Guide de lecture Comics VO : semaine du 14 Août 2013

DC COMICS

BATMAN 23

BM_Cv23_q4si145qfy_Scénario : Scott Snyder

Dessin : Greg Capullo

Sollicitation : Witness the moment Bruce Wayne becomes Batman as “Zero Year” makes history!  And in the backup story, a young Bruce Wayne fights for his life in a death match in Russia!

Avis : je dois dire que la lecture de cette sollicitation m’a quelque peu rassuré sur le contenu de Year Zero. En effet si les deux premiers épisodes ont été assez intéressants, centrés sur un Bruce Wayne pré Batman et sa lutte contre le gang du Red Hood, avec un final du dernier épisode vraiment bon, on sentait qu’il manquait encore quelque chose. Ce quelque chose étant bien sûr la transformation en Batman. Celle-ci a été abordé de nombreuses fois, mais le moment du déclic pour Bruce Wayne s’est imposé dans Year One et la fameuse chauve souris se posant sur le buste du père du héros alors blessé et en pleine remise en question. La scène mise en images par Mazzucchelli a été reprise de nombreuses fois au fil des années, y compris par Snyder, tant sa force traverse le temps.

Nous avons vu dans le dernier épisode, que Capullo pouvait lui aussi parfaitement représenter cette puissance symbolique et je suis donc curieux de voir comment ce passage va être mis en scène dans cette nouvelle version : respect de Year One ou réinvention complète ? Nous allons bien voir, en tout cas, je ne suis pas prêt d’oublier la dernière page de Batman 22 ! (avec une foule de chauve souris poursuivant Bruce, la masse prenant la forme même de l’animal…). Je dirais bien que je suis optimiste pour la suite, mais le fait que cet arc soit en 11 parties me refroidit vraiment.

GREEN LANTERN CORPS 23

GLCOR_Cv23_89866oox5z_Scénario : Robert Venditti &Van Jensen

Dessin : Bernard Chang

Sollicitation : John Stewart is the new training officer for the Green Lantern Corps, but he’ll have to put his new job on hold when the Durlans attack! Meanwhile, Fatality’s on a mission of her own—one that could make John’s life even more difficult! And what is going wrong with the Corps’ rings?

Avis :  suite de la série GLC, qui bien qu’elle soit censée traiter du corps dans son ensemble s’est fortement recentrée sur le personnage de John Stewart avec la reprise créative du titre. Il faut dire que j’ai toujours eu l’impression que les différents scénaristes ne savaient pas trop quoi faire avec le personnage, coincés entre la version traditionnelle du personnage (vision plus portée par Johns) avec un personnage architecte, plus posé mais obsédé par son passé, et la version très réussie et plus populaire des dessins animés Justice League, où John était un ex militaire sûr de lui, très impliqué dans la ligue et super héros respecté et apprécié.  Cette opposition, couplée à un manque d’idées nouvelles pour le personnage, à clairement geler le personnage dans une non évolution frustrante et une caractérisation pas franchement passionnante.

On dirait bien que les auteurs sont décidés à changer cela en lui donnant une nouvelle position au sein du corps en tant qu’instructeur et sa nouvelle relation avec Fatality. C’est ce dernier point qui me pose problème. En effet la tension entre ces deux personnages remonte à loin et tous les scénaristes ont joué dessus, notamment en raison de la haine portée par Fatality envers John, qu’elle a longtemps jugé responsable de la destruction de son monde…Sauf que maintenant que l’union est « consommée », ben…la tension entre eux a disparu.Sur le reste j’espère qu’on aura un équilibre dans le titre entre les nouvelles recrues formées, des anciens troufions et John. A voir comment les scénaristes vont s’en débrouiller…

JUSTICE LEAGUE OF AMERICA 7

Trinity-War-AugustScénario : Geoff Johns & Jeff Lemire

Dessin : Doug Mahnke

Sollicitation : TRINITY WAR CHAPTER 4! The hunt for a murder suspect leads Superman and his new teammates to the secret behind the Secret Society, while Batman finds the key to the crime—and one of the Leaguers will be forever changed by it. Plus, who is the Secret Society of Super-Villains and what are their plans for Pandora?

Avis : bon alors pour être honnête, je signale juste pour la forme et pour tenir compte de l’importance du machin, mais le coeur n’y est pas. Malgré des qualités évidentes, je ne parviens pas du tout à rentrer dans ce crossover, un peu trop de clichés, de lieux communs et de divisions complètement artificiels. Tout le monde a des taupes partout, tout le monde quitte son équipe pour des raisons aussi légères qu’absurdes, tout le monde se divise parce que ben il faut bien nourrir la machine à histoires, peu importance la vraisemblance des oppositions…Bref dans mon cas, le vieux lecteur que je suis en a un peu trop vu et lu pour parvenir à se laisser emporter par ce récit, et vous entendrez sans doute un ouf de soulagement quand cet arc et Dark Reig…euh, je veux dire vilains united s’achèvera…

 

MARVEL COMICS

INFINITY 1

infinity 1Scénario :  Jonathan Hickman

Dessin : Jim Cheung

Sollicitation : The oversized kickoff to the year’s most anticipate Blockbuster summer event, chaning the way you view the Marvel Universe! The outbreak of war on two fronts: Earth and Space, with our heroes torn between them.  The world-shattering return of Thanos! Includes material from FREE COMIC BOOK DAY: INFINITY

Avis : voici l’autre event qui avec Trinity War me laisse froid comme de la glace et qui m’enthousiasme autant qu’un examen de proctologie ! malgré un paquet insensé d’épisodes prélude dans les séries Avengers et New Avengers, voici un event …auquel je ne comprends toujours rien. Je ne sais pas quels sont les enjeux (à part l’habituel sauvez le monde, se faire un paquet de frics, lancer des nouveaux titres…) et je m’en tape vu le peu de développement apporté aux personnages impliqués. Les héros utilisés par Hickman sont complètement interchangeables…avec à peu près n’importe qui d’autres ! à ce stade, il pourrait mettre en scène l’équipe d’éboueurs de mon quartier, je crois que je serais tout aussi emballé.

Il y a bien entendu la perspective de voir Hickman mettre en scène Thanos, sauf que connaissant le bonhomme, je suspecte de longs monologues sur le sens de la vie et l’inéluctabilité de la mort sur des pages et des pages, avec quelques scènes de destruction et quelques Avengers pour faire un peu de figuration et de lancé de bouclier étoilé…Le côté archi obscure de l’histoire la rend encore moins intéressante que la trop balisée Trinity War.

Bref je me prépare à bailler fortement pour le prix tout à fait délirant de 5$, en espérant un miracle qui ne surviendra surement pas…

THOR GOD OF THUNDER 11

THOR11Scénario : Jason Aaron

Dessin : Esad Rubic

Sollicitation : The grand finale of the epic time-traveling saga of the God Butcher that began in issue #1.After the dust clears, what gods will be left?

Avis :  c’est donc avec cet épisode de Thor que nous arrivons à la fin de la longue et épique saga qui oppose Thor et Gorr le God Butcher depuis le relaunch du titre par Jason Aaron. A la base le concept de tueur de dieux était déjà attreillante, mais Aaron a développé l’idée que tous les mondes avaient leurs dieux (si bien qu’ils avaient une organisation pour régler leurs conflits, autre idée géniale) créant ainsi un panthéon bien plus large qu’Asgard et les quelques rencontres avec d’autres dieux, souvent olympiens. Le cadre a donc à la fois été élargi et recentré puisque Thor aura été plus que jamais au centre de l’intrigue, sauf que dans le cas présent il faut parler de Thor au pluriel avec des incarnations du personnage issus d’époque différentes (passé viking, présent super-hréos et futur roi fatigué d’une Asgard assiégée). Tout ce petit monde a fini par se rencontrer à la suite d’un méili mélo orchestré par Gorr qui a passé des siècles à préparer sa God Bomb, censée éliminée tous les dieux passés, présents et futurs de la création.  L’enjeu est donc énorme pour cet épisode qui voit la fameuse bombe exploser, après les vaines tentatives des différents Thor pour l’arrêter.

Avec un premier arc en 11 épisodes, on aurait pu craindre une histoire décompressée, diluée au possible (comme certains scénaristes savent si mal le faire); sauf que non ! Il aura bien fallu tous ces épisodes pour poser et développer toutes les idées et twists qu’Aaron avait en tête. Si bien qu’à l’issue de cette saga, deux questions s’imposent :

– le scénariste va-t-il réussir à achever son récit de manière satisfaisante, avec une conclusion à la hauteur du reste de la saga ?

– avec quoi va-t-il bien pouvoir enchaîner, car il sera difficile de faire mieux !!! voire même aussi bien.

Donc en clair épisode inratable qui conclut l’une des sagas les plus passionnantes de Thor depuis longtemps.

UNCANNY X-FORCE 10

UXF10Scénario : Samuel Ryan Humphries

Dessin : Ramon Perez

Sollicitation : The skies of Madripoor run red as Uncanny X-Force face off against Fantomex…Fantomex…and Fantomex! We know what Psylocke did last summer, and it’s a doozy! Find out in this edition of Uncanny X-Force True Hollywood Story. Storm has no tolerance for your drama. She is a mutant, a goddess, and a headmistress. She’s got enough going on. Stop with the five-paragraph texts. Do not email her. No voicemail.  What happens in Paris, stays in Paris…unless Puck finds out, in which case it’s probably all over Twitter!

Avis :  en voyant la sollicitation de cet épisode, les mots suivant me sont venus à l’esprit : « oh non putain de XXX, pas encore !!! », en à peine quelques phrases cette sollicitation a résumé un paquet d’idées qu’on a trop vu ces temps dans les comics X-Men : Madrippor ? vu récemment encore dans All New X-Men et Asto juste avant. Fantomex ? ça fait juste 6 épisodes qu’on en bouffe dans chaque page et je dois avouer mon grand soulagement quand j’ai pensé à la lecture de l’épisode 9, que ça y est on allait passer à autre chose. Donc bien évidemment les retrouver dès l’épisode suivant = casse bonbons !!! Bref on commence à voir clairement que le monde des X-Men n’est pas extensible à outrance, d’autant qu’il s’est pas mal rapetissé au cours des années 2000.

Au fur et à mesure de la multiplication des séries X-Men ces dernières années, les scénaristes sont allés puiser dans les vieux concepts pour nourrir leurs titres et ….hein ? ça fait 20 ans qu’il y a 8 gazillions de titres X-Men ? oui et non. Oui en termes de franchise. Non en termes de titres X-Men à proprement parler. Depuis 20 ans nous avons essentiellement eu 2 titres X-Men principaux et une floppée de spin off avec d’autres équipes dérivées. Maintenant Marvel s’est recentré sur les noms connus, soit X-Men (avec 5 titres X-MEN) et X-Force. Peu ou plus de titres solos (Wolverine l’increvable)… Or nous voyons que la plupart de ces séries se partagent les mêmes personnages ! Storm qui avait disparu de l’univers Marvel après son mariage, apparaît désormais 3 titres différents ! mais est-ce que l’un d’entre eux va vraiment développer un arc narratif sur le personnage j’en doute. Idem pour Psylocke (qui elle a vraiment eu une arche narrative ces dernières années il est vrai) , Rachel Grey et j’en passe et des meilleures. Ne parlons mêmes pas de Gambit, on va se faire du mal…

Bref tout ça pour dire, que ce que j’appréciais dans la nouvelle version de UXForce de Humpries c’est qu’il essayait au moins d’apporter de nouvelles menaces, de nouveaux concepts et que j’ai là l’impression qu’il tourne en rond. Bon au moins pour une fois on a qu’un seul dessinateur !! et non plus deux ou trois au style radicalement différent. Depuis le départ de Garney, la série souffre pas mal de son instabilité graphique, c’est marrant c’est pas le boulot d’un éditeur de veiller à ce genre de détails, comme sur la manière d’utiliser et développer les personnages ?

UNCANNY X-MEN 10

UXM10Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Frazer Irving

Sollicitation : SHIELD has a new agent and she’s a fan favorite mutant…Cyclops loses full control of his powers on the streets of Los Angeles.

Avis :  Frazer Irving est de retour au dessin et il est donc fort probable que Bendis se soit pris un épisode de pause en conséquence. On dit tous bonjour à la multiplication de doubles pages qui décomposent des actions qui devraient être contenues en quelques cases. Dans le cas présent et au vu de la sollicitation on va revoir du Cyclope qui tire de la rafale optique partout sur la moitié du bouquin, avant de se faire téléporter…mmm ça sent le bouquin qui va servir à quelque chose ! bon au moins au aura peut être des nouvelles de la nouvelle Dazzler (voir le précédent épisode pour comprendre l’allusion). J’aimerais vraiment que Bendis n’oublie pas certaines de ses intrigues, comme…euh LES XXX DE SENTINELLES vues dans le XXX de premier épisode, et dont on a aucune nouvelle depuis !!! rien, nada, peau de balle, et je commence à me demander si Bendis n’a pas balancé ça sans avoir aucune intention d’y apporter une suite un jour. Bref un bouquin avec du potentiel, gâché par une rythme de progression bien trop lent et une attention bien trop grande portée à des choses dont on se contrefout. Merci de revenir à la XXX d’histoire…

WOLVERINE AND THE X-MEN 34

WATHEXMEN34Scénario : Jason Aaron 

Dessin : Nick Bradshaw

Sollicitation :  Wolverine and the X-Men face Mystique, Sabretooth and the Hellfire Club!What fate awaits the Jean Grey School students who joined the New Hellions? The WOLVERINE AND THE X-MEN landscape is redefined!

Avis :  à l’inverse de Bendis qui sur ses séries délaye au maximum le peu d’histoires qu’il a, Jason Aaron n’ a pas perdu de temps  avec sa riche saga du hellfire Club, qui a vu l’organisation recruter dans les rangs des jeunes étudiants de l’académie de Wolverine, pour former de nouveaux hellions et en faire la nouvelle génération de super-vilains qui susciteraient la haine contre les mutants. Aaron a utilisé une approche assez parallèle aux premiers épisodes de la série qui présentaient l’académie Jean Grey, pour détailler celle du Hellfire qui est …tout aussi cinglée du bulbe. Les profs sont tous des psychopathes et les élèves à quelques exceptions près sont tous des demeurés profonds…

Avec cette avant dernière partie, on quitte tout cela puisque l’épisode va voir l’arrivée de Wolverine bien décidé à récupérer ses élèves et à trucider le maximum de gens au passage…sauf que le scénariste nous a annoncé que des choses horribles allaient se passer dans les prochains épisodes, comme teasé notamment dans l’épisode qui se situait dans le futur. Il faut espérer que ce ne sera pas, comme souvent, un pétard mouillé, et qu’au delà du fun, cet arc aura des conséquences réelles pour tout le monde. Au passage qu’est-ce qui arrive à Husk, qui a complètement pété un boulard ? apparemment le scénariste a indiqué qu’il avait un plan pour cela, mais ça devient vraiment zarbi…

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.