Guide de lecture Comics VO : semaine du 4 Décembre 2013

AVATAR 

ROVER RED CHARLIE 1

ROVER RED CHARLIEScénario : Garth Ennis

Dessin :Michael DiPascale

Sollicitation : When a worldwide epidemic suddenly rids the Earth of all humans, what happens to man’s best friend?  GARTH ENNIS – the master wordsmith of Preacher and Crossed – delivers a story like no other, as a band of canines set out to survive on their own for the first time. This is the story of three best friends at the end of the World.   Charlie was a helper dog and he was good at getting his feeders safely around.  Now he and his pals Rover and Red must escape the failing New York City and find their way in this new order.  Ennis applies his incredible talent for creating rich and complex characters to a whole new species, with this shockingly original tale that is fully painted by Michael Dipascale.   Available with a Regular, Wraparound, and a Dog Days Order Incentive cover by series artist Michael Dipascale.

Avis : de tous les nouveaux titres sortis récemment, et dieu qu’il y en a eu !!!, je dois dire que celui-ci s’annonce sans doute comme le plus original puisqu’il va suivre 3 chiens cherchant à survivre dans les ruines d’un monde où l’espèce humaine a été éradiqué…Je dois même dire que ce n’est pas le type d’histoires que je pouvais attendre d’un auteur comme Garth Ennis, mais malgré tout et parce que j’aime beaucoup son travail, j’ai vraiment envie de donner sa chance à cette série.

Il reste à voir si il s’agira d’une série régulière ou d’une simple mini, mais aussi comment il va faire passer des informations dans le titre ? est-ce que les chiens vont se parler ? est-ce que leurs pensées seront montrées, ou alors ce titre sera t-il dénué de toute parole uniquement présenté au travers des images ?

Pas mal de questions mais un scénariste chevrauné à la barre et je lui fais confiance pour mener le titre à bon port.

Verdict : BUY

DARK HORSE COMICS

HELLBOY IN HELL #5

HELLBOY IN HELL #5

Scénario : Mike Mignola

Dessin : Mike Mignola

Sollicitation : Hellboy helps a confused man who sold his soul for a magic whip-a story inspired by one of the stranger Grimm’s fairy tales.

Avis : saluons ce miracle de l’édition Dark Horse, puisque presque un an après le début  sa pause, nous avons enfin la suite de la mini série Hellboy in Hell. On évitera de lancer la pierre à Mike Mignola pour la simple et bonne raison que l’on s’y attendait tous …Je ne cherche pas ici à être méchant mais le fait est que Mignola a repris à sa charge le dessin de la série alors que les raisons pour lesquelles il avait confié cette tache à à l’excellent Duncan Fregedo étaient non seulement toujours présentes mais en fait se sont accrues avec le temps, à savoir une charge de travail trop importante.

Comme on peut le constater chaque mois, le Mignolaverse chez Dark Horse ne se limite plus simplement à Hellboy, mais s’est développé de manière exponentielle au travers d’un nombre toujours plus grands de mini séries sur BPRD, qui se sont muées en une véritable série mensuelle régulière, ou encore les autres projets de l’auteur autour du personnage de Abe Sapien ou encore de Lord Baltimore ou Witchfinder. Bref sollicité de partout, il paraissait évident que Mignola ne pourrait tout simplement pas assumé la charge très importante du dessin de In Hell très longtemps.

Reste à savoir combien de numéros cet arc va compter et donc combien de temps il va occuper Mignola. J’espère en tout cas qu’ils seront plus abordables que les premiers épisodes qui demandaient une sacrée connaissance de la continuité pour arriver à suivre…

Verdict : BUY

TERMINATOR SALVATION FINAL BATTLE #1

TERMINATOR SALVATION FINAL BATTLE #1Scénario :  J. Michael Straczynsk

Dessin : Pete Woods

Sollicitation : A-listers J. Michael Straczynski and Pete Woods unite for the biggest Terminator story ever! Hopping between the future and the past, this sweeping, twelve-issue epic counts down the end of the Machine War-but not the one fans expect! Everything’s at stake, and the fates of Skynet and John Connor will be told!

Avis : en général je n’aborde pas vraiment ces séries dérivées de films qui peuvent sortir chez les éditeurs. Mais je signale tout de même ce projet qui sort chez Dark Horse en raison de l’auteur, puisque cette maxi série en 12 épisodes est signée par le très occupé JMS, qui décidément n’en avait pas encore assez avec ses multiples projets chez Image …

JMS situe donc son histoire dans l’univers post apo de Terminator Salvation où John Connor est le héros de la résistance humaine. Etant donne le passé de JMS dans la SF on peut se dire qu’il se sentira assez à l’aise avec cet univers qui a toujours recelé pas mal de potentiel sans être jamais bien exploité au ciné j(ai cru comprendre que le dernier terminator puait un peu du cul, mais bon dans le genre navet le 3 m’avait suffi…).

Verdict : Check It.

DC COMICS

ACTION COMICS #26

ACTION COMICS #26Scénario : Greg Pak

Dessin : Aaron Kuder

Sollicitation : All hell breaks loose as Superman is caught between an alien menace and the super-powered soldier the U.S. Army has sent to kill it!

Avis : comme je l’ai dit le mois dernier, le premier épisode de Pak sur Action Comics ressemblait à un petit miracle et un mois plus tard on peut confirmer, puisqu’après avoir signé un bonne histoire, Greg Pak…n’a pas été viré du titre…du moins encore ! on prend les paris ?

Etant donné que pour le moment il fait du boulot de qualité, je vais être gentil et lui donner 6 mois….bon allez 4 mois avant que le staff edito se dise que de bons épisodes de Superman, cela est tout simplement inacceptable et qu’il faut virer au moins 3 auteurs par an de la franchise sinon on ne remplit pas les quotas de comics de Superman tout pourris.

Depuis 10 ans qu’Eddie Berganza est à la tête de cette franchie, il est très tatillon là dessus et rempli voire excède chaque années ses objectifs… Bref, comme vous pouvez le comprendre, je ne suis guère otpimiste sur l’avenir du titre, j’espère juste que pour le temps où il restera sur le titre, Pak pourra continuer de faire du bon travail…

Verdict : Check It.

BATMAN SUPERMAN #6

BATMAN SUPERMAN #6Scénario : Greg Pak

Dessin : Brett Booth

Sollicitation : hroughout the cosmos, one name commands respect and fear above all others. That name is MONGUL, and the world-conquering despot has his eyes set on Earth! And unless Batman and Superman can take down the mad, monstrous might of Mongul, the whole world will suffer!

Avis : retour d’un personnage bien connu de la galaxie Superman dans cet épisode, Mongul, qui si je ne m’abuse pas fait ici sa première apparition dans le New 52. A voir si Greg Pak arrivera à tirer une bonne histoire du personnage qui pourtant a fait l’objet de bons récits au fil des années, comme « for the man who has everything », ou encore récemment dans le cadre de la série green Lantern Corps (ah ça ces épisodes de Tomasi arrachaient sévère !!!).

Dans l’univers classique, Mongul avait fini tué et remplacé par deux de ses enfants, avant que la frangine ne se fasse tuer et que son frangin ne remplace le papounet dans un mimétisme qui faisait dire en gros « on efface tout et on revient au truc d’origine…. »

Verdict : Check It.

DETECTIVE COMICS #26

DETECTIVE COMICS #26Scénario : John Layman

Dessin : Aaron Lopresti

Sollicitation : Batman works to contain a swarm of genetically altered killer bats, as well as She-Bat and other humans who have been mutated into bat-people.

Avis : nous entrons donc dans les derniers épisodes du run de Layman sur Detective Comics avant son remplacement par Manapul et Buccelatto. Layman reste cependant dans l’univers de la chauve souris, puisqu’il ne quitte Detective que pour consacrer son temps à la série hebdo Batman Eternal qui est appelée à être l’événement majeur du Bat-verse en 2014.

J’espère qu’il y gérera le personnage de Gordon, qui va être l’un des principaux touchés par cet hebdo, car l’épisode du mois dernier centré sur lui était tout simplement exceptionnel. Bref nous n’avons pas fini de voir son style efficace sur Batman, tout comme celui de Jason Fabok qui a déjà quitté le navire Detective pour travailler dès à présent sur Eternal. Il est heureux qu’il reste travailler sur Batman car je sens que son style est vraiment adapté au personnage et son univers. Il est intéressant de voir d’ailleurs combien cet artiste a grandi au cours des deux dernières années. Lui qui avait débuté dans l’ombre de David Finch est vraiment en train de développer son propre style tout en respectant ses délais…un truc avec lequel Finch a toujours eu beaucoup de mal…

Pour le remplacer, DC  n’a pas choisi un nouveau venu, mais un artiste expérimenté, Aaron Lopresti que l’on a pas vraiment vu sur une série majeure depuis son travail sur Wonder Woman. Donc bon retour à lui ! (oui je sais il a bossé sur la série Amethist  machin mais on s’en contre bas un peu tous…).

Pour ces derniers épisodes, nous savons que Layman va lancer une intrigue qui va servir de base pour un petit crossover avec d’autres séries, Gothtopia…où tout le monde obtient ce dont il a toujours rêvé…qu’est-ce qui pourrait bien mal tourner !!! mais pour cet épisode, de toute évidence, le scénariste va développer un peu plus son histoire en cours avec Man Bat, que nous avons vu se poursuivre dans les back-up depuis un moment. Une intrigue sur ces personnages est aussi attendue sur Dark Knight, il faut donc espérer que tout cela s’articule bien.

Verdict : BUY

EARTH 2 #18

EARTH 2 #18Scénario : Tom Taylor

Dessin : Nicola Scott

Sollicitation : The new Batman of Earth 2 tries to turn the tide in the war against the forces of Darkseid and Apokolips, but even as new allies reveal themselves the planet trembles before its new rulers.

Avis : Tom Taylor a donc repris la série de fort belle manière le mois dernier …il a déroulé les bases de son intrigue avec de nouveaux éléments absents du script de james Robinson, comme les actions du Batman ou encore le « nouveau » Red Tornado, qui va sans doute constituer un de ses fils rouges au cours de l’année qui vient. Comme il l’a dit récemment dans une interview, il fait la série sienne et on voit qu’il a décidé de profiter à plein tube de l’effet « c’est une Terre parallèle », donc on peut se lâcher avec les personnages…

En tout cas et de manière évidente, le scénario n’est pas là pour délayer l’action, comme nous l’avons vu de ce côté le scénario va loin et est superbement servi par le travail de Nicola Scott apparemment très à l’aise avec ces scènes d’action très rentre dedans. Pour le moment on peut dire que cette reprise de Earth 2 est réussie, certes dans un ton très différent de celui de Robinson mais tout aussi efficace. Je préfère éviter de développer plus des points de l’intrigue pour éviter de les spoiler, car l’histoire connaît des développements particulièrement importants…dont un est révélé par la couverture…

Et oui le Supemran de la Terre 2 est en fait bien en vie et après 5 ans dans les geôles des fidèles de Darkseid, il en est devenu son plus fervent supporter ! Après avoir défait l’armée mondiale, il a marqué la Terre de son emprunte et de toute évidence, ce n’est pas fini !

Verdict : BUY

GREEN ARROW #26

GREEN ARROW #26Scénario : Jeff Lemire

Dessin : Andrea Sorrentino

Sollicitation : « THE OUTSIDERS WAR » begins here! Oliver Queen finally knows the location of the Outsiders’ base, but first he must return to the place where Green Arrow was born: The Island! Secrets are revealed, new villains introduced, and a mind-blowing final page kicks off this new storyline with a bang!

Avis :  de manière évidente cet arc est ce vers quoi tout le travail de Jeff Lemire depuis son arrivée sur le titre converge. En l’espace de moins d’un an, le scénariste a conféré à Green Arrow une tout nouvelle mythologie capable de supporter le titre pendant des années, mais plutôt que de diluer la sauce comme nombre de ses confrères seraient tentés de le faire, il nous plonge après des mois de construction dans la guerre entre les différents membres de l’organisation des Outsiders.

Bien évidemment, cela ne peut que nous rappeler le tournoi des différentes cités dans le Iron Fist de Brubaker et Fraction, avec l’introduction de tout un nouvel univers riche de personnages et de concepts fascinants ! Je me demande bien évidemment ce que Lemire a conservé sous le coude pour cet arc, car il nous a asséné une sacrée série de révélations chocs au cours des derniers mois, réinterprétant à sa sauce de nombreux éléments de l’histoire de Green Arrow.

Bref de manière évidente, il va falloir prendre des notes car je sens que le scénario va nous balancer pas mal d’éléments à la figure au cours de cet arc…

Verdict : BUY

GREEN LANTERN #26

GREEN LANTERN #26Scénario : Robert Venditti

Dessin : Billy Tan

Sollicitation : Still in disarray after the events of « LIGHTS OUT, » Hal and Kilowog struggle to enforce the Corps’ new directive against Star Sapphire Nol-Anj! Having revealed a command of the Violet light unlike any the Corps has encountered before, Hal makes an earth-shaking decision. Is his win-at-all-costs attitude exactly the kind of leadership the Corps needs, or is he walking them into their next trap?

Avis : en ce qui me concerne je commence vraiment à avoir envie de laisser tomber la franchise Green Lantern…après des années d’expansion et de construction, cet univers, malgré un paquet de séries régulières, apparaît en fait plus petit, plus restreint, comme si la liberté d’apporter de nouveaux éléments intéressants étaient passés par la fenêtre en même temps que le succès commercial ne cessait de se développer…

Cela ne date pas seulement de la reprise du titre et de la franchise par la nouvelle équipe, j’ai vraiment ce sentiment de stagnation et de réduction depuis un bon moment…en fait depuis la fin de Blackest Night, quand Geoff Johns a simplement commencé à s’amuser avec les différents éléments qu’il avait apporté au lieu d’en créer de nouveaux…

Venditti et les nouveaux scénaristes ne font qu’accentuer cette impression, car même quand ils apportent de nouveaux éléments, …ben ils ne sont pas très intéressants. Comme cette idée que les Lantern devaient se restreindre dans l’utilisation de leurs pouvoirs…On a bien compris que tout cela était mis en place pour que le GL Corps parte  en guerre contre les autres corps de Lantern pour limiter l’usage du spectre émotionnel et le limiter au GL…mais même cette idée n’est guère intéressante car nous avons déjà eu droit à la guerre de la lumière à la veille de Blackest Night, donc cela fait un peu redite.

J’ai bien peur que l’âge d’or de la cette franchise soit passé et qu’il faille attendre longtemps avant qu’un autre scénariste ne parvienne à relever tout cela. Je peux avoir tort bien entendu, mais à moins que les différents auteurs ne commencent sérieusement à relever le niveau, ce sera au revoir pour moi…Car très sincèrement des épisodes chiants comme le dernier, je m’en passe très bien.

Verdict : Check It à deux doigts du PASS…

TRILLIUM #5

TRILLIUM #5Scénario : Jeff Lemire

Dessin : Jeff Lemire

Sollicitation : The last love story continues to amaze in the book the critics at Big Shiny Robot call « unique in its storytelling, dense and well-rendered… a work of artistic craftsmanship that you just don’t see in comics anymore… have this title added to your pull list immediately. » Indulge in the romance and discover how the fabric of the universe will never be the same.

Avis : je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, je commence à franchement me lasser de cette série. Certes l’histoire est intéressante est bien barrée, mais je ne ressens plus vraiment d’attachement particulier pour ce titre une fois passé l’effet nouveauté. Je pense que le principal problème dans mon cas est que malgré, ou à cause, des nombreuses trouvailles visuelles et narratives de Lemire, je n’ai  que rarement été vraiment soufflé et plus souvent gêné par tous ces effets dans la lecture d’une histoire présentée de manière assez peu linéaire. Bref je sens que je vais mettre la série en pause quelque temps, à moins que cet épisode me fasse changer d’avis…

Verdict :  Check It limite PASS

IMAGE COMICS

PROPHET #41

PROPHET #41Scénario :  Brandon Graham, Ronald Wimberly

Dessin :Ronald Wimberly

Sollicitation : Diehard looks back at his life, thousands of years ago, to his first encounter with the Earth Empire.

Avis : comme vous le savez Prophet est depuis son relancement l’un des titres les plus riches et barrés de toute la scène comics. L’une des conséquences est qu’il s’agit sans doute d’un des titres les plus difficiles à suivre car l’écriture est tellement poussée qu’il faut souvent plusieurs lectures pour comprendre ce qui est proposé, voire même quelle est l’histoire qui est en fait racontée !

Avec cet épisode on peut espérer gagner un peu de perspective avec un petit retour sur le passé de Diehard (oui c’est un personnage crée par Liefeld…donc son nom contient soit Death, soit Blood, …)androïde existant désormais depuis des milliers d’années et qui a participé à la première rébellion contre l’Empire de la Terre. Nous avons déjà eu de petites séquences de flash-back sur son passé et cet épisode propose de toute évidence de nous apporter un peu plus d’éléments sur cette lutte.

De quoi en somme nous apporter un peu plus de contexte pour une série où le lecteur peut souvent se sentir perdu.

Verdict : BUY

VELVET #2

VELVET #2Scénario :   Ed Brubaker

Dessin : Steve Epting

Sollicitation :On the run from her own agency, Velvet must find out what really got Agent X-14 killed, and the only way to do that is retrace his steps… and that’s a pathway of dead bodies, ruined lives, and angry mercenary soldiers. And along the way, one of Velvet’s darkest secrets is revealed.
Don’t miss the second issue of this white-hot new series, from the hit creators of the CAPTAIN AMERICA: WINTER SOLDIER saga!

Avis : bien qu’il soit encore trop tôt pour dire que Velvet est une franche réussite, puisque nous n’avons lu qu’un seul épisode, on peut malgré tout dire que la série a connu un excellent démarrage. Je pense même que l’on peut dire que ce que Brubaker et Epting ont produit sur Velvet 1 est sans doute leur meilleur travail ensemble, bien supérieur à ce qu’ils avaint produits ensemble chez Marvel.

Les deux auteurs sont de manière évidente bien plus à l’aise dans ce monde débarrassé de costumes colorés et de super-pouvoirs au profit des ombres de l’univers de l’espionnage. En outre avoir situé l’action dans les années 70 donne un parfum tout particulier tant au titre qu’au personnage, avec d’une part cette sensation de déclin connu par les USA à cette époque et d’autre le machisme toujours bien présent dans les services d’espionnage.

On peut même voir la mort du super-espion type James Bond qui marque le début de cette histoire comme une espèce de symbole utilisé par les deux auteurs pour nous dire qu’ils vont détourner la plupart des codes installés par la franchise cinématographique.

Bref pour une fois que je dis du bien d’un titre signé Brubaker, vous auriez tort de passer à côté.

Verdict : BUY

MARVEL COMICS

AMAZING X-MEN #2

AMAZING X-MEN #2Scénario : Jason Aaron

Dessin : Ed McGuinness

Sollicitation : The X-Men, on the search for Nightcrawler, find themselves separated ! Wolverine and Northstar are mysteriously in… heaven ?!  But where does that leave the rest of the team?

Avis : vous vous souvenez le mois dernier quand j’étais super excité par la sortie de cette série ? oui ben depuis j’ai lu le premier épisode et mon enthousiasme est revenu à des niveaux beaucoup plus raisonnable. Le début de la série n’était pas mauvais, bien au contraire, mais mon envie de suivre le titre a grandement chuté quand j’ai vu d’une part que la part laissée au dessin, superbe de McGuinness, avait quelque peu vidé le scénario de sa substance et d’autre part que le premier arc allait compter 5 parties comme cela…

Je ne dirais pas qu’Aaron nous a fait une Loebite aiguë en ne s’appuyant que sur le dessin pour faire vendre son truc, mais presque. On est en effet bien loin du style très riche et sur chargé d’idées que l’on avait aux débuts de Wolverine and the X-Men. Comme quoi avoir le bon dessinateur adapté au scénariste est vraiment nécessaire. Ainsi Bachalo et Bradshaw sont parfaits pour dessiner des scénarios riches en personnages mais aussi pour ajouter d’eux mêmes tout un tas de petits bonus dans leurs pages. Ce qui n’est pas vraiment le fort de McGuinness dont le style s’exprime plus et mieux dans des splash pages bien jolies…

Bref je crains qu’à moins qu’Aaron ne réinjecte certaines de ses intrigues de Wolverine and the X-Men, dont la conclusion rend la chose possible notamment la récupération des élèves (oh oui s’il vous plait !!!!), nous ayons au final une série blockbuster passablement vide du côté scénario uniquement calibré pour vendre de la belle splah pages bien spectaculaire…

Verdict : Check it…

INHUMANITY #1

INHUMANITY #1Scénario : Matt Fraction

Dessin :  Olivier Coipel

Sollicitation : After INFINITY, the Marvel Universe has changed.

The Avengers find themselves face to face with Karnak who has discovered the secret of the Inhumans that will shake the Marvel U to its core.

Avis : alors si j’ai bien compris cet épisode est un one shot qui sert un peu de prélude à la future série Inhumans, toujours signée Matt Fraction et Joe Mad et qui devrait désormais débarquer au mois d’avril prochain et non janvier comme précédemment annoncé. De manière évidente, Mavrel essaye ici de développer une nouvelle franchise en dehors des X-Men, FF, Avengers et Spidey…On parle aussi de cette franchise pour le ciné, puisque les droits des X-Men vont rester hors du contrôle de Marvel Films tant que la Fox continuera de nous sortir des films…

J’éviterais d’aller sur ce terrain, après tout Marvel fait ce qu’il veut tant que les histoires sont bonnes…Or la seule chose sûre sur cette série est que les dessins seront vraiment au top…côté scénario, je demande à ne PAS voir. En effet malgré la présence de certains de mes artistes préférés, Olivier Coipel ou encore Joe Mad, je préfère faire l’impasse et vous conseiller de vous faire votre propre opinion sur le bouquin. Je crois que je n’ai pas besoin d’expliquer encore une fois pourquoi je ne lis pas de Matt Fraction…

Verdict : Check It pour ceux qui peuvent supporter Fraction.

YOUNG AVENGERS #13

YOUNG AVENGERS #13Scénario : Kieron Gillen

Dessin : James McKelvie

Sollicitation : This periodical plans to include an above-industry average amount and standard of drama, conflict (both internal and external), action set-pieces. It will include 20 pages of comic art. It prominently features heroic attempts to save the world and kissing. « The best comic I’ve ever written. Called Young Avengers #13. » – Kieron Gillen.

Avis : pas grand chose à dire de ce nouvel épisode de Young Avengers, et alors que l’on se rapproche de la fin de ce run, pour la simple et bonne raison que je n’ai rien compris à la conclusion du précédent épisode…Je crois que c’était censé s’achever sur un twist mais comme ce n’était pas franchement d’une grande clarté, je vais laisser la place au doute et simplement dire que ce n’était pas franchement terrible. J’en serais presque heureux que cela se termine car je sens venir le deux ex machina pour résoudre tous les problèmes…et quand je vois le scénariste dire que c’est le meilleur comic qu’il a jamais écrit…ben j’ai d’autant plus peur au vu du pedigree du monsieur…

Verdict : Check It …avec des pincettes…

A propos Sam 1884 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

6 Comments

    • Oh je ne trouve pas qu’il s’agisse de mauvais goût ! je « pass » allègrement par dessus ce Trillium qui ne m’a pas du tout convaincu…
      Pour le Rover red je trouve que cela manque de prise de risque ! Choisir les chiens comme survivants c’est trop facile… J’aurais préféré quelque chose de plus inventif: Red Sonia le Ténia ou bien Final Ganimède le formidable Centipède ! On est trop limité par les chats et les chiens merde !! 😉
      Ah sinon cette semaine, en plus du très bon Earth2 (j’ai bien eu peur avec le changement de scénariste…), j’attends avec impatiente la suite du Swamp thing de Soule !

  1. Je me laisserai surement tenter par ce numero 1 de rover red charlie.

    J’avais beaucoup aimé beasts of burden alors pourquoi des chiens seuls survivants de l’apocalypse.

  2. Kieron Gillen est pour moi une des plus grosses arnaques de Marvel de ces dernières années, dire qu’il est considéré comme un architecte maintenant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.