Guide de lecture Comics VF : semaine du 07 Octobre 2013

C’est un peu la semaine artistes de renom, puisque dans les prochains jours des comics signés Terry Moore, Jae Lee, Warren Ellis, Jack Kirby ou encore Paul Pope vont débarquer. Donc faites briller la carte bleue car elle va encore bien vous servir !!!

PANINI COMICS

100% MARVEL : LES FUGITIFS 1

LES FUGITIFS 1Date de sortie : 9 Octobre 2013

Prix :  14€/136 pages

Épisodes : Runaways (2008) 1-6

Sollicitation : Débuts d’une nouvelle saga pour les Fugitifs ! Terry Moore (Strangers in Paradise) et Humberto Ramos (Superior Spider-Man) ramènent les jeunes héros à Los Angeles, une ville qui a bien changé. Les Fugitifs tentent de passer inaperçus mais les péchés de leurs parents ne leur facilitent pas la tâche.

Avis : malgré la réputation plus que flatteuse qu’a gagné la série Runaways (les Fugitifs en VF) au fil des années je n’ai jamais réussi à accrocher. Pourtant ce ne sont pas les créateurs de renoms qui ont manqué pour tenter de m’appâter : créée par Brian K.Vaughan qui signa les deux premiers volumes de la série, puis un arc de Joss Whedon, et cette fois un arc de Terry Moore. Malgré cela, il y a quelque chose qui n’a jamais fonctionné pour moi, je ne saurais pas mettre le doigt dessus ou l’expliquer.

Mais je ne dois pas être le seul vu que malgré ces créatifs de renom, une promotion toujours importante de Marvel (notamment portée par Joe Quesada qui a soutenu le concept tout du long autant qu’il a pu), le public n’a jamais vraiment suivi…Il faut croire que situer ces personnages dans l’univers partagé de Marvel n’était pas la meilleure des idées…Je dirais bien que c’est à retester pour ceux qui n’ont jamais commencé, cependant je ne sais pas trop si ce nouveau volume est vraiment abordable pour ceux qui n’ont aucune connaissance de l’univers de la série et des personnages…Reste le nom de Terry Moore qui me pousse à vous dire de donner sa chance au produit…en attendant que Panini se décide un jour à proposer une édtion unifiée de l’ensemble. Les premiers épisodes sont aujourd’hui assez difficile à trouver en VF et éparpillés entre différentes collections…

Verdict : A posséder pour les fans,

100% MARVEL : HULK & LA CHOSE – COUPS DURS (NOUVELLE ÉDITION)

HULK & LA CHOSE - COUPS DURSDate de sortie : 9 Octobre 2013

Prix : 12€/96 pages

Épisodes : Hulk/Thing: Hard Knocks 1-4

Sollicitation : Vous pensiez tout savoir sur la relation entre les deux plus puissants castagneurs de la Maison des Idées ? Eh bien vous vous trompiez ! Bruce Jones (Incredible Hulk) et Jae Lee (Inhumans, The Sentry) mettent en scène les deux colosses lors de leur ultime combat !

Avis : réédition cette semaine chez Panini de cette vieille mini série qui vaut surtout pour les dessins de Jae Lee. Je sais que la période Bruce Jones de Hulk a eu de nombreux fans, mais en ce qui me concerne, je n’ai jamais accroché. Comme souvent il mettait en scène une conspiration qui au final se révélait bien décevante et qui une fois passé son run, n’aura eu aucun impact dans la durée. Il  n’est point question de cela dans cette mini qui revient sur la vieille rivalité entre the Thing et Hulk. On peut donc s’attendre légitimement à de la bonne baston rehaussée par le trait si particulier de Jae Lee, qui je pense doit être particulièrement efficace avec un personnage comme Hulk.

Verdict : A lire pour jae Lee

MARVEL GRAPHIC NOVELS : AVENGERS ENDLESS WAR TIME

AVENGERSDate de sortie : 9 Octobre 2013

Prix :  18,30/128 pages

Épisodes : Avengers : Endless Wartime GN

Sollicitation : Un être maléfique lié à la fois à Captain America et à Thor réapparaît, revêtu d’un drapeau américain. Pour l’affronter, il faut réunir les plus puissants des Avengers. Cap, Thor, Iron Man, Hawkeye, Captain Marvel et Wolverine sont de la partie dans cette longue histoire complète, imaginée comme un long-métrage !

Avis : après des années à dire à qui voulait l’entendre que le format « histoire directe en TPB » ne l’intéressait pas, Marvel a fait quelques avancées ces dernières années et ce tome d’Avengers en est la dernière étape logique. Pour comprendre pourquoi Marvel a fini par investir cette niche au sein des comics, il faut regarder …chez la concurrence. A de nombreuses reprises DC a poussé des initiatives pour avoir des récits en direct TPB. Des premières initiatives très appréciées au début des années 2000 nous avaient donné JLA/JSA Vice and Vertu de Johns/Goyer et Pacheco mais aussi le Wonder Woman Hiketia de Greg Rucka/JG Jones. Puis plus rien pendant des années, DC concentrant ensuite ses efforts de toute évidence sur la relance des crossovers maison.

Puis il y a 3 ans, la gamme Earth One a fait resurgir ce serpent de mer. Les ventes tout simplement énormes des 3 seuls tomes, pour le moment, parus dans cette ligne ont convaincu Marvel qu’il y avait de l’argent à se faire. Ils ont donc commencé avec la peu convaincante ligne Season One, qui revenait encore sur les origines des personnages Marvel, avec un accueil plus que mitigé. En effet le public n’a pas bien compris pourquoi on lui revendait les origines de personnages déjà archi connus, souvent produits non pas par des artistes de renom comme chez DC, mais par des auteurs encore peu connus, qui de toute évidence étaient là pour exécuter un boulot de commande avec une liberté créative minimum.

Avec Endless Wartime, Marvel prouve qu’ils ont compris la leçon. Nous avons ainsi des auteurs archi appréciés par les lecteurs de comics (Ellis et McKone…mais retenons surtout Warren Ellis) sur un récit original. Donc pas de resucage d’origines déjà vu 10 000 fois. Alors oui je sais les premières critiques ne sont pas fameuses. A cela ma réponse est simple : rien à carrer, c’est du Warren Ellis. Et même un Ellis à moitié endormi est plus inventif que la moitié des comics qui sortent chaque mois. Et dans le cas présent les critiques ont tort. En effet le titre est sorti en VO la semaine dernière et j’ai pu le lire. C’est une totale réussite ! j’ai vraiment le sentiment que le format récit complet correspond beaucoup mieux à la narration de Warren Ellis, plutôt que le format découpé en mensuel. Pas besoin de décompresser ici, Ellis peut prendre toute la place qu’il veut pour développer ses différents fils narratifs.

J’espère donc qu’il ne s’agit que du premier du genre et que Marvel continuera dans cette veine. On sait que le prochain sera écrit par Mark Waid et James Robinson et portera sur Spider-Man (le vrai) avec un sujet polémique, et si Peter avait une soeur cachée ? Par contre je suis surpris qu’il n’y ait encore rien d’annoncé sur les X-Men, notamment par Bendis, car je sens qu’il serait bien plus à l’aise sur ce format.

Il faut enfin saluer l’initiative de Panini de publier cet album de manière quasi simultanée avec les USA. Alors qu’il a fallu attendre les tomes de Earth One pendant plus de 2 ans, l’éditeur s’est cette fois montré très réactif. Et oui je sais, Earth One est publié par Urban, mais lorsque les premiers tomes sont sortis, Panini avait encore les droits et ne s’est pas montré très pressé de les sortir. Donc saluons la réactivité acquise…

Verdict : A posséder

100% FUSION COMICS : GRAVEL 5

GRAVEL 5Date de sortie : 9 Octobre 2013

Prix14€/128 pages

Épisodes : Gravel 17-21

Sollicitation : William Gravel est désormais le Roi de la Magie en Angleterre mais il est loin d’être incontesté. Il a découvert les responsabilités qui sont les siennes et a réuni un groupe de sept jeunes magiciens pour l’épauler. Mais ses ennemis sont nombreux et, dans ce dernier tome, tous veulent sa tête.

Avis :conclusion avec ce 5e tome de l’aventure Gravel. Si cette série est loin d’être la plus inspirée ou la plus originale de Ellis, puisqu’on retrouve son archétype de héros (fumeur, buveur, rentre dedans, jurant comme un charretier et mystérieusement presque invincible et toujours dans son bon droit même quand il se comporte comme un bel enfoiré), elle se révèle malgré tout assez prenante. L’idée de mettre en scène successivement deux organisations magiques qui règnent sur la Grande Bretagne avec chacune une fonction bien précise est assez maligne. Ellis joue dans cette seconde partie avec le 7 majeur que Gravel a rejoint après avoir exterminé le 7 mineur …et qu’il se met aussitôt en tête de massacrer également. Etant donné que certains membres du 7 majeur n’avaient rien de vraiment maléfique, on peut se demander si Gravel n’est pas lui même en train de basculer en raison du pouvoir qu’il a accumulé au fil des épisodes. A voir comment Ellis va conclure le récit alors que Gravel est arrivé au sommet de la chaîne alimentaire magique de Grande Bretagne.

Verdict : A lire. Ce n’est pas un grand Ellis, mais cela reste du Ellis.

URBAN COMICS

KAMANDI TOME 1

KAMANDIDate de sortie : 11 Octobre 2013

Prix : 35€/416 pages

Épisodes : KAMANDI 1-20

Sollicitation : Kamandi, ou les aventures du dernier garçon de la Terre, est l’une des œuvres de Jack Kirby qui marqua le plus profondément toute une génération de lecteurs.

Avis : cette semaine sort chez Urban un comics qui doit être vigoureusement soutenu par tous les lecteurs français de comics. En effet cette semaine, Urban s’attaque à l’une des œuvres produites par Jack Kirby dans les années 70 lors de son run chez DC. Alors oui je sais, la première chose que pas mal de gens se sont dits a sans doute été : « pourquoi ne pas commencer par les titres du Fourth World ? c’est son oeuvre la plus connue ! ». Je suis assez d’accord avec ce commentaire, sauf que The Fourth World s’étend sur 4 tomes assez longs et je pense qu’avant de se lancer dans l’aventure, Urban a voulu s’assurer que le public serait suffisamment présent et les suivrait jusqu’au bout, car il serait difficilement accepté qu’ils s’arrêtent en cours de route.  Ainsi Urban commence par une édition en deux tomes des 40 épisodes produits par Kirby sur Kamandi.

Alors que le titre fut lancé pour surfer sur le succès du film de la planète des singes, dont DC n’avait pas pu acquérir les droits comics, Kirby transforma assez vite le titre pour enrichir ce monde et ne pas le limiter aux singes parlants. De la sorte, dans ce monde tous les humains ont régressés à un stade très primitif, dénués de langage ou de technologie, ils sont perçus comme les nouveaux animaux de ce monde, alors que nombre d’animaux…ont évolué pour devenir les nouveaux dominants de la planète. C’est dans ce monde que débarque Kamandi, seul homme encore intelligent, doué de parole.

A mon sens il s’agit d’un achat indispensable non seulement en raison de la qualité de l’ouvrage, mais aussi pour approfondir la culture comics de chacun sur le travail du plus grand génie que le monde des comics ait connu.

Verdict : A POSSEDER – LA SORTIE DU MOIS !!!!

EX MACHINA TOME 1

EX MACHINA TOME 1Date de sortie : 11 Octobre 2013

Prix : 22,5€/288 pages

Épisodes : 1 à 11

Sollicitation :  Après un accident, Mitchell Hundred, ingénieur des travaux publics, se trouve doté d’étonnants pouvoirs. Devenant le premier super-héros d’Amérique, il décide de se présenter à l’élection du maire de New York, histoire de mettre un peu de piment dans sa vie. Il remporte haut la main le scrutin. Dès lors, commence pour lui la véritable aventure

Scénario : Brian K.Vaughan

Dessin : Tony Harris

Avis :   après Saga et Y The Last Man, Urban s’attaque cette semaine à la dernière grande série de Brian K.Vaughan : Ex Machina. Le titre a connu une existence assez mouvementée en France. D’abord publiée par Panini, qui semblait vraiment croire à la série, l’éditeur a du se résoudre à mettre la publication en hiatus permanent en raison de ventes insuffisantes. Une vraie surprise au regard de la réputation qui entoure son auteur mais aussi la série, qui ne tient pas uniquement par le nom de son scénariste. Comme on peut le voir dans ses autres creator owned, Vaughan tend non seulement à faire dans l’original, mais aussi dans une certaine mesure dans l’autobiographique, dans le sens où ses séries sont influencées par les évènements de sa vie. Y faisait ainsi suite à une rupture sentimentale importante pour Vaughan qui aura retranscrit dans la série l’évolution que lui même avait connu au travers de cette expérience. Quant à Saga elle fait suite directement à la nouvelle situation de l’auteur devenu papa peu de temps auparavant.

Avec Ex Machina, nous avons un certain portrait de l’Amérique post 11 Septembre où tout est devenu un peu fou, avec d’un côté l’émergence des super-héros dans la culture pop de masse et de l’autre un monde politique  de plus en plus cinglé qui n’a cessé de se polariser et de se diviser au cours de la dernière décennie sur …à peu près tous les sujets possibles et imaginables !!! Vaughan mixe ces différents éléments dans Ex Machina où un ingénieur gagne de manière assez mystérieuse des super-pouvoirs. Après un début de carrière de super héros assez lamentable, il se fait surtout connaître le 11 Septembre.

Après cela, il abandonne définitivement le costume pour…devenir maire de New York ! bien que donné perdant et de loin au départ, la renommée qu’il gagne à l’occasion du 11 septembre lui fait gagner la sympathie de nombreux New-Yorkais…et c’est là que les problèmes commencent. A partir de ce pitch assez déganté et polémique, Vaughan va traiter dans chaque arc un des sujets chauds de la société américaine avec une intelligence rare. Cette nouvelle édition comptera en principe 5 tomes assez volumineux pour couvrir les 50  épisodes de la série et nous offrir enfin la conclusion tant espérée.

Verdict :  A posséder bien évidemment !

BATTLING BOY TOME 1

BATTLING BOY TOME 1Date de sortie : 11 Octobre 2013

Prix :17,95€/208 pages 

Sollicitation :Ce 1er tome de Battling Boy signe le grand retour de Paul Pope, star du comic book… Au programme, un superhéros et des monstres !

Dans ce premier épisode, un dieu guerrier expédie son fils, Battling Boy, dans un monde infesté de monstres assoiffés de sang. Il l’y laisse avec une carte de crédit magique et une valise pleine de tee-shirts enchantés. Ses instructions sont claires : ne pas rentrer à la maison avant d’avoir libéré la planète des monstres. C’est une mission difficile, et Battling Boy est persuadé qu’il n’est pas capable de l’accomplir. Mais s’il échoue, personne d’autre ne pourra sauver ce monde !

1er volet des aventures de Battling Boy : 200 pages à la croisée du comic book, du manga et de la bande dessinée ; une histoire pleine de monstres, de fureur et de valeurs positives.

Avis :  voici une oeuvre d’un artiste assez rare qui débarque en VF cette semaine. Battling Boy signe en effet le retour de Paul Pope à la planche à dessins après plusieurs années de silence. L’artiste que l’on avait plus vu sur un projet d’envergure depuis son Batman Yean 100 (que l’on espère tous voir arriver en VF un jour ou l’autre) semble plus actif ces derniers temps. Il faut dire que ce premier tome de BB aura mis du temps à sortir, puisque le bouquin fut annoncé pour la première fois en …2006 ! et qu’il a fini par sortir aux USA ….la semaine dernière ! On peut saluer l’initiative d’Urban de publier une oeuvre de cet artiste qui peut diviser en raison d’un style graphique très particulier. Le style de Pope ne peut en effet laisser indifférent et soit on aime soit on déteste. La rumeur veut que Pope ait eu l’idée de BB à partir d’un pitch qu’il pensait pour Kamandi (quelle coïncidence donc qu’ils sortent tous les deux en VF cette semaine), ce qui avait donné lieu à quelques polémiques il y a quelques mois lorsque Pope avait révélé l’information. Bien entendu ne voulant pas compromettre ses éventuelles relations avec DC, qui a déjà du mal avec son image auprès des créatifs ces derniers temps, l’auteur était revenu sur ses propos assez rapidement et avait dédramatisé la chose. Le fait est que pourtant le pitch de BB comporte une connotation très Kyrbienne qu’il est impossible de nier. En tout cas cela fait partie des œuvres à ne pas rater cette semaine.

Verdict : A posséder

A propos Sam 1886 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

5 Comments

  1. Au travers de ses multiples collections librairie (sérieusement, quelqu’un s’y retrouve encore ?) Panini semble décider à enfin commencer à rééditer des runs complets, j’ai bon espoir pour que les Runaways de BKV finissent par être republiés. Concernant cette suite ça n’a pas déplacé les foules à l’époque, on devrait encore avoir deux tomes si Panini suit les TPB.
     
    Dur choix quand même pour le porte-monnaie chez Urban : prendre le livre volumineux en pages et en prix de Kamandi par le King ou l’hommage par le talentueux Paul Pope ? Et Ex Machina est clairement à prendre si vous n’avez jamais lu les premiers épisodes parus chez Panini, ne serait-ce que pour découvrir une chanson inédite de Nirvana ! (vous êtes assez appâtés là? :p)

    • On est d’accord, les dessins sont géniaux, par contre je ne te rejoins pas sur le scénario, j’ai trouvé ça très bon même si l’une ou l’autre chose aurait méritées d’être plus explorées.

  2. Je suis totalement d’accord avec toi les collections librairie panini c’est un vrai bordel, ‘est pas cohérent pour un sous.
     
    J’hésitais un peu pour endless wartime après l’écoute des avis on ne peut plus opposés dans le weekly mais finalement vu le prix ce sera sans moi.
     
    Je me laisserais peut être tenter par ex machina (la par contre très bon rapport quantité prix), il faut dire que Steve me l’avais tellement bien vendu au lcf 😉

    • Oui on arrive plus à s’y retrouver dans toutes leurs nouvelles éditions… Leurs décisions de rééditions en souple à moindre prix d’albums cartonnés ou d’anciens runs parus en kiosque sont très bien, mais il faudrait un peu harmoniser tout ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.