Comixity Special #27 : Saint Seiya

Un spécial très cosmo(s)polite

Saint Seiya

Pour combler le vide laissé par la pause estivale du WeeklyNews, nous vous avions promis des épisodes spéciaux avec des thèmes plus ou moins comics. Pour le premier, nous étions vraiment comics tout du long alors en voici un qui est aussi éloigné du comics que possible puisqu’il s’agit d’un manga qui a, pour la plupart d’entre nous, bercé notre enfance : Saint Seiya, aussi connu chez nous sous le titre Les Chevaliers du Zodiaque. Entre souvenirs d’enfance et petits débats au sein de l’équipe, voici de quoi vous (re)plonger dans cet univers ô combien riche et complexe. Et si vous en voulez encore plus, je vous renvoie vers les très bons Geexity de Loïc sur le même thème ici et ici.

Lire
A propos Steve 1070 Articles
A l'origine du projet, chroniqueur sur tous les podcasts, c'est également à lui que revient la lourde et ingrâte tâche de l'enregistrement et du montage des émissions.

16 Comments

  1. Salut!
    merci pour ce podcast que je suis en train d´écouter en ce moment.
    une petite précision, je crois me souvenir qu´il est sous entendu que mistumasa kido est lui meme la réincarnation de Zeus.
    bon après, pendant des années on a supputé que saga avait été possédé par arès, surtout au vu de son explication dans le volume 13.

  2. et pour ceux qui veulent se marrer autour de Saint Seya :
    http://www.gameblog.fr/blogs/liehd/p_85195_masami-kurumada-le-genie-et-ses-bonnes-etoiles, un article décrivant avec soin le « génie » de Kurumada
    http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Saint_Seiya, qui vous expliquera toutes les mécaniques de la série
    – et surtout, SURTOUT http://cdz-serie-abregee.over-blog.com/article-liste-des-episodes-62690750.html, la série abrégée la plus drôle qu’il m’ait été donné de voir, pleine de références subtiles à l’univers des Chevaliers, de jeux de mots beaucoup moins subtils et de métal. A voir absolument !

  3. Tout les chevaliers de bronze ne se sont pas manifester durant la série,mais je viens d’en découvrir un nouveau au toilette ! bon ok je sors…
    Mais avant je tiens à dire que saint seiya reste un très bon souvenir d’enfance malgré la charcuterie du montage et la vf horrible, heureusement j’ai revu plus tard la VOSTFR non censuré et c’est bien bien mieux ! tout comme Hokuto no Ken ( Mon préféré et de loin )
    Sinon pour ceux qui ne parlent pas japonnais et veulent savoir se que veut dire le générique jap, c’est par la :

    https://www.youtube.com/watch?v=jWghZ-Vg4pY

  4. j’ai fini d’écouter le podcast en entier et quel hommage me rend Bunny, c’est incroyable quel don pour l’imitation je m’incline bien bas monsieur 😀
    En écoutant le podcast je suis devenu nostalgique de cette époque, notre golden age à nous les vieux.

  5. Deux heures pour les chevaliers ! Il fallait au moins ça et c’est en famille qu’on a écouté ça religieusement dimanche dernier. Rien à redire sur l’érudition des commentateurs.
    Le fait que la série ait généré des jouets Deluxe ne m’avait jamais traversé l’esprit. C’est pourtant évident !
    Petit regret : trop peu de place accordé aux magnifiques musiques du sanctuaire. Une prochaine fois ?

  6. Merci pour ce podcast.
    J’ai suivi les chevaliers quand j’étais gamin et j’avais adoré et vous m’avez donné envie de revoir la série.
    Ce que j’ai commencé à faire grâce à Youtube…
    Par contre, c’est la version de l’époque et franchement les voix FR sont horribles, l’animation super simpliste, l’histoire inexistante… Le pire ? Le chevalier du cygne qui ne pense qu’à sa môman laquelle semble plus jeune que lui…

    Mais ça le fait quand même, comme quoi… 😉

    Merci en tout cas !

  7. Pour Camus du Verseau et l’histoire de Hyoga, Je pense que Masami Kurumada est fan d’Albert Camus et qu’il a voulu y faire référence dans Saint Seiya.

  8. Les Chevaliers du Zodiaque, que de souvenirs d’enfance… J’ai pu enfin commencer découvrir le manga après qu’un ami m’ait prêté les premiers il y a quelques temps et c’est vrai que la lecture est fastidieuse pour les premiers tomes, on sent que Masami Kurumada développe les détails de son intrigue de manière empirique, le plus flagrant étant le statut des Chevaliers : on nous les présente comme une mystérieuse organisation inconnue de l’homme du commun qui aurait agi dans l’ombre de l’Histoire depuis des siècles, alors que cela paraît de plus en plus improbable au fil de la lecture.
    Concernant la nouvelle traduction je regrette vraiment que « Chaîne Nébulaire » ou « Météores de Pégase » disparaissent au profit de « Nebula Chain » ou « Pegasus Ryu Sei Ken », ça devient du chinois (oui je sais, le manga est japonais :p) pour qui n’est pas trilingue et les noms grandiloquents des attaques font partie du charme de la série !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.