Guide de lecture Comics VF : semaine du 3 Février 2014

DELCOURT

Star Wars – Classic T01

Star Wars - Classic T01

Date de sortie : 5 Février 2014

Prix : 28€/320 pages

Scénario : Archie Goodwin, Roy Thomas,

Dessin : Howard Chaykin, Carmine Infantino,  Tony Dezuniga

Sollicitation : Il y a bien longtemps, dans une galaxie très lointaine… La guerre entre la Rébellion et les forces de l’Empire fait rage. Palpatine a étendu sa mainmise sur la galaxie, aidé par Dark Vador. Seulement quelques valeureux défenseurs de la liberté combattent sans relâche l’emprise du maléfique Sith. Le salut de la République pourrait bien venir d’une courageuse princesse d’Alderaan et d’un fermier de Tatooine.

Avis : réédition pour la première fois , il me semble, de la série Star Wars publiée dans les années 80 par Marvel. A noter que ces épisodes sont donc dans une toute autre continuité que les nombreuses séries publiées plus tard par Dark Horse, séries qui ont fait la réputation tant de l’éditeur que de la franchise Star Wars en comics de manière générale. Par ailleurs, il me semble que ces épisodes étaient plutôt destinés à un public assez jeune, donc attendez vous à des épisodes assez légers.

Verdict : pour les complétistes et les nostalgiques.

Clone Tome 01: Première Génération

Clone Tome 01 Première GénérationDate de sortie : 5 Février 2014

Prix : 16€/144 pages

Scénario : David Schulner

Dessin : Juan José Ryp

Sollicitation :  Un chouette job, une belle maison, une adorable épouse enceinte… La vie en apparence parfaite du docteur Luke Taylor vire au cauchemar quand un double de lui-même débarque chez lui, agonisant, pour lui apprendre qu’il n’est qu’un clone parmi tant d’autres. Il lui révèle également que des hommes du gouvernement sont après lui, sa femme et leur futur enfant. Qui sont-ils ? Et lui, qui est-il réellement ?

Avis : Delcourt entame bien l’année en nous proposant une des dernières nées de l’usine à idées aussi appelée Image Comics ! Clone fait partie de cette vague SF de comics qui a commencé à déferler aux USA il y a environ 2 ans. Cela est d’ailleurs amusant d’observer ce phénomène ! Il y a quelques années, Rick Remender avait lancé Fear Agent en réaction à la quasi absence du genre dans les comics. Mais aujourd’hui on en retrouve des représentants un peu partout et dans des veines différentes. Ici nous sommes clairement dans la veine SF/Thriller. A l’époque de sa sortie, je m’étais procuré le premier épisode..qui ne m’avait guère laissé d’impression, il faut bien le dire, si ce n’est pour la présence de Rosé Ryp qui après son passage malheureux chez Marvel, a décidé de revenir vers l’inde…

Je pense que le titre ne m’avait pas marqué en raison du caractère assez banal, au fond, du pitch. Une telle histoire à la télé ou au ciné ferait une bonne série B sans prétention, et je pense que nous en avons tous vu des milliers de la sorte. Il revient donc aux auteurs de proposer quelque chose de vraiment original. J’ai pu voir de nombreuses critiques très favorables aux USA, qui m’incitent à donner sa chance au titre. Comme souvent, je sens que cela va se jouer directement chez mon libraire après avoir feuilleté le bouquin…

Verdict : à tester.

The Crow – Midnight Legends T1 – Pas de quartier

The Crow - Midnight Legends T1 - Pas de quartierDate de sortie : 5 Février 2014

Prix : 14€/96 pages

Scénario : Jerry Prosser

Dessin : Charlie Adlard

Sollicitation : Michael, revenu d’entre les morts, cherche à retrouver son amour perdu, Jan… Sa vengeance prend la forme d’une quête initiatique. Particularité de ce volume : The Crow est incarné par deux personnages, une prouesse scénaristique magistralement mise en image par Charlie Adlard, le dessinateur de Walking Dead. Cette histoire parue à l’origine dans les années 1990 est totalement inédite en français.

Avis : plusieurs mois après avoir publié les premiers épisodes de la série The Crow par l’auteur original, Delcourt poursuit la publication de la série en espérant de toute évidence ici faire appel aux fans de Charlie « Walking Dead » Adlard…Je ne sais pas si cela peut marcher tant les deux séries ont des univers assez différents, et que la série The Crow commence à dater un peu.

Verdict : pour les curieux.

Temps morts Tome 02: Si seulement tu étais là…

Temps morts Tome 02 Si seulement tu étais là...Date de sortie : 5 Février 2014

Prix : 16€/144 pages

Scénario : Jim McCann

Dessin : Rodin Esquejo

Sollicitation : Plongée dans le coma depuis son agression et capable de transporter sa conscience dans d’autres corps, Ellen poursuit son enquête afin de découvrir l’identité de celui qui s’en est prise à elle. Mais elle se trouve dans une impasse : plus elle cherche à obtenir des réponses, plus le mystère qui entoure ses proches s’épaissit. Si bien, qu’à présent elle ne sait plus à qui véritablement se fier…

Avis : deuxième tome de la série renommée Temps Morts en VF mais au titre original assez différent « Mind the Gap ». Un tome, où l’intrigue va grandement s’accélérer. En effet contrairement à certaines autres séries, comme Morning Glories (et j’adore Morning Glories, mais il faut reconnaître que c’est un de ses défauts), le scénariste ne fait pas traîner inutilement son intrigue en n’apportant jamais aucune réponse. Petit à petit il lève le voile sur la conspiration qui entoure la jeune héroïne, dévoilant ses liens…avec notamment des membres très proches de son entourage. De manière évidente le scénariste sait où il va et dispose d’une fin bien précise en tête et de toutes les réponses à tous les mystères qu’il pose. A cela s’ajouter une partie graphique très réussie, notamment marquée par la présence de Rodin Esquejo, que personnellement j’adore !

Comme pas mal de séries Image, Mind the Gap a connu un départ canon dans les ventes, avant de voir ses résultats se tasser au fil des mois. C’est vraiment dommage que l’effet d’attrition des ventes touchent de cette manière la plupart des séries de l’éditeur qui ont très vite du mal à dépasser les 10 000ex, surtout pour des séries qui comme dans le cas présent sortent du lot. Une écriture maîtrisée, une partie graphique superbe, si vous n’avez pas donné sa chance au titre, allez y, vous ne le regretterez pas !

Verdict : à posséder.

PANINI COMICS

AGE OF ULTRON 6

AGE OF ULTRON 6Date de sortie : 4 Février 2014

Prix : 4,30€/ 64 pages

Épisodes : Age of Ultron 10,10AI

Sollicitation :  HankPym est-il le seul à pouvoir neutraliser Ultron? Quant aux actions de Wolverine et l’Invisible, elles vont avoir des conséquences totalement imprévisibles ! Assistez aussi à l’arrivée d’une nouvellehéroïne. Un final choc signé Bendis,Waid, Maleev, Hitch, Guice, Peterson, Pacheco, Marquez, Quesada et Araújo.

Avis : conclusion enfin !!! du machin en VF. Bon je ne vais pas refaire le couplet que je vous fais depuis des mois sur le désastre que représente cet event et surtout sa conclusion complètement foirée. Pendant des mois, Bendis, Quesada, Alonso et tous les pontes de chez Marvel nous ont survendu cette fin comme totalement inattendue et imprévisible….et en un sens ils avaient raison…mais pour de mauvaises raisons. Car oui cette fin est surprenante tant elle dépasse tout ce qu’on pouvait imaginer en termes de fin pourrie. Je ne vais pas développer plus et vous renvoyer vers ma review pleine de spoilers (bon en même temps, y a pas grand chose à spoiler…). A vous maintenant de vous faire votre opinion sur ces 10 épisodes.

Par ailleurs, pour répondre à un argument que je vois souvent : non cette histoire ne sera pas plus appréciée avec le temps. J’ai vu ici ou là dire que House of M ou encore Secret Invasion, du même auteur,  avaient été très très mal accueillies à leur sortie et qu’avec le temps, les gens ont fini par les apprécier. Ce à quoi je répondrais que c’est un tas de conneries. House of M était déjà grandement apprécié à sa sortie, notamment pour sa conclusion qui elle avait de vraies conséquences. Secret Invasion a plus souffert et souffre encore en raison de ses nombreux défauts, mais dans l’ensemble les conséquences, avec l’avènement de Dark Reign en faisait un crossover moyen mais lisible.

Si l’on fait exception des épisodes signés Hitch qui représente la seule bonne raison de lire ce truc, Age Of Ultron restera dans les mémoires comme un event où la menace principale (vous savez Ultron…) n’apparaît que sur quelques pages et dont les « conséquences » sont tellement anti climatiques qu’on se demande comment Marvel a fait pour ne pas voir le désastre à venir.

Verdict : un bon gros étron et un des pires trucs que Bendis ait pondu (oui je suis conscient du jeu de mots).

AVENGERS 8

AVENGERS 8Date de sortie : 4 Février 2014

Prix4,80€/,112 pages  

Épisodes : Avengers (2013) 15-16 ; Secret Avengers(2013) 7 ; Young Avengers (2013) 8-9

Sollicitation : Les Avengers sont confrontés à de mystérieuses entités qui veulent changer à jamais la face de la Terre. Les Young Avengers en apprennent plus sur l’énigmatique Patriote qui a, semble-t-il, tué Speed.Et les Secret Avengers ont des problèmes à la fois externes et internes…Par Hickman, Caselli, Gillen, McKelvie, Epting,Spenceret Guice.

Avis : pas de New Avengers ce mois-ci puisque la série s’est déja embarquée dans le crossover Infinity comme nous avons pu le voir le mois dernier. A la place deux épisodes d’Avengers comme d’habitude, où Jonathan Hickman et Nick Spencer vont pouvoir continuer à nous faire souffrir avec des scénarios aussi passionnants qu’un épisode de Derrick sous anti-dépresseur…A ce stade, on peut se demander ce que nous avons fait pour mériter cela.

De manière étonnante, Spencer fait un bien meilleur travail sur Secret Avengers surtout dans ces épisodes autour de l’assassinat raté du bog boss de l’île AIM. Entre la directrice du SHIELD désavouée, des agents piégés en territoire ennemis et l’AIM ressortie de tout cela renforcée, nous avons là un canevas vraiment passionnant. Bonne nouvelle avec deux épisodes de Young Avengers ce mois-ci. Bien que j’ai de nombreuses réserves sur ce titre, il s’agit là des épisodes que j’apprécie le plus dans la série. Bon ce n’est pas toujours très clair niveau intrigue, mais il y a un sens du fun bien assumé.

Verdict : mitigé, ce numéro a du bon et du pas très bon…A lire ?

IRON MAN 8

IRON MAN 8Date de sortie : 4 Février 2014

Prix : 4,80€/,112 pages  

Épisodes Iron Man (2013) 13-14; Guardians of the Galaxy (2013) 5 ; Fantastic Four (2013) 11-12

Sollicitation : Après avoir découvert la vérité sur ses origines, Tony Stark est prêt à reprendre l’offensive dans deux épisodes de Kieron Gillen et Greg Land. Brian M. Bendis, associé à Neil Gaiman et la dessinatrice Sara Pichelli, embarque les Gardiens de la Galaxie vers de nouvelles aventures ! Sans oublier les Quatre Fantastiques de Matt Fraction et Mark Bagley.

Avis : avec la conclusion de Age of Ultron, un nouveau personnage va intégrer le cast de la série de Brian Michael Bendis dans GoG. Puisque c’est spoilé dans la couverture, on peut en parler (un peu), il s’agit d’Angela personnage à l’origine crée par Neil Gaiman dans les pages de Spawn il y a presque 20 ans de cela. Maintenant comment un personnage Image peut ainsi débarquer dans les pages d’un bouquin Marvel  ?…et bien Age Of Ultron, mixé à des années de bisbilles judiciaires entre Gaiman et McFarlane, et le désir évident du premier de faire grandement chier le second qui refuse de rebosser pour Marvel depuis la fondation d’Image, tous ces éléments expliquent le pataquès en question. Ahhhh les adultes, hein ? plus ils grandissent, plus on dirait des gosses…Par contre inutile de penser que Gaiman apporte quoique ce soit au scénario au delà de ce personnage.

De manière évidente son influence est minimale tant on reconnaît la patte décompressée de Bendis dans ces épisodes à fond les balons. Comme d’habitude des épisodes en demi-teinte. Certains avec pas mal de qualités et d’autres…et bien comment dire…disons que Bendis ne s’est pas fait chier et a du donner un scénario en forme de timbre poste à Sara Pichelli. Pichelli qui reprend ici le dessin de la série, et soyez heureux, on ne perd pas au change ! Marvel a bien raison de voir en elle une de ses étoiles montantes, car son style est redoutablement efficace.

Pas de Nova ce mois-ci, mais comme le titre a repris le chemin de sorties régulières ces derniers temps, la programmation devrait se stabiliser dans les prochains mois. Concernant l’arc actuel d’Iron Man….que dire…disons que je me suis spoilé la révélation principale de cet arc…et je crois bien que cela fait partie des trucs les plus stupides que Marvel ait laissé faire ces dernières années sur le personnage. Ensuite, comme d’hab tout dépend de l’exécution. Mais sur le papier c’est vraiment stupide.

Verdict : pour les curieux.

SPIDER-MAN 8

SPIDER-MAN 8Date de sortie : 4 Février 2014

Prix : 4,80€/,112 pages  

Épisodes Superior Spider-Man 14-15 ; Superior Spider-Man Team-Up 1-2 ; ScarletSpider (2012) 19

Sollicitation : Les choses se corsent pour le Spider-Man supérieur : le voici aux prises avec le Bouffon-Roi ! S’agit-il de Norman Osborn ? Par Dan Slott et Humberto Ramos. Plus, le début de la nouvelle série Superior Spider-Man Team-Up par Yost, Lopez et Checchetto, et la première partie d’un crossover avec Scarlet Spider !

Avis :comme je l’ai révélé il y a peu, j’ai récemment rattrapé mon retard sur Superior Spider-man m’enfilant à cette occasion quelque chose comme  25 épisodes d’affilée, ce qui a sans doute grandement contribué à me faire adopter cette version temporaire du tisseur de toile. Entre des rebondissements incessants, un Spidey Otto qui adopte de nouvelles stratégies très éloignées de notre araignée adorée et un entourage plus que jamais bien exploité, le titre présente une richesse peu commune avec un Dan Slott qui enchaîne les arcs à une vitesse folle, bien conscient qu’il ne dispose que d’une durée limitée avant le retour du titulaire du corps de Spidey.

Si j’avais beaucoup apprécié les arcs précédents, c’est vraiment avec celui qui débute ici que Slott m’a vraiment séduit. Non ce n’est pas le plus important, crucial où tout change à jamais. Mais sans conteste c’est le plus fun, alors que Spidey Otto décide de déloger Wilson Fisk de Shadow Land…oui vous savez le truc plus jamais mentionné par aucun autre scénariste ? le territoire accaparé par l’ancien Caïd en plein milieu de New York. On se demandait combien de temps, le territoire le plus chargé en super-héros de la planète allait accepté cela…ben maintenant on sait. Cela lance une nouvelle confrontation avec le HobGlobin, que Otto va …attaquer sous un tout nouvel angle. Jamais auparavant vous n’aurez adoré dire : « mais quel salaud ? j’adore !!! ».

A noter aussi également le début de la nouvelle série Superior Spider-man Team Up qui fait suite à Avenging Spider-Man. Yost y poursuit ses intrigues lancées dans le précédent titre, et est accompagné pour cela de Marco Checchetto !!! de l’excellent, du génial Marco Checchetto !!! (hein comment ça je suis amoureux ?). Rien que pour lui ça vaut la peine de jeter un coup d’oeil.

Verdict : à posséder (si vous voulez bien vous marrer…) .

X-MEN 8

X-MEN 8Date de sortie : 4 Février 2014

Prix : 4,80€/,112 pages  

Épisodes All-New X-Men 15 ; Uncanny X-Men (2013) 10-11; Cable & X-Force 13-14

Sollicitation : Les jeunes X-Men continuent de transformer le présent alors que Jean Grey se lance dans une nouvelle relation amoureuse ! Les X-Men de Cyclope affrontent une Sentinelle inédite tandis que Hope Summers essaie de comprendre pourquoi elle est devenue [SPOILER] dans le futur ! Par Bendis, Irving, Lafuente, Hopeless, Bunn etLarroca.

Avis : à l’approche de Battle of The Atom, qui débarque le mois prochain dans le magazine, Panini accélére le rythme de Uncanny X-Men et suit le rythme américain pour All New. Pour ce dernier, nous avons là un épisode de transition après l’affrontement contre la Brotherhood. Bendis va ici essentiellement se focaliser sur les relations entre les 5 X-Men du passé, alors que Jean essaye d’échapper à sa relation annoncée avec Scott et que ce dernier essaye …ben de s’échapper de l’école…Léger, sans prétention, parfois drôle, souvent frustrant, bref la marque Bendis…De même pour les épisodes d’Uncanny, qui même avec deux épisodes se résument à pas mal de blabla et un peu de sentinelle nouveau format. Là aussi très frustrant, c’est certes superbe car dessiné par Frazer Irving, mais on sent une intrigue qui stagne, quand il y a en a et une série trop focalisé sur certains personnages.

De manière générale, et depuis New Avengers, Bendis a beaucoup de mal à mettre en avant tout le cast qu’il utilise et ne fait essentiellement que se concentrer sur un ou deux personnages : Luke Cage et Jessica Jones dans New Avengers, Jean et Kitty dans All New, Scott et Magneto dans Uncanny…Cela au détriment des autres personnages dont la présence se résume souvent à quelques cases de dialogues avec 0 développement. On peut ainsi se souvenir que Bendis a utilisé Carol Danvers pendant presque 7 ans, sans pratiquement rien faire du personnage dans ces multiples séries Avengers…

En fait mes attentes se tournent encore une fois vers Cable & X-Force, qui de mois en mois gagne de plus en plus mon adhésion surtout comparé au reste du mag…La révélation de la personne responsable des visions de Cable était vraiment sympa et est susceptible d’amener des développements intéressants. Bien évidemment, nous n’en serons jamais rien puisque le titre s’arrêtera au numéro 19…après un crossover avec la bien plus faiblarde Uncanny X-Force. A ce titre on peut noter l’absence de Hope dans les futures sollicitations US. Ainsi elle n’apparaît pas au cast de la nouvelle version d’X-Force ni d’aucun titre X-Men…Espérons que cela ne signe pas sa mise au placard.

Verdict : à lire…

AVENGERS UNIVERSE 8

AVENGERS UNIVERSE 8Date de sortie : 7 Février 2014

Prix : 4,80€/,112 pages  

Épisodes :  Captain Marvel (2012) 13 ;Avengers Assemble 17 ; Thor : God of Thunder 7 ; Indestructible Hulk 8 ;Fearless Defenders 6

Sollicitation :  Les Avengers et Captain Marvel affrontent Magnitron dans la deuxième partie de l’Ennemi Intime,un crossover signé DeConnick, Sandoval, Buffagni, Larraz et Hepburn. Thor revient dans le second volet de la sagaMassacreur de Dieux (par Aaron/Ribic), tandis que Hulk est toujours dans le passé (par Waid/Simonson). Et Bunn etSliney mettent fin à l’histoire des Vierges Mortelles, dans la série Fearless Defenders.

Avis : de toute évidence, Panini est décidé à couler tous ces magazines tagués Universe…Comment ainsi expliqué pour la seconde fois en 8 mois l’absence de l’excellente série Captain America de Rick Remender, alors qu’apparemment il y avait de la place pour caser un épisode de Fearless defenders, qui sans être une mauvaise série, n’a en fait que peu d’intérêt pour le lecteur…Déjà on pouvait s’interroger sur la santé mentale des gens en charge de la programmation en voyant qu’ils avaient fait sauter la série Thor de Jason Aaron et en même temps choisi de coller un crossover Cap Marvel/Avengers Assemble dont la partie graphique m’a fait reposer le mag à toute vitesse sans demander mon reste…Je ne peux donc même pas juger de la qualité du scénario, devant encore subir des soins pour mes cornées qui se sont mises à saigner façon ouverture de l’arche d’alliance dans Indiana Jones…

A cela il faut ajouter le fait que nous savons  désormais que les séries Thor et Cap, qui sont les seules à valoir quelque chose, seront réédités dans la nouvelle collection de Panini. Pourquoi dès lors subir 4 épisodes pas terribles pour un seul vraiment bon, alors que dans quelques mois, nous aurons tout cela dans une belle version…

Verdict : vive la librairie !

UNCANNY AVENGERS 9

UNCANNY AVENGERS 9Date de sortie : 7 Février 2014

Prix : 4,50€/,72 pages  

Épisodes : Uncanny Avengers 9-10 ; Avengers Arena 10

Sollicitation :  Les Uncanny Avengers se séparent, juste avant d’affronter les nouveaux Cavaliers d’Apocalypse… dont font partie deux Avengers décédés ! Et le plan d’Apex se dévoile dans un nouvel épisode d’Avengers Arena. ParRemender, Acuña, Hopeless et Burchielli.

Avis : yeaaaahhhhhhh !!!! deux épisodes de Uncanny Avengers ce mois-ci !!!! comme le spoile magistralement la couverture (pas la faute de Panini, Marvel s’en est chargé il y a un moment…) plusieurs personnages décédés dans les pages des X-Men, d’Avengers ou encore d’Uncanny Avengers sont appelés à reprendre du service dans les prochains mois ! et non ils ne sont pas contents ! Remender a fait son choix de manière très intelligente en prenant en compte d’un côté la puissance (oui je sais Thor Vs Sentry, nous en rêvons tous…Remender va le faire !!!) mais aussi l’impact émotionnel que représente le retour de certains de ces personnages. Comme Daken tué par son propre père à la fin d’Uncanny X-Force, dernier meurtre qui a motivé la nouvelle voie que tâche de prendre Wolverine « je ne tue plus personne ».

Bref attendez vous à des épisodes riches, très très riches qui vont demander un certain temps de lecture, et oui ce n’est pas du Bendis qui se lit en 5 min ! Remender densifie son intrigue de manière exponentielle alors que de plus en plus de personnages sont impliqués, que les actions passées de Wolverine et Thor leur reviennent en pleine face, que les aventures récentes de Cap dans la dimension Z vont aussi peser sur ses décisions et le futur de cette équipe. On ne cesse de le répéter, Uncanny Avengers est LA SERIE à suivre chez Marvel en ce moment.

Verdict : à posséder !!!!

WOLVERINE 8

WOLVERINE 8Date de sortie : 7 Février 2014

Prix : 4,50€/,72 pages  

Épisodes :   Wolverine (2013) 8; Wolverine and the X-Men 32-33

Sollicitation : Alan Davis met en images la nouvelle saga de Paul Cornell, dans laquelle Wolverine doit relever son premier grand défi face à la Panthère Noire… sans son facteur régénérant ! En prime, l’assaut du Club des Damnés contre l’ÉcoleJean Grey, dans deux épisodes signés Jason Aaron et Nick Bradshaw

Avis :  comme d’habitude, je saute l’épisode de Wolverine. Je pense que le run de Paul Cornell gagnera à être lu ou relu une fois achevé et présenté en deux tomes. D’après divers interviews qu’il a donné c’est vraiment ainsi qu’il a conçu son arc sur le personnage. Malheureusement en lecture par épisode solo, l’expérience n’est guère satisfaisante avec des épisodes assez vides. Donc encore quelque chose plus adapté à la lecture TPB…

Comme je vous l’ai dit le mois dernier, l’arc à ne pas rater en ce moment c’est bien entendu celui sur la Hellfire adacemy dans Wolverine and the X-Men. Avec ces deux épisodes, Jason Aaron nous présente véritablement la folie pure qui règne sur cette école spécialisée dans la formation de futurs super-vilains !!! les profs sont cinglés, les élèves, pour la plupart, ne sont pas des lumières et le Hellfire club façon club des 5 petits diablotins complètement allumé ! et les petits disposent en outre d’un allié totalement inattendu ! attention ici Jason Aaron ramène un vieil élément plus vu dans les titres X-Men depuis des lustres, et qui de toute évidence sera appelé à revenir dans l’avenir. Un arc totalement fun, décomplexé et superbement illustré par un Nick Bradshaw déchaîné !!!

Verdict : à posséder

X-MEN UNIVERSE 8

X-MEN UNIVERSE 8Date de sortie : 7 Février 2014

Prix4,80€/,112 pages  

Épisodes :  Savage Wolverine 8; Uncanny X-Force (2013) 7-8 ; Astonishing X-Men (2004) 62-63

Sollicitation : Conclusion spectaculaire de l’aventure de Wolverine et Elektra, par Wells et Madureira ! Plus, double ration d’Uncanny X-Force avec la chasse à Fantomex, emmenée par Humphries, Alphona et Talajic, et deux épisodes des Astonishing X-Men deLiu et Walta.

Avis : eeeeet soyons honnêtes l’intérêt de continuer à lire X-Men Universe disparaît ce mois-ci avec la conclusion de l’arc signé Joe Mad sur Savage Wolverine. Petit arc en 3 parties très sympa avec une petite coloration années 90 assez marquée et un scénario finalement pas si basique. Zeb Wells s’est bien gardé de faire dans le simpliste en permanence. Certes son intrigue n’est pas follement originale, mais le petit twist qu’il a mis en place à la fin de son second épisode était aussi inattendu qu’intéressant.  C’est donc avec un certain plaisir et une curiosité certaine que je vais aller voir cette conclusion et je vous invite à faire de même…

Je ne peux pas vraiment en dire autant du reste du mag. Ainsi  Asto  débute un arc centré sur Iceberg. Si vous avez eu la force d’aller au bout du crossover X-Termination le mois dernier (nous tenons des sessions tous les mardi et jeudi pour partager cette souffrance entre traumatisés de la daube), vous vous souviendrez entre deux hurlements de terreur causé par le souvenir de cette lecture, que vers la fin, Dark Beast a collé un morceau de la graine de mort dans le corps de Bobby Drake…et bien évidemment cela va mal tourner. Marjorie Liu tente ici de faire son Dark Phoenix Saga, ou son Dark Angel Saga…sans l’énergie, l’impact et surtout le simple fait que les autres scénaristes ont de toute évidence choisi d’ignorer superbement tout apport potentiel de sa part. Si bien qu’en réalité cet arc ne sera référencé…absolument nulle part ailleurs et tout cela sera enterré avec la fin de la série dans quelques numéros…Donc en gros aucun intérêt pour une histoire sans souffle.
Quant à Uncanny X-Force…et bien si le scénario n’est pas fondamentalement mauvais, ce nouvel arc sur les aventures polissonnes de Psylocke avec les Fantomex souffre d’une part de sa longueur (oui je me rends compte du double sens…) qui devient juste chiant (la taille compte…) et d’autre part d’une partie graphique qui va partir dans le décor dans les prochains épisodes, dont certains seront à peine regardable et indigne d’un travail professionnel…

Verdict : faites moi confiance, et laissez tomber ce mag après ce numéro…

100% MARVEL : FF MARVEL NOW! 1

FF MARVEL NOW! 1Date de sortie : 5 Février 2014

Prix : 17,50 €/176 pages, 

Scénario : Matt Fraction

Dessin : Mike Allred, Joe Quinones

Épisodes :  FF (2013) 1-8

Sollicitation :  Les Fantastiques ont quitté la Terre et les jeunes membres de la Fondation du Futur les remplacent enleur absence, avec leurs chaperons : Miss Hulk, Médusa, la nouvelle Miss Chose (!) et leur chef Ant-Man. Seront-ils à la hauteur de la tâche ? Découvrez-le dans ces huit premiers épisodes.

Avis : bon je ne vais pas faire long sur cette série, puisque tout le cosmos sait désormais que moi pas aimer travail Matt Fraction ! J’ai essayé de lire le premier épisode, qui m’a laissé aussi froid que la glace de l’Arctique au plus fort de la nuit hivernale. Le seul vrai attrait du titre est bien évidemment la partie graphique assumé par le génial Mike Allred. Le monsieur est tellement bon, que je suis fortement tenté d’acheter le bouquin uniquement pour regarder ses dessins, en faisant de mon mieux pour ne rien lire…Pour les critiques élogieuses, je vous renvoie vers les 175 654 259 713 que l’on peut trouver un peu partout sur le net…Pour le coup ne m’écoutez pas et achetez le bouquin…Allred c’est bien et pis c’est tout..

Verdict : à posséder mais pas pour lire.

BEST OF FUSION COMICS : THE MASSIVE 2

THE MASSIVE 2Date de sortie : 5 Février 2014

Prix : 17,50 €/168 pages, 

Scénario :  Brian Wood,

Dessin :Garry Brown, Gary Erskine, Declan Shalvey, Danijel Žeželj

Épisodes  :  The Massive 7-12 ; Dark Horse Presents 8-10

Sollicitation :  Le Kapital poursuit sa route à larecherche du navire disparu, le Massive.L’équipage découvre aujourd’hui une nation autoproclamée vivant sur des plateformes pétrolières. Ce lieu semble l’espoir d’un avenir meilleur mais des tensions naissent au sein du groupe. Une mutinerie va-t-elle éclater ? Que vont devenir le capitaine Callum Israel et les écologistes de la Neuvième Vague ?

Avis : suite de l’une des dernières séries de Brian Wood (oui je sais il y a en plein…), qui relate les « aventures » de l’équipage écolo bobo anarchistes du Kapital à la recherche de leur navire perdu le Massive dans un monde post apo où la nature a décidé de dire à l’humanité d’aller gentiment se faire mettre. Une mère nature pas contente qui a décidé de changer les règles pendant une année (le krash) ou le climat s’est entièrement déréglé et où les catastrophes naturelles massives et cataclysmiques d’ampleur bibliques se sont succédées. En conséquence l’ensemble de l’infrastructure humaine s’est effondrée, l’économie est dans les pâquerettes façon colchiques dans les près qui aurait rencontre Apocalypse Now et c’est un monde transfiguré dans lequel évolue l’équipage du Kapital.

A ce titre on peut noter que c’est vraiment ce nouveau monde qui donne toute sa saveur au récit, alors qu’on se demande en permanence ce qui a changé et comment et ce que nous réserve Brian Wood. Ajoutez à cela des personnages au parcours bigarré, comme Callum Israel, musulman, aussi blanc que ma chemise (qui est blanche…), ancien mercenaire d’une société de sécurité américaine reconverti en pacifiste écolo…il l’a quand même bien chargé le scénariste ! Le premier tome était très sympa à lire entre un premier arc introductif et des épisodes solos centrés sur un personnage à la fois.

Verdict : à lire.

BEST OFFUSION COMICS : LES CHRONIQUES DE CONAN 1982 (II)

LES CHRONIQUES DE CONAN 1982Date de sortie : 5 Février 2014

Prix :   25,40€/256pages,

Scénario :  Michael Fleisher,

Dessin : John Buscema, Alfredo Alcala, Val Mayerik

Épisodes :  The Savage Sword of Conan 78-84

Sollicitation :  Les aventures de Conan se poursuivent dans ce nouveau tome. Au sommaire, des épisodes mythiques datant de la fin de l’année 1982. Le Cimmérien doit notamment affronter le Roi Maklos, jaloux de la popularité du célèbre barbare !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict :pour les connaisseurs.

100% FUSION COMICS : X-OMANOWAR 2

X-O MANOWAR 2Date de sortie : 5 Février 2014

Prix : 12.5€/112 pages

Scénario :  Robert Venditti,

Dessin :Cary Nord

Épisodes : X-O Manowar 5-8

Sollicitation :  Le héros phare de l’univers Valiant poursuit ses aventures. Les extraterrestres vivent cachés parmi nous depuis des siècles. Aujourd’hui, ils vont accomplir leur terrible mission : détruire toute trace de vie sur Terre ! La seule arme suffisamment puissante pour les contrer est l’armure X-O Manowar. Mais son porteur, Aric,aura besoin des conseils du maître Ninjak pour s’en sortir !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Je ne suis pas du tout l’univers Valiant, mais d’après ce que m’ont dit mes collègues connaisseurs, c’est vraiment là que la série X-O Manowar débute. On peut au passage regretter l’augmentation des prix de Panini pour les 112 pages qui passent à 12,5€. Un gestion commerciale étrange étant donné que ces petits volumes constituent un peu leur entrée de gamme…

Verdict : pour ceux qui suivent Valiant.

URBAN COMICS

SCALPED TOME 10

SCALPEDDate de sortie : 5 Février 2014

Prix : 14€/ 136 pages

Scénario : Jason Aaron

Dessin : R.M.GUERA

Épisodes :

Sollicitation : Mission accomplie. Dorénavant le chef Red Crow croupit en prison, ses trafics de drogue ont été démantelés et son emprise sur la réserve détruite. Il n’aura fallu que la trahison de celui en qui il avait le plus confiance pour faire tomber l’indétrônable baron du crime de Prairie Rose. L’agent spécial Dashiell Bad Horse est aujourd’hui libre de quitter le FBI, sa conscience pour lui et des projets d’avenir loin de cet enfer plein la tête…. Du moins, c’est ce qu’il pense.

Avis : c’est bien évidemment la bave aux lèvres que j’attends ce dernier tome qui clôt la superbe série Scalped. Après un 9e tome étourdissant, au cours duquel Jason Aaron a achevé de main de maître la plupart de ses intrigues, résolu la plupart des mystères et clôt le plus gros chapitre de sa série, il s’apprête avec ce tome à mettre un terme à sa série alors qu’il semble déjà que la plupart des intrigues ont été résolues : Dashell a mené sa mission a bien, Red Crow finit au trou au moment où il mettait enfin de l’ordre dans sa vie (ironie cruelle) et même sa fille semblait être sur la route de la rédemption…mais, mais..quand on y réfléchit on se rend compte que certaines histoires sont laissées en suspend. Je pense notamment au sort de Poor Bear qui dans le dernier tome a pris une décision lourde de conséquences sur sa vie. Un choix à mettre en perspective avec le destin important que Jason Aaron laissait entendre dans les précédents volumes.

Bien entendu j’espère avant tout une fin à la hauteur de ce chef d’oeuvre sombre et violent, mais même si cette conclusion se révèle en deçà des attentes, il restera tout de même ces quelques 55 épisodes de génie pur tant au scénario qui a dépeint toute la noirceur de l’âme indienne et humaine dans ce qu’elle a de plus vil, mais parfois aussi de noble, qu’au niveau du dessin, avec un R.M.Guera impérial de bout en bout qui a su donner une identité propre à tout l’univers décadent de Prairie Rose. Une oeuvre incontournable et sans doute une des plus grandes réussites de vertigo au cours des années 2000. A noter au passage que Jason Aaron va revenir en 2014 au creator owned, mais cette fois chez Image, avec Southern Bastards. Encore une fois il va s’intéresser à une certaine face peu glorieuse des USA, en se concentrant sur une petite ville du sud des USA, avec ses bouseux meurtriers, pervers, racistes et qu’en sais-je et des meilleurs…

Verdict : à posséder sinon on vous scalpe !!!

TRANSMETROPOLITAN TOME 1

TRANSMETDate de sortie : 5 Février 2014

Prix : 22.5€/304 pages

Scénario : Warren Ellis

Dessin : Darick Robertson

Épisodes :

Sollicitation :  Exilé depuis près de cinq ans loin du fracas de la civilisation, le journaliste Spider Jerusalem est contraint de reprendre le chemin de La Ville. Secondé par ses deux assistantes, Channon Yarrow et Yelena Rossini, l’acide et misanthrope pamphlétaire reprend alors son combat contre les abus de pouvoir, la corruption et les injustices de cette société du 21e siècle qu’il chérit autant qu’il l’exècre. Dans les rues étouffées par le silence médiatique, raisonne bientôt les mots amers et enivrés du plus fervent défenseur de la Vérité.

Avis : reeeeeeeetttttttttttteeeeeeeeennnnnnneeeeeezzzzzz mmmmmmmoooooooiiiiiiii !!!!! les sorties Urban de cette semaine ressemblent à une vraie torture, en termes d’attente mais surtout de tentation !!! alors qu’il faudra sûrement que ma raison soit forte et ma résolution ferme, pour m’empêcher d’acheter la nouvelle édition de Transmetropolitan de Warren Ellis par Urban Comics…et donc dans mon cas m’empêcher de la racheter puisque je dispose déjà de la version Panini dans le format assez disgracieux (mais qui fait le job) de type Monster…Pour ceux qui débarqueraient et qui auraient besoin d’être introduit à ce chef d’œuvre absolu, sachez que nous tenons là ce qui constitue le meilleur boulot de Warren Ellis. Oh le monsieur en a pondu au fil des années des bijoux d’une beauté étincelante : Planetary, Authority, ou encore l’hilarant Nextwave, mais son oeuvre de référence reste pour moi Transmet en ce qu’elle est l’aboutissement de la plupart des idées et réflexions de son auteur.

A la base vous avez Spider Jerusalem, au nom aussi impossible que son caractère. Spider est un journaliste que l’on pourrait dire de l’extrême, obsédé par une seule chose  : la vérité. Après s’être isolé pendant 5 ans à la montagne, il revient enfin en ville fauché, en colère et les bourses pleines après 5 années d’abstinence (sa femme s’est fait cryogénisée avec ordre express de ne pas la réveiller avant confirmation de la mort de Spider…). LA VILLE n’a pas de nom, pas d’histoire, elle existe, elle rassemble en son sein toutes les communautés, toutes les croyances, les races (humaines et ..autres ?), les déviances, les riches comme les ultra pauvres dans une Amérique où la loi du plus fort a été poussé à son paroxysme. Les médias sont des larbins, la vérité aux abonnés absent dans un système où le bombardement médiatique, le cirque, est permanent (toute ressemblance avec le monde actuel n’est évidemment pas fortuite pour une série créée…il y a plus de 15 ans !!!).  Dans ce bon gros bordel, Ellis peut largement se déchaîner, tout lui est permis puisque la ville peut tout accueillir. Et dans ce maelstrom, on trouve Spider-Jerusalem à l’intelligence et au verbe acéré, à la répartie acide, au coup de poing sanglant et à l’agitateur d’intestin perpétuellement réglé sur prolapsus…

Dans ce premier tome, Ellis, accompagné par  Robertson en mode survitaminé, nous présente la ville, des réserves (où sont préservées des cultures tant du passé…que du futur !!!) aux transités, des habitants qui  téléchargent leur conscience dans un nuage de nanites aux pervers du corps. Presque tout y passe alors que Spider se réaclimate, rencontre le président dans les chiottes, vend son image et tâche de se faire le plus de fric possible pour pouvoir enfin se barrer et revenir dans sa montagne…A partir du tome 2 débutera l’un des fils rouges principaux de la série, avec la campagne électorale pour la présidence et la lutte entre la bête (mélange entre Nixon et Bush) et le sourire…qui est…je ne vais rien vous gâcher, mais il est appelé à jouer un rôle central.

Intelligente, marrante, avant-gardiste, géniale, parfois touchante et émouvante, toujours surprenante, Transmet est LA SERIE A NE PAS MANQUER !!!! Pour un avis encore plus approfondi, je vous renvoie vers le Comixity Spécial que nous avions consacré à la série. 

Verdict : à posséder/adorer/vénérer.

 

A propos Sam 2150 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Bonjour, j’aurais une question. J’aimerais savoir si on peut lire Battle of The Atom si on a pas lu les anciens arc de All-New X-Men ?
    Merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.