Guide de lecture Comics VF : semaine du 1er Novembre 2015

DELCOURT COMICS

REVIVAL TOME 5

REVIVALDate de sortie : 04 novembre 2015

Prix : 15.95€/160 pages

Scénario : Tim Seeley

Dessin : Mike Norton

Sollicitation : Depuis que les morts ne meurent plus, Dana est très occupée à pourchasser les criminels. Pendant son temps libre, elle cherche à résoudre l’assassinat de sa soeur, M.A. qui, elle, tente de retrouver la trace du père de son enfant à « naître ». Mais plus la quête de revanche de Dana avance, et plus elle s’enfonce au coeur d’une conspiration à grande échelle dont le but est de parquer tous les ranimés…

Avis : le tome 5 de Revival ? …mais qu’est-ce qui s’est passé dans le tome 4 déjà ? si comme moi vous avez été frappé par un bon gros trou de mémoire en voyant l’annonce de la sortie de ce nouveau volume, pas d’inquiétude, c’est tout à fait normal.

Non pas que nous ayons tous été frappé par une amnésie partielle collective…c’est tout simplement que le tome 4 de Revival est sorti …en février dernier ! Pratiquement 10 mois entre deux tomes, nous avons eu le temps d’oublier ce qui s’est passé dernièrement dans le titre de Tim Seeley qui se poursuit toujours aux USA.

Au cours de cette période, le nombre de sorties comics en VF s’est encore accru, sans compter les sorties VO, les mangas, les livres, les films, les animés…et un truc appelé “la vie” (truc dont on me parle fréquemment, mais je ne comprends toujours pas à quoi ça correspond…) …bref, de l’eau a coulé sous les ponts au point que le titre avait un peu disparu de mon radar personnel.

Je me suis donc retourné vers ma bibliothèque pour me remettre en tête les derniers évènements entre la virée de l’héroïne, Dana, à New York pour mettre un terme à un sombre trafic autour d’organes de ranimés…ou encore les ennuis de sa soeur qui décidément cumulent un peu dans le genre “brebis galeuse de la famille…”.

Nombre de mystères demeurent encore inexpliqués, mais le voile se lève peu à peu. Seeley a pour l’instant plutôt bien mené sa barque …en espérant qu’il l’amène à bon port !

Verdict : à lire

GLENAT COMICS

DAY MEN TOME 1

DAY MENDate de sortie : 28 octobre 2015

Prix : 15.95€/144 pages

Scénario : Michael Alan Nelson & Matt Gagnon Dessin : Brian Stelfreeze

Sollicitation : Depuis des milliers d’années, le monde est contrôlé par les « 50 familles » : une assemblée secrète de vampires engagée dans une lutte de pouvoir sans merci. Mais lorsque le soleil se lève, ces familles sont obligées de faire appel à de simples mortels pour leurs missions secrètes.

Fruits d’un entraînement de plusieurs siècles pour devenir des armes mortelles, les « Day Men » ne sortent qu’une fois le soleil levé, seuls dans un monde en sommeil, pour accomplir les funestes projets de leurs bienfaiteurs… Parmi eux, David Reid est le bras armé de la famille Virgo.

Coécrite par Matt Gagnon (Freelancers) et Michael Alan Nelson (Supergirl, Hexed), Day Men est une série d’action à la fois fantastique, épique et sexy, formidablement illustrée par le dynamisme du trait de Brian Stelfreeze.

Avis : un titre totalement inédit, et par là je veux dire qui échappe complètement à mon omnipotente (qui dit pétante ???? ah, pédante !..euhh c’est mieux ?) sagesse plurimillénaires de chroniqueur, avec un pitch à priori intéressant mais qui se distingue plus par la présence de Brian Stelfreeze dans l’équipe créative qu’autre chose.

Le monsieur au style très apprécié s’est fait quelque peu rare sur la scène comics ces derniers temps, se limitant souvent à des couvertures. De fait c’est son seul nom qui me donne envie d’au moins aller consulter le bouquin lorsqu’il sortira chez tous les bons deale…euhhh je veux dire libraires..

Au niveau de l’histoire, on dirait une rencontre improbable entre Sleeper, 100 bullets et un trip vampirique …je veux bien, mais cela a l’air un peu tiré par les cheveux…mais bon comics !

Verdict : à tester.

DEAD LETTERS TOME 1

DEAD LETTERSDate de sortie : 28 octobre 2015

Prix : 14.95€/128 pages

Scénario : Christopher Sebela

Dessin : Chris Visions

Sollicitation : Sam se réveille dans un motel miteux, les bras bandés et un revolver sur son bureau. Comment est-il arrivé ici ? Où est-il ? Qui est-il ? Il n’en a pas la moindre idée…

Mais les types armés qui frappent à sa porte, eux, oui. Pris pour cible, Sam va devoir très vite se rappeler toutes les astuces de son répertoire oublié de gangster pour déjouer leur vigilance et se frayer un chemin dans cet univers fait de guerres de gangs, de femmes fatales et de secrets fracassants. Un chemin sombre et tortueux qui le conduira là où nul ne s’y attend…

Christopher Sebela (Ghost, High Crimes) et Chris Visions, jeune talent plus que prometteur, nous propose une petite merveille de récit noir – entre Preacher et Memento – où la débauche, le crime et la crasse s’élèvent au rang d’art !

Avis : autre sortie chez Glénat dont le titre ne me dit très sincèrement rien. Si le pitch est attrayant et les références citées de haute volée, il faut bien avouer que je ne connais absolument pas l’équipe créative. De fait la sollicitation met la barre très haut en citant des géants du genre…

Mon problème principal ici est que ce début de mois de novembre, comme vous pouvez le constater est très très riche et que je crains que l’offre Glénat, avec ses titres relativement inconnus, soit quelque peu noyée dans la masse…

Verdict : à tester

THE INFINITE LOOP TOME 2

INFINITE LOOP TOME 2Date de sortie : 28 octobre 2015

Prix : 14.95€/112 pages

Scénario : Pierrick Colinet

Dessin : Elsa Charretier

Sollicitation : Teddy se confronte à son ennemi juré : son ancienne supérieure, Tina ! La jeune femme lance alors une série d’attaques temporelles sans précédent pour déloger Tina de son repaire, mettant dans le même temps la sûreté du monde en danger ! Puis, alors qu’elle explore les couloirs sinueux du complexe de stockage des anomalies, Teddy devient proche de saisir le mystère des paradoxes temporels… Va-t-elle être pour autant capable de ramener Ano, la femme de sa vie ?

Le duo de frenchies Pierrick Collinet et Elsa Charretier poursuit avec brio cette série initiée sur le marché US. Une série résolument contemporaine qui sait conjuguer habilement action/SF et fable sensible sur l’amour et la tolérance.

Avis : conclusion d’une mini série qui aura su faire parle d’elle autant par son pitch que par son approche graphique. Sur le fond, j’ai bien aimé le tome 1, bien que j’ai trouvé d’une part  l’évolution de la relation entre les deux personnages principaux un peu trop rapide à mon goût et d’autre part le fait que le personnage d’Ano ne soit que très peu développé.

Il est bien évident qu’il est compliqué d’apporter de la profondeur à tous ses personnages en l’espace d’à peine 3 épisodes, mais je l’ai trouvé au final assez peu présente, comme si elle était plus  la représentation du message du bouquin que vraiment un acteur du récit…

Du coup j’ai eu du mal à accrocher à cette romance, alors que l’on sait bien que je suis un vrai coeur d’artichaut pour ce genre de trucs…Cela reste sympathique, mais ne représente pas l’évènement sur vendu par l’éditeur…

Verdict : à lire.

PANINI COMICS

KIOSQUE

STAR WARS 4

STAR WARS 4Date de sortie : 03 novembre 2015

Prix :5,50 EUR, 96 pages

Épisodes : Star Wars (2015) 7-8 ; Darth Vader (2015) 7-8

Sollicitation : Maintenant que Dark Vador est au courant de son lien avec Luke, que va-t-il se passer ? L’alliance entre Aphra et Vador perdure mais pour encore combien de temps ? Est-ce que Luke va trouver les réponses qu’il cherche sur son apprentissage Jedi sur Coruscant ? Et découvrez également un récit situé dans le passé de Kenobi. Par Gillen, Larroca, Aaron et deux nouveaux dessinateurs : Simone Bianchi et Stuart Immonen !

Avis : Panini continue de coller au “cul du camion” !!! en effet le mag SW publie ici les épisodes 7-8 de chacune des deux séries présentes…qui atteignent le chiffre canonique de 11 et 12 respectivement aux USA au même moment !!!

Ce qui pourrait sauver ce mag de la trimestrialisation est l’annonce d’une part d’un crossover prochain entre les deux séries avec épisodes spéciaux à la clé et d’autre part l’existence de plusieurs mini séries (Lando, Chewbacca…), qui pourraient offrir un complément appréciable.

Sur le fond, il y a sur ce numéro une petite baisse de qualité. Sur Star Wars, il va falloir quelques numéros à Jason Aaron pour relancer un peu son intrigue. Ainsi le flashback annoncé centré sur Obi Wan et illustré par Bianchi n’apporte strictement rien …voire est quelque peu ennuyeux…

Quant à l’épisode 8, qui voit l’arrivée de l’excellent Immonen au dessin, il faut bien avouer que si la partie graphique relève la tête et pas qu’un peu, le scénario fait lui du sur place complet, alors que Aaron temporise, notamment en ce qui concerne les révélations faites dans l’épisode 6…

Darth Vador ne fait guère mieux, l’intrigue va stagner un peu dans les prochains épisodes. Kieron Gillen fait cependant quelques efforts, notamment par l’introduction d’un nouveau personnage pour surveiller Vador…qui va lui poser quelques soucis !

Verdict : à lire

ANT-MAN 3

ANT-MAN 3Date de sortie : 03 novembre 2015

Prix :4,60 EUR, 72 pages

Épisodes : Ant-Man (2015) 5, Annual 1 ; Iron Man: Titanium! 1(II)

Sollicitation :Fin de la première saga d’Ant-Man dans un épisode de Nick Spencer et Ramos Rosanas, où vous assisterez au face-à-face entre Scott Lang et Darren Cross. Avec Crossfire en invité d’honneur ! Découvrez également l’Annual d’Ant-Man, dont Scott Lang et Hank Pym sont les héros.

Avis :  pas d’avis, je signale juste la sortie. En tout cas je constate avec modestie que le mag compte aujourd’hui trois fois plus d’épisodes que l’espérance de vie que je lui accordais quand il a été annoncé !

Verdict : pour ceux qui suivent.

AVENGERS 29

AVENGERS 29Date de sortie : 03 novembre 2015

Prix :4,90 EUR, 112 pages

Épisodes : Avengers (2013) 43 ; New Avengers (2013) 32 ; Avengers World 20 ; Secret Avengers (2014) 12-14(1/2)

Sollicitation : Les héros les plus puissants de la Terre font face à l’Empire shi’ar, tandis qu’un vieil ami revient et que tout le Multivers s’écroule devant l’assaut des Beyonders… À moins que Fatalis, l’Homme-Molécule et le Docteur Strange puissent y faire quelque chose ! Plus les Secret Avengers. Par Hickman, Mayhew, Deodato, Barbiere, Checchetto, Kot et Walsh.

Avis : alors que l’on approche de la fin du run d’Hickman sur les titres Avengers, le scénariste livre ici certains de ses épisodes les plus explosifs dans une montée en puissance vraiment passionnante après quelques numéros assez inégaux.

Si cela pêche quelque peu, voire franchement beaucoup (non mais sérieusement on voit qu’il y a du laisser aller chez Marvel juste avant Secret Wars…) au niveau graphique, le scénario devient particulièrement prenant dans les deux titres.

D’un côté dans Avengers, les “héros” font face à l’attaque Shi’ar et boudiou…ils ont des idées et des moyens !!! Jonathan Hickman se lâche comme un petit fou dans ces épisodes avec des idées vraiment impressionnantes ! Dans New Avengers c’est la confrontation annoncée le mois dernier avec les Beyonders qui envoie des rillettes de compétition alors que les quelques héros encore debouts lancent une dernière charge désespérée. Un épisode sombre et très bien mené.

Donc si cela laisse franchement à désirer niveau dessin, le scénario relève vraiment la tête dans ces derniers épisodes.

Verdict : à posséder

AVENGERS NOW ! 6

AVENGERS NOWDate de sortie : 03 novembre 2015

Prix :4,90 EUR, 112 pages

Épisodes : Superior Iron Man 7 ; Thor (2014) 6-7 ; Hulk (2014) 13-14

Sollicitation :Tony Stark contre… Iron Man (par Taylor et Cinar) ! La nouvelle Thor se mesure au terrible Destroyer dans deux épisodes orchestrés par Aaron et Dauterman. Enfin, Hulk/Doc Green donne la chasse à Rulk avec l’aide de… Deadpool, sous la houlette de Gerry Duggan et Mark Bagley.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie, alors que le mag se dirige lentement mais sûrement vers la case relaunch…

Verdict : pour ceux qui suivent.

LES GARDIENS DE LA GALAXIE 11 : LE VORTEX NOIR 5 (sur 7)

LES GARDIENS DE LA GALAXIE 11Date de sortie : 03 novembre 2015

Prix :4,90 EUR, 112 pages

Épisodes : Guardians Team-Up 3 ; Guardians of the Galaxy (2013) 25 ; Nova (2013) 28 ; Legendary Star-Lord 10 ; Rocket Raccoon (2014) 9

Sollicitation :Après avoir lu X-MEN 28 et 29, retrouvez Le Vortex Noir dans quatre nouveaux épisodes des Gardiens de la Galaxie, Star-Lord et Nova signés Bendis, Humphries, Duggan, Mayhew, Young, Bendis, Schiti, Medina, Parker et Baldeon. Rocket Raccon sera aussi de la fête, bien sûr !

Avis : pas d’avis, le bousin ne m’intéresse pas…

Verdict : pour ceux qui suivent…

SPIDER-MAN 11

SPIDER-MAN 11Date de sortie : 03 novembre 2015

Prix :4,90 EUR, 112 pages

Épisodes : Amazing Spider-Man (2014) 16(I-II), 16.1-17.1 ; Spider-Man 2099 (2014) 10 ; New Warriors (2014) 10

Sollicitation :Slott, Gage et Ramos lancent la dernière saga de Spider-Man avant Secret Wars ! Et Conway et Barberi débutent eux aussi une nouvelle saga, où Spidey devra affronter la pègre. Sans oublier Spider-Man 2099 et les New Warriors, par David, Sliney, Yost, Burnham et To.

Avis : pas franchement d’avis, pour ce numéro où les différents scénaristes occupent le terrain le temps de combler la période pré Secret Wars…Un numéro de transition en somme absolument pas indispensable ! ou alors uniquement pour sa couverture. On n’a beau dire, après plus de 30 ans de métier, Arthur Adams est toujours le meilleur !

Verdict : à lire pour les complétistes.

X-MEN 29 : LE VORTEX NOIR 4 (sur 7)

X-MEN 29Date de sortie : 03 novembre 2015

Prix :4,90 EUR, 112 pages

Épisodes :  US All-New X-Men 39 ; Uncanny X-Men (2013) 33 ; X-Force (2014) 12 ; Cyclops (2014) 10-11

Sollicitation : Découvrez un nouveau chapitre du Vortex Noir signé Bendis et Sorrentino. La famille Summers décide de son futur tandis que Magie et Kitty se lancent dans une nouvelle mission (Bendis/Anka). Plus la fin de la vie de pirate de Cyclope (Layman/Garron), ainsi que deux épisode de X-Force (Spurrier/Kim).

Avis : un numéro presque anecdotique, puisque d’un côté l’épisode d’Uncanny X-Men est plus un bouche trou très sympathique qu’autre chose…Bendis associe Magic et Kitty dans un petit épisode sans prétention, avec quelques monstres dans l’aventure.

Cela se lit et s’oublie en 5 min chrono (qui a dit que cela résume bien tout le run de Bendis ? ah oui c’est toi ! tiens une médaille en chocolat ! hein ? ah non c’est toi qui me la donne, pas l’inverse ! quoiii .??? non mais t’as vu mes frais !!! non je ne parle comics, je parle du psy que je suis obligé de prendre pour me remettre du run de Bendis !!!).

Le reste des travaux de l’auteur dans All New X-Men ou  Cyclops (écrit par un Layman en mode automatique, “je prends mon chèque et je dégage”) sont occupés par le bousin noir…euhh je veux dire le bousin noir…ah on me souffle dans mon oreillette que le nom officiel du bousin noir est bousin noir…bon d’accord, c’est bousin noir…ahhhh tapez pas !!! c’est Vortex noir…mais bon le vortex des toilettes accueille le bousin..

Le “presque” de mon premier commentaire s’explique par la présence d’un seul petit épisode du X-Force de Spurrier au programme, alors qu’il en faudrait bien plus étant donné que nous sommes si proche de la conclusion (le titre se finit au numéro 15) et que l’action atteint un bon niveau.

Comme pour les mois précédents, seule X-Force se distingue un minimum avec un auteur qui fait des efforts pour essayer de construire quelque chose…

Verdict : à lire mais pas indispensable…

LIBRAIRIE

100% STAR WARS : PRINCESSE LEIA

PRINCESSE LEIADate de sortie : 04 novembre 2015

Prix :13,00 EUR/112 pages

Épisodes :  US Princess Leia 1-5, inédits)

Scénario :Mark Waid,

Dessin : Terry Dodson

Sollicitation :Capturée par l’Empire, la princesse Leia n’a jamais trahi ses convictions malgré l’anéantissement de sa planète natale Aldorande. Après son sauvetage, elle rejoint la bataille au côté de l’Alliance rebelle et participe à la destruction de l’Étoile noire. Suite à cette victoire, Leia décide de partir en mission dans le monde souterrain de Sullust où elle espère trouver des survivants de son peuple.

Avis : Marvel, et donc Panini, continue donc “d’explorer / exploiter / faire tourner la machine à cash / prendre des douches de billets”  l’univers Star Wars avec cette mini série servie par une équipe de premier plan avec Mark Waid au scénario et Terry Dodson au dessin. Malgré cela, il faut bien dire que cette mini est sans doute le titre le moins ambitieux publié par Marvel.

Il a pour atout certain de combler un vide réel dans le développement du personnage de Leia, à savoir la manière dont elle a géré la destruction de son monde dans l’épisode IV, un truc qui n’est pratiquement plus mentionné par la suite (tiens je viens de tuer toutes les personnes qui comptaient pour toi mais on va plutôt se concentrer sur le fermier et le pirate…) et certaines des actions qu’elle a mené après pour sauver ce qui peut encore l’être …

De fait l’idée de départ de Waid est réellement excellente et il démontre assez vite qu’il maîtrise bien le personnage qui porte complètement cette mini série (puisque Luke et Han sont gentiment dégagés dès le départ…).  Mais je trouve que l’histoire patine assez vite et manque d’intérêt sur le fond. Il y a de l’action et du rythme mais on a plus de mal à se laisser emporter par cette mini que par les séries régulières Star Wars et Vador…

Le produit final reste agréable mais ne représente pas un indispensable.

Verdict : à lire.

MARVEL SELECT : DEADPOOL 4

DEADPOOL 4Date de sortie : 04 novembre 2015

Prix :17,50 EUR/264 pages

Épisodes : Deadpool (1997) 26-33 ; Deadpool Team-Up (1998) 1 ; Baby’s first Deadpool Book 1, publiés précédemment dans l’album MARVEL MONSTER : DEADPOOL 1 & 2, ainsi qu’un inédit

Scénario :Joe Kelly

Dessin : James Felder, Pete Woods, Walter McDaniel, David Brewer, divers

Sollicitation :Deadpool affronte ses plus grands adversaires : Thanos, Wolverine, Bullseye, T-Ray et le Docteur Bong. Le mercenaire va également vivre de bizarres aventures avec des sumos, des princesses d’Orient, des lapins à dents de sabre et des zombies. En complément, assistez à l’arrivée d’un « mini Deadpool » !

Avis : conclusion du run historique de Joe Kelly sur la série Deapool…Une fin de run fatiguée aux multiples artistes, synonyme d’une période plus que trouble pour le personnage …et pour Marvel dans son ensemble.

Joe Kelly acheva en effet son run non pas parce qu’il était à court d’idées…mais parce qu’il était soumis à ce moment à une pression insensée et qu’il en avait quelque peu ras le bol ! touchée de plein fouet par la crise des ventes de comics alors que le marché s’effondre, Marvel annonça la fin du titre à de multiples reprises, jusqu’à ce que Kelly préfère jeter l’éponge..

En conséquence, la qualité de  ses derniers épisodes s’en est ressentie alors qu’il devait réécrire ses scripts à de multiples reprises…C’est là une période sombre de l’éditeur et pas franchement le meilleur Deadpool que vous pouvez trouver…

Verdict : à lire pour les complétistes.

100% MARVEL : DEADPOOL – IL FAUT SOIGNER LE SOLDAT WILSON (NOUVELLE ÉDITION)

DEADPOOL - IL FAUT SOIGNER LE SOLDAT WILSONDate de sortie : 04 novembre 2015

Prix :13,00 EUR/96 pages

Épisodes : Deadpool: Wade Wilson’s War 1-4, publiés précédemment dans l’album 100% MARVEL : DEADPOOL – IL FAUT SOIGNER LE SOLDAT WILSON

Scénario :Duane Swierczynski

Dessin : Jason Pearson

Sollicitation :Découvrez les origines de Deadpool ! Le mercenaire passe devant une commission pour expliquer son rôle dans le massacre d’une ville mexicaine. Il profite alors de cette occasion pour raconter ses débuts. Mais peut-on se fier à la véracité de ses propos ? Une saga complète avec en guest-stars Bullseye, Silver Sable et Domino.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie de cette réédition …

Verdict : pour les nombreux fans de Batm…euhhh, je veux dire Deadpool…

100% MARVEL : DEADPOOL – L’ART DE LA GUERRE

DEADPOOL – L’ART DE LA GUERREDate de sortie : 04 novembre 2015

Prix : 13,00 EUR/96 pages

Épisodes : Deadpool’s Art of War 1-4, inédits

Scénario :Peter David,

Dessin :  Adam Glass, Scott Koblish, Paco Medina

Sollicitation :L’Art de la guerre de Sun Tzu est le premier traité de stratégie militaire. De tout temps, il a influencé de nombreux dirigeants dans les domaines de la guerre et des affaires. Mais aujourd’hui, vous allez découvrir une version inédite de ce classique, une œuvre destinée a surpasser l’originale : L’Art de la guerre de Deadpool !

Avis : Peter David / Deadpool, une association qui peut sembler autant naturelle que tardive, car jusque là le grand monsieur n’a que très peu rédigé d’histoires pour le mercenaire (quelques caméos dans ses autres séries et rien de plus il me semble…).

Un oubli que Marvel a fini par réparer cette année avec la publication de cette mini   (la 348 653ème en 6 mois…) qui part bien entendu d’un pitch assez décalé, alors que le personnage se met en tête d’écrire un traité sur la guerre supérieur à l’art de la guerre de Sun Tzu…

Si l’idée est intéressante et pleine de potentiel, elle est exploitée par un Peter David un tantinet en pilotage automatique, il faut bien dire que je n’ai personnellement pas franchement accroché au résultat final. Ce n’est au en effet guère passionnant, assez verbeux (normal pour du Deadpool), mais pas aussi fun qu’attendu.

En outre ce qui est réellement irritant ici est que Panini nous ressort son format  “96 pages pour 13€/ modèle sodomie prononcée avec prise à sec du lecteur pas du tout consentant  garantie”, ce que je trouve tout simplement scandaleux. Le rapport nombre de pages/prix est l’un des pires du marché et ne donne guère envie..

Verdict : à éviter…

MARVEL ABSOLUTE : ORIGINAL SIN

ORIGINAL SINDate de sortie : 04 novembre 2015

Prix :75€/440 pages

Épisodes : Point One 1(I) ; Original Sin 0-8 ; Original Sin Annual 1 ; Original Sins 1-5 ; Original Sin: Secret Avengers 1-2, publiés précédemment dans les revues FEAR ITSELF HORS SÉRIE 2, ORIGINAL SIN 1 à 4, ORIGINAL SIN EXTRA 3, ORIGINAL SIN HORS SÉRIE 1 & 3)

Scénario : Ed Brubaker, Mark Waid, Jason Aaron, Jason Latour, Aleš Kot,

Dessin :  Javier Pulido, Jim Cheung, Paco Medina, Mike Deodato Jr, Enis Čišić, Ryan Kelly, divers

Sollicitation :Qui a tué le Gardien, cet être mystérieux qui observe le monde depuis des millénaires ? Le Docteur Strange, la Panthère Noire, Emma Frost, le Punisher, Ant-Man et bien d’autres héros vont alors mener l’enquête afin d’identifier le meurtrier. Mais au cours de leurs investigations, de nombreux secrets sont révélés…

Avis : pourquoi, grand dieu des comics, pourquoi…tant d’inhumanité de la part de Panini ! je vais commencer à penser que l’éditeur nous en veut !!! alors qu’ils ont décidé de consacrer un Absolute à Original Bousin, Bousin fils 2e du nom après le roi Bousin (aussi dénommé Fear Itself ou Age of Ultron selon les jours…).

Comme souvent avec les crossovers Marvel de ces dernières années, on dénote une bonne idée de départ sur le papier mais une exploitation par la suite de piètre qualité. Original Sin n’échappe pas à ce triste constat qui a plombé la plupart des crossovers Marvel depuis..ben Secret Invasion.

Dans le cas présent, nous avons une situation relativement atypique où les ties ins se sont souvent révélés de bien meilleure qualité que la mini série principale. Alors que les scénaristes des séries régulières impactées tiraient profit des révélations chocs faites lors du crossover pour secouer un peu leur petit monde (ou pondre des arcs en 9 parties aux conséquences effacées à la fin comme Bendis sur les X-Men….) Jason Aaron patinait sérieusement dans la semoule de son côté.

Si graphiquement, Mike Deodeto se fait très plaisir et nous fait du bien aux rétines…il comble mal le vide intersidéral d’un scénario qui se révèle bien vite sans aucune surprise notable. Pire, la révélation de l’identité du tueur déçoit vite et est montée en épingle alors que l’on soupçonne le coupable dès le départ ! donc même le suspense inhérent à tout enquête est bien vite désamorcé !

Bref, un belle grosse bouse. Belle grâce à Déodeto…mais une bouse quand même ! à ce titre demander 75€ pour se coltiner une telle XXX relève plus du foutage de gueule qu’autre chose.

Verdict :  à éviter surtout pour ce prix

MARVEL DELUXE : SPIDER-MAN – DIFFAMATION

SPIDER-MAN - DIFFAMATIONDate de sortie : 04 novembre 2015

Prix :29,00 EUR/304 pages

Épisodes : Amazing Spider-Man (1963) 581-591 ; Amazing Spider-Man: Extra! 3(I), publiés précédemment dans les revues SPIDER-MAN (V2) 119 à 122, SPIDER-MAN ET LES HÉROS MARVEL 1

Scénario :Dan Slott, Mark Waid, Marc Guggenheim,

Dessin : Mike McKone, Klaus Janson, Barry Kitson, John Romita Jr, divers

Sollicitation :Tandis que les élections pour le poste de maire de New York se rapprochent, Spider-Man poursuit son combat contre Menace. Mais qui est réellement cet adversaire ? Spidey s’apprête à découvrir toute la vérité… Il va également affronter l’Homme de Métal, faire équipe avec les Quatre Fantastiques et rencontrer le président Obama !

Avis :  pourquoi, grand dieu des comics, pourquoi…tant d’inhumanité de la part de Panini ! BIS !!!! l’éditeur pour une raison inconnue du commun des mortels continue de rééditer la période Spidey –  brand new day, honnie, vilipendée, détestée par tous les lecteurs du personnage…Une période qui s’est livrée à un véritable massacre de la série au mépris de tout le travail accompli par JMS et des générations d’auteurs avant lui…

A titre personnel, j’avais lâché la rampe depuis un bon moment déjà lorsque ces numéros sont sortis (je crois que je n’ai pas tenu plus d’une quinzaine de numéros…). Ceux-ci installent tout de même un des changements qui a duré le plus longtemps avec l’élection de Jameson à la mairie de New York…qui se passe hors champs ! Ouaip, ça c’est de la bonne idée, hein !!!!

Dans l’ensemble il vaut mieux éviter/ fuir/ dénonce/bombarder  la plupart des numéros parus au cours de Brand New Day et soit se concentrer, parmi les runs récents, sur celui de JMS (réédité en partie par Panini dans des Marvel Icons) ou reprendre à partir de Big Time où Dan Slott a repris en main seul la franchise (en partie réédité comme Spider-Island…).

Verdict : à éviter !!!

MARVEL NOW! : THOR 3 – LE MAUDIT

THOR 3 - LE MAUDITDate de sortie : 04 novembre 2015

Prix :17,50 EUR/160 pages

Épisodes : Thor: God of Thunder 12-18, publiés précédemment dans les revues AVENGERS UNIVERSE 13 à 17

Scénario :Jason Aaron,

Dessin : Nic Klein, Ron Garney, Emanuela Luppachino, Das Pastoras

Sollicitation :Assistez au retour sanglant de Malekith ! Thor se lance à la poursuite de ce redoutable adversaire et parcourt les Neuf Royaumes pour le capturer. Durant sa quête, le dieu du tonnerre peut heureusement compter sur l’aide de nouveaux alliés. Mais un traître se cache parmi eux et Malekith fait route vers la Terre… Également au programme, la réapparition de Jane Foster.

Avis :  Panini prend donc son temps pour rééditer le run de Jason Aaron sur Thor puisque cela fait un moment que le second tome est sorti…Mais bon soyons honnêtes, je n’attendais personnellement pas ce 3e tome avec une grande impatience…voire pas du tout vu la qualité inégale de l’ensemble.

Commençons par le très bon. Comme vous vous en souvenez, avec les 11 premiers numéros, Jason Aaron avait soufflé tout le monde (moi le premier) avec un long arc s’étirant sur des millénaires tout simplement passionnant, s’achevant sur un final totalement épique et mémorable !

On retrouve un peu de cette qualité dans deux des épisodes présentés ici, à savoir le numéro 12, sans doute l’un des meilleurs écrits par Aaron sur le titre, qui nous montre le quotidien de Thor quand il n’est pas dans l’espace ou qu’il n’est pas avec les Avengers. Un numéro de très grande qualité, bourré d’humour mais aussi d’émotion, le tout parfaitement dosé.

Ensuite, vous avez l’épisode 18, qui est un one shot situé dans le passé tout simplement magnifique, alors que Jason Aaron s’attarde un peu sur le Thor jeune alors que celui-ci est un sombre connard arrogant…mais qu’il fait les premiers pas vers sa maturité adulte. Là aussi un épisode superbement mené et surtout illustré de main de maître…

Et puis il y a le pas bon du tout qu’il faut quand même se taper, à savoir les épisodes 13 à 17, dans lesquels Jason Aaron ramène un ennemi historique de Thor, Malekith, dans un arc…plus que poussif. Si à l’origine le retour de ce personnage apparaissait clairement comme une commande de Marvel au moment de la sortie de l’inoubliable Thor 2 au ciné (le film à se repasser chaque jour bien entendu)…le scénariste a finalement intégré le personnage dans ses plans à long terme.

Le problème est qu’ici, on sent qu’il n’a pas vraiment d’histoire, malgré un réel potentiel. Dès le départ il donne à Thor toute une compagnie de personnages aux caractères bien trempés qui fait appel à quelques poncifs de la fantasy pour assurer la poursuite somniférique de Malekith. Très vite une espèce de train train va s’installer avec la petite troupe de Thor qui trouve la trace de leur ennemi, celui-ci fait “nananaère euhhh vous m’attraperez pas !!! oh et il y a un traître parmi vous (tadadadaddada suspens)”, et ce pendant 4 épisodes…

La lecture de cet arc ne se justifie vraiment que pour sa conclusion qui va altérer le statut quo et surtout annoncer le grand plan de Aaron sur le titre…Un tome donc inégal mais dont la lecture s’impose pour les bases qu’il pose.

Verdict : à lire

MARVEL CLASSIC : THOR – L’INTÉGRALE 1966

THOR 1966Date de sortie : 04 novembre 2015

Prix : 29,95 EUR/280 pages

Épisodes : Journey into Mystery (1952) 124-125 ; Thor (1966) 126-135 ; Not Brand Echh 3(I), publiés précédemment dans les revues THOR (COLL. FLASH) 2 à 6, 12

Scénario :Stan Lee

Dessin : Jack Kirby

Sollicitation :Thor poursuit ses aventures ! Le dieu du tonnerre va notamment s’opposer à Hercule, affronter des envahisseurs venus de l’espace et découvrir une planète vivante ! Douze épisodes imaginés par les talentueux Stan Lee et Jack Kirby. En complément, un récit extrait de la série parodique Not Brand Echh.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans des Maîtres

MARVEL DELUXE : ULTIMATE AVENGERS 2 – LA RENAISSANCE DE THOR

ULTIMATE AVENGERS 2 - LA RENAISSANCE DE THORDate de sortie : 04 novembre 2015

Prix :29,00 EUR/288 pages

Épisodes :  Ultimate Comics: Ultimate Avengers 3 1-6 ; Ultimate Comics: New Ultimates 1-5, publiés précédemment dans les revues ULTIMATE AVENGERS 7 à 9, ULTIMATE AVENGERS HORS SÉRIE 3

Scénario : Mark Millar, Jeph Loeb

Dessin : Steve Dillon, Frank Cho

Sollicitation :Les Avengers face à une invasion de vampires ! Stick, le mentor du regretté Matt Murdock, va alors traquer ces monstres et rechercher un successeur à Daredevil. Blade, quant à lui, poursuit son combat et découvre qu’un mystérieux buveur de sang dispose de l’armure d’Iron Man. Enfin, les Ultimates assistent au retour du dieu du tonnerre.

Avis : bousin, le retour, …ou comment Marvel adopte une politique de publication de bousin, très bousinière avant le début de l’hiver…D’un côté nous avons Mark Millar qui finit de se “soulager” sur la franchise qui l’a rendu célèbre et de l’autre un Jeph Loeb perdu quelque part qui s’appuie essentiellement sur le trait de Frank Cho…et rien de plus.

Le scénariste va tout simplement lui servir la soupe avec ce que le dessinateur sait faire : des jolies femmes, des poses sexy et de l’action sans grande prétention. Cela se laisse lire, mais cela reste grandement passable comme le reste du run de Loeb…

Verdict : à éviter.

MARVEL NOW! : X-MEN 2 – FANTÔMES

X-MEN 2 - FANTÔMESDate de sortie : 04 novembre 2015

Prix :14,95 EUR/136 pages

Épisodes : X-Men (2013) 7-12, publiés précédemment dans les revues X-MEN UNIVERSE (V4) 9 et 10

Scénario :Brian Wood

Dessin : Terry Dodson, Kris Anka, divers

Sollicitation : Après La Bataille de l’Atome, la formation entièrement féminine des X-Men est de retour ! Tandis qu’un nouveau membre rejoint le groupe, la redoutable Lady Deathstrike réunit sa propre équipe de criminelles au sein de la Sororité. Afin de neutraliser les X-Men et asservir le monde, Deathstrike et ses associées partent alors à la recherche d’un puissant allié…

Avis : et bien décidément c’est la semaine du bousin chez Panini !!! sans prix spécial, ou promotion à la clé en plus ! La chute de la série X-Men sous la coupe de Brian Wood commence vraiment avec ce tome. Après des premiers épisodes corrects, profitant surtout de la présence d’Olivier Coipel au dessin, le titre fera illusion le temps de Battle of the Atom, avant de montrer ici ses véritables couleurs.

Le scénario de Wood patauge très rapidement alors qu’il élargit son cast et qu’il tente de monter une équipe adverse autour de son vilain maison Arkea. On se rend très vite compte que Wood n’a en réalité aucune idée d’où il va…ou alors que ses idées sont de la XXX qui ont mariné pendant quelque semaines.

Si bien que si le déroulement de cet arc est tout simplement ennuyeux à mourir, sa conclusion fait presque rire tellement elle est pathétique et ridicule. L’ensemble du récit est par ailleurs desservi par une partie graphique fluctuante.

Marvel avait de toute évidence déjà relégué le titre très loin dans la liste de ses priorités dès ce moment.  Dès lors les artistes n’ont cessé de sauter tous les deux épisodes…avant de laisser la place à des dessinateurs de moins en moins bons. En somme la stratégie habituelle quand on veut enterrer un titre…D’ailleurs cela n’ira que de mal en pis par la suite…avant l’annulation pure et simple du titre.

A mon sens la vie de cette série est représentative du sort réservé par Marvel aux séries mutantes ces dernières années, avec une succession d’auteurs plus médiocres les uns que les autres, aucun ne parvenant à insuffler des idées et un élan à la franchise…

Verdict : à éviter, à moins que vous ayez besoin de compost…

MARVEL CLASSIC : X-MEN – L’INTÉGRALE 1991(II)

X-MEN - L'INTÉGRALE 1991Date de sortie : 04 novembre 2015

Prix :29,95 EUR/272 pages

Épisodes : Uncanny X-Men (1963) 278-283 ; X-Factor (1986) 69-70 ; New Warriors Annual 1(I) ; Uncanny X-Men Annual 15(I) ; X-Factor Annual 6(I), publiés précédemment dans les revues X-MEN SAGA (Semic) 10, SPÉCIAL STRANGE 83 & 84, FACTEUR-X 20, TITANS 160 à 164

Scénario :Chris Claremont, Fabian Nicieza, Peter David, John Byrne

Dessin : Paul Smith, Jim Lee, Andy Kubert, Whilce Portacio, Mark Bagley, Tom Raney, divers

Sollicitation :Découvrez la fin de la longue prestation de Chris Claremont. L’auteur conclue sa série culte en associant les X-Men et Facteur-X lors de la saga Muir Island ! Puis, une nouvelle équipe de X-Men est formée par John Byrne et Whilce Portacio. En complément, la seconde partie du récit Kings of Pain avec les New Warriors et Facteur-X.

Avis : cette semaine nous avons deux visions des X-Men qui s’opposent. Entre l’époque moderne, portée par des gens comme Bendis et Wood qui n’ont aucune idée, aucune vision et qui se contentent de toute évidence de toucher leur chèque sans trop se fouler.

Et puis vous avez le fameux “avant c’était mieux”, avec cette intégrale, qui présente la fin du long run de Chris Claremont sur Uncanny X-Men. Après presque 16 ans le monsieur qui a transformé un titre de 3e rang en machine à cash pour Marvel se voit pousser vers la porte de sortie, alors que dans le même temps le second titre X-Men qu’il a contribué à lancer avec Jim Lee bat des records de ventes…

Qu’est-ce qui distingue Claremont des tâcherons actuels ? bien entendu sa vision des personnages, un amour inconditionnel pour ceux qu’il a fait vivre pendant des années…mais aussi un goût pour le changement, pour l’évolution. Les X-Men ne sont pas, à l’époque,  une chose figée avec un statut quo auquel on revient tous les 3 à 5 ans, avec relaunch indispensable à la clé.

Si l’on reprend les comics de l’époque (et même après avec Nicieza et Lobdell) on comprend tout de suite ce qui les distingue de titres comme les Avengers. Plus qu’une série avec un statut quo historique, les X-Men sont à l’époque une seule et unique histoire, massive par son ampleur qui se déploie sur des décennies où le statut quo évolue en permanence. Le mot qui résume le mieux la nature du bouquin est sans doute celui de “saga”, dans le sens historique du terme.

Et c’est sans doute ce que l’on a perdu au cours de ces 15 dernières années…ça et de bons scénaristes…oui ça aussi…vous savez des gens avec des idées et des histoires à raconter… Après tant de runs insatisfaisants (Austen,Fraction, Gillen, Bendis,…), on comprend mieux comment une franchise aussi dominante dans les années 90 s’est peu à peu repliée sur elle même pour être aujourd’hui  l’ombre de ce qu’elle était.  

L’élan est cassé et il faudra beaucoup de travail et un/des auteur(s) de la stature d’un Claremont pour remettre les choses en ordre, mais comme chacun sait, les runs de cet ordre sont rares…

Verdict : à posséder – une page de l’histoire des comics qui se tourne…

BEST OF FUSION COMICS : LE LABYRINTHE – LA TERRE BRÛLÉE, LE PROLOGUE DU FILM

LE LABYRINTHE - LA TERRE BRÛLÉE, LE PROLOGUE DU FILMDate de sortie : 04 novembre 2015

Prix :13,00 EUR/96 pages

Épisodes : Graphic Novel US Maze Runner: The Scorch Trials – The Official Graphic Novel Prelude, inédit

Scénario :Wes Ball, T.S. Nowlin, Jackson Lanzing, Collin Kelly,

Dessin : Marcus To, Nick Robles, Andrea Mutti, Tom Derenick

Sollicitation :S’échapper du labyrinthe n’était que la première épreuve et le pire reste à venir… Thomas, Teresa et leurs amis vont découvrir les origines de la terrifiante expérience W.C.K.D. ainsi que la vérité concernant la conception du labyrinthe. Mais un grand défi les attend : survivre dans un monde ravagé par le terrible virus Braise.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les amateurs du genre.

URBAN COMICS

JUSTICE LEAGUE SAGA tome 25

justice-league-saga-25-270x409Date de sortie : 04 novembre 2015

Prix : 5.6€/

Épisodes : JUSTICE LEAGUE #38, JUSTICE LEAGUE UNITED #8, FLASH #38, GREEN ARROW #37, JUSTICE LEAGUE DARK #37 et WONDER WOMAN #38.

Sollicitation :Infecté par le Virus Amazo, Batman développe de nouveaux pouvoirs, par Geoff JOHNS et Jason FABOK ! La Légion raconte son combat face à Infinitus, par Jeff LEMIRE et Neil EDWARDS ! La Ligue des Ténèbres tente de retrouver son chemin, par J.M. DeMATTEIS et Andres GUINALDO ! Barry Allen tente de s’échapper de la Force Véloce, par Robert VENDITTI, Van JENSEN et Brett BOOTH ! Green Arrow face à un archer scarifié, par Andrew KREISBERG, Ben SOKOLOWSKI et Daniel SAMPERE ! Et la Ligue de Justice s’habitue à la nouvelle fonction de Wonder Woman : déesse de la Guerre, par Meredith et David FINCH !

Avis : pas vraiment d’avis. Le seul truc qui vale vraiment la peine dans ce numéro est sans doute l’épisode de la Justice League, alors que l’arc autour du virus Amazo se développe de manière vraiment intéressante avec  Batman lui-même qui se retrouve contaminé.  On voit au cours de ces numéros une vraie montée en puissance de Johns au scénario qui d’une part présente des idées d’histoires de plus en plus intéressantes et d’autre part montre une maîtrise plus affirmée des personnages.

L’arrivée de Lex Luthor dans l’équipe était un pari casse gueule qui pour l’instant se révèle réellement payant car toute la dynamique du groupe s’en trouve complètement perturbée. Du coup, on perd ses repères alors que des tensions claires apparaissent de tous les côtés, en même temps que de nouveaux dangers…

Verdict : à lire pour la ligue de Johns.

SUPERMAN SAGA tome 23

superman-saga-23-270x409Date de sortie : 04 novembre 2015

Prix :5.6€/

Épisodes : SUPERMAN #40, BATMAN/SUPERMAN #20 + Annual #2, SUPERMAN/WONDER WOMAN #17 et SUPERGIRL #40

Sollicitation : Le test du nouveau pouvoir de Superman, écrit et dessiné par John ROMITA Jr ! Supergirl contre le Creuset, dernier round, par Kate PERKINS, Mike JOHNSON et Emanuela LUPACCHINO ! Dilemme familial pour Superman, prisonnier de Kandor, par Greg PAK et Ardian SYAF ! Et fin de l’affrontement entre Superman et Wonder Woman sous le regard de Circé par Peter TOMASI, Ed BENES et Doug MAHNKE !

Avis :  pas d’avis, à ce stade, j’ai complètement arrêté de lire les titres Superman, et la nouvelle direction qui débarque à partir du prochain numéro ne m’a personnellement pas du tout convaincu…

Verdict : bof

Grayson tome 1

GRAYSON TOME 1Date de sortie : 04 novembre 2015

Prix :19€/

Épisodes : Grayson #1-8, Annual 1 + Secret Origins #8

Scénario : Tim Seeley, Tom King 

Dessin : Mikel Janin 

Sollicitation :Depuis le Règne du Mal du Syndicat du Crime, Dick Grayson, dit Nightwing, se fait passer pour mort. Mais cet ex-Robin est recruté par son ancien mentor, Batman, pour une mission qui profitera de son « décès » : infiltrer l’agence d’espions enquêtant sur les surhumains, Spyral, et faire équipe avec la talentueuse et dangereuse Helena Bertinelli !

Avis :  voilà une série que j’ai complètement zappé lors de sa sortie en VO et au vu des critiques assez élogieuses sur le résultat, il semblerait que j’ai eu assez tort. Ne prenant plus le Batman saga, au profit des sorties librairies ( pour confort de lecture personnel…et aussi le fait que très peu de scénaristes écrivent désormais vraiment pour les sorties singles…et plutôt pour le TPB), la réédition en tome relié de la série est donc une bonne opportunité de découvrir ce titre qui a offert une nouvelle vie à Richard Grayson après Forever Evil.

On s’en souvient, son identité secrète avait été largement exposée lors du crossover DC, signant par la même la mort de son activité super-héroïque et potentiellement de sa vie…Assez étrangement c’est en tant qu’espion que le jeune homme se reconvertit…un choix bizarre étant donné que justement son identité a été dévoilée au plus grand nombre. Bonjour la discrétion !!!

J’espère que les auteurs ont trouvé une bonne explication car à mon sens cela menace tout simplement le fonctionnement de base de cette série. Autre raison de se lancer dans la lecture, l’identité de Robin connaît un regain d’intérêt dans les séries US actuelles et Grayson est amené à jouer un rôle important dans les séries Batman en raison de son passé d’acolyte …

Verdict : à tester – en tout cas, je suis assez curieux.

HIT tome 1

hit-tome-1-270x418Date de sortie : 04 novembre 2015

Prix : 10€/128 pages 

Épisodes : Hit #1 – #4

Scénario :  Bryce CARLSTON

Dessin : Vanesa DEL REY

Sollicitation :1955. Si le célèbre baron du crime Mickey Cohen purge bien sa peine en prison, la police de Los Angeles s’avère toujours incapable à débarrasser ses rues des gangsters frayant aux limites de la légalité. Dans le plus grand secret, les autorités constituent une unité spéciale chargée de faire disparaître les fauteurs de troubles, et ce, par tous les moyens. Harvey Slater est l’un de ces lieutenants dont le devoir est de servir, protéger… et tuer, au besoin.

Avis : le développement effréné de l’offre comics en VF a pour grand avantage d’assurer l’arrivée dans notre pays des bouquins dans des genres de plus en plus diversifiés…Il a aussi pour inconvénient que de plus en plus souvent, on se retrouve devant des oeuvres dont on ne connaît rien, notamment les auteurs.

C’est le cas ici, avec Hit, titre dont je n’ai pas du tout entendu parler, que je ne connais absolument pas et dont les auteurs ne me disent rien…Bien entendu, il reste le pitch, passablement attrayant quand on aime les polars bien noirs, avec ici une ambiance années 50, mise en avant.

Comme pour pas mal de choses qui sortent cette semaine, cela va être question de disponibilité financière…et envie de découvrir de nouvelles choses, hors des sentiers battus…reste que l’un accepte assez mal l’autre ! dans le cas présent, Urban nous facilite la chose, avec une offre vraiment attractive ! Une fois de plus, l’éditeur pousse une œuvre sur le devant de la scène en proposant un prix vraiment bas. Saluons le geste !

Verdict : à tester.

DEADLY CLASS tome 2

DEADLY CLASS TOME 2Date de sortie : 04 novembre 2015

Prix : 14€/

Épisodes : Deadly Class #7 – #11

Scénario : Rick Remender

Dessin : Wes Graig

Sollicitation :Depuis qu’il a rejoint les rangs de l’Académie Kings Dominion des Art Létaux, Marcus Lopez semble avoir trouvé un certain équilibre. Mais son passé de meurtrier est sur le point de le rattraper, prêt à trahir des secrets que même ses plus proches amis n’oseraient soupçonner. Son admission au sein de la formation est-elle véritablement due au hasard… ? Maître Lin aurait-il tout planifié ?

Avis : comme pour Black Science, Urban propose cette semaine de manière très rapide la suite de la seconde série creator owned de Remender publiée en France et ce à peine deux mois après la sortie du tome 1.

Par ailleurs comme on s’y attendait tous, la sortie de Low en VF chez Urban vient également d’être annoncée. Du coup, on peut facilement être amené à penser que la dernière série en date de Remender, Tokyo Ghost, débarquera en VF chez cet éditeur d’ici la fin de l’année 2016.

Étant donné que la partie graphique de cette dernière est assumée par Sean Murphy, artiste également grandement mis en avant par Urban, le pari n’est guère risqué. Tout comme, je pense qu’Urban ne se met guère en danger en publiant aussi vite le tome 2 de Deadly Class.

Il faut dire qu’à la base nous avions une série au pitch assez original, avec un ado dans les années 80 recruté dans une école d’assassins…qui très vite a laissé de côté tout ce cadre pour se lancer dans une vadrouille hallucinée avec quelques potes.

Comme souvent, on retrouve les héros écorchés vifs de Remender qui en prennent encore et toujours plein la gueule…mais qu’on ne peut s’empêcher d’apprécier car ils ont quelque chose de vrai et frais.

Deadly Class représente sans doute le meilleur de la production Remender en ce moment, donc la suite est à ne pas rater !

Verdict : à posséder.

A propos Sam 1995 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

12 Comments

  1. Ont peux difficilement faire l ‘ impasse d ‘ Original sin,, qui à la vertu d ‘ amené la nouvelle Thor et de sortir par la grande porte le Nick Fury historique et d ‘ amené Junior sur scène …

    • Humm je ne suis pas tellement d’accord. On peut commencer à lire la dernière série Thor sans rien avoir lu d’Original Sin (pardon, en m’étant endormi sur les épisodes 1 et 2). Et Nick Fury Junior, il y a quelques temps qu’on le voyait bien plus que le senior (Secret avangers,…).

      • Je suis d ‘ accord que FF sénior c ‘ était fait discret depuis l ‘ excellentissime période secret warriors ) , mais il faut expliqué la perte de Mjornir par le fils d ‘ Odin et si tu lis la série régulière , à ce jour ce n ‘est pas expliqué … la preuve , la nouvelle Thor va être embêté par Odin ( ce qui est stupide )

  2. Pu**** quel semaine horrible..
    Entre Day Men que j’ai personnellement adoré mais qui a été plombé par sa parution .. le lire en tp passera bien mieux !
    La réédition de se qui est pour moi la meilleure histoire deadpool que j’ai du lire avec « il faut sauver le soldat deadpool ».
    La série grayson que j’ai loupé en vo comme toi Sam et dont j’ai entendu et lu les bonnes critiques..
    Hit qui sort à 10€ difficile de résister et de pas tester, la série à bonne reputation en plus ..
    Et Deadly Class une des meilleures series Inde que je suis en ce moment, la meilleure série de Remender pour moi, et la scène dans un comics shop dans ce tome juste mémorable !
    Donc aïe aie ca va faire mal..

    • Oui c’est une série qui prends vraiment son temps, difficile à suivre… Je l’ai lachée en VO, le format single est vraiment pas adapté, surtout quand on lit 50 autres séries à côté… Dommage.

      • Je lis Revival en tpb (FR) et je trouve que cela n’avance pas alors je n’ose même pas imaginer en singles. Je crois que je vais décrocher et ne pas acheter ce tome 5. Sauf si on approche de la fin… On sait déjà à quel numéro cela se terminera ?

  3. Sam, je vois pas ce qui te fais craindre une trimestrialisation du mag Star Wars. Il sort tous les 2 mois avec 2 numéros par série. Dc c’est le même rythme que les sorties US (2 numeros en 2 mois pour chaque série). Il y a aucune raison que ça change de rythmes de parution, il garde tjr leur 4 mois d’écart. Maintenant a voir si avec le future One-shot Vader Down ouvrant le crossover entre les les séries, cet écart ne va pas s’agrandi.r

  4. Dead Letters est le comics qui sort de nulle part et qui offre une expérience de lecture assez incroyable. L’histoire est juste dingue et va à cent à l’heure dès les premières pages, faut d’ailleurs s’attendre à ne rien comprendre à ce qui s’y passe jusqu’à la toute dernière planche du premier issue où l’on se rend compte de l’ampleur du délire.
    Et la partie graphique, trait et colorisation, de Chris Visions est magnifique ! Reste quelques planches où le trait est mal dégrossi mais la marge de progression de l’artiste est franchement énorme.
    Un dessinateur qu’il va falloir surveiller.

  5. Publicité mensongère pour l’Intégrale des X-Men : Il n’y a pas toute la fin du run de Chris Claremont puisque les trois épisodes de la seconde série « X-Men » ne sont pas présents dedans ! Panini a déjà communiqué sur l’arrivée de cette série dans les Intégrales ?

    • En principe, à partir de l’année prochaine, les intégrales X-Men alterneront entre les deux séries. Et il s’agit bien de la fin du run de Claremont ici….sur Uncanny X-Men !!! donc c’est à moitié mensonger…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.