Tops et Flops de la semaine

VO – Sorties du 18 Mars 2015

TOPS DE LA SEMAINE

3 – Moon Knight 13, de Cullen Bunn et Ron Akins. Si en apparence, Cullen Bunn va pomper du côté des idées de Warren Ellis, puisque Moon Knight va s’intéresser à un cas impliquant des fantômes, il faut bien dire que le scénariste apporte sa propre originalité à l’affaire, si bien qu’il est impossible de confondre les deux.

MOON KNIGHT #13

De plus l’affaire n’est presque qu’un pretexte pour mettre le doigt, sur un point bien plus intéressant, à savoir le cycle de violence que le personnage ne fait que perpetuer quasiment sans fin…Par contre même s’il y a ici ou là quelques effets visuels intéressants, il faut tout de même noter que la mise en scène d’Akins est bien moins recherchée, bien plus traditionnelle que celle des deux artistes précédents…Dommage, étant donné que cela a toujours contribué à l’originalité de la série.

Note : 8/10

2 – Chrononauts 1, de Mark Millar et Sean Murphy. Il n’y a au fond pas grand chose à dire sur ce premier épisode qui met essentiellement en place le pitch de la série avec plus ou moins de finesse. Je veux dire, vous connaissez Millar, il peut parfois avoir la patte assez lourde pour installer certaines idées…

CHRONONAUTS #1

Au final, je pense qu’il faut surtout retenir que nous avons là un premier épisode qui constitue une bonne lecture, fun et sans prise de tête, remarquablement illustré par un Sean Murphy toujours exceptionnel…Les deux personnages principaux sont sympathiques et le fait de transformer leur expérience de voyage dans le temps en un truc ultra médiatisé correspond bien à l’époque …et constitue un sujet qu’exploite Millar depuis longtemps.

A lire donc si vous voulez quelque chose de simple, abordable et qui fait passer un bon moment sans impliquer de substance illicite hors de prix.

Note : 8,5 /10

1 – Alex + Ada 13, de Jonathan Luna & Sara Vaughn. Depuis son lancement, Alex + Ada s’est détachée comme une série à part, exceptionnelle par sa qualité constante, la finesse de son écriture, la profondeur des thèmes abordés, la consistances de ses personnages et de leur caractérisation.

Un travail qui a permis de s’attacher très vite à eux, de s’inquiéter de l’évolution de leur situation et de leur relation, alors que chacun devait gérer ses problèmes …

Alex + Ada 013

Cet épisode revêt d’autant plus d’importance au vu de l’annonce récente de la conclusion de la série au numéro 15. Si vous avez entendu des cris de détresse à cette nouvelle, ceux furent soit les miens, soit ceux de Steve quand je lui ai appris l’info…

De fait, si à la lecture, cet épisode s’inscrivait déjà comme un numéro clé, puisque l’action et l’intrigue basculent complètement ici, la fin est d’autant plus source de tension si l’on se dit qu’il ne reste plus que deux épisodes pour achever toute l’histoire…Cela n’augure rien de bon pour Alex ou Ada…et l’on craint le pire pour nos deux amoureux …notamment que leur destin mime celui de figures qui leur sont proches : Roméo et Juliette…

Note : 9/10

LES BONNES SURPRISES DE LA SEMAINE

Invisible Republic 1, de Gabriel Hardman & Corinna Bechko. J’avais signalé la série dans mon guide VO de la semaine dernière, car le pitch m’intéressait. Mais comme souvent, il peut y avoir un monde entre l’intrigue annoncée et l’exécution à proprement parler.

Ce premier épisode ne déçoit pas, alors qu’on suit un journaliste/romancier qui fait des recherches sur la chute d’un régime politique et s’intéresse en particulier à la personnalité de son leader. Une affaire difficile alors que personne ne veut rien lâcher …

INVISIBLE REPUBLIC #1

Et ce jusqu’à ce qu’il trouve apparemment par pur hasard, les notes d’une cousine dont personne n’avait jamais entendu parler. Des notes où elle fait part de son témoignage sur l’évolution de celui qui allait devenir le leader d’une révolution…et même à ses débuts, il n’était clairement pas très net !

Pour le moment nous avons essentiellement eu de la mise en place, avec une construction assez traditionnelle, qui montre le présent en ruine et le passé avec l’ascencion vers le pouvoir du jeune homme. C’est assez convenu, mais l’exécution rend l’ensemble particulièrement prenant. Donc comptez sur moi pour l’épisode 2 !

Note : 9/10

DÉCEPTIONS DE LA SEMAINE

Il est parfois difficile de qualifier un titre de flop car il a tout de même des qualités.. Des titres qui ne sont pas des bides monstrueux mais qui clairement ne sont pas exceptionnels.

Rien n’a suscité d’exclamation de rage et d’appel à trucider des auteurs sans talents cette semaine. Oui, je sais, je me ramollis.

FLOPS DE LA SEMAINE

Idem…Merde, je suis en train de me faire bouffer par tout ce politiquement correct…

Note : /10

LIVRES

Les annales de la compagnie noire de Glen Cook. Après la SF d’Hyperion la semaine dernière, on revient à de la fantasy assez sombre cette fois avec le premier tome de la compagnie noire…

Cela faisait un moment que j’en entendais parler, notamment avec le début d’une réédition chez J’ai lu dans un format plus appréciable qui contient les trois premier tomes. Bon j’ai un peu raté le coche et ait pris le premier tome de l’ancienne édition, juste de quoi faire connaissance avec cette compagnie de mercenaires bien particulière…

 

Compagnie-Noire-tome-1

Comme d’habitude, en toile de fond, nous avons l’habituelle guerre entre le bien et le mal, alors que la Dame et les Asservis, des magiciens de l’ancien temps, reviennent et sèment la terreur dans les territoires du nord…et la compagnie noire se retrouve embringuée là dedans …du mauvais côté puisqu’ils se retrouvent à combattre pour la Dame contres des armées rebelles à son empire…

Ce qui ne devrait pas trop les déranger, puisque les membres de la compagnie noire sont pour la plupart des salauds et des pourris prêts à bosser pour n’importe qui pour le bon prix…Inutile de dire que leur sens de la moralité est assez extensible…et vous pouvez comprendre le côté maléfique de la Dame quand on s’aperçoit que même eux ont des difficultés d’ordre éthique à être dans son camp…

Compagnie-Noire-tome-2-Chateau-Noir

Pour être honnête, j’ai eu assez de mal avec ce premier tome. Le style narratif de Cook est très particulier, puisqu’il écrit son récit au travers du personnage de Toubib qui tient les annales de la compagnie. Et ce sont bien des annales que nous lisons. De fait, le récit se compose le plus souvent de courtes phrases, pas trop de description, avec juste un compte rendu de 370 pages sur les actions et la vie de la compagnie au jour le jour.

Cela demande donc un certain temps pour s’adapter, notamment quand on se rend compte que les annales passent plus de temps à décrire les parties de cartes des membres de la compagnie qu’à se lancer dans la narration des batailles épiques connues par la troupe. Malgré tout on s’attache à ce  petit groupe, de Toubib qui finalement n’est pas un mauvais bougre, à Corbeau, Qu’un oeil, Gobelin, tous avec leur personnalité bien acérée et leur talent particulier…

 

CVT_Les-Annales-de-la-Compagnie-Noire-Tome-8--Elle-es_2751

Il faut tout de même attendre la fin de ce premier tome pour vraiment commencer à entrer dans le récit et en fait avoir vraiment envie de lire la suite pour voir où va aller Cook avec tout ça, car on comprend que ce premier tome n’est vraiment qu’une introduction à une histoire bien plus massive…Apparemment il va loin, puisque les annales comptent presque une dizaine de tomes…

MANGAS

Inspecteur Kurokôchi vol 1 & 2, chez Komikku. Ou les ripoux façon manga avec plus de mort et de corruption…Par certains aspects, ce manga m’a rappelé le premier volet de série de films français qui n’a fait que décliner de volet en volet..

KUROKOCHI

La ressemblance peut être épinglée grâce au duo formé par le vieux flic quinqua à moitié pourri et le jeune flic naïf un peu idéaliste, ainsi que dans le ton général souvent léger relevé notamment par le trait du dessinateur qui laisse la place à pas mal de déformations qui se prêtent bien à des effets comiques.

Mais dans le fond, le titre se tient grâce à un équilibre précaire entre des intrigues assez sombres, sur fond de corruption et de décadence d’une classe politique qui se croît au dessus de tout et se permet de nombreux excès. Kurokochi en vient donc à enquêter sur de nombreux meurtres…et il se sert des informations récoltées pour faire chanter tout ce petit monde. Tout cela lui permet de mener grand train de vie à coup de pots de vin et de menaces.

Inspecteur Kurokôchi T02

Mais la question revient souvent, Kurokochi est il vraiment pourri ? car si souvent nombre de ses actions sont illégales, amorales et sans conteste contraire à toute éthique, on le voit souvent abandonner un poisson pour pouvoir en ferrer un plus gros…

Toute la série repose donc sur cette personnalité ambivalente, sans allégeance apparente réelle, qui semble voguer entre le désir de coffrer les plus gros criminels …ou les exploiter à son bénéfice…

Je ne savais pas trop quoi penser de la série au moment de l’annonce de la sortie par Komikku. J’ai voulu lui donner sa chance en raison du scénariste impliqué, co-auteur avec Urusawa de nombre de ses hits ces dernières années. Je me suis donc juste procuré le premier volume la semaine dernière…et ait couru le lendemain chez mon libraire pour lire le tome 2 car bien évidemment, j’ai été séduit par l’intelligence de la série, son côté décalé et son personnage franchement charismatique et complètement insaisissable.

SERIES TV

I ZOMBIE SAISON 1 EPISODE 1

Une jeune femme transformée en zombie qui aide à résoudre des crimes grâce à des visions qu’elle a en bouffant le cerveau de victimes ???Soyons clairs cette adaptation du comic-book de Chris Robertson et Mike Allred s’annonçait comme un désastre ambulant, une parodie de show TV, une vaste blague qu’on citerait aux copains, une farce ridicule et pas vraiment drôle…

IZOMBIE3

Mais je suis tout de même allé voir le premier épisode non pas pour m’étouffer devant tant de crétinerie annoncée, mais pour le nom du show runner : Rob Thomas. Voyez vous, le monsieur était derrière un petit quelque chose appelé : Veronica Mars, une des séries les plus malignes et inattendues de la décennie 2000. Elle aussi avait un pitch qui aurait du faire fuir, une détective ado, et qui s’en sortait au delà de toute espérance, grâce à une écriture maligne et sans concession pour son personnage…

IZOMBIE4

Et donc si quelqu’un pouvait sauver une série TV avec un pitch aussi…balisé, c’était bien lui. Et je suis ravi de vous annoncer qu’il a de nouveau réussi. Soyons clairs, nous n’avons pas là la révélation de l’année, ni le show du siècle. Mais une bonne série avec des atouts à faire valoir grâce principalement à l’écriture de Thomas qui confère une gouaille toute spéciale qui nous rappelle les grandes heures de Buffy et de ses réparties.

Donc oui, il y a des choses ultra convenues, comme tout le côté polar qui est maîtrisé sans être vraiment original ni surprenant, tout le côté romance qui m’a gavé (et un peu rendu malade, puisque ben c’est un zombie…certes très très sexy…bon oui assez étrangement l’actrice qui joue l’héroïne apparaît bien plus attirante avec une tonne de maquillage, pâle comme une morte avec les cheveux blancs, que bien vivante…)

IZOMBIE2

En fait une grande partie du charme de la série joue sur la transformation connue par le personnage qui vivante était assez réservée et assez traditionnelle, bien propre sur elle et qui une fois zombie se découvre un sens de la réparite née de son indifférence toute morte vivante…

Je pense qu’il faudra quelques épisodes pour que le show trouve son équilivre entre les différents éléments, mais si le cadavre qui sert d’héroïne parvient à rester fraiche sans image de pourriture avancée, alors il a une chance.

A noter que le premier épisode suivait le retour de Flash, série numéro 1 de CW, et du coup a bénéficié de bonnes audiences…pour la CW, avec un peu plus de 2 millions de téléspectateurs. A voir combien il en restera dans les semaines à venir, mais en tout en ce qui me concerne, j’essayerai de suivre…

A propos Sam 1986 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

5 Comments

  1. Alex + Ada – De mémoire les séries des frères Luna se terminent rarement dans la joie, qu’il s’agisse de Girls ou de The Sword. Le pire est à craindre.

  2. La compagnie noire est juste un pur régal. Toubib et ces acolytes m’ont accompagnés tous les soirs durant un an et il m’a été difficile de terminer le dernier tome. Avec le point de vue de toubib et des différents scribes de la compagnie on devient proche des personnages. Je le conseil fortement pour les fans de Fantasy. Original et excellent !

  3. Je viens le 2ème TPB de Alex + Ada et c’est vraiment toujours aussi bon ! Vivement le 3ème qui sort en septembre, même si ce sera le dernier !…

    • J’ai bien prévu de lire la chute d’Hyperion dont la réédition est attendu pour le mois de juin prochain. Merci pour le conseil pour Endymion, d’après ce que j’ai peu voir en faisant quelques recherches, Simmons est un auteur quelque peu controversé et ses travaux ont tendance à être irrégulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.