Tops et flops de la semaine

– le comic-book bien chié de la semaine : Fantastic Four 1 de Matt Fraction et Mark Bagley, oui je sais c’est une surprise totale qu’un scénariste qui n’a rien fait de bien depuis des années nous ponde encore une daube sans intérêt, mal écrite, mal caractérisée, avec une seule idée extrêmement mal exploitée …Mais bon une idée pour Fraction c’est presque un record.

– la bonne surprise de la semaine : All New X-Men 1 de Brian Michael Bendis et Stuart Immonen. Oui je sais moi aussi j’ai été surpris ! il faut dire que je m’attendais à un tel monument de médiocrité que tout élément juste au niveau de la moyenne était passablement satisfaisant. Et il faut dire que le simple fait que j’ai réussi à finir l’épisode sans faire de « pfffffffffffffffffffff » avec ma bouche est une singulière amélioration par rapport aux derniers boulots mainstream du monsieur, c’est bien il y a donc de l’espoir pour lui… Bon sinon on retrouve quand même les faiblesses habituelles du scénariste, c’est décompressé au possible, la conclusion est assez plate et convenue et puis… je suis pas du tout d’accord, Scott fait le boulot des X-Men dans cet épisode en allant secourir des mutants qui sont en danger et ils veulent l’arrêter pour ça ? c’est pas censé être leur job ?

Donc vous connaissez ma position sur le sujet :

A bas l’oppression !

– le comic-book bof bof mouais de la semaine : Batman 14, de Scott Snyder et Greg Capullo. Un épisode inutilement bavard à mon sens qui passe plus de temps à essayer de traduire la relation entre Batman et le Joker en mots plutôt que d’essayer de raconter une histoire sur leur affrontement, je ne dis pas que c’est mauvais, le truc a ses qualités, mais j’ai eu vraiment envie de laisser tomber le bouquin à mi parcours et j’ai du me forcer à continuer car ça ne me passionnait pas plus que ça. A voir pour la suite, mais je ne suis pas vraiment optimiste. Sinon Capullo déchire comme jamais sur ce titre !

– la scène bien émouvante de la semaine : Batman & Robin 14 de Peter Tomasi et Patrick Gleason. Belle scène entre Damian et son paternel, que l’on sait incroyablement doué pour gérer ses relations avec son entourage (pour ceux qui ne connaîtrait pas bien Batman, le gars est nul à chier en termes de relations sociales… du moins dès que cela exclue de mettre son poing dans la face de quelqu’un). Au passage en dehors de cette scène, le reste de l’épisode était à chier et pas qu’un peu…

– le comic-book complètement déjanté cette semaine : Invincible 97 de Robert Kirkman et Ryan Ottley. Alors que je vous explique un peu pourquoi ce comics est complètement azimuté. Invincible se fait remplacer par un autre héros depuis quelques mois, sauf que le monsieur fait croire à ses parents qui le déteste (et qui sont d’insondables connards au passage) que c’est son frère qu’ils adorent depuis toujours qui a les pouvoirs, le costume et tout et tout. Sauf que là il se fait démasquer par les insondables connards en question et leur explique la vérité, le fils qu’ils adoraient est mort depuis des années et c’était bien leur fils c’est à dire un insondable connard aussi puisque le frangin en question est mort en faisant un expérience sur son frère (sans lui demander son avis …) pour voir s’il pouvait lui donner des pouvoirs ….

Sauf que ces parents ne le croient pas, pensent qu’il a tué son frère et lui annoncent qu’ils vont le dénoncer à la police et là sa copine en a plus que marre et fait ça :

Là pour protéger sa petite amie, le jeune homme tente de calmer son paternel mais ça tourne pas bien :

Là il met en scène leur mort, leur enterrement et rentre à la maison :

Donc en gros si vous avez suivi, le scénariste a mis en scène la meurtre des parents du héros en quelques pages, leur enterrement et tout ça en … 3 pages ! Là je me disais que tout ça était une sorte de scénario catastrophe qui se passait dans la tête du héros, que tout ça était imaginaire, je tourne la page et je tombe sur ça :   

Le créateur de Science Dog, une sorte de mix entre Bendis et Kirkman lui même interrogé par Mark Grayson dans une convention comics sur le numéro 100 de sa série … avec Mark qui lui demande pourquoi il a fait quinze couvertures variantes pour l’épisode en question (en gros ce que Kirkman a fait pour Walking Dead et bientôt sur Invincible …).

Donc si ça c’est pas complètement dingue, je ne sais pas ce qui l’est !

– la découverte de la semaine : Great Pacific 1 : de Joe Harris et Martin Morazzo  chez Image Comics. Très bonne surprise que cette nouvelle série Image qui narre les aventures d’un jeune milliardaire de 14 ans qui liquide son conglomérat énergétique de plusieurs milliards pour tenter de mettre au point un nouveau procédé révolutionnaire de dissolution des déchets. Pour cela il met en scène sa propre mort et se rend sur une île constituée entièrement de déchets située dans le Pacifique, mais comme le montre la scène d’ouverture, l’atterrissage ne s’est pas vraiment bien passé !

– la fin émouvante de la semaine (oui parce que je suis un grand sensible et un grand romantique et que j’aime bien les fins heureuses en fait) : The Boys 72, de Garth Ennis et Darick Robertson

– la tuerie atomique de la semaine : Thor God of Thunder de Jason Aaron et Esad Rubic. Voilà ça c’est du numéro 1 qui donne envie ! voilà comment il faut lancer un titre nom de boudiou à bordel à queue ! Jason Aaron encore une fois surprend en bien avec un épisode rempli de trucs qu’on appelle idées, oui je sais après une bouse comme Fantastic Four de Fraction c’est un choc. Aaron pose des intrigues extrêmement intéressantes, entre un panthéon de dieux décimé, un vieux Thor assiégé et un jeune  Thor qui baise, boit et tue des géants de glace. Donc ça oui c’est de la bonne !

– le retour qui fait plaisir cette semaine : Saga 7 par Brian K.Vaughan et Fiona Staples. Je sais, je sais on arrête pas de le rabâcher sur tous les tons, mais Saga ben c’est bien.

– le truc dont je ne me lasserai jamais : Frankenstein tranchant du monstre monstrueusement monstrueux :

A propos Sam 2063 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. Wouaw la vache, mettre Fantastic Four #1 dans les daubes, All New X-Men dans les moyens et Thor dans les bons, c’est totalement a l’opposé de l’avis du web en général. Fantastic Four #1 est pour moi un exemple de narration bien foutu, il se passe tellement de chose en tellement peu de page sans que se soit incompréhensible comme quand Hickman était au commande c’est franchement bon. All New X-Men m’as personnellement ennuyés comme pas possible, j’me suis forcé a le finir pour me dire « bon bah comme ca j’aurais lu tout Marvel Now hein … ». Thor est moyen sans plus, j’ai pas été sur le cul, ni déçu (ce qui est quand même un exploit car je deteste le héros ^^).
     
    En tout cas c’est vraiment dur tes propos sur Fraction, qui nous a offert l’un des meilleurs run de tout les temps sur Iron Man ^^

    • Je ne dirais pas qu’il a baissé son froc mais plutôt qu’il aimait trop certains de ses personnages pour se résoudre à les détruire complètement. Il avait déjà fait un précédent avec la fin de Preacher, une sorte de happy end général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.