Geexity # 29 : Livre – Chroniques du Tueur de Roi – La peur du Sage

Chroniques du Tueur de Roi – La peur du Sage – Seconde journée Partie 1 & 2 de Patrick Rothfuss : et oui quelques semaines après avoir évoqué le premier livre de cette trilogie, je me suis engouffré les quelques 1200 pages de la suite. Encore une fois rendons hommage à l’écriture de Rothfuss qui rend cela presque facile. Je dis presque car il y a tout de même un certain temps d’allumage.

Tout d’abord et en préambule, petit coup de gueule vis à vis de l’édition française. Si je peux comprendre que Bragelonne ait coupé ce livre en deux, étant donné sa taille plus que respectable avec comme je l’ai dit plus de 1200 pages au compteur, j’ai un peu plus de mal avec le prix et la qualité de l’édition. Car 25€ le tome, cela fait quand même mal par là où ça passe. Et sans édition poche disponible ni annoncée, on est un peu prisonnier du matériel actuellement disponible si l’on veut lire cette œuvre en VF.

chronique-du-tueur-de-roi,-deuxieme-journee---la-peur-du-sage,-deuxieme-partie-354766

Pour le premier tome, je n’ai rien dit. Presque 800 pages, grand format pour 25€…on grince un peu des dents mais on accepte. Mais pourquoi maintenir un tel prix sur la suite, alors qu’elle est déjà coupée en deux et que les deux volumes concernés comptent moins de pages ????

En outre pour un tel prix, on pourrait s’attendre à une édition qui relève d’un certain standard de qualité. Et bien non, à part la taille du bouquin, nous avons là une édition souple aux pages collées à la va vite sur une mince couche reliée…qui se délie bien vite. A peine quelques jours après la lecture, j’ai pu constater que les première pages avaient déjà du mal à rester attacher…Ouais, beau boulot Bragelonne, surtout pour un prix pareil…

chronique-du-tueur-de-roi,-deuxieme-journee---la-peur-du-sage,-premiere-partie-2303502

Bien heureusement, la qualité du travail de l’auteur sauve l’ensemble et bien vite on replonge dans la vie tumultueuse de Kvothe.  Et malheureusement, ce choix de sectionner le livre en deux a un impact certain sur la lecture, car on comprend bien que l’auteur n’avait pas du tout conçu son œuvre et ce tome 2 pour qu’il soit tronçonné. C’est sans doute pour cela qu’il prend son temps dans la première partie avant de vraiment faire décoller son récit dans la seconde. Autant le dire, la lecture de la première partie est relativement frustrante. Rothfuss met en effet un certain temps pour faire redémarrer son intrigue, si bien que pendant les 2/300 premières pages, on a surtout l’impression de lire une partie du premier livre qui se serait trouvée coller là par hasard ou par erreur.

On retrouve en effet tous les éléments du premier livre : Kvothe à l’université, Kvothe génial, Kvothe fait les 400 coups avec ses amis, Kvothe est toujours fauché, Kvothe et la musique, Kvothe qui continue à ne rien trouver sur les Chandrians,  Kvothe et Denna qui se tournent autour dans une danse sans fin et franchement répétitive,  Ambrose qui continue de se comporter comme la pire des ordures avec Kvothe.

Bref on tourne en rond un bon moment alors que l’auteur s’amuse encore et toujours avec les les mêmes éléments.  Ce n’est que vers la 400e page quand Kvothe décide de s’éloigner un temps de l’Université que le récit commence vraiment à s’emballer…D’autant que l’auteur passe allégrement sur des passages importants en quelques pages parce qu’ils l’ennuient (lui ou Kvothe…). Le procès de Kvothe pour malfaisance ? expédié en 3 pages !!! par contre Kvothe qui explique à Chroniqueur et donc au lecteur pourquoi il passe aussi vite ? plus de 15 pages !!!  Et il recommence un peu plus loin, lorsque Kvothe connaît moults périples en mer : trahi, dévalisé, presque tué, abordé par des pirates, son bateau coulé, ses biens perdus avec son argent et son arrivée en terre étrangère affamé et sans un sou ? expédié en 5 lignes…

chronique-du-tueur-de-roi,-deuxieme-journee---la-peur-du-sage,-deuxieme-partie-2859322

L’objectif de l’auteur est sans doute de rappeler que le récit est vraiment présenté du point de vue et la perspective de Kvothe qui comme tout un chacun n’a guère envie de s’attarder sur les passages difficiles et plus sur les bons moments avec ses amis…C’est aussi ici que le choix de Bragelonne de couper ce tome en deux s’avère une fausse bonne idée. Si vous vous contentez de lire la première partie, vous avez moins envie de lire la seconde…qui est sans doute la meilleure !!! si le premier tome était excellent, il faut bien dire que ces quelques pages 700 pages de la seconde partie du tome 2 coulent avec une grâce tout simplement incroyable !

Embarqué avec des mercenaires pour mettre fin aux agissements de brigands, Kvothe va vite rentrer en contact avec la mystérieuse race des Fae, créatures magiques qui vont marquer son destin. Si sa rencontre avec une certaine Fae va vite se révéler aussi charmante que …dénudée (oui enfin Kvothe s’envoie en l’air et ce pendant des mois et des mois…), sa rencontre avec un autre Fae aussi maléfique que sournois va révéler d’un jour nouveau la destinée du jeune homme.

Après les Fae, Kvothe se rendra en pays Ademre pour apprendre l’art du combat (et continuera au passage à s’envoyer en l’air comme pas permis…). On est emporté dans ses aventures  avec une facilité déconcertante, d’autant que de l’extérieur tout cela peut apparaître assez classique. Mais toute la force du récit de Rothfuss tient dans son style et dans son personnage. Malgré la longueur de l’œuvre, l’auteur nous délivre des lignes inspirées et souvent bien senties. A titre personnel, je dois avouer avoir eu pas mal de fous rires à la lecture de cette partie. Ce qui changeait pas mal du côté assez sombre par moment du premier tome. Kvothe, quant à lui reste toujours aussi génial de bout en bout. Si l’auteur indique tout de même au lecteur qu’il a du mal dans son apprentissage de certaines matières, Kvothe reste tout de même un génie qui n’a d’égal que sa langue bien pendue…

Le nom du vent

On quitte donc Kvothe dans une période vraiment heureuse dans sa vie. Un constat qui ne fait que renforcer le sentiment néfaste qui plane sur le prochain et dernier tome, alors que Kvothe dans le présent reste désespéré et apparemment sans pouvoirs. L’ancien Kvothe qu’il narre à Chroniqueur refait parfois surface mais la réalité du présent le rattrape sans cesse. On craint donc d’autant plus cette conclusion future puisque Kvothe annonce lui même que la fin du récit est particulièrement sombre et que nous comprenons de plus en plus que nous lisons une tragédie. Bien que les personnages débattent eux même de la nature du récit. Ce qui me laisse personnellement encore espérer. Si Kvothe semble désormais résigné, croyant sa vie terminée, j’ai comme l’impression que Rothfuss n’en a pas fini avec lui et qu’il y a encore de l’espoir…

Il reste maintenant à attendre le 3e et dernier tome  qui sortira …un jour !!! Comme G.R.R Martin, maintenant que Rothfuss a alpagué ses lecteurs, il les fait bien mariner !!! Le second tome est ainsi sorti en VF en …2013 et le dernier tome serait annoncé pour …2016 en VO. Nous pouvons donc collectivement bien ronger notre frein en attendant.

A noter que Bragelonne sortira en principe en novembre l’une des nouvelles écrites par Rothfuss en lien avec l’univers des chroniques du tueur de roi. Celle-ci sera centrée sur le personnage d’Auri, étrange jeune femme lunaire vivant dans les fondations de l’université et amie de Kvothe. Là aussi Bragelonne se fout de la gueule du monde, puisque cette nouvelle de moins de 200 pages est annoncée au prix de …20€…Il va donc falloir se préparer à écarter l’AXXX.

Auri

A propos Sam 2061 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.