ONLPQDC #6 : Ted [film]

Crédits :

Réalisation : Seth McFarlane

Casting : Mark Wahlberg, Mila Kunis

affiche-tedL’histoire : quand John était un petit garçon, il n’avait aucun ami et cela le rendait tout triste dans son petit coeur.  Le jour de noël, ses parent lui offrirent un ours en peluche tout mignon que Johns aima de tout son petit coeur immédiatement, si bien qu’il fit le voeu que Ted, sa peluche, soit réel et en vie…et miracle de noël, ou mutation nocturne, Ted pris vie. Cela fit alors grand bruit dans tout le pays…jusqu’à ce que tout le monde s’en tape le haricot comme de toute chose.

De nos jours John et Ted sont toujours les meilleurs amis du monde, vivent encore ensemble ce qui n’est pas du goût de la copine du jeune homme désormais trentenaire, mais qui conserve la maturité d’un gamin de 14 ans 1/2. A ses yeux Ted est le principal responsable de l’immaturité de son homme et il faut le dire, elle n’a pas vraiment tort.

La créature adorable est devenue un invétéré fumeur de joint, alcoolo sur les bords , amateur de putes en tout genre et j’en passe et des meilleures. Ce qui est bien quand on est à la fac, mais ce qui se passe à la fac doit rester à la fac…

Avis : Ted est le succès comique au cinéma de l’année 2012 et la première réalisation réussie du trublion américain Seth McFarlane. L’esprit derrière les séries à succès Family Guy (les Griffin en VF), American dad ou encore le Cleveland show (que personnellement je ne trouve pas drôle du tout mais passons) passe donc ici de l’animation au cinéma, mais ne perd pas vraiment sa verve au passage. Si vous êtes un amateur des séries  que je viens de citer, vous connaissez bien la veine de l’humour de McFarlane : trash à tendance scato absolument pas politiquement pas correct…du moins en apparence.

Ted 1

Le film peut se découper en deux parties, la première qui couvre la première heure est tout simplement hilarante. Le réalisateur se lâche sans vergogne et tout le monde en prend pour son grade. Le moment fort étant sans doute l’immense java façon années 80 que Ted organise dans son appart. Pour ma part je n’avais qu’une envie : participer à cette teuf énorme. Ben oui, drogue, musique des années 80 et 90, alcool de tous les côtés, filles à ne plus savoir qu’en faire.

On retiendra également les entretiens entre Ted et son patron, ce dernier ne faisant que le complimenter alors que la peluche se livre aux pires  horreurs dans son magasin…Vous l’aurez compris, les ressorts comiques reposent à 4000% sur la peluche doublée par McFarlane lui-même, avec une voix très Peter griffin, ce qui est assez étrange au début, mais normal puisque le réalisateur double également ce personnage dans la série animée. Mais le fait qu’il se moque lui même de cette similarité désamorce assez bien la situation.

TED 2

Autour de Ted les autres personnages rament un peu, ce qui fait que comme ils prennent l’ascendant dans la seconde partie du film, celle-ci est tout d’un coup bien plus sérieuse et beaucoup moins drôle. On retrouve ici le penchant pour Mcfarlane pour le faux politiquement correct, à savoir verser dans le scato, mais finir avec une morale bien gentille qui rassemble toute la famille.

Ce n’est pas vraiment une déception donc, mais je regrette cette perte de jus dans la seconde partie du film…comme je regrette le jeu de Mark Wahlberg, et je dis ça en étant parfaitement conscient que le monsieur serait capable de m’éclater la tête avec seulement son petit doigt tout en étant endormi, mais bon le fait est qu’il joue comme un pied un personnage qui est un crétin fini. Le fait est que Wahlberg peut être un bon acteur, si vous ne me croyez pas allez voir Boogie Night, mais la comédie est sans aucun doute le genre le plus difficile à interpréter et il pèche de manière évidente dans ce domaine.

Le film a donc ses défauts, mais se laisse regarder avec plaisir à partir du moment où on appuie sur accélérer à partir de 1h05 de film…

Au doublage VF de la peluche on retrouve un certain Joey Star, qui s’est fait un petit nom au fil des années. Je pourrais difficilement donner un avis sur sa prestation étant donné que j’ai maté le film en VO, mais les rares passages que j’ai esgourdé avec mes oreilles à moi m’ont confirmé …que je faisais bien de voir le film avec la voix de McFarlane.

En bonus sur le DVD on peut trouver des scènes coupées et on comprend pourquoi pour la simple et bonne raison qu’elles n’apportent rien et qu’elles ne sont pas drôles…

Avis : 7/10 – une comédie sympa à regarder entre potes avec quelques bières et de la musique en fond sonore quand la copine est pas là. A moins que la copine en question soit proche de la perfection et apprécie ce type d’humour, dans ce cas là épousez là parce que vous avez trouvé la perle rare.

A propos Sam 1875 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Parfaitement d’accord avec toi, la première partie du film est à mourir de rire si on aime ce type d’humour, tandis que la seconde devient plus gentillette et prévisible, en mettant les deux pieds dans le déroulement cliché de ce genre de film… mais ne boudons notre plaisir, c’est un très bon divertissement à voir entre potes ! Pour les acteurs il ne faut pas oublier Mila Kunis que je n’avais pas revu depuis That 70’s Show et qui m’a fait craquer tout le film, ou Sam J. « Flash Gordon » Jones qui nous offre une apparition délirante qui donne juste envie de revoir sa kitchissime interprétation du héros d’Alex Raymond !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.