Guide de lecture Comics VF : semaine du 16 Mai 2017

PANINI COMICS

ALL-NEW IRON MAN & AVENGERS HORS SERIE 4 L’ESCADRON SUPREME (3 sur 3)

ALL-NEW IRON MAN & AVENGERS HORS SERIE 4Date de sortie : 16 MAI 2017

Prix : 5,60 EUR, 112 pages

Episodes :US Squadron Supreme (2016) 11-15)

Sollicitation :Civil War II ! Suite et fin des péripéties de l’Escadron Suprême ! Est-ce que [SPOILER] parviendra-t-il à ressusciter Namor ou l’Escadron l’en empêchera-t-il ? Le scénario est signé James Robinson sur des dessins de Leonard Kirk et Emilio Laiso.

Avis : il me semble qu’il s’agit là de la conclusion de la série signée par James Robinson, qui n’aura donc pas survécu à Civil War II, comme nombre de séries post Secret Wars qui se sont soit couchées définitivement faute de ventes,  soit ont été relaunchées, parce que Marvel y croit encccooooorree,  avec précipitation et sans grand effet, après l’event en cours chez Marvel.

Le travail de Robinson n’était apparemment pas en cause en termes de qualité, car tous les avis que j’ai pu voir passer sur le titre étaient sont on ne peut plus positifs, notamment parmi les membres de Comixity,  ce qui ne me surprend guère tant le scénariste connaît une belle résurrection créative ces dernières années.

Verdict : pour ceux qui ont suivi et aimé.

CIVIL WAR II EXTRA 4 ULYSSE & KARNAK

CIVIL WAR II EXTRA 4Date de sortie : 16 MAI 2017

Prix :5,70 EUR, 120 pages

Episodes :US Civil War II : Ulysses 1-3, Karnak 6

Sollicitation : Découvrez la mini-série complète consacrée à Ulysse, qui dévoile qui se cache vraiment derrière ses pouvoirs ! Sur un scénario d’Al Ewing et des dessins de Karl Kesel et Jefte Palo. Plus, le dernier épisode de la série de Karnak, par Warren Ellis et Roland Boschi !

Avis : fin assez misérable pour la série de Warren Ellis en VF, qui vient en effet servir de bouche trou à ce mag qui se consacre essentiellement au personnage d’Ulysse, source du conflit mis en scène dans Civil War II. Une conclusion qui se sera fait attendre, qui est à peu près du niveau du reste de ce que l’on peut considérer comme une mini série maintenant.

De fait, si fidèle à ses habitudes, le scénariste a réussi à redéfinir/remodeler le personnage qu’on lui confiait en le modernisant tout en restant fidèle à ses bases, il est assez évident que cette relance aurait eu plus de succès, à l’image de son Moon Knight, si le titre était sorti dans les temps…

Dans le cas présent, il aura fallu pas moins de 18 mois pour voir sortir l’ensemble des 6 épisodes, avec des changements d’artistes en cours de route, tout cela pour illustrer une intrigue assez…peu poussée et pas franchement des plus passionnantes. De fait, on a déjà vu le scénariste bien plus inspiré et j’ai l’impression qu’il s’est un peu désintéressé de ce titre en cours de route…

Quant au reste…très sincèrement, je me demande bien qui peut bien être intéressé par le personnage d’Ulysse, qui n’a de toute évidence pas vocation à durer (ce n’est pas un spoiler au passage, je veux dire par là que son pouvoir est bien trop puissant pour pouvoir avoir une place dans la durée dans l’univers Marvel, peu importe ce que lui réserve Bendis). Il est assez clair, que le personnage n’est en lui même qu’un procédé narratif pour déclencher un conflit…au delà, il n’a aucun intérêt en lui même.

Je pense donc, qu’il vaut mieux attendre que Panini réédite Karnak en librairie…

Verdict : euhhhh non ?

MARVEL UNIVERSE 8 VENOM (2 sur 2)

MARVEL UNIVERSE 8Date de sortie : 16 MAI 2017

Prix :5,90 EUR, 152 pages

Episodes :US Venom Space Knight 7-13

Sollicitation :Civil War II ! Retrouvez la suite et fin des aventures de Venom dans l’espace. Puis, Robbie Thompson envoie Flash au cœur de Civil War II, et l’agent du cosmos devra rendre des comptes à… Spider-Man ! Des épisodes illustrés par Kim Jacinto et Gerardo Sandoval.

Avis : pas vraiment d’avis, sur cette fin de série arrivée bien vite. Comme de nombreuses séries relancées après Secret Wars, le titre a bien vite mordu la poussière révélant au passage les problèmes de fond de la maison d’édition, incapable de maintenir les ventes d’un titre bien longtemps après chaque numéro 1.

Par ailleurs, attention, je vous indique dès à présent que la série Venom reviendra (en VF je ne sais, mais en VO elle a été relaunché juste après la conclusion présentée ici), mais avec un statut quo très différent. En gros, fini les aventures spatiales pour le symbiote après ce numéro.

Verdict : pour ceux qui ont aimé le premier volet

MARVEL GRAPHIC NOVEL : ÉCUREUILLETTE CONTRE L’UNIVERS MARVEL

ÉCUREUILLETTE CONTRE L'UNIVERS MARVELDate de sortie : 17 MAI 2017

Prix :18,00 EUR,112 pages

Scénario :Ryan North,

Dessin :  Erica Henderson

Episodes :US Squirrel Girl Beats Up the Marvel Universe OGN, inédit

Sollicitation : Dorreen Green, aussi connue comme Écureuillette est une héroïne forte, intelligente, volontaire et qui a déjà vaincu Thanos, Fatalis ou Kraven. Ce n’est pas pour rien qu’on la surnomme l’imbattable Écureuillette ! Mais pour vaincre son nouvel adversaire, elle va devoir se creuser la tête : ce n’est pas tous les jours qu’on s’affronte soi-même (ou en tout cas un double maléfique, ce qui est plus ou moins la même chose).

Avis : oui, Écureuillette…ne posez pas de question sur la traduction de Squirrel Girl en français…ça vaut mieux pour tout le monde…Pour le reste, à lire si vous aimez le personnage.

Verdict : pour les fans de ….Écureuillette

MARVEL NOW : DEADPOOL – LA MORT DE WOLVERINE

DEADPOOL - ON N’EST PAS DES BÊTES !Date de sortie : 17 MAI 2017

Prix :13,00 EUR,104 pages

Scénario :Gerry Duggan, Ben Acker

Dessin : Ben Blacker, Salva Espin, Scott Kolins

Episodes :US Deadpool (2013) Annual 1, Bi-Annual 1 et Deadpool & Captain America : The Death of Wolverine, publiés précédemment dans les revues DEADPOOL (V4) 13, DEADPOOL HORS SERIE 1 et ALL-NEW DEADPOOL 8)

Sollicitation :Ce tome contient trois récits. Tout d’abord, Deadpool et Steve Rogers se remémorent leur amitié avec Wolverine. Puis, on apprend comment Wade a obtenu une deuxième voix au fond de sa tête. La dernière histoire voit le mercenaire affronter des animaux cyber-améliorés.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans de Deadpool.

MARVEL NOW : ALL-NEW CAPTAIN AMERICA

ALL-NEW CAPTAIN AMERICADate de sortie : 17 MAI 2017

Prix : 14,95EUR,144 pages

Scénario :Rick Remender

Dessin : Stuart Immonen

Episodes :US All-New Captain America 1-6, publiés précédemment dans les revues AVENGERS NOW 1-7

Sollicitation :Steve Rogers ne peut plus être Captain America : il adoube alors son allié de longue date, Sam Wilson pour reprendre le costume. C’est les débuts des aventures d’un tout nouveau Captain America !

Avis : réédition des derniers épisodes signés Rick Remender sur Captain America, et correspondant à un énième relaunch de la série (qui ne dura d’ailleurs que quelques mois). Un relaunch un peu particulier, puisqu’il marquait les débuts réels de Sam Wilson dans le costume de Captain America, ainsi que l’arrivée de Stuart Immonen au dessin le temps de cet arc.

C’est à peu près tout ce que j’ai personnellement retenu de ce titre, puisque en ce qui me concerne, je n’ai pas dépassé le premier épisode de cette version. Non que j’ai un problème avec le fait que Sam (un autre Sam, je précise, mais un nom qui appelle la grandeur..) Wilson reprenne le costume, après tout à ce stade pourquoi pas, mais tout simplement parce que le premier épisode ne m’avait guère attiré.

En effet, le scénario était …quelque peu absent, comme si Remender alors sur le départ avait décidé de ne pas trop se fouler. Un problème que l’on retrouve également sur son dernier arc d’Uncanny Avengers, où l’on sent que le monsieur a fait ça de loin, sur un coin de table …avant de passer à autre chose.

Sur Cap, il arrive à mieux et moins bien le masquer en même temps. Mieux, parce qu’il sert la soupe à Stuart Immonen, lui donnant de magnifiques scènes d’action à mettre en scène, Moins, car ces scènes s’inscrivent dans une intrigue aussi épaisse qu’une feuille de papier. Celle-ci reposant sur une nouvelle, milliardième résurgence d’Hydra bien évidemment plus puissante et redoutable que jamais…

A noter que l’idée actuelle développée dans Cap par Nick Spencer prend ses racines, de manière assez libre, dans ces épisodes, puisque Remender suggérait que l’organisation avait des taupes dans chaque grande équipe super-héroïque du Marvelverse. Par la suite Spencer l’a repris à sa sauce de la manière que l’on sait…Ne vous attendez donc pas à un chef d’oeuvre niveau scénario, mais plutôt à un truc assez léger, avant tout porté par les dessins franchement sublimes de Immonen.

Verdict : à lire.

BEST OF FUSION COMICS : CINEMA PURGATORIO 1

CINEMA PURGATORIODate de sortie : 17 MAI 2017

Prix :26,00 EUR, 192 pages

Scénario :Alan Moore, Kieron Gillen, Christos Gage, Garth Ennis

Dessin :  Kevin O’Neill, , Max Brooks,, Gabriel Andrade, Raulo Caceres, Ignacio Calero, Michael DiPascale

Episodes :US Cinema Purgatorio 1-4, inédits

Sollicitation :Dans cette anthologie en noir et blanc créée par Alan Moore et Kevin O’Neill (l’équipe de La Ligue des Gentlemen Extraordinaires), on retrouve les premiers chapitres de récits de science-fiction ou d’horreur concoctés par les plus grands noms des comics : Kieron Gillen (Dark Vador), Max Brooks (World War Z), Garth Ennis (The Boys) ou encore Christos Gage (Buffy contre les Vampires).

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Même si la liste des auteurs invités sur cette anthologie fait pour certains salement saliver.

Verdict : pour ceux qui sont intéressés par une telle initiative 

100% FUSION COMICS : CROSSED, TERRES MAUDITES 10

CROSSED, TERRES MAUDITES 10Date de sortie :17  MAI 2017

Prix :16,00 EUR,  160 pages,

Scénario : David Hine, Justin Jordan

Dessin : Fernando Heinz, Nahuel Lopez

Episodes :US Crossed Badlands 71-74 et Special 2014, inédits

Sollicitation :Deux récits dans des endroits inattendus : David Hine nous emmène au Japon au milieu d’un salon de cosplay le jour du début de l’infection tandis que Justin Jordan raconte une histoire située en prison.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans de la série.

URBAN COMICS

SAGA TOME 7

SAGADate de sortie : 19 mai 2017

Prix : 15€/152 pages

Scénario : Brian K.Vaughan

Dessin : Fiona Staples

Episodes :Saga #37-42

Sollicitation : Pour la première fois depuis longtemps, Alana, Marko et Hazel sont de nouveau réunis. À leurs côtés, le prince Robot cherche désespérément son fils, retenu par le Testament, et Petrichor, tout juste évadé des geôles de la Révolution, espère débuter une vie nouvelle loin des préjugés. En attendant, une panne de carburant contraint la petite équipe à se poser d’urgence sur la planète Phang, un territoire en pleine guerre civile.

Avis : où le tome de la décision en ce qui me concerne !!! tadadam !!! c’est en effet avec ce tome que je vais juger si je continue ou non la série Saga. Après avoir aimé cette série à ces débuts de manière passionnée, je dois bien avouer que mon degré de satisfaction et d’adhésion au titre n’a fait que chuter par la suite.

On a même atteint un point bas historique avec le tome 6 où je me suis proprement et simplement ennuyé pour la toute première fois à la lecture. Ce qui était encore inimaginable quelques mois auparavant était alors devenu une réalité, très déplaisante,  et j’ai réalisé que mon attachement à la série avait presque entièrement disparu…

En cause essentiellement, le fait que Vaughan ait brisé la famille qui était au coeur du récit. Depuis lors je n’ai jamais retrouvé ce que j’appréciais dans le titre auparavant. En outre je me suis aperçu que le scénario reposait essentiellement sur un certain nombre de ficelles scénaristiques que Vaughan utilisait de manière assez répétitive dans le cadre d’une formule arrêtée.

A savoir : des morts bien graphique pour ponctuer le récit ici ou là, un peu de fesses, du langage fleuri ici ou là, une intrigue qui n’avance que dans le premier et dernier épisode de chaque arc, et un cliffanguer de fin qui dit aux lecteurs : revenez pour le prochain arc, il va se passer des trucs, promis juré…

Du coup j’attends beaucoup de ce volume, qui a été particulièrement vanté par la critique et apparemment riche en retombées. Je me souviens que j’en avais lu le premier épisode en VO avant de laisser tomber et effectivement, le niveau était plus relevé. Mais je crains qu’en ce qui me concerne, le lien avec la série ne soit simplement brisé.

Verdict : au revoir ?

GREG RUCKA PRESENTE WONDER WOMAN TOME 2

greg-rucka-presente-wonder-woman-tome-2Date de sortie : 19 mai 2017

Prix :22.5€/296 pages

Scénario : Greg Rucka

Dessin : Dave Johnson

Episodes :Wonder Woman #202-213

Sollicitation : Toujours contestée suite à la publication de son recueil d’essais, Wonder Woman, ambassadrice de l’île de Themyscira, doit désormais résoudre le meurtre d’un de ses opposants politiques. Et qui de mieux pour l’épauler que le plus grand détective du monde : Batman ?

Avis : suite de la réédition du premier run de Greg Rucka sur Wonder Woman, un mois avant la sortie du début du second run de l’auteur sur le personnage dans le cadre du Rebirth par Urban Comics. Pour l’instant, l’éditeur joue bien la carte du personnage, avec cette semaine donc deux sorties autour de Wonder Woman appartenant à deux époques assez différentes.

Pour ce second tome, Rucka va continuer à développer ce qu’il a mis en place dans le premier, notamment la menace révélée à la toute fin. Une  menace qui constitue plus ou moins un retour alors que le scénariste va de nouveau puiser dans la mythologie pour donner à Diana un opposant qui va laisser des traces.

Ce qui est présenté dans ce second tome contient sans aucun doute un des moments les plus forts mis en scène par le scénariste qui avait pourtant déjà très bien démarré dans son premier arc. Une suite donc attendue, qui va maintenir le niveau de qualité générale.

Verdict : à posséder

WONDER WOMAN TERRE 1 – TOME 1

WW TERRRE 1Date de sortie : 19 mai 2017

Prix : 15€/144 pages

Scénario : Grant Morrison

Dessin : Yanick Paquette

Episodes :Wonder Woman Earth One vol.1

Sollicitation : Maintenues en esclavage durant des années par le demi-dieu Hercule, les Amazones de Themyscira se sont rebellées et ont défait leurs geôliers avant de s’isoler du « monde des hommes ». Des siècles plus tard, la jeune princesse Diana sauve le pilote écrasé, Steve Trevor… N’écoutant pas les ordres de sa mère, la Reine Hippolyte, elle s’enfuit avec Steve vers une contrée étrange : les États-Unis d’Amérique.

Avis : nouveau tome dans la ligne Terre 1…et sans doute le dernier, du moins avant un bon moment, tant les auteurs comme l’éditeur semblent être désintéressée de cette gamme notamment depuis le début du New 52. C’est bien dommage tant l’idée de développer une ligne d’histoires directement pour le marché TPB semble riche en promesse, notamment pour de nombreux auteurs, et surtout dessinateurs qui ne sont pas capables de maintenir un rythme mensuel de production.

Dans le cas présent, ce tome qui s’attaque au personnage de Wonder Woman repart sur le même principe, un retour et une réinterprétation des origines pour les moderniser, rien que de très classique…sauf qu’au scénario on a notre dingo adoré de Grant Morrison ! et on connaît le monsieur autant pour son amour de la continuité que ses idées complètement barrées.

De fait c’est un volume que j’attends avec grande impatience, d’autant que cela faisait apparemment longtemps que le scénariste voulait rendre justice au personnage et est pour cela remonter jusqu’aux premiers comics publiés sur la super-héroïne. Niveau dessin c’est également du tout bon avec du Yanick Paquette sur la partie graphique et cela s’annonce tout simplement sublime.

Par contre, je dois dire que cela va faire bizarre d’avoir ce tome de Terre 1 ce mois ci et le premier tome de Wonder Woman rebirth le mois prochain, car ce dernier joue le rôle d’un year one pour le personnage. Donc à un mois d’écart, nous aurons deux fois les débuts du personnage par deux équipes créatives complètement différentes…chacun avec son approche propre…

Je comprends tout à fait que l’éditeur ait voulu jouer sur la sortie du film pour publier tout ce matos WW, mais je crains que cela soit source de confusion pour des nouveaux lecteurs…Bon, de mon côté j’en suis plutôt content étant donné que je vais sans doute tout acheter donc…

Verdict : à posséder

 

A propos Sam 1660 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

5 Comments

  1. Merci pour ce tour d’horizon.
    Dommage qu’il y ait si peu d’avis sur Cinéma Purgatorio (ici ou ailleurs) étant donné que c’est sans doute la seule chose dans le lot que je vais me prendre !

    • Je comprends tout à fait ta déception.
      Malheureusement, ne connaissant pas du tout le contenu,j’ai préféré éviter de donner un avis détaillé.

  2. Assez déçu des séries Venom Space Knight ainsi que Squadron Supreme, qui retombent d’un coup comme un soufflet raté ! Notamment Squadron Supreme, qui a su monter en puissance de part ses personnages matures et pragmatiques ; cette dernière partie est très décevante, il ne se passe quasiment rien et tout est bien qui finit bien. Venom aurait mérité aussi plus de travail quant à sa fin, mais c’est une lecture beaucoup plus pop corn que Squadron Supreme.

    • Donc tu ne conseilles pas ces deux kiosques Suro ? En feuilletant rapidement, SS est très moche et j’avais pas du tout aimé le kiosque précédent sur l’équipe. Venom semble taré et plutôt joli mais j’avais tellement aimé le premier kiosque aussi. Tu me les conseilles quand même ?

Laisser un commentaire