Tops et Flops de la semaine

Top 5 de la semaine :

 Malgré le fait que j’ai établi un Top des meilleurs comics que j’ai lu cette semaine, en réalité, très peu m’ont vraiment soufflé…en fait je peux même dire que le seule que j’ai vraiment apprécié est sans doute le Starlight de Millar. Oui je sais c’est incroyable, mais c’est comme ça. Les 4 autres que j’ai sélectionnés ont représentés des lectures agréables, mais non sans défauts préjudiciables. Bref cette semaine c’est plutôt un Top 1 et 4 autres qui rament loin derrière…

5 – Justice League United 1, de Jeff Lemire et Mike McKone. Après un faux départ dans l’épisode 0 qui ne m’a guère convaincu, ce premier épisode a sérieusement relevé le niveau, bien que j’aurais sans doute préféré que DC fonde en un seul épisode le numéro 0 et le 1. Cela nous aurait donné un bon gros truc d’une quarantaine de pages qui aurait été plus propice à découvrir l’univers de la série…En tout cas celui qui en chie le plus dans cet épisode est sans conteste Hawkman…comme depuis le début du New 52…

JUSTICE LEAGUE UNITED #1

4 – Shutter 2, de Joe Keatinge et  Leila Del, le scénariste pose un peu plus l’univers déjanté de sa série. Pour le moment je ne vois pas trop où cette histoire va et ce sera mon principal reproche, un certain déséquilibre entre l’établissement du monde, du personnage principal et du problème rencontré. Le premier élément a pris le dessus sur les deux autres, si bien qu’après deux épisodes l’intrigue n’a pas des masses avancé…

SHUTTER

3 – All New Ghost Rider 3, de Felipe Smith & Tradd Moore, encore un épisode bien survitaminé qui a mis les vilains en avant, notamment le plan de Mr Hyde superbement rendu par Moore. C’est clairement déjanté, le héros commence à comprendre la XXX dans laquelle il est mais aussi l’opportunité que cela lui offre. J’ai en tout cas hâte de voir où tout cela va aller ! 

ALL NEW GHOST RIDER #3

2 –United States of Murder Inc 1, de Brian Michael Bendis et Michael Avon Oeming, les deux auteurs mettent en place une brillante uchronie où le crime organisé est devenu si puissant qu’il a réussi à contraindre le gouvernement américain de lui céder l’ensemble de la côte est. 

The United States of Murder Inc. 001

Encore une fois Bendis nous prouve que dès qu’il n’y a pas de super slip impliqué + histoire de polar /noir, il est alors bien plus à l’aise. Et comme d’habitude quand il est plus à l’aise, il a plus d’idées et surtout fait avancer son intrigue bien plus vite. Au bout d’un épisode, le jeune héros échappe à un attentat, perd un pote, découvre un secret de famille qui le met dans la merde et un nouveau but dans la vie…

1 – Starlight 3, de Mark Millar & Goran Parlov, après un second épisode un peu mou du genoux, Millar fait à nouveau avancer son intrigue à grand pas alors que Duke rentre sur la planète qu’il a sauvé il y a des décennies…et découvre ce qu’elle est devenue sous la férule de son nouveau tyran. Il y a un côté Flash Gordon qui aurait vieilli qui est très bien géré et tout à fait assumé. On y voit aussi poindre une certaine critique de l’exploitation industrielle dans notre monde au passage, en même temps qu’un certain désenchantement du monde. Millar en quelque sorte démystifie Flash Gordon tout en lui rendant ses lettres de noblesse.

STARLIGHT #3

– La série qui me fait mal à ma continuité : All New X-Men …mmm mais la question est là, est-ce que Bendis viole ici vraiment la continuité. Je parle bien entendu de l’identité de la mère de Charles Jr, révélée dans cet épisode. Selon cet épisode l’enfant est en fait déjà né et a été abandonné à la naissance…mmm en fait on peut accepter que Charles ait tiré un coup à ce moment…car cela correspond bon an mal an au début de sa traversée du désert.

ALL NEW X-MEN #27

Si vous vous en souvenez après le run de Morrison, le personnage a pratiquement disparu des radars. Il est apparu dans une série de Claremont où il traînait avec Magneto dans les ruines de Genosha, puis House of M, puis deadly genesis…c’esr vers ce moment qu’il a récupéré l’usage de ses jambes et donc de toutes les fonctions situées sous sa ceinture…Etant donné qu’il y a de grosses zones d’ombres sur ce qu’il a fait à cette époque, techniquement cela peut passer…

– le titre ironique de la semaine : Nihtcrawler 2, de Chris Claremont « Can we go home again ? ». En fait toute la série contient des sous entendus sur le retour de Claremont à la maison, son absence et le fait qu’il redécouvre un peu tout cet univers…

NIGHTCRAWLER #2

– le bon départ de la semaine : Superman Doomed, le fait d’avoir 3 épisodes d’un coup a vraiment aidé à faire passer le début de cette intrigue, qui d’après les interviews que j’ai pu lire va faire sentir ses effets jusqu’au mois d’août prochain (à voir comment Johns l’intégrera dans ses plans…).

SUPERMAN WONDER WOMAN #8

Pour le moment pas d’info vraiment inédite, puisque le contenu a été assez fidèle aux sollicitations. Je reste encore confus sur la continuité de Doomday dans le New 52, mais sinon les 3 auteurs ont bien mené leur barque. Le combat Supie/Doomdoom dans le spécial était bien mené et spectaculaire. Bref une bonne petite lecture.

– le faut débat de la semaine : le season final de Agents Of SHIELD   était-il bien ? ou comme je le pense (et on s’en souvient mon avis est parole d’évangile) complètement raté ? : la carrière de cette série n’est décidément pas un long fleuve tranquille après des débuts catastrophiques (sans doute le pire truc que Whedon ait pondu en 15 ans …), la série s’est longtemps cherchée en essayant de corriger ses défauts les plus importants. Mais comme un bateau en perdition, à peine une fuite était elle colmatée, que deux autres brèches apparaissaient…Bref ça sentait mauvais…

Et puis oh miracle, profitant à plein tube du nouveau statut quo crée par le film Cap : Winter Solider, la série a révélé un autre visage : elle est devenue bonne ! à partir de là, elle a enchaîné une série d’épisodes franchement agréables à regarder, avec des twists inattendus, une trahison, et surtout l’apparition d’un méchant à la hauteur qui n’a ensuite pas cessé de monter en puissance…

SHIELD

Et c’est là mon problème, après des semaines de construction à rendre cet adversaire vraiment intéressant à suivre…les scénaristes lui ont réservé un piètre traitement pour ce final sans cohésion, au rythme indigne d’une série moderne et avec des dialogues dignes de la cour de récré…Le caméo d’un personnage du marvel universe est juste ridicule, une espèce de parodie qui confine à la bêtise avec des échanges pendant 5 min avec Coulson juste pour essayer de faire cool…

Mais tout cela n’est pas grave, car comme je l’ai dit, tout cela est un faux débat, puisque le season final à ne pas rater cette semaine était bien entendu celui de Person of Interest. Si vous m’avez écouté au cours de l’année, vous savez que la série n’a cessé de monter en puissance au fil des saisons. La première saison posait bien les bases et était bien sympathique. La saison 2 a sérieusement relevé le niveau et son final créait un nouveau statut quo fascinant. Et cette saison 3, mes aïeux, cette saison 3 !!! la série plonge la tête la première dans la mythologie qu’elle a crée et la développe avec une intelligence et une finesse tout simplement incroyable ! ce season final couronne de bien belle manière tout le travail des auteurs au cours de l’année. Un final sombre et …d’une actualité assez terrifiante …J’ai rarement vu dans ma vie une série aussi bien menée…

POI

A propos Sam 1956 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Je suis assez troublé par l’identité de la mère du Xavier du futur, va vraiment falloir nous expliquer ça d’une manière qui tienne la route… Oui, je crois aux miracles…

    S’il va surement développé ses propres histoires dans son coin, un indice me laisse penser que Johns n’ignore pas cette histoire et place son récit juste après : la couverture du Planet titrée « Superman lives » que l’on peut voir sur un mur des locaux du journal dans la preview qu’on a à la fin de toutes les séries DC. Après sa « mort », Superman prend un nouveau départ symbolisé par le retour au Daily Planet ?

    Pour moi le vrai Season Finale de la semaine c’était bien sûr celui d’Arrow ! Même si la saison a eu de nombreux défauts avec des épisodes en dent-de-scie, globalement elle a été très agréable à suivre avec une montée en puissance des méchants plus marquées qu’AoS dès le premier épisode, même si dans les deux cas on a une écrite un peu similaire de ce point de vue avec la vraie menace qui montre son visage dans le dernier tiers de la saison. Le fan de comics en aura eu pour son argent, puisqu’à côté des très remarquées apparitions de Barry Allen et du Suicide Squad de nombreux autres personnages et éléments des comics ont été introduit, sans compter le fourmillement de clins d’oeil dans quasiment chaque épisode. Le Finale m’a un peu rappelé le précédent avec le côté « film catastrophe » du background mais s’en différencie largement rien qu’avec les pistes lancées pour la prochaine saison.

  2. C’est normal que la partie connexion n’apparait pas quand j’utilise mon iphone?

    Petite semaine, assez d’accord avec toi pour le top 3. Petite preference pour le titre de Bendis qui m’a bien surpris.
    Celui de Millar, qui ressemble beaucoup a de la bd franco-belge, est un petit bol d’air dans cette production americaine ou tout se ressemble peu ou proue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.