Guide de lecture Comics VF : semaine du 1er Novembre 2012

Voilà c’est arrivé, ça a fini par arriver.
Je me suis réveillé ce matin et elle était là sur le sol, sans vie : ma carte bleue est décédée, suicidée, par poison, balle dans la tête et ce qui semble être une auto asphyxie érotique mais passons sur ses mœurs …
Mais la vraie cause de sa disparition est simple : j’ai fait ma liste d’achat pour le mois de novembre, sans écouter ses supplications « non pas plus que ça, mais ça va pas le chetron, » et ainsi de suite.
Et il ne s’agit là que du premier suicide de carte bleue qui surviendra ce mois-ci. Alors un conseil, surveillez la votre de près. Pourtant elle avait tout supporté ces dernières années ma CB : l’arrivée d’Urban et sa montée en puissance ces dernières temps, les mois post Angoulème ou tous les éditeurs se sentent obliger de sortir des dizaines de trucs le même jour, si bien que la CB chauffe à blanc.
Au revoir donc à toi ma vieille amie.

Vous êtes donc prévenus, le mois de novembre sera apocalyptique pour nos finances de lecteurs de BD, il restera sans doute dans les mémoires comme Le mois où tout à basculer, jusque au prochain. Car soyons honnêtes : l’année 2013 sera encore pire. Urban va enfin atteindre sa vitesse de croisière, Panini se sera débarrassé de AvX et débutera Marvel Now et Delcourt … tiens c’est vrai ils préparent quoi Delcourt pour l’année prochaine ?
Très clairement l’année va être décisive, et je sens que pas mal d’éditeurs vont devoir réduire la voilure car à moins d’une baisse des prix généralisée combinée à une hausse des salaires de 50%, ben nous n’arriverons tout simplement plus à suivre. Je l’ai dit et répété, il va falloir faire des choix, en ce mois de novembre plus que jamais

PANINI COMICS  

Avengers VS X-Men 1

Date de sortie : 2 novembre 2012

Sollicitation :  Le Phénix est de retour et il a pris pour cible la Terre ! C’est le début du plus grand événement de l’histoire Marvel. Héros contre héros, amis contre amis, Avengers Vs X-Men. Le texte est de Jason Aaron, Brian Michael Bendis, Ed Brubaker, Jonthan Hickman et Matt Fraction, le dessin de John Romita Jr.

Épisodes : Avengers Vs X-Men 1-2

Avis : voilà un titre que vous pouvez vous abstenir d’acheter et par la même faire une économie substantielle  puisque vous pourrez ainsi éviter d’acheter les autres revues tie in au bousi… euh je veux dire le crossover Marvel de l’année.

Alors que je me remets encore des séquelles d’avoir du lire AvX 12 en VO, forcé par Steve dans le cadre d’un ComixWeekly, oui Steve je n’ai pas encore passé l’éponge et tu seras l’objet de commentaires peu charitables sur ta personne pendant encore quelques temps, AvX débute donc vraiment en France. Je ne vais pas faire mon bourrin et vous dire de le sauter, que c’est nul, tellement mal écrit et mal dessiné que vous allez pleurer des larmes de sang alors que votre cerveau voudra sortir de sa boîte crânienne plutôt que de continuer à lire. Non chacun est libre, AvX n’est pas une purge complète non plus, puisque apparemment quelques 200 000 personnes ont lu chaque épisode, mais sachez que chez Comixity à part quelques cinglés comme Nono, et ben on a allègrement détesté, enfin pour les téméraires qui se sont obstinés à tout lire.

Comme je l’ai dit il va falloir faire des choix, soit vous suivez AvX mais à ce moment vous serez économiquement contraint de faire l’impasse sur tout ce qui sortir de bon dans les 7 mois à venir, soit vous faites l’impasse.

A chacun ses goûts.

Fear Itself : Fearless (6/6)

Date de sortie : 2 novembre 2012

Sollicitation : Vous allez assister à l’incroyable conclusion de la saga. Le plan de Sin a réussi : le dernier Dormeur est prêt à se battre avec tous les héros de l’univers Marvel, tandis que Valkyrie doit affronter son destin. Maintenant que Marcus Johnson connaît la vérité sur lui-même, sa vie va-t-elle changer ? Par Bunn, Fraction, Yost, Pelletier et Bagley, entre autres.

Épisodes : Fear Itself : The Fearless 11-12 ; Battle Scars 6

 Avis : je n’ai personnellement pas lu ces deux mini séries, le fait que ce soit associé à Fear Itself ma convaincu de ne surtout pas m’y aventurer, mais je sais que l’une d’elle nous a introduit ce magnifique personnage de Samuel L. Jackso… euh je veux dire Nick Fury Jr dans l’univers Marvel. Alors merci à toi mini-série à la XXX de mes XXX, en espérant que tu brûleras en enfer avec One More Day, Chapter one et le run de Fraction sur les X-Men…!

Bon au moins il y a aura eu les superbes couvertures d’Arthur Adams, avec une fois de plus une magnifique Valkyrie.

Avengers 5

Date de sortie : 2 novembre 2012

Épisodes : Avengers Assemble 3 ; Avengers (V4) 25 ; Captain America (2011) 11 ; Captain America and Hawkeye 632 ; What If 200 (I)

Sollicitation : En capturant Hope Summers dans l’espoir de sauver la planète, Captain America déclenche les hostilités entre les Vengeurs et les X-Men (par Bendis/Simonson). Vous verrez aussi les Vengeurs de Bendis et Bagley aux prises avec le nouveau Zodiaque, et vous vous délecterez de deux épisodes de Cap America.

Avis : le seul avis que j’aurais concernant les séries de ce mag concernera le Avengers Assemble puisqu’il faut noter que le méchant pas beau derrière le zodiaque va se révéler à la fin de cet épisode et que c’est quelqu’un de bien connu des vengeurs. L’apparition et l’implication de ce  personnage ont eu tendance à exaspérer pas mal de monde, dont moi de manière fréquente et publique, pour le manque d’explication entourant le retour de ce vilain et d’un autre personnage qui apparaîtra à la fin de l’épisode 4. Je suis cryptique pour ne rien spoiler, mais croyez moi vous me rejoindrez dans les plaintes éternelles des fans pas contents que la continuité soit pas respectée.

Et par continuité je ne veux pas dire « mais attendez tel personnage ne porte pas le même costume que dans l’épisode XXX paru il y a 34 ans 1/2 dans un épisode fill-in que tout le monde a oublié tellement ça intéressait personne à part 3 maniaques et les deux autres sont morts, donc il reste plus que moi et j’ai décidé de faire chier le monde ! » non j’entends par continuité « non respect des conséquences principales d’une très bonne histoire paru il y a moins de deux ans … ».

Pour le reste pas d’avis, je signale juste la sortie.

THOR 5

Date de sortie : 2 novembre 2012

 

Épisodes :  Thor (2011) 13 ; Defenders (V3) 5 ; Avengers Academy 28 ; Exiled 1 ; Journey Into Mystery 637

Sollicitation : Que réserve l’Enchanteresse à Thor et à Donald Blake ? Qu’a découvert Namor au fond de l’océan ? Pourquoi les Fugitifs et les jeunes de l’Académie des Vengeurs sont-ils en conflit ? Qu’attendent les Nouveaux Mutants de Loki ? Fraction, Larraz, Breitweiser, Gage, Moline, Gillen, Abnett, Lanning et Di Giandomenico vont tout vous dire.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie… mais attention une grande partie de ce mag est écrite par Matt Fraction….

HULK 5

Date de sortie : 2 novembre 2012

 

Épisodes :  Incredible Hulk (V3) 7.1 ; Secret Avengers 25-26 ; Hulk 48 ; Thunderbolts 169

 

Sollicitation : Que va devenir Hulk maintenant que Bruce Banner est mort ? Rulk combat les envoyés aquatiques de Zero/One et les Vengeurs Secrets affrontent pour la dernière fois les Descendants, tandis que les Thunderbolts débarquent au Moyen Âge ! Le tout est imaginé par Aaron, Palo, Parker, Casagrande, Remender, Hardman et Walker.

 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

X-MEN 5

Date de sortie : 2 novembre 2012

Épisodes :Uncanny X-Men (2012) 10-11 ; X-Men Legacy 264-265 ; New Mutants (2009) 42)

Sollicitation : Les X-Men combattent les Vengeurs pour préserver l’avenir de Hope Summers et de la Terre ! Qui vaincra ? Par Gillen, Land et Pacheco. En prime, une saga en deux parties avec l’équipe de Malicia, imaginée par Gage et Baldeon, et le retour des Nouveaux Mutants dans le crossover En Exil qui accueille Thor.

Avis : du côté de Uncanny, Gillen nous présente la fin du petit arc en deux au cours duquel il importait dans le titre le vilain qu’il avait crée dans le cadre de la série SWORD, tout en créant déjà quelques tensions entre les X-Men et les Vengeurs. Que dire à part que comme tout le reste de son travail sur Uncanny, il y a beaucoup de blabla pour un résultat plus qu’insatisfaisant. On reste surtout sur sa faim pour une histoire dont on a essentiellement l’impression qu’elle sert de bouche trou avant le lancement officiel d’AvX qui débute dans le numéro 11 et où globalement tout ce qui vous verrez ce sont les évènements d’AvX 1 du point de vue des mutants, c’est à dire de la baston que vous avez déjà vu avec du blabla inédit …

Pour X-Men Legacy, là aussi un arc court en deux où Gage s’amuse à résoudre quelques intrigues laissées en suspens surtout par désintérêt des scénaristes qui se fichent un peu de savoir ce que devient tel ou tel personnage, puisqu’il nous ramène Mimic et Omega Weapon plus vu depuis la mini Dark X-Men…L’histoire est pas mal du tout, bien rythmée avec là pas mal de suspens et une bonne caractérisation des personnages.

Je ne peux rien dire pour les New Mutants, dont l’arc précédent est publié dans le X-Men Select, puisque justement je me suis arrêté aux épisodes précédents qui n’ont pas vraiment gagnés mon adhésion au titre…

 AvX débutera vraiment dans ce mag le mois prochain, mais à part pour X-Men Legacy, il reste on ne peut plus passable…

X-MEN SELECT 4

Date de sortie : 2 novembre 2012

Épisodes :New Mutants (2009) 38-41 ; X-Men : To Serve and Protect 1-4 (I)

Sollicitation : Il y a des années, Doug Ramsey a été tué par Ani-Mator sur son île. Revenu depuis peu à la vie, Doug continue de faire des cauchemars sur cette île, et les Nouveaux Mutants décident d’y retourner pour comprendre ce qui se passe… Une nouvelle saga complète signée Abnett, Lanning et Leo Fernandez

Avis : Dan Abnett et Andy Lanning toujours au scénario reviennent sur un épisode légèrement traumatique de la vie de Doug Ramsey, à savoir sa mort (il va mieux depuis) et le ramène sur le lieu de son décès face à son exécuteur. Bien évidemment ça ne va pas être de tout repos.

Comme je l’ai écris plus haut j’ai arrêté la lecture du titre après cet arc peu inspiré et pas franchement intéressant. Les scénaristes ne sont pas franchement au top sur ce titre, si bien que par moment on a un peu de mal à les reconnaître. Ce n’est pas mauvais pour autant, mais venant de ces deux scénaristes on peut légitimement s’attendre à mieux et on n’est en permanence tiraillé par le sentiment que le titre n’exploite pas tout son potentiel.

Dans le cas présent c’est encore pire puisqu’ils vont revisiter un épisode passé de l’histoire du titre que je n’ai personnellement pas lu, ce qui fait qu’une grande partie de l’impact de l’histoire me passe complètement au dessus. On peut quasiment dire que cet arc illustre bien l’auto cannibalisme de la franchise X de ces dernières années, incapable de produire de nouveaux récits intéressants et condamnée à revisiter en permanence un passé bien plus glorieux…

Pas franchement recommandé à moins d’être un fan des New Mutants de la grande époque.

 

Marvel Omnnibus : Spider-Man par Todd McFarlane

Date de sortie : 2 novembre 2012

Épisodes :  Amazing Spider-Man 296-329 ; Spectacular Spider-Man Annual 10 (II) ; What the…?! 3 (8 pages)

Sollicitation : Ce gigantesque Omnibus recueille plus de deux ans d’aventures du Tisseur, dont la majorité est illustrée par le légendaire Todd McFarlane. Cerise sur le gâteau, plus de 50 pages n’ont jamais été publiées en France ! Et en bonus : toutes les couvertures originales, une histoire tirée d’un annual de Spectacular Spider-Man, et une très courte parodie, également illustrées par McFarlane, deux perles rares entièrement inédites !

Avis : C’est un vrai mastodonte que Panini nous publie cette semaine avec un omnibus qui reprend la quasi totalité des épisodes de Todd McFarlane sur Amazing Spider-Man. Je sais que cela remonte à loin pour la plupart des gens, mais fut un temps où McFarlarne gagna une renommée incroyable grâce à son travail sur Spidey. Arrivé à la fin des années 80, il dépoussiéra les visuels du perso qui était encore prisonniers des codes  instaurés par John Romita Sr dans les années 60.

Tout d’un coup Spidey était beaucoup plus agile, avec des jambes partant dans tous les sens, ses toiles gagnèrent un aspect beaucoup plus organique et la série un ton bien plus sombre. Le succès fut à l’époque démentiel au point que Marvel n’hésita pas à lancer un nouveau titre spidey sur le seul nom de McFarlane, qui explosa les records de ventes, avant d’être dépassé par X-Men 1 quelques temps plus tard.

Il s’agit là d’une excellente initiative de la part de Panini de reprendre ce run, qui ne peut plus être trouvé en VF que dans les éditions Strange dans les boutiques spécialisés. Une chose à savoir avant de se lancer : le prix : 66€, oui ça fait cher, mais dites vous que le machin fait plus de 800 pages ! et surtout vérifiez qui a assuré la trad avant de l’acheter…

Marvel Deluxe – Civil War 4

Date de sortie :2 novembre 2012

Épisodes :   Civil War : Front Line 1-11

Sollicitation : Après les trois précédents volumes consacrés au crossover évènement, ce nouvel album (deux autres paraitront en 2013) explore les répercussions de l’affrontement qui a divisé les héros Marvel. La bouche bée et les yeux grands ouverts, apprêtez-vous à découvrir Civil War : Front Line. Cette saga s’intéresse aux journalistes qui tentent de faire la part des choses dans un conflit complexe, à Speedball, le principal responsable de la crise (il doit maintenant répondre de ses crimes), ainsi qu’au conflit entre Namor et les forces d’Atlantis, qui promet de nouvelles révélations sur l’ensemble de la saga !

Avis : Fin de la publication de Civil War en deluxe, il aura tout de même fallu 4 tomes pour arriver au bout ! mais à part ça Marvel ne publie pas du tout trop de tin in à ces events !!! noooooooooonnnnnnn du tout, leur politique est tout à fait raisonnable. Dans ce dernier tome vous trouverez les Front line, qui montre l’event du point de vue du journaliste Ben Urich qui représente un peu le regard des gens de la rue sur tous ces gus en costume qui décident d’un coup de se taper dessus. Je n’ai pas lu ces épisodes, mais j’en ai entendu du bien… de là à dire si cela vaut la peine de dépenser presque 30€ pour les avoir…

Deluxe Fusion Comics : The Boys vol 2

Date de sortie : 2 novembre 2012

Épisodes :  The Boys 15-30

Sollicitation : Garth Ennis, l’auteur de Preacher n’a jamais fait dans le politiquement correct. Provoquant, décalé et généreux en humour noir, le scénariste irlandais imagine des aventures à ne pas mettre entre toutes les mains. The Boys ne déroge pas à la règle, et c’est avec passion que les nombreux fans de la série, suivent Butcher et ses « P’tits Gars » dans leur traque aux super-héros qui n’accomplissent pas que des actes magnanimes. Dans ce luxueux album, nous découvrirons les origines des héros, leur erreur lors des événements du 11 septembre, celle qui a abouti à la formation des P’tits Gars, et le terrible secret des G-Men, une parodie à peine voilée des X-Men !

Avis : Alors qu’aux USA la série arrive à sa conclusion avec l’épisode 72, et qu’en France nous avançons aussi rapidement, Panini a pris la décision de rééditer la série en Deluxe. Nous entamons ici la deuxième année du titre, et une partie de la troisième,  qui dépeint de manière féroce, absolument tordante, délirante et souvent bien choquante le monde des super-héros, alors que ceux ci sont décris comme des irresponsables surpuissants, occupés à buter et baiser tout ce qui bouge. Garth Ennis et Darrick Robertson sont toujours à la manœuvre alors qu’ils dirigent les Boys dans une enquête sur les G-Men, parodie pas du tout voilée des X-Men et de leurs milliards de spin-off, où leur Xavier est…. assez particulier !

Si vous avez raté la première édition, alors jetez vous dessus !

 

URBAN COMICS

Nightwing Tome 1

Date de sortie : 2 novembre 2012

Sollicitation : Dick Grayson, le premier Robin, est de retour sous l’uniforme de Nightwing. Enfant de la balle, il utilise son héritage pour financer le cirque de son enfance, mais est attaqué de ville en ville par un mystérieux assassin, relié à son passé et ses origines

Épisodes : Nightwing # 1-7

Avis : arrivée en France d’une nouvelle série issue du pôle Batman avec Nightwing. L’arrivée en France du titre, une première bien que nous ayons eu droit aux aventures de Dick Grayson quand il était Batman c’est la première fois que la série Nightwing sort chez nous, est assez logique quand on connaît le succès grandissant de Batman en France. En effet depuis plus de deux ans les albums consacrés au héros de Gotham ont tendance à vite partir, sans doute bien porté par les films de Nolan également, grâce à une qualité assez souvent au rendez vous (pas toujours comme avec les séries David Finch ou Tony Daniel,) avec des runs bien accueillis par le public comme ceux de Morrison ou Snyder.

Mine de rien la série Nightwing n’est pas une nouvelle venue, l’origine du titre en lui-même remonte au début des années 90 quand DC a commencé à se dire « tiens on ne sort que 5 à 6 séries Batman par mois ? ce n’est pas normal, commençons à donner des séries aux personnages de cet univers pour peupler un peu ce désert ! » et voilà c’était parti. Depuis le titre a connu un premier volume de plus de 140 épisodes qui a pris fin quand Dick Grayson est allé enfiler le masque de Batman alors perdu dans le temps et présumé mort à la suite de Final Crisis.

Bien que couronné d’un franc succès, DC a choisi de mettre un terme à l’expérience en ramenant Dick en arrière dans son identité de Nightwing et de n’avoir qu’un seul vrai Batman, à savoir Bruce Wayne. A l’occasion de ce relaunch, le titre a été confié à deux auteurs plein de potentiel, avec Kyle Higgins, qu’on peut déjà voir à l’oeuvre sur Gates of Gotham sorti en kiosque la semaine dernière, au scénario et Eddie Barrows au dessin.

Les deux auteurs nous livrent un récit qui replonge Dick dans son passé, en le ramenant dans le cirque où il a grandi et où semble se tramer pas  mal de choses avec des secrets tout le tour du ventre. Bien qu’en single le premier arc, en 7 parties tout de même, puisse paraître assez délayé, Higgins anime bien son récit alors qu’un tueur débarque de nulle part et accuse Dick d’être le plus grand assassin de Gotham. Un mystère qu’il va chercher à résoudre au cours de ce premier arc.

L’une des grandes forces de cette série est sans conteste le dessin très cinématographique de Eddie Barrows. Si vous avez apprécié Ivan Reis sur Aquaman et bien dites vous bien que M. Barrows est à peu près du même niveau ! c’est dire la qualité graphique du bouquin.

A noter enfin que si vous lisez le Batman de Snyder, je vous recommanderai aussi de suivre le titre car Higgins, ami de Snyder, a de manière très maligne et tout à fait approprié relié son titre à ce qui se passe dans le titre mère. Si vous avez lu Batman 1, vous voyez de quoi je parle et ça ne s’arrête pas là. Vous n’avez pas besoin de lire les deux séries pour comprendre, mais disons qu’Higgins profite de l’opportunité offerte par Snyder et son histoire.

Dans l’ensemble une bonne série, qui gagne à être lue en TPB.

A propos Sam 2151 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. L’omnibus spidey me fait clairement de l’oeil mais à moins d’une âme charitable il va devoir rester dans son rayonnage 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.