Guide de lecture Comics VO : semaine du 20 février 2013

Une semaine résolument tournée vers le rire au vu de certaines sorties. Il me semble évident que les éditeurs mainstream ont décidé de nous faire marrer avec chez DC l’arrivée de la JLA et de ses 52 couvertures et du lancement de Vibe, le personnage le moins attendu de tout l’univers DC. Et chez Marvel, on rigole d’avance avec l’arrivée d’une mini consacrée à Alpha (vous savez le personnage dont on voulait tous qu’il crève environ 3 cases AVANT  son apparition…), mais aussi le retour de Nova écrit par …Jeph Loeb ce qui nous dit tout ce que nous avons besoin de  savoir sur la qualité de cette série …

DC COMICS

ACTION COMICS 17

AC_Cv17Scénario : Grant Morrison

Dessin : Rags Morales

Sollicitation : You don’t dare miss Grant Morrison’s stunning, extra-sized final issue of ACTION COMICS!It’s no small battle as Superman fights to save all of creation in this epic!This issue is destined to be a milestone in The New 52!  Plus: In the backup story, whatever happened to the men of tomorrow(s)?

Avis : non Morrison n’achève pas son run sur Action comics avec cet épisode, ne pas se fier à la sollicitation un peu ancienne, puisque DC lui a accordé un épisode bonus pour conclure ses intrigues. J’ai déjà largement expliqué ce qui à mon sens ne fonctionnait pas pour moi dans le travail effectué par le scénariste sur le titre. Il est plus que temps que cela se termine et je pense que lui aussi désire ardemment s’en aller…

GREEN LANTERN 17/ GREEN LANTERN CORPS 17/ NEW GARDIANS 17

GL_Cv15Scénario : Geoff Johns, Peter J.Tomasi, Tony Bédard,

Dessin : Doug Mahnke, Fernando Pasarin, Aaron Kuder,

Sollicitation : An epic, destiny-fueled adventure begins here with part one of “WRATH OF THE FIRST LANTERN!” The threat that first led to the formation of the Guardians of the Universe returns—and he’s set his sights on the biggest and brightest of the Corps! Simon Baz comes face-to-face with his first supervillain—BLACK HAND!—as the First Lantern targets them both with “life decimation.”Plus: The ultimate fate of Hal Jordan and Sinestro is revealed!

“WRATH OF THE FIRST LANTERN” continues!  It’s the Green Lanterns vs. the Guardians of Oa and the Third Army—but which side will the First Lantern take?

“WRATH OF THE FIRST LANTERN” continues!  Green Lantern Kyle Rayner has mastered the emotional spectrum. Will he manifest the powers of the White Lantern, or succumb to those awesome energies?

Avis : Comme le mois dernier triple dose de force verte !!! après des mois de tergiversations dans les différents titres GL, Peter Tomasi nous a enfin raconté ce qu’était censé être ce fameux non crossover … dans un putain d’annual. Comme je l’ai déjà dit, le plus ironique est que cet annual était très bon, un très bon rythme, un bon suspens, pas mal d’action et enfin la 3e armée à l’œuvre. Mais on sent bien que cette armée des gardiens n’était qu’un strapontin pour amener sur le devant de la scène la vraie menace, à savoir le premier Lantern qui nous est teasé depuis presque deux ans maintenant. En effet les premiers indices allant dans cette direction remontaient au crossover de War of the Green Lantern.

Après Parallax, après Sinestro, après Nekron et Krona , il faut voir si les scénaristes GL ne vont pas se louper pour introduire ce nouveau vilain qui a bien entendu un énorme potentiel puisqu’il nous fait remonter à l’origine du corps, tout en maîtrisant l’ensemble du spectre émotionnel. Les auteurs ont crée tout un mystère autour de son identité, ce qui semble indiquer qu’il s’agit de quelqu’un que nous connaissons.

Il s’agit là de la dernière grande saga de l’équipe créative actuelle avant le grand chambardement qui interviendra après l’épisode 20, bonne chance à eux et notamment à Geoff Johns et Peter Tomasi qui malgré quelques baisses de tensions occasionnelles auront transformé la franchise GL à jamais.

JUSTICE LEAGUE 17

JUSTL_Cv17Scénario : Geoff Johns

Dessin : Ivan Reiss

Sollicitation :  The epic, full-length conclusion to “THRONE OF ATLANTIS” hits as Aquaman and the League make a sinister discovery that changes both the outcome of the war and the future of the Justice League! What is THE GRID—and what does it mean to expanding the Justice League?

Avis : conclusion d’un crossover qui m’a agréablement surpris par sa qualité et une certaine densité, quelque chose qui manquait à Geoff Johns ces derniers temps. Sauf que si vous relisez ces épisodes vous comprenez pourquoi vous avez une plus grande sensation de consistance : les épisodes font plus de 20 pages et en somme nous retrouvons ici ce qui devait être des épisodes de taille normale et non tronqués depuis que nous avons eu ce passage des comics à 20 pages. Sans le dire et l’avouer DC passe ses titres à 3,99$, comme la concurrence, avec un sentiment de gêne évidente surtout après toute la campagne : hold the line sur des prix maintenus à 2,99$.

Mais pour une fois ne boudons pas notre plaisir, nous avons là un vrai arc épique, où je m’aperçois que le scénario ne néglige pas les relations entre les différents personnages qui enfin commencent à nouer des relations d’amitié.

Revenez lire la Justice League c’est bien !!! oh et Ivan Reiss déchire ses parents, ses grands parents et tous ses ancêtres sur au moins 8 générations !

JUSTICE LEAGUE OF AMERICA 1

JLA_1Scénario : Geoff Johns

Dessin : David Finch

Sollicitation : The march toward TRINITY WAR begins with part one of “WORLD’S MOST DANGEROUS”! Green Lantern! Green Arrow! Catwoman! Katana! Vibe! Hawkman! Stargirl! They aren’t the world’s greatest super heroes—they’re the most dangerous! But why does a team like the JLA need to exist? What is their ultimate mission? And who is pulling the strings? Plus: Find out why Martian Manhunter is the most dangerous of them all. Period.

Avis : première crise de rire de la semaine (oui parce qu’il vaut mieux en rire à ce niveau), c’est bien entendu le relaunch de Justice League of America par Geoff Johns et David Finch. De fait avec l’arrivée de ce nouveau titre Johns accroît un peu plus son influence sur le versant Justice League de l’univers DC. Il est fort probable que DC veuille à nouveau transformer ce pôle en une nouvelle franchise rentable. Après tout si Marvel peut avoir une dizaine de titres Avengers et X-Men, pourquoi pas sur la Justice League (ce qui fut le cas au début des années 90 au passage).

Si la première année de Johns sur la Justice League n’ a pas été flamboyante, bien qu’après relecture, un peu de recul et surtout en s’enfilant tous les épisodes d’affilée, je trouve que tout cela tient un peu plus la route qu’à la lecture single, sa seconde année  a commencé sous de meilleure auspices avec Throne of Atlantis qui pour le moment est une vraie bonne surprise.

Il y a, outre ce regain de forme de Geoff Johns, des raisons d’espérer que ce nouveau titre sera de meilleure qualité. Tout d’abord le scénariste retrouve des personnages qui l’ont toujours inspiré et en premier lieu Stargirl. Je suis personnellement ravi de revoir le personnage qui fut la porte d’entrée dans l’univers DC de Johns et un regard neuf pour le lecteur sur le titre JSA. Autre personnage dont j’attends beaucoup : Hawkman. Le scénariste l’avait déjà sous sa coupe dans JSA et dans sa série éponyme et s’en sortait très bien. Il parviendra peut être à laver l’affront fait au héros lors du relaunch.

Je suis plus réservé sur les autres personnages : Simon Baz dont je n’ai toujours pas compris l’intérêt (et dont le côté stéréotypé m’agace, voire est légèrement insultant..,) Vibe dont on se demande un peu ce qu’il vient faire là (c’est un peu cherchez l’intrus sur ce coup), Katana qui est un personnage intéressant en équipe mais de là à la placer dans la JLA c’est étonnant et enfin bien sûr Catwoman dont on peut aussi se demander ce qu’elle vient faire là.

Pour Green Arrow, là il faut voir comment Johns va travailler avec Lemire pour se coordonner. Je ne m’attarderai pas sur Steve Travor qui reste pour un personnage sans aucun intérêt.

Un titre donc avec du potentiel, mais des questions demeurent sur la présence de certains personnages…

Justice League of America’s Vibe 1

JLA_VIBE_1Scénario : Andrew Kreisberg & Geoff Johns

Dessin : Pete Woods

Sollicitation :  No, that’s not a typo. Vibe stars in his own ongoing monthly title, starting with this debut issue cowritten by GEOFF JOHNS! One of the most unlikely members of the Justice League of America ever (okay, THE most unlikely) will soon discover he’s one of the most powerful individuals on Earth. But how did Vibe get his abilities? What is the cost to them? And why does the JLA want him on the team so desperately !  Plus: We’ve seen the Red Room and the Black Room, but what is…the Circus?

Avis : seconde crise de rire de la semaine …ai-je vraiment besoin d’expliquer pourquoi ? voilà un personnage dont la mort a fait pousser une ouf de soulagement tant à DC qu’aux lecteurs se disant tous « on est au moins débarrassé de ce personnage assez gênant… ». Non, non DC devait le ramener et lui filer sa série !!! Mon pronostic ? malgré la présence de Geoff Johns, je prédis un petit démarrage et une annulation en moins d’un an. Le pire étant que le série pourrait être bien mais souffrir de la réputation calamiteuse du personnage et de l’asphyxie du marché (oui parce qu’entre Marvel qui nous sort des séries presque hebdomadaires, les 52 de chez DC et les inde, ben faut faire des choix !!!).

WONDER WOMAN 17

WW_Cv17_j0nz1l8xn38y_Scénario : Brian Azzarello

Dessin : Tony Akins

Sollicitation : Wonder Woman, War and Orion must join forces to save Zola’s baby from Hermes! Orion’s reasons for helping Wonder Woman lead to a disastrous betrayal! Plus: The truth about the dreaded First Born is revealed! Woe to the world…

Avis : suite du run d’Azzarello sur WW qui malgré l’introduction très intéressante d’Orion dans le précédent épisode patine un peu je trouve depuis quelques mois. L’apparition d’un des premiers enfants illégitimes de Zeus semble être la prochaine grande menace que veut mettre en place le scénario, mais son introduction est vraiment trop lente et la menace qu’il peut représenter encore peu claire après presque 6 mois…

DC COMICS / VERTIGO 

HELLBLAZER 300

Scénario : Peter Milligan HLB_Cv300

Dessin : Giuseppe Camuncoli, Stefano Landini

Sollicitation : It’s the heart-rending conclusion of “DEATH AND CIGARETTES”—and the end of Vertigo’s longest running series. John Constantine has escaped, cheated, narrowly avoided and even reversed death on multiple occasions over the past 25 years. Now, we will test whether the old boy has one more second chance in him. Don’t miss this epic, oversized special issue celebrating everything that makes John Constantine so bloody unique.

Avis :  c’est toute une époque qui touche à sa fin avec la publication de ce 300e épisode de Hellblazer qui marque en un sens la fin du label Vertigo. Sur le papier il continuera à exister et même à publier des comics de temps en temps, mais sa raison d’être a désormais disparu. Pendant plus de 20 ans Vertigo a servi de réservoirs à talents et à idées pour DC Comics, le renouvellement créatif de l’éditeur est souvent venu de son petit label et la reconnaissance de la critique s’est souvent portée vers les séries de Vertigo, bien plus que vers celles de DC.

Hellblazer, dont les ventes de single sont depuis des années microscopiques, est devenu au fil du temps le fil rouge de la compagnie, lancé à la base sur les créations d’Alan Moore dont le talent et les idées novatrices pour les comics américains a virtuellement entraîné la création de Vertigo. Il fallait un lieu pour accueillir ses séries qui ne pouvaient trouver leurs places dans l’univers DC habituel, ce lieu se fut Vertigo.

Avec les années les titres phares se sont succédés ; Sandman, Preacher, Swamp Thing, Animal Man et ces dernières temps des séries comme Scalped, DMZ, Fables ou encore American Vampire. Je cite ce dernier titre pour une bonne raison, c’est grâce à lui que DC a vraiment  repéré Scott Snyder qui permet aujourd’hui à DC de vendre plus de comics Batman que jamais. Avant de s’éteindre , Vertigo aura révélé un dernier diamant.

Je sais que je parais exagérément pessimiste, mais il me semble évident que DC ne s’intéresse plus à Vertigo et va désormais faire ses courses chez Image pour renouveler ses équipes créatives, ce que la compagnie fait à vitesse grand V, puisque à peine arrivées nombre d’entre elles sont virées sans ménagement …

Au revoir à toi donc John Constantine, tu t’apprêtes à rejoindre de manière définitive l’univers DC, ce qui signifie : plus de jurons, plus de sexe, plus de beuveries, plus de politiquement incorrect. Juste du bon super héros parsemé d’occulte (ce qu’est au fond Justice League Dark…).

IMAGE COMICS

HAPPY 4

HAPPY 4Scénario : Grant Morrison

Dessin : Darick Robertson

Sollicitation : Christmas is here and the bad men are about to open their presents! It’s showdown time but can Nick Sax save the day without Happy to help him – or will he screw this up like everything else? You must not miss the blood-drenched conclusion of our heartwarming Yuletide classic!

Avis : nous arrivons donc au terme de la mini série Image concoctée par Grant Morrison et Darick Robertson. Une chose est sûre : Morrison s’est ici fait plaisir et s’est lâché après des années à travailler sur des personnages iconiques comme Batman ou Superman. Cette liberté retrouvée s’est traduite par un langage on ne peut plus fleuri et la description de personnages apparemment tous plus horribles les uns que les autres.

Le personnage principal n’y échappe pas, mais il est intéressant de constater que Morrison est parti d’un personnage intègre avant de lui faire connaître une descente aux enfers qui le transforme en le pire des enfoirés. De fait le gentil petit cheval qui s’est manifesté à lui dans le premier épisode et qui l’a collé au train depuis lors est un ami imaginaire d’une petite fille enlevée dont l’innocence est elle aussi sur le point de disparaître.

Si ce n’est pas le meilleur travail de Morrison, c’est sans doute celui de son collègue au dessin que j’ai rarement vu aussi inspiré ! Robertson va très loin dans le niveau de détail et on sent qu’il se fait plaisir. Si je n’avais pas été autant convaincu que cela par les premiers épisodes au niveau scénario, le 3e épisode et sa révélation choc ont été plus plaisants.

Une mini série sympa dans l’ensemble mais pas non plus le chef d’oeuvre de Morrison.

A noter aussi les sorties de :

– REVIVAL 7, de  Tim Seeley et Mike Norton, un serial killer se ballade dans la ville des ressuscités, il revient à l’héroïne de la traquer. La série reste sympa mais il faudrait tout de même que l’intrigue bouge un peu…

– SAGA 10, de Brian K.Vaughan et Fiona Staples, après un épisode de transition le mois dernier consacré au chasseur de primes qui traque les héros, nous les retrouvons au centre d’une intrigue qui pour ce second arc prend clairement son temps. Il est dommage que Vaughan décompresse de la sorte même si la série reste de grande qualité. Et avant de m’accuser d’infamies contre la série, réfléchissez bien au contenu réel des derniers épisodes et vous verrez que j’ai raison.

MARVEL COMICS

ALPHA BIG TIME 1

ALPHAScénario : JOSHUA HALE FIALKOV

Dessin : Nuno Plati

Sollicitation : From the pages of AMAZING SPIDER-MAN, get ready for the greatest hero who ever existed…EVER!Alpha was having an awesome time of it, till that buzz-kill Spider-Man made him quit being a hero. But that was then …and this is NOW! Josh Fialkov & Nuno Plati (Amazing Spider-Man) reunite to tell the tale of a hero whos about to hit the BIG TIME!

Avis : autre bonne blague de cette semaine avec le lancement d’une mini série consacrée à Alpha, oui le mioche totalement insupportable crée dans Amazing Spider-Man par Dan Slott à l’occasion des 50 ans du personnage (oui merci au scénariste encore une fois pour cet épisode vraiment à chier). On se souvient que Peter avait ramené les pouvoirs du gamin au point de départ à la fin de l’arc, lui indiquant que désormais ils augmenteraient de manière croissante. Nous avons donc là le traditionnel parcours chiant du personnage crétin qui va apprendre des grandes leçons sur la vie comme « un grand pouvoir donne de grandes responsabilités ». Si vous lisez des comics, notamment de Spidey, depuis quelques temps, le contenu de cette mini est tellement prévisible qu’elle en présente encore moins d’intérêt.

A éviter.

AVENGERS 6

AVENGERS 6Scénario : Jonathan Hickman

Dessin : Adam Kubert

Sollicitation : The Secret Origin of the Universe: Watch as for the first time in history, The Universe becomes sentient! And what is Captain Universe’s role in it all, especially as a member of the Avengers?

Avis : ouh là rien qu’à la vue de la sollicitation, on sent qu’on va avoir un épisode pur Hickman cette semaine ! c’est à dire plein de sens, de profondeur et remplis de pas mal de concepts et d’idées qui vont demander plusieurs relectures pour comprendre ce qu’il a cherché à dire. De ce que mon intellect limité peut comprendre, c’est que Hickman va s’intéresser à son deux ex machina du premier arc, à savoir Captain Universe, qui on s’en souvient avait résolu tous les problèmes des Vengeurs en disant aux méchants qu’ils étaient méchants (je résume grossièrement !).

Après Hyperion et Smasher dans les épisodes précédents, le scénario s’attarde donc à nouveau sur l’un des membres les moins connus de l’équipe et encore une fois l’un des plus puissants. On se rend compte à cette occasion qu’Hickman a rempli son titre de poids lourds en termes de puissance de feu, en termes de popularité c’est autre chose…

CAPTAIN AMERICA 4

CAP4Scénario : Rick Remender

Dessin : John Romita Jr

Sollicitation :  Introducing Jet Black! She’s waited her whole life for the chance to destroy Captain America!

Avis : voici un épisode fort attendu cette semaine ! en effet Rick Remender nous avait laissé avec la mâchoire par terre et le cul sur nos chaises avec le contenu de la dernière page du numéro 3. Il semblerait donc que les expériences de Zola dans le premier épisode aient eu des conséquences pour le moins …inattendues, du moins du point de vue de Cap qui du coup se retrouve un peu avec un passager clandestin ! Je ne vais pas spoiler, mais l’idée est assez dingue et pour une fois on a vraiment l’impression de lire un truc inédit, ce qui pour un vieux lecteur comme moi est un sentiment rafraîchissant.

En tout cas Captain America fait incontestablement partie des réussites du relaunch de Marvel, la présence de Remender y est pour beaucoup, mais aussi l’énergie de Romita qui semble bien plus inspiré sur ce titre que ce que nous avons pu voir de lui ces dernières années. Tant mieux !

A ne pas manquer.

INDESTRUCTIBLE HULK 4

HULK4

Scénario : Mark Waid

Dessin :Leinil Yu

Sollicitation :  Hulk is the strongest there is…on land. But in the ocean Attuma rules! Bruce Banner leads SHIELD in a race to the ocean floor! Plus, which one of Banner’s new lab assistants holds a deadly secret?

Avis : Suite d’une série qui me laisse pour le moment assez perplexe. Après 3 épisodes je ne vois en effet toujours pas où veut en venir Mark Waid. Je suis persuadé qu’il a une idée précise en tête, c’est tout de même Mark Waid les enfants, mais son approche d’épisodes solos sans liens entre eux est assez déconcertante. Soyons clairs je suis à 400% pour des épisodes auto contenus car comme tout le monde j’ai passé le stade de saturation avancé des arcs en 4 millions de partie dont certains scénaristes se sont faits les experts, mais j’aimerais tout de même voir un fil rouge, une intrigue globale se dégager et pour le moment ce n’est pas le cas.

A voir donc, mais on dirait que le scénario prend la longue route sur ce coup…

NOVA 1

NOVA1Scénario : Jeph Loeb

Dessin : Ed McGuinness

Sollicitation : The Human Rocket returns! You’ve followed him through the history making (and changing!) AvX and now the mystery of the all-new Nova are revealed in this breathtaking new ongoing by the best-selling, award winning team of Jeph Loeb and Ed McGuinness (RED HULK, Avengers X-Sanction). Sam Alexander is a kid bound by the gravity of a small town and a father whose ridiculous, drunken fairy tales about a “Nova Corps” were just another heavy burden in a life full of them. But luckily for Sam Alexander…soon gravity won’t even matter. And those troubles? It’s like they’re a billion miles away.

Avis : et enfin le dernier fou rire de la semaine (mélé d’une certaine amertume pour le fan du vrai Nova Richard Rider) à savoir : Marvel qui essaye de nous vendre, encore, un titre, écrit par Jeph Loeb !!!! Je rappelle pour ceux qui auraient légèrement distraits ces dernières années, que depuis son arrivée chez Marvel le monsieur s’est ingénié à nous pondre des scénarios soit simplistes soit tirés par le cheveux avec comme seule fonction de servir à ses dessinateurs vedettes des scènes de pures fan service (esprit d’Image des années 90 sort de ce corps). Si je n’étais pas sûr du contraire on jugerait presque que le monsieur est en fait un sous marin de DC payé pour couler les titres Marvel sur lesquels il passe…

Bon en clair vous m’aurez compris : ce sera à chier, donc arrêtez d’encouragez Marvel et n’allez pas lire ce machin !!!

SAVAGE WOLVERINE 2

SWOLVERINE 2Scénario : Frank Cho

Dessin : Frank Cho

Sollicitation : Wolverine and Shanna venture into the depths of the Forbidden Island…but what will get them first, the Island’s inhabitants or their tempers? Another hero crash lands on the island…but is he friend or foe?

Avis : tiens en parlant de fan service, autant être clair le premier épisode de Savage Wolverine était très exactement ce à quoi je m’attendais : du Wolverine qui dégomme du Vélociraptor et Shanna en tenue super sexy ! Le titre est ce qu’on attend de Frank Cho, pas besoin d’utiliser son cerveau (en même temps c’est du Wolverine …) juste d’avoir des yeux pour mater pendant les 7 min et 32 secondes que demande la lecture.

Du sang, du dino et de la fille sexy : que demande le peuple en somme. Et oui vous pouvez me remercier pour avoir trouvé la variante cover de Manara…

THOR GOD OF THUNDER 5

THOR 5Scénario : Jason Aaron

Dessin : Esad Rubic

Sollicitation : The shocking finale of the God Butcher! As three Thors from three eras race to stop the God Butcher, the full extent of his vicious scheme takes terrifying shape.

Avis : Fin avec cet épisode du premier arc de Jason Aaron sur Thor, et quel premier arc mes aïeux !!!! Il faut bien l’avouer le scénariste nous a tous pris par surprise avec un démarrage en fanfare et une suite qui a tenu toutes ses promesses. Accompagné d’un Esad Rubic en grande forme, le scénariste a crée un récit qui s’étale sur plusieurs millénaires et met en face de Thor un ennemi déterminé à éliminer tous les dieux de l’univers. Après une première confrontation sanglante dans le passé, Thor retrouve cet ennemi dans le présent alors qu’il décime des panthéons entiers à travers la galaxie et alors que dans le futur un Thor au crépuscule de sa vie est assiégé dans une Asagrd en ruine par l’armée de son ennemi qu’il combat sans fin puisque … son ennemi refuse de le tuer le condamnant à combattre encore et encore

Le dernier épisode s’achevait encore sur une fin superbe et un cliffanguer totalement inattendu alors que le Thor du présent … est projeté dans l’avenir dépeint depuis le relaunch de la série. Il reste encore de nombreux mystères à éclaircir dans ce dernier épisode : que s’est-il passé dans le passé pour que Thor s’accuse du massacre actuel ? pourquoi Gor voue t-il une telle haine envers les dieux ? En tout cas j’ai hâte de voir ce qu’Aaron a en stock pour ce titre.

A propos Sam 2120 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

Répondre à Marti Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.