leur reviennent en mémoire, et pour Young Justice, la véritable aventure commence !

Avis : autre série écrite par Bendis qui débarque cette semaine…dont nous avons appris récemment l’annulation au numéro 19 aux USA (oui, DC est en pleine purge). Le scénariste ramène la série créée à l’origine par Peter David dans les années 90 et fusionne un peu les périodes d’après ce que j’ai pu voir. Il y a clairement un hommage appuyé à la série d’origine, avec le retour de certains des personnages d’origine, souvent mal traités ou mis au placard au cours de la décennie passée comme Impulse, Conner Kent ou Wonder Girl. 

Mais il y a aussi la volonté de Bendis d’inclure dans le titre ses propres créations, comme Jinny Hex, Teen Lantern, et à terme Naomi ou même les Wonder Twins. Tout se recycle ! ai-je un avis, à part que cela fait bizarre de voir à nouveau un cinquantenaire tenter d’écrire pour des personnages ado ? Bendis avait sans doute le truc pour écrire de tels personnages il y a 20 ans…mais aujourd’hui, j’ai quelques doutes. 

Un conseil, au passage, éviter de chercher sur quelle continuité Bendis s’appuie, parce que c’est DC et Bendis…mieux vaut éviter de poser trop de questions ou de chercher trop loin pour savoir comment les choses s’articulent sinon, vous allez perdre la boule. À noter au passage que c’est là le dernier travail de Patrick Gleason chez DC. Après plus de 15 ans chez l’éditeur, l’artiste est passé chez Marvel, où il devrait travailler sur Spider-Man avec Ryan Ottley. En théorie…parce que dans les faits, on ne l’a pas beaucoup vu…

Verdict : à tester

À lire avant : rien – peut se lire de manière indépendante. 

URBAN LINK 

SOMETHING IS KILLING THE CHILDREN TOME 1

Date de sortie : 25 septembre  2020

Prix : 14.50€/136 pages 

Scénario : James Tynion IV 

Dessin : Werther Dell’Edera

Episodes : 

Sollicitation : Lorsque les enfants de la petite ville d’Archer’s Peak se mettent à disparaître les uns après les autres – certains sans laisser la moindre trace, d’autres dans des circonstances extrêmement violentes – la peur, la colère et la suspicion envahissent l’entourage des victimes et laissent la police locale dans le plus grand désarroi. Aussi, quand le jeune James, seul témoin oculaire du massacre de ses trois camarades, sort de son mutisme pour parler de créatures terrifiantes vivant dans la pénombre, le coupable semble tout trouvé. Son seul espoir viendra d’une étrange inconnue, Erica Slaughter, tueuse de monstres capable de voir l’impensable, ce que l’inconscient des adultes ont depuis longtemps préférer occulter.

Avis : sortie de l’un de mes coups de coeur indépendant de l’année 2019, et de manière générale en termes de comics, avec l’arrivée de Something is killing the children chez Urban Link. J’aurais préféré voir le titre publier dans la ligne indés d’Urban, car avec Link, il va falloir supporter le format “roman graphique”, que je trouve mal adapté au titre notamment pour rendre justice à la magnifique partie visuelle, mais je vais quand même soutenir la VF car le titre le mérite. 

À la base, si le pitch peut paraître assez basique et simpliste, avec une histoire centrée autour d’une chasseuse de monstres qui intervient dans une ville où nombre de meurtres ont été commis…le titre se détache dès les premières pages grâce à son ambiance. Le ton général du récit et surtout les planches de Dell’Edera vous emportent dans l’atmosphère, oppressante, étrange qui nous plonge dans l’horreur. 

Le titre est de fait d’une efficacité incroyable, on est complètement absorbé par l’histoire de Tynion IV qui est ici à son meilleur niveau (bien loin de son très moyen Batman qui sort en ce moment). L’auteur qui est un fan du genre horrifique en maîtrise parfaitement les codes et sait ici parfaitement les exploiter pour livrer un récit tendu du slip brésilien porté par un obèse, et encore une fois, le style de l’artiste colle parfaitement au récit. 

J’espérais réellement voir l’arrivée du titre en VF en 2020 et je le recommande chaudement, car c’est pour moi l’une des sorties importantes du mois. Le titre se poursuit en ce moment aux USA et rencontre un énorme succès, donc nous sommes sans doute partis sur une série au long cours. Le potentiel est en tout cas bien là. 

Verdict : À POSSÉDER !!!

À lire avant : rien – début d’une nouvelle série !

GIANTS TOME 1

Date de sortie : 25 septembre  2020

Prix : 14.50€/128 pages 

Scénario : Miguel Valderrama & Carlos Valderrama

Dessin : Carlos Valderrama

Episodes : 

Sollicitation : Sur une Terre désolée, couverte d’un hiver sans fin et peuplée de kaij?, ces créatures géantes venue d’un autre âge, ce qu’il reste de l’humanité tente de survivre sous la surface. La loi du plus fort règne au sein de cette communauté brutale, prête à tout pour asseoir le peu d’autorité qu’elle croit encore posséder. Parmi eux, les jeunes frères Zedo et Gogi rêvent d’intégrer le gang des Bloodwolves, mais pour ça ils devront faire leurs preuves en prenant un risque inconsidéré : remonter à la surface pour trouver une précieuse matière première, de l’ambrenoir pure. Une quête durant laquelle les valeurs élémentaires de la fraternité seront mis à rude épreuve.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Mais les planches previews révélées par l’éditeur sont tout simplement sublimes. 

Verdict : à tester. 

À lire avant : rien – récit indépendant. 

BATMAN : NIGHTWALKER 

Date de sortie : 25 septembre  2020

Prix : 14.50€/208 pages 

Scénario : Stuart Moore & Marie Lu 

Dessin : Chris Wildgoose 

Episodes : 

Sollicitation : Á dix-huit ans, Bruce Wayne est loin d’être un jeune homme comme les autres. Si l’argent n’achète pas tout, il permet au moins à l’orphelin d’assouvir sa soif de justice en combattant le crime de jour comme de nuit, parfois même à son propre détriment. Arrêté et condamné à des travaux d’intérêts généraux alors qu’il tentait d’arrêter les « Nightwalkers », Bruce est envoyé au centre pénitencier pour criminels instables: l’asile d’Arkham. Il y fait la connaissance de la troublante Madeleine, qui lui révèle être en contact avec le gang qui terrorise Gotham. Les Nightwalkers ciblent les puissants de la ville, et le nom de Bruce est le suivant sur leur liste…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict : pour ceux que le pitch intéresse. 

À lire avant : rien – récit indépendant.

A propos Sam 1984 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

25 Comments

  1. Merci pour ce guide Sam.
    Pour le run de Slott, il me semble que le Prélude à Superior Spider-Man est juste disponible dans la collection Marvel Now. 🙂

    • Effectivement ! j’aurais dû m’en apercevoir, puisqu’il n’y a que 3 épisodes, dont le 700 qui est plus long.

  2. Bel effort de Panini toutes ses rééditions d’intégrales car pour reprendre en cours de route avec tout les spéculateurs c’est très compliqué.

    Beau programme de nouveautés pour cette fin d’année également. Je suis très impatient 🙂

  3. Naomi n’a que 6 épisodes, il y a pas eu de suite contrairement à Wonder Twins qui a été allongé en cours de route par DC

  4. Merci pour le guide, Sam !

    J’ai répondu à l’appel pour Giant Days : suite à vos critiques élogieuses, je l’ai acheté au Comics Shop Qu’il Vous Faut©️ lors de la GPC de cet été. Je viens à peine de la commencer et effectivement c’est chouette, frais et drôle.

    Pour le reste, malgré mon interêt pour le titre, le Cap de Remender fera les frais du trop grand nombre de sorties cett fin d’année : il faut que je fasse des choix. Rien pour moi cette semaine, donc.
    Je le garde le biopic sur Jeff Lemire (Something Is Killing The Children) pour décembre, même si je ne suis pas fan de ce petit format.

    • Ahh cela me fait plaisir pour Giant days !
      et joli pour « Je garde le biopic sur Jeff Lemire (Something Is Killing The Children) pour décembre »
      ça m’a bien marrer dès que j’ai compris la blague !

  5. Coucou Sam,
    La maxi qui fait suite à Super Sons c’est Legion of Super-Heroes ? Car si c’est le cas Urban commence à la publier en octobre

    • Bonjour Matt, non légion est une toute autre série écrite par Bendis qui est le retour de la légion, mais sous une autre forme dont effectivement Jon âgé fait partie. De mémoire il y avait bien une maxi série de 12 épisodes de Super sons par contre qui clôturait le run de Tomasi sur ces personnages.

  6. Merci pour ce guide !
    Pour ma part je prendrais « Giants », en tant que fan de Kaiju ça ne peut faire que mon bonheur.

  7. Allez Sam, sois positif … y a plus de scénariste attitré sur Justice League en ce moment, et Bendis va avoir du temps libre après Superman, Action Comics et Young Justice …
    On te commande quelques boîtes d’anti-dépresseur 🙂

    • en effet Frederic, Bendis est pressenti pour reprendre le titre. Vu ce qu’il nous a fait sur Superman, je suis pas giga emballé. Pour ma part, je considère que les meilleures années de Bendis en tant que scénariste sont derrière lui (depuis un moment) et qu’il devrait envisager un futur en tant qu’éditeur

    • Merci pour l’information. Mais je ne pense pas prendre le second tome. Je n’étais pas conquis par le premier.

  8. ATTENTION : ne commandez pas à distance something is killing the children ! Regardez IRL l’objet avant de déciderd’acheter ce qui est, pour moi, une arnaque totale : 15 euros pour un aussi petit format, aussi peu d épisodes. En plus grand et hardcover ça serait le même prix normalement. Ca devrait couter 10 euros

  9. Une arnaque ? C’est annoncé dans la nouvelle collection URBAN LINK. C’est donc au format URBAN LINK.

    • Oui, c’est ce dont je parle dans l’article, c’est effectivement le format roman graphique de la collection. Quant au prix. Ce serait sorti dans la collection indés, ce serait entre 15.5 et 17.50€. Ensuite, je suis d’accord, vu les qualités de la série, sa place était plus dans la collection normale et non chez Urban Link.

    • 15 euros c’est le prix d un harcover en collection classique indé pas d’un petit fascicule souple. faut avoir la chose en main pour se rendre compte de l arnaque ! Je ne soutiens pas même si j ai une grande hâte de découvrir la série. Je ne crache pas sur le format urban link mais sur le prix aberrant

  10. Je comprends ta pensée Fedor. Après on est pas à l’abri d’une republication en HC si ça fonctionne bien. Urban l’a déjà fait avec les TMNT sortis initialement en Kids. Le truc, plus pénible, c’est de repasser à la caisse pour les détenteurs des volumes softcovers.

    Du coup, je comme toi, je passe malheureusement mon tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.