Guide de lecture Comics VF : semaine du 05 Mai 2015

Edito : non vous ne rêvez pas !!! vous n’êtes pas en plein délirium tremens !!!voici le programme de sorties des principaux éditeurs comics rien que pour CETTE SEMAINE. Bien évidemment des circonstances particulières existent pour expliquer ce déluge de 25 titres kiosque et librairie : les ponts du mois de mai.

Dans les prochaines semaines les week-end de 3 jours vont se multiplier comme des petits pains et si vous espérez parvenir à joindre qui que ce soit dans une administration ou une entreprise, oubliez ce doux fantasme : il n’y aura personne nulle part !

Le pays entre dans une douce félicité nonchalante en se disant en outre que les vacances d’été ne sont pas loin derrière…

Bref, en attendant, ces jours fériés vont être singulièrement mis à profit par les lecteurs sérieux et assidus que nous sommes. Alors préparez vous à vous séparer des quelques parties de votre anatomie que vous n’avez pas encore vendu…

 

DELCOURT COMICS

 

Rachel Rising T3 – Chants de cimetière

rachel-rising-03Date de sortie : 06 mai 2015

Prix : 14.5€/

Épisodes : Rachel Rising #13-18

Scénario : Terry Moore

Dessin : Terry Moore

Sollicitation : Des forces maléfiques sont en action, à Manson. La neige tombe sans s’arrêter et la ville est envahie par les rats. C’est l’oeuvre de Lilith, qui se venge de la ville qui l’a persecutée trois cents ans plus tôt. Seules Rachel et Jet peuvent arrêter la sorcière sans âge, mais Rachel n’arrive pas à récupérer ses pouvoirs et Jet est allongée, congelée, à la morgue. Le nombre de victimes ne fait que croître…

Avis : suite de la très étrange série de Terry Moore, c’est vraiment à partir de ces épisodes que j’ai commencé à rencontrer des difficultés pour suivre l’histoire. L’auteur qui jusque là avait déjà signé des numéros très noirs et passablement gores va encore plus loin graphiquement et au niveau de l’histoire va dans des directions complètement inattendues !

Outre l’arrivée d’un Big Bad dans la ville, l’auteur nous réserve quelques grosses révélations sur le passé de Rachel…bien au delà de cette vie. Techniquement comme elle est déjà morte, on peut dire qu’elle a déjà eu plusieurs existences…En tout cas une chose est sûre, avec Rachel Rising, Terry Moore continue de surprendre en permanence, créant une série bien loin de ses précédents travaux…

Au passage, très bon choix de Delcourt pour la couverture. Moore pond il est vrai certaines de ses meilleures avec cette série. Par contre pas bon choix, pour l’augmentation de prix attribué pour le titre…Une attitude un peu trop généralisée de la part de Delcourt je trouve…

Verdict : à lire.

 

PANINI COMICS

STAR WARS 1

STAR WARS #1Date de sortie : 4 Mai 2015

Prix : 5,50 €/120 pages

Épisodes : Star Wars (2015) 1-2 ; Darth Vader (2015) 1-2

Sollicitation : L’univers Star Wars fait son grand retour ! Luke Skywalker, la princesse Leia, Han Solo, Chewbacca et le reste de l’Alliance rebelle vous attendent dans deux épisodes de la série régulière Star Wars de Jason Aaron et John Cassaday, Retrouvez aussi Dark Vador dans deux numéros de sa propre série, par Kieron Gillen et Salvador Larroca. Des aventures situées dans la continuité des films, juste après l’Épisode IV, Un nouvel espoir.

Avis : gros lancement pour Panini cette semaine avec un nouveau magazine consacré aux séries Star Wars made in Marvel. Après plus de 20 années passées chez Dark Horse, qui au cours de ces décennies, avait su développer un univers riche autour de la franchise, la maison des idées avait récupéré les droits il y a deux ans au moment de la vente par Lucasfilm des droits autour de Star Wars à Mickey…

Une fois les droits vraiment bien assurés de leur côté, Marvel a pris son temps pour élaborer ses titres et les lancer avec toute la force (jeu de mot bien choisi) de son marketing maison. Le résultat ne s’est pas fait attendre. Sorti il y à peine quelques mois aux USA, ce nouveau numéro 1 de Star Wars s’est écoulé à plus d’un million d’exemplaire, la meilleure vente comics depuis 15 ans…

On se souvient que la première fois, dans les années 70, Star Wars version comics avait sorti Marvel d’une situation délicate financièrement. Aujourd’hui la situation est bien différente, avec un Marvel plus dominant et au compte en banque plus que riche de nombreux zéro, mais le fait est que cette nouvelle franchise lui permet d’atteindre des chiffres de vente assez délirants..

De fait, outre Star Wars, les autres séries lancées, Darth Vader ou la mini série consacrée à Leia ont tout écrasé sur leur passage et avec l’arrivée du film + de nouveaux titres d’ici la fin de l’année, les poches de l’éditeur ne vont pas cesser de gonfler…

Mais sur le fond, est-ce que ces comics valent la peine ? Et bien oui, que vous soyez un fan ou pas de la franchise, le fait est que Marvel a pour le moment bien relevé cet énorme défi, malgré les contraintes.

En effet l’éditeur a choisi de situer la plupart de ses titres entre les films IV et V de la franchise. Cela lui permet bien évidemment d’utiliser les personnages les plus célèbres et appréciés, mais à priori cela ne laisse pas une grande marge de manœuvre pour les auteurs qui doivent bien faire attention de ne pas contredire les évènements des films tout en ne donnant pas l’impression de faire du remplissage.

Pour le moment les équipes créatives s’en sortent remarquablement bien. Sur Star Wars, Jason Aaron s’est vraiment bien coulé dans le moule et affiche une maîtrise sans faille des personnages tout en accordant à l’intrigue une progression apparemment logique. Cassaday de son côté revient au sommet de sa forme, loin de ses mésaventures sur Uncanny Avengers, il y a deux ans de cela…

En outre Marvel a bien compris qu’ils avaient tout intérêt à maintenir leurs meilleurs artistes sur ce titre, puisque après Cassaday, la série accueillera Stuart Immonen au dessin…

Du côté de Darth Vader, on reste également dans le bon et ce malgré le manque d’atome crochus que j’ai avec l’écriture de Kieron Gillen. Lui aussi maîtrise parfaitement son personnage et se lance dans une étude de caractère bien troussée…bien que je me demande si un Cullen Bunn ne s’en serait pas mieux tiré, lui qui est si habitué maintenant à écrire pour des vilains charismatiques…

Bref c’est de la bonne et c’est réédité en librairie, oh quel hasard, en fin d’année !!!

Verdict : à posséder.

 

AVENGERS 23

AVENGERS 23Date de sortie : 5 Mai 2015

Prix :4,80 €/ 112 pages

Episodes : Avengers (2013) 36 ; New Avengers (2013) 22-23 ; Avengers World 13-14

Sollicitation :Le combat entre Avengers et Illuminati fait rage dans un nouvel épisode signé Jonathan Hickman et Stefano Caselli. Fin de la lutte des Illuminati pour empêcher les « incursions » dans deux épisodes dessinés par Kev Walker. En plus, les Avengers contre Morgane la Fée, Gorgone et l’A.I.M., par Spencer, Ienco et Checchetto.

Avis : du côté de la série Avengers, Hickman échoue à vraiment instiller la tension nécessaire alors que la chasse contre les Illuminatis accroit la pression de plus en plus…Une chasse assez stupide alors que les incursions se poursuivent et que Rogers tolère que la situation soit gérée par d’autres…

Des personnages qui seront révélés…dans ces épisodes de New Avengers ! c’est là que le décalage entre les séries Avengers et New Avengers fait le plus de mal, puisque d’un côté les Illuminatis sont montrés 8 moins dans l’avenir et dans l’autre titre il gère une incursion dans le présent !!! bravo le bordel !

Des épisodes de New Avengers à ne pas manquer cependant, notamment au vu de la conclusion du dernier épisode ! comme je vous l’ai dit, Hickman pousse ses personnages au bout du bout ici, alors qu’ils viennent de défaire la Société, un groupe de super-héros nobles d’une Terre parallèle et qu’ils doivent décider s’ils font péter leur monde ou pas !

Nous avons vu le résultat de ces débats sur la dernière page du dernier épisode et ce fut …inoubliable ! désormais, les Illuminatis doivent faire face aux conséquences et si vous pensiez que le final du mois dernier était épique, attendez de voir ce que réserve le scénariste comme conclusion à cet arc !

Depuis le début,  New Avengers est clairement et de loin la meilleure série gérée par Hickman et il atteint ici un des points culminants de son run. Des épisodes indispensables !

Par contre, je ne sais pas si les épisodes d’Avengers World appartiennent à cette catégorie. Comprenons nous bien, j’adore le travail de Marco Checchetto sur la partie graphique, mais le scénario commence à vraiment traîner en longueur et à juste m’ennuyer.

Verdict :  à posséder  pour New Avengers

 

AVENGERS UNIVERSE 23 – DERNIER NUMÉRO

AVENGERS UNIVERSE 23Date de sortie : 5 Mai 2015

Prix :4,80 €/ 128 pages

Épisodes :Thor: God of Thunder 25 ; Captain America (2013) 22-25

Sollicitation :Maintenant que Steve Rogers est devenu un frêle vieillard, qui sera en mesure d’affronter ses plus grands ennemis ? Réponse dans quatre épisodes signés Rick Remender, Carlos Pacheco, Paul Renaud et Stuart Immonen. Thor revient aussi dans une longue histoire écrite par Jason Aaron et destinée à changer le statu quo du héros.

Avis :  conclusion des volumes en cours de Thor et Captain America. D’un côté Jason Aaron sort un numéro anthologie qui revient sur les différentes parties de la vie de Thor, ce qui lui permet une fois de plus d’exploiter de manière très intéressante la longue vie de son personnage et ses différentes incarnations au fil du temps.

Du jeune et très con Thor, au Thor Avenger plus sage au roi Thor qui fout la honte à ses jeunes incarnations avec une vraie barbe et un air de bad ass qui a tout vu et est revenu de tout…Jason Aaron annonce aussi la future incarnation de Thor alors qu’un personnage inattendu va reprendre le titre dans le prochain volume…

De même dans Captain America, Rick Remender amène à son terme nombre d’intrigues et assure la transition vers le prochain volume de la série en mettant en place la nouvelle incarnation du personnage. En effet Steve Rogers est quelque peu sur la touche depuis la fin du dernier arc ayant quelques problèmes d’arthrites (mais bon ça finira par nous arriver à tous..).

Pour l’occasion, Remender nous ramène Zola sur le devant de la scène, nous réserve quelques twists bien sentis avant d’amorcer la renaissance du mythe …Bien que l’on ne retrouve pas le souffle des débuts, ces épisodes sont de bien meilleure facture que les deux précédents arcs bien plus difficile à supporter…

Verdict : à lire –  un numéro de transition important –

 

AXIS 1 (sur 4)

AXIS 1Date de sortie : 5 Mai 2015

Prix :4,30 EUR, 64 pages –

Édition collector de Mike Deodato Jr et « young guns Marvel » avec coffret, disponible en librairie – 19,90 EUR

Épisodes :AXIS 1-2

Sollicitation :Une nouvelle tragédie va bouleverser l’univers Marvel et rien, pas même les efforts conjugués des Avengers et des X-Men, ne pourra arrêter Onslaught le Rouge ! Découvrez le premier volet de cette fabuleuse épopée, signée Rick Remender et Adam Kubert… avec tous les héros Marvel !

Avis : « ce sera sans doute mon seul et unique event », voilà comment Rick Remender a récemment résumé son sentiment sur Axis…Bien que né dans sa série Uncanny Avengers et construit au cours des deux dernières années, Remender a du lâcher pas mal de contrôle autour de sa création une fois que Marvel l’a transformé en giga event …au moment même où débutait Times Run Out et Spider-Verse…Bref, le truc a vite été noyé dans la masse surtout au moment où les titres Avengers indiquaient que la plupart des héros s’en étaient tirés…

Est-ce un désastre complet ? non pas vraiment, Remender essaye tout de même d’impulser des choses, mais le problème dans mon cas est simple et très subjectif : le plaisir de lecture, omniprésent avec Uncanny Avengers, est ici absent presque de bout en bout.

Mon expérience personnelle s’est résumée à un déclin constant de mon enthousiasme et de mon appréciation pour les évènements décrits. J’ai bien apprécié les premiers numéros qui lancent les différents personnages Marvel dans l’action dans une union retrouvée…mon problème débute avec l’épisode 4.

A ce moment le récit prend une direction qui ne m’a pas du tout plu et qui ne fait que s’enfoncer de numéro en numéro. Outre cette direction peu attirante, l’exécution de Remender est loin d’être ce qu’il a fait de mieux, cela avance assez lentement, les Avengers jouent un rôle secondaire et on sent que Marvel essaye surtout de retrouver une formule pour que les X-Men fonctionnent de nouveau.

Mais le pire est encore à venir : Axis n’a en réalité que très peu d’impact au final …oui je sais, je sais, on a l’habitude, mais cette fois, nous n’avons même pas l’illusion d’une évolution ou d’un changement…Il y a bien quelques conséquences, mais elles sont tellement minimes qu’elles resteront confinés au prochain volume d’Uncanny Avengers…

Verdict : rendez nous le vrai Remender !!!

 

IRON MAN 23 – DERNIER NUMÉRO

IRON MAN 23Date de sortie : 5 Mai 2015

Prix : 4,80 €/ 112 pages

Episodes :Iron Man (2013) 27-28 ; Secret Avengers (2014) 5-7

Sollicitation :Kieron Gillen conclut la série d’Iron Man avec les deux derniers épisodes des Anneaux du Mandarin. Et dans trois chapitres de Secret Avengers, Kot et Walsh lèvent le voile sur la Furie, Phil Coulson et Lady Bullseye puis accueillent Deadpool.

Avis : Panini fait donc le ménage dans ses revues mensuelles ce mois-ci en se débarrassant ici de ce qui constituait sans doute son mag le plus faible. Source de nombreuses critiques, le mag Iron man avait depuis le départ toutes les peines du monde à justifier son existence.

Avec une seule série mensuelle à son actif consacrée au dit sieur Iron Man, alimenter toute la revue apparaissait comme un choix édito uniquement motivé par la renommée que ce nom a de nos jours…uniquement grâce aux films…En effet, mine de rien, cela fait un moment que nous n’avons pas eu un run vraiment apprécié sur le titre. Et ne me lancez pas sur Matt Fraction, on sait comment ça va finir.

Assez maladroitement Panini avait collé des séries assez éloignées comme Gardians ou Nova uniquement parce que Stark était présent dans les premiers épisodes de GoG…Bref adios Iron Man qui de manière tout à fait logique va rejoindre ses autres collègues Avengers dans le nouveau mag Avengers Now.

Verdict : au revoir, au revoir président…

LES GARDIENS DE LA GALAXIE 5

LES GARDIENS DE LA GALAXIE 5Date de sortie : 5 Mai 2015

Prix : 4,80 €/ 112 pages

Episodes :Guardians of the Galaxy (2013) 20 ; Legendary Star-Lord 4 ; Rocket Raccoon (2014) 4 ; Nova (2013) 20-21

Sollicitation :Le destin de deux Nova – Richard Rider et Jesse, le père de Sam Alexander – se croise dans deux épisodes signés Bendis, McGuinness, Schiti, Baldeon et Duggan. Star-Lord défie Thanos sous l’impulsion de Humphries et Williams II. Et Rocket Raccoon revient dans le quatrième volet de ses aventures orchestrées par Skottie Young.

Avis : pas vraiment d’avis, à part pour une fois de plus vomir sur l’arc actuel de Gardians of The Galaxy qui est plus une insulte au personnage de Richard Rider que l’hommage espéré. En effet je n’espérais pas sa résurrection…mais un minimum de respect aurait été sympa.

Mais étant donné que son sacrifice dans Thanos Imperative était oublié avec force par les différents auteurs, au premier chef de Bendis, il faut bien avouer ma folie d’espérer un adieu digne d’un personnage qui avait fait l’objet d’un énorme travail par Dan Abnett & Andy Lanning.

Au final, le machin est d’une médiocrité crasse et l’un des pires boulots de Bendis sur la franchise. Le scénariste a en effet décidé de faire le minimum du minimum sur le truc et de pondre le premier truc qui lui passait par la tête..

Verdict : la vaste blague continue…

 

SPIDER-MAN 5

SPIDER-MAN 5Date de sortie : 5 Mai 2015

Prix : 4,80 €/ 112 pages

Episodes :Amazing Spider-Man (2014) 7-8(I-II) ; Superior Spider-Man 33(II) ; Spider-Man 2099 (2014) 5 ; New Warriors (2014) 6 ; Superior Foes of Spider-Man 16

Sollicitation :Une nouvelle super-héroïne, Miss Marvel, va faire équipe avec Spider-Man. Le Spider-Man supérieur poursuit sa croisade contre Morlun et ses complices, et Spider-Man 2099 entre dans la danse ! Plus, New Warriors et Superior Foes of Spider-Man. Par Slott, Ramos, Camuncoli, Gage, Yost, Roche, Baldeon, Spencer, Lieber, David et Leonardi.

Avis :  un numéro essentiellement de transition avant que le mag ne bascule complètement dans Spider-verse le mois prochain. Très concrètement Dan Slott se fait ici plaisir en organisant le premier team-up entre Spidey et la nouvelle Miss Marvel. Cette dernière étant une fan de super-héros comme personne, ces réactions sont dans l’ensemble assez amusantes.

L’histoire sur le fond est assez légère, en lien avec tout le bidule machin truc sur Inhumanity, et se base essentiellement sur cette rencontre et l’interaction entre les deux personnages. Entre une Miss Marvel ado qui rencontre un des plus célèbres super-héros de la planète et ce dernier qui essaye de faire en sorte qu’elle ne se fasse pas tuer…Amusant, mais non essentiel et permet de reprendre un peu son souffle avant le gros event de la mort qui tue.

Verdict :  à lire.

 

WOLVERINE 23

WOLVERINE 23Date de sortie : 5 Mai 2015

Prix :4,50 €/72 pages

Episodes :Death of Wolverine ; Wolverine (2014) 12(II-III)

Sollicitation :Wolverine a vaincu Dents de Sabre mais ses problèmes ne font que commencer ! Découvrez pourquoi dans le premier volet de La mort de Wolverine, une mini-série perturbante signée Charles Soule et Steve McNiven, le nouveau tandem créatif ! Plus, deux courts récits racontés par Paul Cornell et Salvador Larroca.

Avis : après deux ans d’une agonie sans fin et au final dans l’indifférence quasi générale, Marvel s’est donc décidé à tuer un de ses personnages les plus célèbres dans une mini série justement intitulée Death Of Wolverine, juste au cas où l’on aurait pas compris le sujet de l’histoire…ou que l’on avait encore des doutes sur l’issue. Il fallait bien évidemment nous préserver de toute surprise…

Pour l’occasion, Marvel a confié l’abbatage de la bête à deux auteurs appréciés des lecteurs, mais pas de tous. Si le choix de Steve McNiven ne suscite de ma part qu’un pouce levé approbateur, il n’en est rien pour Charles Soule.

En effet, malgré les centaines de comics qu’il a produit au cours des 2/3 dernières séries, cumulant par moment 7/8 séries en même temps, je n’ai jamais rien lu de sa part qui m’ait entièrement convaincu, ou tout simplement séduit. Certains de ses bouquins étaient sympa, mais en ce qui me concerne, cela  n’a jamais dépassé ce niveau.

Et ce n’est pas cette mini série qui va me faire changer d’avis.

Soyons clairs nous avons là un travail dans l’ensemble médiocre, sans surprise, expédié sans grande délicatesse et produit en respectant un cahier des charges imposé par Marvel tout sauf créatif.

Les 4 épisodes se résument dans l’ensemble en une évocation de l’univers et du passé de Wolverine. Chaque numéro amène son lot de guest-stars même si celle -ci n’est là que sur une case…si bien que parfois cela tourne au comique et au ridicule complet.

Soule se sent en effet obliger d’inviter presque tous les ennemis et quelques amis de Logan pour célébrer sa mort prochaine, si bien que parfois ils apparaissent sur 3 cases, disent bonjour, puis se cassent sans demander leur reste…

L’ensemble est d’une pauvreté affligeante et indigne de l’importance du personnage pour Marvel. Reste un McNiven inspiré…mais comme on l’a déjà dit, un dessin inspiré ne peut sauver un scénario inexistant.

Je n’évoquerais même pas le fait que la mort est loin d’être un phénomène durable dans l’univers Marvel…

Verdict :  si vous êtes un fan de Logan vous n’allez pas aimer…

 

X-MEN 23

X-MEN 23Date de sortie : 5 Mai 2015

Prix : 4,80 €/ 112 pages

Episodes :All-New X-Men 31 ; Uncanny X-Men (2013) 26 ; Amazing X-Men (2013) 10 ; X-Force (2014) 6 ; Cyclops (2014) 5

Sollicitation : Le jeune Iceberg se trouve un ami inattendu dans un univers parallèle bien connu. Cyclope et les autres X-Men doivent rencontrer le « mutant Oméga ». Et la bataille contre les Wendigos continue ! Plus, de nouveaux épisodes de Cyclops et X-Force. Par Bendis, Asrar, Anka, Yost, Kyle, Barberi, Spurrier, Molina, Rucka et Carnero.

Avis : bon comme je l’ai déjà dit l’arc en 6 parties que connaît la série All New X-Men n’a strictement aucun intérêt à aucun niveau. Cela ne va rien apporter, est décompressé à mort et est juste médiocre de bout en bout.

De toute évidence, Bendis n’a ici strictement aucune histoire et se laisse juste porter parce qu’il a besoin de caser 6 épisodes avant de pouvoir conclure le titre (au numéro 41…). Du coup, le monsieur fait du crossover, ici, puis avec Black Vortex et joue à la guest star permanente …

Du côté d’Uncanny X-Men, grosse perte de vitesse ici aussi, avec un arc qui se terminera dans le numéro …31. Bien trop long au vu de l’histoire finalement narrée, cette décompression gâche les quelques bonnes idées cachées ici ou là. En effet, le scénariste a tout de même quelque bons twists mais ils sont noyés par le nombre d’épisodes.

A mon avis, Panini devrait accélérer le rythme des deux séries pour avoir deux ou trois épisodes par mag…du moins s’ils veulent rendre l’ensemble lisible. Vous m’aurez compris les enfants : tournez vous vers les TPB, notamment maintenant que les deux séries Bendis sortent en librairie.

Je suis par contre impatient de lire la suite d’X-Force. Dans l’épisode précédent, Si Spurrier révélait des éléments très importants sur le sort de Hope, Cable ou encore Marrow et achevait son numéro de façon…assez explosive ! Voilà bien la série que je n’attendais guère. Si visuellement,  la partie graphique est encore loin d’être des plus séduisante, niveau scénario, l’auteur passe clairement la seconde !

Verdict : à bof .

 

X-MEN UNIVERSE 23 – DERNIER NUMÉRO

X-MEN UNIVERSE 23 - DERNIER NUMÉRODate de sortie : 5 Mai 2015

Prix :4,80 €/ 128 pages

Episodes :X-Men (2013) 17 ; All-New X-Factor 12-13 ; Magneto (2014) 9-10 ; Nightcrawler (2014) 6

Sollicitation :Fin du run de Brian Wood sur X-Men où les X-Women de Tornade affrontent le Futur (Diaz/ Briones). Et Magnéto découvre ce qui va le conduire à une révélation dans le prochain crossover Axis (Bunn/Walta). Puis, Diablo vient en aide à un nouveau mutant (Claremont/Nauck) et Vif-Argent de Facteur X rencontre sa fille Luna… ainsi que le reste des Inhumains (David/Di Giandomenico/Mhan).

Avis : comme déjà annoncé donc, la malédiction X-Factor se poursuit. Malgré le fait que la série ne compte que 20 épisodes, Panini met X-Men Universe aux clous et exporte le titre, ainsi que Magneto dans un mag HS.

De fait comme je l’ai déjà dit, pour la première fois depuis presque 15 ans, les X-Men ne disposeront plus en France que d’un seul magazine mensuel, puisque même Wolverine va être bimestriel pendant un temps…

Plutôt que de déprimer sur un déclin que rien  ne semble pouvoir enrailler aujourd’hui, saluons la qualité de certaines séries. Non je ne parle pas de la série X-Men. Le run médiocre de Brian Wood s’achève ici. Malgré les promesses des débuts, le titre n’aura eu de cesse de décevoir entre des scénarios sans intérêt et une partie graphique en permanence instable à coup de changement d’artistes tous les 3 épisodes et chaque fois pour le pire…

Non, je parle bien entendu de All New X-Factor, où comme à son habitude, Peter David aura repris des personnages délaissés ailleurs (Polaris, Gambit, Cypher, …) et leur aura redonné une seconde jeunesse…en les exploitant de manière correcte ! oui, je sais, je suis encore sous le choc…

Dans ces deux épisodes, il va en particulier s’intéresser aux relations entre Lorna et ses demi-frère et sœur : Wanda et Pietro…Un développement sur lequel Marvel va de nouveau chier dans les prochains mois…oui parce que dès que quelque chose de bien est fait, il faut marcher dessus. Fidèle à son style, David nous livre des épisodes qui alternent entre le poignant et le franchement marrant.

La lumière portée sur Pietro va amener une évolution importante pour le personnage + la rencontre Wanda/Lorna  sera …des plus surprenantes…De son côté sur Magneto, Cullen Bunn commence à relier les wagons avec Axis, où son personnage va jouer un rôle important.

Verdict :  à posséder et on retrouve ses séries dans X-Men HS.

 

MARVEL ICONS : SPIDER-MAN PAR TODD McFARLANE

SPIDER-MAN PAR TODD McFARLANEDate de sortie : 6 Mai 2015

Prix : 35.5€/376 pages

Scénario :Todd McFarlane, Rob Liefeld, Fabian Nicieza

Dessin : Todd McFarlane, Rob Liefeld

Episodes :Spider-Man (1990) 1-14, 16 ; X-Force (1991) 4, publiés précédemment dans les revues SPIDER-MAN 1 à 4, X-FORCE 3 (Semic), les albums SPIDER-MAN – TOURMENTS, MASQUES, PERCEPTIONS (Bethy) et SPIDER-MAN : LES INCONTOURNABLES 2, SPIDER-MAN ET LES HÉROS MARVEL 10

Sollicitation :Spider-Man se lance à la poursuite du Lézard afin de mettre un terme à la croisade meurtrière de ce dernier. Avec l’aide de Ghost Rider, Spidey est ensuite confronté au Super-Bouffon puis à un mystérieux tueur qui pourrait bien être… Wolverine ! Et il doit également affronter le Fléau aux côtés d’X-Force.

Avis : c’est un petit morceau d’histoire que réédite Panini cette semaine. Au début des années 90, une nouvelle génération de dessinateurs stars a émergé chez Marvel. Après des années à vivre sous la coupe des scénaristes maisons ils font gentiment savoir à leurs boss que s’ils n’obtiennent pas plus de contrôle (et plus de royalties) sur leurs franchises respectives, ils iront voir ailleurs si l’herbe est plus verte.

Dans un premier temps, l’éditeur va donc colmater la brèche en leur donnant satisfaction. Chris Claremont qui était l’âme même des X-Men est éjecté au profit de Jim Lee, Rob Liefeld enterre les New Mutants (autre symbole de l’ère Claremont quand on y pense) pour lancer X-Force sous la direction de son Cable et enfin, Todd McFarlane obtient sa série à lui sur Spider-Man.

A ce moment McFarlane avait déjà complètement remanié l’image de son personnage, modernisant son design pour le faire entrer dans l’ère moderne. Ce n’est pas un mince exploit quand on pense que Marvel exigeait de tous ses artistes depuis des décennies de reprendre en permanence les codes graphiques installés par John Romita Senior dans les années 60/70…

Ainsi après un run assez long en compagnie de David Micheline sur Amazing Spider-Man, Mcfarlane lance une nouvelle série Spidey parallèle sobrement nommée Spider-Man, qui deviendra l’une des plus grosses ventes de l’histoire des comics…

Au final, comme ses collègues, l’auteur ne restera guère longtemps. Malgré les concessions de Marvel, la bande du futur Image part un an après leur « coup » pour fonder leur propre maison d’édition…

Et ce sont ces quelques épisodes qui sont réédités dans ce Marvel Icons qui rend gloire à toute une période des années 90 où le scénario était considéré comme secondaire et laissait toute la place à l’artiste pour se faire plaisir. De fait les débuts de McFarlane au scénario n’ont rien de vraiment remarquable.

Ce n’est pas une purge, mais l’ensemble n’est guère original et se distingue surtout pour la partie graphique.Bref du classique. A voir cependant si tout cela a bien vieilli…

Verdict : à lire.

 

MARVEL DELUXE : ULTIMATE FANTASTIC FOUR 2 – FATALIS

ULTIMATE FANTASTIC FOUR 2 - FATALISDate de sortie : 6 Mai 2015

Prix : 28.5€/288 pages

Scénario :Warren Ellis,

Dessin :Stuart Immonen, Adam Kubert

Episodes :Ultimate Fantastic Four 7-18, publiés précédemment dans les revues ULTIMATE FANTASTIC FOUR 4 à 9

Sollicitation :Exposé à la même expérience scientifique que les Quatre Fantastiques, Victor Van Damme se découvre de nouvelles capacités et va les utiliser pour se venger ! Le jeune Reed Richards, quant à lui, part explorer la Zone-N afin de comprendre le processus à l’origine de sa transformation et l’inverser. Mais sa noble tentative risque de causer plus de mal que de bien.

Avis : Panini présente donc ici le run de Warren Ellis sur les Ultimate Fantastic Four, où le scénariste donne sa version très personnelle de deux ennemis bien connus ds FF.

Dans un premier temps, il  va ainsi introduire la nouvelle forme de Doom…qui s’est avéré assez décevante sur le fond. Bien que l’on retrouve l’obsession de Ellis pour la technologie, l’ensemble se révèle assez pauvre. De fait quelques numéros plus tard, Millar n’a pas hésité à retconner cette version pour aligner le personnage sur son modèle classique.

Dans un second temps, Ellis emmène donc ses personnages dans la Zone N où il va pleinement exploiter la dimension « exploration » de sa série. Je l’ai personnellement senti bien plus à l’aise avec cette histoire où action et science fiction se mêlent avec bien plus de talent que dans les premiers épisodes de l’auteur.

Il ne faut pas se voiler la face, pour du Ellis, l’ensemble est assez plat et on sent que le scénariste ne s’est guère investi. Il y a tout de même quelques éléments positifs. Son second arc est dans l’ensemble assez fun et se lit rapidement + je dois avouer que je préfère et de loin sa version de Susan Storm.

Il l’éloigne de son modèle classique de mère de famille, celle qui permet à l’ensemble de la famille FF de fonctionner, pour livrer un personnage en accord avec son âge, plus légère, plus fun, plus rentre dedans et entreprenante. J’ai vraiment apprécié que ce soit elle par exemple qui fasse toujours avancer sa relation avec Reed, alors que dans l’univers classique, on la voit plus se plaindre du manque d’attention de son mari…

Verdict :  à lire –

 

MARVEL DELUXE : ULTIMATE SPIDER-MAN 9 – LA SAGA DU CLONE

ULTIMATE SPIDER-MAN 9 - LA SAGA DU CLONEDate de sortie : 6 Mai 2015

Prix : 28.5€/264 pages

Scénario :Brian Michael Bendis,

Dessin :Mark Bagley

Episodes :Ultimate Spider-Man (2000) 97-105, ½, publiés précédemment dans les revues ULTIMATE SPIDER-MAN (V1) 52 à 56, WIZARD (V2) 7

Sollicitation :Spider-Man se retrouve face à… lui-même ! L’existence de clones va bouleverser la vie de Peter Parker et pousse Spidey à affronter l’un de ses plus anciens ennemis. Une Saga du Clone revisitée, avec les Quatre Fantastiques, Nick Fury, les Ultimates, les X-Men mais aussi la nouvelle Spider-Woman !

Avis : autre deluxe consacré à une série Ultimate cette semaine, mais contrairement au précédent, nous avons là le très haut du panier.

Comme vous avez pu le constater, nous et par là j’entends je, n’hésite jamais à critiquer Bendis pour ses boulots mainstream sur les super-héros Marvel. Je le suis d’autant plus que sur ses titres indé personnels, il prouve qu’il peut faire du très bon boulot, donc pourquoi être médiocre ailleurs ?

USM, depuis ses débuts, échappe un peu à cette règle…bien que l’on puisse se dire que Bendis le traite comme une série creator owned où il peut faire ce qui lui plait. Bien que tout ne soit pas top niveau, au cours de ces 15 dernières années, il a réussi à instiller une qualité constante.

Et la saga du clone est sans doute son meilleur travail sur la franchise toute entière…A la base donc il y a une ré-interprétation façon Bendis de la saga du clone originale, qui voyait Peter Parker cloné à toutes les sauces.

Bendis reprend le principe avec une différence : il avait une fin bien précise en tête quand il a commencé…Au programme donc l’une des sagas les plus longues que le scénariste ait jamais proposé, 9 épisodes avec deux épisodes doubles …et sans doute la seule dont il est impossible de dire qu’elle est décompressée !

De son propre aveu, Bendis a tenté de renouer avec la narration d’autrefois, où chaque épisode se terminait sur un énorme cliffanguer, une révélation choc ou un twist démentiel…et c’est le traitement qu’il applique ici.

Ainsi une fois la saga lancée, Peter Parker entre dans un tourbillon de folie sans précédent, où il ne peut jamais reprendre son souffle (comme le lecteur) alors que des clones sortent de tous les côtés, souvent sous des formes complètement inattendues, les révélations s’enchaînent, les retournements de situations complètement inattendus tombent comme des massues et à cette occasion, Bendis va « griller quelques grosses cartouches » pour nourrir son récit.

C’est bien simple, Bendis ici ne se refuse rien et va au bout des possibilités que son histoire lui propose. Au final, nous avons là un récit passionnant au rythme endiablé qui va vraiment changer la vie du Ultimate Peter Parker du tout au tout.

Verdict : A POSSEDER – encore aujourd’hui, cela reste ma saga préférée sur USM et un des meilleurs travaux jamais pondus par Bendis.

 

MARVEL DELUXE : WOLVERINE AND THE X-MEN 1 – BIENVENUE CHEZ LES X-MEN !

WOLVERINE AND THE X-MEN 1 - BIENVENUE CHEZ LES X-MENDate de sortie : 6 Mai 2015

Prix : 17.5€/192 pages

Scénario :Jason Aaron,

Dessin :Chris Bachalo, Nick Bradshaw

Episodes : Wolverine and the X-Men (2010) 1-8, publiés précédemment dans les revues WOLVERINE (V3) 1 à 4

Sollicitation :Né différent ? L’École d’Enseignement Supérieur Jean Grey est faite pour vous ! L’équipe expérimentée des X-Men vous apprendra tout ce que vous devez savoir pour survivre dans un monde qui redoute les mutants. Et le directeur de l’établissement n’est autre que Wolverine ! Suite à Schism, le célèbre X-Man et ses jeunes élèves vont devoir affronter de nombreux adversaires dont le Club des Damnés.

Avis : Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!! alors que la réédition de Uncanny X-Force de Rick Remender (oui je sais ça tourne un peu à l’obsession, mais vous avez vu l’attente un peu !!!) est attendue pour l’été (à priori), Panini débute cette semaine la réédition en deluxe de l’autre série X-Men importante de la décennie !

Oui, je ne mâche pas mes mots ! alors qu’Uncanny X-Force a exploré la mythologie des X-Men de façon épique et mémorable, marquant les lecteurs au fer rouge et nous rappelant que les X-men pouvaient aspirer à quelque chose de plus que vivre dans l’ombre des Avengers, Wolverine and the X-Men marquait tout autant …en allant dans une direction complètement opposée.

Lancée après le très moyen Schism, Wolverine and the X-Men était sans doute moins attendue que le relaunch d’Uncanny X-Men par Gilen et Pacheco. Mais alors que ce qui était la série mère s’enfonçait dans son coin, Wolverine and the X-Men est vite apparue comme le vent de fraîcheur attendu de longue date par une franchise qui ne faisait que tourner en rond.

Loin du ton habituel des séries X-Men, Jason Aaron a volontairement adopté une approche plus légère, fun et amené son titre dans des directions inattendues ! plus qu’une énième série centrée sur Wolverine, le personnage y est moins présent qu’attendu dans son rôle de directeur d’école qui bizarrement lui va assez bien.

Aaron s’intéresse en outre à des personnages importants dans la mythologie X-Men mais mis au placard depuis des années, comme Kitty Pride, Bobby Drake ou encore Beast ! et que dire de toutes les additions faites !

Aaron introduit ainsi un nombre incroyable de nouveaux étudiants tous plus cinglés les uns que les autres et répond en même temps à la question : que se passerait-il vraiment s’il existait une école remplie d’ados à super-pouvoirs bourrés aux hormones…Et encore une fois Aaron va développer d’anciens personnages comme Idie de Generation Hope, Brood introduit par Cristos Gage ou encore Quentin Quire de l’ère Morrison et nous rappeler qu’il n’y a pas de mauvais personnages, juste de mauvais scénaristes.

Vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que la nouvelle école explose dès le premier épisode, qu’elle va crouler sur les assauts les plus dingues, du nouveau club des damnés à une troupe de Broods apprivoisés !

Sont rassemblés ici les 8 premiers épisodes qui sont aussi incontestablement les meilleurs. En fait, Jason Aaron passera le reste de la série à essayer de recapturer la réussite de ces épisodes avec plus ou moins de succès.

Verdict :  à posséder !

 

MARVEL CLASSIC : X-MEN – L’INTÉGRALE 1991(I)

X-MEN - L'INTÉGRALE 1991Date de sortie : 6 Mai 2015

Prix : 29.95€/272 pages

Scénario :Chris Claremont, Louise Simonson, Fabian Nicieza,,

Dessin : Jim Lee, John Byrne, Art Adams

Episodes :Uncanny X-Men (1963) 273-277, Uncanny X-Men Annual (1970) 14(I), X-Factor Annual 5(I), New Mutants Annual 7(I), publiés précédemment dans les revues SPÉCIAL STRANGE 81 à 83 (partiel), X-MEN – RESCAPÉ DU FUTUR, TITANS 159

Sollicitation :Les X-Men partent dans l’espace afin d’affronter les Skrulls et rendre son trône à la princesse Lilandra. Une aventure cosmique signée par les talentueux Chris Claremont et Jim Lee. En complément, la seconde partie du récit Days of Future Present avec Facteur X ainsi que le début de Kings of Pain avec les New Mutants.

Avis : arrgghhhh !!! Panini a donc décidé de nous faire souffrir cette semaine. Après des semaines de déferlantes Avengers, pas mal de choses sont enfin consacrées aux X-Men cette semaine et nous atteignons ici une période particulièrement importante de l’histoire de la franchise. A savoir la dernière ligne droite du run de Chris Claremont …et Panini fait traîner les choses.

En effet, le maître créateur tira sa révérence avec les épisodes 281/282 lors de la saga de Muir Island, à priori dans le prochain tome. Cependant ce tome ne compte que 6 épisodes de la série mère en attendant ! Au lieu de nourrir la bête affamée, Panini fait vraiment dans l’intégrale en poursuivant la réédition douloureuse de la purge  Days of future present et enchaîne sur une autre histoire sans grande importance avec Kings of Pain !

Et cela alors que l’année 91 est très importante pour les X-Men, avec le lancement de la seconde série régulière X-Men, le départ de Claremont et quelques crossovers ici ou là…Bref, ce n’est pas le matos qui manque alors pourquoi occuper autant d’espace avec des annuals sans intérêts !!! pourrrrrquuuuuoiiiii !!!!

Sur le fond, Claremont et Jim Lee dans une aventure spatiale  classique dont la série avait le secret dans le passé..

Verdict : indispensable !!!

 

100% FUSION COMICS : CROSSED – TERRES MAUDITES 4

CROSSED - TERRES MAUDITES 4Date de sortie : 6 Mai 2015

Prix : 17.5€/192 pages

Scénario :Christos Gage, David Lapham,

Dessin :Christian Zanier, Miguel A Ruiz

Episodes :Crossed: Badlands 29-36, inédits

Sollicitation :Dans ce quatrième tome de Crossed: Terres Maudites, le scénariste Christos Gage vous plonge dans l’esprit d’un anthropologue qui trahit ses semblables en les livrant aux infectés. Puis, le maître de l’horreur David Lapham présente une histoire qui repousse toutes les limites. Ce sombre récit va hanter vos nuits… pour les années à venir !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Mais d’après ce que j’ai compris, la sollicitation intéressant le scénario de Lapham n’est pas exagérée et le monsieur a un talent certain pour repousser les limites du malsain et du gore…Donc pour les fans du genre et de la série.

Verdict : pour ceux qui suivent.

 

BEST OF FUSION COMICS : ÜBER 1

ÜBER 1Date de sortie : 6 Mai 2015

Prix : 16.95€/160 pages

Scénario :Kieron Gillen,

Dessin :Caanan White

Episodes :Über 0-5, inédits

Sollicitation :En avril 1945, la Seconde Guerre mondiale est sur le point de s’achever et le monde retient son souffle. Les troupes russes traversent l’Allemagne pour atteindre leur dernier objectif : Hitler. Mais des surhumains nazis, les Übers, font alors leur apparition et s’apprêtent à changer le cours de l’Histoire.

Avis : Kieron Gillen écrit ? donc sans moi !!!! j’ai plus que donner sa chance à cet auteur qui m’a continuellement déçu. Ce qui est vraiment dommage car le scénariste a des qualités, un sens du dialogue certain et une bonne maîtrise de ses personnages. Mais il a encore de grosses lacunes du côté des histoires qu’il présente.

Tout ce que j’ai pu lire de sa part était remarquablement faiblard de ce point de vue, assez vide dans l’ensemble avec une tendance certaine à privilégier la forme sur le fond…Bref sans moi, même si le pitch est en apparence assez intéressant.

Verdict :  Non, juste non.

 

URBAN COMICS

BATMAN SAGA HS 7

BATMAN SAGA HORS SERIE #7Date de sortie : 7 Mai 2015

Prix : 5.6€/136 pages

Episodes :FUTURES END BATMAN/SUPERMAN, FUTURES END BATMAN, FUTURES END DETECTIVE COMICS, FUTURES END BATMAN AND ROBIN, FUTURES END BATGIRL, FUTURES END GRAYSON

Sollicitation : FUTURES END : DÉCOUVREZ LE BATMAN DE DEMAIN ! Greg PAK, Scott SNYDER, Ray FAWKES, Brian BUCCELLATO, Gail SIMONE, Tim SEELEY et Tom KING explorent la Gotham de l’avenir et le destin de son protecteur : Bruce Wayne ! Paralysé, celui-ci utilise désormais un exosquelette et s’associe avec un nouveau Robin !

Avis : pas vraiment d’avis, car à titre personnel, j’ai fait tout mon possible pour zapper au maximum tous les ties ins à Futures End. Très sincèrement je vous encourage à faire de même et à ne pas gaspiller votre argent que ce soit avec la série mère ou les ties ins…surtout avec tout ce qui sort tout partout cette semaine !

Verdict :  non juste non.

 

JUSTICE LEAGUE 19

JUSTICE LEAGUE SAGA #19Date de sortie : 7 Mai 2015

Prix : 5.6€/144 pages

Episodes :JUSTICE LEAGUE #33,  JUSTICE LEAGUE UNITED #3, FLASH #33,  JUSTICE LEAGUE DARK #33, GREEN ARROW #34 et EARTH 2 #23

Sollicitation : La Ligue de Justice contre la Doom Patrol, dernier round, par Geoff JOHNS et Doug MAHNKE ! La nouvelle Ligue de Justice au secours d’Ultra l’enfant des étoiles, par Jeff LEMIRE et Mike McKONE ! Flash enquête sur des meurtres en série, par Robert VENDITTI, Van JENSEN et Brett BOOTH ! Deadman sur les traces de son passé, par J.M. DeMATTEIS et Andres GUINALDO ! « Brisé », le dernier chapitre, par Jeff LEMIRE et Andrea SORRENTINO ! Et le retour de Green Lantern sur Terre 2, par Tom TAYLOR et Nicola SCOTT !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. J’ai déjà assez dit ce que je pensais de la fin assez légère du run de Lemire et Sorrentino sur Green Arrow et le fait qu’il va falloir attendre plusieurs numéros avant que Earth 2 ne se réveille. Le type même de run à lire en TPB.

Verdict :  pour ceux qui suivent.

 

SUPERMAN SAGA 17

SUPERMAN SAGA #17Date de sortie : 7 Mai 2015

Prix : 5.6€/

Episodes :SUPERMAN UNCHAINED #8, SUPERMAN: DOOMED #2, ACTION COMICS #35, SUPERMAN & WONDER WOMAN #12 et SUPERGIRL #34

Sollicitation : DOOMED : la conclusion ! Charles SOULE et Greg PAK mettent un terme à la grande saga qui voit Superman infecté par Doomsday et ses alliés en guerre contre Brainiac ! Ils nous content également les conséquences du combat pour Lana Lang et le couple Superman/Wonder Woman ! Et le retour de SUPERMAN UNCHAINED par Scott SNYDER et Jim LEE et SUPERGIRL par Tony BEDARD et Karl MOLINE !

Avis : bon ben c’est officiel, j’ai lâché Supie. Bien que ses dernières aventures soient dans l’ensemble assez satisfaisantes, je ne suis guère passionné non plus par ce qui se passe dans l’univers du personnage. Et comme je l’ai indiqué, avec tout ce qui sort, ben il faut faire des choix !

On voit là combien le reboot a fait du mal au personnage en lui retirant le peu de la magie opérant encore dans l’ancien univers. Il y a des prestations plus qu’honorables, comme ce que fait Greg Pak sur le titre Action Comics, mais dans l’ensemble, je me rends compte que je survis très bien sans suivre le personnage…

Et quand une série ne donne pas le sentiment d’être indispensable alors que le personnage mis en scène est censé être un des plus importants de l’univers …ben, ça montre bien qu’il y a comme un problème.

Je reprendrais peut être prochainement à l’occasion du changement d’équipe créative de Superman…oui parce que Geoff Johns lâche le navire au numéro 40 en balançant une petite bombe. Cela va peut être permettre de réveiller une franchise un peu somnolente, même avec du Doomsday à tous les étages depuis 6 mois…

Johns d’ailleurs porte une part de responsabilité dans ce soudain désintérêt, tout comme John Romita Jr (mais passons sur ce dernier), car après deux épisodes, je ne suis pas vraiment intéressé ou accroché à un quelconque niveau parce qu’il fait. Retrouver un Superman pleurnicheur parce qu’il se sent seul…est très basique et a déjà été traité un milliard de fois.

Verdict : bof.

 

BATMAN BEYOND TOME 1

BATMAN BEYONDDate de sortie : 7 Mai 2015

Prix : 28€/384 pages

Scénario : Adam BEECHEN

Dessin : Ryan BENJAMIN

Episodes :Batman Beyond : Hush Beyond TPB + Batman Beyond: Industrial Revolution TPB

Sollicitation :2049. Cela fait plus de 20 ans que Bruce Wayne a renoncé à porter le costume de Batman. Vieillard affaibli et aigri, reclus dans son manoir, le playboy milliardaire n’est plus que l’ombre de lui-même. Lorsque le destin conduit le jeune Terry McGinnis aux portes du manoir Wayne, ce dernier découvre le secret de son hôte et le convainc de devenir le nouveau Batman. Réticent, le vieil homme accepte et forme sa recrue. La relève est désormais assurée !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. A noter qu’aux USA, le personnage vient de récupérer une nouvelle série régulière. Mais dans le cas présent, cette série s’inscrit plus dans le cadre de l’anime, alors que j’ai le sentiment que la prochaine série Beyond sera plus intégrée dans l’univers DC comics.

Verdict :  pour les fans de l’anime…qui il est vrai était très bon.

 

LA RÉSURRECTION DE RA’S AL GHUL

LA RÉSURRECTION DE RA’S AL GHULDate de sortie : 7 Mai 2015

Prix : 28€/312 pages

Episodes :Batman The Resurrection of Ra’s al Ghul TPB + Detective Comics #840, 842

Sollicitation : Le temps a enfin rattrapé le génie criminel immortel Ra’s al Ghul. Proche de la fin, il ne lui reste plus qu’une issue, et celle-ci implique son petit-fils, Damian Wayne ! Mais ce dernier ne l’entend pas de cette oreille et fuit la Ligue des Assassins, pour retourner à Gotham City, fief de son père, le Batman. Ce dernier rassemblera Nightwing, Robin et Talia al Ghul pour l’épauler contre ce malfaiteur dément.

Avis : euuurrgggghhh, cette semaine Urban réédite une saga qui m’a fait personnellement arrêter de lire les titres Batman pendant un temps. Bien que théoriquement mené par Grant Morrison, le truc sortait alors quelque mois à peine après que DC ait décidé dans une mini série écrite Greg Rucka de buter Ra’s Al Ghul.

On se doutait bien que le truc ne durerait pas, étant donné l’importance du personnage dans la galerie d’ennemis de Batman, mais là DC n’avait même pas fait l’effort de le garder mort bien longtemps.

Le récit en lui même est d’une confusion extrême, mal écrit, mal dessiné, l’histoire n’a guère d’intérêt et est passablement téléphonée. S’il y a bien un truc à éviter dans le run, sinon génial, de Grant Morrison, c’est bien ce machin.

Verdict : à éviter.

 

FLASH TOME 2

FlashDate de sortie : 7 Mai 2015

Prix : 17.5€/176 pages

Scénario : Brian Buccelato & Francis Manapul

Dessin :  Francis Manapul

Episodes :Flash #9-12 + #0 + Annual #1

Sollicitation : À peine remis du choc lié à la découverte de ses nouveaux pouvoirs, Barry Allen apprend qu’il n’est pas le seul à pouvoir courir à la vitesse de l’éclair. Turbine, un ancien pilote de chasse pris dans une faille d’énergie, tire désormais lui aussi sa super-vitesse de la Force Véloce. Mais l’affrontement est de courte durée puisque subitement Barry atterrit en Afrique, dans la cité du terrible Gorilla Grodd…

Avis : déjà peu convaincu par le premier arc du Flash New 52, ces numéros sont venus enfoncer le clou alors que les auteurs nous rejouent encore une fois la première rencontre entre Flash et Grodd et la découverte de Gorilla City.

A la base, Grodd est l’un des ennemis les plus intéressants de Flash, tout comme les Rogues qui se rassemblent également dans ce tome. Donc avoir les deux en l’espace de 4/5 épisodes, cela devrait donner pas mal d’énergie au récit.

Et bien non l’ensemble demeure plat. La faute à un récit sans imagination qui reste très basique, un Barry Allen qui reste ennuyeux à mourir et des ré-interprétations de vilains qui leur a enlevé tout charisme. Bref non, juste non. Rééditez plutôt les runs de Waid et Johns, là c’était du bon…

Verdict : à éviter.

 

BLACK SCIENCE TOME 2

Black Science 2Date de sortie : 7 Mai 2015

Prix : 15€/160 pages

Scénario : Rick Remender

Dessin : Matteo SCALERA

Episodes : Black Science #7-11

Sollicitation : La Ligue Scientifique Anarchiste a perdu son créateur, dernière victime en date des sauts chaotiques du Pilier à travers l’Infinivers… mais sont-ils si chaotiques que cela ? Alors que les survivants de l’équipe tentent de survivre dans un monde où magie et science forment un tout indissociable, les terribles secrets de leur odyssée interdimensionnelle leur sont progressivement révélés !

Avis : second tome de la très surprenante série de Rick Remender et Matteo SCALERA. Voilà une série que j’aurais mis du temps à apprécier. Peu fan des premiers épisodes, c’est vraiment la seconde partie du premier tome et notamment sa conclusion qui m’ont fait plonger.

En effet, Remender prend ici des risques créatifs clairs en n’hésitant pas à se débarrasser de personnages importants dès le départ, à nous présenter des personnages au caractère bien plus complexe que ce que nous pensions tout en créant des mondes riches et des sous intrigues à suivre assez énorme.

Ainsi, ceux qui étaient perçus comme des salauds ont montré un visage bien différent, les héros n’ont pas fait long feu, on apprenait en outre que tous ces voyages dimensionnels n’étaient guère bons pour la santé du multiverse et bien d’autre choses encore !

Il reste cependant à Remender à développer un peu plus son cast. Dominé par une seule personnalité dans le premier tome, nombre de personnages secondaires sont un peu passer à l’as.

On se rappelle ainsi que la petite troupe avait enlevé sur une terre parallèle un chef indien en guerre contre l’Europe..qui n’a guère prononcé deux mots depuis lors ! et ce n’est pas le seul ! Bref il y a de la matière !

En tout cas je suis ravi de cette arrivée de titres Remender chez Urban, qui semble bien décidé à s’approprier les travaux de l’auteur. En effet, outre Black Science, une autre série de l’auteur débarquera à la rentrée avec Deadly Class et je ne serai pas surpris de voir Low débarquer d’ici fin 2015/début 2016 !

Verdict :  à posséder.

A propos Sam 1961 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

26 Comments

    • Il vaut mieux avoir lu les premiers tomes. Bendis s’appuie sur pas mal de choses qu’il a posé dans la série pour construire cet arc.

  1. Merci Sam pour ton travail et tes avis pertinents (Je te rejoins à propos de Flash, le tome 1 était une vrai déception… Aucune originalité, prise de risque de l’auteur).
    Je vais me prendre Wolverine and the X-Men tome 1 mais aussi commencer Black Science chez Urban Comics, mais je voulais savoir la série propose de la SF « brute »? Par là je veux dire moi qui ne suis pas le plus grand fan de comics type SF,vais-je comprendre facilement l’histoire?

    Pour finir, je me suis décidé à me lancer dans Chew sous tes multiples éloges de la série, et franchement le tome 1 (Delcourt) était hyper bien! Je pense me lancer dans Invincible mais vaut-il vraiment le coup?

    Merci

    • Excellente décision que de débuter Wolverine and the X-Men, tu ne le regretteras pas ! De même pour Chew dont la qualité reste constante au fil du temps.
      Pour Black Science, la série est plus portée sur l’aventure que la science en elle même. De ce point de vue, le premier tome allait très vite et était vraiment une lecture satisfaisante.

      Pour Invincible, les avis sur le titre sont partagés. Personnellement j’ai beaucoup, comme tu as pu le constater ! c’est vraiment un titre qui prend de l’ampleur au fil du temps. Le premier tome est assez simple et basique et il faut pousser jusqu’au tome 2, pour avoir le premier gros twist de l’histoire de la série (premier et loin d’être le dernier) ainsi que le niveau d’action décomplexée que va peu à peu imposer le titre au fil du temps.

      C’est le type de série à laquelle il faut donner du temps mais qu’on le ne regrette pas ensuite, spécialement si l’on est fan du genre super-héros.

      • Je trouve aussi qu’Invincible monte en puissance. Il ne faut pas s’attarder au graphisme un peu enfantin car par la suite, cela correspond bien à l’ambiance de la série. D’ailleurs, ce style se retrouve dans tous les spin-offs (Wolf-Man, Gardiens du Globe, Brit) et participe à l’homogénéité de l’univers.

        C’est une de mes lectures les plus attendue.

        Note : Petit remarque sur les publications de Delcourt. Gardiens du Globe tome 2 spoile Invincible dès le début du volume (trop de retard par rapport à la VO)

      • Oui et je pense que cette montée en puissance correspond à la prise en main de la série par Ryan Ottley au dessin. Plus l’artiste s’est amélioré, plus cela a permis à Kirkman de développer un peu plus sa série et de se lâcher sur certaines idées. Ottley a souvent dit que le côté très graphique de la violence dans la série venait de lui, parce que c’est le genre de trucs qu’il aime et le genre de trucs qu’on ne voit pas des masses dans des comics books de super-héros…

  2. Je pleure car on ne trouve pas USM tome 2 (face à face) à moins de 70 euros sur internet ou alors introuvable en libraire à moins de 50 euros :'(

    • Lorsque j’ai demandé à Panini s’ils comptaient rééditer la suite de USM après le tome 1 l’an passé, il m’a été répondu que peut-être en 2016 mais certainement pas en Deluxe comme le 1 mais en Select ! Merci pour le suivi de collection ! Enfin, si comme moi, tu ne veux pas payer 70 € un comic, tu peux espérer cette réédition…

      • Ça semble bien parti pour être réédité en Select. Vérifie peut-être à ce moment-là si le prix des Deluxe en occasion ne retombe pas un peu. C’est en effet vraiment dommage que Panini ne réédite par certains Deluxe qui sont sûrs de partir comme les USM…

      • Idem pour les Deluxe de Daredevil de Bendis. Ils partiraient comme des petits pains…mais là, même réponse de Panini : « oui peut-être un jour… » J’ai fini par me tourner vers la VO finalement qui, bien que n’étant pas un as en anglais, s’est lue assez facilement.

      • Je n’en suis pas sûr, car ce qui a mis en pause la réédition du run de Bendis en deluxe est que …cela en se vendait pas des masses. Aujourd’hui le contexte serait peut être différent avec le gros coup de projecteur apporté par la série TV sur Netflix, mais au vu des résultats passés, on peut comprendre qu’ils fassent attention.

      • Si les Daredevil de Bendis se vendraient très bien en Select, je les vois bien nous les ressortir en Marvel Icons, ils vont bien faire ça avec les Captain America d’Ed Brubaker alors qu’ils ont commencé à sortir son run en Deluxe.

      • Pour l’icons de Captain america, je trouve ça un peu « absurde » puisque les deluxe sont encore disponibles, même si ce n’est pas le même papier et le même tarif…Il y a tant de bons runs indisponibles à ressortir !

      • Le moment de cette réédition est d’autant plus étrange ! pourquoi ne pas l’avoir sorti l’année dernière au moment de la sortie de l’excellent Winter Soldier au ciné ou encore l’année prochaine avec le prochain Cap ?

      • Typique Panini : Rééditer sans cesse les mêmes séries/volume dans 50 collections différentes et laisser d’autres titres épuisés alors que la demande est là.

        T’as cette impression que Panini publie ce qu’ils aiment mais pas forcément ce qui se vend. Drôle de tactique commerciale.

      • Le « problème » vient tout simplement du fait que lorsque Panini a commencé à rééditer le run de Brubaker sur Cap en Deluxe, la collection Marvel Icons n’existaient pas, du coup ils essaient peut-être de « rattraper » le tir. Tant qu’ils poursuivent en parallèle la parution en Deluxe ça ne me dérange pas.
        Le côté « foutraque » de Panini se retrouve plutôt dans la numérotation, cela se voit par exemple dans les numérotations des Deluxes : ils lancent un « vol1 » avec le run de Quesada puis de nouveau un « vol1 » avec Bendis, pour les Deluxe de Cap le 1 concerne le run de Cassaday, au 2 on passe à Brubaker puis il n’y a plus de numérotation. Ils avaient aussi laissé tombé la numérotation des 100%, ce qui faisait sens lorsqu’ils s’agissaient de suite de mini-séries qui n’avaient rien à voir entre elles (pour les X-Men et Spider-Man surtout) mais pour les séries à suivre comme Hawkeye et FF, mais fort heureusement la numérotation est de retour avec la nouvelle gamme des 100% en cartonné.

  3. Merci pour ce tour d’horizon. Il faut que je sois fort et que je résiste à l’attrait de « Wolverine & the X-men ». Car je ne veux plus retomber dans le X-verse st ses putains de crossovers…

    Je vais me prendre le « Black Science ». Ça suffira pour le moment…

    • Honnêtement tu peux lire Wolverine & the X-Men sans te lancer dans le reste des titres X, la série sera certes mêlée au marasme AvX mais ces épisodes peuvent être lus indépendamment de l’event.

    • Les critiques ont l’air favorables, et en général Gillen fait de meilleures choses en indé’ que chez Marvel. A noter que la série est prévue pour durer 60 numéros (+ annual et spéciaux) et est actuellement à son 25ème épisode, si Panini suit le format des TPB VO qui pour l’instant contiennent 6 épisodes (et si bien sûr ce format est poursuivi en VO) on est parti pour au moins dix tomes.
      Pour l’anecdote, les auteurs ont été (bêtement) accusés de faire la propagande du nazisme et de la suprématie blanche, ce qu’on bien sûr réfuté Kieron Gillen et Caanan White, le dessinateur de la série qui est afro-américain. La connerie n’a décidément pas de limites.

      • Pas de souci, j’encourage toujours les gens à se faire leur propre opinion. Si les miennes sont bien arrêtées, il est important que chacun se construise son propre avis en lisant ce qui les intéresse.

  4. Hello,

    J’aime bien le retour des petits Edito du début ça me manquait !

    Merci pour cette rubrique Sam car on la prend un peu pour acquise mais c’est juste un boulot colossal (surtout avec des semaines comme celles-la…..)

    Pour moi mise à part les kiosques Panini ça va être principalement du Urban (même tout Urban je crois) car ayant commencé les comics vers 2008 avant l’arrivée d’Urban je n’avais quasi rien en DC Comics (merci Panini….). Je craquerai quand même pour le SPIDER-MAN PAR TODD McFARLANE 😉

    Sinon LA RÉSURRECTION DE RA’S AL GHUL c’est si mauvais que ça ?

    • Pour la résurrection de R’as, j’en garde après toutes ces années un très mauvais souvenir en tout cas…A chacun de voir ensuite, sachant qu’il faut aussi prendre le prix en considération.

      Mon conseil si le pitch t’intéresse, feuillette le en librairie, pour te faire une première impression.

    • Je ne l’ai pas encore lu, mais je n’en ai eu que de mauvais échos et ça n’a pas l’air plus joyeux dans les reviews sur internet…

      • OK merci les gars, de plus j’ai vraiment commencé Batman avec l’arrivée de Urban et j’ai lu le run de Morrison…. et comment dire…ça m’a laissé perplexe 🙂 Pour être honnête il y a des passages entier où mon cerveau m’a dit : « Continue si tu veux moi je me barre! » Mais je le relierai un jour et d’une traite !! (Même si à certains moments Urban n’a pas facilité la lecture avec quelques trous et mélanges dans les numéros…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.