Guide de lecture Comics VF : semaine du 10 Novembre 2014

PANINI

MARVEL SELECT : SIEGE

SIEGEDate de sortie : 13 Novembre 2014

Prix : 17.5€/304 pages

Épisodes : Siege: The Cabal 1 ; Siege 0-4 ; Siege: Captain America, Loki, Young Avengers, Secret Warriors, Spider-Man ; Sentry : Fallen Sun, publiés précédemment dans DARK REIGN SAGA 4, SIEGE 1 à 4, MARVEL ICONS HORS SÉRIE 20, MARVEL HEROES (V2) 39 / MARVEL DELUXE : SIEGE

Scénario : Brian Michael Bendis, Paul Jenkins,

Dessin :Olivier Coipel, Michael Lark, divers

Sollicitation :Norman Osborn s’attaque au dernier obstacle sur sa route : la cité d’Asgard ! Face à lui, Captain America, Iron Man, Thor et d’autres héros vont devoir mettre de côté leurs désaccords pour défendre le royaume des dieux asgardiens. Une saga complète accompagnée de récits dédiés à Spider-Man, Loki, Nick Fury, Captain America et aux Young Avengers.

Avis : réédition en Marvel select du crossover Siege. Ce crossover avait pour particularité à l’époque de mettre un terme à toute la période Dark Reign qui avait vu Norman Osborn prendre le contrôle de toutes les questions de sécurité aux USA. Autre point à noter, sa longueur. Contrairement à la plupart des crossovers, Marvel avait décidé de faire court avec seulement 4 épisodes. Assez bizarrement, ils ont confié cela à Brian Michael Bendis, bien connu pour sa faculté à faire court et condensé…Bien évidemment, la raison pour laquelle le scénaristes’est chargé du crossover est simple, il était le scénariste de Dark Avengers qui menait alors la danse du Dark Reign.

Et bien évidemment, Bendis s’est quelque peu planté. Oh le truc n’est pas une purge infâme, mais le scénariste fait ici clairement le service minimum et respecte juste le mandat que Marvel lui a donné : dégager Dark Reign et mettre en place le nouveau statut quo : Heroic Age…qui n’a guère duré longtemps non plus …En 4 épisodes, Bendis fait perdre la boule à Osborn qui décide d’attaquer Asgard, parce que …ben parce que !!! il en vient même à créer volontairement un incident, à l’image du déclencheur de la Civil War, pour avoir une excuse et lancer son offensive.

Cela aurait pu être bon. Cela aurait pu être la culmination de tout le travail du scénariste sur Dark Reign,… mais non. On sent que le scénariste s’ennuie et fait juste ce qu’on lui demande. La seule raison de lire le machin est la partie graphique assurée par Olivier Coipel qui comme d’habitude assure comme un dieu.

Verdict :à lire pour Coipel.

DELUXE FUSION COMICS : KICK-ASS 3

KICK ASSDate de sortie : 13 Novembre 2014

Prix : 25.40€/240 pages

Épisodes :Kick-Ass 3 1-8, publiés précédemment dans 100% FUSION COMICS : KICK-ASS 3 T1 & T2

Scénario : Mark Millar,

Dessin :John Romita Jr

Sollicitation :Kick-Ass et Hit-Girl font leur grand retour dans ce troisième volet signé Mark Millar et John Romita Jr. Hit-Girl est désormais en prison, laissant Kick-Ass diriger seul un groupe de super-héros. Libérer son amie devient alors le principal objectif de Dave Lizewski. Mais pour la première fois, Kick-Ass commence à avoir des doutes sur ce qu’il doit faire…

Avis : je reste assez réservé devant cette pratique de Panini, de publier Kick Ass en deux petits tomes puis en Deluxe à peine quelques mois plus tard. Je lirais cette série, je n’aurais guère apprécié la chose, d’autant que ce n’est pas la première fois que Panini se permet de se moquer de son lectorat de la sorte…Sur le fond,  fin de la série Kick Ass. Mes sentiments concernant ce travail de Mark Millar sont bien connus, donc je ne vais pas développer. Pour moi, c’est à réserver à ceux qui ont aimés jusque là.

Verdict : pour ceux qui ont suivi jusque là.

DELUXE FUSION COMICS : THE BOYS 6

THE BOYSDate de sortie : 13 Novembre 2014

Prix : 30€/320 pages

Épisodes :The Boys 60-72, publiés précédemment en 100% FUSION COMICS : THE BOYS 18 et 19

Scénario : Garth Ennis,

Dessin :Darick Robertson, Russell Braun

Sollicitation :Les Ptit’s Gars préparent le combat final tandis que le Protecteur oppose une équipe de super-héros à l’armée américaine. Butcher, quant à lui, projette de venger sa femme mais il est confronté à ses pires cauchemars lors d’une bataille décisive à la Maison Blanche ! Le plus violent des affrontements est au programme de cet ultime album !

Avis : fin de la réédition de la série The Boys en Deluxe et que dire à part que ce salaud de Garth Ennis a encore réussi !!! Avec ce dernier tome, le scénariste résout ses intrigues principales et en profite pour lever le voile sur tous les mystères de la série dans une conclusion à la hauteur de nos espérances. Alors que les Super slips décident de passer à l’attaque, menés par un Protecteur plus cinglé que jamais, Butcher révèle toutes les contre mesures qu’il avait préparé. Ennis s’en donne à cœur joie dans ses épisodes qui virent assez vite à l’ultra violence bien sanglante, avec notamment un Bucther bien décidé à exercer sa vengeance et de ce côté là…le monsieur sait se montrer créatif.

Mais plus que le traitement de la question des supers, ce sont sans doute les derniers épisodes qu’il faut retenir. Ennis décide de nous briser le cœur, alors qu’un mystérieux assaillant s’attaque sans pitié aux Boys. A cette occasion, le scénariste nous montre une fois de plus combien il maîtrise son récit, car il fait appel à des éléments posés de manière presque innocente tout au long de la série. On est impressionné lorsque toutes les pièces du puzzle s’emboîtent devant nous et que l’on comprend que le plan final d’Ennis était presque sous nos yeux tout du long.

Une grande et belle série qui s’achève. Une fois de plus Ennis y aborde ses sujets préférés : la famille,  même quand elle barrée, le pouvoir et son utilisation, l’humanité avec ses vices ignobles et ses qualités toujours émouvantes et presque rédemptrices. Et de manière assez inattendue pour un tel scénariste, de la romance. C’est quelque chose qui revient assez souvent de série en série. The Boys n’y échappe pas avec le couple formé par Hugie et Annie, qui forment en quelque sorte le cœur de la série. Il n’est pas pur, mais il est vraiment intéressant de les voir grandir et murir devant nos yeux.

Verdict : à posséder.

 

URBAN COMICS

BATMAN SAGA HS 6

BATMANDate de sortie : 14 Novembre 2014

Prix : 5.6€/

Épisodes :US DAMIAN: SON OF BATMAN #1-4

Sollicitation : UN RÉCIT COMPLET : DAMIAN, LE FILS DE BATMAN, PAR ANDY KUBERT ! Dans un futur alternatif, Batman est assassiné et le Joker fait une réapparition sanglante : c’est au dernier Robin, Damian Wayne, de reprendre le flambeau. Mais Gotham pourra-t-elle survivre sous la protection de ce petit-fils du Démon ? Une mini-série entièrement réalisée par le légendaire Andy KUBERT !

Avis : Urban édite donc cette semaine la très critiquée mini série Son of Batman, centrée par sur le personnage de Damian et signée en intégralité par son co-créateur Andy Kubert.  Je vais donner mon avis rapidement, car je n’ai lu que le premier épisode de cette mini série et que de manière générale, cela m’a suffit. Comme l’indique la sollicitation, la mini a pour cadre un futur alternatif, où Damian se porte comme un charme et a grandi dans son rôle de Robin jusqu’à l’âge adulte. Un évènement va le faire partir dans une quête vengeresse assez primaire, car le gros défaut de cette mini est sans conteste son scénario.

De fait Andy Kubert s’est toujours distingué par son talent de dessinateur et ce depuis les années 90 où il a signé quelques planches bien connues des X-Men. Son passage chez DC il y a quelques années lui a permis de signer un run remarqué sur Batman avec Grant Morrison avant de signer récemment le crossover Flash point. Outre cette mini sur Damian, on l’ a vu s’essayer à l’écriture lors du vilain’s month avec un épisode consacré au Joker. Et dans les deux cas, le résultat n’est guère fameux. Si son trait reste inspiré ici, son scénario est d’une pauvreté assez affligeante, ses caractérisations primaires et ses enchaînements assez invraisemblables.

Bref, Kubert a du boulot s’il veut vraiment devenir un scénariste reconnu.

Verdict : à éviter ou à lire pour les dessins.

SUPERMAN SAGA 11

SUPERMAN 11Date de sortie : 13 Novembre 2014

Prix : 5.6€/

Épisodes :US Action Comics #29, Batman/Superman #8, Superman #29, Superman/Wonder Woman #6, Secret Origins #1 et Worlds Finest #20

Sollicitation : Superman et Lana Lang contre le Soldat Fantôme, par Greg PAK et Aaron KUDER ! L’Homme d’Acier reçoit la visite de Starfire, par Scott LOBDELL et Ed BENES ! Faora et Zod contre Superman et Wonder Woman, par Charles SOULE et Tony DANIEL ! Les deux premières parties de Premier Contact, la rencontre entre Huntress, Power Girl, Superman et Batman, par Greg PAK, Jae LEE, Paul LEVITZ et R.B. SILVA ! Et un récit de Secret Origins #1 par Greg PAK et Lee WEEKS ! (contient les épisodes

Avis : pas grand chose à signaler dans le Superman Saga de ce mois-ci. L’épisode le plus intéressant est sans aucun doute le Superman/Wonder Woman alors que nous avons droit au second round de leur combat contre Zod et Faora.  Comme vous avez pu le constater, DC a repris à cette occasion le design des personnages apparus dans Man of Steel et Soule de toute évidence a repris la personnalité qu’ils avaient montré dans le film.  Si le premier round était déjà bien sympathique, Soule se lâche comme un beau diable dans cet épisode, alors que les héros vont vraiment devoir se lâcher pour venir à bout des deux kryptoniens. Le dernier épisode était assez intéressant à ce titre, alors que l’on voyait que WW s’en tirait mieux que Supie contre ses congénères…

On notera le début du crossover entre Batman/Superman et World’S Finest. Un crossover aux prémices intéressantes, alors que Batman fait la connaissance de la Huntress de la Terre 2, qui n’est autre que sa fille dans ce monde, et ce alors qu’il vient de perdre Damian. Et que Superman rencontre Power Girl, sa cousine issue de Terre 2 ! belle réunion de famille au programme donc. Enfin Greg Pak toujours sur Action Comics qui fait avancer son arc avec le soldat fantôme, alors que l’on en append un peu plus sur le monsieur et ses motivations pas toujours claires. Une belle mise en perspective du personnage de Superman et création intéressante que le soldat fantôme.

Verdict : à lire.

JUSTICE LEAGUE 13

JL 13Date de sortie : 13 Novembre 2014

Prix : 5.6€/

Épisodes :JUSTICE LEAGUE #28, JUSTICE LEAGUE OF AMERICA #12, FLASH #28, GREEN ARROW #28, SUICIDE SQUAD #28, EARTH-2 #18

Sollicitation : FOREVER EVIL : LE RÈGNE DU MAL CONTINUE ! Les débuts des nouveaux Metal Men, par Geoff JOHNS et Ivan REIS ! Le secret du plus grand échec de Stargirl révélé, par Matt KINDT et Eddy BARROWS ! Acculés par OMAC, les héros de l’Escadron Suicide utilisent une dernière arme fatale, par Matt KINDT et Jason MASTERS ! Flash et Deadman en équipe, par Patrick ZIRCHER et Brian BUCCELLATO ! Le Batman de Terre-2 libère des héros captifs, par Tom TAYLOR et Nicola SCOTT ! Et troisième partie de la Guerre des Outsiders, par Jeff LEMIRE et Andrea SORRENTINO ! (contient les épisodes US

Avis :pas grand chose à dire sur ce numéro. Si vous souhaitez connaître mon avis sur l’excellent Green Arrow et la guerre des Outsiders, je vous renvoie vers mon unspoken VF qui traite le second tome de la série qui regroupe ces épisodes.

Concernant Earth 2, Tom Taylor va soutenir un rythme assez soutenu dans les prochains mois et à partir de ce numéro introduire de nombreux nouveaux personnages qui vont jouer un rôle important dans les prochains mois. Si Taylor n’a pas amené le nouveau Batman de la Terre 2 dans la série, puisque Robinson s’en était chargé quelques mois avant son départ, c’est son successeur qui va vraiment développer le personnage.

Car oui, Batman va tenir une place de plus en plus importante dans les prochains mois. Taylor va à ce titre se charger de la révélation de son identité et ce de manière assez rapide. Je vous conseille donc de faire très attention aux prochains épisodes, car c’est un cast tout nouveau qui est peu à peu introduit dans la série.

Verdict : pour Green Arrow, Earth 2 et ceux qui suivent Forever Evil

FOREVER EVIL 6

FE 6Date de sortie : 13 Novembre 2014

Prix : 5.6€/

Épisodes :FOREVER EVIL #6, Forever Evil : Arkham War #5-6, Forever Evil : Rogues Rebellion #5, Forever Evil : ARGUS #5, Batman The Dark Knight #23.2 : Mr Freeze

Sollicitation : FOREVER EVIL : LE RÈGNE DU MAL EST ARRIVÉ ! La Ligue de Luthor mène la contre-attaque et découvre le destin de Nightwing, par Geoff JOHNS et David FINCH ! L’Épouvantail joue sa dernière carte contre Bane, lorsque les déments de l’Asile d’Arkham se dopent au Venin, par Peter TOMASI et Scot EATON ! Johnny Quick et Atomica se lancent aux trousses des Lascars, par Brian BUCCELLATO et Scott HEPBURN ! Steve Trevor et Killer Frost sont capturés par Cheetah, par Sterling GATES et Neil EDWARDS ! En supplément : la vengeance glaciale de Mr Freeze par Jimmy PALMIOTTI , Justin GRAY et Jason MASTERS !

Avis : suite du crossover Forever Evil. Lentement mais sûrement, on voit la conclusion approcher. Pas d’avis sinon, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent Forever Evil

SUPERMAN SECRET IDENTITY

SUPERMAN SECRET IDENTITYDate de sortie : 13 Novembre 2014

Prix : 19€/208 pages

Épisodes : SUPERMAN SECRET IDENTITY #1-4

Scénario : Kurt Busiek

Dessin : Stuart Immonen

Sollicitation : La vie rêvée d’un super-héros ? Kurt BUSIEK et Stuart IMMONEN abordent le mythe de Superman – sa formation, sa vie, sa mort – à travers ce qui reste encore aujourd’hui le traitement le plus réaliste possible sur le personnage. Un récit complet qui a marqué une génération d’auteurs et de lecteurs. Depuis l’enfance, Clark Kent vit dans l’ombre pesante du super-héros de papier Superman. Sa famille, ses amis, ses camarades de classe ne manquent pas une occasion de lui rappeler sa ressemblance avec l’icône. Alors qu’il rêve de devenir un jour romancier, le jeune Clark découvre au cours d’une excursion des pouvoirs qu’il ne se connaissait pas.

Avis : voilà une mini série que je n’ai jamais lu, consacrée à Superman mais dont je n’ai lu que des louanges au fil des années. Comme je l’ai déjà écrit, Busiek a toujours été plus doué pour écrire sur le genre des super-héros que des titres de super-héros en eux même. Il est plus un auteur méta, connaissant les codes du genre sur le bout des doigts et leur rendant hommage qu’un auteur innovant.

Cette fois, en compagnie de Stuart Immonen, il s’intéresse au mythe de Superman. A l’époque j’avais évité cette mini car j’avais luou plutôt subi le run de Busiek sur Superman et qu’il m’avait laissé  très peu de bons souvenirs…Cette fois avec le recul, j’ai bien envie de donner sa chance à cette histoire où dans un monde sans super-héros, un jeune Clark Kent se découvre les pouvoirs de la figure imaginaire Superman…

Verdict : à lire.

BATMAN & ROBIN TOME 2

BATMAN & ROBIN TOME 2Date de sortie : 13 Novembre 2014

Prix : 17.5€/176 pages

Épisodes :BATMAN AND ROBIN #9-14 + #0

Scénario : Peter J.Tomasi

Dessin : Patrick Gleason

Sollicitation :  La quête de reconnaissance du fils psychopathe de Batman se poursuit dans cette série maîtrisée de bout en bout par Peter TOMASI et Patrick GLEASON. L’une des perles de la collection DC Renaissance. Confronté au lourd héritage du costume de Robin, Damian Wayne lance un défi aux précédents tenants du titre : Dick Grayson/Nightwing, Jason Todd/Red Hood et Tim Drake/Red Robin. L’occasion pour le cadet de la Bat-Family de prouver sa valeur, mais également de mettre à l’épreuve son code de l’honneur hérité des Assassins de sa mère, Talia Al Ghul

Avis : après un premier tome exceptionnel, la série Batman & Robin revient pour un second volume malheureusement beaucoup moins inspiré. Avec ces épisodes, la série connaît un trou d’air notable alors que de toute évidence, Tomasi essaye de combler en attendant Death of The family et la fin du run de Morrison.

En outre, le scénariste s’est également fendu d’épisodes qui servaient en quelque sorte de prélude au retour du Joker, alors que l’annonce de son arrivée prochaine rend un peu tout le monde encore plus cinglé que d’habitude à Gotham. A cette occasion, nous avons droit au bon vieux truc du zombie dans un arc terne indigne de ce que les auteurs nous avaient montrés auparavant.

Il y a tout de même quelques petits trucs intéressants, comme le défi de Damian aux autres Robin, aussi cocasse et culotté que le personnage. Ou encore l’épisode 0, qui revient sur l’enfance de Damian, son « éducation » très particulière par Talia …en fait les seuls trucs vraiment intéressants dans ce tome sont en rapport avec Damian….ou Batman qui porte une XXX d’armure bad ass pour venir à bout à une réunion de vilains de 3e zone qui ont décidé de se venger de manière assez sanglante dans le premier arc qui occupe ce tome dominé largement par l’action…Ces épisodes interviennent un peu avant Death of The Family et avant la conclusion du run de Grant Morrison sur la franchise et sont une manière assez rentre dedans de réunir la famille une dernière fois avant les grosses emmerdes…

Un tome donc en demi teinte, les principales intrigues étant assez basiques. A noter également que Gleason, n’a pas signé l’ensemble des épisodes ce qui entraîne une certaine baisse de la qualité graphique…

Verdict : bof, pas mauvais mauvais, mais en deçà du premier tome.

SHAZAM

SHAZAMDate de sortie : 13 Novembre 2014

Prix : 175€/192 PAGES

Épisodes :New52 Shazam! vol1 : JUSTICE LEAGUE 7-11, 0, 14-16, 18-21

Scénario : Geoff Johns

Dessin : Gary Frank

Sollicitation : Billy Batson est un garçon têtu et arrogant, balloté de famille d’accueil en famille d’accueil, jusqu’au jour où il est choisi par le sorcier Shazam, pour devenir le nouveau champion terrestre de la magie ! Mais le retour de Black Adam, ancien détenteur corrompu de ce pouvoir, le forcera à mûrir et assumer enfin ses responsabilités !

Avis : bon je vais faire court sur cet avis, car je fais partie de la minorité qui déteste vraiment cette nouvelle version de Shazam. A l’occasion du New 52, Geoff Johns et Gary Frank ont enterré l’ancienne version et en ont crée une nouvelle…Je ne sais pas si elle est plus moderne ou quoi que ce soit, mais je n’ai guère apprécié cette transformation qui a fait de Billy Batson un sombre connard.

Je me doute bien que l’objectif est de montrer l’évolution du personnage, mais l’exécution en elle même n’a guère été intéressante. Tronçonnée en back up de quelques pages à la fin d’épisodes de Justice League, le rythme d’avancement de l’intrigue s’est faite particulièrement lourde au bout de quelques épisodes.

DC a du s’en rendre compte car à plusieurs reprises, la maison d’édition a accordé au personnage des épisodes complets pour accélérer un peu les choses. Je me doute que cela passera mieux en TPB, mais en ce qui me concerne, je conserve mon opinion défavorable et mon argent.

Verdict : à lire pour le boulot de Gary Frank.

A propos Sam 2018 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

10 Comments

  1. Superman secret idendity est vraiment excellent. Bien que n’étant pas fan des aventures de superman, j’ai éprouvé beaucoup de plaisir à lire cette histoire qui n’est pas à proprement parlé une histoire classique de super héros. Ne pas hésiter !

  2. Secret Identity fait partie de ces oeuvres que l’on peut faire lire à ceux qui ne lisent pas de comics et qui ravieront les lecteurs qui veulent sortir des sentiers battus. En plus Immonen y est excellent, avec un style un peu différent de celui qu’il utilise depuis quelques années.

    La fin de The Boys est excellente, que l’on adhère ou pas au ton de ma série on ne peut que féliciter Garth Ennis d’avoir mis en place les principaux éléments de sa conclusion dès son premier arc. J’adore le couple formé par Hughie et Annie, c’est l’un des plus crédibles que j’ai pu lire dans un comic-book, prouvant que le scénariste peut être très bon là où on ne l’attend pas.

  3. Moi qui ne connaissais pas le personnage de Shazam pré-New 52, j’en ai vraiment beaucoup aimé la version que j’ai découverte découverte dans les pages de DC Saga. Mais n’ayant aucune attente sur ce récit, j’avais forcément moins de chances d’être déçu… Même si Billy Batson est un peu tête à claque au début, il devient assez attachant au fur et à mesure de l’histoire.
    Mon verdict, du coup : conseillé pour les nouveaux lecteurs.

    Concernant Secret Identity : la description ne me branchait pas plus que ça mais, suite à vos critiques, je vais peut-être me laisser tenter !

  4. Rétrospectivement, les crimes commis par Osborn sont bien moindres au regards des agissements des autres Super Héros toujours en activité. Les intentions de Bendis avec le parallèlle de l’ingérence non justifiée en Irak sont calamiteuses ….
    The Boys : Une fin que personne ne pouvait voir arriver . Magnifique pour une série livrée aux mains de dessinateurs épouvantables. Robertson a le culot de revenir pour le dernier épisode. Quelle baltringue !
    Kickass : La fin est pas mal… J’écris l’article demain.

    • Darrick Robertson est très loin d’être un manchot, mais il n’a clairement pas été au top de sa forme sur cette série. Je le préférais largement quand il officiait sur Transmetropolitan.

  5. On est d’accord Marti ! Il est impardonnable qu’un type qui crée une série se contente des couvertures en mi parcours pour laisser place à Mc Crea….

    • Vu que contrairement à un scénariste un dessinateur ne peut pas se concentrer sur plusieurs projets à la fois, je peux comprendre que sur une très longue série un illustrateur ait envié de passer à autre chose au bout d’un moment, eut-il créé ladite série.

  6. mmmfff… Quand même, il s’agit d’un creator owned qui aurait pu contribuer à sa gloire comme Transmetropolitan… Ne me dis pas qu’on y a gagné au change !

    • Non on n’a pas gagné au change, c’est sûr… Heureusement que les dessins « cradingues » des différents dessinateurs correspondaient au ton de la série, c’est ce qui sauve souvent la mise je trouve de la partie graphique. Pour Robertson j’ai trouvé son encrage généralement trop « gras ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.