Unspoken VF : Marvel Icons 9 – Infinite

New Avengers 8 & 9 :

New_Avengers_8_coverScénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Daniel Acuna (8) & Mike Deodeto (9) & Howard Chaykin (9)

Avis : deux épisodes très différents ce mois-ci des new avengers. Dans le 1er Luke Cage et sa femme Jessica Jones se retrouvent pour un dîner en amoureux. Une grande partie de l’épisode est centrée sur leur conversation, avant … que Doom tombe littérairement du ciel ! Je pense personnellement qu’il ne faut pas prendre trop au sérieux la séquence avec Doom, qui fondamentalement ne sert à rien d’autre qu’à apporter un peu d’action dans l’épisode, et faire en sorte qu’il ne se résume pas à une conversation entre deux personnes. Défaut souvent reproché à Bendis.

Pourtant comme l’épisode précédent, qui n’était aussi qu’une longue conversation avec des gens parlant autour d’une table, j’ai trouvé cet épisode étrangement bon, du moins très agréable à la lecture. On sent vraiment que le scénariste maîtrise bien ses personnages, et surtout qu’il les aime. Le voir essayer de revenir un peu sur leur vie maritale entre deux crises est une bonne chose, car on voit bien que le développement des personnages patine dans les gros arcs.

Le dialogue est frais, drôle, et revient sur la question « alors chérie, tu redeviens une super-héroïne ? « . Les deux personnages ont de la répartie, et Bendis fait bien passer qu’ils s’adorent. Un épisode un peu vide tout de même, et que l’on pourrait renommer « La famille Cage & co », mais qui reste très sympathique, en tout cas bien meilleur que l’épisode suivant.

En effet après deux épisodes auto-contenus, il fallait bien que Bendis nous colle à nouveau un long arc, dont nous avons ici la première partie. Deux séquences sont présentées :

– la 1ère en 1959, où l’on suit un Nick Fury en chasseur de nazis. Cette partie bouffe la moitié de l’épisode pour montrer Fury qui .. tue des nazis en Amérique du Sud, avant de se voir proposer un nouveau boulot par les services secrets américains. L’idée est intéressante, mais pourquoi prendre autant de place pour l’amener ? Ensuite le dessin de Chaykin, je sais qu’il divise, moi-même je dois dire que je ne suis pas un grand fan, mais en l’occurrence il est assez adapté à l’ambiance 50 ‘s de cet épisode, donc j’apprécie. Je ne sais pas trop où Bendis veut aller avec cette histoire,  mais en tout cas c’est intriguant.

– la 2nde à notre époque : les vengeurs trouvent une planque d’ex-agents du Hammer, menés par la superbe Suprema, et … ils passent plusieurs pages à s’interroger sur la légalité de leur intervention…De la part de gens qui n’ont pas hésités à rentrer dans la clandestinité lors de Civil War pour dénoncer la loi de recensement, je trouve ce débat étrange. Heureusement Ben Grimm,va mettre tout le monde d’accord très vite ! et alors que l’on pourrait croire que les vengeurs ne vont faire qu’une bouchée des gars du Hammer, un drame va toucher l’un des membres de l’équipe. Il est difficile de dire quoi que ce soit pour l’instant, car l’histoire n’en est qu’à ces débuts.

Je suis amoureux, bon elle est cinglée, mais tous les couples ont leur problème !

Si les deux histoires ont du potentiel, je ne suis pas chaud pour découper chaque épisode en deux pour suivre chacune d’entre elles, car pour le moment, en raison de ce découpage, aucune des histoires n’avance. Et si l’on se doute que les deux récits se rejoindront, on ne voit pas trop le lien entre les deux pour le moment. Donc pas un épisode mauvais, mais qui démarre lentement.

Invincible Iron Man 32 & 33 & 500

invincible-iron-man-comic-500Scénario : Matt Fraction

Dessin : Jamie McKelvie (32 & 33), Salvador Larroca (500) & Kano (500) &Nathan Fox (500) & Carmine Di Giandomenico (500)

Avis : les deux premiers épisodes sont en fait des petites histoires insérés dans les épisodes 32 & 33 à l’origine. La 1ère est centrée sur Pepper lors de la bataille contre Detroit Steel, alors qu’elle est l’agonie. J’ai bien aimé cet épisode, qui d’une part pose une histoire possible avec l’ordinateur de l’armure JARVIS, et d’autre part continue le développement du personnage de Pepper. En effet si je ne suis pas fan du boulot de Fraction, il faut bien avouer qu’il a bien fait évoluer le personnage, qui est passée du statut de secrétaire un peu naïve, éternelle amoureuse de Tony Stark, à celui de femme d’affaires, super-héroïne, botteuse de fesses ! elle est du coup bien plus intéressante, et sa relation avec Stark bien plus passionnante.

Le second petit épisode est un épisode silencieux qui suit une journée de Stark, avec comme seules bulles les informations qu’il reçoit des machines qui l’entourent, et qui sont les seules avec qui il arrive à communiquer. Un épisode assez intéressant qui montre combien Stark est dans sa bulle et a du mal à entretenir des relations normales avec des gens, alors qu’il a moins de problèmes avec des machines …

invincible_iron_man_500_larroca_variant__02

Mais le vrai gros morceau c’est bien sûr l’épisode 500 de la série, qui est … assez étrange, mais je vais surprendre du monde assez bon ! comme dans les new avengers on suit une histoire située à deux périodes :

– la 1ère à notre époque où Stark recontacte Peter Parker, sauf qu’il ne sait plus qu’il est Spider-man, ce que je continue à trouver hautement stupide, pour lui demander de l’aider. En effet après avoir recouvré son esprit grâce à une sauvegarde, il essaie de remettre la main sur certains infos au sujet d’un projet qu’il a développé avant d’effacer son esprit. Or il pourrait bien s’agir d’une arme redoutable.

IIM500

– la seconde est située dans le futur en 2052, le monde est en ruine et dirigée par le mandarin, du moins en apparence car on dirait bien qu’il rend des comptes à quelqu’un. L’histoire est assez intriguante, entre un Tony Stark en esclave du mandarin, sa fille qui est dans la résistance, et son fils qui fait partie d’un commando de War machine qui décime les opposants du mandarin !

Au départ on ne comprend pas trop en quoi ces histoires sont liées, ce n’est qu’à la toute fin que l’on saisit l’ampleur du récit , et l’idée est assez maligne. Le sort du monde à la fin est assez ironique puisque le but de Stark a toujours été de faire évoluer technologiquement le monde pour le rendre meilleur. L’histoire dans le futur est franchement passionnante, et j’ai adoré assister à la révolte de Stark, je ne vous dis pas lequel !

Par contre j’ai eu plus de mal avec l’histoire dans le présent, notamment avec les bâtards de Wilbur Day qui fait un peu prétexte, tout ça pour s’achever par une lutte assez classique contre un robot géant. J’ai aussi du mal avec les dialogues entre Peter et Tony, ils m’ont souvent largué.

Une détail dans l’histoire située dans le futur, on apprend que le fils de Stark a 41 ans, or l’histoire est située en 2052, ce qui situe sa naissance vers 2010/2011, or l’épisode est sorti fin 2010,… doit-on s’attendre à voir Iron Man pouponner dans les mois qui viennent ?

Bilan du mag : un bon cru, les histoires sont divertissantes, le dessin agréable, et les personnages bien écrits.

A propos Sam 1876 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Pour avengers 8 et 9:
    J’ai trouvé que c’était deux épisode très divertissants. cependant j’ai un gros soucis avec les dessins : je n’accroche ni aux dessins de danial acuna ni à ceux de Chaykin. Je doit avouer que chaykint est dans ma top liste des dessinateurs que je déteste le premier étant ??? Larryyyyy stroman!!
    Au niveau de l’histoire c’est plutôt sympa j’adore la scène durant laquelle Cage crie  Boo yah !! en tapant sur la table. La scène d’action m’a profondément ennuyé dans la mesure ou j’ai l’impression de voir fatalis partout depuis 1 an ou deux?! Pour ce qui est du nouvel arc j’attend de voir mais j’ai vraiment peur de m’ennuyer..

    Pour Iron man j’ai trouvé les deux premiers épisodes ne servaient pas à grand chose. La partie principale est plutôt pas mal. J’ai l’impression que l’histoire dans le futur apparaît de nul part ou alors j’ai un mauvais a priori car j’ai trouvé l’annual sur le mandarin profondément ridicule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.