Guide de lecture Comics VO : semaine du 30 janvier 2013

DC COMICS

Aquaman 16

AQM_Cv16 Scénario : Geoff Johns

Dessin : Paul Pelletier

Sollicitation : “THRONE OF ATLANTIS” continues! Continuing from this month’s JUSTICE LEAGUE #16! Torn between Ocean Master and the League in this penultimate chapter of “Throne of Atlantis, Aquaman is pushed toward an impossible choice! The monstrous Trench are back — and they’re hungry!

Avis : si l’on en croit la sollicitation, le crossover Throne of Atlantis en est à son avant dernière partie, et devrait du coup se conclure dans le prochain épisode de Justice League 17. A priori c’est rapide, mais en fait cela fera tout de même 6 parties au total, donc un nombre d’épisodes respectable !

BATMAN & ROBIN ANNUAL 1

B&R-Annual-1Scénario : Peter Tomasi

Dessin : Ardian Syaf

Sollicitation : Robin leads Batman on an unrelenting hunt across the globe for family secrets that promise to change them both forever. If you think you know Bruce Wayne…think again!

Avis : je suis assez dubitatif sur le contenu de cet annual, certes assuré par le scénariste de la série régulière. Depuis toujours les annuals ne se sont jamais distingués que pour une chose : ils sont plus chers et n’apportent souvent pas grand chose de fondamental. Alors quand cette sollicitation m’annonce que cet annual va changer la relation entre Batman et Robin pour toujours, ma réaction naturelle est plutôt « ouais, et mon cul c’est du poulet… ».

A lire quand même parce qu’on est jamais à l’abris d’une surprise, mais allez y avec la plus grande prudence et sans grande attente…

BATMAN : THE DARK KNIGHT 16

BMTDK_Cv16Scénario : Gregg Hurwitz

Dessin : Ethan Van Sciver

Sollicitation : Welcome new series artist Ethan Van Sciver ! Do you dare journey into the twisted world of the Mad Hatter?  Batman has discovered a trail of bodies but no leads as he realizes that this is unlike any Mad Hatter case he’s seen before.

Avis : nouvel arc de la série Dark Knight qui accueille un nouveau dessinateur en la personne de Ethan Van Sciver et qui ouvre une nouvelle histoire qui opposera Batman au Mad Hatter (le Chapelier fou en VF). Voilà un choix bien étrange de la part de Hurwitz car le personnage n’est plus vraiment utilisé ces dernières années en raison d’un côté dépassé assez poussé. La grande question est bien sûr de savoir si à l’occasion du relaunch DC, le scénariste parviendra à l’actualiser, le moderniser tout en lui faisant garder son charme.

Une chose en tout cas que j’espère pour ce  nouvel arc : QU’IL SOIT PLUS COURT NOM DE NOM !!!! en effet le scénariste a je trouve beaucoup trop étalé son récit sur le Scarecrow lors du précédent arc et si certains épisodes étaient très bons, d’autres donnaient tout de même une impression de vide et de délayage assez poussé et très désagréable. En plus Hurwitz n’a pas été aidé par l’initiative épisode 0 qui a coupé l’élan de son premier arc dès le second épisode.

Hurwitz est vraiment un très bon scénariste, mais il faut qu’il compresse un peu plus ses scénarios pour leur donner une certaine densité.

FLASH 16

FLS_Cv16_0Scénario : Brian Buccelatto & Francis Manapul

Dessin : Francis Manapul

Sollicitation : The Flash takes Grodd into the Speed Force in a last-ditch effort to defeat the mad gorilla! And…he loses?!Plus: The Rogues, the introduction of a major villain and a look at the one and only date between Barry Allen and Iris West in The New 52!

Avis : au vu des récents épisodes de Flash, je commence à penser à arrêter la lecture de cette série. En effet l’arc sur Grodd annoncé comme épique et pleins de rebondissements s’avère d’un ennui certain et si le titre se distinguait par sa fraicheur au début, il a désormais perdu cet élément au détriment d’une intrigue vue et revue. Par ailleurs après 15 épisodes je n’ai toujours pas compris l’intérêt de ramener le personnage de Barry Allen, que je trouve assez peu charismatique par rapport à Wally West.

La seule vraie bonne chose de cette série reste le boulot de Manapul sur la partie graphique et son inventivité en matière de mise en scène, mais j’ai tout de même le sentiment qu’à force de mettre l’emphase sur cet aspect, le côté scénario a été laissé de côté.

Dommage, encore une occasion ratée pour Flash qui décidément ne se sera jamais remis du départ de Johns, je parle de son premier run, car son second est une des pires choses qu’il ait écrite selon moi…

Red Lantern  16

REDL_Cv16Scénario : Peter Milligan

Dessin : Miguel Sepulveda

Sollicitation  :“RISE OF THE THIRD ARMY” continues! As battle lines are drawn, Atrocitus raises an army of unimaginable power…and it’s not the Red Lanterns!More tension builds between Bleez and Rankorr while on their mission to Earth! Plus: What is Dex-Starr’s quest?

Avis : suite du non crossover Rise of The Army et là j’arrive au bout du bout de mes blagues (déjà qu’en temps normal je suis court niveau humour, là refaire le même pitch pendant 4 mois merci DC !!!!), bref il se pourrait que ça bouge un peu dans cet épisode, puisque nous avons vu dans le numéro 15 qu’Atrocitus s’était gardé une petite surprise pour les gardiens puisque le monsieur s’était préservé une armée de Manhunter (les gugusses robotiques qui ont annihilé toute vie dans son secteur) et qu’il compte les lâcher sur les gardiens …enfin si les cocotes minutes en question ne sont pas trop occupés à lui refaire le portrait façon puzzle (comme dirait l’autre…).

Bref assez bizarrement on dirait que cette histoire a réveillé le Red Lantern endormi depuis son lancement…peut être la dernière chance de ce titre.

A noter la sortie de :

– Batman Incorporated 7, par Grant Morrison et Chris Burnham, le titre entre dans une phase décisive alors que le Leviathan met son plan à exécution pour détruire Gotham au moment où Batman Inc et son boss sont à terre.

– Justice League Dark 16, par Jeff Lemire et Mikal Janin, suite de l’arc qui transporte les membres de la ligue dans un nouvel univers où les règles de la magie sont profondément altérées et où les ètres à pouvoirs sont pourchassés et persécutés.

– SUPERMAN 16, par Scott Lobdell et Kenneth Rocafort, suite de H’el on Earth et suite de mon désintérêt tant pour ce crossover que pour ce titre…

– TALON 4, par Scott Snyder et James Thinion IV & Guillem March, suite de la série Talon qui sans être la série du siècle est assez sympathique à suivre

– TEEN TITANS 16, par Scott Lobdell et Brett Booth,  tie in à Death on the family donc sans moi

IMAGE COMICS

GLORY 32

_glory__32Scénario : Joe Keatinge

Dessin : Ross Campbell, Owen Gieni, Emi Lenox, Greg Hinkle,Sloane Leong, Jed Dougherty

Sollicitation : WAR TORN, » Part Two The dawn before war. Glory and her allies face inevitable death. With only hours left to live, everyone’s final moments are revealed in short stories illustrated by some of the greatest new talents in comics, including OWEN GIENI, GREG HINKLE, SLOANE LEONG, JED DOUGHERTY and a very special crossover with EMI LENOX’s EMITOWN

Avis : voilà une série dont on a  peu parler malgré sa qualité. Elle aussi fait partie des titres relancés dans le cadre du retour des titres Extreme comics, dont fait partie Prophet. A la base Glory fut « créée » par Rob Liefeld comme une espèce de clone légale de Wonder Woman. A la différence près que Liefeld ne se gênait pas pour représenter la belle dans des tenues affriolantes, l’objectif étant bien entendu d’affoler les sens des ados pré-pubères des années 90. Une époque où c’était pas évident de trouver du porno quand on avait moins de 18 ans. Pas comme aujourd’hui en somme où il suffit de taper quelques mots dans un moteur de rechercher pour accéder à absolument tout le porno qu’on veut dans l’univers connu..(quelle belle époque on vit tout de même).

Bref, passons sur mes digressions habituelles. Au lieu de reprendre cette Wonder Woman uber sexuelle de Liefeld, les auteurs de ce relaunch ont poussé le côté guerrier de la belle au point de transformer le personnage en une espèce de Hulk au féminin… ce qui ne l’empêche pas de s’envoyer en l’air plus souvent que Wondie…

Le fil rouge du récit de Keatinge est lié aux origines de Glory qui est avant tout née pour mettre fin à la longue guerre qui oppose la race guerrière de sa mère à la race de démon de son paternel…sauf que … ben comme montré dans le précédent épisode, le paternel en question n’est plus vraiment maléfique si bien qu’il a remis le couvert avec la mère de Glory…que tous croyaient morts depuis des années…Ajoutez à cela des visions du futur qui montre que la guerre de Glory a dévasté la Terre, il devient évident que le combat qui s’annonçait assez clair entre le bien et le mal n’est plus aussi clair maintenant et il se pourrait bien que les décisions de Glory mènent à un désastre.

Le scénario de cette série est vraiment inspiré, tout comme les dessins et comme il s’agit là du dernier arc par l’équipe artistique en place, je vous la recommande chaudement.

INVINCIBLE 100

INVINCIBLE 100Scénario : Robert Kirkman

Dessin : Ryan Ottley

Sollicitation : 10th ANNIVERSARY LANDMARK 100 th ISSUE SPECTACULAR! THE DEATH OF EVERYONE: CONCLUSION! It’s all been building to this. Mark Grayson’s entire life as a superhero, all he’s learned, all he’s endured, it’s all been leading to this one moment. Will he become the hero he was meant to or will he choose… a DIFFERENT path? The aftermath of this EXTRA-SIZED issue will shock you.

Avis : c’est un nouvel exploit qu’accomplit Robert Kirkman ce mois-ci avec la sortie du numéro 100 d’Invincible. Il y a quelques mois, son autre série phare Walking Dead atteignait ce numéro hautement symbolique à une époque où les titres inde ont beaucoup de mal à exister et où le marché est dominé par Marvel et DC plus que jamais.

Invincible est un titre qui n’aurait jamais du marcher. En effet lancé en 2003 avec d’autres séries Image pour surfer sur la vague du retour du super-héroïque après des années de domination par des titres mystiques, il fut très vite le seul survivant de cette vague, les autres séries étant décimées faute de ventes.  A ce moment les ventes d’Invincible ne sont d’ailleurs pas fameuses et il ne survit que parce que Kirkman veut aller au moins jusqu’au numéro 12 et notamment sortir le gros cliffanguer du titre (à savoir la vraie origine d’Omniman et la raison de sa présence sur Terre). Là une chose magique se produit, une rareté : les ventes commencent à légèrement augmenter et ce de mois en mois. Un titre qui était non viable parvient dès lors à se maintenir à flot.  Depuis des années les ventes d’Invincible se sont stabilisés  et alors que la plupart des comics ont tendance à perdre des lecteurs, la série de Kirkman et Ottley est incroyablement régulière et s’appuie sur une base de fans fidèles.

Presque 10 ans après, Invincible est devenu une des figures de proue d’Image, l’un de ses titres les connus. Kirkman et Ottley qui au début ne racontait « que » les aventures d’un super-héros ado sur un ton très innocent on peu à peu bâti un univers riche de centaines de personnages et d’intrigues à foison. A tel point que les auteurs ont pu mettre Mark Grayson, le héros de la série, au placard pendant une grande partie de l’année 2012 et s’appuyer sur les autres personnages sans aucun problème. La qualité de la série n’a diminué à aucun moment.

Ce n’est donc pas une surprise de voir le titre commençer à sortir des spin offs entre les Guarding The Globe ou Invincible Universe. Si vous ne vous êtes pas mis à Invincible, il n’est jamais trop tard, vous comprendrez alors pourquoi on ne cesse de dire qu’il s’agit là d’une des meilleures séries super-héroïques du marché !

MARVEL COMICS

AVENGERS 4

AVENGERS 4Scénario : Jonathan Hickman

Dessin : Adam Kubert

Sollicitation : The Secret Origin of Hyperion. The Legacy of the Garden unfolds in the Savage Land. “We’ll have to field test our theories here. NOW.” –Dr. Deeds

Avis : et oui comme je l’annonçais la semaine dernière, les incohérences du planning de sorties Marvel au mois de janvier pour le titre Avengers fait qu’après presque 3 semaines de retard, la série sort deux épisodes d’affilée d’une semaine sur l’autre ! Et avec cette série, nouvel arc veut aussi dire nouvel artiste donc celui qui va se briser les poignets à dessiner tout cela nous salue ! Heureusement le monsieur n’est pas un manchot, loin de là puisqu’il s’agit d’Adam Kubert, habitué pendant des années du coin X de l’univers Marvel.

Côté contenu, bien que j’ai apprécié le premier arc d’Avengers version Hickman, je trouve que la conclusion est assez étrange, outre le deux ex machina qui règle le gros problème des Vengeurs, je suis surpris de la manière dont ils ont laissé les vilains de cet arc …

A voir pour la suite, qui apparemment va se concentrer dans cet épisode sur les conséquences des actions des dits vilains sur la Terre, ainsi que sur les origines d’Hyperion (le proto Superman de l’univers Marvel) qui est un personnage dont je n’ai rien à cirer. Je sais que c’est le travail du scénariste de m’intéresser, mais dans le cas présent, vraiment rien à foutre, d’autant que l’on sait tous comment finissent les personnages trop puissants dans l’univers Marvel…

PUNISHER WAR ZONE 4

punisher WZ 4Scénario : Greg Rucka

Dessin : CARMINE DI GIANDOMENICO

Sollicitation : The Punisher tries to break Cole out of jail. The Avengers stomp him. A lot.

Avis : nous arrivons donc à l’avant dernier épisode du run de Greg Rucka sur le Punisher et donc l’un des derniers épisodes cohérents sur le personnage avant qu’il n’aille faire des papouilles avec Elektra dans Punisher (je ne spoile rien c’est dans les sollicitations du mois d’avril, et au passage dois-je préciser à quel point je trouve que c’est une énorme connerie ? non mais sans blague, le Punisher ne devrait être avec personne !!! absolument personne ! je me fous de savoir que tel ou tel scénariste ait établi une connexion entre les personnages, c’est juste contraire à la nature profonde du personnage !).

Cet épisode va par ailleurs marquer le retour du Punisher à la maison, c’est à dire New York après son petit tour autour du monde pour aller buter du méchant à l’internationale. Il doit maintenant revenir pour sauver sa camarade, condamnée à mort dans le précédent épisode…

Et pour ceux que ça intéresse :

– Superior Spider-Man 2, par Dan Slott et Ryan Stegman, pour ceux qui aiment donc.

A propos Sam 1974 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Dans ta rage frénétique face au traitement qui attend Frank Castle dans les temps à venir, je crois que tu as confondu Punisher et Thunderbolts dans ton avis sur Punisher War Zone. Petite semaine pour Marvel après les blockbusters de la semaine dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.