Tops et Flops de la semaine

Alors autant le dire, la semaine n’a pas été glorieuse pour moi niveau lecture comics si bien que j’ai été à deux doigts de faire sauter ma chronique cette semaine encore. La semaine dernière la question n’était pas tant la qualité que la quantité, puisque j’ai du lire en tout et pour tout 3 trucs …ce qui explique l’absence de tops et flops mercredi dernier.

Cette semaine fut riche en sorties, mais pas vraiment en qualité vu le peu de bouquins qui sont sortis du lot…

Les Tops (le s du pluriel est pour faire joli…) :

– Harley Quinn 0 qui a été un peu mon rayon de soleil dans cette morne semaine, mon éclaircie m’apportant l’espoir d’échapper à des lectures passables dans l’ensemble. Amanda Conner (qui signe quelques pages superbes et très riches en détail) et Jimmy Palmiotti brisent ensemble tous les murs possible en termes de narration puisque tant les scénaristes, que le personnage passent l’épisode à se parler pour recruter un auteur…et n’épargnent personne ! mention spéciale à Jim Lee pas foutue de dessiner une seule page, mais aussi à Darwin Cooke qui a placé l’action …dans le mariage même de Conner et Palmiotti. Donc merci à ce petit monde pour ce petit délire de 20 pages ! j’en avais bien besoin !

Harley Quinn 0

– The Wake 5 de Scott Snyder et Sean Murphy ou le bouquin qui était presque très bien. Oui je dis presque, car au final la première partie du bouquin est assez « bof ». C’est intéressant, mais j’ai vraiment eu du mal à rentrer dedans et ce sont vraiment les dernières pages, une fois passé l’élément monstre qui reviennent plus sur l’élément humain,  superbement rendues par Murphy qui m’ont non seulement accroché mais vraiment ému…

WAKE #5

– Rachel Rising 21, de Terry Moore qui était encore plus tordu que tout ce qui avait été fait dans la série jusque là !

Rachel Rising 021-000

Les mouais bof, oui mais non, qu’est-ce qu’il y a d’autre et quand est-ce qu’on arrive …

– Ben à peu près tout le reste ! Young Avengers était vraiment plus source de confusion qu’autre chose et le soit disant twist final est incompréhensible pour les non lecteurs de Journey into Mistery comme moi.

YOUNG AVENGERS #12

Ou encore le Wonder Woman d’Azarrello qui en substance dit au lecteur, il le dit joliment donc ça passe bien mais en gros c’est ça, de revenir le mois prochain car c’est là que l’action débutera vraiment…

WONDER WOMAN #25

Les vraies déceptions de la semaine, pas parce que c’est mauvais mais parce que ce n’est pas à la hauteur de mes attentes tout à fait raisonnable de chef d’oeuvre mensuel…

–  Batman and Two face 25, de Peter Tomasi et Patrick Gleason. Donc le mois dernier, nous avions un comic-book pratiquement parfait, un story telling qui était une leçon pour tous les tacherons qui nous polluent nos jolis comics chaque semaine dotée en plus d’une histoire qui prenait au tripes…Là on a un épisode …banal de Batman que j’ai du relire deux fois pour comprendre les allés et retour dans le temps. Le story telling est tout sauf inspiré et ne commence à se relever que vers la fin et les ajouts et changements à la continuité qui passaient si bien le mois dernier sont ici maladroits et lourds, le tout servi par une histoire poussive qui tourne au ralenti pour tenir sur ses 5 longues parties …Bref un épisode à oublier en espérant que les auteurs se reprennent dans les mois à venir…

BATMAN AND TWO FACE #25

– X-Men 7 de Brian Wood et terry Dodson. Comme je l’ai  souvent dit, j’ai vraiment apprécié les épisodes de Wood sur les X-Men…jusque là. Le scénariste introduit un nouveau personnage (ça bien), pour ressusciter un vieux vilain (moins bien) sans éclaircir à aucun moment le lien entre les deux ! Du coup à partir de là, 90% du reste de l’épisode est juste incompréhensible, puisqu’on ne comprend rien à la motivation du nouveau personnage…Ce qui passe ce sont bien entendu les dessins de Dodson au paradis alors qu’il dessine des femmes superbes à tous les coins de pages et les petites sous intrigues en cours comme la rivalité Storm/Rachel, le retour de M et sa petite interaction avec Jubilee (qui nous rappelle l’époque de Gen X)…

X-MEN #7

– Green Lantern New Gardians, après un parcours sans faute jusque là, Justin Jordan nous pond un épisode franchement moyen où il faut se forcer pour tourner les pages alors qu’on se demande tous où le scénariste veut en venir avec son histoire déjà vue mille fois de paradis ou le verre est dans le fruit…Je plaçais de grands espoirs dans ce bouquin, il faudra sans doute attendre avant de le voir redécoller…

GREEN LANTERN NEW GUARDIANS #25
A propos Sam 1883 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. Pas d’accord avec Harley Quinn que j’ai trouvé sans aucun intérêt. Par contre il y avait de bons épisodes chez Image cette semaine. Sheltered, Sex Criminals et surtout Todd the Ugliest kid on Earth.

  2. La motivation du vilain dans X-Men #7 est très simple : maintenant qu’elle es de retour, elle va se venger d’eux (j’imagine que c’est lors de sa dernière apparition dans le titre qu’elle est « morte »). Pourquoi maintenant ? Parce que c’est maintenant qu’elle a un nouveau corps et que tout est prêt. Pourquoi ce corps-là ? Euh… Parce qu’il lui fallait quelqu’un de riche ? C’est vrai que c’est pas très poussé pour cette partie-là, et j’ai peur que Wood n’aille pas plus loin ce point (mais j’espère me tromper). D’une manière général l’épisode est plus que bof au sujet de la menace mais intéressant sur l’écriture des personnages, qui est la seule chose qui me poussera à revenir le mois prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.