Guide de lecture Comics VO : semaine du 14 novembre 2012

DARK HORSE COMICS

Buffy Saison 9# 15

Scénario : Drew Z.Greenberg

Dessin : Karl Moline

Sollicitation :

Avis : bon je vais être franc du collier sur ce coup, le dernier épisode de Buffy m’a profondément fait chier. On a là des scénaristes chevronnés qui décident de ne pas faire apparaître l’héroïne principale de tout l’épisode, et à la place de nous imposer le personnage le plus insipide jamais inventé depuis Maggot dans les X-Men (et je crois que même Maggot avait des fans, si si croyez le !). Le pauvre garçon en plus de manifestement n’avoir aucune personnalité s’est vu affubler du charmant prénom de Billy. Alors aux futurs parents qui liraient cette chronique, soyons clairs, Billy est une incitation à la violence… contre votre futur enfant si vous l’appelez ainsi. Il pensera que vous le détestez, car il s’agit là de la seule explication rationnelle pour l’avoir nommer ainsi.

Donc un je pense que je vais faire l’impasse sur cet arc, deux la vache mais ramenez Buffy dans son propre titre, ce sera pas du luxe.

The Massive 6

Scénario : Brian Wood

Dessin : Garry Brown

Sollicitation :

Avis : après un premier arc assez chiant, et qui ne menait pas à grand chose, je pense que Brian Wood a compris qu’il ferait mieux de se sortir les doigts du cul car dans le cas d’un creator owned, si le bouquin ne se vend pas ben c’est son propre argent qu’il perd. Du coup les deux derniers épisodes de The Massive étaient bien meilleurs, voire il se passait des trucs, si si c’est possible, on en a ainsi appris plus sur certains des personnages principaux et leur passé, et Wood a même commencé à présenter certains des membres de l’équipage en dehors du trio principal (car oui dans le 1er arc on ne voyait vraiment qu’eux). On en a notamment appris bien plus sur l’état de la planète, dévastée après une année de désastres écologiques et comment les humains avaient survécus à ce bordel…

Donc je souhaite vraiment que le scénariste continue ainsi, il semble en tout cas plus à l’aise avec une structure narrative composée d’histoires en un seul épisode, ce qui n’est pas pour me déplaire car les arcs en 158 parties j’en ai vraiment ras la soupe…The Massive est donc en train de s’installer parmi les titres inde à suivre de manière régulière dans les prochains mois notamment pour voir si le scénariste confirme la montée en puissance que j’ai perçu dans les deux derniers épisodes.

Michael Avon Oeming : The Victories 4

Scénario : Michael Avon Oeming

Dessin : Michael Avon Oeming

Sollicitation :

Avis : suite de la mini de Michael Avon Oeming chez Dark Horse, où on dirait bien que l’auteur a décidé de se lâcher côté violence et images chocs ! d’épisode en épisode, on explore un peu plus le passé du personnage principal et l’on découvre qu’il contient quelques noirs secrets qui le bouffe de l’intérieur. Apparemment dans cet épisode il va aller rencontrer le maître qui lui a tout appris, en particulier sa maîtrise de certaines capacités surhumaines et qui l’a lancé dans une carrière super-héroïque alors qu’il n’était encore qu’un gamin. Alors que dans l’ombre le tueur vicieux vu dans le premier épisode a appris certains des secrets du héros et est bien décidé à le faire basculer du mauvais côté.

Même si la mini aurait sans doute gagné à être un poil plus courte, Oeming prend son temps pour poser son intrigue tout en n’oubliant pas comme certains qu’il doit pondre des épisodes intéressants, du coup on reste intéressé et on a envie d’aller voir la suite. En outre Oeming ne cesse d’impressionner du côté graphique avec une maîtrise incroyable.

Conseillé.

DC COMICS

Batman 14

Scénario : Scott Snyder & James T.Thinion IV

Dessin : Greg Capullo & Jock

Sollicitation : “DEATH OF THE FAMILY” continues! The Joker is back and somehow more sinister than ever! What caused this change? And can even Batman stop a Joker so driven and dangerous?  And where is Alfred? Plus: In the backup feature, The Penguin is running out of options as he’s confronted by The Joker!

Avis : nouvel épisode de l’arc Death of the Family qui marque le grand retour du Joker après sa mise au frigo par Tony Daniel, qui manifestement n’avait aucune idée de quoi faire avec le personnage une fois qu’il lui avait arraché le visage… ça c’est un scénariste ! Manifestement Scott Snyder a lui plus d’idées en ce qui concerne le personnage et ça se voit ! le premier épisode de l’arc était à mon goût l’un des meilleurs de la série Batman depuis le relaunch, et m’a réconcilié avec Snyder qui m’avait assez déçu sur la conclusion de son premier arc sur le Court of Owls, et l’épisode 0…

Ici le scénariste revient à ce qu’il maîtrise le mieux : l’horreur psychologique ! il avait déjà exploré cette veine durant son remarquable run sur Detective Comics avec Black Mirror, et il y revient avec l’utilisation d’un Joker plus fou que jamais, qui considère que Batman s’est égaré en s’associant avec d’autres personnages (comme les différents Robin), d’où le titre de Death of the family qui vise je pense à isoler Batman.

Si Snyder est de nouveau inspiré, c’est aussi le cas pour Capullo qui signe ici sans doute ses meilleures planches sur le titre, et celles dévoilées dans le preview de cet épisode sont encore meilleures !. A noter aussi que Jock est au programme dans le back up, et le monsieur reste au sommet de son art !

Il faut maintenant voir ce que Snyder a sous sa manche, sachant que cet arc comprendra environ 5/6 parties et quelques épisodes sur l’après. En tout cas j’ai hâte de voir où ils vont aller.

Peut être bien la sortie de cette semaine !

Batman & Robin 14

Scénario : Peter Tomasi

Dessin : Patrick Gleason

Sollicitation : Damian sets out to take down the Z Club! Batfans won’t want to miss this lead-in to the “DEATH OF THE FAMILY” event!

Avis : zombies, Batman et Robin et apparemment un lien avec Death of the family, euh c’est un peu difficile de rater cet épisode de manière assez objective n’est-ce pas ! en tout cas je sais que je ne le raterai pas, Tomasi et Gleason ne cessent de s’améliorer de moi en mois, après quelques longueurs dans le premier arc, ils maîtrisent désormais bien mieux le rythme de leur récit et surtout les personnages.

C’est un vrai plaisir de voir peu à peu évoluer la relation père/fils de Bruce et Damian (quoique vu les récents développements dans Batman Inc, je commence à me demander comment Tomasi va gérer ça dans son titre), comme nous avons pu le voir dans le dernier épisode. Les deux personnages sont désormais plus proches et plus honnêtes l’un envers l’autre, alors qu’une certaine méfiance régnait entre eux au début.

Par ailleurs j’aime de plus en plus le boulot de Gleason sur la partie graphique, notamment sa mise en scène qui ne cesse de s’améliorer de numéro en numéro, alors qu’il tend de plus en plus vers un style cinématographique.

Une réussite à ne pas rater.

Green Lantern Corps 14

Scénario : Peter Tomasi

Dessin : Fernando Pasarin

Sollicitation :“Rise of the Third Army” continues! Guy Gardner’s life is ruined! The Guardians aim to take John Stewart out of the looming conflict no matter the cost!

Avis : alors en premier lieu saluons la superbe couverture de Scott Clark, en second lieu remercions Peter Tomasi qui dans le staff GL a été avec Milligan, le seul à vraiment traiter le crossover Rise of the Third army, et  je ne plaisante pas ! Johns et Bédard se sont uniquement contentés de montrer la 3e armée se balader dans l’espace en train de convertir des gens et c’est tout ! A part ça ils ont continué leurs histoires en cours sans se soucier de rien.

Tomasi a lui saisi l’opportunité pour aller secouer un peu son titre et apparemment son personnage principal, Guy Gardner qui va dérouiller ferme lors de cet arc. On sait que le scénariste apprécie particulièrement le héros, mais il serait bien aussi qu’il n’oublie pas John Stewart dans la mêlée …Nous avons donc vu la nouvelle armée des gardiens s’attaquer à Gardner et ses hommes dans le dernier épisode et ils ont l’air d’avoir compris que leurs anneaux n’allaient pas servir à grand chose dans ce cas précis !

Comment va se développer l’intrigue et quelles répercussions pour les personnages, sont les principales questions que l’on se pose à l’approche de ce nouvel épisode. Vous voyez Mr Johns c’est comme ça qu’on traite un putain de crossover !

Punk Rock Jesus 5

Scénario : Sean Murphy

Dessin : Sean Murphy

Sollicitation : Chris and his band The Flak Jackets go on tour to spread his secular message across America. But his band wants to pull out when the conflict between the New American Christians and the punk army gets brutal. Will Chris be able to put a stop to the anarchy before everything ends in a violently horrible Second Coming?

Avis : suite de la délicieusement impertinente mini série de Sean Murphy qui a tout de même achevé le dernier épisode sur une image du clone de Jésus, transformé en chanteur punk dire à l’Amérique toute entière d’aller se faire mettre et pas qu’un peu ! Rien que pour ça, cet esprit complètement déjanté, la mini vaut la peine d’être lue.

Sinon on retrouve toujours le dessin absolument incroyable de Murphy, qui fait littéralement tout sur le titre, et qui pourtant s’arrange pour que ça sorte à l’heure. Félicitations en tout cas à lui, parce que non seulement il a pris un sujet pas évident et relativement chaud, à savoir la religion qui comme nous le savons n’a pas du tout pour habitude de faire sur réagir les gens de manière pas du tout disproportionnée depuis des milliers d’années…nooooooooooonnnnnnnn, du tout ! et de nous pondre un comic-book vraiment marrant.

Archi conseillé, je sais que le noir et blanc peut en rebuter certains mais l’histoire est tellement prenante et le  dessin si bon, qu’on s’en fiche complètement, en fait on voit mal maintenant comme la coloriser sans la dénaturer.

A noter aussi la sortie de :

– Demon Knights 14, par Paul Cornell et Bernard Chang, il faudra vraiment que je me reprenne la série depuis le début car j’ai un peu de mal à suivre l’intrigue. Apparemment les membres de l’équipe ont été trahis par Etrigan et sont piégés en enfer…

– Frankenstein : agent of Shade 14, par Matt Kindt et Alberto Ponticcelli, suite des aventures de Frankie dans le Rotworld. Je l’ai dit et je le redis, mais Frankenstein qui trucide des monstres, je ne m’en lasserais jamais. Il est dommage que DC annule la série, car pour moi il tenait là leur Wolverine …(quoi j’ai le droit de rêver !)

DYNAMITE ENTERTAINMENT 

THE BOYS 72

Scénario : Garth Ennis

Dessin : Darick Robertson

Sollicitation : The long day closes on the Brooklyn Bridge, as our hero finally meets his destiny. There’s one last deal to be done, As Stillwell finds out the real cost of doing business, and one last surprise for Rayner too- as she begins her long-dreamed of political career. The Boys’ story comes to an end in this final issue!!!EXRA STORY PAGES!  5 BONUS PIN-UP PAGES! Pin-ups by Russ Braun, John McCrea, John Higgins, Peter Snejbjerg, Carlos Ezquerra. THE FINAL ISSUE! A COMPLETE COVER GALLERY! “Job done. The end of a long, long road, and I have to say I enjoyed every step along it.” – GARTH ENNIS “We told you it was going to hurt!” – DARICK ROBERTSON

Avis : a y est donc, fin de la route pour la série The Boys ! avec ce dernier numéro Garth Ennis et Darick Robertson, qui est de retour au dessin pour ce dernier numéro, ferme donc une page dans leur déjà longue carrière. Les deux compères, on le sait, aiment travailler ensemble, cela remonte à la première mini série Fury Max (qui a fat virer le président de Marvel de l’époque Bill Jemas tout de même), depuis ils ont continué leur collaboration sur d’autres mini séries bien barrées, avant de se lancer dans leur propre creator owned.

Si Robertson n’a malheureusement pas pu assurer l’ensemble de la partie graphique, le rythme mensuel étant trop rude pour son style très détaillé, il aura toujours suivi de près la série, puisque l’année dernière il a passé le plus clair de son temps à bosser sur la mini série Butcher et qu’il assure le dessin de ce dernier épisode.

Ce fut une longue route, pleine de surprises, de fait Ennis qui avait commencé son récit comme une parodie trash des comics de super-héros, sera peu à peu revenu à ce qu’il aime faire, à savoir des histoires de guerre, on n’en a plein au cours de la série, et une petite histoire bien romantique plantée au milieu.

Au final il aura mené la série telle qu’il l’entendait, avec son côté parfois ultra violent, mais pas tant que ça je trouve. Ennis a la réputation d’aller toujours plus loin dans le trash, pourtant j’ai presque l’impression qu’il s’est assagi sur cette série au fil des années se concentrant plus sur son histoire et son déroulement plutôt que d’essayer de coller le plus de vulgarité possible dans son bouquin.

On peut donc dire au revoir à une putain de bonne série sans compromis. Vous nous manquerez les gars.

IMAGE COMICS

Great Pacific 1

Scénario : Joe Harris

Dessin : Martin Morazzo

Sollicitation : Chas Worthington dreams of big things, solving bigger problems, and making his mark on the world. Only no one takes the twenty-one year-old heir to one of the biggest oil fortunes in history very seriously. That is, until he turns his back on his cushy life of wealth and prestige, and seeks to solve an environmental disaster twice the size of his native Texas known as the Great Pacific Garbage Patch. The epic sci-fi adventure and survival tale begins!

Avis : depuis plus d’un an maintenant, Image sort de manière quasiment mensuelle de nouveaux titres, comme si tous les créateurs s’étaient donné le mot pour tenter leur chance dans une nouvelle ruée vers l’or. Ruée qui a vraiment commencé avec le succès grandissant de Walking Dead qui a montré qu’un titre inde pouvait à nouveau concurrencer les grosses machines de DC et Marvel, ce qui n’était plus le cas depuis presqu’une décennie.

Cette semaine débute donc Great Pacific qui a attiré mon attention pour la promesse d’un peu de SF, dans un univers comics qui en manque assez désespéremment, sauf que je me demande où est la SF dans un titre qui me semble va encore nous faire la leçon sur « les humains font bobo à la planète ».

Je souhaite me tromper, donc j’irai voir car le concept d’un type qui essaye de s’installer sur une île créée à partir de déchets m’intéresse plus que les All New X-Men de Bendis !

A tester.

Invincible 97

Scénario : Robert Kirkman

Dessin : Ryan Ottley

Sollicitation : Finally, at long last: the origin of Zandale Randolph, otherwise known as Invincible. Also in this issue, an update on Mark Grayson, as the stage is set for the MONUMENTAL 100TH ISSUE! Do not miss out!

Avis : après l’arc Flaxan qui nous a révélé un sacré paquet de choses sur l’aventure vécue par Monster Girl et Robot dans cette autre dimension, tout en nous larguant une bombe comme cliffanger de fin du dernier épisode, Kirkman revient donc à un personnage qu’il a volontairement délaissé ces derniers mois, à savoir… le héros du bouquin !!!! et encore manifestement le scénariste va ici se concentrer sur son remplaçant sous le costume, qui n’a en fait eu que très peu de temps d’exposition. Un pari risqué de la part de Kirkman dont on aurait pu penser qu’il exploiterait plus ce nouveau statut quo mais a préféré se concentrer sur d’autres intrigues.

Outre Zandale, j’avais complètement zappé son nom donc merci la sollicitation, le scénario va à nouveau s’intéresser de manière plus importante à Mark Grayson, laissé affaibli après son infection par le virus anti-viltrumite. Il se rendait d’ailleurs compte que cette baisse de pouvoirs avait des effets secondaires assez regrettables notamment au regard de sa relation avec Atom Eve (qui n’était déjà pas folichon, il faut bien l’admettre…).

Invincible reste pour moi un des meilleurs titres super-héroïques sur le marché, donc ne passez pas à côté !!!!

Point of Impact 2

Scénario : Jay Faerber

Dessin : Korai Kuranel

Sollicitation : Chapter Two of JAY FAERBER’s thrilling murder mystery! The victim’s secret boyfriend is the prime suspect in her murder – and the cop leading the investigation will stop at nothing to catch him. Meanwhile, the victim’s husband learns there’s a lot about his wife he didn’t know.

Avis : suite de la mini-série noire/polar/cop-show/comics de Jay Faerber. Si vous avez suivi le ComixWeekly où nous avons traité le 1er numéro alors vous savez que nous avons tous été séduit par le démarrage de cette histoire. Bien entendu quand on parle de polar, on parle d’un meurtre qui fait démarrer l’histoire, un mari trompé, un amant, une flic qui connaissait la victime qui manifestement ne cachait pas que son amant !

Un pitch donc classique, mais comme souvent ce qui sépare une bonne histoire d’une mauvaise est l’exécution, et force est de constater que Faerber s’en sort on ne peut mieux, il maîtrise vraiment les codes du genre et les manipule à l’envie. Je sais que nous sommes déjà envahis de cop-show à la TV (si ça continue on verra une série où ils résolvent des crimes en faisant appel à des morts…ah ha ah ce serait vraiment trop con ! hein ? déjà fait, bon mais ils ont pas fait de séries uniquement centrés sur les experts scientifiques, ça ce serait chiant ! hein ? aussi !!! euhhh le balayeur du coin qui résout du crime tant qu’on y est ! et puis quoi encore des mathématiciens qui se servent de leurs connaissances  pour résoudre toute sorte de crimes !!!!), mais en termes de comics c’est un peu une terre désertée depuis longtemps, donc pour une fois qu’on en a une et qu’en plus elle est bien foutue, il faut la lire.

Recommandée.

Saga 7

Scénario : Brian K.Vaughan

Dessin : Fiona Staples

Sollicitation : Brian K. Vaughan and Fiona Staples’ smash-hit ongoing series returns! An all-new adventure begins, as new parents Marko and Alana make an unexpected discovery in the vast emptiness of outer space.

Avis : enfin après des longs mois d’absence, où nous avons dû ronger notre frein, la série Saga de Vaughan et Staples est de retour. Nous l’avons dis et redis partout, et nous ne sommes pas les seuls, Saga est LA SERIE 2012, bougre de bordel !!!! si vous ne lisez pas ce titre, il est grand temps de réparer cet impair qui je vous le dis va vous coûter l’amour et le respect de tous les gens qui vous sont chers, et va faire de vous un paria au sein de notre micro-communauté. ALORS ALLEZ LA LIRE !!!!

Si nous aimons tous ce titre, à l’exception de Bunny mais il a été scientifiquement prouvé qu’il n’avait pas d’âme, c’est pour le milliard d’idées qu’il contient, pour les personnages auxquels on s’attache dès les premières pages, les concepts qui nous fascinent, le fait qu’enfin on ait un titre SF à succès, et surtout le sentiment qu’on tient entre les mains un vrai titre original et pas une redite/copie d’un autre comic-book, bref les raisons sont légions de lire ce titre.

A LIRE SI VOUS VOULEZ GARDER NOTRE RESPECT, VOUS ÊTES PRÉVENUS LES GENS

Where is Jake Ellis 1

Scénario : Nathan Edmondson

Dessin : Toni Zonjic

Sollicitation : « CHAPTER SIX, » Jon is in hiding. For almost a year, he has survived on his own in a remote corner of the world, but the powers behind the Facility have not forgotten him. The most wanted man in the world is soon in the crosshairs of powerful and mysterious people, and he will not be able to stop them on his own.

Avis : je dois dire que j’ai des sentiments assez mitigés sur cette mini série, il faut dire que la première (car oui c’est la seconde sur ce personnage) Who is Jake Ellis, était de grande qualité mais  s’était plantée sur la fin…en ne répondant pas à la putain de question qui était dans le putain de titre !!! non mais c’est quoi  ce putain de foutage de gueule du lecteur ! car oui le personnage principal découvre pourquoi il est poursuivi et pourquoi il a un homme invisible qu’il est le seul à voir, mais pas le lecteur qui est laissé dans l’expactative jusqu’à  la dernière page !

Bref comme dises les américains:  fool me once, shame on you, fool me twice shame on me. Donc du coup mon cerveau me dit de passer à côté, cependant malgré cette fin ratée la série avait de grandes qualités, elle s’aventurait dans un genre peu exploité dans les comics, le complot/espionnage. En outre j’avais beaucoup apprécié la partie graphique, qui avait un style assez proche du franco-belge, mais en plus moderne.

Réservé, à feuilleter je dirais avant de se lancer.

MARVEL COMICS

All New X-Men 1

Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Stuart Immonen

Sollicitation : Marvel Now! The five original X-Men have been plucked from yesteryear and sent to the present. How will they deal with the current state of Xavier’s dream, and how will today’s X-Men cope with facing their former selves?

Avis : Au fil des différentes annonces faites ces derniers jours par Marvel, on commence à avoir une idée plus précise du visage que va arborer la franchise X-Men dans les prochaines années. Comme on pouvait s’y attendre, et le redouter, Brian Michael Bendis prend objectivement le contrôle du pôle X. En effet entre All New X-Men et la prochaine série relancée Uncanny X-Men, le scénariste aura la main sur les personnages les plus importants, et ne laissera que des miettes pour ses collègues. Après plus 7 ans sur les Vengeurs, et avoir transformer un titre peu mis en avant par Marvel en une véritable franchise ultra rentable, il était peu probable qu’il se contente d’un second rôle.

Nous connaissons depuis plusieurs semaines déjà le pitch de ce titre,  avec l’arrivée des 5 X-Men originaux en direct du passé dans le présent. Marvel n’a pas cessé de nous inonder de pages des premiers numéros, si bien que l’on peut se demander s’il restera encore une quelconque surprise à la lecture. On voit bien entendu là un plan marketing bien pensé de la part de la maison d’édition pour tenter de faire monter la sauce autour de ce numéro 1… sans grand succès pour ma part. Il faut dire que je considère que le scénariste est complètement grillé depuis des années et qu’il n’a rien pondu de vraiment potable ou lisible en matière de mainstream depuis bien longtemps maintenant. Le voir  enchaîner avec les X-Men est donc loin de m’emballer, surtout alors qu’il s’apprête en prendre en charge les deux séries présentées comme majeures (comprenez bases des futurs et inévitables crossovers) par Marvel.

C’est donc sans grand entrain et en traînant les pieds que je vais aller lire ce premier épisode qui comme d’habitude avec ce scénariste s’annonce plat et  décompressé au possible. Je lirai sans doute le premier arc (si j’étais mauvaise langue je dirais donc que cela couvrira les 128 premiers épisodes (en n’oubliant pas les point one et autres) mais comme tout le monde le sait, je n’ai que des bonnes pensées…), mais cela m’étonnerait fort que j’aille au delà, car quoique puisse dire Marvel, la série X à ne pas manquer restera pour moi Wolverine and the X-Men de Jason Aaron.

Amazing Spider-Man 697

Scénario : Dan Slott

Dessin : Guiseppe Camuncolli

Sollicitation :  Spider-Man joins the WAR of the Goblins!We brought back Roderick Kingsley, the original Hobgoblin—will any other Goblins show? And the pieces of the puzzle are almost complete for AMAZING SPIDER-MAN #700…

Avis : pffffffffff, c’est le bruit que je fais avec ma bouche depuis quelques temps quand je lis les épisodes d’AMS de Dan Slott. Mais où est passé le côté débridé des débuts de Big Time ? où est passé l’humour, l’inventivité, la fraîcheur ? car en ce moment on a vraiment l’impression d’une machinerie qui ronronne et d’un scénariste qui n’a pas grand chose à dire et qui est en mode automatique.

Pour tout dire je n’ai pas une folle envie de beaucoup parler de l’arc en cours, car jusque là c’est un peu du foutage de gueule. On nous avait promis la guerre des goblins, résultat ? deux pages où ils se bastonnent avant de se dire que c’était mieux de buter Parker pour aucune raison réelle à part qu’il fallait bien un cliffanguer de fin pour l’épisode … Wow ! j’ai presque le tournis devant un tel conflit !

En outre plus nous avançons vers le numéro 700, moins j’ai vraiment envie d’aller voir ce Superior Spider-Man, l’idée d’un nouveau statut quo, et apparemement d’un nouveau personnage sous le masque ne m’attire guère, d’autant qu’importe l’issue, on sait qu’au final on retrouvera notre Peter Parker et que toute cette histoire n’aura été qu’une perte de temps.

A lire si vous voulez votre dose de Spider-Man, mais sinon vous pouvez passer…

Avengers Assemble 9

Scénario : Kelly Sue Deconnick

Dessin : Stefano Caselli

Sollicitation : Kelly Sue Deconnick (CAPTAIN MARVEL) and Stefano Caselli (AMAZING SPIDER-MAN) team up to tackle the titanic tales YOU DEMANDED! And in continuity to boot?Two scientists. Two giant egos. One wears a tank. One is a tank. Tony Stark and Bruce Banner are SCIENCE BROSWhen a fellow bigbrain goes missing, wanna bet who can find him first? It’s Amazing Race, Avengers-style, as Iron Man and Hulk form their teams and embark on a global manhunt with the ultimate prize at stake…bragging rights!

Avis : lors du lancement du titre il y a quelques mois, Bendis n’avait pas fait mystère qu’un le titre était vendu pour essayer de profiter de l’exposition du film et que deux il quitterait la série à la fin du 1er arc, donc on comprenait que Marvel voulait tirer un dernier titre Vengeurs de la carcasse sans vie de Bendis une dernière fois avant qu’il aille achever son agonie créative chez les X-Men…

Le monsieur a donc achevé son arc, qui n’était pas franchement très bon, et Kelly Sue Deconnick qui est actuellement occupée à rendre la série Captain Marvel la plus chiante possible lui succède avec toujours ce pitch du « essayons de vendre le titre comme s’il était tiré du film ça attirera peut être le chaland.. » donc Marvel, je vous le dis tout de suite : NON ça ne marchera pas !!!! si des gens avaient voulu lire un comic-book Avengers après avoir vu le film, ben ils l’auraient fait quand le film est sorti il y a plus de 6 MOIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! vous avez raté votre coup, alors arrêtez !

Mais non, donc dans ce premier arc on revient sur la bromance du film entre Tony Stark et Bruce Banner (oui on sait que vous voulez vous faire des bisous tout partout tous les deux) tandis que le second arc ira jusqu’à piquer des répliques du film puisqu’il sera intitulé « Red on my Ledger » et … oh allez les gens vous avez vu le film en VO !!! non bon c’est en rapport avec Black Widow et le fait que dans le film elle révèle qu’elle avait butté pas mal de gens dans le passé… ben là c’est ça, ce sera retour sur le passé de vilaine fille de Natasha…

Un titre qui va devenir de moins en moins prioritaire dans les prochains mois, en somme le prochain Astonishing X-Men…

Fantastic Four 1

Scénario : Matt Fraction

Dessin : Mark Bagley

Sollicitation :  Marvel Now! begins for Marvel’s First Family! Four adults. Two kids. One “car.” The Fantastic Four take a journey through all of infinite time and space!

Avis : voilà c’est donc arrivé, c’était bien évidemment trop beau pour durer… après plus de 3 années merveilleuses où Jonathan Hickman avait réussi à remettre le titre sur le devant de la scène, et ce alors que bien des lecteurs n’avaient rien à péter de ce titre depuis des années, Marvel a donc décidé de saper tous ces beaux efforts en confiant les Fantastic Four à Matt Fraction, tueur de titre en chef depuis maintenant 5 ans… Et avant que l’on me dise que j’exagère en me lançant dans une nouvelle diatribe anti Fraction pour lesquelles je suis bien connu, je pointerai du doigt la réalité cruelle des chiffres de ventes qui me disent que Fraction a fait plonger les ventes de tous les titres sur lesquels il a eu le malheur de passer…

Uncanny X-Men ? jamais autant de lecteurs n’ont quitté le titre qu’avec lui. Thor ? relancé avec succès par JMS et Coipel, il ne lui aura fallu que quelques mois, et des épisodes bien pourris, pour que les gens fuient en masse. Iron Man ? alors que le personnage fait un carton au ciné, le personnage est resté dans le ventre mou du classement des ventes depuis 2008, avant de franchement décrocher depuis un an… Je passerai sur le fait que sa dernière série en date Defenders est annulée au bout de 12 épisodes alors qu’elle avait débuté dans le Top 10 des ventes… Oh ai-je oublié Fear Itself ? je pense que nous voulons tous l’effacer de notre mémoire (mais où est le MIB quand on en a besoin !!!).

Bref je n’attends strictement rien du monsieur qui va faire couler cette franchise à vitesse grand V. En somme rappelez moi quand il quittera le titre, je regarderai alors la nouvelle équipe créative choisie pour sauver les meubles …

A éviter !

Gambit 5

Scénario : James Asmus

Dessin : Diogene Neves

Sollicitation : Coerced by a criminal mastermind, Gambit is sent to the United Kingdom to heist the greatest weapon in the history of mankind: Excalibur.

Avis : je ne comprends pas trop pourquoi Diogene Neves a arrêté de dessiner Demon Knights pour aller chez Marvel, mais c’est pas bien grave, ça fait plaisir de le revoir dessiner, tant son trait et son énergie m’ont plu lorsqu’il bossait chez DC, bonne prise que vous avez faites là les gars de Marvel !

Concernant Gambit, si le titre n’est pas le truc le plus passionnant qui sorte en ce moment chez Marvel… bon en même temps on peut pas dire que ce soit une période très faste pour l’éditeur créativement parlant ces derni…euh en fait depuis un moment, mais passons ce détail technique, la série se révèle assez agréable à lire, surtout quand elle dessinée par Clay Mann. Comme je l’ai dit Neves est un dessinateur de grand talent donc on ne pas perdre au change.

Côté intrigue, j’ai de plus en plus l’impression qu’Asmus essaye d’insuffler un petit, voire un gros, côté Indiana Jones à Gambit.Ce n’est certes pas la pire référence (hein le 4e film craint, je ne vois pas de quoi vous parlez, je n’ai aucune connaissance sur un Indiana Jones et le crane de Crystal… vous avez dû rêver, ou plutôt cauchemarder qu’Indiana revenait au ciné et que ce n’était pas bon, il n’y eu que 3 films géniaux … euh enfin 2 pour moi, j’ai jamais accroché au temple maudit …) où j’en étais moi ?ah oui, Indiana Gambit, après s’être aventuré au Pérou pour ourvrir une porte vers une autre dimension, cette fois il va payer une dette en volant une certaine épée qui sert de titre à un film de John Boorman…

 Une série qui reste sympathique.

Thor God of Thunder 1

Scénario : Jason Aaron

Dessin : Esad Rubic

Sollicitation : Marvel Now! begins for the God of Thunder! The gods are vanishing, leading Thor on a bloody trail that threatens to consume his past, present and future. To save these worlds, Thor must unravel the gruesome mystery of the God Butcher!

Avis :  Après un run assez décevant sur Hulk, et alors qu’il contine de s’éclater et de nous ravir sur Wolverine and the X-Men, Jason Aaron reprend donc en main le titre Thor après des années de maltaitance sous le régne despotique, et chiant, de Matt Fraction. Ce n’est pas moi seul qui le dit mais les lecteurs qui comme le disent les responsables marvel de fort belle manière votent avec leurs dollars et ces dernières années on ne peut pas vraiment dire qui’ils aient voté pour le bonhomme,  malgré l’obsession de l’éditeur de coller le scénariste sur tous ses titres…

Pour l’occasion Aaron nous annonce un pitch assez alléchant, avec une histoire située à différentes époques qui suivra Thor dans son enfance, dans le présent, et dans l’avenir alors qu’il a succédé à son père sur le trône d’Asgard. Au programme des nouveaux personnages, dont un nouveau vilain tueur de dieu.

Il s’agit sans doute là de l’un des relaunch les plus attendus au sein de Marvel Now, tant Thor n’est pas vraiment un personnage sur lequel on pouvait attendre un scénariste comme Jason Aaron, qui nous a plus habitué à bosser sur des héros badass comme Wolverine ou sur les polars bien noirs comme Scalped, donc du coup une telle association rend curieux !

A lire, d’autant que Marvel a eu la bonne idée d’attribuer Esad Rubic sur le titre, et ce après qu’il a montré l’étendue de son talent sur Ultimates, le monsieur  va pouvoir se lâcher ici aussi.

Conseillé.

Ultimates Comics Ultimates 18

Scénario : Sam Humprhies

Dessin : Luke Ross

Sollicitation : UNITED WE STAND CONCLUSION It’s the Ultimates’ final stand against Hydra on American soil! Thor must make a startling choice: America or Asgard? And Captain America must endure one last temptation with the country hanging in the balance!

Avis :  conclusion de l’arc United we stand dans Ultimates, et de ma lecture de la gamme Ultimates. Pour être franc depuis le départ d’Hickman du titre, celui-ci n’a guère plus d’intérêt, son remplaçant s’il n’est pas dénué de talent est encore loin du niveau de son prédécesseur.

En plus de cela cela fait des mois que le titre est plombé par des changements d’artistes constants et ceux choisis par Marvel pour bosser sur le titre sont loins d’être les meilleurs sur le marché. Je pense que l’éditeur a déjà compris que c’était mort et il s’est clairement désintéressé de cette gamme pour concentrer ses efforts et ses artistes sur ses plus gros titres.

Pas franchement conseillé, on ne s’ennuie pas, mais l’effet univers de poche, tout peut arriver a perdu de son lustre.

Wolverine and The X-Men 20

Scénario : Jason Aaron

Dessin : Steven Sanders

Sollicitation : Storm joins the faculty of the Jean Grey School! But why is Wolverine a clown, Iceman a fire swallower, and Rachel Grey a fortune teller? Frankenstein’s Murder Circus comes to town!

Avis : ma série préférée chez Marvel en ce moment revient à peine 2 semaines après le dernier, et suprêmement bon, épisode. Si je ne suis pas toujours d’accord avec les choix de l’éditeur, bon soyons francs je leur gueule dessus assez souvent et il me désespère un peu plus chaque jour si bien que si je perds de l’espérance de vie ce sera sans doute de leur faute, mais rien que pour sortir ce titre je ne peux que les aimer. Wolverine and the X-Men est tout simplement la série X dont nous révions tous depuis des années sans oser l’espérer notamment à des moments où Marvel se disait que nommer des gens comme Matt Fraction ou Kieron Gillen au scénario était une bonne idée.

Mais cette époque maudite est maintenant révolue, et même si Bendis va nous ennuyer à mourir sur All New et Uncanny X-Men, enfin va vous ennuyer car personnellement vu le naufrage annoncé je doute que je vais rester au delà du premier arc, il nous restera toujours notre oasis dans ce désert de conneries.

Au programme des prochains épisodes, les X-Men rencontrent le cirque du meurtre avant de partir pour une aventure qui s’annonce comme un classique en Terre Sauvage. Vas y Aaron, fais nous réver !!!

IMMANQUABLE, SI VOUS NE LISEZ PAS ALORS METTEZ VOUS Y SINON CA VA CHAUFFER POUR VOTRE MATRICULE, FOI DE SAM!!!!!!!!!!!!!!!!

X-Men Legacy 1

Scénario : Simon Spurrier

Dessin : Tan Eng Huat

Sollicitation : Marvel Now! spotlights Legion— the most unstable mutant in the world and Professor Charles Xavier’s son! Legion has reshaped the universe and killed gods – now, in the wake of AVX, he must conquer his demons and embrace his father’s legacy!

Avis : sans aucun doute l’un des titres les moins attendus, voire le moins attendu en fait, de tout le marvel now, la nouvelle version de X-Men Legacy n’a il est vrai rien de franchement excitent, puisque les pontes de Marvel ont décidé de retirer le titre des mains de Cristos Gage avant qu’il ait eu le temps de faire quoi que ce soit pour le confier à un scénariste qui n’a que quelques bouquins à son actif, ça ce n’est pas sa faute, mais surtout de relancer le bouquin avec un pitch pas franchement vendeur, à savoir suivre le parcours du fils de Xavier : Legion.

Techniquement le personnage fait partie des plus puissants de tout le Marvelverse, sauf qu’en réalité … ben personne n’en a rien à carrer de Legion, et pas qu’un peu. Je crois qu’il pourrait sauver l’univers Marvel une bonne centaine de fois et être écrit par les meilleurs scénariste qu’ait jamais vu la planète, on continuerait à s’en battre les coconuts et à ne voir qu’un mec avec un balai collé au crane…

Je dirais bien que je donnerai sa chance au titre, mais ce serait mentir. Sans moi les gars, sans moi…

A noter aussi la sortie : 

– Red She Hulk 59, de Jeff Parker & Carlo Pagulayan, suite de la série désormais consacrée à Betty Ross/Red She Hulk qui a décidé de détruire toute tentative du gouvernement de lancer de nouveaux programmes de super-soldats. Le premier épisode était sympa, mais sans plus, ça se laissait lire sans déplaisir. A voir.

A propos Sam 1883 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.