Guide de lecture Comics VO : semaine du 30 Octobre 2013

DC COMICS

AQUAMAN ANNUAL #1

AQUAMAN ANNUAL #1Scénario : John Ostrander

Dessin : Geraldo Borges, Ruy Jose

Sollicitation : Aquaman must reunite with The Others to investigate whether or not their recently deceased member Vostok has returned from the dead. If he has, he is definitely not the same Vostok they remember…

Avis : Youhou du John Ostrander !!! apparemment si DC  n’est pas prêt ou n’a pas envie de lui confier à nouveau des séries régulières, la maison d’édition a semble -t-il peu de scrupules à utiliser le talentueux scénariste comme un auteur fill in qu’il utilise pour permettre à une équipe régulière de faire une pause ou comme dans le cas présent remplir le premier annual de la série Aquaman et ainsi soulager le pauvre Geoff Johns bien occupé sur ses crossover et on peut en être sûr ses futurs projets.

Comme pour son premier fill in sur le titre, Ostrander ne va pas aller pertruber les plans de Johns sur le personnage principal et va plutôt s’intéresser au groupe crée par l’auteur, à savoir The Others, archi charismatique que nous voyions tous déjà avoir une série spin off. On peut même commencer à se demander si cet annual ne va pas servir d’épisode test ! un spin off d’Aquaman, je crois bien que ce serait une première. Le simple fait que nous l’envisagions de manière sérieuse prouve combien le titre a gagné en crédit…pour l’instant, puisque nous touchons à la fin de l’ère Johns…

En ce qui me concerne, j’avais beaucoup apprécié le travail d’Ostrander sur son petit fill in. En 20 pages il avait réussi à trousser une histoire intéressante, créant au passage des personnages qu’on aimerait bien revoir par la suite. Donc oui à plus d’Ostrander, vous entendez DC, allez !!!  Par contre pour la partie graphique, ce sera l’inconnu total, je ne connais en effet pas du tout les artistes en charge du dessin. Je crois bien que c’est la première fois que je vois leurs noms…

Verdict : BUY

DAMIAN SON OF BATMAN #1

DAMIAN SON OF BATMAN #1Scénario : Andy Kubert

Dessin : Andy Kubert

Sollicitation : Damian Wayne, the son of Batman, has adopted the cape and cowl as his own…but what horrific events set this troubled hero on the path of his dark destiny? The story of Damian Wayne begins in this epic miniseries written and drawn by one of Damian’s co-creators, Andy Kubert!

Avis :  Damian est mort ? c’est pas grave, on peut encore faire des sous sur son cadavre ! DC lance donc cette semaine une mini écrite et dessinée par Andy Kubert sur le pitch très simple, et si Damian avait vécu et grandit dans le rôle de Robin ?  On sent bien entendu l’opération commerciale de la part de DC pour essayer de jouer sur le capital sympathie gagné par le personnage de Damian ces dernières années pour vendre quelques comics Batman de plus…

Il est d’ailleurs assez étonnant de voir comment l’opinion du lectorat a évolué sur ce personnage au fil des années. Comme tout le monde, j’avais détesté le personnage lors de son introduction par Grant Morrison, qui lui même projetait de le tuer …dès la fin de son premier arc. Et puis quelque chose de magique s’est produit et l’auteur est tombé amoureux de sa création en entrevoyant sans doute le potentiel alors insoupçonné. Réintroduit des années plus tard pour lancer un nouveau titre Batman and Robin, le développement du personnage sera alors autant le fait de Morrison que de Peter Tomasi…

En fait je crois que l’on peut attribuer une grande partie du mérite à Tomasi qui a développé le personnage et ses relations tant avec Dick Grayson que Bruce Wayne plus que tout autre auteur. Il a d’ailleurs continué ce travail lors du relaunch DC, avec la nouvelle formule de Batman and Robin. La mort de Damian a porté un coup dur à tous les lecteurs qui s’étaient attachés à ce petit démon, archi doué et intelligent …et qui le savait ! un personnage que l’on adorait détester mais qui apportait toujours avec lui toute une dynamique de conflit qui était toujours particulièrement  jouissive surtout dans un univers de héros très propres sur eux…Pourtant je n’ai guère d’espoir sur la qualité de ce titre.

Si Andy Kubert est un dessinateur que j’adore, archi talentueux, …au niveau du scénario, il est encore loin d’être au point comme l’a démontré son travail sur l’épisode du Vilain month consacré au Joker. Vous me direz qu’il faut éviter de se baser sur un seul épisode pour juger, peut être, nous verrons bien avec cette mini..

Verdict : Check It.

GREEN LANTERN ANNUAL #2

GREEN LANTERN ANNUAL #2Scénario : Robert Venditti

Dessin : Sean Chen

Sollicitation : Don’t miss the stunning conclusion of « Lights Out! » Can Relic be defeated? Who lives? Who dies? The new status quo for the Lanterns is revealed here!

Avis : conclusion du crossover Lights Out cette semaine, un crossover comme je l’ai déjà dit court qui a traversé les 4 séries principales GL sur un mois pour finalement s’achever dans un annual (comme Rise of The Third Army l’année dernière, sauf que ce dernier avait fait chier tout le monde pendant 4 mois…). Après plusieurs mois de mise en place, notamment au travers des titres Green Lantern et New Gardians, le personnage de Relic aura donc frappé les différents corps de manière quasi inédite. Malgré tous les crossovers et les menaces d’extinction à répétition de ses dernières années, qui se sont succédé à un rythme assez alarmant, aucun n’aura atteint les différents Corps de cette manière.

Par ailleurs, ce qui rend Relic plus intéressant que les menaces précédentes est qu’il pourrait bien avoir raison…les différents Corps de Lantern épuisent l’énergie du spectre émotionnel et conduise l’univers à sa ruine…bonne chance pour continuer à développer la franchise GL avec cette menace au dessus de la tête !

Dans l’ensemble j’ai vraiment apprécié ce crossover, bien plus que les 3 précédents, qui aura connu peu de temps morts (voire pas du tout) et pas vraiment d’épisode superflu. Reste à voir la conclusion choisie par les auteurs et surtout les conséquences de ce crossover, car si tout retourne au statut quo habituel, ce sera un coup d’épée dans l’eau. Nous avons déjà quelques indices, merci les sollicitations, avec les Red Lantern qui se seraient appropriés le secteur de la Terre, la compétition entre Hal et John Stewart pour la direction du corps et quelques autres petites choses…

Verdict : BUY

SANDMAN OVERTURE #1

SANDMAN OVERTURE #1Scénario : Neil Gaiman

Dessin : J.H.Williams III

Sollicitation : Twenty-five years since THE SANDMAN changed the landscape of modern comics, Neil Gaiman’s legendary series is back!
THE SANDMAN: OVERTURE heralds New York Times best-selling writer Neil Gaiman’s return to the art form that made him famous, ably abetted by artistic luminary JH Williams III (BATWOMAN, PROMETHEA), whose lush, widescreen images provide an epic scope to The Sandman’s origin story. From the birth of a galaxy to the moment that Morpheus is captured, THE SANDMAN: OVERTURE will feature cameo appearances by fan-favorite characters such as The Corinthian, Merv Pumpkinhead and, of course, the Dream King’s siblings: Death, Desire, Despair, Delirium, Destruction and Destiny.
« People have often asked me what happened to Morpheus to make it possible for him to be captured in THE SANDMAN #1, » Gaiman said. « And now they get to find out. And finding out, they get to learn secrets of the Endless that I’ve kept to myself for 25 years. Family secrets. And I should warn you: one of the Endless dies on page five. »
The first issue of this 6-issue, bimonthly miniseries features a stunning double-page interior foldout.
This issue is also offered as a combo pack edition with a redemption code for a digital download of this issue.

Avis : c’est un petit évènement que va connaître la planète comics cette semaine avec le « retour » de Sandman. Je mets le terme retour entre parenthèse car il ne s’agit pas pour Neil Gaiman de relancer la série, ou de lui donner une quelconque suite, mais plus d’un complèment au titre original. Au vu des annonces faites sur le contenu, on pourrait aisément percevoir cette mini série comme un prequel, puisque Gaiman va notamment s’intéresser aux circonstances de la capture de Sandman au début de la série, qui le verra rester prisonnier impuissant des humains pendant des décennies. L’auteur avait tout de même laissé des indices dans sa série sur les circonstances de sa capture, indiquant par exemple que Sandman était particulièrement affaibli à cet instant précis permettant ainsi sa capture.

On peut bien évidemment s’interroger sur le besoin de Gaiman de revenir après des années d’absence pour raconter cette histoire sur la création qui l’a rendu célèbre il y a bien des années de cela. Mais il est aussi facile de voir cela comme un signal. Au moment de la genèse de Vertigo, le succès de Sandman au cours de ses premières années (et ultérieurement au travers des TPB) a assuré la renommée du label mais aussi sa rentabilité. La preuve de l’importance de Sandman pour Vertigo peut facilement être illustrée par l’exploitation récurrente des concepts crées par Gaiman dans sa série, dans ses spin offs écrits par lui même ou par  d’autres par la suite. Outre le scénario, on peut bien entendu se féliciter du choix de l’illustrateur en la personne de J.H.Williams III qui depuis des années démontre encore et encore qu’il fait partie des artistes les plus inspirés et les plus novateurs de la scène comics.

Verdict : BUY ! sans doute la sortie du mois.

MARVEL COMICS

GUARDIANS OF GALAXY #8

GUARDIANS OF GALAXY #8ScénarioBrian Michael Bendis

DessinFrancesco Francavilla

Sollicitation :INFINITY TIE-IN What will it take for Peter Quill to betray the entire Marvel Universe?  And if you don’t know Eisner award winning artist Francesco Francavilla yet, you will after this comic!

Avis : alors à ma grande surprise, je dois bien avouer que j’ai apprécié le dernier épisode de GoG et ce après des numéros plus vides les uns que les autres ! je ne sais pas trop si Bendis s’est tout d’un coup reveillé sur son clavier en se rendant compte qu’il ne pouvat pas juste remplir tous ses épisodes de rien concentré en néant, mais au moins il y a avait un peu de matière alors que l’on découvrait le personnage d’Angela.

Si je n’ai pas senti particulièrement  la patte Gaiman dans cet épisode, d’où je pense le titre de simple consultant qu’il a gagné, on peut donc en conclure que Bendis a réussi à bien s’approprier le personnage, son passé et surtout son intégration dans l’équipe des GoG. Je pense que le passage où l’on se rend compte qu’Angela est unique en son genre dans l’univers Marvel, et que Racoon indique que c’est un peu leur marque déposée à eux, est le signal envoyé par Bendis qu’il sait de quoi cette équipe est faite, la nature de la bête en quelque sorte, et le fait que l’ange de Gaiman a tout à fait sa place dans ce groupe de paumés sans liens ni foyer.

Niveau graphique c’était d’un bon niveau et cela va le rester avec le fill in de l’extraordinaire Francesco Francavilla, que je dois bien avouer je ne voyais pas trop bosser sur du cosmique, tant son trait s’adapte bien dans les ambiances noires, et pulp. A noter enfin qu’avec cet épisode Bendis rejoint, enfin, le crossover Infinity, qui je le rappelle se passe en grande partie dans l’espace, l’implication des GoG était donc un minimum requise…

Je ne pense pas que ce soit de la mauvaise volonté de la part de Bendis, il faut se souvenir que le titre a connu plusieurs mois de retard, du fait de quelques ennuis de santé de Sara Pichelli. Donc techniquement cet épisode aurait du sortir il y a deux mois.

Verdict : Check It.

INFINITY #5 & AVENGERS #22

AVENGERS #22 INFINITY #5Scénario : Jonathan Hickman

Dessin : Jerome Opena, Dustin Weaver & Leinil Francis Yu 

Sollicitation : The Avengers Universe.  The Heroes of Earth rally to defeat Thanos.  The war for Earth begins. INFINITY TIE-IN – « AVENGERS UNIVERSE: V »   The Avengers return to our Solar System.   The battle for Earth starts in the heavens.  The Black Order makes their move.

Avis : comme vous pouvez le constater, je ne me fais absolument pas chier pour chroniquer ces nouveaux épisodes d’Infinity et d’Avengers en les réunissant…Mais bon comme c’est le même sujet, pourquoi multiplier ma charge de travail ? alors si vous avez raté les derniers épisodes d’Infinity et tie ins, ben déjà vous avez tort car il s’agit sans doute là du meilleur crossover Marvel depuis des lustres ! je n’ai dans le même temps pas envie de trop m’emballer car l’histoire n’est pas finie, mais en tout cas l’élan est là, le récit est vraiment très solide, cohérent, vraiment très très riche, avec la démultiplication des menaces entre les Builders et Thanos.

Tout cela s’est intégré dans la mythologie qu’Hickman construit depuis son arrivée sur les Avengers. Avant Infinity, je dois bien dire que j’étais assez déçu par ce run, à l’exception notable de New Avengers mais qui est tellement différent d’un titre Avengers normal…avec ce crossover, mon enthousiasme est revenu. Ce que j’ai apprécié est notamment le fait qu’il n’y ait pas vraiment eu de temps morts, chaque épisode, que ce soit de la mini principale et des ties ins dans Avengers et New Avengers était utile et permettait de faire avancer l’intrigue.

Si vous attendez la VF pour lire ce crossover, je ne saurais trop vous conseiller de vraiment lire les 3, sinon vous allez manquer des pans entier de ce gigantesque conflit. Pour ces épisodes, les Avengers rentrent sur Terre alors que l’ensemble des Aleph des Builders, sont lancés dans une course à l’extermination après la défaite de leurs maîtres, avec en point de mire …ben la Terre bien évidemment ! Tout cela va de toute évidence rentrer en collision avec l’invasion menée par Thanos. On peut donc s’attendre à un final…explosif.

Verdict : BUY

UNCANNY X-FORCE #13

UNCANNY X-FORCE #13Scénario :  Sam Humphries

Dessin :Philippe Briones, Angel Unzueta

Sollicitation : Spotlight on Spiral!  With the rest of the Uncanny X-Force in Madripoor, Spiral has devoted herself to finding new mutant Ginny.  But is the cult Ginny belongs to more than meets the eye?  Even six arms might not be enough to juggle all this trouble!

Avis : il s’agit sans doute d’une des dernières fois que je parle d’Uncanny X-Force, du moins avec la formule actuelle du titre, et ce pour deux raisons :

– tout d’abord la chute continue de la qualité du titre. Le scénario est de moins en moins intéressant d’épisode en épisode et ce n’est pas l’importation d’un vilain important des X-Men dans le titre qui va changer mon opinion. Cette histoire avec les revenants tire en longueur et devient juste ennuyeuse…Je ne parle même pas de la partie graphique. Je ne sais pas ce qui a pris à Marvel mais les prestations aussi pauvres que bizarroïdes se sont enchaînées sans compter la désagréable habitude de la maison d’édition de changer d’artiste tous les 3 épisodes…

– le prochain crossover avec Cable & X-Force …série que je ne suis pas du tout et qui ne m’attire pas plus que cela. Au vu des ventes assez décevantes des deux titres, on peut même imaginer que les deux séries vont être annulées prochainement pour être relancées sous une autre formule vu que l’actuelle ne fonctionne que très modérément en tout cas bien moins que l’ancienne portée par Rick Remender. Le départ de Larroca, pourtant habitué aux runs longs, est à mon sens le signe que Marvel lui a indiqué que le titre sur lequel il travaillait n’en avait plus pour longtemps…

Verdict : Check It, mais bientôt Pass.

X-MEN BATTLE OF ATOM #2

X-MEN BATTLE OF ATOM #2Scénario : Jason Aaron

Dessin : Esad Ribic & Various

Sollicitation : X-MEN: BATTLE OF THE ATOM, PART 10! The biggest battle in X-Men history will melt your face off. All of the X-Men find their footing in the world much changed.  The X-Men event of 2013 concludes and sets up the major X-Men stories for 2014!

Avis : c’est la semaine des fins de crossover entre Lights Out dans les titres GL et Battle of The Atom pour les titres X-Men. La bonne nouvelle est que dans les deux cas, les crossovers ont été de qualité et qu’à titre personnel je les ai appréciés…quoique pour les X-Men, je pense que ma sympathie pour cette histoire vient du fait qu’elle reste bien meilleure que la plupart des crossovers connus par cette franchise au cours de la décennie 2000…sinon effectivement elle a pas mal de défauts au titre desquels de compter trop d’épisodes, 3 ou 4 de moins auraient alléger le récit et surtout de compter plusieurs incohérences, notamment le niveau de pouvoir de la jeune Jean Grey qui en quelques jours semble être passée du statut de « je sais à peine utiliser ma télépathie que je ne savais même pas que j’avais » à « Bad ass ultime de niveau omega… ».

Comme je l’ai dit pour Lights Out plus haut, aussi sympathique qu’ait été ce crossover, tout va se jouer également dans la conclusion et dans les conséquences qu’aura ce crossover. Si la vie reprend son cours sans que Battle of The Atom n’ait aucun effet, je peux vous dire que ça va chier dans les chaumières !!! Bon personnellement j’ai encore bon espoir que cela va se terminer autrement que de manière facile avec simplement les X-Men du futur qui repartent bien gentiment à leur époque et tout est bien qui finit bien…

A noter au passage qu’outre le scénario de Jason Aaron, Bendis a annoncé que l’épisode contiendrait des petites séquences à la fin concernant chaque titre. En gros chaque auteur va traiter les conséquences qui va toucher son titre dans des petites séquences.

Verdict : BUY !

A propos Sam 1928 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.