Avengers vs X-Men, conflit à répétition (1ère partie)

Vous n’êtes pas sans savoir qu’en ce moment aux USA, Marvel fait s’affronter ses deux plus grandes franchises : les Avengers et les X-Men. Comme toujours à grands renforts de com’, la Maison des Idées nous promet que cette rencontre aura des répercussions majeures sur son univers. Alors que nous entamons la deuxième moitié de cet event et que commencent à fuiter les retombées post-AvX, j’ai décidé de relire les précédentes batailles entre ces deux équipes et ainsi vérifier si nous ne sommes pas en plein recyclage de vieux concepts.

Premier affrontement : X-Men #9 (1965)

X-Men 9 coverÉcrite par Stan Lee et dessinée par Jack Kirby, cette première rencontre est assez anecdotique car elle n’est ni plus ni moins qu’un simple guest-star de la part des Avengers, sept pages de présence sur vingt. Un moyen de booster un peu les ventes et de montrer que Marvel est un univers partagé.
 
Dans cet épisode, Xavier se rend en Europe à la poursuite de Lucifer. C’est la première apparition de cet ennemi sans grand charisme et avec une très courte carrière qui ne restera dans l’histoire que pour être à l’origine de la paraplégie du Professeur X.
 
Ce dernier est donc parti à sa recherche afin de l’empêcher de nuire et, par-là même, se venger. Bel exemple pour un professeur qui essaie d’enseigner l’acceptation à de jeunes ados impressionnables mais passons. Les X-Men le rejoignent pour lui porter main forte (puisqu’il était parti seul bien sûr) mais Lucifer, en grand méchant qu’il est, avait tout prévu : il a relié le détonateur d’une bombe à son rythme cardiaque. Impossible donc de l’affronter puisque modifier les battements de son cœur pourrait provoquer l’explosion, ce qui ferait sauter l’Antarctique entraînant la montée des océans et ravageant le monde entier !! Un plan très ingénieux pour l’époque, il faut bien le reconnaître.
 
X-Men 9 panel Mais me direz-vous, que viennent faire les Avengers au beau milieu de tout ça ? Ils se trouvent eux aussi dans les Balkans car ils suivent la piste d’étranges impulsions que Thor ressent grâce à son marteau. Des impulsions maléfiques émises par Lucifer bien sûr. Ils vont tomber nez à nez avec les X-Men mais ceux-ci, prévenus par Xavier qu’aucun mal ne doit être fait à Lucifer sous peine de fin du monde vont empêcher les Vengeurs d’intervenir… en les attaquant bien sûr.  S’en suit donc une mêlée générale jusqu’à ce que le Professeur X parvienne, grâce à ses pouvoirs télépathiques, à plonger Lucifer dans un coma puis à contacter Thor pour lui expliquer toute l’histoire. Les hostilités cessent donc immédiatement et c’est là où les choses prennent un tournant pour le moins étrange : les Avengers décident finalement que c’est le combat des jeunes mutants. Des adolescents seraient donc plus en mesure de régler une situation de fin du monde que des héros aguerris tels que Captain America, Thor ou Iron Man !!
 
Allez, je vous spoile un peu : le monde va être sauvé et tout rentrera dans l’ordre. Au-delà de la naïveté du scénario (on est dans les années 60 quand même), les réactions des uns et des autres sont quand même assez douteuses. Cela reste cependant un numéro mémorable puisque c’est la première rencontre officielle entre ces deux équipes et parce que c’est dans cet épisode que l’on apprend pourquoi Xavier ne peut plus marcher. Par ailleurs, mention spéciale à Jack Kirby qui, fidèle à lui-même, nous place beaucoup de machinerie et surtout nous présente un fauteuil roulant tout terrain, spécial spéléologie.

Round 2 : redresser la barre (1968)

X-Men 43 coverQuelques années plus tard, les X-Men sont en perte de vitesse au niveau des ventes et il faut réagir. On essaie donc de nouvelles choses : nouveaux costumes tout d’abord et puisque cela ne suffit pas, on va se débarrasser de leur mentor. Xavier meurt et les mutants se retrouvent seuls face à un monde qui les déteste. Quoi de mieux alors que de les faire affronter leur plus grand ennemi Magneto, car sans l’aide de leur professeur, les enjeux seront plus importants. Et pour convaincre les gens de donner une chance aux X-Men, on ajoute en même temps un crossover (même si ça ne s’appelait pas comme ça à l’époque) avec les Avengers.
 
Nous allons donc avoir un arc en quatre parties imaginé par Roy Thomas avec X-Men #42 à #45 (par Gary Friedrich et Don Heck) et la conclusion dans Avengers #53 (par Roy Thomas et John Buscema). C’est l’enterrement de Xavier, Quicksilver vient rendre hommage en cachette au professeur mais il est repéré par les X-Men. Avant qu’ils n’aient eu le temps de discuter avec lui, il s’enfuit pour rejoindre  la base de Magneto. Quelques mois auparavant, Scarlet Witch et lui s’étaient séparés des Avengers et avaient trouvé asile auprès du maître du magnétisme, même si les méthodes de ce dernier ne leur plaisent pas (le lien de parenté entre eux n’existait pas à l’époque).
 
Les X-Men, suivant une piste d’un message post-mortem laissé par Xavier, vont tomber face à face avec la Confrérie des Mauvais Mutants sur laquelle ils n’auront pas le dessus. Le plan de leur ennemi juré : une machine qui va lui permettre de contrôler l’esprit du monde entier et faire des homo sapiens ses esclaves. L’équipe est alors emprisonnée sans pouvoir se servir de ses facultés, Angel arrive cependant à s’échapper et sur ordre de Cyclope part chercher l’aide des Avengers.
 
Avengers 53 panelMalheureusement, ceux-ci subissent eux aussi une crise puisqu’il ne reste plus beaucoup de membres actifs : Giant-Man, la Guêpe, Hawkeye et le petit nouveau Black Panther, qui a rejoint les rangs l’épisode précédent. Arrivés sur place, ils découvrent sur Angel un dispositif caché dans ses ailes et le ligotent dans leur vaisseau, le soupçonnant d’être en cheville avec Magneto, aspect renforcé par le fait que Cyclope, qui a réussi à se libérer entre temps, soit en train de discuter avec Quicksilver lors de leur arrivée. Fort heureusement, ils sont très malins et se doutaient que tout cela était un plan du vilain pour semer la discorde dans leurs rangs ; ils font donc semblant de mordre à l’hameçon (ils sont vraiment trop forts). Pensant que son scénario se déroule à merveille, Magneto lance la phase suivante : il utilise sa machine pour brouiller les pensées des X-Men qui au lieu de vouloir aider les Vengeurs font l’inverse et cherchent à les tuer.
 
Pendant que la bataille fait rage, Angel en profite pour saboter la machine, ce qui a pour effet de lancer l’auto-destruction de la base. Tous en réchappent, sauf Magneto lui-même qui apparemment meurt dans l’explosion, pas pour longtemps on ne le sait que trop bien.
 
X-Men 45 panelAu final, même si l’histoire de cette deuxième rencontre est plus travaillée que la première, il y a néanmoins beaucoup d’incohérences et aucune conséquence dans les deux séries, ce qui rend cette lecture totalement dispensable.
 
Un détail a cependant attiré mon attention : dans le X-Men #45, on voit cette fameuse discussion entre Quicksilver et Cyclope et son contenu est tout simplement… prophétique. Pietro lui explique que le projet final de Magneto est de créer un pays dans lequel les mutants pourront vivre libres et que c’est pour cela qu’il l’a rejoint… Cyclope considèrera même l’idée. En 1968, on posait déjà les bases pour Avalon, Genosha et surtout Utopia !! Impressionnant n’est-ce pas ?

A propos Steve 1077 Articles
A l'origine du projet, chroniqueur sur tous les podcasts, c'est également à lui que revient la lourde et ingrâte tâche de l'enregistrement et du montage des émissions.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.