Guide de lecture Comics VO : semaine du 05 Mars 2014

MOON KNIGHT #1

DARK HORSE COMICS

VEIL #1

VEIL #1 (OF 5)Scénario : Greg Rucka

Dessin :Toni Fejzula

Sollicitation : A beautiful girl wakes up in an abandoned subway station with no memory of how she
got there. When men try to hurt her . . . they wind up dead. Where did she come from?
And what is she capable of? An all-new series from Eisner Award-winning writer Greg Rucka!Art by Toni Fejzula (Cthulhu).A surprising new heroine from the creator of Lazarus and Queen and Country!

Avis : comme chacun le sait, Greg Rucka est un de mes scénaristes favoris et ce depuis assez longtemps maintenant (je pense que ça remonte à Gotham Central donc c’est dire…). Et le monsieur a une actu chargée en ce moment, entre le succès de son creator owned Lazarus, son retour chez Marvel avec une série consacrée au jeune Cyclope, ou encore la sortie prochaine d’un nouveau roman…Bref, il ne s’ennuie pas et a décidé de charger la barque en répondant aux sirènes de Dark Horse plus décidé que jamais à attirer le plus d’auteurs connus que possible dans son giron au moment où la boîte va perdre une de ses franchises historiques.

Au programme de cette nouvelle série, Rucka reste en terrain familier avec une histoire centrée sur un personnage féminin aux facultés bien particulières et au passé englouti dans les méandres de l’amnésie. Bref un pitch bien mystérieux mais qui donne envie. Ce qui ne donne pas envie par contre c’est bien la couverture qui semble tout droit sorti d’un bouquin d’horreur…Il faut espérer que l’intérieur donnera moins envie de gerber…

Verdict : Check it pour les philistins, un BUY pour les éclairés comme moi !

DC COMICS

DETECTIVE COMICS #2

DETECTIVE COMICS #29Scénario John Layman

Dessin :Aaron Lopresti

Sollicitation :The stunning conclusion of « Gothtopia »! Batman discovers the terrifying secret behind this brave new world.

Avis : John Layman achève son run sur Detective Comics avec une histoire pas vraiment passionnante, mais qui a au moins le mérite d’être relativement rapide avec un arc en 3 parties. Oui je sais il y a eu une kyrielle de ties ins dans d’autres titres de la Bat-family, mais comme je n’ai rien à battre des autres titres en question,  je ne me suis guère ennuyé à aller les lire…Si l’histoire est efficace sur le fond et fait le boulot, à l’image de tout le travail de Layman sur Detective Comics…il faut bien dire que c’est la partie graphique qui souffre ici. Bien qu’Aaron Lopresti soit un bon artiste, il souffre de la comparaison avec Jason Fabok, bien plus adapté à l’univers de Batman. Par ailleurs, il faut bien dire que Lopresti n’est pas très à l’aise avec les scènes d’action…voire pas du tout en fait. On sent qu’un univers de gens costumés qui se tapent dessus, ce n’est pas pour lui, et cela n’a pas l’air de le passionner des masses. Si l’on regarde le précédent épisode, on se rend facilement compte que certaines actions des bastons sont juste illisibles et la manière dont la violence est représentée est tout simplement ridicule et peu crédible…Le mois prochain, c’est Buccelatto et Manapul qui reprennent le titre…et vu que leur travail sur Flash m’a profondément ennuyé, il y a peu de chances que je poursuive la lecture…

Verdict : Check IT

EARTH 2 #21

EARTH 2 #21Scénario :  Tom Taylor 

Dessin : Nicola Scott

Sollicitation :Last issue’s major new addition to Earth 2 tests his new powers against the Parademon hordes! 

Avis : suite de la série Earth 2 version Tom Taylor. Après avoir révélé l’identité du nouveau Batman et pris quelques épisodes pour poser des nouveaux personnages un peu partout…il est temps de repartir à l’action alors que Superman et les troupes de Darkseid prennent le pouvoir un peu partout sur ce qui reste de la Terre…Pour le moment le titre reste incroyablement solide, Taylor a introduit de nouvelles versions de personnages mais semble avoir des plans particuliers pour ceux pré existants, comme Fate ou Hawkgirl. Par contre l’équipe en cours de formation autour d’Alan Scott et Jay Garrick reste aux abonnés absents. J’aime beaucoup le nouveau ton de la série, beaucoup plus engageant et rythmé, mais je ne souhaite pas  voir disparaître ces personnages ou même les voir reléguer à des seconds rôles…A noter au passage qu’après un mois de pause bien mérité, Nicola Scott fait ici son retour et on espère qu’elle restera longtemps sur le titre !

Verdict : BUY

FOREVER EVIL #6

FOREVER EVIL #6ScénarioGeoff Johns 

Dessin :David Finch

Sollicitation :  The final fate of Nightwing! The most unlikely of allies have set the Crime Syndicate in their sights – and they’re playing for keeps while the life of a hero hangs in the balance! Plus, the identity of the mysterious man in the hood is finally revealed!

Avis : pas d’avis je signale juste la sortie…oui je sais, je sais je ne me suis toujours pas mis au crossover DC du moment, mais que voulez vous, cela ne me donne pas envie, et les premières infos post FE…me donnent encore moins envie de m’y plonger. Cela fait presque un an que je ne suis plus la Justice League et franchement, cela ne me manque pas…surtout la version assez légère niveau neurones de Johns…

Verdict : pour ceux qui suivent.

GREEN ARROW #29

GREEN ARROW #29Scénario : Jeff Lemire 

Dessin :Andrea Sorrentino

Sollicitation : « The Outsiders War » part 3! In the latest chapter of this game-changing epic, Green Arrow tries to take the fight to The Outsiders – but he’s badly outnumbered, and things are about to go from bad to worse! How can Ollie possibly survive?

Avis : suite du génial run de Jeff Lemire sur Green Arrow qui avec la Outsider War est en train de nous pondre une des meilleures histoires sur le personnage, exploitant à fond et sans réserve toute la nouvelle mythologie qu’il a installé sur le titre. Il est tout de même remarquable qu’en l’espace de seulement un an, et oui Lemire a débuté avec l’épisode 17, le scénariste ait réussi à transformer de la sorte cette série et son univers. De titre ignoré par tous les lecteurs au vu de sa piètre qualité, GA est devenue ue lecture indispensable ! et l’un des meilleurs titres DC…mais qui reste largement ignoré par nombre de lecteurs. Bien que Lemire et Sorrentino aient réussi à remonter les ventes, le résultat est sans doute moins spectaculaire que si le titre avait été relaunché avec cette équipe il y a 2 ans…Et c’est vraiment à ce titre un beau gâchis tant le travail des deux auteurs est remarquable.

Cet arc prend un tour résolument passionnant, entre les révélations sur le passé de Ollie sur l’île, les secrets de son père, les affrontements prévus contre les autres Outsiders, après le combat sanglant contre Kodiac et la prise de pouvoir de Komodo qui n’a pas été oublié par Lemire et qui reste donc appelé à jouer un rôle important. Personnellement je suis de plus en plus intrigué par le personnage de Shado et j’espère qu’elle va prendre de l’importance au cours de cet arc. On en sait toujours encore assez peu sur elle et j’espère que Lemire a un arc précis pour elle.

Verdict : BUUUUYYYYY

IMAGE COMICS 

JUPITERS LEGACY #4

JUPITERS LEGACY #4Scénario : Mark Millar

Dessin :  Frank Quitely

Sollicitation : Brandon and his Uncle Walter have instigated the superhero revolution, but there are those who would still stand against them. On the other side of the world, Chloe and Hutch are hiding with their enormous secret and hoping to evade the man charged with hunting renegade superhumans.

Avis : je signale la sortie de cette série essentiellement pour le travail graphique de Frank Quitely. En effet j’ai énormément de mal avec le scénario de Mark Millar et notamment le ton qu’il a adopté qui pour moi sonne vraiment faux. J’ai perpétuellement l’impression qu’il se moque de ses propres personnages, que leurs dialogues sont forcés et uniquement écrits pour transmettre l’idée que Millar a en tête et qu’au final ils sonnent creux. En fait le principal problème de Millar, sur lequel je reviendrai dans l’avis suivant, est que cette série comme plusieurs autres n’a pas vraiment ni coeur ni âme. C’est un produit calibré, dans lequel Millar ne s’investit nullement.

En fait, je pense qu’il faut surtout se demander si le genre super-héros est encore fait pour Millar, si l’on regarde ses travaux dans ce genre ses dernières années, on peut se rendre compte que tous ces titres étaient avant tout commerciaux, sans véritable fond derrière. Il est tout simplement fort probable qu’il ait fait le tour de ce type de séries, mais que comme c’est encore ce qui vend le plus, il continue à en faire alors que cela l’ennuie…

Verdict : à lire pour Quitely.

STARLIGHT #1

STARLIGHT #1Scénario :  Mark Millar

Dessin : Goran Parlov

Sollicitation : Forty years ago, Duke McQueen was the space hero who saved the universe. But then he came back home, got married, had kids and grew old. Now his children have left and his wife has passed away, leaving him alone with nothing except his memories… until a call comes from a distant world asking him back for his final and greatest adventure. This issue launches the much-anticipated Millarworld Universe. Get in on the start of something MASSIVE!

Avis : comme on peut le comprendre à la vue de mon avis précédent, cela fait bien longtemps qu’un travail de Mark Millar ne m’a plu…De fait, la sortie de Starlight relève encore plus de l’événement pour moi, car cela fait des années que je n’ai pas attendu un titre de ce scénariste avec impatience. Au vu des premières pages, et des commentaires de Millar, le titre s’annonce comme l’un de ses meilleurs et un de ses plus personnels.

Pour une fois point de super-héros bien commercial, Millar revient à un genre qu’il apprécie avec le pulps SF type Flash Gordon, sauf qu’ici le twist est que le héros est revenu sur Terre après une vie d’exploits, s’est marié, a eu des enfants et a vieilli en paix… avant que les ennuis ne reviennent le chercher après des décennies de tranquillité !

En ce qui me concerne, le pitch m’attire vraiment. Et le fait est que Millar, pour nous faire saliver encore plus, a choisi encore une fois un artiste d’exception pour bosser sur son titre en la personne de Goran Parlov, que  l’on a pu voir récemment en VF sur la maxi série Fury de Garth Ennis où il faisait déjà des merveilles. Les premières pages révélées sont tout simplement somptueuses et n’ont fait qu’aiguiser mon appétit !

Donc pitié Millar, ne gâche pas tout !!!

Verdict : BUY

VELVET #4

VELVET #4Scénario : Ed Brubaker

Dessin : Steve Epting

Sollicitation : At the Masquerade everyone hides their true face, especially the double-agent that Velvet needs to get to if she has any hope of clearing her name. Don’t miss this hot new super-spy series from the best-selling creators of the Captain America: The Winter Soldier saga!

Avis : suite de l’excellente série d’espionnage de Brubaker et Epting, un genre très peu présent dans les comics actuels et qui quand il est proposé est rarement aussi bien maîtrisé ! Brubaker est vraiment à la maison avec ce bouquin, qui joue bien avec ses forces narratives et ses goûts personnels. Quant à Epting, débarrassé des costumes de super-héros, il se lâche comme jamais !

Niveau histoire cela avance bien, Brubaker exploite vraiment de façon experte l’ambiance guerre froides des années 70 et le ton noir que doit revêtir ce type de récit, bien aidé en cela par le trait de Epting tout en ombres et lumières (enfin surtout ombres). Très clairement Brubaker aborde le genre en en retirant tout le glamour issu des films.

En gros l’une des meilleures séries Image en ce moment. Avec la fin prochaine de Fatale, je suis plus que curieux de voir quelle autre série Brubaker va proposer avec son compaire Phillips.

Verdict : BUY (et pour bientôt en VF chez Delcourt !)

MARVEL COMICS 

MAGNETO #1

MAGNETO #1Scénario :Cullen Bunn 

Dessin : Gabriel Hernandez Walta 

Sollicitation :Once the deadliest, most feared mutant mastermind on the planet, MAGNETO is no longer the man he once was. After falling in with Cyclops and the X-Men, Erik Lehnsherr became just one more pawn in another man’s war. But now, determined to fight the war for mutantkind’s survival on his own terms, Magneto sets out to regain what he’s lost…and show the world exactly why it should tremble at the sound of his name. Magneto will safeguard the future of the mutant race by hunting down each and every threat that would see his kind extinguished-and bloody his hands that they may never be a threat again.

Avis : dans un mouvement que j’ai un peu de mal à comprendre, Marvel a décidé d’accorder des séries solo à certains personnages des X-Men. Une idée assez étrange car même au sommet de leur popularité dans les années 90, les titres solos du même acabit n’ont jamais eu beaucoup de succès, même basés sur des personnages alors populaires, comme Gambit ou Bishop. Qui se souvient encore de la très courte série consacrée à Rogue au début des années 2000 ? Le fait  est qu’à l’exception de Wolverine, aucune série centrée sur un seul X-Men n’a rencontré un franc succès sur la durée.

Pourtant voilà que Marvel décide de sortir Magneto de Uncanny X-Men où il était plus ou moins bien géré par Bendis, qui jouait à fond sur la nature ambiguë du personnage pris entre le SHIELD et Cyclope …L’idée apparaît encore plus saugrenue aujourd’hui à un moment où les titres X-Men ne sont pas vraiment au sommet de leur forme, que seuls les séries avec X-Men dans le titre semblent s’en tirer, et qu’il n’y a pas vraiment d’élan pour accorder une série solo à Magneto.

Que dans la maison d’en face, DC accorde une série régulière à Sinestro, je peux le comprendre. Le personnage a si bien été reconstruit pendant presque 10 ans par Geoff Johns, qu’on peut se demander pourquoi ce n’est pas arrivé avant. Or il n’y a pas du tout le même élan autour de Magneto, réintroduit de manière bien paresseuse par Matt Fraction dans X-Men après House of M pour …ne rien en faire. Le personnage a fait tapisserie pendant des années, se voyant accordé quelques lignes de dialogue ici ou là, mais guère plus. Il n’ a eu qu’un petit rôle dans AvX, et sa présence dans Uncanny X-Men est plus source de confusion, car j’ai bien l’impression que Bendis n’a aucune idée dans quel camp vraiment situer son personnage. Il ne veut pas en refaire un ennemi des X-Men, sans en faire l’allié de Cyclope…Bref c’est confus et sans vraiment de ligne directrice…

Vous ajoutez à cela un scénariste qui n’a pas fait grand chose de sensationnel chez Marvel, un dessinateur au style très mais alors très particulier, et vous avez les ingrédients pour une annulation annoncée dans les 12 épisodes…

Verdict : PASS.

MOON KNIGHT #1

MOON KNIGHT #1Scénario :  Warren Ellis

Dessin :Declan Shalvey

Sollicitation : Marc Spector is Moon Knight!…Or is he? It’s hard to tell these days, especially when New York’s wildest vigilante protects the street with two-fisted justice and three-that’s right, count ’em-different personalities! But even with the mystical force of Khonshu fueling his crusade, how does the night’s greatest detective save a city that’s as twisted as he is? The road to victory is going to hurt. A lot. Marvel’s most mind-bending adventure begins NOW as Moon Knight sleuths his way to the rotten core of New York’s most bizarre mysteries!

Avis : ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii. L’année 2014 commence bien (bon on est déjà en mars, mais évitons de polémiquer..) puisqu’outre de voir Warren Ellis revenir chez Marvel pour relancer Moon Knight pour la zigallionnième fois (minimum), nous venons d’apprendre que mon cher scénariste préféré allait lancer un nouveau creator owned chez Image dans le courant de l’année…J’espère aussi qu’il nous sortira vite un nouveau roman, car je viens de finir l’addictif Gun Machine et j’ai hâte de lire sa prochaine incursion dans le média…Bref mon amour pour ce scénariste est toujours au beau fixe et c’est bien évidemment comme un junkie devant sa dose que je vais me jeter sur ce premier épisode de Moon Knight qui promet de présenter le personnage de manière plus originale que par le passé.

Après un run plus que raté par Bendis, qui encore une fois n’avait strictement rien à dire sur le personnage et s’est contenté de 12 épisodes  de blabla sans intérêt…, Ellis ramène Moonie à New York mais n’abandonne pas le côté schyzo du personnage dans lequel Bendis s’était complètement paumé. La différence est qu’Ellis sait bien écrire les personnages dégantés et a un don pour apporter une nouvelle vision sur des personnages apparemment finis (les Thunderbolts les gens ???). Au dessin il est accompagné par Declan Shalvey et au vu des planches dévoilées jusqu’ici, cela promet être superbement noir et tout simplement magnifique. Bref mon avis est bien simple :

Verdict : BUY BUY et même tiens RE BUY !!!!

SHE-HULK #2

SHE-HULK #2Scénario :  Charles Soule

Dessin : Javier Pulido

Sollicitation :  Jennifer opens her own practice, but things aren’t going as smoothly as she’d like.  A new client rides into town…but is he hero or villain?   Guest-starring Patsy Walker, Hellcat!

Avis : suite de la nouvelle série consacrée à She Hulk toujours signée par Charles Soule. Comme nous l’avons vu dans le très bon premier épisode, Soule a tenu sa promesse d’un titre centré sur le boulot d’avocate de Jennifer, mélangé avec pas mal d’humour, un trait de dessin très cartoony et une pointe de super-héros pour pimenter tout cela de temps en temps.

La bonne nouvelle est qu’apparemment le scénariste va plutôt faire des histoires en un épisode avec un fil rouge qui va se développer petit à petit. De manière évidente, Soule va s’intéresser aux personnages de 4e ordre de l’univers Marvel pour nourrir sa série, avec parfois comme dans le premier épisode des personnages connus comme Iron Man, tout cela sous l’angle procéduro-judiciaire. Je ne sais pas trop si une série comme celle-là pourra durer longtemps malgré ces qualités, mais en tout cas cela promet des lectures intéressantes.

Verdict : BUY.

WOLVERINE AND X-MEN #1

WOLVERINE AND X-MEN #1Scénario :  Jason Latour

Dessin :Mahmud A. Asrar

Sollicitation :  WELCOME TO THE JEAN GREY SCHOOL OF HIGHER LEARNING! The ALL NEW MARVEL NOW smash hit series schools with Jason Latour (WINTER SOLDIER) and Mahmud Asrar (X-MEN) leading the charge with drama, action and homework(?)! World-famous X-Men Wolverine, Storm, and a star-studded faculty must educate the next generation all-powerful, but inexperienced mutants! But with their own lives steeped in deadly enemies and personal crises, how can the X-Men guide and educate-let alone defend-the school? At the Jean Grey School, you never know who will enroll…or who will lead the class! And what mysterious organization waits in the shadows to destroy Wolverine’s mutant sanctuary? These questions and more are answered in the All-New Marvel Now sure-to-be-smash, WOLVERINE AND THE X-MEN #1!

Avis : et oui on est bien chez Marvel ! à peine une semaine après avoir enterré, de manière fort émouvante le Wolverine and the X-Men de Jason Aaron, l’éditeur relance le titre avec nouvelle équipe créative et tout et tout …Comme je l’ai déjà dit j’ai cessé de m’offusquer de ces relaunch constants car de manière évidente c’est la nouvelle gestion de Marvel + je préfère m’intéresser avant tout à la qualité du bouquin qu’au numéro sur la couverture. Oui c’est assez désespérant de ce se dire que tous les titres sont relancés avant d’atteindre leur numéro 50, mais bon, je pense qu’il faut juste en faire son deuil.  Donc intéressons nous plutôt au fond.

Au scénario Jason Latour, fréquent collaborateur de Jason Aaron, de qui je n’ai jamais rien lu auparavant, donc ce sera une découverte. Sauf que dans le cas présent, ce qu’il a déjà dévoilé me fait un peu peur, car si une partie du cast introduit par Aaron restera dans le titre comme Quentin Quire ou Idie, des personnages adorés par moi (et il n’y a que moi qui compte c’est bien connu), comme Broo, Broo et Broo (et n’oublions pas ce cher Broo…) est/sont absents pour le moment…On pense aussi aux personnages récemment introduits par Aaron comme eye Boy, Shark Girl, la nouvelle Sprite…La grande force de Jason Aaron est d’avoir réussi à transformer ces personnages qui ressemblaient plus à un gimmick, en quelque chose d’intéressant, des personnages que le lecteur a envie de suivre car tout simplement adorables…

Donc niveau cast y a des problèmes, avec notamment l’inclusion de Fantomex dont on se demande un peu ce qu’il fait là…Oui certes il y  a la présence de Genesis qui peut expliquer son intégration…mais bon. Ensuite il y a la question du ton que va employer Latour pour la série. Le fait est que Jason Aaron avait vraiment donné une identité propre au titre de part son ton décalé et fun, avec un million de personnages et de sous intrigues. J’espère que cela continuera.

Niveau dessin, là cela reste de qualité avec Mahmud A. Asrar, qui s’est pas mal balladé ces deux dernières années chez DC avec Supergirl, avant de venir rendre service chez Marvel en assurant l’intérim sur toute une série de titres désespérément en recherche d’un dessinateur régulier (Ultimate X-Men, Hulk,…)

Verdict : Check It, mais je crois que la grande époque est finie…

A propos Sam 2117 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. J’avais découvert Moon Knight il n’y a pas très longtemps et justement, je n’ai lu que ceux avec Bendis. Disons que c’est sympa pour passer le temps, mais si le personnage est vraiment approfondi, je vais lire cela dès que ça sort.
    Veil me fait de l’œil, donc je checkerai.

  2. Je suis comme toi Sam, ça fait longtemps que les séries de Millar me laisse indifférent mais ce starlight ma fait de l’oeil. Le pitch est intéressant et pas racoleur ni forcément grandiloquent mais plus intimiste, peut être plus proche d’un supérior une de ses dernières réussites. Pour une fois je me laisserais tenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.