Guide de lecture Comics VF : semaine du 1er Octobre 2012

Je vous le dis tout de suite, à la vue de cette longue liste de sorties pour cette première semaine d’octobre, je ne vais  pas vous donner mon avis sur tout. Donc si vous voyez certaines publications sans avis, c’est normal, je me suis juste contenté de signaler la sortie en question.

Pourquoi je me la joue feignasse cette semaine ? pour deux raisons, la première est que je n’ai évidemment pas le temps de traiter l’ensemble des sorties (on peut d’ailleurs commencer à se demander si les éditeurs cherchent consciemment à nous ruiner ou à me tuer …), la seconde est que pour donner un avis il faut que j’ai lu la publication avant, en VO ou que j’ai suivi les épisodes précédents en VF. Or, pour ne citer que l’exemple de Panini, nous arrivons dans une période Marvel qui m’avait fortement déplu si bien que j’avais arrêté de suivre pas mal de titres.

ATLANTIC COMICS 

Morning Glories Tome 2

Date de sortie : 05 Octobre 2012

Avis : Après un lancement au cours duquel l’éditeur s’était attiré les foudres de pas mal de lecteurs, avec cette idée tout à fait inadaptée de proposer ses séries sur un format franco belge de 48 pages (soit 2 épisodes) pour presque 15€, Atlantic Comics a pris conscience des réalités du marché français dans lequel les lecteurs se sont tous habitués (à raison) à un format TPB à l’américaine dans le nombre pages et au dos carré rigide dans le format, le tout pour un prix pas trop prohibitif  (oui Emmanuel Proust c’est à vous que je pense pour le prix prohibitif ). Du coup voici le second volume de l’ excellente série Morning Glories, bien que je comprenne pas trop le « seconde saison »…En effet si l’on peut parler de saison, Nick Spencer ne se cachant pas avoir construit son récit comme une série TV, il faut savoir que la série arrive à la fin de sa première avec son 25e épisodes aux USA.

Plus bas, dans ma présentation de Fatale, je vous indique qu’il s’agit d’un récit exigeant qui demandera de votre part un usage intensif de votre matière grise et bien avec Morning Glories c’est pareil mais puissance 10. L’histoire de base est pourtant simple, une poignée d’étudiants est acceptée dans une des plus célèbres et prisées académie du pays, là après une introduction dans les formes, et comme il se doit, on essaye de les tuer, de les torturer, de les diviser..bref le boulot habituel de tout enseignant qui se respecte pour essayer de faire entrer quelque chose dans la tête de tout ado… (et ne faites pas les innocents, rappelez vous comment on était à cet âge..). Au delà de cette chasse à l’homme éducative, le scénario développe une intrigue qui va vous faire bouger aux quatre coins du globe dans le passé et aussi dans l’avenir (ou pour un meilleur futur, les lecteurs comprendront).

Au fur et à mesure que l’on avance dans l’intrigue et que de plus en plus d’éléments sont présentés, on se rend vite compte que les quelques réponses que l’on peut glaner ici ou là ne sont données que pour faire place à d’autres questions ! Ce second volume va par ailleurs en désarçonner plus d’un, car après avoir jeté ses jeunes héros dans l’histoire dans le premier tome, le scénariste a fait un choix risqué, à savoir faire des épisodes solos où il présente un à un le passé et les secrets de chacun des personnages principaux. La série reste excellente de bout en bout, et demeure l’une des meilleures publiées par Image en ce moment.

Un incontournable !

DELCOURT 

FATALE TOME 1

Date de sortie : 3 Octobre 2012

Épisodes : Fatale 1-5

Sollicitation : De nos jours, aux États-Unis. Lors des obsèques de son parrain, Nicolas Lash rencontre une mystérieuse jeune femme qui se fait appeler Jo. Intrigué par ses propos, surtout subjugué par sa beauté, il se laisse séduire. Or bien des hommes sont déjà tombés dans ses filets… Il ignore encore que celle qui le fascine tant traverse les années sans vieillir, cherchant à échapper à un monstrueux démon immortel.

Avis : le dernier creator owned de Ed Brubaker et Sean Phillips débarque donc en France précédé d’une rumeur plus que flatteuse. J’avais décidé de ne pas suivre la série en single VO, car comme chacun, je pense, l’a compris désormais, le Ed Brubaker se lit bien mieux en TPB. Il y a donc quelques mois de cela , je me suis  enfin mis à la lecture du premier volume avec à l’esprit tout le bien que j’avais pensé des oeuvres précédentes de ce duo à savoir Sleeper, Criminal et Incognito, toutes marquées par le style noir que Brubaker a peu à peu développé au fil des années.

Avec un titre comme Fatale, référence à la femme fatale des films noirs des années 50, je me disais Brubaker sera à la maison ! Au final qu’en est-il ? sans aucun doute le récit le plus bizarre que Brubaker ait produit à ce jour. C’est bien simple lorsque j’ai refermé le bouquin, je n’étais pas trop sûr de ce que je venais de lire.

Au centre de l’intrigue donc, une femme fatale, objet de l’obsession de plusieurs hommes. Cependant la jeune, du moins en apparence, femme a pas mal de squelettes dans le placard ! jusque là on se dit ok on suit, sauf que très vite le scénario ajoute une touche d’horreur mystique assez nouvelle dans les oeuvres de Brubaker. Pour tout dire c’est à peu près là qu’il a commencé à me larguer, alors qu’il se met à mélanger plusieurs genres dans une intrigue qui est tout sauf limpide.

Vous l’aurez compris voici une oeuvre assez exigenatente quei demandera à son lecteur d’utiliser un minimum l’organe qui se trouve entre ses oreilles et derrière ses yeux, et qu’il a posé en lisant AvX, à savoir son cerveau, pour démêler les nombreux fils de cette intrigue qui n’a pas fini de se révéler. En effet à l’origine le scénariste voyait une histoire en 12 épisodes, mais il a annoncé récemment que de plus en plus son intrigue s’allongeait et qu’elle atteindrait finalement les 20 épisodes. Le succès du titre aux USA, n’est sans doute pas étranger à ce choix.

Recommandé, mais un conseil prenez une bonne heure pour le lire avec patience et beaucoup d’attention voire relisez le après coup pour bien tout assimiler.

STAR WARS – THE CLONE WAR : COUP DE MAIN SUR MAARKA 

Date de sortie : 3 Octobre 2012

Sollicitation : Au service des forces de la République, les Chevaliers Jedi Obi-Wan Kenobi, Anakin Skywalker et la jeune Ahsoka Tano tentent d’arrêter l’avancée des troupes séparatistes, menées par Dooku, le Général Grievous ou encore Assajj Ventres, qui agissent pour le compte du mystérieux Dark Sidious… Quatre récits inédits avec pour cadre la Guerre des Clones.

Avis : pas d’avis je signale juste la sortie

PANINI COMICS

Avengers VS X-Men Extra 1

Date de sortie : 2 Octobre 2012

Épisodes : Avengers Vs X-Men 0 ; X-Men (1963) 9 ; X-Men : To Serve and Protect 2 (III)

Sollicitation :  Prologue officiel à AvX ! Brian M. Bendis, Jason Aaron et Frank Cho nous dévoilent les évènements qui vont conduire à la rencontre historique entre les X-Men et les Vengeurs, à laquelle vous assisterez le mois prochain. Revivez aussi le premier face à face entre les deux équipes, raconté par Stan Lee et Jack Kirby.

Avis : ceux qui suivent mes commentaires VO le savent déjà, j’ai préféré faire l’impasse sur le crossover AvX, comme d’ailleurs j’avais fui Fear Itself. J’étais tout de même allé voir ce numéro 0 dessiné par Frank Cho et si le dessin était sympa, le scénario lui avait surtout pour but de poser la situation de Hope et Wanda Maximoff (Scarlet Witch) avant le début d’AvX, sans aucun doute pour rappeler au lecteur le rôle crucial que les deux personnages allaient être appelés à jouer.

C’est globalement cet épisode qui m’a convaincu de ne pas lire AvX, bien que j’ai donné sa chance au premier épisode, parce que globalement à la fin de la lecture je n’avais toujours rien à carrer de ce crossover. J’avais donc dépassé le stade du « j’en veux pas de ce machin » pour atteindre le stade du « j’en ai vraiment rien à battre ».

En fait c’est un choix de lecture qu’il faut faire maintenant. Soit vous suivez AvX et vous pourrez dès lors suivre l’univers Marvel pour les 7 prochains mois, soit vous faites l’impasse mais alors à ce moment vous vous mettez en pause Marvel jusqu’à mi 2013 pour la VF. A titre personnel j’attends beaucoup du statut quo post AvX, Marvel Now, mais rien d’AvX et d’après ce que j’ai entendu j’ai eu plutôt raison de ne pas le lire…

A chacun de voir, mais vu le nombre de sorties qui commencent à déferler sur le marché français des comics, je vous conseille de bien réfléchir …

Fear Itself : The Fearless 5 (5/6)

Date de sortie : 2 Octobre 2012

Épisodes :  Fear Itself : The Fearless 9-10

Sollicitation :  Valkyrie affronte Tornade, tandis que Sin peaufine son plan de destruction de la Terre ! Une rencontre au sommet à laquelle participent Captain America, le Docteur Strange et Thor. La vie de Marcus Johnson prend un tournant radical lorsqu’il découvre la vérité sur lui-même et sur une conspiration qui concerne le cœur de l’univers Marvel. Par Bunn, Fraction, Yost, Pelletier et Bagley, entre autres.

Avis : pas d’avis je signale juste la sortie (et la belle couverture d’Arthur Adams…)

Avengers 4

Date de sortie : 2 Octobre 2012

Épisodes : Avengers Assemble 2 ; Avengers (V4) 24.1 ; Captain America (2011) 9-10 ; Captain America & Hawkeye 631

Sollicitation : En tandem avec Bagley, Bendis oppose les Vengeurs au Zodiaque, et avec Peterson, le scénariste se concentre sur la Vision. De son côté, Captain America découvre la vérité sur ses récentes transformations, dans les deux derniers épisodes du récit de Brubaker et Davis. Encouragé par Bunn, Vitti et Buffagni, Cap-dinosaure en découd avec Œil de Faucon,

Avis : pas d’avis je signale juste la sortie

THOR 4

Date de sortie : 2 Octobre 2012

Épisodes : Thor (2011) 12-12.1 ; Defenders (V3) 4 ; Journey Into Mystery 636 ; Avengers Academy 27

Sollicitation :  Thor affronte Tanarus dans un ultime combat organisé par Fraction, Kitson et Camuncoli. Une nouvelle saga débute pour les Défenseurs sous la houlette de Fraction et Lark, et l’Académie des Vengeurs accueille les Fugitifs, sur l’invitation de Gage et Moline. En plus, Loki combat Cauchemar.

Avis : pas d’avis je signale juste la sortie

HULK 4

Date de sortie : 2 Octobre 2012

Épisodes : Hulk (V3) 7 ; Secret Avengers 24 ; Hulk 46-47 ; Thunderbolts 168

Sollicitation : Dernier chapitre de Hulk contre Banner, par Aaron et Portacio. Les Vengeurs Secrets affrontent le Père, sous l’impulsion de Remender et Hardman, alors que Rulk, donne le dernier assaut contre le Sultan Magus, avant de se lancer dans une nouvelle saga signée Parker, Zircher et Casagrande. En prime, une aventure en solo de Luke Cage, réalisée par Parker et Southworth.

Avis : pas d’avis je signale juste la sortie

X-MEN 4

Date de sortie : 2 Octobre 2012

Épisodes :   Uncanny X-Men (2012) 7-9 ; X-Men Legacy 262-263

Sollicitation : Au programme de ce numéro : les X-Men face au mystère de l’Homme Immortel dans Tabula Rasa et trois épisodes signés Gillen, Land et Pacheco. Et également, les X-Men de Wolverine en équipe avec la bande de Cyclope pour affronter Exodus. Par Gage et Baldeon.

Avis : fin de la saga très chiante et sans grand intérêt lancée le mois dernier avec tabula rasa. Gillen nous pond une énième métaphore pas très subtile, et surtout pas très intéressante sur le schism entre Wolverine et Cyclops + le risque de corruption de ce dernier. Comme je l’ai déjà dit, une saga qui aurait pu avoir du potentiel avec quelques trucs en plus qu’on appelle : des putains d’idées. Chose que le scénariste né développe pas beaucoup ici. C’est bien simple, à la fin de l’arc, vous en viendrez à vous posez cette simple question : « oui mais concrètement il s’est passé quelque chose parce c’est assez vide tout ça ? ». Le principal problème est que vous pouvez sauter cet arc sans problème, il ne vous manquera pas pour comprendre le reste de la série.

J’ai vu que pas mal de gens aux USA, et sans doute aussi en France aimaient beaucoup le style de Gillen et son travail sur Uncanny, ce n’est clairement pas mon cas, et avec l’arrivée d’AvX j’ai préféré laisser tomber le titre après ça, soit la seconde fois en 14 ans, la première fut au moment du run de Fraction … Merci Marvel !

X-Men Legacy est  un peu mieux, bien que Gage ait clairement fait mieux par le passé. Toute cette histoire aurait eu plus d’intérêt si très franchement on en avait quoi que ce soit à faire d’Exodus, ce qui n’est pas mon cas… L’arc suivant qui tourne autour de Mimic sera tout de même de meilleure qualité. Le bon côté de ces épisodes est qu’ils évitent d’avoir des trous dans l’histoire des X-Men, à savoir qu’est-ce qu’est devenu tel personnage ? ou pourquoi on ne voit pas tel perso alors que la situation s’y prête ? Des histoires logiques, mais pas passionantes

SPIDER-MAN 4

Date de sortie : 5 Octobre 2012

Épisodes :   Amazing Spider-Man 674-676 ; Avenging Spider-Man 5 ; Scarlet Spider 1

Sollicitation : Après Spider-Island, Spider-Man aurait mérité un peu de repos, mais le Vautour et les Sinister Six ne partagent apparemment pas ce point de vue. Par Slott, Camuncoli et Ramos. Captain America joue les invités vedettes et le nouveau Scarlet Spider fait ses premiers pas.

Avis : après le tumulte de Spider-Island, les aventures de Spidey vont être un peu plus calmes pendant quelques mois, mais pas longtemps car cet event a été un tel succès pour Marvel que l’éditeur se dirige à nouveau vers une formule « un event bien préparé par an sur Spidey qui secoue le statut-quo ».

C’est ainsi que dans ces épisodes vous aurez d’un côté les aventures « normales » de Spidey, contre cette fois le Vautour, dans un arc assez court que personnellement j’ai trouvé très sympathique à lire et de l’autre les bases du prochain méga arc « de la mort qui tue ton voisin, ta famille mais pas ton cousin car elle se le garde pour l’arc suivant », à savoir Ends of Earth, mené par Octopus, qui est toujours en train de mourir ce qui constitue l’essentiel de son activité depuis quelques années, du moins quand il ne demande pas à Tony Stark de le supplier à genoux (les lecteurs d’Iron Man comprendront la référence…).  La partie Octopus n’est pas franchement passionnante, car à force de nous annoncer son plan ultime, ben quand celui-ci est révélé au début de Ends of Earth, la première réaction est « c’est tout ? attends tu te fous de moi ! tout ça pour XXX ?! ».

Enfin début de la série Scarlet Spider qui met en scène le réssucité Kane, je ne spoile pas, ça été révélé il y a des mois en français, je précise pour ceux qui croient que je fais pas gaffe. Le pauvre bougre décide de s’installer au Texas, on se demande pourquoi ?!. Le ton est assez différent de Spider-Man, puisque Kane se traîne une lourde culpabilité pour ses crimes passés. La série a ses qualités, comme le dessin, mais n’est pas non plus indispensable. Je pense qu’il faut lui donner sa chance sur la durée, bien que je doute que Marvel la laisse survivre longtemps…

IRON MAN 4

Date de sortie : 5 Octobre 2012

Épisodes : Invincible Iron Man 514-515 ; FF 14-15 ; Fantastic Four 603

Sollicitation : Double dose d’Iron Man avec le dénouement de la saga Démon et la bataille décisive du héros contre ses ennemis de toujours. Vous découvrirez aussi trois nouveaux chapitres de la guerre des Quatre Cités, que livrent les Quatre Fantastiques, la Fondation du Futur, les Vengeurs et Puissance 4. Par Hickman, Fraction, Larroca, Kitson, Dragotta et Bobillo.

Avis : Bon je peux le dire, j’ai passé le cap de non retour avec le Iron Man de Matt Fraction : il ne m’intéresse tout simplement plus. Le mandarin, Justin Hammer et tout le toutim, je m’en contre balance. Si bien qu’à la lecture du mag le mois dernier j’ai sauté l’épisode…

Comme j’évite aussi les Vengeurs de Bendis, ça me laisse essentiellement les FF à lire, et ils constituent la seule bonne raison de lire ce mag. Les Célèstes fous, l’une des premières intrigues lancées par Hickman, sont arrivés sur Terre ! mais pas de souci, parce que Galactus, la flotte Kree et la vague d’Annihilation aussi ! autant le dire l’espace terrien est pas mal occupé ! Après 3 ans de mise en place, l’ensemble des intrigues lancées par Hickman arrive à leur paroxysme EN MEME TEMPS !!! c’est ce qui est fort, avoir autant d’intrigues à la fois et les faire s’entrechoquer en même temps.. Ces épisodes sont donc à ne pas manquer, car ils resteront sans doute parmi les meilleurs publiés sur les Fantastic Four. Oh et pas d’inquiétude, Juan Bobillo qui nous cause bien de traumatismes visuellement parlant quitte les dessins de FF au numéro 15…

Wolverine 4

Date de sortie : 5 Octobre 2012

Épisodes : Wolverine and the X-Men 7-8 ; Wolverine (V4) 19

Sollicitation : Tandis que Wolverine et Kid Oméga tentent de s’échapper avec un magot, Kitty Pryde fait l’impossible pour ne pas donner naissance à un million de Broods ! Logan s’allie aussi à Gros Cobra et à l’Homme-Gorille pour affronter des dragons et la Griffe de Jade. Un numéro 100% action que nous offrent Jason Aaron, Ron Garney, Chris Bachalo et Nick Bradshaw.

Avis : à la fin de l’épisode précédent on comprenait donc ce que voulait le méchant pas beau monsieur qui aime tenir des Broods en laisse, faut dire comme animal de compagnie ça doit être pas mal ! non après tout qui va venir vous faire chier si vous avez un Brood ?! les services vétérinaires ? il va les bouffer s’il ne les contaminent pas ! donc non vraiment le Brood l’animal de compagnie du futur ! … je disais quoi moi déjà ? ah oui, ce que voulait le gros méchant pas beau qui attaquait l’école et qui avait décidé de faire diversion en infestant Kitty Pride d’une armée de Broods microscopiques, c’est simple : il voulait Broo, le jeune Brood pacifique introduit par Cristos Gage lors de son passage sur Astonishing X-Men que vous ne pouvez pas connaître puisque PANINI NE L’A PAS PUBLIE A CE JOUR !!!! ce qui fait qu’une partie de cet arc va vous passer un peu au dessus, bien que Jason Aaron prenne tout de même la peine dans ces épisodes de revenir un peu plus sur le personnage et son passé.

En tout cas ce qui est sûr c’est que le scénariste sait achever ses épisodes de fort belle manière, puisque le mois dernier on était laissé sur un cliffanguer un peu à l’ancienne avec d’un côté Kid Gladiator, qui s’était miniaturisé pour aller à l’intérieur du corps de Kitty Pride (il n’y a pas de double sens ici, merci de ne pas avoir de pensées salaces…), poursuivi par les X-Men (là aussi attention), mais il était contaminé par les Broods, de l’autre Broo était à la merci de l’ennemi, pendant que Wolvie et son jeune acolyte Kid Omega entamaient une bonne vieille baston des familles sur la planète Sin, gros casino planétaire, pour pouvoir garder leurs gains !

Une série bien délirante en somme, incroyablement rafraîchissante, puisqu’on ne rabâche pas encore les mêmes histoires vieilles de 30 ans …Un peu le même esprit sur Wolverine alors que le héros fait équipe avec un membre des agents of Atlas et Fat Cobra, rien que pour ce dernier ça vaut la peine de jeter un coup d’oeil !

X-Men Universe 4

Date de sortie : 5 Octobre 2012

Épisodes : X-Men (2010) 26 ; Astonishing X-Men 50 ; Uncanny X-Force 21-22 ; Age of Apocalypse 1

Sollicitation : Les X-Men et des vampires s’allient pour sauver Jubilé ! Les Astonishing X-Men sont à nouveau aux prises avec les Maraudeurs. X-Force doit protéger Fantomex, condamné à mort par le corps des Captain Britain. Et ce n’est pas fini. Vous découvrirez aussi le premier épisode de L’ère d’Apocalypse par Gischler, Liu, Molina, Perkins, Remender, Tocchini, Lapham et De La Torre.

Avis : quelques avis sur ce magazine, à savoir que si le scénario d’Uncanny X-Force reste de haute volée, il n’en est pas de même du dessin absolument pas adapté de Greg Tocchini, qui je trouve navigue entre le hideux et le franchement horrible …quand on arrive à distinguer quelque chose.

Quant aux X-Men, retour des vampires ….que voulez vous que je vous dise, ce n’était pas bon il y a deux ans, c’est encore pire aujourd’hui. Pour astonishing X-Men, vous avez sans doute entendu toute la pub autour de cet épisode spécial mariage, donc je ne vais pas  en rajouter une couche.

URBAN COMICS 

ANIMAL MAN TOME 1

Date de sortie : 5 Octobre 2012

Épisodes : Animal Man #1-6

Sollicitation : Buddy Baker est un super-héros de troisième zone, dont les pouvoirs le lient au monde animal. Sa carrière d’acteur est sur le point de décoller quand sa fille, Maxine, se découvre elle aussi des aptitudes surnaturelles. La quête qu’entame Buddy pour découvrir les causes de cette mutation va l’entraîner aux confins de l’étrange et de l’horreur.

Avis : Urban publie en ce début de mois l’un des meilleurs comics issus du relaunch DC. Je  dois humblement avouer que lors de l’arrivée de ce titre, je ne parias pas un kopeck sur sa survie à court terme. Et comme tout le monde je fus surpris par l’incroyable qualité du récit pondu par Jeff Lemire et superbement mis en image par Travel Foreman. Le scénariste a réussi une incroyable synthèse des runs précédents sur le titre, se basant notamment sur certains éléments mis en place par Grant Morrison, tout en livrant un récit parfaitement abordable. Comment je peux être aussi affirmatif, tout simplement parce que comme tout le monde je n’avais que de très vagues connaissances sur ce perso, et pourtant je n’ai eu aucun problème à aborder le titre.

Mais il faut aussi donner un avertissement aux âmes sensibles, ce titre n’est clairement pas à prendre à la légère. Lemire et Foreman vont très  loin dans la représentation de la chair, notamment pour représenter l’ennemi qu’Animal Man va rencontrer sur son chemin, qui va menacer sa famille, et qui se prête à toutes les déformations imaginables. Pour ceux qui liront aussi swamp Thing, qui ne sort qu’en fin de mois, vous verrez avec raison une trame commune se dessiner entre les deux titres, mais l’intelligence des auteurs est que malgré cette intrigue presque commune, vous pouvez lire chaque titre indépendamment de l’autre… Vous lirez quand même les deux car ils sont juste excellents, à eux deux vous aurez sans doute les deux meilleures séries DC depuis très longtemps.

Immanquable !!!

BATMAN LE CHEVALIER NOIR TOME 1

Date de sortie : 5 Octobre 2012

Épisodes : Batman The Dark Knight # 1-8

Sollicitation : Attaqué par une nouvelle et redoutable ennemie, Batman aura également fort à faire avec la lie d’Arkham. Double-Face, Poison Ivy, l’Épouvantail et Bane se succèdent pour mener le Chevalier Noir au bord de la folie… Superman, Wonder Woman et Flash ne seront pas de trop pour lui apporter leur aide

Avis : Lors de l’arrivée du mag Batman saga, je pense que tout comme moi vous avez été nombreux à être surpris par le fait qu’Urban ait choisi de faire l’impasse sur le Batman Dark Knight de David Finch pour lui préférer le Batgirl de Gail Simone. La décision de l’éditeur a sans doute été motivé par les difficultés bien connues du dessinateur à respecter les délais et il craignait  sans doute de lancer un mag mensuel avec potentiellement une série défaillante.

Cependant l’un des grands succès de DC lors de son relaunch a été le respect des dates de sorties de ses comics, si bien qu’en un an Dark Knight n’a pas connu un seul retard. Voilà qui permet à Urban de nous sortir un petit pavé avec ce premier volume de la version relancée de ce titre, après les 5 épisodes du premier volume…(l’une des bonnes blagues du relaunch…).

Autant être direct, le scénario de Dark Knight est sans doute le plus faible de tous les titres Batman. En fait le titre souffre du fait qu’en réalité il n’a été crée que pour un dessinateur star qui à part bien dessiner Batman n’avait pas vraiment de bonnes histoires à raconter. Après les critiques reçues par le  premier volume, et sans doute pour soulager la charge de travail de Finch, DC lui a adjoint Paul Jenkins au scénario. Mais c’est un Jenkins en mode service minimum que nous  retrouvons là. Pour faire court sur cette critique, visuellement c’est tout ce qu’on peut attendre de Finch, donc c’est superbe. Par contre le scénario est d’une faiblesse assez consternante… du moins pour les quelques épisodes que j’ai lu. Car oui j’avoue, j’ai lâché l’affaire au bout de 2 épisodes.

Comme je l’ai dit, la bonne idée d’Urban est de regrouper 8 épisodes dans ce tome, soit l’ensemble des épisodes signés par le duo Jenkins/Finch avant l’arrivée du scénariste Gregg Hurwitz au numéro 9 qui autant vous l’annoncer tout de suite va considérablement relever le niveau du titre. Le volume suivant sera donc à suivre.

A réserver aux complétistes de Batman qui veulent tout avoir, ou aux fans inconditionnels de Finch.

Joe L’aventure intérieure 

Date de sortie : 5 Octobre 2012

Sollicitation : Joe est un jeune garçon diabétique qui vient de perdre son père. Il doit déménager sous peu de la maison qu’il occupait avec sa mère. Mais lors d’une crise d’hypoglycémie, Joe va se retrouver projeté dans un monde d’heroic fantasy et partir dans une quête intime et fantastique pour assurer sa survie.

Avis : C’est écrit par Grant Morrison et dessiné par Sean Murphy.. y a t-il vraiment besoin d’expliquer pourquoi vous devez vous procurer cette œuvre avec des auteurs pareils à la manœuvre ? d’un côté l’un des scénaristes les plus imaginatifs et novateurs du marché, et de l’autre le dessinateur qui monte depuis 2 ans ! je n’ai pas la moindre idée de quoi ça parle mais  je sais une chose : je vais l’acheter, le lire, et aimer. Et vous avez intérêt à faire de même !

Par ailleurs contrairement à un certain autre éditeur qui nous coupe les mini séries de 8 épisodes en 2 volumes, juste pour grappiller quelques sous en plus (keuf keuf Kick Ass…keuf keuf Superior keuf keuf, blaurg sacrée toux…), Urban nous propose l’ensemble de la mini en un seul volume. Du coup c’est un peu plus cher, mais vu la qualité du boulot de cet éditeur, on ne va pas se plaindre. Ma seule complainte  portera sur la traduction du titre, car j’aimerais savoir comment Urban en partant de Joe the Barbarian a réussi à parvenir à Joe l’aventure intérieure ! en fait le titre est tellement différent de l’original, qu’au début je n’ai pas reconnnu le comics ! j’en avais entendu parler, donc je connaissais de nom, et ce n’est que lorsque j’ai vu que c’était écrit par Morrison que j’ai compris de quoi il s’agissait. A mon sens c’est assez maladroit.

SCALPED TOME 3,4 & 6

Date de sortie : 5 Octobre 2012

Épisodes :

– Tome 3 : 12-18.

– Tome 4 : 19-24

– Tome 6 : 30-34

Sollicitation :

– Tome 3 : Dashiell Bad Horse est un homme déchiré. Son rôle officiel au sein de la police tribale de la réserve de Prairie Rose masque à peine l’immoralité des basses oeuvres dont son chef, Red Crow, le charge. Mais derrière chacun de ces deux masques se cache également la mission sous couverture de Dash, agent du FBI : contraint de revenir sur les terres qu’il a quitté il y a plusieurs années, il a désormais pour objectif de faire tomber Red Crow.

– Tome 4 : Un homme peut être prêt à n’importe quoi pour une femme. Demandez à Dashiell Bad Horse. Il sait que la fille de son patron, le chef Red Crow, est aussi belle qu’elle est vénéneuse, mais il est incapable de lui résister. Les dépendances de la belle entraîneront-elles Dash sur la voie de la destruction ? Red Crow semble également emprunter cette voie suite au meurtre de la femme pour laquelle il aurait pu mettre la réserve de Prairie Rose à feu et à sang. Depuis cette tragédie, un nouveau brasier couve… De ceux qui vous retournent les tripes et ravagent tout sur leur passage.

– Tome 6 :  Selon la légende sioux, un grand mât de bois soutient notre monde, au-dessus de l’abîme. Et à chaque péché de l’Homme, le Grand-Père Castor ronge un peu plus le mât, précipitant notre monde vers sa chute. Lorsque l’Homme aura trop péché, notre civilisation sera condamnée. Pour les membres de la réserve de Prairie, ce moment est arrivé. L’agent Dashiell Bad Horse tient enfin les éléments qui permettront au FBI de faire tomber Red Crow : le témoin d’un meurtre de sang-froid perpétré par le chef de la réserve.

Avis : Urban poursuit la réédition des premiers volumes du titre de Jason Aaron et RP Guera, tout en continuant la parution des nouveaux tomes. Comme je l’ai dit précédemment, je n’ai commencé à lire Scalped que lorsqu’Urban a débuté la réédition. Le titre me tentait depuis un moment, mais j’ai préféré retarder quand j’ai entendu qu’Urban allait rééditer dans un nouveau format, ce qui me permet de profiter de nouvelles couvertures au passage. Que dire à part que je suis vite devenu accro au titre et que du coup le rythme de parution assez rapide adopté par Urban est comme dirait une aubaine !

Sur le fond… que dire …vous savez quand tout le monde vous dit qu’un comics est vraiment génial, qu’il ne faut pas le manquer parce que sinon vous passeriez vraiment à côté de quelque chose ? ben ce titre c’est Scalped. Œuvre noire à la galerie de personnages très riches, il s’agit sans doute d’un des meilleurs comics publiés ces dix dernières années, tant au niveau du scénario que du dessin. Tout débute lorsque le jeune bad Horse revient dans sa réserve natale. Si lui a bien changé et garde de nombreux secrets sur les raisons de son retour, la réserve a elle peu changé. Elle reste un nid de chômeurs, d’alcoolos, et d’ados enceintes. Mais très vite on en vient à se demander si Bad Horse est vraiment le personnage principal tant on est vite fasciné par la figure de Red Crow, qui domine le conseil de la réserve et dont le projet de casino va changer bien des choses.

Il ne s’agit là que d’un rapide portrait, car en réalité l’intrigue est bien plus riche que cela, je veux juste éviter de trop vous spoiler. tout est écrit avec une grande intelligence, dessiné avec un immense talent, si bien qu’on est vite obligé de craquer pour ce bouquin.

Un seul conseil donc : précipitez vous dessus !

Pour information Urban Comics a annoncé la semaine dernière le report de la sortie du  Tome 1 de Swamp Thing, mais pas la peine de vous arracher les cheveux, le titre sortira bien en Octobre mais uniquement à la fin du mois, soit le 26 Octobre.

SOLEIL PRODUCTIONS 

BATTLE CHASERS TOME 2

Date de sortie : 03 octobre 2012

Sollicitation : L’ÉDITION DÉFINITIVE DE L’UN DES PLUS GRANDS SUCCÈS DES COMICS DES ANNÉES 90 ! Suivez la jeune Gully alors qu’elle part à la recherche de son père disparu, avec l’aide de Garrison, une fine lame légendaire, de Knolan, le magicien rusé, de Calibretto, un Wargolem hors-la-loi, et de Red Monika, la tristement célèbre mercenaire ! Assaillis à chaque instant par une troupe de bandits notoires, les « Battle Chasers » ont fort à faire ! L’action est au rendez-vous !

Avis : Suite et fin de la réédition du titre de Joe Madureira chez Soleil. Bien que je ne connaisse pas exactement les épisodes publiés ici, étant donné que la série ne compte que 9 épisodes, plus quelques spéciaux, je dirais les épisodes 5 à 9.

Battle Chasers c’est un peu l’histoire d’un gros gâchis  A la fin des années 90, Madureira et quelques compères se lancent dans l’aventure Cliffanguer, une espèce de sous label de Wildstorm (avant rachat par DC). L’esprit de la ligne est simple, à une époque où les titres indépendants cartonnaient de plus en plus et que les super-héros semblaient dans le creux de la vague, les dessinateurs les plus connus de l’époque lancent sous ce label leurs propres séries.

Très vite, les comics comme le Battle Chasers de Mad ou le Danger Girl de Campbell vont connaître le même succès retentissant … et les mêmes problèmes de retards chroniques de publication. Pourtant malgré ces retards, le titre conserve sa base de fan et commence à développer son intrigue. Alors que le début du récit laisse présager une histoire d’héroic fantasy assez bateau et classique, le scénario  va peu à peu déployer des idées beaucoup plus intéressantes, et le scénario aller sur des pistes beaucoup plus sombres que ce que l’on pouvait attendre.

Au bout de quelques années, Mad passera chez Image dans le cadre d’un lancement bien pensé pour le 9e épisode … qui fut aussi le dernier. Cédant définitivement aux sirènes du monde du jeu vidéo qui l’appelaient depuis un moment, le jeune MAD laissera sa création en jachère complète. Il ne nous reste donc que ces quelques épisodes, graphiquement superbes avec un Madureira au sommet de son art et un scénario prometteur.

Si vous l’avez raté allez y, mais n’attendez pas de conclusion.

A propos Sam 1886 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. Je plussoie , Battle Chasers est une très bonne idée , mais 9 épisodes , à peine une mini série moderne , m ‘ enfin Red Scarlett auras inspiré une femme comme Bianca Beauchamp et cela n ‘est pas si mal après tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.