Guide de lecture Comics VO : semaine du 1er novembre 2012

Abstract Studio

Rachel Rising 12

Scénario : Terry Moore

Dessin : Terry Moore

Avis : fin de la première année de Rachel Rising que Terry Moore indique avoir conçu comme une fin de saison de série TV, c’est à dire un épisode où il va se passer pas mal de choses, qui va faire avancer l’intrigue à grands pas et si l’auteur respecte les codes nous laisser avec un cliffanger de fin assez énorme. On peut d’ailleurs se demander si le précédent épisode ne jouait pas ce rôle, puisque l’on avait tout de même un sacré nombre de révélations et une fin digne des meilleurs films d’horreur, du moins si vous êtes claustrophobe !

Après un début assez lent où Moore passait beaucoup de temps à poser son histoire, à présenter tant les personnages que la ville en elle-même, l’auteur a pas mal fait accélérer les choses depuis l’épisode 9-10. On comprend mieux désormais les forces en présence, les enjeux et le rôle de l’héroïne dans tout ça.

Autant le dire, c’est bien barré, très différent de tout ce que Moore a fait auparavant et quelque part tant mieux car voilà un artiste qui après presque plus de 20 ans dans le métier continue de se renouveler et ne répète pas sans cesse la même histoire qui lui a apporté le succès, contrairement à d’autres…

DC COMICS 

Action Comics Annual 1

Scénario : Sholly Fisch and Max Landis

Dessin : Cully Hamner and Ryan Sook

Sollicitation : The secrets of the « missing five years » between when Clark Kent came to Metropolis and the present day continue to be revealed! In the wake of Brainiac’s attack on Metropolis, Superman faces his first Earth-born villain: the Kryptonite Man! Plus: A special backup story by the screenwriter of Chronicle, Max Landis!

Avis : n’attendez pas grand chose de cet épisode, c’est un conseil, censé revenir sur la vie de Clark à Métropolis entre son arrivée et le présent, car je suis à peu près sûr que DC se renira à la première occasion venue pour dire « ah non ça c’est pas passé comme ça, donc finalement on va faire une nouvelle Final Crisis on Infinite Earths of Flashpoint of the 52 multivers » pour tout régler ! Il ne faut pas oublier par ailleurs que Morrison va aussi s’attaquer à cette période et à la continuité du personnage dans de futurs épisodes d’Action Comics. Combien on parie que le responsable éditorial n’a pas fait ses devoirs et qu’au final le tout ne sera pas cohérent ?

A noter cependant que Ryan Sook va dessiner quelques 8 pages qui introduisent le nouveau Atomic Skull, écrit par le scénariste de X-Me… euh je voulais dire des 440… euh non de Hero… argghhhh de Jump… mais euhhh de Chronicle… qui a l’air de pomper pas mal sur les X-Men mais passons …

Aquaman 13

Scénario : Geoff Johns

Dessin : Ivan Reis

Sollicitation : The finale of « The Others. » Aquaman pushed to the breaking point! Who is Black Manta working for?

Avis : conclusion de l’arc The Others, qui à mon sens aurait pu s’achever à l’épisode précédent, car à part nous dire encore une fois qu’Aquaman veut butter Black Manta, ben l’histoire n’a pas franchement avancé ! la série reste certes de qualité, mais cela fait maintenant un moment que l’on est sur cette histoire, le numéro 7 tout de même,  et l’on quand même un peu le sentiment que l’on piétine . On voudrait bien que Johns se bouge un peu et fasse avancer son récit plus vite. En gros c’est écrit pour le TPB et pis c’est tout !

Ainsi le principal mystère qui agitait cet arc, à savoir qui a coulé Atlantis n’a pas franchement avancé en une demi douzaine d’épisodes plus centrés sur le combat sans fin entre Aquaman et Manta, et l’on peut légitimement se demander si un tel délayage de l’histoire serait accepté par les lecteurs si le titre n’était pas dessiné par quelqu’un d’aussi inspiré que Reis. On va le savoir dans quelques mois avec le départ du dessinateur pour JL, qui du coup va devenir un poil plus intéressant…

Superman : Earth One Vol 2

Scénario : J.Michael Straczinski

Dessin : Shane Davis

Sollicitation : The highly anticipated sequel to the #1 New York Times best-selling graphic novel SUPERMAN: EARTH ONE by acclaimed writer J. Michael Straczynski and superstar artist Shane Davis is here! Young Clark Kent continues his journey toward becoming the World’s Greatest Super Hero but finds dealing with humanity to be a bigger challenge than he ever imagined! From a ruthless dictator to a new love interest who’s NOT Lois Lane, things are never easy for this emerging Man of Steel. And the worst is yet to come, in the form of a man-monster with an insatiable appetite, the Parasite! The only thing that might appease his hunger is The Last Son of Krypton! But that will also mean he will have Superman’s powers without his conscience, and Kal-El learns to live without powers beyond those of mere mortals.

Avis : enfin le second volume de la série Superman : Earth One va sortir ! après plus de 100 000ex au compteur pour le premier tome et le succès du premier volume de Batman Earth One (qui doit lui dépasser à l’heure actuelle les 50 000ex écoulés en à peine quelques mois et ce ne n’est pas fini), la nouvelle ligne Earth One de DC ne pouvait pas rester au point mort très longtemps ! De manière évidente, DC a découvert là une nouvelle niche au sein du marché des TPB, à savoir des récits conçus spécifiquement et directement pour le marché des TPB.

Le plus amusant est que ce n’est pas la première fois que DC découvre cette frange du marché. Au début des années 2000, l’éditeur avait lancé avec succès de tels récits autour de certaines de ses séries avec certains de ses artistes phares, ce qui nous avait d’ailleurs donner les excellents JLA/JSA : Vertue and Vice et bien sûr le légendaire Wonder Woman : Hiketia produit par Greg Rucka et J.G Jones. Le scénariste a d’ailleurs révélé que son départ de chez DC était en partie dû au fait qu’on lui avait retiré le projet de Wonder Woman : Earth One, qu’il devait produire à nouveau avec J.G.Jones, au profit d’un autre scénariste (Morrison pour la petite histoire). C’est bien dommage car si je suis persuadé que Morrison fera du bon boulot, revoir Rucka écrire du WW avec une liberté totale et sur ce nouveau format cela aurait sans doute, à nouveau, très bien marcher.

En tout cas avec ce dernier projet, on comprend que la ligne Earth One est encore appelée à se développer et c’est tant mieux. Pour le moment, DC a quand même su attirer des talents de haut niveau dessus, cependant il faudrait maintenant que les sorties soient plus fréquentes ! En 2 ans il ne s’agit là que du 3e tome dans cette ligne. Je ne dis pas que j’en veux tous les mois, je pense que la plupart d’entre nous ne pourrions financièrement plus suivre, mais avoir une demi douzaine de tomes par an, répartis sur plusieurs personnages,  ne serait pas un luxe

Pour ce nouveau tome, est prévu au programme : une relation pour Clark (toujours pas avec Loïs donc ne rêvons pas), l’introduction du parasite qui va en faire baver des ronds de chapeau à Superman ! et j’en suis sûr pas mal de choses encore. Pour info sachez que JMS a révélé que le niveau de pré-commandes pour ce second tome est tel que DC lui a déjà demandé de bosser sur le tome 3 !

Sans aucun doute la sortie de la semaine !

Swamp Thing Annual 1

Scénario : Scott Snyder

Dessin : Becky Cloonan & Marco Rudy

Sollicitation : Years ago, Alec Holland met Anton Arcane…and the seeds of that encounter created the nightmare that is Rotworld! This extra-sized tale of monsters and madness examines one of the greatest rivalries in the DC Universe!

Avis : je dois dire que je ne comprends pas trop le pitch de cet annual qui ma rappelle furieusement l’histoire du numéro 0, à savoir la mise en scène de la rivalité et du combat entre Arcane et une série de Swamp Thing dont Allec Holland. Snyder profitant de l’occasion pour nous faire un petit retcon des familles en intégrant Arcane dans l’origine du Swamp Thing actuel.

A ce titre je ne vois pas trop ce qu’il reste à raconter sur le passé du personnage, peut être s’agit-il ici de présenter la continuité actuelle du personnage, à savoir ce qui a survécu au relaunch DC, ce qui a changé, ce qui a été corrigé… De toute façon ce sera à lire, j’espère juste que contrairement au numéro 0 de Batman, Snyder ne traitera pas ça comme un boulot de commande sans intérêt, ce qui a donné un truc pas terrible au final…

A  noter aussi la sortie de :

– Justice League Dark Annual 1, par Jeff Lemire et Mikal Janin, qui conclue le premier arc du scénariste sur la série et qui voit intervenir Frankenstein dans le bouquin !!! rien que pour lui, ça vaut la peine d’aller voir.

A noter au rang des nouveautés :
– Ghosts 1,  signé  Geoff Johns, Joe Kubert, Gilbert Hernandez, Paul Pope, Cecil Castellucci, Mary H.K. Choi, Al Ewing et Neil Kleid au scénario et Rufus Dayglo, Gilbert Hernandez, Phil Jimenez, Joe Kubert, Jeff Lemire, John McCrea et Amy Reeder, une petite anthologie sur le thème des fantômes par certains des plus grands noms de l’industrie de comics
– Lot 13, nouvelle série d’horreur par le spécialiste du genre à savoir Steve Niles dessinée par Glenn Fabry qui est loin d’être un manchot…
IMAGE COMICS 
Bedlam 1

Scénario : Nick Spencer

Dessin : RILEY ROSSMO

Sollicitation : Fillmore Press was once Madder Red, a homicidal maniac and criminal overlord who terrorized the town of Bedlam for years. Then he got better. This is what happens next. A double-sized introduction to a blood-soaked cityscape of murder, mayhem, and mystery by NICK SPENCER (MORNING GLORIES, THIEF OF THIEVES) and RILEY ROSSMO (REBEL BLOOD, GREEN WAKE)!

Avis : la nouvelle série de Nick Spencer débarque donc cette semaine. Alors que je suis en train de m’arracher les cheveux en essayant de suivre Morning Glories, que l’on attend toujours la conclusion de Infinite Vacation, et que le monsieur lâche la plupart de ses bouquins Marvel avant le 12e épisode, il a donc décidé d’augmenter un peu plus sa charge de travail avec un nouveau creator owned qui s’annonce comme aussi barré que ses précédentes productions.

Je pense que ce premier épisode, qui fait presque 50 pages, va prendre un sacré bout de temps à avaler, mais étant donné que le scénariste reste très bon sur ses boulot personnels, je pense que c’est à tenter.

 

Happy 2

Scénario : Grant Morrison

Dessin : Darick Robertson

Sollicitation : Trapped in a mob hospital at the mercy of the cold-eyed torture expert Smoothie and his team of dedicated sadists, the only hope for Nick Sax is Happy the Horse! With three days to Black Christmas, can our unlikely duo stay together long enough to stop Pedo-Santa’s rampage?

Avis : second épisode de la mini complètement azimutée de Morrison et Robertson et bien évidemment la seule question qui nous traverse l’esprit est : Morrison arrivera-t-il a battre son record de Fuck établi dans le premier épisode. Personnellement j’en ai compté plus de 70, ce qui n’est pas mal du tout pour un comic-book d’un peu plus de 20 pages, ça fait quand même plus de 3 par pages.

Niveau histoire, un tueur pourri jusqu’à la moelle se retrouve avec la mafia sur le dos car elle pense qu’il détient une information de première importance, qu’il n’a pas donc il est un peu dans la merde, et c’est le moment que choisi un cheval bleu parlant miniature  pour lui apparaître et lui demander son aide …

J’avais dit que c’était azimuté. On comprend bien que le scénariste se fait plaisir ici après plus de 7 ans chez DC à devoir faire attention à ce qu’il écrivait car on ne fait pas faire n’importe quoi à Batman ou Superman. Niveau dessin, Robertson est tout simplement à son meilleur. Je crois ne l’avoir jamais vu à un tel niveau de détail et de qualité, c’est tout simplement superbe.

 

Whispers 4

Scénario : Joshua Luna

Dessin : Joshua Luna

Sollicitation : Sam discovers a horrifying weakness in his supernatural ability. Just when he thought he was in complete control, his actions come back to bite him in a way he could never predict.

Avis : nouvel épisode de Whispers, une très bonne série de Joshua Luna (oui un des frères Luna de Girls, Sword & Ultra) qui souffre de délais de publication assez pénalisants je trouve, puisque je ne me souviens pas avoir vu la série depuis plusieurs mois. C’est bien dommage car la série est vraiment intéressante avec un pitch assez original,   un héros victime de TOC qui se découvre un pouvoir étrange : la nuit pendant son sommeil, son esprit commence à vagabonder en dehors de son corps.

S’il ne maîtrise pas le phénomène au début, il commence maintenant à se débrouiller et il découvre notamment qu’il peut inciter les gens à faire ce qu’il veut. Un pouvoir donc assez bizarre qu’il essaye d’utiliser pour aider certaines de ses connaissances, sauf qu’à la fin du dernier épisode, il bascule légèrement du côté obscure. Tout cela alors que l’on se rend compte qu’une autre personne a le même pouvoir mais l’utilise pour pousser des gens à tuer de manière assez horrible !

L’ambiance étrange qui pèse sur le bouquin est par ailleurs renforcée par le trait très particulier de Luna, qui écrivait uniquement lorsqu’il bossait avec son frère.

Conseillé.

 

 MARVEL COMICS
A Plus  X 1

Scénario : Jeph Loeb & Dan Slott

Dessin : Dale Keown & Ron Garney

Sollicitation : Spinning directly out of AVX!  Like AVX: VS., this book brings you two stories every month by the industry’s top creators! This issue features a Wolverine/Hulk story by Jeph Loeb (WOLVERINE) and Hulk-legend Dale Keown and a Captain America/Cable story by Dan Slott (AMAZING SPIDER-MAN) and Ron Garney (WOLVERINE)!

Avis : Alors qu’est-ce que j’avais dit ? hein ? on vous avait prévenu que lire AvX en masse comme vous l’avez fait auraient des conséquences graves ! est-ce que vous m’avez écoutés ? oh non ! et ne me sortez pas « mais Sam c’était le crossover de l’année avec les principales équipes Marvel; on ne pouvait pas ne pas le lire. mais si vous pouviez bougre d’un Wolverine en colère !! » et voilà la conséquences directe (outre la nullissime mini AvX consequence), Marvel nous lance un A+X ou des X-Men s’allient avec des vengeurs et qui signe le premier numéro, je vous le donne en mille : Jeph Loeb !!! alors maintenant vous allez faire ce que je vous dis et ne pas acheter ce qui s’annonce comme une nouvelle purge sans nom !!!

Au programme le Hulk du futur plus le Wolverine de Old Man Logan viennent en découdre avec leurs incarnations actuelles, le tout écrit par Jeph Loeb. Oui ça sera de la baston décérébrée pour 4$, donc ce sera débile, sans intérêt et oublié au plus vite par tous ceux qui auront eu le malheur de le lire. Faites ce que je vous dis pour une fois !! sinon ils sont capables de faire durer cette série. Vous êtes prévenus et j’espère que vous êtes fiers de vous.

A éviter si vous aimez les bons comics…

New Mutants 50

Scénario : Dan Abnett & Andy Lanning

Dessin : Felix Ruiz

Sollicitation : FINAL ISSUE! It’s time to raise a glass to Dani Moonstar, Sunspot, Cipher, Warlock, Sunspot and X-Man in this series-ending issue!

Avis : Fin du run de Dan Abnett et Andy Lanning sur New Mutants, qui s’achève aussi et ce sans que l’on connaisse encore le sort des personnages qui n’apparaîtront pas dans les Vengeurs et que le mystère continue de planer sur le devenir de la franchise X. Dans l’ensemble le bilan du titre est assez mitigé, depuis son relaunch il aura passé le plus clair de son temps les yeux rivés sur le rétro viseur à revisiter de vieilles intrigues encore et encore. L’arrivée de Dan Abnett et Andy Lanning avec un nouveau pitch de s’attaquer aux intrigues laissées sans résolution n’aura pas été franchement passionnant et il s’agit sans doute là de leur prestation la plus faiblarde chez Marvel, en tout cas comparé à leur travail sur des séries comme Nova ou GoG qui eux étaient vraiment bons.

Bien qu’on ressentait souvent une forte impression de pillage du passé faute de nouvelles idées, un mal qui ronge toute la franchise X depuis des années à l’exception du très bon Wolverine and the X-Men, les scénarios proposés par DAN ont souvent manqués d’ambition et d’ampleur et surtout d’un bon gros souffle épique, si bien qu’il pouvait arriver que l’on s’ennuie ferme sur certains épisodes. Cela n’a pas empêché quelques traits de génies comme l’arc tie in à Fear Itself dessiné par Lafuente ou le rencard Amara/Mephisto qui était vraiment marrant.

Un bilan donc mitigé, à l’image de la franchise qui a clairement besoin de se renouveler.

Ultimate Comics X-Men 18

Scénario : Brian Wood

Dessin : Carlo Barberi

Sollicitation : The Mutant Resistance Army continues to grow. Can Kitty control it? Master Mold Vs. The X-Men The shocking conclusion to UNITED WE STAND and bold new beginning for the team!

Avis : alors selon la sollicitation il est censé se passer des trucs dans cet épisode, qui conclut en même temps United we stand …. Mouais, j’y croirais quand je le verrai. Très franchement Brian Wood, qui écrit par ailleurs une demi douzaine de séries ailleurs, ne fait pas son meilleur boulot ici. J’ai plus l’impression qu’il s’est dit, c’est les X-Men, donc inutile de trop en faire y aura toujours 2/3 couillons pour lire ça et qu’il a préféré se concentrer sur ses creator owned (ce qui explique aussi que sa prestation sur le titre X-Men était entre le passable et le à chier complet…)

Je n’espère rien de cet épisode, qui je pense ne sera apprécié que par KingEd, mais bon lui il aime tout donc ce n’est pas vraiment une référence (voilà, ça c’est fait…).

 

Wolverine and the X-Men 19

Scénario : Jason Aaron

Dessin : Nick Bradshaw

Sollicitation : The second year of the most talked-about new X-Book starts here! One of the students is on death’s door and the faculty must 1) try to keep them alive and 2) find who did it!With one of the teachers on the outs, a new one must be hired. Who will it be? Who is the new student at the school?

Avis : En parlant de renouvellement cette série constitue le plus grand vent de fraîcheur connu par la franchise depuis des années !!! ne vous y trompez pas, même si Marvel nous vend que le nouveau titre X phare sera All New X-Men (qui j’en suis sûr naviguera entre le chiant et le moyen), pour moi le seul vrai titre X à ne pas louper est celui-là. La série qui regorge d’idées semble rebondir en permanence, a réussi à imposer un cast large sans vraiment négliger personne et a même réussi le pari de rendre intéressant certains personnages sur lesquels on n’aurait pas parier un kopeck. Soyons honnêtes, qui aurait pu imaginer que le groupe d’étudiants Idie/Broo/ Quentin Quire et Kid Gladiator seraient aussi passionnants ? personne bien évidemment. C’est pourtant le pari fou réussi par l’esprit délirant de Jason Aaron accompagné par des dessinateurs au trait cartoony si efficace, de Chris Bachalo ou Nick Bradshaw, qui marche si bien avec l’esprit de cette série.

Avec cet épisode on dit définitivement au revoir au crossover AvX, qu’Aaron a tâché de tenir éloigné du titre le plus possible au passage, et on débute l’année 2 du titre (je sais c’est bizarre mais la série fonctionne sur un rythme de 18 épisodes par an … pour notre plus grand bonheur car pour le moment le scénariste a su maintenir la qualité) en faisant face aux conséquences des évenements du précédent épisode : l’élève chouchou de tous est il vraiment mort  ? Paige a-t-elle vraiment quitté l’école ? quel nouveau prof va rejoindre l’école (pour info dans la preview Kitty dit non à … Blade !!!!) quellle sera la prochaine attaque du Hellfire Club qui a un espion dans la place ?

A NE PAS MANQUER !!!!

 X-Men Legacy 275

Scénario : Cristos Gage

Dessin : David Baldeon

Sollicitation :  THE END OF AN ERA! Last issue, Magneto made Rogue a daunting offer. In this FINAL ISSUE of X-MEN: LEGACY, Rogue faces the repercussions of her decision!

Avis : fin de la très « bof bof » série X-Men Legacy, avant son relancement avec un nouveau pitch dans quelques semaines avec nouvelle équipe créative et selon moi un bon gros bide en perspective mais passons. Petit retour sur le titre : il y a bien des lunes de cela, après le crossover Messiah Complex, qui fut de mémoire de lecteur une purge sans nom, Marvel pour on ne sait quelle raison, décide de changer le nom et le pitch de l’une de ses séries les plus vendeuses, à savoir X-Men. Par décret éditorial sortant de nulle part, Carey doit abandonner tous ses plans et désormais consacrer le titre à Charles Xavier et surtout tourner la tête pour ne regarder que le passé de la franchise. Nous aurons alors une année plus qu’affligeante sur le chemin de Damas de Xavier en pleine rédemption qui présentera tellement de flash-back par épisodes que parfois on avait plus l’impression de relire des réimpressions d’anciens numéros et il fallait voir la couverture pour s’assurer que non non, c’était bien l’épisode du mois.

A la conclusion de cette année, Xavier est en pleine forme et …. pas grand chose n’en ressort puisque Marvel dans sa sagesse millénaire décide d’envoyer le personnage dans les limbes « des héros dont on sait plus trop quoi faire, donc t’es gentil tu te mets sur le côté dans la foule des autres mutants sur la photo au fond à droite et si t’est gentil on te  filera une ou deux lignes de dialogue par an… » . Après on croit que la série va se reprendre, que ce n’était qu’un passage à vide, il faut dire que Carey peut enfin reprendre ses histoires sur Rogue puisqu’elle devient l’héroïne principale du récit. X-Men Legacy devient alors Rogue et les X-Men. Tant mieux me direz vous ? et bien pas vraiment puisqu’encore une fois et comme toute la franchise le scénariste ne s’intéresse qu’à de vieilles histoires et ne fait plus grand chose …

Il y aura eu un petit sursaut avec l’arrivée de Cristos Gage au scénario, venu remplacé un Carey très mais alors vraiment très fatigué, mais encore une fois le bouquin va changer de mains très vite au titre d’une autre décision obscure dont Marvel a le secret… La série sera donc cette fois consacrée à Legion, le fils de Xavier, après la mort de son papounet (jusqu’à son retour dans pas longtemps, c’est les X-Men les enfants faut pas l’oublier). En ce qui me concerne je n’irais pas voir cette nouvelle mouture du titre, car je n’ai rien mais alors rien à carrer de ce personnage. On dit au revoir à cette série donc, X-Men Legacy : tu nous a bien fait chier.

A éviter aus… euh je voulais dire, à noter aussi la sortie de  : 
 – AvX Consequences 4, par  Kieron Gillen et Mark Brooks, bien sûr à ce stade la question est pour chaque épisode : sera-ce une bouse ou une super méga bouse ? telle est la question
– Captain Marvel 6, de Kelly Sue Deconnick et Emma Rios, c’est dessiné par Rios donc je vais me sentir obligé d’aller voir, mais sinon le fan de Carl Danvers que je suis trouve cette série pas franchement intéressante. L’effet de surprise du premier épisode est passé, désormais c’est juste une autre série chiante et pas follement originale. J’ai précisé que c’était décompressé comme pas permis, ben ça l’est…
A propos Sam 1952 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.